A. Les exigences de Dieu pour l’homme

605. Aujourd’hui, il vous est demandé de chercher à devenir le peuple de Dieu, et l’entrée entière dans la bonne vie commencera. Être le peuple de Dieu signifie entrer dans l’ère du Règne. Aujourd’hui, vous commencez officiellement à entrer dans la formation du royaume, et votre vie future cessera d’être aussi libertine et négligée comme par le passé ; vivant d’une telle manière, il est impossible d’être à la hauteur des normes imposées par Dieu. Si tu ne sens aucune urgence, alors cela montre que tu n’éprouves aucun désir de t’améliorer, que ta quête est imprécise et confuse et que tu n’es nullement disposé à accomplir la volonté de Dieu. Entrer dans la formation du royaume signifie commencer la vie du peuple de Dieu – es-tu prêt à accepter une telle formation ? Es-tu prêt à ressentir un sens d’urgence ? Es-tu disposé à vivre sous la discipline de Dieu ? Es-tu prêt à vivre sous le châtiment de Dieu ? Lorsque les paroles de Dieu te seront adressées et te mettront à l’épreuve, comment agiras-tu ? Et que feras-tu face à toutes sortes de faits ? Dans le passé, ton attention n’était pas centrée sur la vie ; aujourd’hui, tu dois entrer dans la réalité de la vie, et chercher à changer ton tempérament de vie. C’est ce qui doit être accompli par le peuple du royaume. Tous ceux qui sont le peuple de Dieu doivent posséder la vie, ils doivent accepter la formation du royaume et chercher à changer leur tempérament de vie. C’est ce que Dieu exige du peuple du royaume.

Les exigences que Dieu impose au peuple du royaume sont comme suit :

1) Il doit accepter les mandats de Dieu, ce qui revient à dire qu’il doit accepter toutes les paroles prononcées dans le cadre de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours.

2) Il doit entrer dans la formation du royaume.

3) Il doit chercher à ce que Dieu touche son cœur. Lorsque ton cœur est complètement tourné vers Dieu, et que tu as une vie spirituelle normale, tu vivras dans le domaine de la liberté, ce qui signifie que tu vivras sous les soins et la protection de l’amour de Dieu. Ce n’est que lorsque tu vivras sous les soins et la protection de Dieu que tu appartiendras à Dieu.

4) Il doit être gagné par Dieu.

5) Il doit devenir la manifestation de la gloire de Dieu sur terre.

Ces cinq points constituent Mes mandats que Je vous donne. Mes paroles s’adressent au peuple de Dieu, et si tu n’es pas disposé à accepter ces mandats, Je ne te forcerai pas, mais si tu les acceptes véritablement, alors tu seras en mesure de faire la volonté de Dieu. Aujourd’hui, vous commencez à accepter les mandats de Dieu, et cherchez à devenir le peuple du royaume et à respecter les normes requises pour devenir le peuple de Dieu. C’est la première étape de l’entrée. Si tu souhaites faire pleinement la volonté de Dieu, alors tu dois accepter ces cinq mandats, et si tu es capable de les réaliser, tu seras selon le cœur de Dieu et certainement d’une très grande utilité à Dieu.

Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre Ses pas », dans La Parole apparaît dans la chair

606. Votre héritage aujourd’hui dépasse celui des apôtres et des prophètes à travers les âges, et est même supérieur à celui de Moïse et de Pierre. Les bénédictions ne s’obtiennent pas en un jour ou deux ; elles doivent être gagnées par un grand sacrifice. En d’autres termes, vous devez posséder un amour qui a subi l’épurement, vous devez posséder une grande foi et vous devez détenir les nombreuses vérités que Dieu vous commande d’atteindre ; en outre, vous devez vous tourner vers la justice et ne jamais être intimidés ou évasifs, et vous devez éprouver pour Dieu un amour constant et indéfectible. Vous devez faire preuve de détermination, opérer des changements dans votre tempérament de vie, vous guérir de votre corruption, accepter toutes les orchestrations de Dieu sans vous plaindre et être obéissants, même jusqu’à la mort. Voilà ce que vous devez atteindre, voilà le but ultime de l’œuvre de Dieu, voilà ce que Dieu demande de ce groupe de personnes. Puisqu’Il vous accorde des choses, Il vous demandera sûrement quelque chose en retour, et Il exigera certainement de vous des choses appropriées. Il y a donc une raison à toute l’œuvre de Dieu, une raison qui explique pourquoi, à maintes et maintes reprises, Dieu accomplit une œuvres aussi rigoureuse et exigeante. C’est pourquoi vous devez être emplis de foi en Dieu. En bref, toute l’œuvre de Dieu est accomplie pour vous, pour que vous puissiez devenir dignes de recevoir Son héritage. Ce n’est pas tant pour la gloire propre de Dieu, mais pour votre salut et pour amener à la perfection ce groupe de personnes si profondément affligées sur la terre impure. Vous devez comprendre la volonté de Dieu. Ainsi, J’exhorte les masses d’ignorants dépourvus de perspicacité et de raison : ne défiez pas Dieu et ne résistez plus. Dieu a déjà subi des souffrances qu’aucun homme n’a jamais endurées et, il y a longtemps, a enduré à la place de l’homme une humiliation encore plus grande. À quoi d’autre êtes-vous attachés ? Qu’est-ce qui pourrait être plus important que la volonté de Dieu ? Qu’est-ce qui pourrait être au-dessus de l’amour de Dieu ? Il est déjà assez difficile pour Dieu d’accomplir Son œuvre sur cette terre impure; si, en plus de cela, l’homme commet des transgressions sciemment et délibérément, l’œuvre de Dieu devra être prolongée. En bref, cela n’est pas dans l’intérêt de quiconque et ne profite à personne.

Extrait de « L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », dans La Parole apparaît dans la chair

607. Les paroles que Je dis sont des vérités qui ciblent toute l’humanité ; elles ne s’adressent pas seulement à une personne particulière ou à un type de personne. Par conséquent, vous devriez vous concentrer sur la compréhension de Mes paroles du point de vue de la vérité et vous devez avoir une attitude d’attention et de sincérité exclusives ; il ne faut pas ignorer un seul mot ou une seule vérité que Je dis ni traiter les paroles que Je dis avec légèreté. Dans votre vie, Je vois que vous avez fait beaucoup de choses qui n’ont pas de rapport avec la vérité, et donc Je vous demande expressément de devenir des serviteurs de la vérité, de ne pas être asservis par la méchanceté et la laideur et de ne pas piétiner la vérité ni souiller aucun coin de la maison de Dieu. C’est Mon admonition pour vous.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

608. J’espère seulement que vous ne gaspillerez pas mes efforts rigoureux et, de plus, que vous pourrez comprendre tous les soins attentionnés que J’ai déployés et prendre Mes paroles comme fondement de votre comportement en tant qu’êtres humains. Qu’elles soient ou non le genre de paroles que vous êtes prêts à écouter, qu’elles soient des paroles que vous aimez accepter ou que vous acceptez inconfortablement, vous devez les prendre au sérieux. Sinon, vos tempéraments et vos attitudes désinvoltes et insouciants Me contrarieront fortement et, plus encore, Me dégoûteront. J’espère vraiment que vous pourrez tous lire et relire Mes paroles – des milliers de fois – et même que vous en viendrez à les connaître par cœur. C’est seulement de cette façon que vous arriverez à ne pas décevoir les attentes que J’ai à votre égard. Cependant, aucun de vous ne vit comme cela maintenant. Au contraire, vous êtes tous plongés dans une vie de débauche, d’excès dans le manger et le boire, et aucun d’entre vous n’utilise Mes paroles pour enrichir son cœur et son âme. Pour cette raison, J’en suis arrivé à une conclusion concernant le vrai visage de l’humanité : les hommes peuvent Me trahir à tout moment, et personne ne peut être absolument fidèle à Mes paroles.

Extrait de « Un problème très grave : la trahison (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

609. Ce que Dieu exige, c’est un amour unique de la part de l’homme ; ce qu’Il exige, c’est que l’homme soit habité par Ses paroles et par un cœur rempli d’amour pour Lui. Vivre dans les paroles de Dieu, sonder Ses paroles pour y trouver ce que l’homme doit y chercher, aimer Dieu pour Ses paroles, se ruer vers Ses paroles, vivre pour Ses paroles : ce sont les objectifs que l’homme doit s’efforcer de réaliser. Tout doit être fondé sur les paroles de Dieu ; alors seulement, l’homme pourra répondre aux exigences de Dieu. Si l’homme n’est pas équipé des paroles de Dieu, alors il n’est qu’un vermisseau possédé par Satan. Fais le compte : combien des paroles de Dieu ont pris racine en toi ? Dans quelles situations vis-tu selon Ses paroles ? Dans quelles situations n’as-tu pas vécu selon elles ? Si les paroles de Dieu n’ont pas complètement captivé, alors qu’est-ce qui occupe ton cœur, exactement ? Dans ta vie quotidienne, es-tu contrôlé par Satan, ou es-tu occupé par les paroles de Dieu ? Ses paroles sont-elles le fondement sur lequel reposent tes prières ? Es-tu sorti de ton état négatif grâce à l’éclairage des paroles de Dieu ? Faire des paroles de Dieu le fondement de ton existence, c’est ce en quoi chacun devrait entrer. Si Ses paroles ne sont pas présentes dans ta vie, alors tu vis sous l’influence des ténèbres, tu te rebelles contre Dieu, tu Lui résistes et tu déshonores Son nom. Une telle croyance en Dieu est pure bêtise et nuisance. Jusqu’à quel point vis-tu selon Ses paroles ? Jusqu’à quel point n’as-tu pas vécu selon Ses paroles ? À quel point les exigences des paroles de Dieu à ton égard ont-elles été accomplies en toi ? Qu’est-ce qui t’a échappé ? As-tu regardé ces choses de près ?

Extrait de « Échappe à l’influence des ténèbres et tu seras gagné par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

610. Êtes-vous disposés à jouir de Mes bénédictions sur la terre, bénédictions qui sont semblables à celles dans le ciel ? Êtes-vous disposés à chérir votre compréhension à Mon sujet et la jouissance de Mes paroles et votre connaissance à Mon sujet comme étant les choses les plus précieuses et significatives dans votre vie ? Êtes-vous vraiment capables de vous soumettre entièrement à Moi sans penser à vos propres intérêts ? Pouvez-vous vraiment permettre que Je vous mette à mort et vous conduise comme des brebis ? Y en a-t-il parmi vous qui sont capables de telles choses ? Se pourrait-il que tous ceux qui sont acceptés par Moi et qui reçoivent Mes promesses sont ceux qui obtiennent Mes bénédictions ? Avez-vous compris quelque chose de ces paroles ? Si Je vous mets à l’épreuve, pouvez-vous véritablement vous abandonner à Ma merci, et, affrontant ces épreuves, chercher Mes intentions et comprendre Mon cœur ? Mon souhait n’est pas que tu M’adresses des mots touchants ou Me racontes des histoires passionnantes ; Je demande plutôt que tu sois capable de Me rendre de bons témoignages et que tu puisses entrer pleinement et entièrement dans la réalité. Si Je ne parlais pas directement, pourrais-tu abandonner tout ce qui est autour de toi et te laisser être utilisé par Moi ? N’est-ce pas là la réalité que Je demande ? Qui est capable de saisir le sens de Mes paroles ? Pourtant, Je demande que vous ne soyez plus alourdis par des doutes, que votre entrée soit de votre propre initiative et que vous saisissiez la substance de Mes paroles. Cela vous évitera de mal comprendre Mes paroles, et de ne pas saisir le sens que Je leur accorde, et donc de violer Mes décrets administratifs. Je souhaite que vous saisissiez, à travers Mes paroles, Mes intentions pour vous. Ne pensez plus à vos propres intérêts, et agissez selon les vœux que vous avez pris devant Moi de vous soumettre aux orchestrations de Dieu en toutes choses. Tous ceux qui sont de Ma maison doivent faire tout ce qui leur est possible ; tu devrais consacrer le meilleur de toi-même à la dernière partie de Mon œuvre sur terre. Es-tu vraiment disposé à mettre ces choses en pratique ?

Extrait du Chapitre 4 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

611. En tout temps, Mon peuple devrait être sur ses gardes contre les plans rusés de Satan, surveillant pour Moi la porte de Ma maison ; les gens de Mon peuple devraient être capables de se soutenir et de subvenir à leurs besoins mutuellement afin d’éviter de tomber dans le piège de Satan, auquel cas il serait trop tard pour les regrets. Pourquoi est-ce que Je vous forme avec une telle urgence ? Pourquoi est-ce que Je vous communique les faits du monde spirituel ? Pourquoi est-ce que Je vous fais des rappels et vous exhorte à maintes reprises ? N’y avez-vous jamais pensé ? Votre réflexion vous a-t-elle déjà procuré un peu de clarté ? Par conséquent, vous ne devez pas seulement être en mesure de vous aguerrir en construisant sur les fondations du passé, mais, plus que cela, vous devez être en mesure d’expulser les impuretés en vous sous la conduite des paroles d’aujourd’hui, en laissant chacune de Mes paroles prendre racine et s’épanouir dans votre esprit, et surtout, porter plus de fruits. En effet, Je ne demande pas des fleurs superbes, exubérantes, mais de bons fruits, des fruits qui ne pourrissent pas. Comprenez-vous le sens de Mes paroles ? Bien que les fleurs dans une serre soient aussi innombrables que les étoiles et attirent toutes les foules admiratrices, une fois qu’elles sont fanées, elles deviennent aussi flétries que les plans mensongers de Satan, et personne ne montre aucun intérêt pour elles. Mais toutes celles qui ont été agitées par les vents et brûlées par le soleil et qui ont témoigné de Moi, bien que ces fleurs ne soient pas belles, produiront des fruits une fois qu’elles se sont flétries, car c’est Mon exigence. Quand Je prononce ces paroles, combien en comprenez-vous ? Une fois que les fleurs sont fanées et ont porté des fruits et une fois que tous ces fruits peuvent être offerts pour Mon plaisir, Je conclurai toute Mon œuvre sur la terre, et commencerai à jouir de la cristallisation de Ma sagesse !

Extrait du Chapitre 3 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

612. Pendant longtemps, les gens qui croient en Dieu ont tous espéré sincèrement recevoir une belle destination, et tous les gens qui croient en Dieu espèrent que la chance leur sourira soudain. Ils espèrent tous qu’en un clin d’œil, ils se retrouveront paisiblement assis à une place ou une autre du ciel. Mais Je dis que ces gens, avec leurs belles pensées, n’ont jamais su s’ils étaient qualifiés pour recevoir cette chance qui tombe du ciel ou s’asseoir sur un siège là-haut. À l’heure actuelle, vous avez une bonne connaissance de vous-mêmes, mais vous espérez toujours échapper aux catastrophes des derniers jours et à la main du Tout-Puissant quand Il punira les méchants. Il semble qu’avoir de beaux rêves et vouloir que les choses se passent comme ils le souhaitent soient des traits communs à tous les gens que Satan a corrompus, et non le trait de génie d’un seul individu. Néanmoins, Je veux quand même mettre fin à vos désirs extravagants et à votre avidité de gagner des bénédictions. Puisque vos transgressions sont nombreuses et que la réalité de votre rébellion augmente sans cesse, comment les réconciliez-vous avec vos beaux plans d’avenir ? Si tu veux continuer sur la voie du mal comme bon te semble, sans te retenir aucunement, mais qu’en même temps, tu veux toujours que tes rêves se réalisent, alors Je t’exhorte à rester dans ta stupeur et à ne jamais te réveiller, car ton rêve est vain et, en la présence du Dieu juste, Il ne fera pas d’exception pour toi. Si tu tiens simplement à ce que tes rêves se réalisent, alors ne rêve jamais, mais fais toujours face à la vérité et aux faits. C’est ton seul moyen d’être sauvé. Quelles sont les étapes de cette méthode en termes concrets ?

Premièrement, procède à un examen de toutes tes transgressions, et dissèque tous tes comportements et toutes tes pensées qui ne sont pas conformes à la vérité.

C’est une chose que vous pouvez facilement accomplir, et Je crois que tous les gens sensés sont capables de le faire. Cependant, les personnes qui ne savent jamais ce qu’on entend par la transgression et la vérité sont l’exception parce que, fondamentalement, elles ne sont pas des personnes sensées. Je parle à des gens qui ont été approuvés par Dieu, qui sont honnêtes, qui n’ont pas gravement violé les décrets administratifs et qui peuvent facilement discerner leurs propres transgressions. Même si c’est une chose que J’exige de vous et qu’il vous est facile d’accomplir, ce n’est pas la seule chose que J’exige de vous. Quoi qu’il en soit, J’espère que vous ne rirez pas de cette exigence en privé, et surtout que vous ne la regarderez pas de haut ou ne la prendrez pas à la légère. Traitez-la sérieusement et ne la négligez pas.

Deuxièmement, pour chacune de tes transgressions et de tes désobéissances, cherche une vérité correspondante et utilise ces vérités pour résoudre ces problèmes. Ensuite, remplace tes actes de transgression, tes pensées et tes actions de désobéissance par la pratique de la vérité.

Troisièmement, sois une personne honnête, et non quelqu’un qui est toujours astucieux, toujours trompeur. (Ici, Je vous demande encore une fois d’être des personnes honnêtes.)

Si tu peux accomplir ces trois choses, alors tu es chanceux, tu es une personne dont les rêves se réalisent et à qui la fortune sourit. Peut-être prendrez-vous ces trois exigences désagréables au sérieux, ou peut-être les traiterez-vous de manière irresponsable. Quoi qu’il en soit, Mon but est de réaliser vos rêves, de mettre vos idéaux en pratique, et non pas de Me moquer de vous ou de vous ridiculiser.

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

613. J’ai beaucoup d’espoirs. J’espère que vous pourrez vous comporter de façon correcte et réfléchie, accomplir fidèlement votre devoir, avoir la vérité et l’humanité, être des gens qui peuvent tout abandonner et même donner leurs vies pour Dieu, et ainsi de suite. Tous ces espoirs proviennent de vos insuffisances, de votre corruption et de votre désobéissance. Si aucune des conversations que J’ai eues avec vous n’a suffi à attirer votre attention, alors, probablement, tout ce que Je peux faire maintenant, c’est de Me taire. Cependant, vous comprenez quels résultats cela aurait. Je ne Me repose jamais. Donc, si Je ne parle pas, Je ferai quelque chose pour attirer l’attention des gens. Je pourrais faire pourrir la langue de quelqu’un, faire mourir quelqu’un par démembrement, ou donner à quelqu’un des anomalies nerveuses et faire en sorte qu’il paraisse hideux à maints égards. Ou encore, Je pourrais faire endurer à certaines personnes les tourments que Je fomente pour elles. De cette façon, Je Me sentirais content, très heureux et grandement satisfait. Il a toujours été dit : « On rend le bien par le bien et le mal par le mal », alors pourquoi pas maintenant ? Si tu veux t’opposer à Moi et émettre un jugement sur Moi, alors Je ferai pourrir ta bouche, ce qui Me ravira sans fin. C’est parce que, au final, ce que tu as fait n’est pas la vérité, et a encore moins à voir avec la vie, alors que tout ce que Je fais est vérité ; toutes Mes actions ont un rapport direct avec les principes de Mon œuvre et les décrets administratifs que J’établis. Par conséquent, J’exhorte chacun de vous à accumuler de la vertu, à cesser de faire tant de mal et à tenir compte de Mes exigences dans votre temps libre. Alors Je Me sentirai joyeux. Si vous deviez contribuer (ou faire un don) à la vérité avec un millième de l’effort que vous investissez dans la chair, alors Je dis que tes transgressions seraient rares et que ta bouche ne pourrirait pas. N’est-ce pas évident ?

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

614. Comme l’une des créatures, l’homme doit garder sa propre place et se comporter consciencieusement. Garde avec dévouement ce qui t’est confié par le Créateur. N’agis pas de manière déplacée, ne fais rien qui dépasse tes capacités ou qui soit répugnant pour Dieu. N’essaie pas d’être grand ,surhumain ou au-dessus des autres et ne cherche pas non plus à devenir Dieu. C’est comme cela que les gens ne devraient pas désirer être. Chercher à devenir grand ou surhumain est absurde. Chercher à devenir Dieu est encore plus disgracieux ; c’est dégoûtant et méprisable. Ce qui est louable et ce à quoi les créatures devraient tenir plus que toute autre chose, c’est de devenir une véritable créature ; c’est le seul objectif que tout le monde devrait poursuivre.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

615. Vous devriez tous faire votre devoir au meilleur de votre capacité, avec des cœurs ouverts et honnêtes, et être disposés à payer le prix nécessaire, quel qu’il soit. Comme vous l’avez dit, quand le jour viendra, Dieu ne sera pas négligent envers quiconque aura souffert ou payé un prix pour Lui. Ce genre de conviction mérite d’être gardé et il est vrai que vous ne devriez jamais l’oublier. C’est seulement de cette manière que Je peux apaiser Mon esprit à votre sujet. Autrement, vous serez à jamais des hommes à propos desquels Je ne peux pas apaiser Mon esprit et vous serez à jamais les objets de Mon dégoût. Si vous pouvez tous suivre votre conscience et donner tout votre être pour Moi, en ne ménageant aucun effort pour Mon œuvre et en consacrant l’énergie de toute une vie pour Mon œuvre d’Évangile, alors Mon cœur ne tressaillira-t-il pas souvent de joie pour vous ? De cette façon, Je serai entièrement capable d’apaiser Mon cœur à votre sujet.

Extrait de « De la destination », dans La Parole apparaît dans la chair

616. Es-tu capable de communiquer le tempérament exprimé par Dieu à chaque ère de manière concrète, dans un langage qui transmet correctement la signification de cette ère ? Toi qui fais l’expérience de l’œuvre de Dieu des derniers jours, es-tu capable de décrire en détail le juste tempérament de Dieu ? Peux-tu témoigner du tempérament de Dieu avec clarté et précision ? Comment transmettras-tu ce que tu as vu et expérimenté à ces pitoyables croyants religieux, malheureux et fervents qui ont faim et soif de justice et espèrent que tu les paisses ? Quels types de gens espèrent que tu les paisses ? Peux-tu l’imaginer ? Es-tu conscient du fardeau sur tes épaules, de ta commission et de ta responsabilité ? Où est ton sens de la mission historique ? Comment serviras-tu adéquatement en maître à la prochaine ère ? As-tu un sens élevé de maîtrise ? Comment expliquerais-tu le maître de toutes choses ? Est-ce réellement le maître de toutes les créatures vivantes et de toutes les choses physiques dans le monde ? Quels plans as-tu pour la progression de la prochaine étape de l’œuvre ? Combien de personnes attendent que tu sois leur berger ? Ta tâche est-elle lourde ? Ils sont malheureux, pitoyables, aveugles, et éperdus, gémissant dans les ténèbres. Où est le chemin ? Combien ils aspirent à ce que la lumière, comme une étoile filante, descende soudainement et dissipe les forces des ténèbres qui ont accablé les hommes depuis tant d’années. Qui peut savoir exactement dans quelle mesure ils espèrent anxieusement et comment ils languissent jour et nuit après cela ? Ces hommes qui souffrent profondément restent emprisonnés dans un donjon obscur, sans espoir d’être libérés, même un jour où la lumière illumine. Quand cesseront-ils de pleurer ? Le malheur de ces esprits fragiles, à qui l’on n’a jamais accordé le repos, est terrible, et ils ont longtemps été gardés attachés dans cet état par d’impitoyables liens et par l’histoire figée. Qui a entendu les cris de leurs gémissements ? Qui a observé leur état misérable ? As-tu jamais imaginé à quel point le cœur de Dieu est chagriné et anxieux ? Comment peut-Il supporter de voir l’humanité innocente, créée de Ses propres mains, endurer un tel tourment ? Après tout, les êtres humains sont les victimes qui ont été empoisonnées. Bien que l’homme ait survécu jusqu’à ce jour, qui aurait su que l’humanité a depuis longtemps été empoisonnée par le malin ? As-tu oublié que tu es l’une des victimes ? Dans ton amour pour Dieu, n’es-tu pas prêt à t’efforcer de sauver ces survivants ? N’es-tu pas prêt à consacrer toute ton énergie à rembourser Dieu qui aime l’humanité comme Sa propre chair et Son propre sang ? Tout compte fait, comment interprètes-tu ton utilisation par Dieu pour vivre ta vie extraordinaire ? As-tu réellement la détermination et la confiance pour vivre la vie riche de sens d’une personne pieuse qui sert Dieu ?

Extrait de « Comment devrais-tu entreprendre ta future mission ? », dans La Parole apparaît dans la chair

617. Tu es un être créé : tu dois bien sûr adorer Dieu et chercher à vivre une vie qui a du sens. Si tu n’adores pas Dieu, mais vis dans ta chair souillée, alors n’es-tu pas seulement une bête habillée comme un homme ? Puisque tu es un être humain, tu dois te dépenser pour Dieu et endurer toute souffrance ! Tu dois accepter volontiers et avec assurance les petites souffrances auxquelles tu es soumis aujourd’hui et vivre une vie significative, comme Job et Pierre. Dans ce monde, l’homme porte les vêtements du diable, mange la nourriture du diable et travaille et sert sous la botte du diable, se faisant complètement piétiné dans la souillure du diable. Si tu ne comprends pas le sens de la vie et n’obtiens pas le vrai chemin, alors quel sens y a-t-il à vivre ainsi ? Vous êtes des gens qui suivent le bon chemin, ceux qui cherchent à s’améliorer. Vous êtes des gens qui se lèvent dans la nation du grand dragon rouge, ceux que Dieu appelle justes. N’est-ce pas la vie qui a le plus de sens ?

Extrait de « Pratique (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

618. Vous devriez chercher à faire de votre mieux pour aimer Dieu dans cet environnement paisible. À l’avenir, vous n’aurez plus d’occasions d’aimer Dieu, car les hommes ont seulement l’occasion d’aimer Dieu dans la chair ; quand ils vivront dans un autre monde, personne ne parlera d’aimer Dieu. N’est-ce pas la responsabilité d’un être créé ? Et alors, comment devriez-vous aimer Dieu pendant les jours de votre vie ? Y as-tu déjà pensé ? Attends-tu d’être mort pour aimer Dieu ? N’est-ce pas un discours vain ? Aujourd’hui, pourquoi ne cherches-tu pas à aimer Dieu ? Aimer Dieu en étant occupé serait-il le véritable amour de Dieu ? On dit que cette étape de l’œuvre de Dieu va bientôt prendre fin parce que Dieu a déjà un témoignage devant Satan. Ainsi, l’homme n’a pas besoin de faire quoi que ce soit ; on demande simplement à l’homme de chercher à aimer Dieu durant les années au cours desquelles il est vivant. C’est l’essentiel. Parce que les exigences de Dieu ne sont pas élevées et, de plus, parce qu’il y a une angoisse brûlante dans Son cœur, Il a révélé un résumé de la prochaine étape de l’œuvre avant que la présente étape ne soit terminée, ce qui montre clairement combien de temps il reste. Si Dieu n’était pas anxieux dans Son cœur, dirait-Il ces paroles si tôt ? C’est parce que le temps est court que Dieu œuvre de cette façon. Il est à espérer que vous pouvez aimer Dieu de tout votre cœur, de toute votre pensée et de toute votre force, tout comme vous chérissez votre propre vie. N’est-ce pas une vie de la plus haute signification ? Pourriez-vous trouver le sens de la vie ailleurs ? N’est-ce pas un manque terrible de vision ? Es-tu prêt à aimer Dieu ? Dieu est-Il digne de l’amour de l’homme ? Les hommes sont-ils dignes de l’adoration de l’homme ? Alors, que devrais-tu faire ? Aime résolument Dieu, sans réserve, et vois ce que Dieu te fera. Vois s’Il te tuera. En somme, la tâche d’aimer Dieu est plus importante que de copier des mots et de les mettre sur papier pour Dieu. Tu devrais donner la première place à ce qui est le plus important, afin que ta vie puisse avoir plus de valeur et soit pleine de bonheur, et ensuite tu devrais attendre la « sentence » de Dieu sur toi. Je Me demande si ton projet inclura l’amour de Dieu. Je voudrais que les projets de tout le monde deviennent ce qui est réalisé par Dieu et qu’ils deviennent tous réalité.

Extrait du Chapitre 42 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

619. L’homme doit chercher à vivre une vie qui a du sens et ne devrait pas se contenter de sa situation actuelle. Pour vivre à l’image de Pierre, il doit posséder les connaissances et les expériences de Pierre. L’homme doit poursuivre des choses plus élevées et plus profondes. Il doit poursuivre un amour plus profond et plus pur envers Dieu et une vie qui a de la valeur et du sens. Cela seul est la vie ; seulement alors l’homme sera comme Pierre. Tu dois te concentrer à être proactif envers ton entrée du côté positif, et tu ne dois pas te permettre docilement de retomber pour une facilité momentanée tout en ignorant des vérités plus profondes, plus spécifiques et plus concrètes. Ton amour doit être concret et tu dois trouver des façons de te libérer de cette vie dépravée, insouciante qui n’est pas différente de celle d’un animal. Tu dois vivre une vie qui a du sens, une vie de valeur, et tu ne dois pas te duper ni traiter ta vie comme un jouet avec lequel s’amuser. Pour quiconque aspire à aimer Dieu, il n’y a pas de vérités impossibles à atteindre ni de justice pour laquelle il ne puisse tenir ferme. Comment devrais-tu vivre ta vie ? Comment devrais-tu aimer Dieu et utiliser cet amour pour satisfaire Son désir ? Il n’y a rien de plus important dans ta vie. Surtout, tu dois avoir de telles aspirations et de la persévérance et tu ne devrais pas être comme ces faibles qui n’ont aucun cran. Tu dois apprendre à expérimenter une vie qui a du sens, expérimenter des vérités significatives et tu ne devrais pas te traiter à la légère comme tu le fais. Sans que tu t’en rendes compte, ta vie glissera entre tes doigts ; et après cela, auras-tu une nouvelle occasion d’aimer Dieu ? L’homme peut-il aimer Dieu après sa mort ? Tu dois avoir les mêmes aspirations et la même conscience que Pierre ; ta vie doit avoir du sens et tu ne dois pas essayer de jouer au plus fin avec toi-même. En tant qu’être humain et en tant que personne qui cherche Dieu, tu dois être en mesure de considérer soigneusement comment tu traites ta vie, comment tu devrais t’offrir à Dieu, comment tu devrais avoir une foi plus significative en Dieu, et, puisque tu aimes Dieu, comment tu dois le faire d’une manière plus pure, plus belle et meilleure.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

620. Les exigences correctes de Dieu envers l’humanité et ceux qui suivent Dieu sont les suivantes. Il exige cinq choses de ceux qui Le suivent : la vraie croyance, l’adhérence loyale, la soumission absolue, la connaissance authentique et la vénération sincère.

Dans ces cinq choses, Dieu exige que les gens ne Le questionnent plus ni ne Le suivent en utilisant leur imagination ou leurs points de vue vagues et abstraits ; ils ne doivent pas suivre Dieu en fonction d’imaginations ou de notions quelconques. Il exige que tous ceux qui Le suivent le fassent loyalement, pas tièdement ou évasivement. Quand Dieu établit des exigences pour toi, te teste, te juge, traite avec toi et t’émonde ou te corrige et te frappe, tu devrais Lui être absolument soumis. Tu ne devrais pas demander la cause ou poser des conditions, encore moins parler de raisons. Ton obéissance doit être absolue. La connaissance de Dieu est l’aspect qui fait le plus défaut aux gens. Ils imposent souvent à Dieu des dictons, des déclarations et des paroles qui n’ont aucun rapport avec Lui, croyant que de telles paroles sont la définition la plus précise de la connaissance de Dieu. Ils ne se doutent pas que ces dictons qui viennent de l’imagination humaine, de leur propre raisonnement et de leur propre connaissance n’ont pas la moindre relation avec l’essence de Dieu. Ainsi, Je veux vous dire qu’en ce qui concerne la connaissance que Dieu désire voir chez les gens, Il n’exige pas seulement que tu reconnaisses Dieu et Ses paroles, mais aussi que ta connaissance de Lui soit correcte. Même si tu ne peux dire qu’une seule phrase ou que tu es un petit peu conscient, ce petit peu de conscience est correct et vrai et il est compatible avec l’essence de Dieu Lui-même. C’est parce que Dieu déteste toute louange ou toute mention élogieuse irréalistes ou inconsidérées à Son sujet. Plus que cela, Il déteste que les gens Le traitent comme de l’air. Il déteste que, dans leur discussion des thèmes sur Dieu, les gens parlent sans tenir compte des faits, qu’ils parlent à volonté et sans hésitation, comme bon leur semble ; en plus, Il déteste ceux qui croient connaître Dieu et se vantent de leur connaissance à Son sujet, discutant de thèmes en rapport avec Lui sans retenue ni réserve. La dernière des cinq exigences mentionnées ci-dessus était la vénération sincère : elle est l’exigence suprême de Dieu envers tous ceux qui Le suivent. Quand les gens possèdent la bonne et la vraie connaissance de Dieu, ils sont en mesure de vraiment vénérer Dieu et de fuir le mal. Cette vénération leur vient du fond du cœur ; cette vénération est délibérément offerte, et non le fruit d’une pression exercée par Dieu. Dieu n’exige pas que tu Lui fasses cadeau d’une belle attitude, d’une conduite ou d’un comportement extérieur à Son égard ; au contraire, Il demande à ce que tu Le vénères et Le craignes des profondeurs de ton cœur. Une telle vénération est réussie en raison des changements dans ton tempérament de vie, d’une acquisition de la connaissance de Dieu, d’une compréhension des actes de Dieu et de l’essence de Dieu et d’une reconnaissance du fait que tu es l’une des créatures de Dieu. Par conséquent, Mon objectif en utilisant ici le mot « sincère » pour définir la vénération, c’est que les humains comprennent que leur vénération pour Dieu doit leur venir du fond du cœur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique X », dans La Parole apparaît dans la chair

621. Vous devriez maintenant tous regarder en vous-même, aussi vite que vous le pouvez, pour voir combien de trahison à Mon égard demeure en vous. J’attends impatiemment votre réponse. Ne soyez pas désinvoltes dans vos rapports avec Moi. Je ne joue jamais avec les hommes. Si Je dis que Je ferai quelque chose, alors Je le ferai certainement. J’espère que vous prendrez tous Mes paroles au sérieux et ne les considérerez pas comme de la science-fiction. Ce que Je veux, c’est une action concrète de votre part, non votre imagination. Ensuite, vous devrez répondre aux questions suivantes : 1. Si tu es vraiment un exécutant, peux-tu Me rendre service loyalement, sans aucun laxisme ni aucune négativité ? 2. Si tu découvres que Je ne t’ai jamais apprécié, seras-tu capable de rester quand même et de Me rendre service à vie ? 3. Si Je suis encore très froid envers toi alors que tu as fait beaucoup d’efforts, pourras-tu continuer à travailler pour Moi dans l’ombre ? 4. Si, après que tu as dépensé certaines choses pour Moi, Je ne satisfais pas tes demandes mesquines, seras-tu découragé et déçu à Mon égard, deviendras-tu même furieux et Me lanceras-tu des insultes ? 5. Si tu as toujours été très loyal et aimable envers Moi, mais que tu souffres le tourment de la maladie, la pauvreté et l’abandon de tes amis et de tes proches, ou que tu endures tout autre malheur dans la vie, continueras-tu quand même à M’aimer et à être loyal envers Moi ? 6. Si rien de ce que tu as imaginé dans ton cœur ne correspond à ce que J’ai fait, comment marcheras-tu sur ton futur chemin ? 7. Si tu ne reçois rien de ce que tu espérais recevoir, peux-tu continuer à être Mon fidèle ? 8. Si tu n’as jamais compris le but et la signification de Mon œuvre, peux-tu être une personne obéissante qui ne formule pas de jugements et ne tire pas de conclusions arbitraires ? 9. Peux-tu chérir toutes les paroles que J’ai dites et toute l’œuvre que J’ai accomplie pendant Ma cohabitation avec l’humanité ? 10. Es-tu capable d’être Mon fidèle loyal, prêt à souffrir à vie pour Moi, même si tu ne reçois rien ? 11. Es-tu capable, pour Moi, de renoncer à considérer, planifier ou préparer ton futur chemin de survie ? Ces questions représentent Mes dernières exigences envers vous, et J’espère que vous pouvez tous Me fournir des réponses.

Extrait de « Un problème très grave : la trahison (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

622. Ce que Je désire, c’est ta fidélité, ton obéissance, ton amour et ton témoignage maintenant. Même si tu ne sais pas, à l’heure actuelle, ce que sont le témoignage et l’amour, tu dois Me donner tout ton être et Me remettre les seuls trésors que tu possèdes : ta fidélité et ton obéissance. Tu dois savoir que le témoignage de Ma victoire sur Satan se trouve dans la loyauté et l’obéissance de l’homme, tout comme le témoignage de Ma conquête complète de l’homme. Le devoir de ta foi en Moi est de témoigner pour Moi, de M’être fidèle, à Moi et à personne d’autre, et d’être obéissant jusqu’à la fin. Avant que J’entame la prochaine étape de Mon œuvre, comment Me rendras-tu témoignage ? Comment Me seras-tu fidèle et obéissant ? Vas-tu consacrer toute ta fidélité à ta fonction ou simplement abandonner ? Souhaiterais-tu plutôt te soumettre à tous Mes arrangements (même la mort ou la destruction) ou fuir à mi-chemin pour éviter Mon châtiment ? Je te châtie afin que tu Me rendes témoignage et que tu Me sois fidèle et obéissant. En outre, le châtiment à l’heure actuelle sert à inaugurer la prochaine étape de Mon œuvre et à permettre à l’œuvre de progresser sans entrave. Par conséquent, Je t’exhorte à être sage et à ne pas traiter ta vie ni la signification de ton existence comme un terrain sablonneux sans valeur. Peux-tu savoir exactement ce que sera Ma prochaine œuvre ? Sais-tu comment Je travaillerai dans les jours à venir et comment se déroulera Mon œuvre ? Tu dois connaître la signification de l’expérience que tu as de Mon œuvre et, en outre, la signification de ta foi en Moi. J’ai tant réalisé. Comment pourrais-Je abandonner à mi-chemin comme tu te l’imagines ? J’ai accompli une œuvre si vaste. Comment pourrais-Je la détruire ? En effet, Je suis venu mettre fin à cette ère. Cela est vrai, mais tu dois aussi savoir que Je vais commencer une nouvelle ère, une nouvelle œuvre et, surtout, diffuser l’Évangile du royaume. Ainsi, tu dois savoir que l’œuvre actuelle consiste seulement à commencer une nouvelle ère, à jeter les bases pour la diffusion de l’Évangile à long terme et pour la conclusion future de cette ère. Mon œuvre n’est pas aussi simple que tu le penses, elle n’est pas non plus sans valeur ni sans importance comme tu peux le croire. Par conséquent, Je dois encore te dire : tu dois donner ta vie pour Mon œuvre et, plus encore, tu dois te consacrer à Ma gloire. J’ai tant attendu que tu Me rendes témoignage et J’ai attendu encore plus longtemps que tu répandes Mon Évangile. Tu dois comprendre ce qu’il y a dans Mon cœur.

Extrait de « Que connais-tu de la foi ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: XIII. Paroles sur les exigences, les exhortations, les consolations et les avertissements de Dieu

Suivant: B. Les exhortations et les consolations de Dieu envers l’homme

Contenu connexe

Chapitre 17

Mes déclarations résonnent comme le tonnerre, projetant de la lumière dans toutes les directions et sur la terre entière et, au milieu du...

Chapitres 22 et 23

Aujourd’hui, tous sont prêts à comprendre la volonté de Dieu et à connaître le tempérament de Dieu, mais personne ne sait pourquoi ils sont...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre