L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Déclarations du Christ des derniers jours (sélections)

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination

L’homme comprend un peu de ce qui est du travail d’aujourd’hui et de demain, mais il ne comprend pas la destination dans laquelle l’humanité entrera. En tant que créature, l’homme devrait faire le travail d’une créature : l’homme devrait suivre Dieu dans tout ce qu’Il fait ; vous devriez vous engager sur le chemin que Je vais vous dire de suivre. Tu n’as aucun moyen de gérer les choses pour toi-même, et tu n’as aucune maîtrise de toi-même ; tout doit être confié à la miséricorde de Dieu, et tout est tenu entre Ses mains. Si l’œuvre de Dieu a assuré à l’homme une fin, une merveilleuse destination, bien à l’avance, et si Dieu a utilisé cela pour attirer l’homme et l’amener à Le suivre – s’Il a passé un accord avec l’homme – alors, ce ne serait pas de la conquête et ce ne serait pas non plus perfectionner la vie de l’homme. Si Dieu devait utiliser la fin pour avoir le contrôle sur l’homme et gagner son cœur, alors en cela, Il ne serait pas en train de perfectionner l’homme, ni d’être en mesure de gagner l’homme, mais au contraire, Il serait en train de se servir de la destination pour avoir le contrôle sur l’homme. Rien ne préoccupe davantage l’homme que la fin à venir, la destination finale et si, oui ou non, il y a quelque chose de bon sur lequel fonder ses espoirs. S’il avait été donné à l’homme d’avoir une belle espérance au cours de l’œuvre de conquête, et si, avant la conquête de l’homme, il lui avait été donné une bonne destination à poursuivre, alors non seulement la conquête de l’homme n’aurait pas atteint son effet, mais l’effet du travail de conquête aurait été également influencé. Autrement dit, le travail de conquête atteint son objectif en écartant le destin et les perspectives de l’homme et en jugeant et en châtiant le tempérament rebelle de l’homme. Il n’est pas atteint en passant un accord avec l’homme, c’est-à-dire en donnant des bénédictions et des grâces à l’homme, mais en révélant la fidélité de l’homme en lui retirant sa « liberté » et en annulant ses perspectives. Voilà l’essence du travail de conquête. Si l’homme était promis tout au début à un bel avenir, et si l’œuvre du châtiment et du jugement se réalisait après, alors l’homme accepterait ce châtiment et ce jugement sur la base de ses perspectives et, à la fin, l’obéissance inconditionnelle et l’adoration que le Créateur attend de toutes Ses créatures ne seraient pas réalisées ; il n’y aurait qu’une obéissance aveugle, ignorante, ou alors l’homme adresserait des demandes aveugles à Dieu, et il serait par conséquent impossible de conquérir entièrement le cœur de l’homme. Ainsi, un tel travail de conquête ne saurait conquérir l’homme, et par ailleurs, ne saurait non plus constituer un témoignage envers Dieu. De telles créatures seraient incapables d’accomplir leur devoir, et ne feraient que conclure des accords avec Dieu ; ce ne serait pas de la conquête, mais une question de miséricorde et de bénédiction. Le grand problème de l’homme, c’est qu’il ne pense à rien en dehors de son destin et de ses perspectives, qu’il idolâtre. L’homme cherche Dieu pour assurer son destin et ses perspectives ; il ne loue pas Dieu parce qu’il aime Dieu. Et de ce fait, dans la conquête de l’homme, l’égoïsme, la cupidité de l’homme et les choses qui font le plus obstacle à son adoration envers Dieu doivent totalement être éliminés. Ainsi, les objectifs fixés dans la conquête de l’homme seront atteints. En conséquence, dans la première conquête de l’homme, il faudrait d’abord purger les ambitions sauvages et les faiblesses les plus sérieuses de l’homme, et, par ce biais, révéler l’amour que l’homme a envers Dieu, et changer sa connaissance de la vie humaine, sa façon de considérer Dieu et le sens de son existence. De cette façon, l’amour que l’homme a envers Dieu sera purifié, ce qui veut dire que le cœur de l’homme sera conquis. Mais dans Son attitude envers toutes les créatures, Dieu ne conquiert pas seulement pour le fait de conquérir ; au contraire, Il conquiert pour racheter l’homme, pour Sa propre gloire, et pour récupérer l’homme avec l’image originelle du tout début. S’Il devait conquérir seulement pour le fait de conquérir, alors le sens du travail de conquête serait perdu. Cela revient à dire que si, après la conquête de l’homme, Dieu s’en lavait les mains et ne prêtait aucune attention ni à sa vie ni à sa mort, alors ce ne serait pas la gestion de l’humanité, et la conquête de l’homme ne viserait pas non plus son salut. Parvenir à gagner l’homme à travers sa conquête et son accession définitive à une merveilleuse destination constitue le point d’orgue de tout ce travail de salut, et ce n’est que par cette démarche que l’objectif visé par le salut de l’homme peut être atteint. En d’autres termes, ce n’est que l’accession de l’homme à la belle destination et son entrée dans le repos qui constituent les perspectives que devraient avoir toutes les créatures, et l’œuvre qui devrait être accomplie par le Créateur. S’il revenait à l’homme de faire ce travail, alors ce travail serait trop limité : il pourrait emmener l’homme jusqu’à un certain niveau, mais il ne serait pas en mesure de le conduire jusqu’à la destination éternelle. L’homme ne peut pas décider du destin de l’homme, et, en plus, l’homme n’est pas en mesure de garantir les perspectives et la destination future de l’homme. Cependant, l’œuvre accomplie par Dieu est différente. Étant donné qu’Il a créé l’homme, Il le conduit ; étant donné qu’Il sauve l’homme, Il le sauvera entièrement et le rachètera complètement ; étant donné qu’Il conduit l’homme, Il l’emmènera à la bonne destination ; et étant donné qu’Il a créé l’homme et qu’Il le gère, Il doit assumer la responsabilité de son destin et de ses perspectives. C’est ça qui est le travail accompli par le Créateur. Bien que l’œuvre de conquête soit réalisée en purgeant l’homme de ses perspectives, l’homme doit finalement être conduit à la bonne destination préparée pour lui par Dieu. C’est précisément parce que Dieu perfectionne l’homme que l’homme a une destination et que son destin est assuré. Ici, la destination appropriée dont il est fait mention n’est pas faite d’espérance et de perspectives de l’homme purgé dans les temps passés ; les deux sont différents. Les aspirations de l’homme à chercher à satisfaire les désirs extravagants de la chair constituent son espérance et sa quête, plutôt que la destination qui lui est promise. Ce que Dieu a préparé pour l’homme, entre-temps, ce sont les bénédictions et les promesses dues à l’homme une fois qu’il aura été purifié, que Dieu a préparées pour l’homme après qu’Il a créé le monde, et qui ne sont pas salies par le choix, les conceptions, l’imagination ou la chair de l’homme. Cette destination n’est pas préparée pour une personne en particulier, mais c’est le lieu du repos de toute l’humanité. Et donc, cette destination est la destination la plus appropriée pour l’humanité.

Le Créateur entend orchestrer toutes Ses créatures. Tu ne dois rejeter ni désobéir à rien de ce qu’Il fait, tu ne dois pas non plus être rebelle envers Lui. L’œuvre qu’Il accomplit atteindra finalement Ses objectifs, et en cela, Il recevra la gloire. Aujourd’hui, pourquoi ne dit-on pas que tu es le descendant de Moab, ou la progéniture du grand dragon rouge ? Pourquoi ne parle-t-on pas de peuple élu, mais seulement de créatures ? La créature – c’était l’appellation originelle de l’homme, et c’est ce qui constitue son identité innée. Les noms varient seulement parce que les ères et les périodes de travail sont différentes ; en fait, l’homme est une créature ordinaire. Toutes les créatures, qu’elles soient les plus corrompues ou les plus saintes, doivent remplir le devoir d’une créature. Quand Il accomplit l’œuvre de conquête, Dieu ne te contrôle pas sur la base de tes perspectives, de ton destin ou de ta destination. Il n’est pas nécessaire en réalité de travailler sur cette base. L’objectif visé par l’œuvre de conquête, c’est de faire que l’homme accomplisse le devoir d’une créature, de faire qu’il adore le Créateur, et ce n’est qu’après cela qu’il peut accéder à la merveilleuse destination. Le destin de l’homme est entre les mains de Dieu. Tu es incapable de te contrôler : quoiqu’il soit toujours en train de courir, de s’occuper pour lui-même, l’homme reste incapable de se contrôler. Si tu pouvais connaitre tes propres perspectives, si tu pouvais contrôler ton propre destin, serais-tu toujours une créature ? Bref, quelle que soit la façon dont Dieu travaille, toute Son œuvre vise le bien de l’homme. Prends par exemple les cieux et la terre et toutes les choses que Dieu a créées pour servir l’homme : la lune, le soleil et les étoiles qu’Il a créés pour l’homme, les animaux et les plantes, le printemps, l’été, l’automne et l’hiver, etc. : tout est fait pour rendre l’existence de l’homme agréable. Et donc, indépendamment de la façon dont Il châtie et juge l’homme, tout ça, c’est pour le salut de l’homme. Même s’Il débarrasse l’homme de ses espoirs charnels, c’est dans le but de le purifier, et la purification de l’homme est dans l’intérêt de son existence. La destination de l’homme est entre les mains du Créateur, alors comment l’homme pourrait-il se contrôler ?

Une fois le travail de conquête achevé, l’homme sera conduit dans un monde merveilleux. Cette vie, bien sûr, sera toujours sur la terre, mais elle sera totalement différente de la vie de l’homme d’aujourd’hui. C’est la vie que l’humanité aura après que toute l’humanité aura été conquise, ce sera un nouveau départ pour l’homme sur terre, et l’humanité ayant une telle vie sera la preuve que l’humanité est entrée dans un nouveau et beau royaume. Ce sera le début de la vie de l’homme et de Dieu sur la terre. Les prémisses d’une si belle vie supposent qu’après que l’homme a été purifié et conquis, il reste soumis au Créateur. Et ainsi, le travail de conquête est la dernière étape de l’œuvre de Dieu avant que l’humanité n’entre dans la merveilleuse destination. Une telle vie est la vie future de l’homme sur la terre, c’est la plus belle vie sur la terre, le genre de vie auquel l’homme aspire, le genre que l’homme n’a jamais réalisé de toute l’histoire du monde. C’est le résultat final des six mille ans d’œuvre de gestion, c’est ce à quoi l’humanité aspire le plus, et c’est aussi la promesse de Dieu à l’homme. Mais cette promesse ne peut pas se réaliser immédiatement : l’homme n’entrera dans la future destination qu’une fois que l’œuvre des derniers jours aura été accomplie et qu’il aura été complètement conquis, c’est-à-dire, une fois que Satan aura été complètement vaincu. L’homme sera dépourvu de nature pécheresse après avoir été raffiné, parce que Dieu aura vaincu Satan, ce qui signifie qu’il n’y aura pas d’empiétement des forces hostiles, ni d’aucune force hostile qui puisse attaquer la chair de l’homme. Et ainsi l’homme sera libre, et saint ; il aura accédé à l’éternité. C’est seulement si les forces hostiles de l’obscurité sont anéanties que l’homme sera libre où qu’il aille, et sans rébellion ni opposition. Satan doit être anéanti pour que l’homme soit à l’aise ; aujourd’hui, il ne l’est pas parce que[a] Satan sème le désordre partout sur terre, et parce que toute l’œuvre de gestion de Dieu doit encore être menée à son terme. Une fois Satan vaincu, l’homme sera complètement libéré ; quand l’homme recevra Dieu et sortira du domaine de Satan, il verra le Soleil de justice. La vie due à l’homme normal sera retrouvée ; tout ce qui devrait être possédé par l’homme normal – tels que la capacité à discerner le bien du mal, à maitriser comment manger et se vêtir, et à vivre normalement – tout cela sera retrouvé. Même si Eve n’avait pas été tentée par le serpent, l’homme aurait eu une pareille vie normale après qu’il a été créé au commencement. Il aurait mangé, se serait vêtu et aurait mené la vie d’un homme normal sur terre. Pourtant, après que l’homme est devenu dépravé, cette vie est devenue une chimère, et aujourd’hui encore, l’homme n’ose pas imaginer de telles choses. En fait, cette belle vie à laquelle l’homme aspire est une nécessité : si l’homme était sans une telle destination, alors sa vie de dépravé sur terre ne cesserait jamais, et s’il n’y avait pas une si belle vie, alors le destin de Satan n’aurait pas de fin tout comme l’ère dans laquelle Satan fait régner sa domination sur la terre. L’homme doit arriver à un royaume inaccessible aux forces des ténèbres, et lorsqu’il y parviendra, ce sera la preuve que Satan a été vaincu. De cette façon, une fois il n’y aura pas de perturbation par Satan, Dieu Lui-même prendra le contrôle de l’humanité, et Il commandera et contrôlera la vie entière de l’homme ; c’est ce qui marquera la défaite de Satan. La vie de l’homme aujourd’hui est une vie, pour l’essentiel, de saleté, et c’est encore une vie de souffrance et d’affliction. Cela ne pouvait pas être désigné comme la défaite de Satan ; l’homme doit encore échapper à la mer de détresse, à la misère de la vie de l’homme, ou à l’influence de Satan, et il n’a encore qu’une toute petite connaissance de Dieu. Toutes les peines de l’homme ont été créées par Satan, c’est lui qui a amené les souffrances dans la vie de l’homme, et c’est seulement après qu’il aura été anéanti que l’homme sera en mesure d’échapper complètement à la mer d’affliction. Pourtant, l’asservissement de Satan s’opère par la conquête et le gain du cœur de l’homme, en faisant de celui-ci le butin du combat contre Satan.

Aujourd’hui, les quêtes de l’homme pour devenir un vainqueur et pour être perfectionné sont autant de choses qui sont recherchées avant qu’il ait la vie d’un homme normal sur terre, et sont les objectifs qu’il cherche à atteindre avant l’asservissement de Satan. En substance, la recherche de l’homme pour devenir vainqueur et être perfectionné, ou pour être utilisé au meilleur de son potentiel, consiste à se libérer de l’influence de Satan : la recherche de l’homme est de devenir vainqueur, mais le résultat final sera sa libération de l’influence de Satan. C’est seulement en se libérant de celle-ci que l’homme peut mener la vie d’un homme normal sur terre, la vie d’adoration de Dieu. Aujourd’hui, la quête de l’homme pour devenir vainqueur et être perfectionné constitue autant de choses qui sont recherchées avant qu’il ait la vie d’un homme normal sur terre. Elles sont poursuivies principalement pour être purifié et mettre la vérité en pratique, et pour parvenir à adorer le Créateur. Si l’homme mène la vie d’une personne normale sur terre, une vie sans difficulté ni affliction, alors l’homme ne s’engagera pas dans la quête pour devenir vainqueur. « Devenir vainqueur » et « être perfectionné » sont les objectifs que Dieu voudrait voir atteints par l’homme, et à travers la poursuite de ces objectifs, Il le pousse à mettre la vérité en pratique et à mener une vie qui ait un sens. L’objectif est de rendre l’homme complet et de le racheter, et chercher à devenir vainqueur et à être perfectionné ne sont que des moyens. Si, à l’avenir, l’homme accède à la merveilleuse destination, il ne sera pas fait référence au fait de devenir vainqueur et d’être perfectionné ; il ne sera question que de voir chaque créature accomplir son devoir. Aujourd’hui, l’homme est fait pour poursuivre ces choses simplement afin de définir un champ d’action pour l’homme, de sorte que sa quête soit plus ciblée et plus pratique. Sans elle, la quête de l’homme pour accéder à la vie éternelle serait vague et abstraite, et si tel était le cas, ne serait-il pas plus pitoyable encore ? Poursuivre dans cette voie, sans but ni principe, n’est-ce pas de l’auto-illusion ? En fin de compte, cette quête serait naturellement stérile ; à la fin, l’homme vivrait encore sous le domaine de Satan et il serait incapable de s’en tirer. Pourquoi se laisser aller à une telle quête sans but ? Quand l’homme accèdera à la destination éternelle, il adorera le Créateur, et parce qu’il aura reçu le salut et accédé à l’éternité, il ne poursuivra pas d’objectifs, il n’aura d’ailleurs pas besoin non plus de se soucier de ce qu’il est assiégé par Satan. À ce moment, l’homme connaîtra sa place et accomplira son devoir, et même s’il n’est pas châtié ou jugé, chacun accomplira son devoir. À ce moment, l’homme sera une créature à la fois de par son identité et de par son statut. Il n’y aura plus de distinction entre grand et petit ; chaque personne remplira simplement une fonction différente. Pourtant, l’homme vivra toujours dans une destination ordonnée et appropriée de l’humanité, il accomplira son devoir pour adorer le Créateur, et une humanité comme celle-ci sera l’humanité de l’éternité. À ce moment, l’homme aura reçu une vie illuminée par Dieu, une vie sous les soins et la protection de Dieu, et une vie avec Dieu. L’homme mènera une vie normale sur terre, et toute l’humanité choisira la bonne voie. Le plan de gestion des six mille ans aura totalement vaincu Satan, ce qui signifie que Dieu aura récupéré l’image originelle de l’homme après sa création, et en tant que telle, l’intention originelle de Dieu aura été comblée. Au début, avant que l’humanité ne soit corrompue par Satan, l’humanité menait une vie normale sur terre. Plus tard, lorsqu’il a été corrompu par Satan, l’homme a perdu cette vie normale, et donc là a commencé l’œuvre de gestion de Dieu et le combat contre Satan pour récupérer la vie normale de l’homme. Ce n’est que lorsque l’œuvre des six mille ans de gestion de Dieu arrivera à son terme que la vie de toute l’humanité commencera officiellement sur la terre, c’est à cet instant seulement que l’homme aura une vie merveilleuse et que Dieu retrouvera la raison d’avoir créé l’homme au commencement, ainsi que la ressemblance originelle de l’homme. Et donc, une fois qu’il mènera la vie normale de l’humanité sur terre, l’homme ne cherchera pas à devenir vainqueur ou à être perfectionné, car l’homme sera saint. La victoire et la perfection dont parle l’homme sont les objectifs donnés à l’homme de poursuivre pendant la bataille entre Dieu et Satan, et ils existent seulement parce que l’homme a été corrompu. C’est en t’assignant un objectif et en t’obligeant à le poursuivre que Satan sera vaincu. Te demander d’être vainqueur ou d’être perfectionné ou utilisé exige que tu rendes témoignage afin d’humilier Satan. En fin de compte, l’homme mènera la vie de l’homme normal sur terre, et il sera saint. Quand cela se produira, chercheront-ils encore à devenir vainqueurs ? Ne sont-ils pas tous des créatures ? Être un vainqueur et être un perfectionné visent tous deux Satan et la souillure de l’homme. Ce « vainqueur » ne fait-il pas référence à la victoire sur Satan et les forces hostiles ? Quand tu dis que tu as été perfectionné, qu’est-ce qui a été perfectionné en toi ? N’est-ce pas que tu as été débarrassé de ton tempérament satanique corrompu, de sorte que tu puisses aimer Dieu d’un amour suprême ? De telles choses sont dites par rapport aux choses sales en l’homme et par rapport à Satan ; on n’en parle pas par rapport à Dieu.

Aujourd’hui, si tu ne cherches pas à devenir vainqueur et à être perfectionné, alors à l’avenir, lorsque l’humanité mènera une vie normale sur terre, il n’y aura plus la possibilité d’une telle quête. À ce moment, la fin de chaque type de personne aura été révélée. À ce moment, on sera fixé sur ce que tu es, et que tu souhaites être vainqueur ou souhaites être perfectionné, ce sera impossible. C’est seulement que, après sa rébellion, l’homme sera puni après qu’il aura été révélé. À ce moment, la quête de l’homme ne sera pas supérieure à celle des autres, pour que certains soient vainqueurs et d’autres perfectionnés, ou que certains soient les premiers-nés de Dieu et d’autres les fils de Dieu ; ils ne seront pas à la recherche de ces choses. Tous seront des créatures de Dieu, tous vivront sur la terre et tous vivront ensemble avec Dieu sur terre. Maintenant, c’est le temps du combat entre Dieu et Satan, c’est le moment où ce combat doit connaitre son terme, un temps où l’homme doit cependant être complètement racheté et c’est une période de transition. Et donc, l’homme doit continuer à chercher à devenir vainqueur ou à faire partie du peuple de Dieu. Aujourd’hui, il y a des distinctions de statut, mais quand ce sera l’heure il n’y aura plus de telles distinctions : le statut de tous ceux qui auront été victorieux sera le même, ils seront tous qualifiés d’humanité et vivront équitablement sur terre, ce qui signifie qu’ils seront tous qualifiés de créatures, et ils recevront tous la même chose. Parce que les ères de l’œuvre de Dieu sont différentes et que les objets de Son œuvre sont également différents, si cette œuvre est accomplie en vous, vous avez le droit d’être perfectionnés et de devenir vainqueurs ; si c’était fait à l’étranger, alors ils auraient le droit de devenir le premier groupe de personnes à être conquises et le premier groupe de personnes à être perfectionnées. Aujourd’hui, ce travail ne se fait pas à l’étranger, alors ils n’ont pas le droit d’être perfectionnés et de devenir vainqueurs, et il leur est impossible de devenir le premier groupe. Parce que l’objet de l’œuvre de Dieu est différent, l’ère de l’œuvre de Dieu est différente et son champ d’action est différent ; il y a donc le premier groupe, c’est-à-dire les vainqueurs et, par conséquent, il y aura aussi un second groupe qui sera perfectionné. Une fois qu’il existe un premier groupe qui a été perfectionné, il y aura un spécimen et un modèle, et donc à l’avenir il y aura un deuxième groupe et un troisième groupe de ceux qui seront perfectionnés, mais dans l’éternité, ils seront tous pareils et il n’y aura pas de classifications de statut. Ils auront simplement été perfectionnés à des périodes différentes et il n’y aura pas de différences de statuts. Quand l’heure arrivera où tout le monde aura été accompli et que l’œuvre de tout l’univers aura été achevée, il n’y aura pas de distinction de statuts et tous les statuts seront égaux. Aujourd’hui, cette œuvre est accomplie parmi vous afin que vous deveniez vainqueurs. Si elle était faite en Angleterre, alors l’Angleterre aurait eu le premier groupe, de la même manière que vous. Je suis simplement particulièrement bienveillant en accomplissant Mon œuvre en vous aujourd’hui, et si Je ne faisais pas cette œuvre en vous, alors vous seriez aussi du deuxième groupe, du troisième, du quatrième ou du cinquième. C’est simplement à cause de la différence dans l’ordre l’œuvre ; le premier groupe et le deuxième groupe ne signifient pas que l’un est supérieur ou inférieur à l’autre, cela renvoie simplement à l’ordre dans lequel ces personnes ont été perfectionnées. Aujourd’hui, ces paroles sont en communion avec vous, mais pourquoi n’avez-vous pas été informés plus tôt ? Parce que, sans un processus, les gens ont tendance à prendre des mesures extrêmes. Par exemple, Jésus disait à cette époque : « Comme Je suis parti, de la même manière Je reviendrai. » Aujourd’hui, beaucoup se sont entichés de ces paroles, et ils veulent seulement porter des robes blanches et attendre d’être enlevés vers le ciel. Ainsi, il y a beaucoup de paroles qui ne peuvent pas être dites trop tôt ; si elles étaient dites trop tôt, l’homme irait jusqu’aux extrêmes. L’homme est d’une stature trop petite et il est incapable de saisir la vérité de ces paroles.

Quand l’homme arrivera à mener la vraie vie de l’homme sur terre et que toutes les forces de Satan seront liées, l’homme vivra aisément sur la terre. Les choses ne seront pas aussi complexes qu’elles le sont aujourd’hui : les relations humaines, les relations sociales, les relations familiales complexes… elles sont embêtantes, si douloureuses ! La vie de l’homme ici est tellement misérable ! Une fois que l’homme aura été conquis, son cœur et son esprit changeront : il aura un cœur qui adore Dieu et un cœur qui aime Dieu. Une fois que tous ceux qui, dans l’univers, cherchent à aimer Dieu seront conquis, ce qui veut dire, une fois que Satan sera vaincu, et une fois que Satan – toutes les forces des ténèbres – sera anéanti, alors la vie de l’homme sur terre ne sera pas affectée et il sera capable d’y vivre librement. Si la vie de l’homme est sans relation charnelle, et si elle ne connait pas les complexités de la chair, alors elle serait tellement plus facile. Les relations charnelles de l’homme sont trop complexes, et que l’homme vive de telles choses est la preuve qu’il doit encore se libérer de l’influence de Satan. Si tu avais eu la même relation avec les frères et sœurs, si tu avais eu la même relation avec ta famille, alors tu serais sans aucune inquiétude et n’aurais à te soucier de personne. Il n’y aurait rien de mieux et de cette façon l’homme serait libéré de la moitié de ses souffrances. En menant une vie humaine normale sur terre, l’homme sera semblable à un ange ; bien qu’étant toujours de chair, il sera beaucoup plus comme un ange. C’est la promesse finale, c’est la dernière promesse qui est faite à l’homme. Aujourd’hui, l’homme passe par le châtiment et le jugement ; penses-tu que l’expérience de l’homme de ces choses soit dénuée de sens ? L’œuvre du châtiment et du jugement pourrait-elle être faite sans raison ? Auparavant, il a été dit que châtier et juger l’homme consistait à le placer dans un abîme, ce qui signifie la confiscation de son destin et de ses perspectives. Cela vise une seule chose : la purification de l’homme. L’homme n’est pas placé dans l’abîme délibérément, pour que Dieu S’en lave ensuite les mains. Au contraire, c’est pour traiter la rébellion à l’intérieur de l’homme, afin qu’à terme, les pensées de l’homme puissent être purifiées, afin qu’il puisse avoir une vraie connaissance de Dieu et être comme une personne sainte. Si c’est fait, alors tout sera accompli. En fait, lorsque ces tares qui sont en l’homme et qui sont censées être traitées seront traitées et que l’homme rendra un témoignage retentissant, Satan sera également vaincu, et même s’il se pouvait que l’homme ne soit pas complètement purifié de quelques-unes de ces tares qui sont à l’origine dans l’homme, une fois que Satan sera vaincu, il ne sèmera plus de troubles, et à ce moment, l’homme aura été complètement purifié. L’homme n’a jamais connu une telle vie, mais une fois Satan vaincu, tout sera réglé et cette bagatelle de tares en l’homme disparaîtra entièrement ; tous les autres problèmes se règleront une fois que le principal problème aura été résolu. Au cours de cette incarnation de Dieu sur terre, quand Il accomplit personnellement Son œuvre parmi les hommes, tout ce qu’Il fait, c’est pour vaincre Satan, et Il vaincra Satan grâce à la conquête de l’homme et en vous faisant complets. Lorsque vous portez un témoignage retentissant, cela, aussi, témoignera de la défaite de Satan. L’homme est d’abord conquis et finalement complètement perfectionné pour vaincre Satan. En substance, toutefois, en plus de la défaite de Satan, c’est en même temps toute l’humanité qui est sauvée de cet océan de détresse. Indépendamment du fait que cette œuvre est réalisée dans tout l’univers ou en Chine, elle a pour seul objectif de vaincre Satan et d’apporter le salut à toute l’humanité pour que l’homme puisse entrer dans le lieu où il y a du repos. Le Dieu incarné, cette chair normale, vise précisément à vaincre Satan. L’œuvre du Dieu de chair est utilisée pour apporter le salut à tous ceux qui, sous le ciel, aiment Dieu ; elle vise à conquérir toute l’humanité et, en plus, à vaincre Satan. L’essentiel de toute l’œuvre de gestion de Dieu ne peut pas se dissocier de la défaite de Satan pour apporter le salut à toute l’humanité. Pourquoi, dans la majeure partie de cette œuvre, vous est-il toujours demandé de porter témoignage ? Et qui ce témoignage vise-t-il ? Ne vise-t-il pas Satan ? Ce témoignage est rendu à Dieu, et il est ainsi rendu pour attester ce que l’œuvre de Dieu a produit son effet. Rendre témoignage est lié à l’œuvre qui consiste à vaincre Satan ; s’il n’y avait pas de combat contre Satan, alors on ne demanderait pas à l’homme de rendre témoignage. C’est parce que la défaite de Satan est impérative que, en même temps qu’Il sauve l’homme, Dieu exige que l’homme Lui rende témoignage devant Satan, témoignage qu’Il utilise pour sauver l’homme et mener le combat contre Satan. En conséquence, l’homme est à la fois le but du salut et un outil dans la défaite de Satan, et donc l’homme se trouve au cœur de l’œuvre de toute la gestion de Dieu, et Satan est simplement l’objet de la destruction, l’ennemi. Tu peux te dire que tu n’as rien fait, mais en raison des changements opérés dans ton tempérament, le témoignage a été rendu, et ce témoignage est dirigé contre Satan et n’est pas fait à l’homme. L’homme n’est pas qualifié pour bénéficier d’un tel témoignage. Comment pourrait-il comprendre le travail accompli par Dieu ? L’objet du combat de Dieu, c’est Satan ; l’homme, pendant ce temps, n’est que l’objet du salut. L’homme a le tempérament satanique corrompu et est incapable de comprendre cette œuvre. C’est à cause de la corruption de Satan. Il n’est pas inhérent à l’homme, mais est orchestré par Satan. Aujourd’hui, la majeure partie de l’œuvre de Dieu consiste à vaincre Satan, c’est-à-dire, à conquérir totalement l’homme, afin que l’homme puisse rendre le témoignage final à Dieu devant Satan. De cette façon, toutes choses seront accomplies. Dans de nombreux cas, à l’œil nu, il semble que rien n’a été fait, mais en fait, le travail a déjà été réalisé. L’homme exige que toute l’œuvre d’achèvement soit visible, pourtant sans la rendre visible à tes yeux, Je viens de terminer Mon œuvre, car Satan s’est soumis, ce qui veut dire qu’il a été complètement vaincu, que toute la sagesse, le pouvoir et l’autorité de Dieu ont vaincu Satan. Voilà exactement le témoignage qui doit être rendu, et même s’il ne s’exprime pas clairement en l’homme, bien qu’il ne soit pas visible à l’œil nu, Satan a déjà été vaincu. L’intégralité de cette œuvre est dirigée contre Satan, et est menée en raison du combat contre Satan. Et donc, il y a beaucoup de choses que l’homme ne voit pas comme ayant été réussies, mais qui, aux yeux de Dieu, ont depuis longtemps réussi. C’est l’une des vérités intérieures de l’œuvre de Dieu.

Une fois que Satan aura été vaincu, c’est-à-dire, une fois que l’homme aura été complètement conquis, l’homme comprendra que toute cette œuvre vise le salut, et que le moyen de ce salut est la récupération d’entre les mains de Satan. Les six mille ans d’œuvre de gestion de Dieu sont divisés en trois étapes : l’ère de la Loi, l’ère de la Grâce et l’ère du Règne. Ces trois étapes de travail visent toutes le salut de l’humanité, ce qui veut dire qu’elles contribuent toutes au salut d’une humanité qui a été sérieusement corrompue par Satan. Dans le même temps, cependant, elles ont eu lieu aussi pour que Dieu puisse mener le combat contre Satan. Ainsi, tout comme l’œuvre du salut est divisée en trois étapes, le combat contre Satan est également divisé en trois étapes, et ces deux aspects de l’œuvre de Dieu sont réalisés simultanément. Le combat contre Satan vise en fait le salut de l’humanité, et parce que le travail pour le salut de l’humanité n’est pas quelque chose qui peut être accompli avec succès en une seule étape, le combat contre Satan est également divisé en phases et périodes, et la guerre est menée contre Satan par rapport aux besoins de l’homme et l’ampleur de la corruption de Satan en lui. Peut-être que, dans son imagination, l’homme croit que, dans ce combat, Dieu prendra des armes contre Satan, de la même manière que deux armées se combattraient entre elles. C’est seulement ce que l’intelligence de l’homme peut imaginer, et c’est une idée extrêmement vague et irréaliste, pourtant c’est ce que l’homme croit. Et parce que Je dis ici que le moyen de réaliser le salut de l’homme, c’est à travers le combat contre Satan, l’homme s’imagine que c’est de cette façon que le combat est mené. Dans l’œuvre de salut de l’homme, trois étapes ont été réalisées, ce qui veut dire que le combat contre Satan a été divisé en trois étapes avant la défaite totale de Satan. Pourtant, la vérité intérieure de toute l’œuvre du combat contre Satan, c’est que ses objectifs sont atteints en donnant la grâce à l’homme et en devenant l’offrande expiatoire de l’homme, en pardonnant les péchés de l’homme, en conquérant l’homme et en perfectionnant l’homme. En fait, le combat contre Satan n’est pas la prise d’armes contre Satan, mais le salut de l’homme, la transformation de la vie de l’homme et le changement du tempérament de l’homme afin qu’il puisse rendre témoignage à Dieu. C’est de cette façon que Satan est vaincu. Satan est vaincu en changeant le tempérament corrompu de l’homme. Quand Satan est vaincu, c’est-à-dire, quand l’homme est complètement sauvé, alors le Satan humilié sera complètement anéanti, et de cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’essence du salut de l’homme est le combat contre Satan, et la guerre contre Satan est principalement reflétée dans le salut de l’homme. L’étape des derniers jours, dans laquelle l’homme doit être conquis, est la dernière étape dans le combat contre Satan et aussi l’œuvre consistant à sauver complètement l’homme du domaine de Satan. Le sens profond de la conquête de l’homme est le retour de l’incarnation de Satan, l’homme qui a été corrompu par Satan, au Créateur suite à sa conquête, à travers laquelle il abandonnera Satan et reviendra complètement à Dieu. De cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’œuvre de conquête est la dernière œuvre dans le combat contre Satan, et la dernière étape dans la gestion de Dieu consistant à vaincre Satan. Sans cette œuvre, le salut total de l’homme serait finalement impossible, la défaite totale de Satan serait également impossible et l’humanité ne serait jamais à même d’accéder à la merveilleuse destination, ou de se libérer de l’influence de Satan. Par conséquent, l’œuvre du salut de l’homme ne peut pas être achevée avant que le combat contre Satan ne soit achevé, car l’essentiel de l’œuvre de gestion de Dieu vise le salut de l’humanité. Au tout début, l’humanité était entre les mains de Dieu, mais à cause de la tentation et de la corruption de Satan, l’homme s’est donné corps et âme à Satan et est tombé entre les mains du malin. Ainsi, Satan est devenu l’objet à éliminer dans l’œuvre de gestion de Dieu. Parce que Satan a possédé l’homme, et parce que l’homme est le capital de toute la gestion de Dieu, si l’homme doit être sauvé, alors il doit être arraché des mains de Satan, ce qui veut dire que l’homme doit être récupéré après avoir été captif de Satan. Ainsi, Satan doit être vaincu à travers des changements opérés sur l’ancien tempérament de l’homme, changements qui restaurent son sens originel, et de cette façon, l’homme, qui a été emmené captif, peut être arraché des mains de Satan. Si l’homme est libéré de l’influence et de la servitude de Satan, Satan sera humilié, l’homme sera finalement récupéré et Satan sera vaincu. Et parce que l’homme a été libéré de la lugubre influence de Satan, l’homme deviendra le butin de tout ce combat, et Satan deviendra celui qu’il faudra punir une fois que ce combat sera terminé, après quoi la totalité de l’œuvre du salut de l’humanité aura été accomplie.

Dieu ne veut de mal à aucune créature et souhaite seulement vaincre Satan. Toute Son œuvre – que ce soit le châtiment ou le jugement – est dirigée contre Satan ; elle est mise en œuvre pour le salut de l’humanité et vise entièrement à vaincre Satan, et elle a un seul objectif : mener le combat contre Satan jusqu’à la fin ! Et Dieu ne Se reposera jamais avant qu’Il n’ait obtenu la victoire sur Satan ! Il ne Se reposera que lorsqu’Il aura vaincu Satan. Parce que toute l’œuvre réalisée par Dieu est dirigée contre Satan, et parce que ceux qui ont été corrompus par Satan sont tous sous le contrôle du domaine de Satan et tous vivent dans son domaine. Si Dieu n’avait pas combattu Satan ou n’avait pas poussé les hommes à se libérer de Satan, Satan n’aurait jamais lâché prise sur eux et ceux-ci n’auraient pas été rachetés. S’ils n’avaient pas été rachetés, cela prouverait que Satan n’a pas été défait, qu’il n’a pas été vaincu. Et ainsi, pendant les six mille ans du plan de gestion de Dieu, au cours de la première étape, Il a réalisé l’œuvre de la loi, au cours de la deuxième étape, Il a réalisé l’œuvre de l’ère de la Grâce, c’est-à-dire, l’œuvre de crucifixion, et au cours de la troisième étape, Il a réalisé l’œuvre de conquête de l’humanité. L’ensemble de cette œuvre est accompli suivant le degré de corruption de l’humanité par Satan. Elle est entièrement vouée à vaincre Satan et toutes les étapes ont pour objectif d’anéantir Satan. La substance de l’œuvre des 6 000 années de gestion de Dieu est le combat contre le grand dragon rouge, et l’œuvre de gestion de l’humanité est également l’œuvre qui consiste à vaincre Satan et l’œuvre qui consiste à mener le combat contre Satan. Dieu a combattu pendant 6 000 ans, et par conséquent œuvré pendant 6 000 ans, pour parvenir finalement à emmener l’homme dans le nouveau domaine. Lorsque Satan sera vaincu, l’homme sera complètement libéré. N’est-ce pas là l’orientation de l’œuvre de Dieu aujourd’hui ? Telle est précisément l’orientation de l’œuvre d’aujourd’hui : la libération et la liberté complètes de l’homme, de sorte qu’il ne soit soumis à aucune règle, ni limité par aucune contrainte ou aucune restriction. Toute cette œuvre est réalisée en fonction de votre stature et en fonction de vos besoins, ce qui signifie que vous êtes dotés de tout ce que vous pouvez accomplir. Il n’est pas question d’aller « décrocher la lune » ou de vous forcer à faire des choses qui dépassent vos capacités ; au contraire, toute cette œuvre est accomplie en fonction de vos besoins réels. Chaque étape de l’œuvre est conforme aux besoins et exigences réels de l’homme, et vise à vaincre Satan. En fait, au début, il n’y avait aucune barrière entre le Créateur et Ses créatures. Toutes les barrières sont dues à Satan. L’homme est devenu incapable de voir ou de toucher quoi que ce soit à cause des troubles causés par Satan et de sa corruption. L’homme est la victime, celui qui a été trompé. Une fois que Satan aura été vaincu, les créatures verront le Créateur, et le Créateur veillera sur les créatures et pourra les conduire personnellement. C’est cette vie seule que l’homme doit mener sur terre. Et donc, l’œuvre de Dieu vise, avant tout, à vaincre Satan, et une fois que Satan aura été vaincu, tout sera résolu. Aujourd’hui, tu as réalisé qu’il était vraiment nécessaire que Dieu vienne parmi les hommes. Il n’est pas venu passer chaque jour à chercher en vous des défauts, pour dire ceci ou cela, ou vous permettre simplement de voir à quoi Il ressemble, et comment Il parle et vit. Dieu ne s’est pas fait chair simplement pour vous permettre de Le regarder, ou d’ouvrir vos yeux, ou pour vous permettre d’écouter les mystères dont Il a parlé et les sept sceaux qu’Il a ouverts. Au contraire, Il s’est fait chair pour vaincre Satan. Il est personnellement venu parmi les hommes en chair pour sauver l’homme, pour combattre Satan, et c’est le sens de Son incarnation. Si ce n’était pas dans le but de vaincre Satan, alors Il n’aurait jamais personnellement accompli cette œuvre. Dieu est venu sur terre pour accomplir Son œuvre parmi les hommes, pour se révéler Lui-même personnellement à l’homme et permettre à l’homme de Le voir ; est-ce une mince affaire ? Ce n’est vraiment pas rien ! Ce n’est pas tel que l’imagine l’homme que Dieu est venu ainsi pour que l’homme puisse Le regarder, et ceci afin que l’homme puisse comprendre que Dieu est réel et n’est pas vague ou vide, et que Dieu est certes sublime, mais aussi humble. Serait-ce aussi simple ? C’est précisément parce que Satan a corrompu la chair de l’homme, et que l’homme est celui que Dieu veut sauver, que Dieu doit assumer la chair pour mener le combat contre Satan et guider personnellement l’homme. Seul cela est bénéfique à Son œuvre. Les deux chairs incarnées de Dieu ont existé pour vaincre Satan et ont également existé pour mieux sauver l’homme. C’est parce que celui qui mène le combat contre Satan ne peut être que Dieu, que ce soit l’Esprit de Dieu ou la chair incarnée de Dieu. En bref, celui qui mène le combat contre Satan ne saurait être l’ange, encore moins un homme qui a été corrompu par Satan. Les anges sont impuissants à faire cela et l’homme l’est encore beaucoup plus. Ainsi, si Dieu souhaite œuvrer dans la vie de l’homme, s’Il veut personnellement venir sur terre pour œuvrer en l’homme, alors Il doit personnellement se faire chair, c’est-à-dire qu’Il doit personnellement se vêtir de chair, et avec Son identité propre et l’œuvre qu’Il doit accomplir, venir parmi les hommes et sauver personnellement les hommes. Dans le cas contraire, si c’était l’Esprit de Dieu ou l’homme qui avait réalisé cette œuvre, alors ce combat n’aurait jamais atteint son objectif et n’aurait jamais pris fin. Ce n’est que lorsque Dieu se fait chair pour aller personnellement en guerre contre Satan parmi les hommes que l’homme a une chance de salut. En outre, ce n’est qu’alors que Satan est humilié et se retrouve sans aucune opportunité à exploiter ou aucun plan à exécuter. L’œuvre accomplie par Dieu incarné n’est pas réalisable par l’Esprit de Dieu, et encore moins susceptible d’être effectuée au nom de Dieu par un homme charnel, quel qu’il soit, car l’œuvre qu’Il réalise est dans l’intérêt de la vie de l’homme et vise à changer le tempérament corrompu de l’homme. Si l’homme devait prendre part à ce combat, il ne ferait que fuir dans une déroute lamentable et serait tout simplement incapable de changer le tempérament de l’homme corrompu. Il serait incapable de sauver l’homme de la croix, ou de conquérir toute l’humanité rebelle, mais serait seulement capable d’accomplir un peu de l’ancienne œuvre selon les principes, ou alors une œuvre sans rapport avec la défaite de Satan. Alors, pourquoi s’embêter ? Quelle est la signification d’une œuvre qui ne peut pas gagner l’humanité, encore moins vaincre Satan ? Et donc, le combat contre Satan ne peut être mené que par Dieu Lui-même et ne saurait être fait uniquement par l’homme. Le devoir de l’homme est d’obéir et de suivre, car l’homme est incapable de réaliser l’œuvre consistant à inaugurer une nouvelle ère ni, en outre, est-il capable de mener le combat contre Satan. L’homme ne peut satisfaire le Créateur que sous la direction de Dieu Lui-même, direction par laquelle Satan est vaincu ; c’est la seule chose que l’homme peut faire. Ainsi, chaque fois qu’une nouvelle bataille commence, c’est-à-dire, chaque fois que l’œuvre de la nouvelle ère commence, cette œuvre est personnellement réalisée par Dieu Lui-même et c’est par elle qu’Il dirige la totalité de l’ère et ouvre une nouvelle voie pour l’humanité tout entière. L’aube de chaque nouvelle ère est un nouveau départ dans le combat contre Satan à travers lequel l’homme accède à un royaume plus nouveau, plus beau, et une nouvelle ère qui est personnellement dirigée par Dieu Lui-même. L’homme est le maître de toutes les choses, mais ceux qui ont été rachetés deviendront les fruits de tous les combats contre Satan. Satan est le corrupteur de toutes les choses, il est le perdant à la fin de tous les combats et il est également celui qui sera puni au terme de ces combats. Entre Dieu, l’homme et Satan, seul Satan sera détesté et rejeté. Ceux qui ont été acquis par Satan, mais ne sont pas repris par Dieu entretemps, deviennent ceux qui seront punis au nom de Satan. Parmi ces trois, seul Dieu doit être adoré par toutes les choses. Ceux qui ont été corrompus par Satan, mais sont repris par Dieu et qui suivent le chemin de Dieu, entre-temps, deviennent ceux qui recevront la promesse de Dieu et jugeront les méchants pour Dieu. Dieu sera sûrement victorieux et Satan sera sûrement vaincu, mais parmi les hommes il y en a qui gagneront et il y en a qui perdront. Ceux qui gagneront seront du côté des vainqueurs et ceux qui perdront seront du côté des perdants ; c’est le classement de chacun selon sa catégorie, c’est le résultat final de toute l’œuvre de Dieu, c’est aussi le but de l’œuvre de Dieu et cela ne changera jamais. L’essentiel de l’œuvre principale du plan de gestion de Dieu est concentré sur le salut de l’homme, et Dieu se fait chair principalement pour cette raison, pour le bien de Son œuvre et pour vaincre Satan. La première fois que Dieu S’est fait chair, c’était aussi dans le but de vaincre Satan : Il S’est personnellement fait chair et a été personnellement cloué sur la croix afin d’accomplir l’œuvre du premier combat, qui était l’œuvre de rédemption de l’humanité. De même, cette étape de l’œuvre est aussi personnellement réalisée par Dieu qui s’est fait chair pour accomplir Son œuvre parmi les hommes, pour prononcer Ses paroles personnellement et permettre à l’homme de Le voir. Bien sûr, il est inévitable qu’Il réalise aussi, en parallèle, une autre œuvre, mais la raison principale pour laquelle Il accomplit personnellement Son œuvre, c’est de vaincre Satan, de conquérir toute l’humanité et de racheter ces personnes. Et ainsi, l’œuvre de l’incarnation de Dieu n’est vraiment pas rien. Si Son objectif était seulement de montrer à l’homme que Dieu est humble et caché, et que Dieu est réel, si c’était seulement pour réaliser cette œuvre, alors Il n’aurait pas eu besoin de se faire chair. Même si Dieu ne S’était pas fait chair, Il pourrait révéler Son humilité et Sa vie cachée, Sa grandeur et Sa sainteté, directement à l’homme, mais ces choses n’ont rien à voir avec l’œuvre de gestion de l’humanité. Elles ne peuvent pas sauver l’homme ou le rendre complet, encore moins peuvent-elles vaincre Satan. Si la défaite de Satan concernait seulement l’Esprit qui va en guerre contre un esprit, alors une telle œuvre aurait même une valeur moins pratique ; elle serait incapable de racheter l’homme et ruinerait le destin et les perspectives de l’homme. Ainsi, l’œuvre de Dieu aujourd’hui a un sens profond. Elle n’existe pas seulement pour que l’homme puisse Le voir, ou pour que les yeux de l’homme soient ouverts, ou pour donner à l’homme un peu d’émotion et d’encouragement ; une telle œuvre n’aurait pas d’importance. Si tu ne peux évoquer que ce type de connaissance, alors c’est la preuve que tu ne connais pas le vrai sens de l’incarnation de Dieu.

Le plan de gestion de Dieu est accompli en intégralité par Dieu Lui-même, en personne. La première étape – la création du monde – a été réalisée par Dieu Lui-même, en personne, et si cela n’avait pas été le cas, alors personne n’aurait été capable de créer l’humanité ; la deuxième étape a été la rédemption de l’humanité tout entière, et elle a été également réalisée par Dieu Lui-même, en personne ; la troisième étape va sans dire : il y a un besoin encore plus grand pour que la fin de toute l’œuvre de Dieu soit réalisée par Dieu Lui-même. L’œuvre de rédemption, de conquête, de rachat et de perfectionnement de toute l’humanité est accomplie dans son intégralité par Dieu Lui-même, en personne. S’Il n’avait pas personnellement accompli cette œuvre, alors Son identité n’aurait pas pu être représentée par l’homme, ou Son œuvre n’aurait pas pu être accomplie par l’homme. Pour vaincre Satan, pour racheter l’humanité et pour donner à l’homme une vie normale sur terre, Il conduit personnellement l’homme et œuvre en personne parmi les hommes ; pour tout Son plan de gestion et pour toute Son œuvre, Il doit personnellement réaliser cette œuvre. Si l’homme croit que Dieu est venu seulement pour qu’Il soit vu par l’homme et le rendre heureux, alors de telles croyances n’ont pas de valeur et n’ont aucun sens. La connaissance de l’homme est trop superficielle ! C’est seulement en accomplissant Lui-même cette œuvre que Dieu peut la réaliser profondément et entièrement. L’homme est incapable de la réaliser au nom de Dieu. Étant donné qu’il n’a ni l’identité de Dieu ni Sa substance, il est incapable de réaliser Son œuvre, et quand bien même l’homme la réaliserait, elle n’aurait aucun effet. La première fois que Dieu S’est fait chair, c’était pour la rédemption, afin de racheter toute l’humanité du péché, de rendre l’homme capable d’être purifié et de recevoir le pardon de ses péchés. L’œuvre de conquête est aussi accomplie personnellement par Dieu parmi les hommes. Si, au cours de cette étape, Dieu devait seulement faire des prophéties, alors on aurait trouvé un prophète ou une personne douée pour prendre Sa place ; si seules les prophéties suffisaient, l’homme pourrait se substituer à Dieu. Pourtant, si l’homme devait personnellement accomplir l’œuvre de Dieu Lui-même et devait mener la vie de l’homme, il lui serait impossible de réaliser cette œuvre. Elle doit être accomplie par Dieu Lui-même, en personne : Dieu doit personnellement Se faire chair pour accomplir cette œuvre. À l’ère de la Parole, si seules les prophéties avaient suffi, alors Isaïe ou le Prophète Élie auraient été choisis pour réaliser cette œuvre, et il n’aurait pas été nécessaire que Dieu fît ce travail Lui-même, personnellement. Parce que l’œuvre réalisée à ce stade n’est pas seulement une question de prophéties, et parce qu’il est plus important que l’œuvre des paroles soit utilisée pour conquérir l’homme et vaincre Satan, cette œuvre ne saurait être accomplie par l’homme et doit être réalisée par Dieu Lui-même, en personne. À l’ère de la Loi, l’Éternel a réalisé une partie de l’œuvre de Dieu, après quoi Il a prononcé quelques paroles et a réalisé un peu de Son œuvre par les prophètes. C’est parce que l’homme pouvait accomplir le travail de l’Éternel, et que les voyants pouvaient prédire des choses et interpréter certains rêves en Son nom. L’œuvre effectuée au début ne consistait pas à changer directement le tempérament de l’homme et n’était pas en rapport avec le péché de l’homme, et il était seulement exigé de l’homme qu’il respecte la loi. Alors l’Éternel ne Se fit pas chair et ne Se révéla pas Lui-même à l’homme ; au contraire, Il parla directement à Moïse et à d’autres, les fit parler et œuvrer en Son nom, et les fit œuvrer directement parmi les hommes. La première étape de l’œuvre de Dieu consistait à diriger l’homme. C’était le commencement du combat contre Satan, mais ce combat devait encore être lancé officiellement. La guerre officielle contre Satan commença avec la première incarnation de Dieu et elle continue jusqu’à nos jours. Le premier exemple de cette guerre eut lieu quand Dieu incarné fut cloué sur la croix. La crucifixion de Dieu incarné vainquit Satan et ce fut la première étape réussie dans la guerre. Lorsque Dieu incarné commence à œuvrer directement dans la vie de l’homme, c’est le début officiel de l’œuvre de reconquête de l’homme, et parce qu’il s’agit de changer l’ancien tempérament de l’homme, c’est donc l’œuvre consistant à mener le combat contre Satan. L’étape de l’œuvre accomplie par l’Éternel au commencement consistait simplement à diriger la vie de l’homme sur terre. Ce fut le début de l’œuvre de Dieu, et même s’il y avait encore nécessité d’une quelconque bataille, ou d’un tout autre travail d’importance, cela a jeté les bases pour l’œuvre de combat à venir. Plus tard, la deuxième étape de l’œuvre au cours de l’ère de la Grâce impliquait que soit changé l’ancien tempérament de l’homme, ce qui signifie que Dieu Lui-même a transformé la vie de l’homme. Ceci devait être réalisé personnellement par Dieu : il fallait que Dieu Se fasse chair personnellement, et s’Il ne s’était pas fait chair, personne d’autre n’aurait pu Le remplacer à ce stade de l’œuvre, car elle représentait l’œuvre qui consistait à combattre directement Satan. Si l’homme avait réalisé cette œuvre au nom de Dieu, si l’homme se tenait devant Satan, Satan ne se serait pas soumis et il aurait été impossible de le vaincre. Il a fallu que ce soit Dieu incarné qui fût venu le vaincre, car la substance de Dieu incarné est toujours Dieu, Il demeure la vie de l’homme et Il reste le Créateur ; quoi qu’il arrive, Son identité et Sa substance ne changeront pas. Et ainsi, Il S’est fait chair et a accompli l’œuvre pour provoquer la soumission totale de Satan. Pendant l’étape de l’œuvre des derniers jours, si l’homme avait dû réaliser cette œuvre et prononcer directement les paroles, alors il aurait été incapable de les prononcer, et s’il y avait eu des prophéties, alors elles n’auraient pas pu conquérir l’homme. En Se faisant chair, Dieu en vient à vaincre Satan et à provoquer sa totale soumission. Quand Il aura complètement anéanti Satan, aura totalement conquis l’homme et complètement racheté l’homme, cette étape de l’œuvre sera terminée et le résultat atteint. Dans la gestion de Dieu, l’homme ne peut pas se substituer à Dieu. En particulier, l’œuvre consistant à orienter l’ère et à lancer la nouvelle œuvre nécessite plus encore qu’elle soit accomplie par Dieu Lui-même, en personne. Faire des révélations à l’homme et l’alimenter en prophéties peut être fait par l’homme, mais s’il s’agit d’une œuvre qui doit être réalisée par Dieu en personne, l’œuvre du combat entre Dieu Lui-même et Satan, alors cette œuvre ne saurait être réalisée par l’homme. Au cours de la première étape de l’œuvre, quand il n’y avait pas de combat contre Satan, l’Éternel a personnellement dirigé le peuple d’Israël en utilisant les prophéties prononcées par les prophètes. Ensuite, la deuxième étape de l’œuvre était le combat contre Satan, et Dieu Lui-même S’est fait chair, en personne, venant dans la chair pour réaliser cette œuvre. Tout ce qui implique le combat contre Satan implique aussi l’incarnation de Dieu, ce qui signifie que ce combat ne peut être mené par l’homme. Si l’homme devait mener le combat, il aurait été incapable de vaincre Satan. Comment pourrait-il avoir la force de le combattre tout en étant encore dans le domaine de celui-ci ? L’homme est au milieu : si tu penches du côté de Satan, tu appartiens à Satan, mais si tu satisfais Dieu, tu appartiens à Dieu. Si l’homme avait dû remplacer Dieu dans l’œuvre de ce combat, en aurait-il été capable ? S’il l’avait fait, n’aurait-il pas péri il y a longtemps ? Ne serait-il pas allé dans l’Autre Monde il y a longtemps ? Et donc, l’homme ne peut remplacer Dieu dans Son œuvre, ce qui veut dire que l’homme n’a pas l’essence de Dieu, et si tu devais te battre contre Satan, tu serais incapable de le vaincre. L’homme ne peut réaliser qu’une partie de l’œuvre ; il peut convaincre quelques personnes, mais il ne peut pas se substituer à Dieu dans l’accomplissement de l’œuvre de Dieu Lui-même. Comment l’homme pourrait-il combattre Satan ? Satan te rendrait captif avant même que tu aies commencé. Ce n’est que lorsque Dieu Lui-même combattra Satan et que, sur cette base, l’homme suivra Dieu et Lui obéira que l’homme pourra être racheté par Dieu et échapper aux chaînes de Satan. Ce que l’homme peut réaliser avec sa propre sagesse et ses propres capacités est trop limité ; il est incapable de rendre l’homme complet, de le diriger et, de surcroît, vaincre Satan. L’intelligence et la sagesse de l’homme ne peuvent pas contrecarrer les machinations de Satan, alors comment l’homme pourrait-il le combattre ?

Tous ceux qui sont prêts à être perfectionnés ont la chance d’être perfectionnés, alors tout le monde doit se détendre : à l’avenir, vous accèderez tous à la destination. Mais si tu n’es pas prêt à être perfectionné, et si tu n’es pas disposé à accéder au monde merveilleux, alors c’est ton problème ! Et ceux qui sont prêts à être perfectionnés et sont fidèles à Dieu, tous ceux qui obéissent et tous ceux qui s’acquittent honnêtement de leur devoir : tous ceux-là peuvent être perfectionnés. Aujourd’hui, tous ceux qui ne s’acquittent pas fidèlement de leur devoir, tous ceux qui ne sont pas fidèles envers Dieu, tous ceux qui ne se soumettent pas à Dieu, en particulier ceux qui ont reçu l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit, mais ne les mettent pas en pratique : tous ceux-là ne sont pas à même d’être perfectionnés. Tous ceux qui sont prêts à être fidèles et obéissants envers Dieu peuvent être perfectionnés, même s’ils sont quelque peu ignorants ; tous ceux qui sont prêts à suivre peuvent être perfectionnés. Pas besoin de s’inquiéter à ce sujet. Tant que tu es prêt à suivre Dieu dans cette direction, tu peux être perfectionné. Je ne suis disposé à abandonner ou à éliminer personne parmi vous, mais si l’homme ne s’efforce pas de bien faire, alors tu ne fais que te ruiner toi-même ; ce n’est pas Moi qui t’élimine : tu t’élimines tout seul. Si tu ne t’efforces pas de bien faire – si tu es paresseux, ou si tu ne t’acquittes pas de ton devoir, ou si tu n’es pas fidèle, ou ne cherches pas la vérité et fais toujours ce qui te plaît, si tu te conduis imprudemment, luttes pour ta propre réputation et pour ta propre fortune et si tu n’as aucun scrupule quand tu as affaire à des personnes du sexe opposé, alors tu porteras le fardeau de tes propres péchés ; tu ne mériteras pas que quiconque ait pitié de toi. Mon objectif est que vous tous, vous soyez perfectionnés et tout au moins soyez conquis, afin que cette étape de l’œuvre soit réalisée avec succès. La volonté de Dieu est que tout le monde soit perfectionné, soit finalement racheté par Lui, soit complètement purifié par Lui et devienne quelqu’un qu’Il aime. Peu importe si Je dis que vous êtes en arrière ou de mauvais calibre – c’est un fait. Le dire ne prouve pas que J’ai l’intention de vous abandonner, que J’ai perdu espoir en vous, que Je ne suis pas, encore moins, disposé à vous sauver. Je suis venu aujourd’hui accomplir l’œuvre de votre salut, ce qui veut dire que l’œuvre que Je fais est la continuité de l’œuvre de votre salut. Tout le monde a une chance d’être perfectionné : pourvu que tu sois prêt, pourvu que tu suives, à la fin tu seras capable de récolter les fruits et personne parmi vous ne sera abandonné. Si tu es de petit calibre, Mes exigences envers toi seront proportionnelles à ton petit calibre ; si tu es de gros calibre, Mes exigences envers toi seront proportionnelles à ton gros calibre ; si tu es ignorant et illettré, Mes exigences envers toi seront en rapport avec ton analphabétisme ; si tu es instruit, Mes exigences envers toi seront proportionnelles à ton niveau d’instruction ; si tu es âgé, Mes exigences envers toi seront en rapport avec ton âge ; si tu es capable de donner l’hospitalité, Mes exigences envers toi seront fonction de cette hospitalité ; si tu dis que tu ne peux pas offrir l’hospitalité et que tu ne peux que remplir un certain devoir, que ce soit répandre l’évangile, t’occuper de l’Église ou t’occuper d’autres affaires d’ordre général, le perfectionnement que Je te réserve dépendra de la fonction que tu remplis. Être fidèle, obéissant jusqu’à la fin, et chercher l’amour suprême de Dieu : voilà ce que tu dois accomplir, et il n’y a pas de meilleures pratiques que ces trois choses. En fin de compte, il est demandé à l’homme de réaliser ces trois choses et s’il peut le faire, alors il sera perfectionné. Mais, avant tout, tu dois vraiment suivre Dieu, tu dois activement exercer constamment une pression vers l’avant, et ne pas être passif à ce sujet. J’ai dit que toute personne a la chance d’être rendue parfaite et peut être rendue parfaite, et cela compte, mais si tu n’essaies pas de t’améliorer dans ta quête, si tu ne réponds pas à ces trois critères, alors tu devras être éliminé à la fin. Je veux que chacun se rattrape, Je veux que chacun reçoive l’œuvre et l’illumination du Saint-Esprit et soit capable d’obéir jusqu’à la fin, parce que c’est le devoir que chacun d’entre vous doit remplir. Lorsque vous aurez tous rempli votre devoir, vous aurez tous été perfectionnés, vous aurez également un témoignage retentissant. Tous ceux qui ont des témoignages sont ceux qui ont remporté la victoire sur Satan et ont bénéficié de la promesse de Dieu, et ceux-là resteront pour vivre dans la merveilleuse destination.

Note de bas de page :

a. Le texte original dit : « aujourd’hui, c’est parce que ».

Précédent : L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste

Suivant : Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble

Contenu connexe