5. Il est bon de croire en Dieu, mais je pense que toutes les religions apprennent aux gens à être de bonnes personnes. Donc, peu importe en quelle religion les gens croient, dans la mesure où ils sont sincères et ne commettent pas le mal, Dieu les sauvera certainement ?

Paroles de Dieu concernées :

Qu’est-ce que la croyance en la religion ? Qu’est-ce que la croyance en Dieu ? Y a-t-il une différence ? Quelles sont les caractéristiques communes et bien visibles de la religion ? Comment les gens définissent-ils généralement la croyance en la religion ? La croyance en la religion consiste en un changement de comportement, un changement dans des comportements tels que se battre avec les autres, maudire les autres, commettre des méfaits, exploiter les autres, profiter des autres et commettre des petits vols et des larcins. Elle se réfère, pour l’essentiel, à des changements de comportement. Quand une personne croit en la religion, elle essaie de bien se comporter, d’être une personne bienveillante ; ce sont des comportements extérieurs. Qu’en est-il de la religion en tant que béquille psychologique ? Qu’en est-il du domaine de l’esprit ? Avec la foi, on a bien une béquille, psychologiquement. La croyance en la religion peut donc se définir ainsi : bien se comporter et avoir une béquille psychologique — rien de plus. Lorsqu’il s’agit de détails tels que l’existence réelle de Celui en qui ils croient, ce qu’Il est exactement et ce qu’Il leur demande, les gens utilisent leur imagination et la déduction. Une croyance reposant sur une telle base est appelée croyance en la religion. Croire en la religion signifie principalement poursuivre un changement de comportement et avoir une béquille psychologique, mais cela implique-t-il un changement dans le chemin de vie d’une personne ? Il n’y a pas le moindre changement dans le chemin, le but ou l’orientation de la vie d’une personne ni dans les bases sur lesquelles elle vit. Et qu’est-ce que c’est que de croire en Dieu ? Qu’est-ce que Dieu définit et exige comme croyance en Lui ? (Croire en Sa souveraineté.) Croire qu’Il existe et croire en Sa souveraineté : voilà le plus fondamental. Qu’est-ce que Dieu exige des gens dans leur croyance en Lui ? À quoi cela se rapporte-t-il ? (À être des gens honnêtes, à avoir une humanité normale, à poursuivre la vérité, à poursuivre une transformation de tempérament et à chercher à connaître Dieu.) Et demande-t-on quelque chose aux gens en ce qui concerne leurs paroles et leur comportement ? (En ce qui concerne notre comportement extérieur, on nous demande d’être pieux et non pas dissolus, et de vivre une humanité normale.) Sur le comportement extérieur, il est exigé d’avoir une décence sainte de base et de vivre une humanité normale. Et quelle est la définition de la croyance en Dieu ? La croyance en Dieu, c’est l’obéissance aux paroles de Dieu ; c’est exister, vivre et accomplir son devoir selon les paroles prononcées par Dieu, et s’engager dans toutes les activités de l’humanité normale. Cela implique que croire en Dieu, c’est suivre Dieu, faire ce que Dieu voudrait que l’on fasse et vivre comme Dieu voudrait que l’on vive. Croire en Dieu, c’est suivre Sa voie. Et ce faisant, le but et l’orientation de la vie des gens ne sont-ils pas complètement différents de ceux des personnes qui croient en la religion ? En quoi consiste la croyance en Dieu ? Les gens doivent vivre une humanité normale ; ils doivent obéir aux paroles de Dieu, peu importe ce que Dieu leur demande de faire ; et ils doivent pratiquer selon les paroles de Dieu. Toutes ces choses impliquent les paroles de Dieu. Que sont les paroles de Dieu ? (La vérité.) La croyance en Dieu implique la vérité ; elle est la source et le bon chemin de la vie ; elle implique le chemin que les gens empruntent dans la vie. La croyance en la religion implique-t-elle tout cela ? Non. Pour croire en la religion, il suffit de bien se comporter sur le comportement extérieur, de se modérer, d’adhérer à des règles et d’avoir une béquille psychologique. Si une personne se comporte bien et dispose d’un soutien et d’une béquille psychique, son chemin dans la vie change-t-il ? (Non.) Certaines personnes disent : « Croire en la religion et croire en Dieu, c’est la même chose. » Suivent-elles Dieu, alors ? La croyance en la religion n’est que la poursuite d’un changement de comportement, rien de plus que la poursuite d’une béquille psychologique, et elle n’implique aucune vérité. Par conséquent, il ne peut y avoir aucun changement dans les tempéraments de ces personnes. Elles sont incapables de mettre la vérité en pratique, ou de tout changement substantiel, et elles n’ont pas la vraie connaissance de Dieu. Lorsqu’une personne croit en la religion, même si elle a un bon comportement, même si sa béquille psychologique est solide, suit-elle Dieu ? (Non.) Alors, qui suit-elle ? Elle suit Satan. Et quel est le fondement de ce qu’elle vit, poursuit, désire, pratique et de ce sur quoi elle compte dans sa vie ? Ce fondement est entièrement constitué par le tempérament corrompu de Satan et de son essence. La façon dont elle se conduit et traite les autres est conforme à la logique et à la philosophie de vie de Satan ; tout ce qu’elle dit est un mensonge, dépourvu de la moindre vérité ; elle n’a pas réussi le moindre changement dans ses tempéraments sataniques et elle continue à suivre Satan. Sa vision de la vie, ses valeurs, sa façon de gérer les choses et les principes de ses actions sont autant d’expressions de sa nature satanique ; il n’y a eu qu’un petit changement dans son comportement extérieur ; il n’y a pas eu la moindre altération dans son chemin de vie, sa façon de vivre ou ses perspectives. Si tu crois vraiment en Dieu, quels changements se sont réellement produits en toi après que tu as cru en Dieu pendant plusieurs années ? Le fondement de ta vie subit un changement. Sur quelle base vis-tu ? Qu’est-ce qui régit ce que tu fais et dis chaque jour ? Sur quoi tout cela est-il basé ? (Tout est basé sur les paroles de Dieu et sur la vérité.) Par exemple, peut-être que tu ne mens plus : sur quoi cela se base-t-il ? Pourquoi ne parles-tu plus de cette façon ? (Parce que Dieu n’aime pas ça.) Il y a une base sur laquelle tu ne parles ou n’agis plus de cette façon, et cette base est la parole de Dieu, ce que Dieu demande et la vérité. Alors, est-ce que cette personne a le même chemin de vie ? Voici un résumé : qu’est-ce que la croyance en la religion ? Et qu’est-ce que la croyance en Dieu ? Quand les gens croient en la religion, ils suivent Satan ; quand ils croient en Dieu, ils suivent Dieu. Voilà la différence.

Extrait de « La croyance en la religion ne conduira jamais au salut », dans Récits des entretiens de Christ

Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour se conformer à la volonté de Dieu. En effet, bien que les gens connaissent bien le mot « Dieu » et des expressions telles que « l’œuvre de Dieu », ils ne connaissent pas Dieu, et encore moins Son œuvre. Il n’est donc pas étonnant que tous ceux qui ne connaissent pas Dieu croient en Lui de manière confuse. Les gens ne prennent pas la croyance en Dieu au sérieux, et cela uniquement parce que croire en Dieu est trop inconnu, trop étrange pour eux. En cela, ils ne répondent pas aux exigences de Dieu. En d’autres termes, si les gens ne connaissent pas Dieu et ne connaissent pas Son œuvre, alors ils ne sont pas aptes à être utilisés par Dieu, et ne peuvent encore moins réaliser Sa volonté. « La croyance en Dieu » signifie croire qu’il y a un Dieu ; c’est le concept le plus simple en ce qui concerne la foi en Dieu. De plus, croire qu’il y a un Dieu n’est pas la même chose que croire véritablement en Dieu ; au contraire, c’est une sorte de foi simple avec de fortes connotations religieuses. Voici ce que signifie la véritable foi en Dieu : sur la base d’une croyance que Dieu est souverain sur toutes choses, chacun fait l’expérience de Ses paroles et de Son œuvre, se libère de son tempérament corrompu, satisfait la volonté de Dieu et connaît Dieu. Seul un tel parcours peut être appelé « foi en Dieu ». Pourtant, les gens considèrent souvent que croire en Dieu est quelque chose de simple et de frivole. Les gens qui croient en Dieu de cette façon ne savent plus ce que cela signifie de croire en Dieu ; même s’il se peut qu’ils continuent de croire jusqu’au bout, ils n’obtiendront jamais l’approbation de Dieu, parce qu’ils empruntent le mauvais chemin. Aujourd’hui, il y a encore ceux qui croient en Dieu selon la lettre et une doctrine vide de sens. Ils ignorent qu’il leur manque l’essence de la croyance en Dieu et qu’ils ne peuvent pas obtenir l’approbation de Dieu. Malgré cela, ils prient Dieu pour qu’Il leur offre la sécurité et une grâce suffisante. Arrêtons-nous, faisons taire notre cœur et demandons-nous : croire en Dieu pourrait-il réellement être la chose la plus facile sur terre ? Croire en Dieu pourrait-il ne rien signifier de plus que recevoir beaucoup de grâces de Dieu ? Les gens qui croient en Dieu sans Le connaître, ou qui croient en Dieu, mais s’opposent à Lui sont-ils à même de satisfaire la volonté de Dieu ?

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Certaines personnes pensent toujours : « En croyant en Dieu, n’est-il pas simplement question d’assister aux réunions, de chanter des cantiques, d’écouter la parole de Dieu, de prier et d’accomplir certains devoirs ? N’est-ce pas ce dont il s’agit ? ? » Peu importe depuis combien de temps vous croyez en Dieu, vous n’avez toujours pas bien compris la signification de la foi en Dieu. En fait, la signification de la foi en Dieu est si profonde que les gens sont incapables de la comprendre. En fin de compte, les choses qui sont de Satan dans les gens et les choses de leur nature doivent changer et doivent devenir compatibles avec les exigences de la vérité ; ce n’est que de cette façon que l’on peut vraiment atteindre le salut. Si, comme tu en avais l’habitude lorsque tu étais dans la religion, tu ne fais que débiter quelques mots de doctrine ou scander des slogans, et que tu accomplis ensuite quelques bonnes actions, fais un peu plus preuve d’un bon comportement et ne commets pas certains péchés, certains péchés visibles, cela ne signifie toujours pas que tu es entré sur le bon chemin de la foi en Dieu. Que tu observes des règles signifie-t-il que tu marches dans la bonne voie ? Cela signifie-t-il que tu as choisi correctement ? Si les choses dans ta nature n’ont pas changé et, à la fin, tu résistes toujours à Dieu et offenses Dieu, c’est alors le plus grand des problèmes. Si, en croyant en Dieu, tu ne résous pas ce problème, peux-tu donc être considéré comme ayant été sauvé ?

Extrait de « Ceux qui ont perdu l’œuvre du Saint-Esprit courent le plus de risques », dans Récits des entretiens de Christ

Les simples changements comportementaux ne sont pas durables ; s’il n’y a pas de changement dans les tempéraments de vie des individus, alors tôt ou tard leurs côtés méchants se manifesteront. Parce que la source des changements dans leur comportement est de la ferveur, couplée à l’époque avec une certaine œuvre accomplie par le Saint-Esprit, il leur est extrêmement facile de devenir fervents, ou de faire preuve temporairement de bonté. Comme disent les non-croyants : « Faire une bonne action est facile, ce qui est difficile, c’est de faire de bonnes actions toute sa vie. » Les gens sont incapables de faire de bonnes actions tout au long de leur vie. Le comportement est guidé par la vie ; ce qu’est la vie, le comportement l’est aussi, et il n’y a que ce qui est révélé naturellement qui représente la vie, ainsi que la nature de l’individu. Les choses qui sont fausses ne peuvent pas durer. Quand Dieu travaille pour sauver l’homme, ce n’est pas pour le parer d’un bon comportement – le but de l’œuvre de Dieu est de transformer les tempéraments des individus, de les faire renaître et devenir de nouvelles personnes. Ainsi, le jugement, le châtiment, les épreuves et l’épurement que Dieu fait subir à l’homme servent tous à changer son tempérament, afin qu’il en arrive à une soumission et à une dévotion absolues envers Dieu et en arrive à L’adorer normalement. C’est le but visé par l’œuvre de Dieu. Bien se comporter n’est pas la même chose qu’obéir à Dieu, cela équivaut encore moins à être compatible avec Christ. Les changements de comportement sont fondés sur la doctrine et nés de la ferveur ; ils ne sont pas basés sur la vraie connaissance de Dieu, ni sur la vérité, et ils reposent encore moins sur la direction du Saint-Esprit. Même s’il y a des moments où une partie de ce que font les hommes est guidée par le Saint-Esprit, ce n’est pas une expression de la vie, et c’est encore moins le fait de connaître Dieu ; le comportement d’un individu a beau être bon, il ne prouve nullement qu’il se soit soumis à Dieu, ou qu’il mette la vérité en pratique. Les changements de comportement ne sont qu’une illusion momentanée ; ils ne sont que des manifestations de zèle. Ils ne sauraient être comptés comme des expressions de la vie.

Extrait de « La différence entre les changements externes et les changements dans le tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

Il y a plusieurs grandes religions dans le monde et chacune a son propre chef ou dirigeant, et les adeptes sont répandus dans différents pays et différentes régions du monde entier ; tous les pays, qu’ils soient grands ou petits, ont différentes religions sur leur territoire. Cependant, indépendamment du nombre de religions qu’il y a à travers le monde, tous les gens au sein de l’univers existent en fin de compte sous la direction d’un seul Dieu et leur existence n’est pas guidée par les chefs ou les dirigeants religieux. Cela signifie que l’humanité n’est pas guidée par le chef ou le dirigeant d’une religion particulière ; toute l’humanité est plutôt dirigée par le Créateur qui a créé les cieux, la terre et toutes choses, et a également créé l’humanité. C’est un fait. Bien qu’il y ait plusieurs grandes religions dans le monde, peu importe leur grandeur, elles existent toutes sous la domination du Créateur et aucune de ces religions ne peut dépasser le cadre de cette domination. Le développement de l’humanité, le progrès social et le développement des sciences naturelles sont inséparables des arrangements du Créateur, et cette œuvre ne peut pas être faite par n’importe quel chef religieux. Les chefs religieux ne sont que les dirigeants d’une religion particulière et ne peuvent pas représenter Dieu ni Celui qui a créé les cieux, la terre et toutes choses. Les chefs religieux peuvent diriger tous les adeptes d’une religion entière, mais ils ne peuvent pas commander à toutes les créatures sous le ciel. C’est un fait universellement reconnu. Les chefs des religions ne sont que de simples meneurs, et ne peuvent pas être mis sur un pied d’égalité avec Dieu (le Créateur). Toutes les choses sont entre les mains du Créateur, et à la fin, elles retourneront toutes entre les mains du Créateur. L’humanité a été créée par Dieu à l’origine, et quelle que soit la religion, chaque personne retournera sous la domination de Dieu ; c’est inévitable. Seul Dieu est le Très Haut parmi toutes les choses, et le plus grand dirigeant parmi tous les êtres créés doit aussi retourner sous Sa domination. Peu importe le prestige du statut d’un homme, cet homme n’est pas capable d’amener l’humanité vers une destination appropriée, et personne n’est capable de classifier toutes choses selon leur espèce. L’Éternel Lui-même a créé les hommes et les a classifiés selon leur espèce et, à la fin des temps, Il accomplira toujours Sa propre œuvre Lui-même, classifiant toutes choses selon leur espèce. Hormis Dieu, personne ne peut faire cette œuvre. Les trois étapes de l’œuvre effectuée depuis le début jusqu’à aujourd’hui ont toutes été réalisées par Dieu Lui-même, par le Dieu unique. Le fait des trois étapes de l’œuvre est le fait que Dieu dirige toute l’humanité, un fait que personne ne peut nier. À la fin des trois étapes de l’œuvre, toutes choses seront classées selon leur espèce et retourneront sous la domination de Dieu, car dans l’univers entier, il n’existe que ce seul Dieu et il n’y a pas d’autres religions. Celui qui est incapable de créer le monde sera incapable de le mener à sa fin alors que Celui qui a créé le monde le mènera sûrement à sa fin. Par conséquent, celui qui est incapable de mener l’ère à sa fin et peut simplement aider l’homme à cultiver son esprit ne peut sûrement pas être Dieu et ne sera sûrement pas le Seigneur de l’humanité. Il sera incapable de faire une si grande œuvre ; un seul être peut effectuer une telle œuvre, et tous ceux qui sont incapables de faire cette œuvre sont sûrement des ennemis et non Dieu. Toutes les mauvaises religions sont incompatibles avec Dieu, et puisqu’elles sont incompatibles avec Dieu, elles sont les ennemies de Dieu. Toute œuvre est faite par ce seul vrai Dieu et l’univers entier est commandé par ce seul Dieu. Peu importe qu’Il œuvre en Israël ou en Chine, peu importe que l’œuvre soit effectuée par l’Esprit ou par la chair, tout est fait par Dieu Lui-même et ne peut être fait par personne d’autre. C’est précisément parce qu’Il est le Dieu de toute l’humanité qu’Il œuvre librement, non contraint par aucune condition. C’est la plus grande de toutes les visions.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 4. Si nous ne croyons pas en Dieu et sommes simplement vertueux, faisons le bien et ne commettons aucun mal, Dieu nous sauvera-t-Il ?

Suivant: 6. Je crois qu’il y a un Dieu, mais je suis encore jeune, je dois travailler dur pour ma famille et pour ma carrière et il y a encore tant de choses que je voudrais faire. Est-ce que je serai tout de même sauvé si j’attends d’être âgé et d’avoir le temps pour croire en Dieu ?

Contenu connexe

3. Le nom de Dieu peut changer, mais Son essence ne change jamais

Certains disent que Dieu est immuable. C’est exact, mais cela fait référence à l’immuabilité du tempérament et de la substance de Dieu. Ses changements de nom et d’œuvre ne prouvent pas que Son essence a changé ; en d’autres termes, Dieu sera toujours Dieu, et cela ne changera jamais.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre