B. Sur les exhortations et les consolations de Dieu envers l’homme

691. Dieu est venu travailler sur la terre pour sauver l’humanité corrompue ; il n’y a aucune erreur là-dedans. Sinon, Il ne serait certainement pas venu faire Son œuvre en personne. Dans le passé, Son moyen de salut consistait à démontrer le plus grand amour et de la compassion, de telle sorte qu’Il a tout donné à Satan en échange de toute l’humanité. Le présent n’a rien à voir avec le passé : le salut qui vous est accordé aujourd’hui est réalisé au temps des derniers jours, durant le classement de chacun selon son genre ; le moyen de votre salut n’est pas l’amour ou la compassion, mais le châtiment et le jugement, pour que l’homme soit plus complètement sauvé. Ainsi, vous ne recevez que le châtiment, le jugement et des coups impitoyables, mais sachez ceci : dans ces coups cruels, il n’y a pas la moindre punition. Peu importe la sévérité de Mes paroles, ce qui s’abat sur vous, ce ne sont que quelques paroles qui vous paraissent peut-être tout à fait cruelles, et peu importe ce que pourrait être Ma colère, ce qui vous tombe dessus, ce sont encore des paroles d’enseignement, et Je ne veux pas vous faire de mal ou vous mettre à mort. Tout cela n’est-il pas vrai ? Sachez que de nos jours, que ce soit le juste jugement ou l’épurement cruel et le châtiment, tout est pour le salut. Peu importe si aujourd’hui chacun est classé selon son genre ou si les catégories d’hommes sont dévoilées, le but de toutes les paroles et de toute l’œuvre de Dieu est de sauver ceux qui aiment vraiment Dieu. Le juste jugement a lieu pour purifier l’homme et l’épurement cruel est fait pour le nettoyer ; les paroles sévères ou le châtiment sont tous les deux faits pour la purification et le salut.

Extrait de « Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu d’apporter le salut à l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

692. Aujourd’hui, Dieu vous juge, vous châtie et vous condamne, mais sachez que le but de votre condamnation est de vous aider à vous connaître. Il condamne, maudit, juge et châtie pour que tu puisses te connaître afin que ton tempérament puisse changer et, en plus, pour que tu puisses connaître ta valeur et voir que toutes les actions de Dieu sont justes et conformes à Son tempérament et aux exigences de Son œuvre, qu’Il travaille en accord avec Son plan de salut pour l’homme, et qu’Il est le Dieu juste qui aime, sauve, juge et châtie l’homme. Si tu sais seulement que ton statut est vil, que tu es corrompu et désobéissant, mais ne sais pas que Dieu veut rendre Son salut évident en te jugeant et en te châtiant aujourd’hui, alors tu n’as aucun moyen d’acquérir de l’expérience, encore moins peux-tu continuer à progresser. Dieu n’est pas venu pour tuer ou détruire, mais pour juger, maudire, châtier et sauver. En attendant que Son plan de six mille ans arrive à terme, avant qu’Il révèle clairement la fin de chaque catégorie d’homme, le salut sera le but de l’œuvre de Dieu sur la terre ; son but est exclusivement de rendre complets, totalement complets, tous ceux qui L’aiment et de les ramener sous Sa domination.

Extrait de « Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu d’apporter le salut à l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

693. Bien que les gens soient épurés et impitoyablement exposés par le châtiment et le jugement de Dieu, qui ont le but de les punir pour leurs péchés, de punir leur chair, rien de cette œuvre n’a le but de condamner leur chair à la destruction. Le dévoilement sévère par la parole a entièrement le but de te conduire sur la voie droite. Vous avez personnellement expérimenté tellement de cette œuvre et, de toute évidence, cela ne vous a pas conduits sur une mauvaise voie ! Tout cela a le but de t’amener à vivre une humanité normale et tout cela peut être atteint par ton humanité normale. Chaque étape de l’œuvre de Dieu est basée sur tes besoins, en fonction de tes faiblesses et en fonction de ta stature réelle, et aucun fardeau trop lourd ne vous est imposé. Cela n’est pas clair pour toi aujourd’hui et que tu sens que Je suis dur avec toi, et en effet tu crois toujours que Je te châtie, te juge et te réprimande tous les jours parce que Je te hais. Mais même si tu endures le châtiment et le jugement, c’est en réalité de l’amour pour toi et la plus grande protection. Si tu ne peux pas saisir le sens profond de cette œuvre, il te sera impossible de continuer à faire l’expérience. Ce salut devrait te procurer du réconfort. Ne refuse pas d’entendre raison. Arrivé à ce point, tu devrais voir clairement la signification de l’œuvre de la conquête et tu ne devrais plus en avoir d’opinions d’une manière ou d’une autre !

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

694. Tous les hommes ont fait l’objet du raffinement du fait des paroles de Dieu. N’eût Dieu été incarné, l’humanité ne serait absolument pas bénie de souffrir de cette façon. En d’autres termes, tous ceux qui sont capables d’accepter les épreuves des paroles de Dieu sont des hommes bénis. Compte tenu de la qualité intrinsèque des hommes, de leur comportement et de leur attitude envers Dieu, ils ne sont pas dignes de recevoir ce genre de raffinement. C’est parce qu’ils ont été élevés par Dieu qu’ils ont joui de cette bénédiction. Les gens avaient l’habitude de dire qu’ils n’étaient pas dignes de voir le visage de Dieu ou d’entendre Ses paroles. Aujourd’hui, si les hommes ont reçu le raffinement de Ses paroles, c’est entièrement dû à l’exaltation de Dieu et à Sa miséricorde. Telle est la bénédiction de toute personne née dans les derniers jours. En avez-vous personnellement fait l’expérience ? Dieu détermine à l’avance dans quels aspects les gens doivent souffrir et subir des revers ; cela ne dépend pas des exigences des gens. C’est l’indéniable vérité. Tout croyant doit posséder la capacité d’accepter les épreuves des paroles de Dieu et de souffrir dans Ses paroles. Est-ce bien clair pour vous ? Ainsi, tu as reçu les bénédictions d’aujourd’hui en échange de la souffrance que tu as subie. Si tu ne souffres pas pour Dieu, tu ne peux pas gagner Ses louanges.

Extrait de « L’amour sincère pour Dieu est spontané », dans La Parole apparaît dans la chair

695. Le fait que vous soyez capables d’accepter le jugement, le châtiment, la correction et le raffinement des paroles de Dieu et, en outre, en mesure d’accepter les mandats de Dieu, a été prédestiné par Dieu au début des temps, et ainsi vous ne devez pas être trop affligés face au châtiment. Personne ne peut enlever le travail qui a été fait en vous, et les bénédictions qui vous ont été accordées, et personne ne peut retirer tout ce qui vous a été donné. On ne peut pas vous comparer aux gens des religions. Vous n’avez pas de grandes connaissances dans le domaine de la Bible, et vous n’êtes pas armés de théorie religieuse, mais parce que Dieu a travaillé en vous, vous avez reçu plus que quiconque pendant des siècles – et ceci constitue donc votre plus grande bénédiction. Pour cette raison, vous devez être encore plus dévoués à Dieu, et Lui être encore plus fidèles. Parce que Dieu t’élève, tu dois redoubler d’efforts, et dois préparer ta stature à accepter les mandats de Dieu. Tu dois rester ferme à la place que Dieu t’a donnée, chercher à faire partie du peuple de Dieu, accepter la formation du royaume, être gagné par Dieu et finalement devenir un glorieux témoignage pour Dieu. As-tu pris ces résolutions ? Si tu as pris de telles résolutions, alors finalement tu peux être sûr d’être gagné par Dieu, et tu deviendras un glorieux témoignage pour Dieu. Tu dois comprendre que le mandat principal c’est d’être gagné par Dieu et de devenir un glorieux témoignage pour Dieu. C’est la volonté de Dieu.

Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre Ses pas », dans La Parole apparaît dans la chair

696. À tous les frères et sœurs qui ont entendu Ma voix : Vous avez entendu la voix de Mon jugement sévère et vous avez enduré des souffrances extrêmes. Cependant, vous devez savoir que derrière Ma voix sévère sont cachées Mes intentions ! Je vous discipline afin que vous puissiez être sauvés. Vous devez savoir qu’en tant que Mes fils bien-aimés, Je vous disciplinerai à coup sûr, Je vous émonderai et Je vous rendrai bientôt complets. Mon cœur est si fervent, mais vous ne comprenez pas Mon cœur et vous n’agissez pas selon Ma parole. Mes paroles aujourd’hui vous parviennent, vous faisant vraiment reconnaître que Dieu est un Dieu d’amour et vous faisant tous faire l’expérience de l’amour sincère de Dieu. […] Mon intention est celle-ci : Je veux ceux qui Me veulent avec ferveur, et seuls ceux qui Me cherchent avec un cœur sincère peuvent Me plaire. Ceux-là sont des gens que Je soutiendrai certainement de Mes propres mains, et Je veillerai à ce qu’ils ne subissent pas de calamités. Les personnes qui veulent vraiment Dieu seront prêtes à être attentives au cœur de Dieu et à faire Ma volonté. Donc, vous devriez bientôt entrer dans la réalité et accepter Ma parole comme votre vie ; c’est Mon plus grand fardeau. Si les Églises et les saints entrent tous dans la réalité et sont tous capables d’échanger directement avec Moi, de se présenter face à face avec Moi et de pratiquer la vérité et la justice, alors seulement ils seront Mes fils bien-aimés, ceux en qui Je suis bien satisfait. À ces personnes-là, J’accorderai toutes les grandes bénédictions.

Extrait du Chapitre 23 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

697. Tu dois souffrir des difficultés pour la vérité, te donner à la vérité, tu dois endurer l’humiliation pour la vérité, et pour gagner plus de vérité tu dois subir plus de souffrance. C’est ce que tu devrais faire. Tu ne dois pas rejeter la vérité pour obtenir une vie de famille paisible et tu ne dois pas perdre la dignité et l’intégrité de ta vie pour un plaisir momentané. Tu dois poursuivre tout ce qui est beau et bon et tu dois poursuivre un chemin plus significatif dans la vie. Si tu mènes une vie si vulgaire et ne poursuis pas d’objectifs, ne gâches-tu pas ta vie ? De quoi peux-tu profiter avec une telle vie ? Tu devrais abandonner tous les plaisirs de la chair pour une seule vérité et ne pas rejeter toutes les vérités pour un peu de satisfaction. Ce genre de personne n’a ni intégrité ni dignité ; il n’y a aucun sens à leur existence !

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

698. Arriver à connaître Dieu en croyant en Lui, tel est l’objectif final que l’homme doit chercher. Tu dois consacrer des efforts à vivre les paroles de Dieu afin qu’elle puisse être réalisée dans ta pratique. Si tu n’as qu’une connaissance doctrinale, alors ta foi en Dieu sera réduite à néant. C’est seulement si ensuite tu pratiques aussi et vis Sa parole que ta foi peut être considérée comme complète et en accord avec la volonté de Dieu. Sur cette voie, de nombreux hommes peuvent se prévaloir de beaucoup de connaissances, mais au moment de leur mort, ils ont les yeux noyés de larmes, et ils se détestent d’avoir gaspillé toute une vie et vécu jusqu’à la vieillesse pour rien. Ils ne comprennent que des doctrines, mais sont incapables de mettre la vérité en pratique et de porter témoignage à Dieu, se contentant au lieu de cela de courir ici et là sans jamais s’arrêter ; une fois qu’ils sont tout proches de la mort, ils s’aperçoivent finalement qu’il leur manque un vrai témoignage, qu’ils ne connaissent pas du tout Dieu. N’est-ce pas alors trop tard ? Pourquoi ne pas saisir l’occasion et poursuivre la vérité que tu aimes ? Pourquoi attendre demain ? Si dans la vie tu ne souffres pas pour la vérité ou ne cherches pas à l’acquérir, serait-ce que tu souhaites avoir des regrets à ta dernière heure ? Si c’est le cas, alors pourquoi croire en Dieu ? En réalité, il y a plusieurs domaines dans lesquels l’homme, s’il consacre juste un peu d’efforts, peut mettre la vérité en pratique et par là même donner satisfaction à Dieu. Le cœur de l’homme est constamment possédé par les démons et ainsi il ne peut agir dans les intérêts de Dieu. Au contraire, il passe le clair de son temps à se déplacer çà et là pour la chair et, à la fin, il n’en tire aucun bénéfice. C’est pour ces raisons que l’homme est constamment troublé et affligé. Ces tourments ne sont-ils pas l’œuvre de Satan ? N’est-ce pas là la corruption de la chair ? Tu ne dois pas te moquer de Dieu en faisant des vœux pieux. Tu devrais au contraire prendre des mesures concrètes. Ne te fais pas d’illusions ; à quoi rime tout cela ? Que peux-tu gagner à ne vivre que pour le bien de ta chair et à travailler dur pour la gloire et la fortune ?

Extrait de « Tu devrais vivre pour la vérité puisque tu crois en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

699. Si l’objet de ta quête n’est pas de chercher la vérité, alors tu fais aussi bien de profiter de cette occasion et retourner dans le monde pour obtenir la réussite. Perdre ton temps de cette manière n’en vaut vraiment pas la peine. Pourquoi te torturer ? N’est-il pas vrai que tu pourrais jouir de toutes sortes de choses dans le beau monde ? L’argent, les belles femmes, le statut, la vanité, la famille, les enfants, etc., tous ces biens du monde ne sont-ils pas les meilleures choses dont tu puisses jouir ? À quoi sert-il d’errer ici à la recherche d’un endroit où tu puisses être heureux ? Le Fils de l’homme n’a nulle part où reposer la tête, alors comment pourrais-tu avoir un endroit de réconfort ? Comment pourrait-Il créer pour toi un bel endroit de réconfort ? Est-ce possible ? Mis à part Mon jugement, aujourd’hui, tu peux seulement recevoir des enseignements sur la vérité. Tu ne peux obtenir de Moi aucun réconfort et tu ne peux obtenir non plus le lit de roses auquel tu aspires jour et nuit. Je ne t’accorderai pas les richesses du monde. Si tu cherches sincèrement, Je suis prêt à te donner le chemin de vie dans son intégralité, à faire en sorte que tu sois comme un poisson de retour dans l’eau. Si tu ne cherches pas sincèrement, Je vais tout reprendre. Je ne suis pas prêt à donner les paroles de Ma bouche à ceux qui sont cupides de réconfort, qui sont exactement comme des cochons et des chiens !

Extrait de « Pourquoi ne voulez-vous pas être un faire-valoir ? », dans La Parole apparaît dans la chair

700. Je dis que tous ceux qui ne valorisent pas la vérité sont des non-croyants et des traîtres de la vérité. De tels hommes ne seront jamais approuvés par Christ. As-tu maintenant reconnu le degré d’incroyance qu’il y a en toi ? Et le degré de trahison de Christ ? Je t’exhorte ainsi : puisque tu as choisi la voie de la vérité, alors tu devrais te consacrer sans réserve ; ne sois pas ambivalent ou timide. Tu dois comprendre que Dieu n’appartient pas au monde ni à une personne, mais à tous ceux qui croient vraiment en Lui, tous ceux qui L’adorent et tous ceux qui Lui sont dévoués et fidèles.

Extrait de « Es-tu quelqu’un qui croit véritablement en Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

701. Ne sois pas un disciple passif de Dieu et ne poursuis pas ce qui attise ta curiosité. Si tu n’es ni froid ni chaud, tu t’autodétruiras et tu retarderas ta vie. Tu dois te débarrasser d’une telle passivité et d’une telle inactivité et devenir habile à la poursuite des choses positives et à surmonter tes propres faiblesses, afin que tu puisses gagner la vérité et vivre la vérité. Il n’y a rien d’effrayant dans tes faiblesses et tes défauts ne sont pas ton plus grand problème. Ton plus grand problème et ton plus grand défaut, c’est de n’être ni chaud ni froid et ton manque de désir de chercher la vérité. Le plus grand problème avec vous tous, c’est une mentalité lâche par laquelle vous êtes satisfaits avec les choses telles qu’elles sont et vous attendez passivement. C’est votre plus grand obstacle et le plus grand ennemi de votre poursuite de la vérité.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

702. Aujourd’hui, tu ne peux pas te satisfaire de la façon dont tu es conquis, mais tu dois considérer également le chemin sur lequel tu vas marcher dans l’avenir. Tu dois avoir des aspirations et le courage d’être rendu parfait, et tu ne devrais pas toujours te croire incapable. La vérité a-t-elle des favoris ? La vérité peut-elle délibérément s’opposer aux gens ? Si tu cherches la vérité, peut-elle t’accabler ? Si tu tiens bon pour la justice, est-ce qu’elle va t’abattre ? Si ton aspiration est vraiment de poursuivre la vie, la vie peut-elle t’échapper ? Si tu n’as pas la vérité, ce n’est pas parce que la vérité t’ignore, mais parce que tu t’es éloigné d’elle ; si tu ne peux pas rester inébranlable pour la justice, ce n’est pas parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans la justice, mais parce que tu crois qu’elle ne cadre pas avec les faits ; si tu n’as pas acquis la vie après l’avoir poursuivie pendant de nombreuses années, ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de conscience pour toi, mais parce que tu n’as pas de conscience pour la vie, et tu l’as chassée ; si tu vis dans la lumière et que tu as été incapable de gagner la lumière, ce n’est pas parce que la lumière est incapable de t’illuminer, mais parce que tu n’as pas prêté attention à l’existence de la lumière, et donc la lumière t’a quitté sans bruit. Si tu ne cherches pas, la seule chose que l’on pourra dire de toi, c’est que tu n’es qu’un déchet sans valeur, que tu n’as aucun courage dans ta vie et que tu ne possèdes pas l’esprit pour résister aux forces des ténèbres. Tu es trop faible ! Tu es incapable d’échapper aux forces de Satan qui t’assiègent et tu n’es prêt qu’à mener ce genre de vie sûre et sécurisante et mourir dans l’ignorance. Ce que tu devrais atteindre, c’est ta recherche à être conquis ; c’est ton devoir impérieux. Si tu te contentes d’être conquis, alors tu chasses l’existence de la lumière.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

703. Tu pourrais dire que si tu n’avais pas la foi, tu n’aurais pas à endurer ce genre de châtiment ou ce genre de jugement. Mais tu devrais savoir que sans la foi, non seulement tu serais incapable de recevoir ce genre de châtiment ou ce genre de soins du Tout-Puissant, mais tu perdrais également à jamais l’occasion de rencontrer le Créateur. Tu ne connaîtrais jamais l’origine de l’humanité et ne comprendrais jamais le sens de la vie humaine. Même si ton corps mourait et ton âme partait, tu ne comprendrais toujours pas tous les actes du Créateur, encore moins saurais-tu que le Créateur a fait une œuvre si extraordinaire sur la terre après avoir créé l’humanité. En tant que membre de cette humanité qu’Il a créée, es-tu prêt à tomber dans l’obscurité par ignorance de cette façon et à souffrir le châtiment éternel ? Si tu te sépares du châtiment et du jugement aujourd’hui, à quoi feras-tu face ? Penses-tu que tu pourras échapper à cette vie difficile une fois séparé du jugement actuel ? N’est-il pas vrai que si tu quittes « ce lieu », tu feras face à un tourment douloureux ou à de mauvais traitements cruels que le diable t’infligera ? Affronteras-tu possiblement des jours et des nuits insupportables ? Penses-tu qu’en échappant simplement au jugement aujourd’hui, tu peux éviter cette torture dans l’avenir pour toujours ? Qu’est-ce qui se présentera à toi ? Est-ce que ça peut vraiment être le Shangri-La que tu espères ? Crois-tu pouvoir échapper à ce châtiment éternel de l’avenir simplement en fuyant la réalité comme tu le fais maintenant ? À l’avenir, ne retrouveras-tu jamais ce genre d’occasions et ce genre de bénédictions ? Les retrouveras-tu quand tu feras face au désastre ? Les retrouveras-tu quand toute l’humanité entrera dans le repos ? Ta vie heureuse actuelle et ta petite famille harmonieuse peuvent-elles remplacer ta destination éternelle ? Si tu as la vraie foi et si tu acquiers beaucoup grâce à ta foi, alors tout cela constitue ce que tu devrais acquérir et aussi ce que tu aurais dû avoir en premier lieu, toi, un être créé. Rien n’est plus bénéfique pour ta foi et ta vie qu’une telle conquête.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

704. Ceux qui vivent en dehors de Ma parole, fuyant la souffrance de l’épreuve, ne vont-ils pas tous à la dérive à travers le monde ? Ils sont comme des feuilles d’automne voltigeant çà et là, sans endroit où se reposer, encore moins dans Mes paroles de consolation. Bien que Mon châtiment et Mon raffinement ne les suivent pas, ne sont-ils pas des mendiants qui vont à la dérive d’un endroit à l’autre, errant dans les rues en dehors du royaume des cieux ? Le monde est-il vraiment ton lieu de repos ? Peux-tu vraiment, en évitant Mon châtiment, recevoir du monde le plus petit sourire de satisfaction ? Peux-tu vraiment utiliser ton plaisir éphémère pour dissimuler le vide qui est dans ton cœur et qui ne peut pas être caché ? Tu peux tromper n’importe qui dans ta famille, mais tu ne peux jamais Me tromper. Parce que ta foi est trop faible, à ce jour, tu es toujours impuissant à trouver les délices que la vie offre. Je t’exhorte : mieux vaut sincèrement passer la moitié de ta vie pour Moi que toute ta vie dans la médiocrité et les préoccupations de la chair, endurant toute la souffrance qu’un homme peut à peine supporter. À quoi sert-il de te chérir autant et de fuir Mon châtiment ? À quoi sert-il de te cacher de Mon châtiment momentané seulement pour récolter une éternité d’embarras, une éternité de châtiment ? En fait, Je n’impose Ma volonté à personne. Si un homme était vraiment prêt à se soumettre à tous Mes plans, Je ne le traiterais pas pauvrement. Mais Je requiers que tous les hommes croient en Moi, tout comme Job a cru en Moi, l’Éternel. Si votre foi dépasse celle de Thomas, alors votre foi atteindra Ma recommandation, dans votre fidélité, vous trouverez Ma béatitude, et vous trouverez sûrement Ma gloire dans vos jours.

Extrait de « Ce que signifie être une personne véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

705. Dieu ne veut pas conquérir les hommes par le châtiment, Il ne veut pas sans arrêt mener les hommes par le bout du nez. Il veut que les hommes respectent Ses paroles et travaillent de manière disciplinée et, ainsi, satisfassent Sa volonté. Or les hommes n’ont pas honte et se rebellent constamment contre Lui. Je crois qu’il vaut mieux que nous trouvions la façon la plus simple de Le satisfaire, c’est-à-dire respecter tous Ses arrangements. Si tu peux vraiment accomplir cela, tu seras perfectionné. N’est-ce pas une chose facile et joyeuse ? Prends le chemin que tu dois prendre ; ne prête pas attention à ce que disent les autres et ne réfléchis pas trop. Ton avenir et ton destin sont-ils dans tes propres mains ? Tu essaies toujours de t’échapper, souhaitant prendre le chemin du monde, mais pourquoi ne peux-tu pas en sortir ? Comment se fait-il que tu hésites pendant de nombreuses années à un carrefour, puis finisses par choisir ce chemin une fois de plus ? Après avoir erré de nombreuses années, comment se fait-il que tu sois maintenant retourné à cette maison malgré toi ? Est-ce toi qui l’as décidé ? Pour ceux d’entre vous qui sont dans ce courant, si vous ne Me croyez pas, alors entendez ceci : si tu envisages de partir, vois si Dieu te laisse faire, vois comment le Saint-Esprit te touche, fais-en l’expérience par toi-même. Pour parler franchement, même si tu connais un malheur, tu dois l’endurer dans ce courant, et s’il y a de la souffrance, tu dois souffrir ici, aujourd’hui ; tu ne peux aller autre part. Est-ce clair pour toi ? Où irais-tu ? C’est le décret administratif de Dieu. Penses-tu que le choix de Dieu pour ce groupe d’hommes n’ait pas de sens ? Dans Son œuvre aujourd’hui, Dieu ne Se met pas facilement en colère, mais si des gens essaient de perturber Son plan, Son visage rayonnant change instantanément et devient renfrogné. Alors, Je te conseille de te calmer et de te soumettre aux desseins de Dieu et de Lui permettre de te rendre complet. Seuls les gens qui font cela sont intelligents.

Extrait de « Le chemin… (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

706. À l’avenir, que tu sois béni ou maudit, cela sera décidé d’après vos actions et votre comportement d’aujourd’hui. Si vous devez être amenés à la perfection par Dieu, ce doit être maintenant, dans cette ère ; il n’y aura pas d’autre occasion à l’avenir. Dieu veut vraiment vous perfectionner maintenant, et ce n’est pas une façon de parler. À l’avenir, peu importent les épreuves qui s’abattent sur vous, les événements qui arrivent ou les catastrophes que vous rencontrez, Dieu souhaite vous perfectionner ; c’est un fait établi et irréfutable. À quoi cela se voit-il ? Cela se voit au fait que la parole de Dieu, à travers les ères et les générations, n’a jamais atteint une si grande hauteur qu’aujourd’hui. Elle a pénétré le domaine le plus élevé et aujourd’hui, l’œuvre du Saint-Esprit sur toute l’humanité est sans précédent. Presque personne des générations antérieures n’a connu une telle expérience ; même à l’ère de Jésus, les révélations d’aujourd’hui n’existaient pas. Les paroles qui vous sont adressées, ce que vous comprenez et votre expérience, tout cela a atteint de nouveaux sommets. Au milieu des épreuves et des châtiments, vous n’abandonnez pas, et c’est une preuve suffisante que l’œuvre de Dieu a atteint une magnificence sans précédent. Ce n’est pas une affaire que l’homme est capable de mener et ce n’est pas non plus quelque chose qui est soutenu par l’homme ; c’est plutôt l’œuvre de Dieu Lui-même. Ainsi, à partir des nombreuses réalités de l’œuvre de Dieu, on peut voir que Dieu souhaite perfectionner l’homme, et Il est sûrement capable de vous rendre complets. Si vous avez cette perspicacité et faites cette nouvelle découverte, alors vous n’attendrez pas la seconde venue de Jésus ; au contraire, vous permettrez à Dieu de vous rendre complets dans l’ère présente. Par conséquent, vous devez chacun faire de votre mieux, en ne vous épargnant aucun effort, pour que Dieu puisse vous amener à la perfection.

Extrait de « Concernant tous ceux qui remplissent leur fonction », dans La Parole apparaît dans la chair

707. Dans le courant actuel, tous ceux qui aiment vraiment Dieu ont la possibilité d’être amenés à la perfection par Lui. Qu’ils soient jeunes ou vieux, du moment qu’ils conservent dans leur cœur une obéissance à l’égard de Dieu et qu’ils Le vénèrent, ils peuvent être amenés à la perfection par Lui. Dieu perfectionne les gens selon leurs différentes fonctions. Tant que tu exerces toute ta force et te soumets à l’œuvre de Dieu, tu peux être amené à la perfection par Lui. À présent, aucun de vous n’est parfait. Parfois, vous êtes en mesure de remplir un type de fonction, et d’autres fois, vous êtes capables d’en exercer deux. Tant que vous faites votre maximum pour vous dépenser pour Dieu, en fin de compte, vous serez amenés à la perfection par Lui.

Extrait de « Concernant tous ceux qui remplissent leur fonction », dans La Parole apparaît dans la chair

708. La volonté de Dieu est que tout le monde soit perfectionné, soit finalement racheté par Lui, soit complètement purifié par Lui et devienne des gens qu’Il aime. Peu importe si Je dis que vous êtes en arrière ou de mauvais calibre – c’est un fait. Le dire ne prouve pas que J’ai l’intention de vous abandonner, que J’ai perdu espoir en vous, que Je ne suis pas, encore moins, disposé à vous sauver. Je suis venu aujourd’hui accomplir l’œuvre de votre salut, ce qui veut dire que l’œuvre que Je fais est la continuité de l’œuvre de votre salut. Tout le monde a une chance d’être perfectionné : pourvu que tu sois prêt, pourvu que tu suives, à la fin tu seras capable d’atteindre ce résultat, et personne parmi vous ne sera abandonné. Si tu es de petit calibre, Mes exigences envers toi seront proportionnelles à ton petit calibre ; si tu es de gros calibre, Mes exigences envers toi seront proportionnelles à ton gros calibre ; si tu es ignorant et illettré, Mes exigences envers toi seront en rapport avec ton analphabétisme ; si tu es instruit, Mes exigences envers toi seront en accord avec le fait que tu es instruit ; si tu es âgé, Mes exigences envers toi seront en rapport avec ton âge ; si tu es capable de donner l’hospitalité, Mes exigences envers toi seront fonction de cette capacité ; si tu dis que tu ne peux pas offrir l’hospitalité et que tu ne peux que remplir un certain devoir, que ce soit répandre l’évangile, t’occuper de l’Église ou t’occuper d’autres affaires d’ordre général, le perfectionnement que Je te réserve dépendra de la fonction que tu remplis. Être fidèle, obéissant jusqu’à la fin, et chercher à avoir un amour suprême pour Dieu : voilà ce que tu dois accomplir, et il n’y a pas de meilleures pratiques que ces trois choses. En fin de compte, il est demandé à l’homme de réaliser ces trois choses et s’il peut le faire, alors il sera perfectionné. Mais, avant tout, tu dois vraiment suivre Dieu, tu dois activement exercer constamment une pression vers l’avant, et ne pas être passif de ce point de vue. J’ai dit que toute personne a la chance d’être rendue parfaite et peut être rendue parfaite, et cela reste vrai, mais tu n’essaies pas de t’améliorer dans ta quête. Si tu ne réponds pas à ces trois critères, alors tu devras être éliminé à la fin. Je veux que chacun se rattrape, Je veux que chacun reçoive l’œuvre et l’illumination du Saint-Esprit et soit capable d’obéir jusqu’à la fin, parce que c’est le devoir que chacun d’entre vous doit remplir. Lorsque vous aurez tous rempli votre devoir, vous aurez tous été perfectionnés, vous aurez également un témoignage retentissant. Tous ceux qui ont des témoignages sont ceux qui ont remporté la victoire sur Satan et ont bénéficié de la promesse de Dieu, et ceux-là resteront pour vivre dans la merveilleuse destination.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », dans La Parole apparaît dans la chair

709. Des yeux qui sont pleins de tromperie et de préjugés envers les autres ne sont pas ce que les jeunes devraient avoir, et les jeunes gens ne devraient pas commettre des actes destructeurs et abominables. Ils ne devraient pas être sans idéaux, aspirations ou sans le désir avide de s’améliorer ; ils ne devraient pas être découragés au sujet de leurs perspectives ni ne devraient perdre espoir en la vie ou confiance en l’avenir ; ils devraient avoir la persévérance de continuer sur le chemin de la vérité qu’ils ont maintenant choisi, afin de réaliser leur désir de dépenser leur vie entière pour Moi. Ils ne devraient pas être dépourvus de la vérité ni ne devraient dissimuler de hypocrisie et injustice, mais ils devraient rester fermes dans la bonne position. Ils ne devraient pas seulement se laisser aller, mais ils devraient avoir à l’esprit l’audace de faire des sacrifices et de lutter pour la justice et la vérité. Les jeunes devraient avoir la bravoure de ne pas succomber à l’oppression des forces obscures et de transformer la signification de leur existence. Les jeunes ne doivent pas se résigner à l’adversité, mais devraient être ouverts et francs avec un esprit de pardon pour leurs frères et sœurs. Bien sûr, ce sont Mes exigences pour tout le monde, ainsi que Mes conseils pour tout le monde. Encore plus, ce sont Mes paroles réconfortantes pour tous les jeunes. Vous devriez pratiquer selon Mes paroles. En particulier, les jeunes ne devraient pas manquer de détermination pour exercer leur discernement dans les problèmes et pour chercher la justice et la vérité. Ce que vous devriez poursuivre, c’est toutes les choses belles et bonnes, et vous devriez obtenir la réalité de toutes les choses positives, ainsi qu’être responsables de votre vie ; vous ne devez pas la prendre à la légère.

Extrait de « Paroles pour les jeunes et les vieux », dans La Parole apparaît dans la chair

710. Tandis que l’œuvre de salut de la part Dieu se réalise, tous ceux qui peuvent être sauvés seront sauvés autant que possible et aucun d’entre eux ne sera rejeté, car le but de l’œuvre de Dieu est de sauver l’homme. Au moment du salut de l’homme par Dieu, tous ceux qui sont incapables de réaliser un changement dans leur tempérament, ainsi que tous ceux qui sont incapables de se soumettre complètement à Dieu seront voués à la punition. Cette étape de l’œuvre, l’œuvre par les paroles, révèlera à l’homme toutes les voies et tous les mystères qu’il ne comprend pas, de sorte qu’il puisse comprendre la volonté de Dieu et les exigences de Dieu et de sorte qu’il ait les prérequis pour mettre les paroles de Dieu en pratique et réaliser des changements dans son tempérament. Dieu n’utilise que des paroles pour faire Son œuvre et ne punit pas les gens parce qu’ils sont un peu rebelles ; c’est parce que maintenant, c’est le temps de l’œuvre du salut. Si tous ceux qui agissent de manière rebelle étaient punis, personne n’aurait la possibilité d’être sauvé ; tout le monde serait puni et tomberait en enfer. Le but des paroles qui jugent les hommes est de leur permettre de se connaître et de se soumettre à Dieu ; ce n’est pas pour les punir par un tel jugement. Durant le temps de l’œuvre des paroles, beaucoup de gens exposeront leur rébellion et leur résistance, ainsi que leur désobéissance au Dieu incarné. Néanmoins, Il ne punira pas tous ces gens à cause de cela, mais ne fera plutôt que mettre de côté ceux qui sont corrompus jusqu’à la moelle et qui ne peuvent être sauvés. Il livrera leur chair à Satan et, dans quelques cas, mettra fin à leur chair. Ceux qui restent continueront à suivre et à expérimenter le traitement et l’émondage. Pendant qu’ils suivent, si ces gens ne peuvent toujours pas accepter d’être traités et émondés et deviennent de plus en plus dégénérés, alors ils auront perdu leur chance de salut. Chaque personne qui s’est soumise pour être conquise par les paroles aura largement la possibilité du salut ; le salut de chacun de ces hommes par Dieu montrera Sa plus grande indulgence. Autrement dit, ils recevront l’ultime tolérance. Tant que les hommes se détournent du mauvais chemin et tant qu’ils peuvent se repentir, Dieu leur donnera des occasions d’obtenir Son salut. Au début, quand les humains se rebellent contre Dieu, Il n’a aucun désir de les faire mourir ; au contraire, Il fait tout ce qu’Il peut pour les sauver. Si quelqu’un n’a vraiment pas de place pour le salut, Dieu le mettra de côté. Si Dieu est lent à punir certaines personnes, c’est parce qu’Il souhaite sauver tous ceux qui peuvent être sauvés. Il juge, éclaire et guide les hommes seulement avec des paroles, et n’utilise pas une verge pour les faire mourir. Employer des paroles pour apporter aux humains le salut, voilà le but et la signification de l’étape finale de l’œuvre.

Extrait de « Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu d’apporter le salut à l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

711. Je ne veux voir personne se sentir comme si Dieu l’avait laissé pour compte, l’avait abandonné ou lui avait tourné le dos. Je voudrais seulement vous voir tous emprunter le chemin qui consiste à poursuivre la vérité et chercher à comprendre Dieu, allant hardiment de l’avant avec une volonté sans faille, sans crainte, sans fardeau. Quels que soient les torts que tu as commis, peu importe à quel point tu t’es égaré ou tu as mal agi, ne laisse pas cela devenir un fardeau ou un boulet que tu doives traîner dans ta quête de compréhension de Dieu. Poursuis ta marche en avant. Le salut de l’homme occupe toujours une place dans le cœur de Dieu. Cela ne change jamais : c’est la partie la plus précieuse de Son essence.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI », dans La Parole apparaît dans la chair

712. Depuis le commencement jusqu’aujourd’hui, seul l’homme a été capable de converser avec Dieu. C’est-à-dire, parmi tous les êtres vivants et toutes les créatures de Dieu, nul autre que l’homme a été capable de converser avec Dieu. L’homme a des oreilles pour entendre et des yeux pour voir, il a le langage et ses propres idées et le libre arbitre. Il possède tout ce qui est nécessaire pour entendre Dieu parler, comprendre la volonté de Dieu et accepter la commission de Dieu, et ainsi Dieu confère tous Ses vœux à l’homme, voulant faire de l’homme un compagnon qui soit d’accord avec Lui et qui puisse marcher avec Lui. Depuis qu’Il a commencé à gérer, Dieu attend que l’homme Lui donne son cœur, qu’il laisse Dieu purifier et équiper son cœur, qu’il laisse Dieu rendre l’homme satisfaisant à Dieu et aimé de Dieu, capable de vénérer Dieu et de s’éloigner du mal. Dieu a toujours espéré et attendu ce résultat.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

713. Ayant abandonné la provision de vie du Tout-Puissant, l’humanité ne connaît pas l’objet de l’existence, mais craint tout de même la mort. Sans aucun soutien ni aucune assistance, et pourtant encore réticente à fermer les yeux, elle se prépare à se traîner le long d’une ignoble existence dans ce monde, enveloppes charnelles insensibles à leurs propres âmes. Tu vis ainsi, sans espoir, comme d’autres, sans objectif. Seul le Saint de la légende viendra sauver le peuple qui, gémissant dans sa douleur, attend désespérément Son arrivée. Jusqu’à présent, cette croyance n’a pas été réalisée en ceux qui manquent de conscience. Néanmoins, le peuple la désire. Le Tout-Puissant est miséricordieux envers ces personnes qui ont profondément souffert. D’un autre côté, Il en a assez de celles qui n’ont aucune conscience, car Il a dû attendre trop longtemps la réponse de l’humanité. Il souhaite chercher, chercher ton cœur et ton esprit pour t’apporter de l’eau et de la nourriture, mais aussi t’éveiller afin que tu ne sois plus assoiffé ni affamé. Quand tu es las et que tu commences à ressentir quelque peu la sombre désolation de ce monde, ne sois pas perdu, ne pleure pas. Dieu Tout-Puissant, le Gardien, accueillera ton arrivée à tout moment. Il monte la garde à tes côtés, attendant que tu te retournes. Il attend le jour où tu retrouveras tout à coup la mémoire : tu t’apercevras que tu viens de Dieu, mais que tu as perdu ta direction à un moment donné, tu t’es écarté du droit chemin à un moment donné et tu as gagné un « père » à un moment donné. En outre, tu réaliseras que le Tout-Puissant est là depuis le début, montant la garde et attendant ton retour depuis très, très longtemps. Il surveille avec une soif désespérée, attendant une réaction sans obtenir de réponse. Sa garde n’a pas de prix, et elle est pour le bien du cœur et de l’esprit humains. Peut-être cette garde est-elle infinie, ou peut-être a-t-elle une fin. Mais c’est à toi de savoir exactement où en sont maintenant ton cœur et ton esprit.

Extrait de « Les soupirs du Tout-Puissant », dans La Parole apparaît dans la chair

714. L’amour et la compassion de Dieu sont omniprésents dans chaque détail de Son œuvre de gestion et, sans tenir compte de la capacité des gens à comprendre les bonnes intentions de Dieu, Il réalise toujours sans relâche l’œuvre qu’Il a l’intention d’accomplir. Quelle que soit la capacité des gens à comprendre la gestion de Dieu, les avantages et l’assistance de l’œuvre effectuée par Dieu peuvent être appréciés par chacun. Peut-être qu’aujourd’hui, tu n’as pas ressenti l’amour ou la vie que Dieu offre, mais tant que tu n’abandonnes pas Dieu et ne renonces pas à ta détermination à chercher la vérité, alors il y aura toujours un jour où le sourire de Dieu te sera révélé. Car le but de l’œuvre de gestion de Dieu est de récupérer l’humanité qui est dans le domaine de Satan, de ne pas abandonner l’humanité qui a été corrompue par Satan et qui s’oppose à Dieu.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: A. Sur les exigences de Dieu pour l’homme

Suivant: C. Sur les avertissements de Dieu à l’homme

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

L’œuvre et l’entrée (7)

Il a fallu à l’homme jusqu’à ce jour pour se rendre compte que ce qui manque à l’homme, ce n’est pas seulement l’apport de la vie...

Le chemin… (8)

Cela ne fait pas qu’un jour ou deux que Dieu est venu sur la terre pour interagir avec l’humanité et vivre avec les hommes. Peut-être que...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre