6. Vous témoignez que Christ des derniers jours, Dieu Tout-Puissant, est le Seigneur Jésus qui est revenu et qu’Il exprime toutes les vérités pour le jugement, la purification et le salut de l’humanité. Pourtant, le PCC affirme que le « Dieu Tout-Puissant » auquel vous croyez n’est qu’une personne ordinaire. Le PCC sait tout du milieu familial de cette personne et a même publié sur Internet sa photo, son nom et l’adresse de sa famille. Je n’arrive pas à comprendre: ce que dit le PCC, est-ce vrai ou faux?

Paroles de Dieu concernées :

L’« incarnation », c’est l’apparition de Dieu dans la chair ; Dieu œuvre parmi l’humanité dans l’image de la chair. Ainsi, pour que Dieu soit incarné, Il doit d’abord être chair, une chair avec une humanité normale ; c’est le prérequis le plus fondamental. En fait, l’implication de l’incarnation de Dieu est que Dieu vit et œuvre dans la chair ; que Dieu, dans Son essence même, devient chair, devient un homme. Sa vie incarnée et Son œuvre peuvent être divisées en deux étapes. La première est la vie qu’Il vit avant d’accomplir Son ministère. Il vit dans une famille humaine ordinaire, dans une humanité tout à fait normale, obéissant aux mœurs et aux lois normales de la vie humaine, ayant des besoins humains normaux (nourriture, habillement, logement, sommeil), des faiblesses humaines normales et des émotions humaines normales. En d’autres termes, durant cette première étape, Il vit dans une humanité non divine, complètement normale, s’engageant dans toutes les activités humaines normales. La deuxième étape est la vie qu’Il vit après avoir commencé à accomplir Son ministère. Il demeure toujours dans l’humanité ordinaire avec une enveloppe humaine normale, ne montrant aucun signe extérieur surnaturel. Pourtant, Il vit purement pour Son ministère et, pendant cette période, Son humanité normale existe entièrement afin de soutenir l’œuvre normale de Sa divinité ; car, à ce moment-là, Son humanité normale a mûri au point où Il est en mesure d’accomplir Son ministère. Ainsi, la deuxième étape de Sa vie consiste à accomplir Son ministère dans Son humanité normale, alors que c’est une vie à la fois d’humanité normale et de divinité totale. La raison pour laquelle, dans la première étape de Sa vie, Il vit dans une humanité tout à fait ordinaire est que Son humanité n’est pas encore capable de maintenir l’ensemble de l’œuvre divine, n’est pas encore mature ; ce n’est qu’après la maturation de Son humanité, après qu’elle est devenue capable d’assumer Son ministère, qu’Il peut commencer à accomplir le ministère qu’Il devrait accomplir. Étant donné qu’en tant que chair Il a besoin de grandir et de mûrir, la première étape de Sa vie est celle de l’humanité normale, tandis que dans la deuxième étape, parce que Son humanité est capable d’entreprendre Son œuvre et d’accomplir Son ministère, la vie que Dieu incarné vit pendant Son ministère est à la fois une vie d’humanité et une vie de divinité totale. Dès Sa naissance, si le Dieu incarné avait commencé sérieusement Son ministère, accomplissant des signes et des prodiges surnaturels, alors Il n’aurait eu aucune essence corporelle. Par conséquent, Son humanité existe pour Son essence corporelle ; il ne peut y avoir de chair sans humanité, et une personne sans humanité n’est pas un être humain. De cette manière, l’humanité de la chair de Dieu est une propriété intrinsèque de la chair incarnée de Dieu. Dire que « lorsque Dieu devient chair, Il est entièrement divin, et aucunement humain » est un blasphème, car cette affirmation n’existe tout simplement pas et elle viole le principe de l’incarnation. Même après avoir commencé à accomplir Son ministère, Il continue de vivre dans Sa divinité avec une enveloppe extérieure humaine quand Il réalise Son œuvre ; c’est simplement qu’à l’époque Son humanité a pour seul but de permettre à Sa divinité d’accomplir l’œuvre dans la chair normale. L’agent de l’œuvre est donc la divinité qui habite Son humanité. C’est Sa divinité, non Son humanité, qui œuvre, mais cette divinité est cachée dans Son humanité ; Son œuvre est essentiellement accomplie par Sa divinité totale, non par Son humanité. Mais c’est Sa chair qui réalise Son œuvre. On pourrait dire qu’Il est à la fois un homme et Dieu, car Dieu devient un Dieu qui vit dans la chair, avec une enveloppe humaine et une essence humaine, mais aussi l’essence de Dieu. Parce qu’Il est un homme qui possède l’essence de Dieu, Il est au-dessus de tout humain créé, au-dessus de tout homme qui peut accomplir l’œuvre de Dieu. Et ainsi, parmi tous ceux qui ont une enveloppe humaine comme la Sienne, parmi tous ceux qui possèdent l’humanité, Lui seul est le Dieu incarné Lui-même – tous les autres sont des humains créés. Bien qu’ils aient tous une humanité, les êtres humains créés n’ont rien d’autre que l’humanité, tandis que Dieu incarné est différent : dans Sa chair, non seulement Il a l’humanité, mais surtout, la divinité. Son humanité peut être vue dans l’apparence extérieure de Sa chair et dans Sa vie quotidienne, mais Sa divinité est difficile à percevoir. Parce que Sa divinité est exprimée seulement quand Il a l’humanité, et n’est pas aussi surnaturelle que les gens l’imaginent, il est extrêmement difficile pour les gens de la voir. Même aujourd’hui, il est extrêmement difficile pour les gens de comprendre la vraie essence de Dieu incarné. Même après en avoir parlé longuement, Je présume que c’est encore un mystère pour la plupart d’entre vous. En fait, cette question est très simple : puisque Dieu devient chair, Son essence est une combinaison d’humanité et de divinité. Cette combinaison est appelée Dieu Lui-même, Dieu Lui-même sur la terre.

Extrait de « L’essence de la chair habitée par Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Le Dieu incarné s’appelle le Christ, et le Christ est la chair que revêt l’Esprit de Dieu. Cette chair ne ressemble à aucun homme qui est de chair. Cette différence tient au fait que le Christ n’est pas de chair et de sang, mais est l’incarnation de l’Esprit. Il possède à la fois une humanité normale et une divinité complète. Sa divinité n’est possédée par aucun homme. Son humanité normale sustente toutes Ses activités normales dans la chair, tandis que Sa divinité réalise l’œuvre de Dieu Lui-même. Que ce soit Son humanité ou Sa divinité, toutes deux sont soumises à la volonté du Père céleste. L’essence du Christ est l’Esprit, c’est-à-dire, la divinité. Par conséquent, Son essence est celle de Dieu Lui-même ; cette essence ne va pas interrompre Sa propre œuvre, et Il ne pourrait pas faire quelque chose qui détruise Sa propre œuvre, de même qu’Il ne va jamais prononcer des paroles qui vont contre Sa propre volonté. Par conséquent, le Dieu incarné ne ferait absolument jamais une œuvre qui interrompt Sa propre gestion. Voici ce que tout homme doit comprendre.

Extrait de « L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste», dans La Parole apparaît dans la chair

Celui qui est l’incarnation de Dieu doit avoir l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit avoir l’expression de Dieu. Puisque Dieu se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il doit faire et, puisque Dieu se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de donner la vie à l’homme et de montrer le chemin à l’homme. La chair qui ne contient pas l’essence de Dieu n’est sûrement pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Pour savoir si c’est la chair du Dieu incarné, l’homme doit le déterminer à partir du tempérament qu’Il exprime ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, l’on devrait s’appuyer sur Son essence pour savoir si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné et si oui ou non c’est le vrai chemin. Et ainsi, en déterminant[a] si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné, l’important est de prêter attention à Son essence (Son œuvre, Ses paroles, Son tempérament et beaucoup plus), plutôt que sur l’apparence extérieure. Si l’homme ne voit que Son aspect extérieur et oublie Son essence, alors cela montre l’ignorance et la naïveté de l’homme.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

La signification de l’incarnation est qu’un homme ordinaire et normal accomplit l’œuvre de Dieu Lui-même ; c’est-à-dire que Dieu accomplit Son œuvre divine dans l’humanité et ainsi triomphe de Satan. L’incarnation signifie que l’Esprit de Dieu devient une chair, c’est-à-dire que Dieu devient chair ; l’œuvre que la chair accomplit est l’œuvre de l’Esprit qui est réalisée dans la chair, exprimée par la chair. Nul autre que la chair de Dieu ne peut accomplir le ministère de Dieu incarné ; c’est-à-dire, seule la chair incarnée de Dieu, cette humanité normale – et personne d’autre – peut exprimer l’œuvre divine. Durant Sa première venue, si Dieu n’avait pas possédé une humanité normale avant l’âge de vingt-neuf ans – s’Il avait pu faire des miracles dès Sa naissance, s’Il avait pu parler le langage du ciel dès qu’Il a appris à parler, s’Il avait pu appréhender toutes les choses du monde, discerner les pensées et les intentions de chacun dès le moment où Il a posé le pied sur la terre – un tel homme n’aurait pas pu être appelé un homme normal et une telle chair n’aurait pas pu être appelée chair humaine. Si tel était le cas pour Christ, alors le sens et l’essence de l’incarnation de Dieu seraient perdus. Qu’Il possède une humanité normale prouve qu’Il est Dieu incarné dans la chair ; le fait qu’Il subisse un processus normal de croissance humaine démontre encore plus qu’Il est une chair normale ; de plus, Son œuvre est une preuve suffisante qu’Il est la Parole de Dieu devenue chair, l’Esprit de Dieu devenu chair. Dieu devient chair du fait des besoins de Son œuvre ; en d’autres termes, cette étape de l’œuvre doit être faite dans la chair, doit être accomplie dans l’humanité normale. C’est la condition préalable de « la Parole devenue chair » et de « l’apparition de la Parole dans la chair », et c’est l’histoire vraie derrière les deux incarnations de Dieu.

Extrait de « L’essence de la chair habitée par Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre et l’expression du Christ déterminent Son essence. Il est capable d’achever avec un cœur sincère ce qui Lui a été confié. Il est capable d’adorer Dieu dans le ciel avec un cœur sincère, et avec ce même cœur sincère chercher la volonté de Dieu le Père. Tout cela est déterminé par Son essence. Et de même Sa révélation naturelle est déterminée par Son essence ; la raison pour laquelle Sa révélation naturelle est ainsi appelée tient à Son expression qui n’est ni une imitation ni le résultat de l’éducation par l’homme, ou le résultat de nombreuses années de formation par l’homme. Il ne l’a pas apprise ou Il ne s’en est pas paré ; au contraire, elle Lui est consubstantielle. L’homme pourrait renier Son œuvre, Son expression, Son humanité et toute la vie de Son humanité normale, mais nul ne peut refuser d’admettre qu’Il adore Dieu dans le ciel avec un cœur sincère ; nul ne peut refuser d’admettre qu’Il est venu pour accomplir la volonté du Père céleste, et nul ne peut refuser d’admettre la sincérité avec laquelle Il cherche Dieu le Père. Bien que Son image ne soit pas agréable à voir, que Son discours n’ait pas un air extraordinaire et que Son œuvre ne fasse pas remuer terre et ciel tel que l’homme l’imagine, Il est en effet le Christ qui accomplit la volonté du Père céleste avec un cœur sincère, totalement soumis au Père céleste et obéissant jusqu’à la mort. Cela se justifie par Son essence qui est l’essence du Christ. Il est difficile pour l’homme de croire à cette vérité, pourtant elle existe vraiment. Lorsque le ministère du Christ aura été complètement accompli, l’homme sera en mesure de réaliser, à partir de Son œuvre, que Son tempérament et Son être représentent le tempérament et l’être de Dieu dans le ciel. À ce moment-là, toute Son œuvre pourra témoigner de ce qu’Il est en effet la chair que la Parole devient, et qui ne ressemble pas à celle d’un homme de chair et de sang.

Extrait de « L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste», dans La Parole apparaît dans la chair

Cette fois, Dieu vient faire Son œuvre non dans un corps spirituel, mais dans un corps très ordinaire. Non seulement est-ce le corps de la deuxième incarnation de Dieu, mais aussi celui dans lequel Dieu revient S’incarner. C’est une chair très ordinaire. En Lui, tu ne peux rien voir qui soit différent des autres, mais tu peux recevoir de Lui les vérités que tu n’as jamais entendues avant. Cette chair insignifiante est l’incarnation de toutes les paroles de vérité de Dieu. Elle réalise l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et est une expression de tout Son tempérament, que l’homme doit comprendre. Ne désires-tu pas ardemment voir le Dieu du ciel ? Ne désires-tu pas ardemment Le comprendre ? Ne désirais-tu pas ardemment voir la destination de l’humanité ? Il te dévoilera tous ces secrets qu’aucun homme n’a pu te dévoiler. Il te dira aussi les vérités que tu ne comprends pas. Il est ta porte d’entrée dans le royaume et ton guide dans la nouvelle ère. Une chair si ordinaire renferme de nombreux mystères insondables. Ses actions sont peut-être incompréhensibles pour toi, mais le but de l’œuvre qu’Il accomplit suffit à te montrer qu’Il n’est pas une simple chair, comme le croit l’homme. Car Il représente la volonté de Dieu, ainsi que Son attention pour l’humanité dans les derniers jours. Bien que tu n’entendes pas Ses paroles, qui semblent ébranler les cieux et la terre, ne voies pas Ses yeux tels des flammes ardentes, ni ne sentes la discipline de Sa verge de fer, tu peux entendre Sa fureur dans Ses paroles et savoir qu’Il montre de la compassion pour l’humanité. Tu peux voir le tempérament juste de Dieu et Sa sagesse, ainsi que te rendre compte de Sa sollicitude pour l’humanité tout entière. Dieu œuvre dans les derniers jours pour permettre à l’homme de voir le Dieu du ciel vivre parmi les hommes sur terre et de Le connaître, Lui obéir, Le vénérer et L’aimer. C’est pourquoi Il S’est fait chair une deuxième fois. Bien que l’homme voie aujourd’hui un Dieu qui lui est identique, un Dieu avec un nez et deux yeux, un Dieu ordinaire, Dieu vous montrera que, sans cet homme, le ciel et la terre subiraient un changement colossal. Sans cet homme, le ciel s’obscurcirait, la terre serait plongée dans le chaos et toute l’humanité serait accablée par la famine et des plaies. Il vous montrera que, sans le salut de Dieu incarné dans les derniers jours, Dieu aurait depuis longtemps jeté l’humanité tout entière en enfer. Sans cette chair, vous seriez éternellement le chef des pécheurs et à jamais des cadavres. Vous devriez savoir que, sans cette chair, toute l’humanité ferait face à une calamité inévitable et peinerait à échapper à la punition encore plus sévère que Dieu infligera à l’humanité dans les derniers jours. Sans la naissance de cette chair ordinaire, vous seriez tous dans un état où ni la vie ni la mort ne vous sont accordées, malgré vos prières. Sans cette chair, vous ne pourriez pas recevoir la vérité ni vous présenter devant le trône de Dieu aujourd’hui. Vous seriez punis par Dieu à la place, à cause de vos graves péchés. Le saviez-vous ? Sans le retour de Dieu dans la chair, personne ne pourrait être sauvé. Sans la venue de cette chair, Dieu aurait depuis longtemps terminé l’ère ancienne. Alors, pouvez-vous toujours rejeter la deuxième incarnation de Dieu ? Puisque cet homme ordinaire vous apporte tant, pourquoi ne L’acceptez-vous pas volontiers ?

Extrait de « Le savais-tu ? Dieu a réalisé une grande chose parmi les hommes», dans La Parole apparaît dans la chair

À la fin, toutes les nations vénèreront cet homme ordinaire, rendront grâce à cet homme insignifiant et Lui obéiront, car la vérité, la vie et le chemin qu’Il a apportés ont sauvé toute l’humanité, apaisé le conflit entre l’homme et Dieu, réduit la distance entre eux et ouvert une connexion entre les pensées de Dieu et celles de l’homme. C’est également Lui qui a apporté encore plus de gloire à Dieu. Un homme ordinaire comme celui-là n’est-Il pas digne de ta confiance et de ton adoration ? Une chair si ordinaire n’est-elle pas digne d’être appelée Christ ? Un homme si ordinaire ne peut-Il pas être l’expression de Dieu parmi les hommes ? Un tel homme, qui a épargné les catastrophes à l’humanité, n’est-Il pas digne de votre amour et de votre désir de Le conserver ? Si vous rejetez les vérités qui sortent de Sa bouche et détestez Son existence parmi vous, alors quel sera votre sort ?

Extrait de « Le savais-tu ? Dieu a réalisé une grande chose parmi les hommes», dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

a. Le texte original dit : « quant à ».

Précédent: 2. Depuis qu’il est arrivé au pouvoir, le PCC ne cesse de persécuter les croyances religieuses. Sa répression de l’Église de Dieu Tout-Puissant, en particulier, est devenue de plus en plus sévère. Non seulement il a utilisé la télévision, la radio, les journaux, l’Internet et d’autres médias pour calomnier, piéger et discréditer l’Église de Dieu Tout-Puissant, mais il a aussi procédé à des arrestations à grande échelle de ses membres, si bien que de nombreux chrétiens ont été mis en prison et cruellement torturés, et même suppliciés à mort. Pourquoi la persécution de l’Église de Dieu Tout-Puissant par le PCC est-elle si extrême?

Suivant: 7. Vous témoignez que le Seigneur Jésus est revenu et qu’Il est Christ des derniers jours, Dieu Tout-Puissant. Or, les pasteurs et les anciens du monde religieux disent que ce n’est pas au Seigneur Jésus que vous croyez et que l’Église de Dieu Tout-Puissant ne fait pas partie du christianisme. Quel crédit accorder aux paroles de ces pasteurs et anciens?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Préface

Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour être selon le...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre