45. L’affaire du McDonald’s de Zhaoyuan donne lieu à une crise familiale

Par Enhui, Chine

Je suis une paysanne ordinaire, et les contraintes pesantes de mes responsabilités ménagères m’épuisaient tellement que je pouvais à peine reprendre mon souffle. C’est ainsi que je suis devenue irascible, et que nous nous sommes mis à nous déchirer sans arrêt, mon mari et moi. Nous ne pouvions plus continuer à vivre de cette manière. Chaque fois que je souffrais, je m’écriais : « Ciel ! Sauvez-moi ! » Et puis, en 2013, j’ai eu vent de l’Évangile de Dieu Tout-Puissant. En lisant les paroles de Dieu et en assistant à des réunions avec des frères et sœurs, j’ai acquis la certitude que Dieu Tout-Puissant était Celui que j’invoquais dans ma souffrance, et j’ai donc accepté avec joie Son œuvre des derniers jours.

J’ai lu ces paroles de Dieu : « Depuis la création du monde, J’ai commencé à prédestiner et à sélectionner ce groupe d’hommes, à savoir, vous-même aujourd’hui. Mes mains ont tout arrangé : votre caractère, votre qualité, votre apparence, votre stature, la famille dans laquelle vous êtes nés, votre travail et votre mariage, votre être complet, même la couleur de vos cheveux et de votre peau, et le moment de votre naissance. Même les choses que tu fais et les personnes que tu rencontres tous les jours, cela est arrangé par Mes mains, sans parler du fait que t’amener en Ma présence aujourd’hui est en réalité Mon arrangement. Ne te livre pas au désordre ; tu devrais agir calmement » (« Chapitre 74 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Grâce à ces paroles de Dieu, je me suis enfin rendu compte que tout était entre Ses mains et que si j’avais la chance de me présenter devant Son trône, d’accepter Son salut dans les derniers jours et d’obtenir l’abreuvement et l’approvisionnement de Ses paroles, tout cela avait été ordonné d’avance par Dieu depuis des lustres. Le mari et la famille que j’allais avoir, tout cela aussi avait été ordonné d’avance par Dieu. je savais que je devais accepter ce que Dieu avait engendré et arrangé et m’y soumettre. Désormais, chaque fois que se produisait quelque chose que je trouvais désagréable, je ne rouspétais plus comme je le faisais auparavant. J’avais la conviction que c’était arrangé par Dieu et j’étais disposée à m’y soumettre, si bien qu’Il pouvait me guider et faire que j’apprenne à vivre en harmonie avec ma famille. Avec le temps, je suis devenue capable de cesser de me quereller avec mon mari. Quand il a vu les changements qui s’étaient produits en moi depuis que j’ai commencé à croire en Dieu, mon mari s’est mis aussi à me soutenir dans ma foi. Quand des frères et des sœurs venaient chez moi pour une réunion, il était très courtois avec eux et il tenait parfois des propos aimables. À cette époque, je lisais tous les jours la parole de Dieu et il m’arrivait souvent de participer à des réunions et de partager des expériences avec d’autres frères et sœurs. Cela me procurait un enrichissement de l’esprit et je profitais d’une paix et d’une joie que je n’avais jamais connues auparavant. Je trouvais que la foi en Dieu était vraiment une chose merveilleuse.

Cependant, toutes les bonnes choses ont une fin, et l’incident du McDonald’s de Zhaoyuan qui s’est produit le 28 mai 2014 a marqué la fin de ces jours harmonieux et paisibles dans notre maisonnée. À l’origine, c’était une affaire criminelle ordinaire, mais au bout de trois jours cette affaire a pris une autre tournure : le gouvernement du Parti communiste chinois en a fait un acte perpétré pour des motifs religieux. Le PCC a saisi ce prétexte pour faire de l’Église de Dieu Tout-Puissant son point de mire : il s’est servi des médias pour créer délibérément des fausses preuves, lancer de fausses accusations et diffamer l’Église de Dieu Tout-Puissant. En un rien de temps, les gens ont été submergés de toutes les rumeurs imaginables à son sujet. Mon mari a suivi l’actualité et s’est laissé berner par la propagande du gouvernement du PCC. C’est comme s’il avait subi un changement instantané. Il s’est mis à faire tout ce qu’il pouvait pour s’opposer à ma croyance en Dieu Tout-Puissant.

Un soir, mon mari est revenu à la maison furieux et m’a réprimandée d’une voix forte : « C’est quoi, vraiment, cette religion en laquelle tu crois ? » J’ai été totalement déconcertée par cette attitude étrange de sa part, et je lui ai répondu : « Ce en quoi je crois, c’est au Seigneur Jésus revenu, Dieu Tout-Puissant, qu’on avait l’habitude d’appeler le “ciel” ». Il s’est exclamé : « Tu crois en Dieu Tout-Puissant ! Regarde ce qu’ils disent à la télé ! » Il a allumé la télévision, et les journalistes ne parlaient que de l’affaire du meurtre du McDonald’s. Ils disaient toutes sortes de choses pour condamner l’Église de Dieu Tout-Puissant, et ils ajoutaient que les fidèles de Dieu Tout-Puissant étaient des gens qui troublaient l’ordre public et que dans la province du Shandong, le ministère de la Sécurité publique se préparait à lancer une contre-attaque sérieuse et à les arrêter tous, sans aucune indulgence. J’en ai éprouvé une vertueuse indignation, et j’ai tout de suite rétorqué à mon mari : « Ce ne sont que des calomnies et des rumeurs. Cet assassin n’est absolument pas un fidèle de Dieu Tout-Puissant ! L’Église de Dieu Tout-Puissant a des principes dans son travail évangélique, qui consiste à les partager seulement avec les gens bien qui croient en l’existence de Dieu et qui ont du cœur. Nous ne les partageons jamais avec les méchants. Les gens méchants comme Zhang Lidong n’adhèrent pas le moins du monde à ces principes de l’Église de Dieu Tout-Puissant pour le partage de l’Évangile, ils ne peuvent donc certainement pas être des fidèles de Dieu Tout-Puissant. Autre chose : quand Zhang Lidong a demandé à cette femme son numéro de téléphone et qu’elle a refusé de le lui donner, c’est par humiliation qu’il s’est mis en colère et l’a tuée. Nous, frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant, nous n’essayons jamais d’obliger les gens à accepter l’œuvre de Dieu quand nous diffusons l’Évangile, parce que Dieu a clairement dit dans “Les dix décrets administratifs qui doivent être respectés par les élus de Dieu à l’ère du Règne” que “Ceux de ta famille qui n’ont pas la foi (tes enfants, ton mari ou ton épouse, tes sœurs ou tes parents, etc.) ne devraient pas être forcés à se joindre à l’Église. La maison de Dieu ne manque pas de membres et il n’est pas nécessaire d’ajouter à son nombre avec des gens qui n’ont aucune utilité. Tous ceux qui ne croient pas volontiers ne doivent pas être conduits dans l’Église. Ce décret s’adresse à tous. À ce sujet, vous devez vous observer les uns les autres, vous surveiller et vous le rappeler et personne ne peut le violer.” Quand des frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant diffusent l’Évangile, ils ne forcent jamais la main aux autres : c’est quelque chose que personne ne peut enfreindre. Ce qu’ils annoncent, ce n’est qu’une calomnie, une invention. C’est seulement le gouvernement du PCC qui répand des rumeurs et diffame l’Église de Dieu Tout-Puissant. » Cependant, qui l’aurait cru ? En entendant cela, mon mari a écarquillé les yeux et a rugi : « Peu importe que ce soit vrai ou non. Si le PCC y est opposé, tu ne peux pas être mêlée à ça ! Je ne veux pas que les autorités viennent ici fouiller la maison. Notre fils n’est même pas encore marié ! » Voyant que mon mari était induit en erreur par ces rumeurs et ces mensonges de la télévision créés de toutes pièces, j’ai été en proie à la haine : le gouvernement du PCC ne reculait devant rien pour réprimer et persécuter l’Église de Dieu Tout-Puissant, simplement pour s’attaquer aux croyances religieuses. Il utilisait l’affaire du McDonald’s pour s’en prendre à l’Église de Dieu Tout-Puissant et monter de fausses accusations contre elle : quelle ignoble tactique !

Après cela, aucun de nous deux n’a pu dormir sereinement. Mon mari m’a pressée d’aller me cacher et de bien cacher mon livre de paroles de Dieu ou de le rendre à l’Église, au cas où la police du PCC ferait une descente chez nous. Ses propos m’ont fait penser à ce que j’avais entendu dire de l’expérience des frères et sœurs qui avaient été arrêtés, dont le domicile avait été fouillé et qui avait été verbalisés ou emprisonnés. J’ai aussi pensé à mon propre cousin. Il s’était disputé avec le chef du poste de police local parce qu’il ne supportait pas de voir ce type fanfaronner et harceler les gens ordinaires, et il a fini par être condamné à un an de rééducation par le travail. Dans notre famille, tout le monde en a souffert également, les jeunes comme les vieux. Le PCC est un démon qu’on ne peut pas raisonner. Si j’étais arrêtée et emprisonnée à cause de ma foi, et si notre maison était dévalisée, est-ce que ce serait juste pour mon mari et mon enfant ? Je me suis retournée dans mon lit, incapable de m’endormir, en me voyant encore et encore emmenée, ma maison fouillée par la police du PCC, et mon mari et mon enfant mêlés à cette histoire… Je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir une vague d’affliction et de peur au fond de moi. J’ai senti combien il était difficile de croire en Dieu, d’être une bonne personne et de suivre le bon chemin en Chine, et je me suis dit que j’étais constamment en danger. Cependant, si je devais trahir Dieu par crainte d’être persécutée par le gouvernement du PCC, ma conscience me condamnerait pour le restant de mes jours. Même si j’allais à la dérive, vivant sans but, je serais essentiellement un cadavre ambulant et après ma mort, je n’aurait pas le culot de revoir Dieu. J’étais nouée peinée dans mon cœur : je me sentais totalement impuissante, extrêmement négative et faible.

Au milieu de ma souffrance, je me suis rappelé ces paroles du Seigneur Jésus : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne » (Matthieu 10:28). « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera » (Matthieu 16:25). Ces paroles du Seigneur Jésus m’ont donné la foi et la force, et elles ont dissipé l’anxiété et la peur que j’avais en moi. Je me suis dit : « Dieu est souverain et règne sur toutes les choses et sur toutes les créatures vivantes, et ma vie et ma famille sont aussi sous son contrôle. Tout ce que j’ai vient de Lui, et je ne peux pas Le trahir à ce moment crucial. » J’ai alors pensé aux biens de la famille de Job qui lui avaient été volés, et à ses enfants qui lui avaient été enlevés : il ne lui était rien resté, et pourtant, il avait encore été capable de conserver sa dévotion envers Dieu. Il louait le saint nom de l’Éternel et portait témoignage pour Dieu. Et cependant, confrontée à rien de plus que les rumeurs et les troubles créés par le gouvernement du PCC, sans avoir été arrêtée et sans que ma maison ait été fouillée, j’étais devenue lâche et négative. Je me suis rendu compte que ma stature, en fait, était pathétiquement faible et que je n’avais pas un iota de foi sincère en Dieu. À cette pensée, j’ai été submergée par la honte devant Dieu et j’ai pris en silence cette résolution : quoi qu’il arrive, je ne dois pas trahir Dieu et je garderai ma foi, quelles que soient les souffrances et les difficultés auxquelles je pourrai être confrontée !

Le lendemain, mon mari est rentré à midi. Il a jeté devant moi le journal qu’il tenait dans sa main et m’a lancé : « Regarde bien ça ! Ils disent qu’ils peuvent arrêter n’importe quelle personne s’ils constatent qu’elle croit en Dieu Tout-Puissant. La prison n’est pas du tout un endroit où tu aurais envie de passer un moment. Non seulement on se fait cogner, mais on est entassés à douze sur une seule plate-forme de couchage. Celui qui va aux toilettes au milieu de la nuit n’a plus de place pour dormir quand il revient. Si on t’arrête, notre famille n’a pas les moyens de te faire libérer sous caution, donc s’ils t’attrapent et que tu es condamnée à plusieurs années, tu seras plus disposée à te mettre au diapason ! » Entendre mon mari me parler aussi froidement m’a profondément peinée, et je n’en ai haï que davantage le démoniaque gouvernement du PCC. S’il n’y avait pas son imposture, ses rumeurs, son oppression et sa persécution, mon mari me soutiendrait dans ma foi. Il n’irait pas faire pression sur moi de cette manière. Dans mon désespoir, tout ce que je pouvais faire était d’implorer Dieu dans mon cœur : « Dieu Tout-Puissant ! Je sais que le gouvernement du PCC ne fait que répandre des rumeurs, des calomnies, des choses diffamatoires et des blasphèmes contre Toi. Le gouvernement du PCC n’est autre que Satan, Ton ennemi. Mais j’ai maintenant un sentiment de faiblesse au fond de moi et j’aimerais que Tu me protèges, que Tu m’accorde de la sagesse et que Tu me permettes de percevoir les combines et les ruses de Satan, afin que je puisse me tenir fermement à Tes côtés et que je ne sois pas intimidée par les forces maléfiques du gouvernement du PCC. » Après avoir prié, je n’avais dans mon cœur absolument aucun désir d’ignorer Dieu, et ces paroles de Dieu Tout-Puissant me sont venues à l’esprit : « Lorsque le Seigneur Jésus a fait une chose telle que ramener Lazare d’entre les morts, Son but était d’apporter une preuve aux humains et à Satan et de faire savoir aux humains et à Satan que tout ce qui concerne l’humanité, la vie et la mort des hommes sont déterminés par Dieu et que même s’Il était devenu chair, comme toujours, Il restait aux commandes du monde physique qui peut être vu, comme du monde spirituel que les hommes ne peuvent pas voir. C’était pour faire savoir aux humains et à Satan que tout ce qui concerne l’humanité n’est pas sous le commandement de Satan. C’était une révélation et une démonstration de l’autorité de Dieu et c’était aussi une manière pour Dieu d’adresser un message à toutes choses : la vie et la mort des hommes sont entre les mains de Dieu. La résurrection de Lazare par le Seigneur Jésus, ce genre d’approche était un des moyens pour le Créateur d’enseigner et d’instruire les hommes. C’était une action concrète par laquelle Il a employé Son aptitude et Son autorité pour instruire l’humanité et soutenir les humains. C’était pour le Créateur un moyen silencieux de permettre aux hommes de voir la vérité : Il est aux commandes de toutes choses. C’était une façon pour Lui de dire aux hommes par le biais d’actions concrètes qu’il n’existe pas de salut autrement que par Lui. Ce genre de moyen silencieux par lequel Il instruit l’humanité dure toujours ; il est indélébile et il a provoqué au cœur des êtres humains un choc et un éclairage qui ne s’éteindra jamais. La résurrection de Lazare a glorifié Dieu ; elle a un profond impact sur chacun des fidèles de Dieu. En chaque personne qui comprend pleinement cet évènement, elle enracine la compréhension, la vision que seul Dieu peut ordonner la vie et la mort des hommes » (« L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair). Cette histoire de Dieu qui relève Lazare d’entre les morts m’a vivement encouragée. À nouveau, j’ai eu de la force dans mon cœur et je me suis relevée, inflexible : oui ! Dieu contrôle toutes les choses dans l’univers, et la vie et la mort des gens sont entre Ses mains. Je savais que personne ne peut contrôler cela, et c’était de Dieu que dépendait le fait que je sois arrêtée ou non. Les paroles de Dieu m’ont à nouveau protégée, et ma foi en Dieu dans mon cœur a grandi à nouveau. La panique et la crainte dans mon cœur se sont aussi grandement apaisées.

Les rumeurs du gouvernement du PCC avaient fait voler en éclats la paix et le bonheur que nous avions connus dans notre foyer. Il me fallait être très prudente, très circonspecte en assistant à des réunions et en accomplissant mes devoirs, afin d’éviter d’autres perturbations de notre vie de famille : c’était vraiment oppressant pour moi. Par la suite, quand mon père a entendu parler de l’affaire du McDonald’s de Zhaoyuan, il s’est mis lui aussi à me mettre des bâtons dans les roues. Il m’a dit : « Tu peux croire à ce que tu veux, mais tu ne peux pas aller diffuser l’Évangile auprès de quelqu’un d’autre ni assister à des réunions. À mon âge, je ne pourrai pas supporter la moindre histoire. Tu dois penser à toute la famille, aux jeunes et aux vieux ! Croire en Dieu est une bonne chose, mais tu n’es pas née dans un pays où existe la liberté de croyance. Un bras ne peut pas maîtriser une jambe : le PCC, la “jambe”, fait des croyants des prisonniers politiques. Tu sais tout cela, alors ne nous soumets pas à cette crainte que tu ressens. » La pression de mes proches et leur manque de compréhension m’ont vraiment tourmentée. Au cours de cette période, j’avais l’impression de vivre constamment suspendue à un fil, dans la crainte d’être arrêtée par les autorités du PCC et de causer des ennuis à ma famille si je commettais la moindre erreur. Par conséquent, chaque fois que je sortais, je cachais soigneusement mon livre de paroles de Dieu et tout ce qui avait un lien avec la croyance en Dieu. Quand j’allais à des réunions, j’avais terriblement peur que quelqu’un me dénonce et que ma famille se retrouve impliquée, si bien que j’étais constamment en état d’alerte et sur mes gardes : dès que je voyais une voiture ou un agent de police, mon cœur battait la chamade. C’était pour moi une souffrance indescriptible, et j’avais le sentiment que croire en Dieu en Chine, c’était vivre sur le fil du rasoir. Je ne pouvais pas m’empêcher de haïr davantage encore ce maudit parti athéiste : quel mal y avait-il à avoir la foi et à suivre le droit chemin ? Pourquoi ne peuvent-ils pas laisser les gens croire en Dieu ? Pourquoi oppriment-ils, arrêtent-ils et persécutent-ils de façon si insensée quiconque est croyant ? Pourquoi haïssent-ils tant les gens qui croient en Dieu ? C’est si mal !

Par la suite, j’ai fini par comprendre la vérité de la chose en lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant : « Dieu travaille, Dieu prend soin d’une personne, protège une personne, et Satan ne le lâche pas d’un pas. Celui que Dieu favorise, Satan le surveille aussi, le suivant derrière. Si Dieu veut une personne, Satan fera tout ce qui est en son pouvoir pour Lui faire obstacle, utilisant diverses mauvaises manières pour tenter et harceler cette personne et ruiner le travail que Dieu fait afin d’atteindre son objectif caché. Quel est son objectif ? Il ne veut pas que Dieu obtienne qui que ce soit ; il veut posséder tous ceux que Dieu obtient, les occuper, les prendre en charge afin qu’ils l’adorent, qu’ils fassent le mal avec lui. N’est-ce pas là le motif sinistre de Satan ? […] Cette situation a très clairement révélé le visage hideux et l’essence de Satan. Satan est en guerre contre Dieu, Le suivant partout. Son objectif est de démolir tout ce que Dieu veut faire, d’occuper et de contrôler ceux que Dieu veut, d’anéantir ceux que Dieu veut. S’ils ne sont pas anéantis, alors Satan les possède et les utilise comme il le veut. Tel est son objectif » (« Dieu Lui-même, l’Unique IV », dans La Parole apparaît dans la chair). Grâce à ces paroles de Dieu, j’ai soudain vu la lumière : vu de l’extérieur, c’était le gouvernement du PCC qui opprimait ceux d’entre nous qui sont croyants, mais en coulisse, c’était une bataille spirituelle qui se déroulait : c’était Satan luttant contre Dieu pour s’emparer des hommes. Satan étant l’ennemi juré de Dieu et le démon qui Le trahit et Lui résiste, depuis qu’il a corrompu l’humanité, il a toujours voulu en prendre le contrôle : il ne laisse pas les hommes vénérer Dieu et ne laisse pas Dieu avoir pour Lui les hommes qu’Il a créés. Donc, depuis le début de l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité jusqu’à présent, Satan fait tout ce qu’il peut pour fomenter des troubles et démolir l’œuvre de Dieu. Il emploie toutes sortes de moyens ignobles pour faire barrage à ceux qui reviennent à Dieu. Je savais qu’afin de faire obstacle à ma foi, Satan utilisait des rumeurs pour semer la discorde au sein de ma famille. Il exploitait mes sentiments envers mes proches et utilisait des tactiques de guerre psychologique pour me nuire, me séduire, me menacer et m’attaquer. Son objectif, en agissant ainsi, était de me faire renoncer à Dieu, Le nier et Le trahir, et d’essayer de me tenir sous son emprise et de faire de moi son esclave, afin que je sois finalement anéantie par Dieu en même temps que lui. Les intentions du gouvernement du PCC sont vraiment insidieuses : il résiste à Dieu de façon insensée et il est Son ennemi. C’est vraiment un démon qui dévore les âmes des gens. Comme le disent les paroles de Dieu : « Satan gagne sa renommée en trompant le public. Il s’affirme souvent comme un avant-coureur et un justicier modèle. Sous la bannière de la sauvegarde de la justice, il fait du tort à l’homme, dévore son âme et utilise toutes sortes de moyens pour engourdir, tromper et inciter l’homme. Son but est de faire en sorte que l’homme approuve et suive sa mauvaise conduite, que l’homme se joigne à lui en s’opposant à l’autorité et à la souveraineté de Dieu. Cependant, quand on devine ses plans, ses complots et ses traits vils et qu’on ne veut pas continuer à être piétiné et trompé par lui ou continuer à en être esclave, ou à être puni et détruit avec lui, Satan change ses traits de sainteté précédents et arrache son faux masque pour révéler son vrai visage méchant, vicieux, laid et sauvage. Il n’aimerait rien de plus que d’exterminer tous ceux qui refusent de le suivre et ceux qui s’opposent à ses forces du mal » (« Dieu Lui-même, l’Unique II », dans La Parole apparaît dans la chair). Ces révélations dans les paroles de Dieu m’ont permis de percer à jour le vrai visage du gouvernement du PCC, de constater qu’il est véritablement l’incarnation de Satan et qu’il est le régime satanique le plus méchant qui résiste à Dieu. Il a utilisé l’affaire du McDonald’s de Zhaoyuan pour lancer des rumeurs et dénigrer l’Église de Dieu Tout-Puissant afin de tromper les gens et de les indigner, et afin d’inciter ceux qui ne comprennent pas la vérité à se ranger à ses côtés et à résister à Dieu avec lui. Le but du gouvernement du PCC, en concoctant l’affaire du McDonald’s de Zhaoyuan et en en rejetant la responsabilité sur l’Église de Dieu Tout-Puissant, était de chercher des raisons et des prétextes pour arrêter et persécuter les chrétiens. C’est une tentative futile de mettre la main sur tous les chrétiens d’un seul coup, de les éliminer radicalement et d’anéantir totalement l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ils veulent même réaliser leur ambition furieuse d’instaurer en Chine une région athée. L’essence du gouvernement du PCC est véritablement celle de la trahison et du mal !

Quand j’ai reconnu la réalité de la guerre spirituelle et de l’essence maléfique du gouvernement du PCC, une autre question a surgi dans mon esprit : Dieu n’est-Il pas omnipotent ? Pourquoi laisserait-Il le gouvernement du PCC nous persécuter ? Incapable de dissiper cette confusion dans laquelle je me trouvais, j’ai lu ces paroles de Dieu Tout-Puissant : « J’ai dit un jour que Ma sagesse s’exerce sur la base des plans de Satan. Pourquoi ai-Je dit cela ? N’est-ce pas la vérité qui fonde ce que Je dis et ce que Je fais maintenant ? » (« La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair). « Dieu a l’intention d’utiliser une partie du travail des esprits du mal pour parfaire une partie de l’homme afin que ces hommes puissent complètement déjouer les actions des démons et permettre à tous de vraiment comprendre leurs ancêtres. C’est seulement de cette manière que les humains pourront se libérer complètement, non seulement en abandonnant la postérité des démons, à plus forte raison leurs ancêtres. C’est l’intention originelle de Dieu en écrasant complètement le grand dragon rouge, pour tout homme connaisse la véritable forme du grand dragon rouge, arrachant complètement son masque et voyant sa vraie forme. C’est ce que Dieu veut accomplir, et c’est Son but final sur la terre pour lequel Il a tellement œuvré ; Il vise à accomplir cela en tout homme. Ceci est connu comme la manipulation de toutes choses en vue du dessein de Dieu » (« Chapitre 41 » d’Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair). Grâce à ces paroles de Dieu, j’ai compris qu’Il utilisait l’oppression par les forces sataniques et maléfiques du gouvernement du PCC pour perfectionner Ses élus. Par le moyen de la résistance du gouvernement du PCC, de sa condamnation, des rumeurs qu’il répand pour flétrir le nom de l’Église de Dieu Tout-Puissant, et par la manière dont il opprime et arrête les chrétiens, Dieu nous a permis de percer à jour l’essence satanique et démoniaque du gouvernement du PCC qui fait qu’il déteste la vérité et qu’il Le hait. Cela nous a permis d’accéder à un vrai discernement, de le rejeter et de ne plus jamais nous laisser prendre par lui. Au contraire, nous pouvons sortir du domaine de Satan et revenir vers la présence de Dieu. En plus de cela, Dieu fait usage des arrestations et des persécutions par les démons du PCC pour dévoiler ce que les gens sont véritablement, pour les séparer selon ce qu’ils sont. Ceux qui sont lâches, qui ne sont pas sincères dans leur croyance ou qui sont des Judas sont démasqués et éliminés au moyen de la persécution féroce du gouvernement du PCC. En revanche, ceux qui croient sincèrement en Dieu, qui poursuivent la vérité et qui sont dévoués envers Dieu, Lui portent témoignage malgré la persécution insensée du gouvernement du PCC et deviennent les vainqueurs formés par Lui. Lorsque j’ai compris tout cela, mes incompréhensions, mes récriminations et ma confusion concernant Dieu ont été entièrement résolues. En outre, j’ai vu combien Dieu est sage et tout-puissant, et j’ai constaté qu’Il exerce véritablement sa sagesse en fonction des stratagèmes de Satan.

J’ai aussi lu ces paroles de Dieu : « Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de l’œuvre que Dieu souhaite accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole, perturbent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui. Celui qui défie l’œuvre de Dieu sera envoyé en enfer ; tout pays qui défie l’œuvre de Dieu sera détruit ; toute nation qui s’élève pour s’opposer à l’œuvre de Dieu sera exterminée de cette terre et cessera d’exister » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles de Dieu m’ont montré Son tempérament juste et majestueux, et j’ai compris qu’aucune force ne peut surpasser Sa toute-puissance et son autorité. Bien que le gouvernement du PCC résiste toujours à Dieu frénétiquement et bien qu’il opprime, arrête et persécute Ses élus et manigance toutes sortes de rumeurs pour induire les gens en erreur et les empêcher de revenir vers Dieu, l’œuvre de Dieu s’est tout de même répandue dans toute la Chine. En outre, un groupe de vainqueurs a été formé en Chine, et l’Évangile du Règne de Dieu se répand actuellement dans le monde entier. Personne ne peut faire obstacle à l’œuvre de Dieu. Ceux qui Lui résistent, qui entravent et sapent Son œuvre, sont voués à subir Sa juste punition et à être anéantis. C’est ce que détermine le tempérament juste de Dieu. Les paroles de Dieu Tout-Puissant m’ont donné un éclair soudain de perspicacité, et j’ai été tout de suite éclairée. Je n’ai pas pu m’empêcher de m’émerveiller dans mon cœur et de louer l’œuvre miraculeuse de Dieu. Sa sagesse est vraiment plus haute que les cieux ; C’est incroyablement judicieux de Sa part d’utiliser le gouvernement du PCC à Son service. Le salut de l’humanité par Dieu est très concret : je suis absolument convaincue, et je ne peux cesser de Le louer ! J’ai prié Dieu en silence du fond du cœur : « Dieu ! Je ne veux pas devenir l’ivraie que Tu rejettes depuis l’aire de battage, et je ne veux pas être emportée par le vent mauvais du gouvernement du PCC. Je veux devenir le blé que Tu récoltes. Dieu ! Je ne T’ai jamais satisfait, mais au milieu de l’oppression sauvage du gouvernement du PCC, j’espère pouvoir faire la preuve de ma sincérité, poursuivre réellement la vérité et ne pas capituler face aux forces malfaisantes du gouvernement du PCC. J’aspire à être une personne qui a soif de justice et qui recherche la lumière, afin de porter témoignage pour Toi, pour que Tu puisses en tirer de la gloire… »

Forte de cette connaissance, je me suis fortifiée dans mon cœur. J’ai compris que lorsque j’étais confrontée à l’incompréhension et aux obstructions des membres de ma famille, c’était Dieu qui permettait tout cela, et que c’est Dieu qui arrange soigneusement tout cela pour parfaire ma foi, ma dévotion et mon obéissance. J’ai cessé de me plaindre de ma situation et d’être contrainte par ce qui m’entoure. Je suis devenue reconnaissante envers Dieu, et j’ai tranquillement décidé que quelle que soit la situation que Dieu arrangera pour moi, je dois toujours témoigner pour Lui et accomplir loyalement mon devoir : je ne trahirai Dieu en aucune manière ! Par la suite, j’ai constaté les accomplissements de Dieu : mon mari a cessé de s’opposer à moi et d’être tyrannique comme il l’avait été. Il m’a dit : « Ce n’est pas que je ne veuille pas que tu aies la foi. Je reconnais que tu as changé depuis que tu crois en Dieu. c’est seulement qu’à l’avenir, tu dois être prudente, tu dois être sur tes gardes quand tu sors pour aller assister à des réunions. » J’en ai eu les larmes aux yeux. J’ai rendu grâce à Dieu et je L’ai loué de tout mon cœur pour Ses accomplissements, car j’ai vu que la vérité et la justice pouvaient vaincre tout ce qui est sombre et mauvais. Les forces maléfiques de Satan finiront par être anéanties grâce à l’œuvre de Dieu ! Bien qu’ayant souffert de l’épreuve consistant à être épurée à travers cette expérience, j’ai pu mieux connaître l’œuvre judicieuse de Dieu. J’ai aussi appris à mieux distinguer les choses positives des choses négatives : tout cela est une richesse dans ma vie qui a stimulé ma résolution et ma foi dans la poursuite de la vérité et l’aspiration à la lumière.

Précédent : 44. Retour à la maison

Suivant : 46. La tourmente du divorce s’est apaisée

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

16. La parole de Dieu est ma force

Je suis la croyance dans le Seigneur qu’a ma famille depuis que je suis enfant et j’ai souvent lu la Bible et assisté à des réunions. Après mon mariage, j’ai transmis l’Évangile du Seigneur Jésus à ma belle-mère et une fois que ma belle-mère a commencé à croire au Seigneur, elle a arrêté de s’énerver quand des choses survenaient, ou d’agir complètement selon ses propres caprices dans les choses qu’elle faisait, et les relations, au sein de notre famille, ont commencé à s’améliorer.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre