3. Le Seigneur Jésus a dit : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7:21-23). Tous ceux qui disent « Seigneur, Seigneur » croient au Seigneur et Le servent. Ils ont toujours fait des sacrifices, ils se sont dépensés et ont travaillé dur pour le Seigneur, et ils ont répandu l’Évangile et bâti des églises. N’ont-ils pas suivi la volonté du Seigneur en faisant tout cela ? Quand le Seigneur Jésus reviendra, pourquoi le Seigneur, au lieu de les féliciter, les condamnerait-Il comme des scélérats ?

Paroles de Dieu concernées :

La norme par laquelle les humains jugent les autres humains est basée sur leur comportement ; ceux dont le comportement est bon sont justes, tandis que ceux dont la conduite est abominable sont méchants. La norme par laquelle Dieu juge les humains est basée sur leur essence, à savoir s’ils se soumettent à Dieu ou non. Celui qui se soumet à Dieu est une personne juste, tandis que celui qui ne se soumet pas à Dieu est un ennemi et une personne méchante, indépendamment de son comportement qui est bon ou mauvais, et indépendamment de son discours qui est correct ou incorrect. Certaines personnes souhaitent utiliser de bonnes actions pour obtenir une bonne destination, et certaines personnes souhaitent utiliser des mots raffinés pour acquérir une bonne destination. Tous les gens croient à tort que Dieu détermine la fin des hommes après avoir observé leur comportement ou écouté leur discours ; et donc beaucoup de gens veulent en profiter pour amener Dieu à leur accorder une faveur temporaire par tromperie. Dans l’avenir, les gens qui vont survivre dans un état de repos auront tous enduré le jour de la tribulation et aussi témoigné pour Dieu ; ils seront tous des gens qui auront fait leur devoir et se seront volontairement soumis à Dieu. Ceux qui souhaitent simplement profiter de l’occasion d’exécuter du service pour éviter de pratiquer la vérité ne pourront pas rester. Dieu a des normes appropriées pour l’arrangement de la fin de tout individu ; Il ne prend pas tout simplement ces décisions en fonction des paroles et de la conduite des gens ni en fonction de leur comportement sur une seule période donnée. Il n’aura absolument aucune indulgence pour la mauvaise conduite des gens parce qu’ils L’auront servi dans le passé, et ne les épargnera pas non plus de la mort parce qu’ils se seront dépensés pour Lui une fois. Personne ne peut échapper à la rétribution pour sa méchanceté, et personne ne peut dissimuler sa mauvaise conduite et ainsi échapper à la tourmente de la destruction. Si les gens peuvent vraiment faire leur propre devoir, cela signifie qu’ils sont éternellement fidèles à Dieu et ne cherchent pas de récompenses, indépendamment du fait qu’ils reçoivent des bénédictions ou subissent un malheur. Si les gens sont fidèles à Dieu quand ils voient des bénédictions, mais perdent leur fidélité quand ils ne peuvent pas voir de bénédictions, et qu’à la fin ils sont encore incapables de témoigner pour Dieu ou de faire le devoir qui leur incombe, ils seront toujours l’objet de la destruction même s’ils ont déjà rendu service à Dieu fidèlement. En bref, les méchants ne peuvent pas survivre éternellement ni entrer dans le repos ; seuls les justes sont les maîtres du repos.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

Servir Dieu n’est pas une mince affaire. Ceux dont le tempérament corrompu demeure inchangé ne peuvent jamais servir Dieu. Si ton tempérament n’a pas été jugé et châtié par les paroles de Dieu, alors ton tempérament représente encore Satan, ce qui prouve que ton service pour Dieu relève de ta propre bonne intention, que ton service est basé sur ta nature satanique. Tu sers Dieu avec ton caractère naturel et en fonction de tes préférences. En plus, tu penses toujours que ce que tu es prêt à faire réjouit Dieu et que ce que tu n’es pas prêt à faire est l’objet de la haine de Dieu ; ton travail est entièrement guidé par tes propres préférences. Peut-on appeler cela servir Dieu ? En fin de compte, ton tempérament de vie ne changera pas du tout ; au contraire, ton service te rendra encore plus têtu, enracinant ainsi en profondeur ton tempérament corrompu et, de ce fait, à l’intérieur de toi-même, seront formées des règles pour servir Dieu basées sur rien d’autre que ton propre caractère et sur des expériences découlant de ton service selon ton propre tempérament. Ce sont les expériences et les leçons de l’homme. C’est la philosophie de l’homme sur la vie dans le monde. Des gens de ce genre peuvent être classés parmi les pharisiens et les responsables religieux. S’ils ne se réveillent jamais ni ne se repentent, alors se transformeront sûrement en ces faux Christs et antéchrists qui trompent les gens dans les derniers jours. Les faux Christs et les antéchrists dont on a parlé seront issus de gens comme eux. Si ceux qui servent Dieu suivent leur propre caractère et agissent selon leur propre volonté, alors ils courent le risque d’être chassés n’importe quand. Ils tomberont devant Dieu ceux qui se servent de leurs nombreuses années d’expérience acquise au service de Dieu pour séduire le cœur des gens, leur faire la morale et les contrôler, pour s’élever eux-mêmes, ceux qui jamais ne se repentent, ne se confessent, ni ne renoncent aux avantages que procure la position. Ce sont des gens de même type que Paul, se prévalant de leur ancienneté et exhibant leurs qualités. Dieu ne conduira pas ce type de personnes à la perfection. Ce genre de service fait obstacle à l’œuvre de Dieu. Les gens s’accrochent toujours à ce qui est ancien. Ils s’accrochent aux notions du passé, à tout ce qui appartient au passé. C’est un sérieux obstacle à leur service. Si tu ne peux pas t’en débarrasser, ces choses obstrueront toute ta vie. Dieu ne te félicitera pas le moins du monde, même si tu cours à t’en briser les jambes ou travailles à t’en briser les reins, et même si tu es martyrisé dans le cadre de ton service pour Dieu. Bien au contraire : Il dira que tu es un malfaiteur.

Extrait de « Servir religieusement doit être interdit », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans sa croyance en Dieu, Pierre a cherché à satisfaire Dieu en tout et a cherché à obéir à tout ce qui venait de Dieu. Sans la moindre plainte, il a pu accepter le châtiment et le jugement, ainsi que l’épurement, la tribulation et les carences dans sa vie, rien de tout cela ne pouvait modifier son amour pour Dieu. N’était-ce pas l’ultime amour pour Dieu ? N’était-ce pas l’accomplissement du devoir d’une créature de Dieu ? Que ce soit dans le châtiment, le jugement ou la tribulation, tu es toujours capable de rester obéissant jusqu’à la mort, et c’est ce qui doit être accompli par une créature de Dieu, c’est la pureté de l’amour pour Dieu. Si l’homme peut en atteindre autant, alors il est qualifié pour être une créature de Dieu, et il n’y a rien qui satisfasse mieux le désir du Créateur. Imagine que tu sois en mesure de travailler pour Dieu, mais que tu ne sois pas obéissant envers Dieu et ne sois pas capable d’aimer véritablement Dieu. De cette façon, non seulement tu n’auras pas accompli le devoir d’une créature de Dieu, mais tu seras également condamné par Dieu, car tu es quelqu’un qui ne possède pas la vérité, qui est incapable d’obéir à Dieu et qui est désobéissant envers Dieu. Tu ne te soucies que de travailler pour Dieu, et ne te soucies pas de mettre la vérité en pratique ou de te connaître toi-même. Tu ne comprends pas ni ne connais le Créateur, et tu n’obéis pas ni n’aimes le Créateur. Tu es quelqu’un qui est naturellement désobéissant envers Dieu, et ainsi de telles personnes ne sont pas bien aimées par le Créateur.

Extrait de « Succès ou échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

Certaines personnes finiront par dire : « J’ai tellement travaillé pour Toi et, bien que je n’aie peut-être pas accompli de grands exploits, je me suis appliqué dans mes efforts. Ne peux-Tu pas simplement m’ouvrir la porte du ciel pour manger le fruit de la vie ? » Tu dois savoir quel genre de personnes Je désire ; ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à entrer dans le royaume, ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à souiller la terre sainte. Bien que tu aies peut-être beaucoup travaillé, et ce pendant de nombreuses années, à la fin, si tu es toujours déplorablement dégoûtant, alors il sera intolérable pour la loi du ciel que tu veuilles entrer dans Mon royaume ! Depuis la fondation du monde jusqu’à ce jour, Je n’ai jamais offert un accès facile à Mon royaume à ceux qui cherchent à s’attirer Mes faveurs. C’est une loi céleste, et personne ne peut la transgresser ! Tu dois chercher la vie. Aujourd’hui, ceux qui seront rendus parfaits sont comme Pierre : ce sont ceux qui cherchent les changements dans leur propre tempérament et sont désireux de rendre témoignage à Dieu et d’accomplir leur devoir en tant que créature de Dieu. Seuls ceux-là seront rendus parfaits. Si tu ne penses qu’aux récompenses et ne cherches pas à changer ton propre tempérament de vie, alors tous tes efforts seront vains : c’est une vérité immuable !

Extrait de « Succès ou échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

Les gens disent que Dieu est un Dieu juste et que tant que l’homme Le suivra jusqu’à la fin, Il sera certainement impartial envers l’homme, car Il est très juste. Si l’homme Le suit jusqu’à la fin, pourrait-Il rejeter l’homme ? Je suis impartial envers tous les hommes et juge tous les hommes avec Mon tempérament juste, mais il y a des conditions appropriées aux exigences que J’ai de l’homme, et ce que Je demande doit être accompli par tous les hommes, peu importe qui ils sont. Peu m’importe ce que sont tes qualifications, ou depuis combien de temps tu les détiens ; Je me soucie seulement de savoir si tu marches dans Ma voie et si tu aimes ou pas la vérité, et si tu en as soif. Si tu n’as pas la vérité et que tu déshonores Mon nom, si tu n’agis pas selon Ma voie, te limitant à suivre simplement sans souci ni préoccupation, alors, à ce moment-là, Je te frapperai et te punirai pour ta malfaisance. Et qu’auras-tu à dire alors ? Pourras-tu dire que Dieu n’est pas juste ? Aujourd’hui, si tu as respecté les paroles que J’ai prononcées, alors tu es le genre de personne que J’approuve. Tu dis que tu as toujours souffert en suivant Dieu, que tu L’as suivi envers et contre tout et que tu as partagé avec Lui les bons moments comme les mauvais, mais tu n’as pas vécu les paroles prononcées par Dieu ; tu veux seulement t’affairer pour Dieu et te dépenser pour Dieu chaque jour et tu n’as jamais pensé à vivre une vie qui a du sens. Tu dis aussi : en tout cas, je crois que Dieu est juste. J’ai souffert pour Lui, je me suis affairé pour Lui, je me suis dévoué pour Lui et j’ai travaillé dur malgré une absence totale de reconnaissance ; Il va sûrement Se souvenir de moi. Il est vrai que Dieu est juste, mais cette justice n’est pas contaminée par les impuretés : elle ne contient aucune volonté humaine et elle n’est pas entachée par la chair ni par les transactions humaines. Tous ceux qui sont rebelles et en opposition et tous ceux qui ne respectent pas Sa voie seront punis ; personne n’est pardonné et personne n’est épargné ! Certaines personnes disent : « Aujourd’hui, je cours dans tous les sens pour Toi ; quand viendra la fin, pourras-Tu me donner une petite bénédiction ? » Alors Je te demande : « As-tu respecté Mes paroles ? » La justice dont tu parles est basée sur une transaction. Tu penses seulement que Je suis juste et impartial envers tous les hommes, et que tous ceux qui Me suivent jusqu’à la fin sont sûrs d’être sauvés et de gagner Mes bénédictions. Il y a un sens intérieur à Mes paroles : « Tous ceux qui Me suivent jusqu’à la fin sont sûrs d’être sauvés. » Ceux qui Me suivent jusqu’à la fin sont ceux qui seront pleinement gagnés par Moi, ce sont ceux qui, après que Je les ai conquis, cherchent la vérité et sont rendus parfaits. Quelles conditions as-tu atteintes ? Tu n’es parvenu qu’à Me suivre jusqu’au bout, mais quoi d’autre ? As-tu respecté Mes paroles ? Tu as accompli l’une de Mes cinq exigences, mais tu n’as pas l’intention d’accomplir les quatre autres. Tu as tout simplement trouvé le chemin le plus simple, le plus facile, et tu l’as poursuivi tout en te considérant comme chanceux. Mon tempérament juste envers quelqu’un comme toi, c’est le châtiment et le jugement, c’est une juste rétribution, et c’est la juste peine pour tous les méchants ; tous ceux qui ne marchent pas dans Ma voie seront sûrement punis, même s’ils suivent jusqu’à la fin. C’est la justice de Dieu.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Peut-être imaginez-vous que parce que vous êtes un fidèle depuis de nombreuses années, parce que vous fournissez un dur travail de toute façon, vous devriez obtenir un bol de riz dans la maison de Dieu au moins au titre d’exécutant. Je dirais que la majorité d’entre vous pense de cette façon, parce que vous avez toujours suivi le principe consistant à tirer avantage des choses et à ne pas vous laisser exploiter. Donc, Je vous dis maintenant très sérieusement : peu M’importe que ton travail soit méritant, que tes compétences soient impressionnantes, que tu Me suives de près, que tu sois célèbre ou que ton attitude se soit améliorée ; tant que tu n’as pas fait ce que J’ai exigé, tu ne pourras jamais gagner Mon éloge. Oubliez toutes vos idées et vos calculs le plus vite possible et commencez à considérer Mes exigences sérieusement. Sinon, Je réduirai tout le monde en cendres afin de mettre fin à Mon œuvre, et au mieux de réduire à néant Mes années d’œuvre et de souffrance, car Je ne peux pas amener dans Mon royaume ou faire entrer dans l’ère suivante Mes ennemis et des gens qui empestent le mal et ont l’apparence de Satan.

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. L’apôtre Paul a dit : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée » (2 Timothée 4:7-8). Nous croyons au Seigneur depuis de nombreuses années et durant tout ce temps, nous avons imité Paul dans la course et le travail pour le Seigneur. Nous avons répandu l’Évangile et bâti des églises, et nous nous en sommes tenus au nom du Seigneur et au chemin du Seigneur. Il ne fait aucun doute que la couronne de justice nous sera réservée. À condition d’être consciencieux dans notre travail pour le Seigneur et vigilants dans notre attente de Son retour, nous serons enlevés directement dans le royaume des cieux. Dites-vous que quelque chose ne va pas dans ce que nous pratiquons ?

Suivant: 1. Le Seigneur Jésus a dit : « Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jean 4:14). La Bible dit aussi : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie » (Jean 3:36). Nous croyons que le Seigneur Jésus est Christ, le Fils de l’homme et que le chemin du Seigneur Jésus est le chemin de la vie éternelle. Dans la mesure où nous croyons au Seigneur, nous pourrons obtenir la vie éternelle. Telle est notre foi. Or, vous témoignez que seul Christ des derniers jours, Dieu Tout-Puissant, peut accorder aux hommes le chemin de la vie éternelle. Dites-vous que si nous suivons le Seigneur Jésus, nous ne pourrons pas obtenir le chemin de la vie éternelle ? Pourquoi avons-nous besoin d’accepter les paroles et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, Christ des derniers jours ?

Contenu connexe

1. Ce que sont l’Église de Dieu et les groupes religieux

« L’Église […] est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous » (Ephésiens 1: 22-23). « Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs » (Matthieu 21:12-13).

4. Comment les trois étapes de l’œuvre de Dieu s’approfondissent pas à pas, de sorte que les gens soient sauvés et amenés à la perfection

Toute la gestion de Dieu est divisée en trois étapes, et à chaque étape, des exigences appropriées sont présentées à l’homme. En outre, pendant que les ères passent et progressent, les exigences de Dieu envers l’humanité deviennent de plus en plus élevées. Ainsi, étape par étape, ce travail de gestion de Dieu atteint son point culminant, jusqu’à ce que l’homme reconnaisse « la manifestation de la Parole dans la chair », et alors les exigences envers l’homme deviennent encore plus élevées, et les exigences envers l’homme de rendre témoignage deviennent encore plus élevées.

2. Pourquoi on dit que « le Dieu trine » est l’expression la plus absurde

Après que la vérité de Jésus fait chair est advenue, l’homme a cru ceci : ce n’est pas seulement le Père qui est au ciel, mais également le Fils et même l’Esprit. C’est la pensée conventionnelle de croire qu’il existe un tel Dieu au ciel : une Trinité qui comprend le Père, le Fils, et le Saint-Esprit, tous en un.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre