2. Nous avons toujours cru qu’être pardonnés pour nos péchés grâce à notre foi dans le Seigneur Jésus, c’était obtenir la grâce du salut ; or vous dites qu’« être sauvé » ne signifie pas le vrai salut. Alors, que signifie au juste être sauvé, et que signifie être entièrement sauvé ? Quelle est la différence essentielle entre être sauvé et être entièrement sauvé ?

Versets bibliques pour référence :

« Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné » (Marc 16:16).

« Car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés » (Matthieu 26:28).

« Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21).

« Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges ; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau ; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles » (Apocalypse 14:4-5).

Paroles de Dieu concernées :

À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que l’on croyait en Lui, Il nous rachetait ; si l’on croyait en Lui, nous n’étions plus dans le péché, nos péchés étaient pardonnés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, chez ceux qui croyaient, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu, qui devait être encore retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement gagné par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que l’on croie, on n’appartenait plus jamais au péché.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Dès que la seconde étape de l’œuvre de Dieu fut achevée – après la crucifixion –, l’œuvre de Dieu consistant à libérer l’homme du péché (c’est-à-dire, libérer l’homme des mains de Satan) a été accomplie. Ainsi, à partir de ce moment-là, l’humanité n’avait qu’à accepter le Seigneur Jésus comme étant le Sauveur et ses péchés étaient pardonnés. Concrètement, les péchés de l’homme n’étaient plus une barrière pour atteindre le salut et se présenter devant Dieu et n’étaient plus le levier utilisé par Satan pour accuser l’homme. C’est parce que Dieu Lui-même avait accompli une œuvre réelle, était devenu à la ressemblance et l’avant-goût de la chair pécheresse, et Dieu Lui-même était le sacrifice d’expiation. De cette manière, l’homme est descendu de la croix, a été racheté et sauvé par la chair de Dieu, la ressemblance de cette chair pécheresse.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre des derniers jours est de prononcer des paroles. Les paroles peuvent effectuer de grands changements dans l’homme. Les changements effectués maintenant dans ces gens quand ils reçoivent ces paroles sont beaucoup plus grands que ceux des gens à l’ère de la Grâce quand ils voyaient les signes et les prodiges, car, à l’ère de la Grâce, les démons étaient chassés des hommes par l’imposition des mains et la prière, mais les tempéraments corrompus des hommes demeuraient toujours. Les hommes étaient guéris de leurs maladies et leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas encore fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas extirpée et demeurait toujours en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifiait pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude. Lorsque Jésus accomplissait Son œuvre, les hommes Le connaissaient encore de manière vague et imprécise. Les hommes ont toujours cru qu’Il était le fils de David et ont proclamé qu’Il était un grand prophète, le Seigneur bienveillant qui rachetait les péchés des hommes. Certains, grâce à leur foi, ont été guéris simplement en touchant le bord de Son vêtement ; les aveugles ont retrouvé la vue et même les morts sont revenus à la vie. Cependant, les hommes ne pouvaient pas découvrir le tempérament satanique corrompu profondément enraciné en eux ni ne savaient comment le chasser. Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la foi d’un seul, la guérison des maladies et ainsi de suite. Le reste relevait des bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si quelqu’un pouvait vivre sur ces fondations, alors il était considéré comme un bon croyant. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort, ce qui signifiait qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ces gens ne comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils ne faisaient que commettre des péchés pour ensuite les confesser, répétant constamment le cycle sans faire aucun progrès vers le changement de leur tempérament ; telle était la condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été complètement sauvés ? Non ! Par conséquent, lorsque cette étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre. Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas extirpée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie. Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre. Par conséquent, l’incarnation dans les derniers jours a achevé la signification de l’incarnation de Dieu et a terminé complètement le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

La chair de l’homme vient de Satan, elle est pleine de tempéraments rebelles, elle est déplorablement souillée et elle est impure. Les gens convoitent trop la jouissance de la chair et il y a trop de manifestations de la chair ; c’est pourquoi Dieu méprise la chair de l’homme jusqu’à un certain point. Lorsque les gens rejettent les choses souillées et corrompues de Satan, ils gagnent le salut de Dieu. Mais s’ils ne se dépouillent toujours pas de la souillure et de la corruption, alors ils vivent encore sous le domaine de Satan. La connivence, la tromperie et la fourberie des gens sont toutes des choses de Satan. Le salut de Dieu pour toi, c’est de t’arracher de ces choses de Satan. L’œuvre de Dieu ne peut pas être erronée ; elle est faite dans le seul but de sauver les gens des ténèbres. Lorsque tu as cru à un certain point et que tu peux te dépouiller de la corruption de la chair, et que tu n’es plus entravé par cette corruption, n’as-tu pas été sauvé ? Quand tu vis sous le domaine de Satan, tu es incapable de manifester Dieu, tu es souillé et tu ne peux pas recevoir l’héritage de Dieu. Une fois que tu auras été purifié et rendu parfait, tu seras saint, tu seras une personne normale et tu seras béni par Dieu et agréable à Dieu.

Extrait de « Pratique (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Croire en Dieu signifie être sauvé, alors, que signifie être sauvé ? « Être sauvé », « se dégager de la sombre influence de Satan » : les gens parlent souvent de ces sujets, mais ils ne savent pas ce qu’être sauvé veut dire. Que signifie être sauvé ? C’est en lien avec la volonté de Dieu. Pour le dire simplement, être sauvé signifie que tu peux continuer à vivre et que tu es ramené à la vie. Donc, avant cela, es-tu mort ? Tu peux parler, tu peux respirer, donc comment peut-on dire que tu es mort ? (L’esprit est mort.) Pourquoi dit-on que les gens sont morts si leur esprit est mort ? Sur quoi se base-t-on pour dire cela ? Dans le domaine de qui les gens vivent-ils avant d’avoir accédé au salut ? (Dans le domaine de Satan.) Et sur quoi les gens s’appuient-ils pour vivre dans le domaine de Satan ? Pour vivre, ils s’appuient sur leur nature satanique et sur leurs tempéraments corrompus. Quand une personne vit suivant ces choses-là, son être tout entier (sa chair et tous les autres aspects, comme son âme et ses pensées) est-il vivant ou mort ? Du point de vue de Dieu, il est mort. En apparence, tu sembles respirer et penser, mais tout ce à quoi tu ne cesses de penser, c’est le mal ; tu penses à des choses qui défient Dieu et qui se rebellent contre Dieu, à des choses que Dieu déteste, hait et condamne. Aux yeux de Dieu, non seulement toutes ces choses appartiennent à la chair, mais elles appartiennent entièrement à Satan et aux démons. Alors, que sont les hommes aux yeux de Dieu ? Sont-ils des humains ? Non. Dieu les voit comme des démons, des animaux et des Satan, des Satan vivants ! Les hommes vivent suivant les choses et l’essence de Satan et, aux yeux de Dieu, ils sont des Satan vivants vêtus de chair humaine. Dieu définit de tels hommes comme étant des morts-vivants, comme des hommes morts. Dieu réalise Son œuvre de salut actuelle pour emporter les hommes de ce genre – ces morts vivants qui vivent selon leurs tempéraments sataniques corrompus et selon leur essence satanique corrompue –, Il emporte ces soi-disant morts-vivants pour les rendre vivants. Voilà ce que signifie être sauvé.

L’objectif recherché dans la croyance en Dieu est l’obtention du salut. Être sauvé signifie que, d’une personne morte, tu deviens une personne vivante. Il en résulte que ton souffle se ranime et que tu es en vie ; tu ouvres les yeux, tu es capable de connaître Dieu et que tu es en mesure de te prosterner pour L’adorer. Dans ton cœur, tu n’as plus de résistance envers Dieu ; tu ne Le défies plus, ne L’attaques plus, ni ne te rebelles contre Lui. Seuls des hommes de ce type sont véritablement vivants aux yeux de Dieu. Si quelqu’un dit simplement qu’il reconnaît Dieu, appartient-il aux vivants ou non ? (Non.) Donc, quel genre de personnes sont les vivants ? Quel type de réalité possèdent les vivants ? Ceux qui sont finalement sauvés deviennent les vivants. Au minimum, les vivants peuvent parler un langage humain. De quoi s’agit-il ? Cela signifie que les paroles qu’ils prononcent mettent en jeu des idées, des réflexions et du discernement. À quoi les vivants pensent-ils fréquemment et que font-ils fréquemment ? Ils sont capables de participer à des activités humaines et de s’acquitter de leurs devoirs. Quelle est la nature de ce qu’ils font et disent ? La voici : tout ce qu’ils révèlent, tout ce qu’ils pensent et tout ce qu’ils font, c’est par crainte de Dieu et éloignement du mal. Pour le formuler de façon plus concrète, étant un des vivants, chacun de tes actes et chacune de tes pensées ne sont pas condamnés par Dieu ou détestés et rejetés par Dieu. Au contraire, ils sont approuvés et loués par Dieu. C’est ce que font les vivants, et c’est aussi ce que les vivants doivent faire.

Extrait de « Il n’y a qu’en étant vraiment obéissant que l’on peut avoir la vraie foi », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Si les gens veulent devenir des êtres vivants, rendre témoignage à Dieu et être approuvés par Dieu, alors ils doivent accepter le salut de Dieu ; ils doivent se soumettre volontiers à Son jugement et Son châtiment et ils doivent accepter volontiers l’émondage et le traitement de Dieu. Ils gagneront le salut de Dieu et deviendront des êtres vivants seulement quand ils seront en mesure de mettre en pratique toutes les vérités que Dieu exige. Les vivants sont sauvés par Dieu ; ils ont été jugés et châtiés par Dieu, ils sont prêts à se dévouer pour Dieu, ils sont heureux de donner leur vie pour Dieu et ils consacreraient volontiers toute leur vie à Dieu. La honte de Satan ne peut être dévoilée que par le témoignage des vivants pour Dieu ; seuls les vivants peuvent répandre l’évangile de l’œuvre de Dieu, seuls les vivants ont un cœur selon Dieu et seuls les vivants sont des personnes réelles. À l’origine, l’homme créé par Dieu était vivant, mais, à cause de la corruption de Satan, l’homme vit au milieu de la mort sous l’influence de Satan, et donc, de cette manière, ces gens sont devenus des morts sans esprit, ils sont devenus des ennemis qui s’opposent à Dieu, ils sont devenus les outils et les captifs de Satan. Tous les gens vivants créés par Dieu sont devenus des gens morts, et donc Dieu a perdu Son témoignage, Il a perdu l’humanité qu’Il a créée et qui est la seule créature à posséder Son souffle. Si Dieu doit récupérer Son témoignage et ceux qui ont été faits par Sa propre main, mais qui ont été pris en otage par Satan, alors Il doit les ressusciter pour qu’ils deviennent des êtres vivants et Il doit les ressaisir pour qu’ils vivent dans Sa lumière. Les morts n’ont pas d’esprit, sont engourdis à l’extrême et s’opposent à Dieu. Ils sont en premier lieu ceux qui ne connaissent pas Dieu. Ils n’ont pas la moindre intention d’obéir à Dieu : ils se rebellent contre Lui, s’opposent à Lui et n’ont pas la moindre loyauté. L’esprit des vivants est né à nouveau, obéit à Dieu et est fidèle à Dieu. Ces vivants possèdent la vérité et le témoignage, et ces personnes seules plaisent à Dieu dans Sa maison.

Extrait de « Es-tu quelqu’un qui a pris vie ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 1. Vous dites que les gens ne peuvent être purifiés et entièrement sauvés que s’ils acceptent l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours. Nous ne le croyons pas. La Bible dit : « Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut » (Romains 10:10). « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ » (Romains 8:1). Nos péchés nous ont déjà été pardonnés et nous sommes justifiés par notre foi en croyant au Seigneur Jésus. Nous sommes délivrés une fois pour toutes, et quand le Seigneur reviendra, nous serons emmenés directement au ciel. Alors pourquoi dites-vous que nous devons accepter l’œuvre de jugement Dieu dans les derniers jours pour être entièrement sauvés ?

Suivant: 1. La Bible dit : « Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4:17). Nous croyons qu’une fois que le Seigneur arrivera, nous serons enlevés directement dans les nuées dans le ciel pour Le rencontrer. Vous témoignez que le Seigneur est revenu, alors pourquoi n’avons-nous pas été enlevés ?

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

3. Si les anciens et les pasteurs religieux sont vraiment mis en place par Dieu et si obéir aux anciens et aux pasteurs, c’est obéir à Dieu et suivre Dieu

« Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles. Un homme planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays. Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour recevoir d’eux une part du produit de la vigne. S’étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide. Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur ; ils le frappèrent à la tête, et l’outragèrent. Il en envoya un troisième, qu’ils tuèrent ; puis plusieurs autres, qu’ils battirent ou tuèrent. Il avait encore un fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. Mais ces vignerons dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et l’héritage sera à nous. Et ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. Maintenant, que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et il donnera la vigne à d’autres » (Marc 12:1-9).

4. Comment connaître la signification de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours

« Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse 3:10-12).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp