Chapitre 119

Vous devez tous comprendre Mes intentions, et vous devez tous comprendre Mon humeur. C’est maintenant le temps de se préparer à retourner à Sion. Je n’ai l’esprit à faire rien d’autre que cela. J’espère seulement Me réunir à vous bientôt et passer chaque minute et chaque seconde avec vous à Sion. Je déteste le monde, Je déteste la chair et Je déteste encore plus chaque être humain sur la terre. Je ne veux pas les voir, car ils sont tous comme des démons, sans la moindre trace de nature humaine. Je ne veux pas vivre sur la terre ; Je déteste toutes les créatures, Je déteste tout ce qui est de chair et de sang. La terre toute entière a une odeur de cadavres ; Je veux retourner à Sion immédiatement, éliminer toute l’odeur de cadavres de la terre et remplir toute la terre du son des louanges pour Moi. Je retournerai à Sion, Je Me séparerai de la chair et du monde, et personne ne peut Me bloquer le chemin. Ma main qui tue l’homme n’a pas d’émotion ! Désormais, personne ne peut parler de la construction de l’Église. Quiconque le fait, Je ne le lui pardonnerai pas. (C’est parce que le moment est venu de porter témoignage pour Mes fils premiers-nés, et c’est le temps de construire le royaume ; quiconque parle de la construction de l’Église détruit la construction du royaume et interrompt Ma gestion.) Tout est prêt, tout a été préparé : la seule chose qui reste à faire est d’exalter les fils premiers-nés et de leur rendre témoignage. Quand cela arrivera, sans retard et sans tenir compte de la forme, Je retournerai immédiatement à Sion, le lieu auquel vous pensez nuit et jour. Ne regardez pas seulement comment le monde actuel perdure, tranquille et stable. Toute cette œuvre est l’œuvre du retour à Sion, ne vous souciez donc pas de ces choses maintenant ; quand le jour du retour à Sion viendra, tout sera complet. Qui ne souhaite pas retourner bientôt à Sion ? Qui ne souhaite pas que le Père et les fils se réunissent bientôt ? Peu importe à quel point les plaisirs terrestres sont agréables, ils ne doivent pas posséder notre chair ; nous transcenderons notre chair et retournerons ensemble à Sion. Qui ose entraver cela ? Qui ose ériger des obstacles ? Je ne le leur pardonnerai certainement pas ! J’enlèverai toutes les pierres d’achoppement. (C’est la raison pour laquelle Je dis que Je ne peux pas retourner immédiatement à Sion. Je réalise ce travail de nettoyage, et en même temps Je porte témoignage pour Mes fils premiers-nés ; ces deux tâches progressent en même temps. Une fois le travail de nettoyage terminé, ce sera le temps que Je révèle les fils premiers-nés. Les « pierres d’achoppement » sont le grand nombre d’exécutants, c’est pourquoi Je dis que ces deux tâches se produisent simultanément.) Je ferai en sorte que Mes fils premiers-nés marchent avec Moi à travers l’univers et jusqu’aux extrémités de la terre, à travers les montagnes et les rivières et toutes choses. Qui ose gêner cela ? Qui ose entraver cela ? Ma main n’épargne pas facilement aucun homme ; à l’exception de Mes fils premiers-nés, Je M’enrage contre tous et les maudis tous. Sur toute la terre, pas un seul mortel ne reçoit Mes bénédictions ; tous subissent Ma malédiction. Depuis le début de la création du monde, Je n’ai béni personne ; même quand J’ai accordé des bénédictions, elles n’ont été que des paroles, jamais la réalité, car Je hais Satan à l’extrême ; Je ne le bénirai jamais, le punirai seulement. Ce n’est qu’à la fin, après avoir complètement vaincu Satan et que la victoire totale sera Mienne, que Je donnerai des bénédictions matérielles à tous les exécutants loyaux et les laisserai prendre plaisir à Me louer, car toute Mon œuvre aura été accomplie.

Vraiment, Mon temps est proche. Le plan de gestion de six mille ans est sur le point d’être achevé sous vos yeux. (C’est en effet c’est sous vos yeux. Ce n’est pas quelque préfiguration : vous pouvez voir dans Mon humeur.) Je vais tout de suite emmener Mes fils premiers-nés chez Moi à Sion. Certains hommes diront : « Comme ce n’est que pour les fils premiers-nés, pourquoi est-ce que cela prend six mille ans ? Et pourquoi tant de personnes ont-elles été créées ? » J’ai dit auparavant que tout ce qui M’appartient est précieux. Comment Mes fils premiers-nés ne peuvent-ils pas l’être encore plus ? Je mobiliserai tout pour Me servir et, de plus, Je révélerai Ma puissance, de sorte que chaque homme pourra voir que dans l’univers-monde entier pas un seul objet n’est pas entre nos mains, pas une seule personne n’est pas à notre service, et pas une seule chose n’est pas pour notre accomplissement. Je réaliserai tout. Pour Moi, il n’y a pas de concept de temps ; bien que J’aie l’intention de compléter le plan et de terminer Mon œuvre en six mille ans, pour Moi tout est émancipé et libre. Même si cela ne dure pas six mille ans, tant qu’à Mon avis le temps est venu, qui oserait prononcer un mot d’opposition ? Qui oserait se lever et juger à sa guise ? Mon œuvre, Je la fais Moi-même ; Mon temps, Je l’arrange Moi-même. Aucune personne, aucun problème et aucune chose n’ose agir volontairement ; Je ferai que tous Me suivent. Pour Moi, il n’y a pas de bien ni de mal ; si Je dis que quelque chose est bien, c’est certainement bien ; si Je dis que quelque chose est mal, il en est ainsi également. Vous ne devez pas toujours M’évaluer avec des notions humaines ! Je dis que les fils premiers-nés et Moi sommes bénis. Qui ose refuser de se soumettre ? Je vais te détruire sur-le-champ ! Tu refuses de te soumettre ! Tu es rebelle ! Je suis simplement sans pitié pour quelque homme que ce soit, et Ma haine a déjà atteint sa limite ; Je ne peux tout simplement pas être plus tolérant. En ce qui Me concerne, l’univers-monde entier doit être exterminé immédiatement : alors seulement Ma grande œuvre sera achevée, alors seulement Mon plan de gestion sera complété ; et alors seulement la haine dans Mon cœur sera dissipée. Maintenant, Je Me soucie seulement de témoigner de Mes fils premiers-nés. Je mettrai de côté toutes les autres affaires ; Je ferai les choses importantes en premier, et ensuite Je ferai les choses secondaires. Ce sont les étapes de Mon œuvre, que personne ne doit violer ; tous doivent faire comme Je dis, de peur qu’ils ne deviennent la cible de Ma malédiction.

Maintenant que Mon œuvre est achevée, Je peux Me reposer. Désormais, Je ne travaillerai plus mais J’ordonnerai à Mes fils premiers-nés de faire tout ce que Je veux qui soit fait pour Moi, parce que Je suis Mes fils premiers-nés, Mes fils premiers-nés sont Ma personne. Ce n’est pas du tout mal : n’utilisez pas des notions pour prononcer des jugements. Voir les fils premiers-nés, c’est Me voir, car nous sommes pareils. Quiconque nous sépare Me résiste, et Je ne le lui pardonnerai pas. Dans Mes paroles, il y a des mystères qui sont incompréhensibles pour l’homme. Seuls ceux que J’aime peuvent M’exprimer et personne d’autre ne peut le faire ; c’est ce qui a été déterminé par Moi, et personne ne peut le changer. Mes paroles sont riches, Mes paroles sont complètes et insondables. Tous devraient faire de grands efforts pour Mes paroles, essayer de les méditer souvent, et ne pas omettre un seul mot ni une phrase : sinon, les gens agiront dans l’erreur et Mes paroles seront mal comprises. J’ai dit que Mon tempérament ne tolère aucune violation, ce qui signifie que l’on ne doit pas s’opposer à Mes fils premiers-nés attestés. Mes fils premiers-nés représentent tous les aspects de Mon tempérament, alors quand on sonne la trompette sacrée, Je commence à témoigner des fils premiers-nés et, ainsi, la trompette sacrée sera plus tard l’annonce progressive de Mon tempérament aux foules. En d’autres termes, lorsque les fils premiers-nés seront révélés, ce sera le temps où Mon tempérament sera révélé. Qui peut comprendre cela ? Je dis que même dans les mystères que J’ai révélés, il reste des mystères que les gens ne peuvent pas élucider. Qui parmi vous a vraiment essayé de comprendre la véritable signification de ces paroles ? Mon tempérament est-il la personnalité d’une personne, comme vous l’avez imaginé ? Le penser est une grave erreur ! Aujourd’hui, quiconque voit Mes fils premiers-nés est un objet de bénédiction et voit Mon tempérament : c’est absolument vrai. Mes fils premiers-nés Me représentent complètement : ils sont Ma personne, sans aucun doute. Personne ne peut avoir de doute là-dessus ! Ceux qui obéissent sont bénis de la grâce et les rebelles sont maudits. C’est ce que Je commande et personne ne peut le changer !

Précédent: Chapitre 118

Suivant: Chapitre 120

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Le chemin… (8)

Cela ne fait pas qu’un jour ou deux que Dieu est venu sur la terre pour interagir avec l’humanité et vivre avec les hommes. Peut-être que...

Les soupirs du Tout-Puissant

Il existe un énorme secret dans ton cœur. Tu n’en as jamais été conscient, car tu vis dans un monde sans lumière. Ton cœur et ton esprit...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre