XII Paroles sur les exigences, les exhortations, les consolations et les avertissements de Dieu

673. Êtes-vous disposés à jouir de Mes bénédictions sur la terre, bénédictions qui sont semblables à celles dans le ciel ? Êtes-vous disposés à considérer votre compréhension à Mon sujet, la jouissance de Mes paroles et votre connaissance à Mon sujet comme les choses les plus précieuses et significatives dans votre vie ? Êtes-vous vraiment capables de vous soumettre entièrement à Moi sans penser à vos propres intérêts ? Pouvez-vous vraiment permettre que Je vous mette à mort et vous conduise comme des brebis ? Y en a-t-il parmi vous qui sont capables de telles choses ? Se pourrait-il que tous ceux qui sont acceptés par Moi et qui reçoivent Mes promesses sont ceux-là qui obtiennent Mes bénédictions ? Avez-vous compris quelque chose de ces paroles ? Si Je vous mets à l’épreuve, pouvez-vous véritablement vous abandonner à Ma merci, et, affrontant ces épreuves, chercher Mes intentions et comprendre Mon cœur ? Mon souhait n’est pas que tu M’adresses des mots touchants ou Me racontes des histoires passionnantes ; plutôt, Je demande que tu sois capable de Me rendre de bons témoignages et que tu puisses entrer pleinement et entièrement dans la réalité. Si Je ne parlais pas directement, pourrais-tu abandonner tout ce qui est autour de toi et te laisser être utilisé par Moi ? N’est-ce pas là la réalité que Je demande ? Qui est capable de saisir le sens de Mes paroles ? Pourtant, Je demande que vous ne soyez plus alourdis par des doutes, que votre entrée soit de votre propre initiative et que vous saisissiez la substance de Mes paroles. Cela vous évitera de mal comprendre Mes paroles, et de ne pas saisir le sens que Je leur accorde, et donc de violer Mes décrets administratifs. Je souhaite que vous saisissiez, à travers Mes paroles, Mes intentions pour vous. Ne pensez plus à vos propres intérêts, et agissez selon les vœux que vous avez pris devant Moi de vous soumettre aux orchestrations de Dieu en toutes choses. Tous ceux qui sont de Ma maison doivent faire tout ce qui leur est possible ; tu devrais consacrer le meilleur de toi à la dernière partie de Mon œuvre sur terre. Es-tu vraiment disposé à mettre ces choses en pratique ?

Extrait du Chapitre 4 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

674. Aujourd’hui, il vous est demandé de chercher à devenir le peuple de Dieu, et l’entrée dans la bonne vie commencera. Être le peuple de Dieu signifie entrer dans l’ère du Règne. Aujourd’hui, vous commencez officiellement à entrer dans la formation du royaume, et vos vies futures cesseront d’être aussi libertines et négligées comme par le passé ; de telles vies ne peuvent pas correspondre aux standards imposés par Dieu. Si tu ne sens pas l’urgence, alors cela montre que tu n’éprouves aucun désir à t’améliorer, que ta quête est imprécise et confuse, et que tu n’es nullement disposé à accomplir la volonté de Dieu. Entrer dans la formation du royaume signifie commencer la vie du peuple de Dieu – es-tu prêt à accepter une telle formation ? Es-tu prêt à exprimer ce besoin urgent ? Es-tu disposé à vivre selon la discipline de Dieu ? Es-tu prêt à vivre selon le châtiment de Dieu ? Lorsque les paroles de Dieu te seront adressées et te mettront à l’épreuve, quelle sera ta pratique ? Et que feras-tu face à toutes sortes de faits ? Par le passé, ton objectif n’était pas sur la vie ; aujourd’hui, tu dois entrer dans la réalité de la vie, et chercher à changer ton tempérament de vie. C’est ce qui doit être accompli par le peuple du royaume. Tous ceux qui sont le peuple de Dieu doivent posséder la vie, ils doivent accepter la formation du royaume, et chercher à changer leur tempérament de vie. C’est ce que Dieu demande du peuple du royaume.

Les exigences que Dieu imposent au peuple du royaume sont comme suit :

1) Ils doivent accepter les mandats de Dieu, ce qui revient à dire qu’ils doivent accepter toutes les paroles prononcées dans le cadre de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours.

2) Ils doivent entrer dans la formation du royaume.

3) Ils doivent chercher à ce que Dieu touche leurs cœurs. Lorsque ton cœur est complètement tourné vers Dieu, et que tu as une vie spirituelle normale, tu vivras dans le domaine de la liberté, ce qui signifie que tu vivras sous les soins et la protection de l’amour de Dieu. Ce n’est que quand tu vis sous les soins et la protection de Dieu que tu appartiendras à Dieu.

4) Ils doivent être gagnés par Dieu.

5) Ils doivent devenir la manifestation de la gloire de Dieu sur terre.

Ces cinq points constituent Mes mandats que Je vous donne. Mes paroles s’adressent au peuple de Dieu, et si tu n’es pas disposé à accepter ces mandats, Je ne te forcerai pas – mais si tu les acceptes véritablement, alors tu seras en mesure de faire la volonté de Dieu. Aujourd’hui, vous commencez à accepter les mandats de Dieu, et cherchez à devenir le peuple du royaume et à respecter les normes requises pour devenir le peuple de Dieu. C’est la première étape de l’entrée. Si tu souhaites faire pleinement la volonté de Dieu, alors tu dois accepter ces cinq mandats, et si tu es capable de les réaliser, tu plairas au cœur de Dieu et tu seras certainement d’une très grande utilité à Dieu.

Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre Ses pas », dans La Parole apparaît dans la chair

675. Votre héritage aujourd’hui dépasse celui de tous les anciens apôtres et prophètes et est même plus grand que celui de Moïse et de Pierre. Les bénédictions ne peuvent pas être reçues en un jour ou deux ; elles doivent être gagnées par beaucoup de sacrifices. C’est-à-dire, vous devez avoir un amour raffiné, une grande foi et les nombreuses vérités que Dieu vous demande d’atteindre ; en outre, vous devez être en mesure de tourner votre visage vers la justice et ne jamais être intimidés ou soumis, et vous devez avoir un amour constant et inépuisable pour Dieu. La résolution est exigée de vous, comme l’est le changement dans votre tempérament de vie ; votre corruption doit être corrigée, et vous devez accepter toute l’orchestration de Dieu sans plainte et même être obéissant jusqu’à la mort. C’est ce que vous devriez accomplir. C’est le but final de Dieu, et les exigences que Dieu fait à ce groupe de personnes. Comme Il vous accorde, Il doit aussi vous demander en retour et vous faire des exigences précises. Par conséquent, toute l’œuvre de Dieu n’est pas sans raison, et de cela l’on peut voir pourquoi Dieu réalise constamment une œuvre aux normes élevées et avec des exigences strictes. C’est pourquoi vous devriez être remplis de foi en Dieu. Bref, toute l’œuvre de Dieu est faite pour vous afin que vous soyez dignes de recevoir Son héritage. Ce n’est pas tant pour la gloire propre de Dieu, mais pour votre salut et pour perfectionner ce groupe de personnes profondément affligées dans le pays impur. Vous devez comprendre la volonté de Dieu. Et donc, J’exhorte les nombreux hommes ignorants sans aucune perspicacité ou aucun sens : ne testez pas Dieu et ne résistez plus. Dieu a déjà enduré toutes les souffrances que l’homme n’a jamais endurées et, il y a longtemps, Il a souffert plus d’humiliation à la place de l’homme. À quoi d’autre êtes-vous attaché ? Qu’est-ce qui pourrait être plus important que la volonté de Dieu ? Qu’est-ce qui pourrait être au-dessus de l’amour de Dieu ? C’est déjà une tâche doublement ardue pour Dieu de réaliser Son œuvre dans ce pays impur. Si l’homme transgresse sciemment et délibérément, l’œuvre de Dieu devra être prolongée. En tout état de cause, cela n’est pas dans l’intérêt de quiconque et ne profite à personne.

Extrait de « L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », dans La Parole apparaît dans la chair

676. Ce que Je cherche, c’est ta fidélité et ton obéissance maintenant, ton amour et ton témoignage maintenant. Même si tu ne sais pas en ce moment ce que le témoignage est ou ce qu’est l’amour, tu dois Me donner tout ton être et Me remettre les seuls trésors que tu as : ta fidélité et ton obéissance. Tu dois savoir que la preuve de Ma victoire sur Satan se trouve dans la loyauté et l’obéissance de l’homme, tout comme la preuve de Ma conquête complète de l’homme. Le devoir de ta foi en Moi est de témoigner pour Moi, de M’être fidèle et à personne d’autre, et d’être obéissant jusqu’à la fin. Avant que Je commence la prochaine étape de Mon œuvre, comment Me rendras-tu témoignage ? Comment seras-tu fidèle et obéissant envers Moi ? Consacreras-tu toute ta fidélité à ta fonction ou vas-tu simplement abandonner ? Souhaiterais-tu plutôt te soumettre à toutes Mes décisions (que ce soit la mort ou la destruction) ou fuir à mi-chemin pour éviter Mon châtiment ? Je te châtie afin que tu Me rendes témoignage et que tu Me sois fidèle et obéissant. En outre, le châtiment à l’heure actuelle est d’inaugurer la prochaine étape de Mon œuvre et de permettre à l’œuvre de progresser sans entrave. Par conséquent, Je t’exhorte à être sage et à ne pas traiter ta vie ou la signification de ton existence comme du sable sans valeur. Peux-tu savoir exactement ce que sera Ma prochaine œuvre ? Sais-tu comment Je travaillerai dans les jours à venir et comment Mon œuvre se déroulera ? Tu dois connaître la signification de l’expérience que tu as de Mon œuvre et, en outre, la signification de ta foi en Moi. J’ai tant fait ; comment pourrais-Je abandonner à mi-chemin comme tu l’imagines ? J’ai accompli une œuvre si vaste ; comment pourrais-Je la détruire ? En effet, Je suis venu mettre fin à cette ère. Cela est vrai, mais en plus tu dois savoir que Je vais commencer une nouvelle ère, une nouvelle œuvre, et, surtout, répandre l’Évangile du royaume. Ainsi, tu dois savoir que l’œuvre maintenant consiste seulement à commencer une nouvelle ère, à jeter les bases pour la diffusion de l’Évangile dans le temps à venir et pour amener cette ère à son terme dans le temps à venir. Mon œuvre n’est pas si simple que tu le penses ni n’est-elle sans valeur ou sans importance comme tu peux le croire. Par conséquent, Je dois encore te dire : tu dois donner ta vie pour Mon œuvre et, plus encore, tu dois te consacrer à Ma gloire. En outre, que tu Me rendes témoignage, c’est ce que J’ai tant attendu et, plus encore, J’ai instamment désiré que tu répandes Mon Évangile. Tu devrais comprendre ce qu’il y a dans Mon cœur.

Extrait de « Que connais-tu de la foi ? », dans La Parole apparaît dans la chair

677. J’espère seulement que vous ne gaspillerez pas mes efforts rigoureux et, de plus, que vous pouvez comprendre tous les soins attentionnés que J’ai déployés et prendre Mes paroles comme fondement de votre comportement en tant qu’êtres humains. Qu’elles soient ou non le genre de paroles que vous êtes prêts à écouter, qu’elles soient des paroles que vous aimez accepter ou que vous acceptez inconfortablement, vous devez les prendre au sérieux. Sinon, votre tempérament et vos attitudes désinvoltes et insouciants M’attristeront fortement et, plus encore, Me dégoûteront. J’espère vraiment que vous pourrez tous lire et relire Mes paroles – des milliers de fois – et même que vous en viendrez à les connaître par cœur. C’est seulement de cette façon que vous arriverez à ne pas décevoir les attentes que J’ai à votre égard. Cependant, aucun de vous ne vit comme cela, maintenant. Au contraire, vous êtes tous plongés dans une vie de débauche, d’excès dans le manger et le boire, et aucun d’entre vous n’utilise Mes paroles pour enrichir son cœur et son âme. Pour cette raison, J’en suis arrivé à une conclusion concernant le vrai visage de l’humanité : les hommes peuvent Me trahir à tout moment, et personne ne peut être absolument fidèle à Mes paroles.

Extrait de « Un problème très grave : la trahison (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

678. Les paroles que Je dis sont des vérités dirigées à toute l’humanité et ne s’adressent pas seulement à une personne particulière ou à un type de personne. Par conséquent, vous devriez vous concentrer sur la réception de Mes paroles du point de vue de la vérité, ainsi que maintenir une attitude d’attention et de sincérité exclusives. Il ne faut pas ignorer un seul mot ou une seule vérité que Je dis ni considérer Mes paroles avec dédain. Dans votre vie, Je vois beaucoup de choses que vous faites qui n’ont pas de rapport avec la vérité, et donc Je vous demande expressément de devenir des serviteurs de la vérité et de ne pas être asservis par la méchanceté et la laideur. Il ne faut pas piétiner la vérité ni souiller aucun coin de la maison de Dieu. C’est Mon admonition pour vous.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

679. En tout temps, Mon peuple devrait être sur ses gardes contre les plans rusés de Satan, surveillant pour Moi la porte de Ma maison ; les gens de Mon peuple devraient être capables de se soutenir et de subvenir à leurs besoins mutuellement afin d’éviter de tomber dans le piège de Satan, auquel cas il serait trop tard pour les regrets. Pourquoi est-ce que Je vous forme avec une telle urgence ? Pourquoi est-ce que Je vous communique les faits du monde spirituel ? Pourquoi est-ce que Je vous fais des rappels et vous exhorte à maintes reprises ? N’y avez-vous jamais pensé ? Votre réflexion vous a-t-elle déjà procuré un peu de clarté ? Par conséquent, vous ne devez pas seulement être en mesure de vous aguerrir en construisant sur les fondations du passé, mais, plus que cela, vous devez être en mesure d’expulser les impuretés en vous sous la conduite des paroles d’aujourd’hui, en laissant chacune de Mes paroles prendre racine et s’épanouir dans votre esprit, et surtout, porter plus de fruits. En effet, Je ne demande pas des fleurs superbes, exubérantes, mais de bons fruits, des fruits qui ne pourrissent pas. Comprenez-vous le sens de Mes paroles ? Bien que les fleurs dans une serre soient aussi innombrables que les étoiles et attirent toutes les foules admiratrices, une fois qu’elles sont fanées, elles deviennent aussi flétries que les plans mensongers de Satan, et personne ne montre aucun intérêt pour elles. Mais toutes celles qui ont été agitées par les vents et brûlées par le soleil et qui ont témoigné de Moi, bien que ces fleurs ne soient pas belles, produiront des fruits une fois qu’elles se sont flétries, car c’est Mon exigence. Quand Je prononce ces paroles, combien en comprenez-vous ? Une fois que les fleurs sont fanées et ont porté des fruits et une fois que tous ces fruits peuvent être offerts pour Mon plaisir, Je conclurai toute Mon œuvre sur la terre, et commencerai à jouir de la cristallisation de Ma sagesse !

Extrait du Chapitre 3 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

680. Tout ce temps, J’ai gardé pour l’homme une norme très stricte. Si ta loyauté est motivée par des intentions et des conditions, alors Je préférerais ne pas Me prévaloir d’une telle loyauté, car Je déteste violemment ceux qui Me trompent par leurs intentions et M’extorquent par leurs conditions. Je souhaite seulement que l’homme Me soit absolument loyal, et qu’il fasse toutes choses pour un seul mot et pour prouver ce seul mot : « foi ». Je méprise votre usage de mots flatteurs pour Me réjouir. Car Je vous traite toujours avec une totale sincérité, aussi souhaiterais-Je que vous aussi, vous Me traitiez avec une vraie foi.

Extrait de « Es-tu quelqu’un qui croit véritablement en Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

681. J’ai beaucoup de vœux. Je souhaite que vous puissiez vous comporter de façon correcte et réfléchie, être fidèles à votre devoir, avoir la vérité et l’humanité, être des gens qui peuvent tout abandonner et donner leurs vies pour Dieu, et ainsi de suite. Tous ces espoirs proviennent de vos insuffisances, de votre corruption et de votre désobéissance. Si chacune des conversations que J’ai eues avec vous n’a pas été suffisante pour attirer votre attention, alors, probablement, tout ce que Je peux faire, c’est de Me taire. Cependant, vous en comprenez les résultats. Je ne Me repose jamais. Donc, si Je ne parle pas, Je vais faire quelque chose pour attirer l’attention des gens. Je pourrais faire pourrir la langue de quelqu’un, faire mourir quelqu’un par démembrement, ou donner à quelqu’un des anomalies nerveuses et faire en sorte qu’il apparaisse comme étant ignoble à maints égards. Ou encore, je pourrais faire endurer à certaines personnes les tourments que Je fomente pour elles. De cette façon, Je Me sentirais content, très heureux et grandement satisfait. Il a toujours été dit : « On rend le bien par le bien et le mal par le mal », alors pourquoi pas dans le présent ? Si tu veux t’opposer à Moi et que tu veux passer un certain jugement sur Moi, alors Je vais faire pourrir ta bouche, ce qui Me ravira sans fin. Cela est dû au fait que, au final, ce que tu as fait n’est pas la vérité, et a encore moins à voir avec la vie, alors que tout ce que Je fais est vérité, tout a un rapport direct avec les principes de Mon œuvre et aux décrets administratifs que J’établis. Par conséquent, J’exhorte chacun de vous à accumuler la vertu, à cesser de faire tant de mal et à tenir compte de Mes exigences dans votre temps libre. Alors Je Me sentirai joyeux. Si vous deviez contribuer (ou faire un don) à la vérité avec un millième de l’effort que vous investissez dans la chair, alors Je dis que tes transgressions seraient rares et que ta bouche ne pourrirait pas. N’est-ce pas évident ?

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

682. Comme l’une des créatures, l’homme doit garder sa propre place, se comporter consciencieusement et garder avec dévouement ce qui lui est confié par le Créateur. Et l’homme ne doit pas agir de manière déplacée, ou faire des choses qui dépassent ses capacités ou qui sont répugnantes pour Dieu. L’homme ne doit pas essayer d’être grand ou exceptionnel ou au-dessus des autres, ni chercher à devenir Dieu. C’est comme cela que les gens ne devraient pas désirer être. Chercher à devenir grand ou exceptionnel est absurde. Chercher à devenir Dieu est encore plus disgracieux ; c’est dégoûtant et méprisable. Ce qui est louable et ce à quoi les créatures devraient tenir plus que toute autre chose, c’est de devenir une véritable créature ; c’est le seul objectif que tous devraient poursuivre.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

683. Vous devriez tous faire votre devoir au meilleur de votre capacité, avec des cœurs ouverts et honnêtes, et être disposés à payer le prix nécessaire, quel qu’il soit. Comme vous l’avez dit, quand le jour viendra, Dieu ne sera pas négligent envers quiconque aura souffert ou payé un prix pour Lui. Ce genre de conviction mérite d’être gardé et il est vrai que vous ne devriez jamais l’oublier. C’est seulement de cette manière que Je peux apaiser Mon esprit à votre sujet. Autrement, vous serez à jamais des hommes à propos desquels Je ne peux pas apaiser Mon esprit et vous serez à jamais les objets de Mon dégoût. Si vous pouvez tous suivre votre conscience et donner tout votre être pour Moi, en ne ménageant aucun effort pour Mon œuvre et en consacrant l’énergie de toute une vie pour Mon œuvre d’Évangile, alors Mon cœur ne tressaillira-t-il pas souvent de joie pour vous ? De cette façon, Je serai entièrement capable d’apaiser Mon cœur à votre sujet.

Extrait de « De la destination », dans La Parole apparaît dans la chair

684. Les exigences correctes de Dieu envers l’humanité et ceux qui Le suivent sont les suivantes. Dieu exige cinq choses de ceux qui Le suivent : la vraie croyance, l’adhérence loyale, l’obéissance absolue, la vraie connaissance et la vénération sincère.

Dans ces cinq choses, Dieu exige que les gens ne Le questionnent plus ni ne Le suivent en utilisant leur imagination ou leurs points de vue vagues et abstraits ; ils ne doivent pas avoir des conceptions ou des imaginations quand ils suivent Dieu. Dieu exige que tous ceux qui Le suivent le fassent loyalement, pas tièdement ou évasivement. Quand Dieu établit des exigences pour toi, ou te teste, te juge, traite avec toi et t’émonde ou te discipline et te châtie, tu devrais Lui être absolument obéissant. Tu ne devrais pas demander la cause ou poser des conditions, encore moins parler de la raison. Ton obéissance doit être absolue. La connaissance de Dieu est l’aspect qui fait le plus défaut aux gens. Ils soumettent souvent Dieu à des dictons, des déclarations et des paroles qui n’ont aucun rapport avec Lui, croyant que ces paroles sont la définition la plus précise de la connaissance de Dieu. Ils ne se doutent pas que ces dictons qui viennent de l’imagination des gens, de leur propre raisonnement et de leur propre intelligence n’ont pas la moindre relation avec l’essence de Dieu. Et donc, Je veux vous dire que dans la connaissance que Dieu désire voir chez les gens, Dieu n’exige pas seulement que tu reconnaisses Dieu et Ses paroles, mais que ta connaissance de Dieu soit correcte. Même si tu ne peux dire qu’une seule phrase ou es un petit peu conscient, ce petit peu de conscience est correct et vrai et compatible avec l’essence de Dieu Lui-même. Car Dieu déteste les louanges et les mentions élogieuses irréalistes et inconsidérées que les gens font à Son sujet. Plus que cela, Il déteste que les gens Le traitent comme de l’air. Il déteste que dans leur discussion des thèmes sur Dieu les gens parlent avec désinvolture, qu’ils parlent à volonté et sans hésitation, comme bon leur semble ; en plus, Il déteste ceux qui croient connaître Dieu et se vantent de leur connaissance de Dieu, discutant des thèmes sur Dieu sans contrainte ni réserve. La dernière de ces cinq exigences était la vénération sincère. Elle est l’exigence ultime de Dieu envers tous ceux qui Le suivent. Quand les gens ont la bonne et vraie connaissance de Dieu, ils sont en mesure de vraiment vénérer Dieu et de fuir le mal. Cette vénération vient du fond de leur cœur parce qu’ils sont prêts, et non parce que Dieu les a poussés. Dieu n’exige pas que tu Lui fasses cadeau d’une belle attitude, d’une conduite ou d’un comportement extérieur à Son égard ; au contraire, Il demande que tu Le vénères et Le craignes des profondeurs de ton cœur. Cette vénération est réussie en raison des changements dans ton tempérament de vie, parce que tu as la connaissance de Dieu, parce que tu as une bonne compréhension des actes de Dieu et de l’essence de Dieu et parce que tu as reconnu le fait que tu es l’une des créatures de Dieu. Et donc, Mon objectif en utilisant le mot « sincère » pour définir la vénération ici, c’est que l’humanité comprenne que la vénération des gens pour Dieu doit venir du fond de leur cœur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique X », dans La Parole apparaît dans la chair

685. Vous devriez chercher à faire de votre mieux pour aimer Dieu dans cet environnement paisible. À l’avenir, vous n’aurez plus d’occasions d’aimer Dieu, car les hommes ont seulement l’occasion d’aimer Dieu dans la chair ; quand ils vivront dans un autre monde, personne ne parlera d’aimer Dieu. N’est-ce pas la responsabilité d’un être créé ? Et alors, comment devriez-vous aimer Dieu pendant les jours de votre vie ? Y as-tu déjà pensé ? Attends-tu d’être mort pour aimer Dieu ? N’est-ce pas un discours vain ? Aujourd’hui, pourquoi ne cherches-tu pas à aimer Dieu ? Aimer Dieu en étant occupé serait-il le véritable amour de Dieu ? On dit que cette étape de l’œuvre de Dieu va bientôt prendre fin parce que Dieu a déjà un témoignage devant Satan. Ainsi, l’homme n’a pas besoin de faire quoi que ce soit ; on demande simplement à l’homme de chercher à aimer Dieu durant les années qu’il est vivant. C’est l’essentiel. Parce que les exigences de Dieu ne sont pas élevées et, de plus, parce qu’il y a une angoisse brûlante dans Son cœur, Il a révélé un résumé de la prochaine étape de l’œuvre avant que la présente étape ne soit terminée, ce qui montre clairement combien de temps il reste. Si Dieu n’était pas anxieux dans Son cœur, dirait-Il ces paroles si tôt ? C’est parce que le temps est court que Dieu œuvre de cette façon. Il est à espérer que vous pouvez aimer Dieu de tout votre cœur, de toute votre pensée et de toute votre force tout comme vous chérissez votre propre vie. N’est-ce pas une vie de la plus haute signification ? Pourriez-vous trouver le sens de la vie ailleurs ? N’est-ce pas un manque terrible de vision ? Es-tu prêt à aimer Dieu ? Dieu est-Il digne de l’amour de l’homme ? Les hommes sont-ils dignes de l’adoration de l’homme ? Alors, que devrais-tu faire ? Aime résolument Dieu, sans réserve, et vois ce que Dieu te fera. Vois s’Il te tuera. En somme, la tâche d’aimer Dieu est plus importante que de copier des mots et de les mettre sur papier pour Dieu. Tu devrais donner la première place à ce qui est le plus important, afin que ta vie puisse avoir plus de valeur et soit pleine de bonheur, et ensuite tu devrais attendre la « sentence » de Dieu sur toi. Je Me demande si ton projet inclura l’amour de Dieu. Je voudrais que les projets de tout le monde deviennent ce qui est réalisé par Dieu et qu’ils deviennent tous réalité.

Extrait du Chapitre 42 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

686. L’homme doit chercher à vivre une vie qui a du sens et ne devrait pas se contenter de sa situation actuelle. Pour vivre à l’image de Pierre, il doit posséder les connaissances et les expériences de Pierre. L’homme doit poursuivre des choses plus élevées et plus profondes. Il doit poursuivre un amour plus profond et plus pur envers Dieu et une vie qui a de la valeur et du sens. Cela seul est la vie ; seulement alors l’homme sera comme Pierre. Tu dois te concentrer à être proactif envers ton entrée du côté positif, et tu ne dois pas te permettre docilement de retomber pour une facilité momentanée tout en ignorant des vérités plus profondes, plus spécifiques et plus concrètes. Ton amour doit être concret et tu dois trouver des façons de te libérer de cette vie dépravée, insouciante qui n’est pas différente de celle d’un animal. Tu dois vivre une vie qui a du sens, une vie de valeur, et tu ne dois pas te duper ni traiter ta vie comme un jouet avec lequel s’amuser. Pour quiconque aspire à aimer Dieu, il n’y a pas de vérités impossibles à atteindre ni de justice pour laquelle il ne puisse tenir ferme. Comment devrais-tu vivre ta vie ? Comment devrais-tu aimer Dieu et utiliser cet amour pour satisfaire Son désir ? Il n’y a rien de plus important dans ta vie. Surtout, tu dois avoir de telles aspirations et de la persévérance et tu ne devrais pas être comme ces faibles sans qui n’ont aucun cran. Tu dois apprendre à expérimenter une vie qui a du sens, expérimenter des vérités significatives et tu ne devrais pas te traiter à la légère comme tu le fais. Sans que tu t’en rendes compte, ta vie glissera entre tes doigts ; et après cela, auras-tu une nouvelle occasion d’aimer Dieu ? L’homme peut-il aimer Dieu après sa mort ? Tu dois avoir les mêmes aspirations et la même conscience que Pierre ; ta vie doit avoir du sens et tu ne dois pas essayer de jouer au plus fin avec toi-même. En tant qu’être humain et en tant que personne qui cherche Dieu, tu dois être en mesure de considérer soigneusement comment tu traites ta vie, comment tu devrais t’offrir à Dieu, comment tu devrais avoir une foi plus significative en Dieu, et, puisque tu aimes Dieu, comment tu dois le faire d’une manière plus pure, plus belle et meilleure.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

687. Tu es un être créé : tu dois bien sûr adorer Dieu et chercher à vivre une vie qui a du sens. Si tu n’adores pas Dieu, mais vis dans ta chair souillée, alors n’es-tu pas seulement une bête habillée comme un homme ? Puisque tu es un être humain, tu dois te dépenser pour Dieu et endurer toute souffrance ! Tu dois accepter volontiers et avec assurance les petites souffrances auxquelles tu es soumis aujourd’hui et vivre une vie significative, comme Job et Pierre. Dans ce monde, l’homme porte les vêtements du diable, mange la nourriture du diable et travaille et sert sous la botte du diable, devenant complètement piétiné dans la souillure du diable. Si tu ne comprends pas le sens de la vie et n’obtiens pas le vrai chemin, alors quel sens y a-t-il à vivre ainsi ? Vous êtes des gens qui suivent le bon chemin, ceux qui cherchent à s’améliorer. Vous êtes des gens qui se lèvent dans la nation du grand dragon rouge, ceux que Dieu appelle justes. N’est-ce pas la vie qui a le plus de sens ?

Extrait de « Pratique (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

688. J’ai fait une œuvre qui ne peut être faite par personne d’autre. Mon seul espoir, c’est que l’homme puisse Me rembourser par de bonnes œuvres. Bien qu’ils soient très peu nombreux ceux qui peuvent Me rembourser, J’achèverai néanmoins Mon voyage dans le monde humain et Je commencerai la prochaine étape de Mon œuvre qui progresse, car tout Mon empressement ici et là parmi les hommes durant ces nombreuses années a été fructueux et J’en suis très heureux. Je ne tiens pas compte du nombre d’hommes, mais plutôt de leurs bonnes actions. Dans tous les cas, J’espère que vous préparez suffisamment de bonnes actions pour votre propre destination. C’est alors que Je serai satisfait ; sinon personne d’entre vous n’échappera à la catastrophe qui s’abattra sur vous. C’est Moi qui provoque la catastrophe et elle est bien sûr orchestrée par Moi. Si vous ne pouvez pas paraître bons à Mes yeux, alors vous n’éviterez pas de subir la catastrophe.

Extrait de « Préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair

689. Des gens qui croient en Dieu depuis longtemps maintenant ont espéré recevoir une belle destination. Tous les gens qui croient en Dieu espèrent qu’en un clin d’œil, ils se retrouveront paisiblement assis à une place ou une autre du ciel. Mais Je dis que ces gens, avec leurs belles pensées, n’ont jamais su s’ils étaient qualifiés pour recevoir cette bonne chance qui tombe du ciel ou s’asseoir sur un siège dans le ciel. À l’heure actuelle, vous avez une bonne connaissance de vous-mêmes, mais vous espérez toujours échapper aux catastrophes des derniers jours et à la main du Tout-Puissant qui punit les méchants. Il semble qu’avoir de beaux rêves et vouloir les choses que l’on aime soient des traits communs de tous les gens que Satan a corrompus, et non le trait de génie d’un seul individu. Néanmoins, Je veux quand même mettre fin à vos désirs extravagants et à votre avidité de gagner des bénédictions. Puisque vos transgressions sont nombreuses et que les faits de votre désobéissance sont aussi nombreux et augmentent même, comment les réconciliez-vous avec vos beaux plans d’avenir ? Si tu veux continuer sur la voie du mal comme bon te semble, sans te retenir aucunement, si tu veux toujours que des rêves se réalisent, alors Je t’exhorte à continuer dans ta stupeur et à ne jamais te réveiller, car ton rêve est vain, et en la présence du Dieu juste, Il ne fera pas d’exception pour toi. Si tu tiens à ce que les rêves se réalisent, alors ne rêve jamais, mais fais toujours face à la vérité, fais face aux faits. C’est le seul moyen qui puisse te sauver. Quelles sont les étapes de cette méthode en termes concrets ?

Premièrement, procède à un examen de toutes tes transgressions, et examine tous tes comportements et toutes tes pensées qui ne sont pas conformes à la vérité.

C’est une chose que vous pouvez facilement accomplir, et Je crois que des gens sensés sont capables de le faire. Cependant, les personnes qui ne savent jamais ce qu’on entend par la transgression et la vérité sont l’exception, parce que fondamentalement, elles ne sont pas des personnes sensées. Je parle à des gens qui ont été approuvés par Dieu, qui sont honnêtes, qui n’ont pas sérieusement offensé les décrets administratifs et qui peuvent facilement identifier leurs propres transgressions. Même si cette chose que J’exige de vous est facile pour vous, ce n’est pas la seule chose que J’exige de vous. Peu importe, J’espère que vous ne rirez pas de cette exigence en privé, ou plus encore, que vous ne la regarderez pas de haut ou ne la prendrez pas à la légère. Traitez-la sérieusement et ne la négligez pas.

Deuxièmement, pour chacune de tes transgressions et de tes désobéissances, cherche une vérité correspondante et utilise cette vérité pour la résoudre ; ensuite, remplace tes actes de transgression, tes pensées et tes actions de désobéissance par la pratique de la vérité.

Troisièmement, sois une personne honnête, et non quelqu’un qui est toujours astucieux, toujours rusé. (Ici, Je vous demande encore une fois d’être des personnes honnêtes.)

Si tu peux accomplir ces trois points, alors tu es chanceux, tu es une personne dont les rêves se réalisent et qui a de la chance. Peut-être prendrez-vous ces trois points désagréables au sérieux, ou peut-être les traiterez-vous de manière irresponsable. Quoi qu’il en soit, Mon but est de réaliser vos rêves, de mettre vos idéaux en pratique, et non pas de Me moquer de vous ou de vous ridiculiser.

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

690. Vous devriez maintenant tous regarder en vous-même aussi rapidement que vous le pourrez, pour voir combien la trahison à Mon égard demeure en vous. J’attends impatiemment votre réponse. Ne soyez pas désinvoltes quand vous avez affaire à Moi. Je ne joue jamais de jeux avec les hommes. Si Je dis que Je ferai quelque chose, alors, Je le ferai certainement. J’espère que vous pouvez tous être des hommes qui prennent Mes paroles au sérieux et ne les considèrent pas comme de la science-fiction. Ce que Je veux, c’est une action concrète de votre part, non votre imagination. Ensuite, vous devez répondre à ces questions que Je vous pose : 1. Si tu es vraiment un exécutant, peux-tu Me rendre service loyalement, sans aucun élément laxiste ou négatif ? 2. Si tu découvres que Je ne t’ai jamais apprécié, est-ce que tu pourras quand même rester et Me rendre service à vie ? 3. Si tu as fait beaucoup d’efforts, mais que Je suis tout de même très froid envers toi, pourras-tu continuer à travailler pour Moi dans l’ombre ? 4. Si, après que tu as dépensé certaines choses pour Moi, Je n’ai pas satisfait la moindre de tes demandes, seras-tu découragé et déçu à Mon égard, deviendras-tu même furieux et Me lanceras-tu des insultes ? 5. Si tu as toujours été très loyal et aimable envers Moi, mais souffres le tourment de la maladie, la pauvreté et l’abandon de tes amis et de tes proches, ou endures tout autre malheur dans la vie, ta loyauté et ton amour pour Moi continueront-ils quand même ? 6. Si rien de ce que tu as imaginé dans ton cœur ne correspond à ce que J’ai fait, comment chemineras-tu sur ton chemin futur ? 7. Si tu ne reçois rien de ce que tu espérais recevoir, peux-tu continuer à être Mon fidèle ? 8. Si tu n’as jamais compris le but et la signification de Mon œuvre, peux-tu être une personne obéissante qui ne formule pas de jugements et de conclusions arbitraires ? 9. Peux-tu valoriser toutes les paroles que J’ai dites et toute l’œuvre que J’ai accomplie pendant Ma cohabitation avec l’humanité ? 10. Es-tu capable d’être Mon fidèle loyal, prêt à souffrir à vie pour Moi, même si tu ne reçois rien ? 11. Es-tu capable, pour Moi, de renoncer à considérer, planifier ou préparer ton futur chemin de survie ? Ces questions sont Mes dernières exigences pour vous, et J’espère que vous pouvez tous Me répondre.

Extrait de « Un problème très grave : la trahison (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : XVI. Paroles sur les exigences, les exhortations, les consolations et les avertissements de Dieu

Suivant : B. Sur les exhortations et les consolations de Dieu envers l’homme

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Chapitre 18

En un éclair, tout animal est révélé dans sa vraie forme. Également donc, illuminés par Ma lumière, les êtres humains ont retrouvé la...

Chapitre 17

Ma voix résonne comme le tonnerre, illuminant les quatre quadrants et la terre entière, et au milieu du tonnerre et des éclairs, l’humanité...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre