XII. Paroles sur la constitution, les décrets administratifs et les commandements de l’ère du Règne

595. Mon œuvre planifiée continue d’avancer impérieusement sans un instant de sursis. Ayant pénétré dans l’ère du Règne, et vous ayant portés dans Mon Règne comme Mon peuple, Je vais avoir d’autres exigences pour vous ; c’est-à-dire que Je commencerai à promulguer devant vous la constitution avec laquelle Je gouvernerai cette époque.

Puisque vous êtes appelés Mon peuple, vous devez être capables de glorifier Mon nom, c’est-à-dire de tenir ferme dans votre témoignage au milieu des épreuves. Si certains essayent de M’enjôler et de Me cacher la vérité, ou de se livrer à des affaires déshonorantes derrière Mon dos, ces personnes seront chassées sans exception, et renvoyées de Ma maison le temps que Je les traite. Ceux qui M’ont été infidèles et ont failli à leur devoir filial par le passé, et qui se lèvent de nouveau aujourd’hui pour Me juger ouvertement, seront eux aussi chassés de Ma maison. Ceux qui sont Mon peuple doivent constamment tenir compte de Mes fardeaux ainsi que chercher à connaître Mes paroles. J’éclairerai uniquement des gens comme cela et ils vivront assurément sous Ma direction et Mon illumination, sans jamais recevoir de châtiment. Ceux qui, échouant à prendre en considération Mes fardeaux, se concentrent à planifier leur propre avenir – c’est-à-dire ceux qui ne visent pas à satisfaire Mon cœur par leurs actes, mais plutôt à chercher l’aumône –, ces créatures semblables à des mendiants que Je refuse absolument d’utiliser, parce que depuis le moment où ils sont nés, ils n’ont rien su de ce que veut dire tenir compte de Mes fardeaux. Ce sont des gens qui manquent de bon sens ; de telles personnes souffrent de « malnutrition » du cerveau, et ont besoin de rentrer chez elles pour de la « nourriture ». De telles personnes ne Me sont d’aucune utilité. Au sein de Mon peuple, chacun sera tenu de considérer le fait de Me connaître comme un devoir obligatoire à accomplir jusqu’à la fin, comme manger, s’habiller et dormir, quelque chose que l’on n’oublie jamais un temps ; de sorte que finalement, Me connaître deviendra aussi habituel que manger, quelque chose que l’on fait sans effort, d’une main habile. Quant aux paroles que Je prononce, chacune d’entre elles doit être entendue avec la plus grande foi et entièrement assimilée ; il ne peut y avoir de demi-mesures superficielles. Quiconque ne s’intéresse pas à Mes paroles sera considéré comme Me résistant directement ; quiconque ne se nourrit pas de Mes paroles ou ne cherche pas à les connaître, sera considéré comme ne Me portant pas d’attention et sera directement chassé de devant la porte de Ma maison. Comme Je l’ai dit par le passé, ce que Je veux n’est pas un grand nombre de personnes, mais l’excellence. Sur une centaine de personnes, si une seule personne est capable de Me connaître à travers Mes paroles, alors Je chasserai volontiers toutes les autres pour Me concentrer à éclairer et illuminer uniquement cette personne-là. De cela, tu peux voir qu’il n’est pas forcément vrai que seules les grandes masses peuvent Me manifester et Me vivre. Ce que Je veux, c’est du blé (même si les grains ne sont pas pleins) et non pas l’ivraie (même si les grains sont assez pleins pour susciter l’admiration). Quant à ceux qui ne se soucient pas d’être en recherche, mais se comportent plutôt de façon relâchée, ils devraient s’en aller de leur propre chef ; je ne souhaite plus les voir, de peur qu’ils ne continuent à apporter de la disgrâce à Mon nom.

Extrait du Chapitre 5 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

596. Je ne suis pas prompt à punir qui que ce soit et Je ne traite personne injustement : Je suis juste avec tous. J’aime certainement Mes fils, et Je déteste certainement les méchants qui Me défient ; c’est le principe qui fonde Mes actions. Chacun d’entre vous devrait avoir quelque aperçu de Mes décrets administratifs ; sinon, vous n’aurez pas la moindre crainte et agirez à la légère devant Moi. Vous ne saurez pas non plus ce que Je veux obtenir, ce que Je veux accomplir, ce que Je veux gagner ni de quel genre de personne Mon royaume a besoin.

Mes décrets administratifs sont les suivants :

1) Peu importe qui vous êtes, si vous Me contredisez dans votre cœur, vous serez jugés.

2) Ceux que J’ai choisis seront disciplinés immédiatement pour toute idée mauvaise.

3) Je mettrai d’un côté ceux qui ne croient pas en Moi. Je les laisserai parler et agir avec insouciance jusqu’au bout quand Je les punirai complètement et leur réglerai leur compte.

4) Je prendrai soin de ceux qui croient en Moi et les protégerai en tout temps. En tout temps, Je leur donnerai la vie par le moyen du salut. Ces personnes auront Mon amour et elles ne tomberont sûrement pas ni ne se perdront. Quelle que soit leur faiblesse, elle ne sera que temporaire, et Je ne Me souviendrai certainement pas de leurs faiblesses.

5) Ceux qui semblent croire, mais qui ne croient pas vraiment, ceux qui croient qu’il y a un Dieu mais qui ne cherchent pas le Christ, mais qui ne résistent pas non plus, sont le genre de personnes les plus pitoyables et, par Mes actions, Je ferai en sorte qu’ils voient clairement. Par le moyen de Mes actions, Je sauverai ces gens et les ramènerai.

6) Les fils premiers-nés qui ont été les premiers à accepter Mon nom seront bénis ! Je vous accorderai sûrement les meilleures bénédictions, vous laissant en jouir autant que le cœur vous en dit ; personne n’osera y faire obstacle. Tout cela est entièrement préparé pour vous, car c’est Mon décret administratif.

Extrait du Chapitre 56 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

597. Je déclare maintenant les décrets administratifs de Mon royaume : toutes les choses relèvent de Mon jugement, toutes les choses relèvent de Ma justice, toutes les choses relèvent de Ma majesté, et Je pratique Ma justice vis-à-vis de tous. Ceux qui disent qu’ils croient en Moi, mais qui, au fond d’eux-mêmes, Me contredisent, et ceux dont le cœur M’a abandonné seront expulsés, mais tout en Mon propre temps. Les gens qui parlent de Moi de manière sarcastique, mais d’une manière que les autres ne remarquent pas, mourront immédiatement (ils périront dans l’esprit, le corps et l’âme). Ceux qui oppriment ou ignorent Mes bien-aimés seront jugés immédiatement par Mon courroux. Cela signifie que les gens qui sont jaloux de ceux que J’aime et qui pensent que Je ne suis pas juste seront livrés en jugement à Mes bien-aimés. Tous ceux qui se comportent bien, qui sont simples et honnêtes (y compris ceux qui manquent de sagesse) et qui Me traitent avec une sincérité résolue resteront tous dans Mon royaume. Ceux qui n’ont pas été formés, c’est-à-dire ces gens honnêtes qui manquent de sagesse et de perspicacité, auront du pouvoir dans Mon royaume. Toutefois, ils ont également été traités et brisés. Qu’ils n’aient pas subi de formation n’est pas absolu. Plutôt, c’est par ces choses que Je montrerai Ma toute-puissance et Ma sagesse à tous. Je rejetterai tous ceux qui doutent encore de Moi ; Je n’en veux pas un (Je déteste les gens qui doutent encore de Moi en un moment comme celui-ci). Au moyen des actes que Je fais dans tout l’univers, Je montrerai aux gens honnêtes la splendeur de Mes actions, faisant ainsi grandir leur sagesse, leur perspicacité et leur discernement. Je ferai aussi que les gens trompeurs soient détruits en un instant en conséquence de Mes actes merveilleux. Tous les fils premiers-nés qui ont été les premiers à accepter Mon Nom (c’est-à-dire ces gens saints, irréprochables et honnêtes) seront les premiers à obtenir l’entrée au royaume et à gouverner toutes les nations et tous les peuples avec Moi, régnant comme des rois dans le royaume et jugeant toutes les nations et tous les peuples (cela fait référence à tous les fils premiers-nés dans le royaume, et aucun autre). Ceux parmi toutes les nations et tous les peuples qui ont été jugés et qui se sont repentis entreront dans Mon royaume et deviendront Mon peuple, tandis que ceux qui sont obstinés et impénitents seront jetés dans le puits de l’abîme (pour périr éternellement). Le jugement dans le royaume sera le dernier, et ce sera Ma purification complète du monde. Alors, il n’y aura plus d’injustice, de chagrin, de larmes ni de soupirs et, plus encore, le monde ne sera plus. Tout sera une manifestation de Christ, et tout sera le royaume de Christ. Quelle gloire ! Quelle gloire !

Extrait du Chapitre 79 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

598. Maintenant, Je promulgue Mes décrets administratifs pour vous (en vigueur à partir du jour de leur promulgation, assignant différents châtiments à différentes personnes) :

Je tiens Mes promesses et tout est entre Mes mains. Quiconque doute sera certainement tué. Aucune considération n’est permise ; ils seront immédiatement exterminés, ce qui débarrassera Mon cœur de la haine. (Désormais il est confirmé que quiconque est tué ne doit pas être membre de Mon royaume et doit être un descendant de Satan.)

En tant que fils premiers-nés, vous devez garder vos propres postes et bien accomplir vos propres devoirs et ne pas être indiscrets. Vous devriez vous offrir pour Mon plan de gestion, et partout où vous allez, vous devriez Me rendre ce bon témoignage et glorifier Mon nom. Ne commettez pas d’actes honteux : soyez un exemple pour tous Mes fils et tout Mon peuple. Ne soyez pas débauchés, même pour un instant : vous devez toujours apparaître devant tout le monde avec l’identité des fils premiers-nés, et ne pas être serviles : vous devez plutôt marcher la tête haute. Je vous demande de glorifier Mon nom, pas de déshonorer Mon nom. Ceux qui sont fils premiers-nés ont chacun leur propre fonction individuelle et ne peuvent pas tout faire. C’est la responsabilité que Je vous ai donnée, et elle ne doit pas être esquivée. Vous devez vous consacrer de tout votre cœur, de tout votre esprit et de toute votre force à accomplir ce que Je vous ai confié.

À compter de ce jour, dans tout l’univers-monde, le devoir de guider tous Mes fils et tout Mon peuple sera confié à Mes fils premiers-nés pour qu’ils l’accomplissent, et Je châtierai quiconque ne peut pas consacrer tout son cœur et tout son esprit à l’accomplir. Telle est Ma justice. Je n’épargnerai pas même Mes fils premiers-nés ni ne ferai preuve de gentillesse à leur égard.

S’il y a quelqu’un parmi Mes fils ou parmi Mon peuple qui ridiculise et insulte un de Mes fils premiers-nés, Je le punirai durement, car Mes fils premiers-nés Me représentent ; ce que quelqu’un leur fait, il Me le fait aussi. C’est le plus sévère de Mes décrets administratifs. Je laisserai Mes fils premiers-nés administrer Ma justice selon leurs souhaits contre quiconque parmi Mes fils et Mon peuple viole ce décret.

J’abandonnerai peu à peu quiconque Me regarde frivolement et se concentre uniquement sur Ma nourriture, Mes vêtements et Mon sommeil, ne s’occupe que de Mes affaires à l’extérieur et n’a aucune considération pour Mon fardeau, et ne prête pas attention à remplir correctement ses propres fonctions. Cela est destiné à tous ceux qui ont des oreilles.

Quiconque finit d’exécuter du service pour Moi doit se retirer docilement sans faire d’histoires. Sois prudent, sinon Je m’occuperai de toi. (C’est un décret supplémentaire.)

Mes fils premiers-nés prendront dorénavant la verge de fer et commenceront à exercer Mon autorité pour gouverner toutes les nations et tous les peuples, pour marcher parmi toutes les nations et tous les peuples, et pour accomplir Mon jugement, Ma justice et Ma majesté parmi toutes les nations et tous les peuples. Mes fils et Mon peuple Me craindront, Me loueront, M’acclameront et Me glorifieront sans cesse parce que Mon plan de gestion est accompli et que Mes fils premiers-nés peuvent régner avec Moi.

Cela fait partie de Mes décrets administratifs ; après cela, Je vous le dirai à mesure que l’œuvre progressera. À partir des décrets administratifs ci-dessus, vous verrez le rythme auquel J’accomplis Mon œuvre ainsi que l’étape que Mon œuvre a atteinte. Ce sera une confirmation.

Extrait du Chapitre 88 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

599. Les dix décrets administratifs qui doivent être respectés par les élus de Dieu à l’ère du Règne

(Article extrait de la parole de Dieu)

1) L’homme ne doit pas se magnifier ni s’exalter. Il doit adorer et exalter Dieu.

2) Fais tout ce qui est bénéfique à l’œuvre de Dieu, et rien qui soit néfaste aux intérêts de l’œuvre de Dieu. Défends le nom de Dieu, le témoignage de Dieu et l’œuvre de Dieu.

3) L’argent, les objets matériels et tous les biens de la maison de Dieu sont les offrandes qui doivent être données par l’homme. Seuls le sacrificateur et Dieu peuvent jouir de ces offrandes, car les offrandes de l’homme sont pour la jouissance de Dieu. Dieu ne partage ces offrandes qu’avec le sacrificateur, et personne d’autre n’est qualifié ou n’a le droit de jouir d’aucune partie d’entre elles. Toutes les offrandes de l’homme (y compris l’argent et les biens matériels dont on peut jouir) sont données à Dieu, non à l’homme, et donc, l’homme ne doit pas jouir de ces choses ; si l’homme devait en jouir, alors il volerait des offrandes. Quiconque fait cela est un Judas, car, en plus d’être un traître, Judas s’est aussi servi de l’argent qui était mis dans la bourse.

4) L’homme a un tempérament corrompu et, de plus, il possède des émotions. En tant que tel, il est absolument interdit à deux membres du sexe opposé de travailler ensemble sans être accompagnés quand ils servent Dieu. Quiconque est découvert le faisant sera expulsé, sans exception.

5) Ne juge pas Dieu ni ne discute légèrement de choses relatives à Dieu. Fais ce que l’homme doit faire et parle comme l’homme doit parler, et ne dépasse pas les limites et ne les transgresse pas non plus. Veille sur ta langue et fais attention où tu mets les pieds afin d’éviter de faire quelque chose qui offense le tempérament de Dieu.

6) Fais ce qui doit être fait par l’homme, remplis tes obligations, assume tes responsabilités et sois fidèle à ton devoir. Puisque tu crois en Dieu, tu dois apporter ta contribution à l’œuvre de Dieu ; si tu ne le fais pas, alors tu es inapte à manger et boire les paroles de Dieu, et à vivre dans la maison de Dieu.

7) En ce qui concerne le travail et les affaires de l’Église, en dehors de l’obéissance à Dieu, suis en tout les instructions de l’homme qui est utilisé par le Saint-Esprit. Même la moindre infraction est inacceptable. Sois absolu dans ta conformité et n’analyse pas le bien ou le mal ; ce qui est bien ou mal n’a rien à voir avec toi. Tu ne dois te préoccuper que de l’obéissance totale.

8) Les gens qui croient en Dieu doivent obéir à Dieu et L’adorer. N’exalte pas, n’admire pas qui que ce soit ; ne donne pas la première place à Dieu, la deuxième aux personnes que tu admires et la troisième à toi-même. Personne ne doit occuper une place dans ton cœur, et tu ne dois pas considérer les gens – en particulier ceux que tu vénères – comme étant à égalité avec Dieu ou comme s’ils étaient Ses égaux. C’est intolérable pour Dieu.

9) Garde tes pensées tournées vers le travail de l’Église. Mets de côté les perspectives de ta propre chair, sois décisif sur les questions familiales, consacre-toi entièrement à l’œuvre de Dieu et mets l’œuvre de Dieu en premier et ta propre vie en second lieu. C’est la décence d’un saint.

10) Ceux de ta famille qui n’ont pas la foi (tes enfants, ton mari ou ton épouse, tes sœurs ou tes parents, etc.) ne doivent pas être forcés à se joindre à l’Église. La maison de Dieu ne manque pas de membres et il n’est pas nécessaire d’ajouter à son nombre des gens qui ne sont d’aucune utilité. Tous ceux qui ne croient pas volontiers ne doivent pas être conduits à l’Église. Ce décret s’adresse à tous. Vous devez vous observer les uns les autres, vous surveiller et vous rappeler ce décret ; personne ne peut le violer. Même quand les parents qui n’ont pas la foi se joignent à l’Église à contrecœur, il ne faut pas leur donner de livres ni un nouveau nom ; ces gens ne sont pas de la maison de Dieu, et leur entrée dans l’Église doit être entravée par tous les moyens nécessaires. S’il survient du trouble dans l’Église en raison de l’invasion des démons, alors tu seras toi-même expulsé ou des restrictions seront placées sur toi. En bref, tout le monde a une responsabilité à ce sujet, bien que tu ne doives pas être imprudent ni l’utiliser pour régler des problèmes personnels.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

600. Les gens doivent respecter les nombreuses tâches qu’ils doivent effectuer. C’est ce que les gens doivent respecter, et c’est ce qu’ils doivent réaliser. Que le Saint-Esprit fasse ce qui doit être fait par le Saint-Esprit ; l’homme ne peut y jouer aucun rôle. L’homme doit se conformer à ce qui doit être fait par l’homme, ce qui n’a aucun rapport avec le Saint-Esprit. C’est seulement ce qui doit être fait par l’homme, et cela doit être respecté comme commandement au même titre que la loi dans l’Ancien Testament doit l’être. Même si maintenant, ce n’est pas l’ère de la Loi, il y a encore beaucoup de paroles apparentées à celles qui ont été prononcés à l’ère de la Loi et qui doivent être respectées. Ces paroles ne sont pas mises en pratique simplement sur la base de l’inspiration par le Saint-Esprit, mais, au contraire, elles sont ce que l’homme doit respecter. Par exemple : tu ne porteras pas de jugement sur l’œuvre du Dieu concret. Tu ne t’opposeras pas à l’homme auquel Dieu rend témoignage. Devant Dieu, tu garderas ta place et ne seras pas dissolu. Tu dois être modéré dans ton discours, et tes paroles et tes actions doivent suivre les arrangements de l’homme auquel Dieu rend témoignage. Tu dois vénérer le témoignage de Dieu. Tu n’ignoreras pas l’œuvre de Dieu et les paroles venant de Sa bouche. Tu n’imiteras pas le ton et les objectifs des déclarations de Dieu. Tu n’afficheras aucun comportement qui s’oppose ouvertement à l’homme auquel Dieu rend témoignage. Et ainsi de suite. Voilà ce que chaque personne doit respecter.

Extrait de « Les commandements de la nouvelle ère », dans La Parole apparaît dans la chair

601. Aujourd’hui, rien n’est plus crucial pour l’homme que de se conformer à ce qui suit : tu ne dois pas essayer d’amadouer le Dieu qui Se tient devant toi, ni Lui dissimuler quoi que ce soit. Tu ne prononceras pas d’insanités ni ne feras de déclarations arrogantes en présence de Dieu. Tu ne tromperas pas le Dieu devant toi par des paroles mielleuses et de beaux discours afin de gagner Sa confiance. Tu n’agiras pas de manière irrévérencieuse devant Dieu. Tu obéiras à tout ce qui sort de la bouche de Dieu, et ne résisteras pas à Ses paroles, tu ne t’y opposeras pas ou ne les contesteras pas. Tu n’interprèteras pas à ta convenance les paroles qui sortent de la bouche de Dieu. Tu dois tenir ta langue pour éviter qu’elle ne te fasse devenir la proie des projets trompeurs des méchants. Tu dois surveiller tes pas afin d’éviter de transgresser les limites que Dieu t’a fixées. Si tu transgresses, tu te mettras à la place de Dieu et diras des mots prétentieux et pompeux, et alors Dieu te détestera. Tu ne répandras pas avec insouciance les paroles prononcées par Dieu, de peur que les autres ne se moquent de toi et que les démons ne se jouent de toi. Tu obéiras à toute l’œuvre du Dieu d’aujourd’hui. Même si tu ne la comprends pas, tu ne la jugeras pas ; tout ce que tu peux faire, c’est chercher et échanger. Nul ne doit transgresser la place originelle de Dieu. Tu ne peux rien faire de plus que de servir, en tant qu’homme, le Dieu d’aujourd’hui. Tu ne peux pas enseigner, en tant qu’homme, le Dieu d’aujourd’hui ; le faire serait malavisé. Personne ne peut se tenir à la place de l’homme auquel Dieu rend témoignage ; par tes paroles, tes actions et tes pensées intimes, tu occupes la position d’un homme. Cela doit être respecté, c’est la responsabilité de l’homme et personne ne devrait la modifier ; le faire violerait les décrets administratifs. Tous doivent s’en souvenir.

Extrait de « Les commandements de la nouvelle ère », dans La Parole apparaît dans la chair

602. Toutes les phrases que Je déclare ont de l’autorité et du jugement, et personne ne peut changer Mes paroles. Une fois que Mes paroles sont exprimées, il est certain que les choses seront accomplies selon Mes paroles : tel est Mon tempérament. Mes paroles sont autorité et quiconque les amende offense Mon châtiment et Je dois le terrasser. Dans les cas graves, il attire la ruine sur sa propre vie et il va en enfer ou va au puits de l’abîme. C’est la seule façon dont Je traite avec l’humanité et l’homme n’a aucun moyen de la changer, c’est Mon décret administratif. Souvenez-vous de cela ! Personne n’est autorisé à offenser Mon décret ; les choses doivent être faites selon Ma volonté ! Dans le passé, J’ai été trop tolérant avec vous et vous n’avez fait face qu’à Mes paroles. Les paroles que J’ai dites concernant le fait d’abattre les gens ne se sont pas encore concrétisées. Mais à partir d’aujourd’hui, tous les désastres (en relation avec Mes décrets administratifs) adviendront l’un après l’autre pour punir tous ceux qui ne se conforment pas à Ma volonté. Il doit y avoir l’avènement des faits, sinon les gens ne pourraient pas voir Ma colère, mais se seraient constamment débauchés. C’est une étape de Mon plan de gestion et c’est la façon dont Je fais la prochaine étape de Mon œuvre. Je vous le dis d’avance, afin que vous puissiez éviter de commettre une offense et de souffrir de la perdition pour toujours. C’est-à-dire qu’à partir d’aujourd’hui, Je ferai en sorte que tous les hommes, à l’exception de Mes fils premiers-nés, prennent leurs places appropriées conformément à Ma volonté, et Je les châtierai un par un. Je ne laisserai même pas l’un d’eux tranquille. Osez simplement être débauchés de nouveau ! Ose simplement te rebeller de nouveau ! J’ai déjà dit que Je suis juste envers tous, que Je suis sans une once de sentiment, et cela sert à montrer que Mon tempérament ne doit pas être offensé. C’est Ma personne. Personne ne peut changer cela. Tous les hommes entendent Mes paroles et tous les hommes voient Mon visage glorieux. Tous les hommes doivent M’obéir complètement et absolument. C’est Mon décret administratif. Tous les hommes à travers l’univers et aux extrémités de la terre devraient Me louer et Me glorifier, car Je suis l’unique Dieu Lui-même, car Je suis la personne de Dieu. Personne ne peut changer Mes paroles et Mes déclarations, Mon discours et Mon comportement, car ce sont là des choses qui ne concernent que Moi et ce sont là des choses qui sont Ma possession depuis les temps les plus reculés et qui existeront pour toujours.

Extrait du Chapitre 100 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

603. Mon jugement atteint tous les hommes, Mes décrets administratifs touchent tous les hommes et Mes paroles et Ma personne sont révélées à tous les hommes. C’est le moment de la grande œuvre de Mon Esprit (à ce moment-là, on distinguera ceux qui seront bénis de ceux qui subiront l’infortune). Dès que Mes paroles sont énoncées, Je distingue ceux qui seront bénis de ceux qui subiront l’infortune. Tout cela est clair comme du cristal et Je peux le voir complètement d’un coup d’œil. (Je dis cela au sujet de Mon humanité ; donc ces paroles ne contredisent pas Ma prédestination et Ma sélection.) Je Me promène dans les montagnes, le long des rivières et parmi toutes les choses, à travers l’espace de l’univers, observant et purifiant chaque endroit, de sorte que ces endroits impurs et ces terres débauchées cesseront tous d’exister et seront anéantis par incinération en raison de Mes paroles. Pour Moi, tout est facile. Si c’était maintenant le moment que J’ai prédéterminé pour la destruction du monde, Je pourrais l’avaler tout entier par la déclaration d’une seule parole. Cependant, ce n’est pas le moment maintenant. Tout doit être prêt avant que Je fasse cette œuvre, afin de ne pas perturber Mon plan et de ne pas interrompre Ma gestion. Je sais comment le faire raisonnablement : J’ai Ma sagesse et J’ai Mes propres arrangements. Les gens ne doivent pas bouger un doigt. Prenez garde de ne pas être tués par Ma main. Cela a déjà touché à Mes décrets administratifs. Ainsi, on peut voir la sévérité de Mes décrets administratifs, ainsi que les principes qui les fondent, qui comprennent deux aspects : d’une part, Je tue tous ceux qui ne sont pas en accord avec Ma volonté et qui enfreignent Mes décrets administratifs ; d’autre part, dans Ma colère, Je maudis tous ceux qui enfreignent Mes décrets administratifs. Ces deux aspects sont indispensables et sont les principes directeurs qui fondent Mes décrets administratifs. Chacun est traité selon ces deux principes, sans émotion, peu importe le degré de loyauté de la personne. Cela suffit pour montrer Ma justice, Ma majesté et Ma colère qui incinéreront toutes les choses terrestres, toutes les choses mondaines et toutes les choses qui ne sont pas conformes à Ma volonté. Dans Mes paroles, il y a des mystères qui restent cachés et, également dans Mes paroles, il y a des mystères qui ont été révélés. Ainsi, selon les notions humaines et dans l’esprit humain, Mes paroles sont à jamais incompréhensibles et Mon cœur est à jamais insondable. C’est-à-dire que Je dois débarrasser les humains de leurs notions et de leur pensée. C’est l’élément le plus important de Mon plan de gestion. Je dois le faire de cette façon pour gagner Mes fils premiers-nés et pour accomplir les choses que Je veux faire.

Extrait du Chapitre 103 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

604. Tant que le vieux monde continuera d’exister, Je répandrai Ma fureur sur ses nations, promulguerai ouvertement Mes décrets administratifs dans tout l’univers et imposerai un châtiment à quiconque les violera :

Quand Je tourne Mon visage vers l’univers pour parler, toute l’humanité entend Ma voix, et voit alors toutes les œuvres que J’ai réalisées dans l’univers. Ceux qui s’opposent à Ma volonté, c’est-à-dire ceux qui s’opposent à Moi par les actes de l’homme, tomberont sous Mon châtiment. Je prendrai la multitude d’étoiles dans les cieux et les renouvellerai, et grâce à Moi, le soleil et la lune seront renouvelés – les cieux ne seront plus comme ils étaient et la myriade de choses sur la terre sera renouvelée. Tout deviendra complet par Mes paroles. Les nombreuses nations de l’univers seront réparties de nouveau et remplacées par Mon royaume, de sorte que les nations sur la terre disparaîtront à jamais et que toutes deviendront un royaume qui Me vénère ; toutes les nations de la terre seront détruites et cesseront d’exister. Parmi les êtres humains dans l’univers, tous ceux qui appartiennent au diable seront exterminés et tous ceux qui adorent Satan seront ravagés par Mon feu ardent – c’est-à-dire, à l’exception de ceux qui sont maintenant dans le courant, tout sera réduit en cendres. Quand Je châtierai les nombreux peuples, ceux du monde religieux reviendront, à divers degrés, à Mon royaume, vaincu par Mes œuvres, parce qu’ils auront vu l’avènement du Saint monté sur une nuée blanche. Tous les hommes seront séparés suivant leur propre genre, et recevront des châtiments proportionnels à leurs actes. Tous ceux qui se sont dressés contre Moi périront ; quant à ceux dont les actions sur terre ne M’ont pas impliqué, à cause de la manière dont ils se sont acquittés, ils continueront d’exister sur la terre sous la gouvernance de Mes fils et de Mon peuple. Je Me révélerai à la myriade de peuples et à la myriade de nations, et de Ma propre voix, Je retentirai sur la terre, proclamant l’accomplissement de Ma grande œuvre, afin que tous les hommes puissent la voir de leurs propres yeux.

Extrait du Chapitre 26 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: D. Paroles sur le fait que Dieu est la source de vie pour toutes choses

Suivant: XIII. Paroles sur les exigences, les exhortations, les consolations et les avertissements de Dieu

Contenu connexe

Es-tu quelqu’un qui a pris vie ?

Tu n’auras été rendu parfait que lorsque tu auras rejeté tes tempéraments corrompus et réalisé la vie d’une humanité normale. Même si tu...

L’œuvre et l’entrée (6)

L’œuvre et l’entrée sont par nature pratiques et font référence à l’œuvre de Dieu et à l’entrée de l’homme. L’absence totale de...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre