12. Seule l’honnêteté peut apporter la ressemblance humaine

Par Shizai, Chine

Mon mari et moi vendons des fournitures de bureau. Nous étions très honnêtes, au début. Nous faisions exactement ce que les clients voulaient sans vendre aucune contrefaçon. Mais, au bout d’un an, après avoir payé tous les frais, on avait à peine gagné de quoi vivre. Les propriétaires du magasin d’à-côté étaient dans la même branche, mais ils gagnaient beaucoup plus que nous. Je ne comprenais pas : pourquoi n’arrivions-nous pas à gagner autant d’argent qu’eux ? J’ai eu envie d’aller les voir travailler pour découvrir comment ils s’y prenaient. Un jour, un client est entré dans leur magasin pour commander un canapé, un bureau de réception et une table. Il voulait que tout soit haut de gamme. J’ai vu le propriétaire lui promettre que tout serait d’excellente qualité, mais dès que le client est parti, il a sorti des produits de qualité très inférieure de son usine, les a fait passer pour des produits haut de gamme et les a envoyés au client. Il a gagné plus de 10 000 yuans en un rien de temps. J’ai été vraiment choquée de le voir employer ce genre de tactique. J’ai pensé : « Voilà donc comment il fait ! N’est-ce pas tromper le client ? Ce n’est pas une manière très honnête de faire des affaires. » Mais alors j’ai pensé : « On est dans la même branche et nos voisins ont une bonne vie alors qu’on s’en sort à peine. Il y a une trop grande différence entre nous. » Je me suis dit qu’ils pouvaient m’enseigner certaines choses. Alors, pour gagner plus d’argent, j’ai commencé à ignorer ma conscience et à vendre des produits de la même manière que les voisins.

Un jour, un client est venu pour faire des réserves de fournitures de bureau et il a demandé que tout soit d’excellente qualité. Je lui ai assuré à plusieurs reprises qu’il aurait ce qui se faisait de mieux et une garantie à vie, comme ça il ne regretterait pas d’avoir fait ses achats chez nous. Après son départ, au lieu de ce qu’il avait choisi, j’ai sélectionné des produits bas de gamme qui avaient la même apparence, mais qui coûtaient bien moins cher. J’étais très mal à l’aise quand j’ai livré la commande. J’ai pensé : « S’il s’en aperçoit et demande à être remboursé, non seulement je perdrai de l’argent, mais il m’accusera de l’avoir escroqué. » Cette pensée m’a rendue encore plus nerveuse. Mon cœur battait à tout rompre et je n’ai pas réussi à soutenir son regard. J’ai été surprise quand il a vérifié la commande sans rien remarquer et j’ai pu me détendre un peu. La facture encaissée, j’avais gagné plusieurs dizaines de milliers de yuans supplémentaires. Je me sentais un peu coupable et je savais que c’était malhonnête et immoral, mais je n’ai pas pu m’empêcher de me réjouir secrètement d’avoir gagné autant d’argent aussi vite. Au bout d’un moment, mes mensonges et mes tricheries ont généré quelques problèmes. Parfois, quand je vendais une contrefaçon, un client venait la faire réparer un peu plus tard. Mais ces produits n’avaient pas de service après-vente, alors je trouvais des excuses pour me défiler. Parfois, quelqu’un se mettait en colère et disait : « Vous n’assumez pas vos responsabilités après avoir vendu quelque chose. Vous n’êtes absolument pas fiables ! » Ça me perturbait d’entendre ce genre de choses, mais je me disais que tout le monde travaillait de cette manière, alors n’était-ce pas parfaitement normal ? Ma culpabilité s’est dissipée peu à peu.

Quelques années se sont écoulées. J’avais gagné de l’argent et je vivais plus confortablement, mais il n’y avait aucune joie dans mon cœur. À la place, j’étais toujours nerveuse à cause de toutes les contrefaçons que j’avais vendues. J’avais peur qu’un client découvre qu’il y avait un problème de qualité et demande à être remboursé ou me dénonce. Ça m’aurait coûté beaucoup d’argent. Ça pouvait aussi me coûter ma réputation et les gens se mettraient à parler dans mon dos. Dans l’espoir d’échapper à ça, je réfléchissais en permanence à des manières d’arranger les choses si ça se produisait. C’était une façon de vivre épuisante. Je pensais souvent : « Si je travaillais honnêtement et me contentais de commander ce que le client veut au lieu de lui donner des produits de deuxième ordre, je n’aurais pas à m’inquiéter en permanence. Mais j’ai tellement de frais entre le magasin et la maison… Si je travaillais honnêtement et donnais ce qu’ils voulaient à mes clients, je ne gagnerais pas beaucoup d’argent. Ne dit-on pas : “Il n’existe pas d’homme d’affaires honnête” ? N’est-ce pas ainsi que le monde tourne de nos jours ? Je ne peux pas gagner de l’argent sans tricher, alors je dois me concentrer sur l’argent. » Du coup, même si ma conscience me tracassait par moments, j’ai continué à employer des tactiques sournoises pour gagner plus d’argent.

En 2004, ma belle-sœur a partagé l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant avec moi. En lisant les paroles de Dieu, j’ai acquis la certitude que c’était Son œuvre des derniers jours et j’ai commencé à vivre la vie de l’Église. Un jour, j’ai lu ceci dans les paroles de Dieu : « Mon royaume a besoin de ceux qui sont honnêtes, de ceux qui ne sont pas des hypocrites ni trompeurs. Les gens sincères et honnêtes ne sont-ils pas impopulaires dans le monde ? Je suis tout le contraire. Il est acceptable que les gens honnêtes viennent à Moi ; Je me réjouis de ce genre de personne, et J’ai aussi besoin de ce genre de personne. C’est précisément Ma justice » (« Chapitre 33 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). « Vous devez savoir que Dieu aime ceux qui sont honnêtes. En substance, Dieu est fidèle, et ainsi Ses paroles sont toujours fiables ; Ses actions, en plus, sont irréprochables et incontestables, ce qui explique pourquoi Dieu aime ceux qui sont absolument honnêtes avec Lui » (« Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair). En lisant cela, j’ai appris que Dieu aimait les gens honnêtes et qu’Il exigeait que nous soyons honnêtes et droits dans nos paroles et dans nos actes. On ne doit tromper ni Dieu ni l’homme. J’ai pensé : « Être honnête, c’est bien et c’est une manière de vivre paisible et détendante. » « Mais dans cette société obsédée par l’argent, les gens honnêtes passent pour des idiots aux yeux des autres, encore plus quand on travaille dans le commerce. Tromper les clients est un secret de Polichinelle. Si je suis tout à fait honnête, je ne gagnerai plus assez d’argent pour vivre. Quelqu’un pourrait même me croire bête et m’arnaquer. Mais Dieu exige que nous soyons des gens honnêtes, alors que dois-je faire ? » J’ai imaginé un compromis. J’ai décidé de parler et d’agir tout à fait honnêtement dans l’Église, avec mes frères et sœurs. Là, je n’aurais pas besoin d’être sur mes gardes et personne ne se moquerait de moi. Mais je ne pouvais pas être une personne honnête au travail. Alors j’ai commencé à mettre cette idée en pratique.

Un jour, un client a commandé 120 bureaux et chaises. Tous les modèles qu’il a choisis étaient de bonne qualité et ne sentaient pas le formaldéhyde. Je me suis dit : « À la place, je commanderai les produits d’une autre usine qui leur ressemblent en tous points à ceci près qu’ils sont de moins bonne qualité et sentent le formaldéhyde. Comme ça, je gagnerai 1 200 yuans de plus. » J’ai donc décidé de lui vendre des meubles de moins bonne qualité. L’idée que le formaldéhyde était dangereux m’a mise mal à l’aise, mais je me suis répété que les autres magasins faisaient la même chose. Si je ne l’arnaquais pas, il irait se faire arnaquer ailleurs. Il valait mieux que ce soit moi qui gagne cet argent. Alors, la conscience tranquille, j’ai commandé les contrefaçons. Quand j’ai livré les produits, quelques jours plus tard, le client a douté de la qualité et s’est méfié de l’odeur. Il m’a demandé : « Ce truc n’est-il pas dangereux ? Comment pouvez-vous travailler de cette manière ? Je ne veux plus de ces articles ! » J’étais disposée à négocier le prix du moment qu’il gardait tout, mais il ne m’a même pas laissée parler. Il a dit résolument et fermement qu’il voulait que je reprenne tout. Il a bien fallu que je reprenne ces 120 bureaux et chaises. Je suis rentrée chez moi malheureuse. Je me disais que travailler malhonnêtement était difficile et demandait beaucoup de ressources. Ce n’était pas qu’un problème d’argent. Ma réputation et ma dignité en avaient pâti. Je récoltais ce que j’avais semé. Si je faisais les choses comme Dieu l’exigeait et que je ne vendais pas de produits de contrefaçon, même si je gagnais moins d’argent, personne ne se mettrait en colère contre moi et je ne serais pas épuisée ou les nerfs à vif. En étant sournoise, je faisais du mal à moi-même et aux autres ! Je me suis présentée devant Dieu pour prier en disant : « Ô Dieu ! Tu exiges qu’on soit des gens honnêtes, mais je suis toujours malhonnête dans mon travail. Ce qui vient de se passer était Ta discipline et j’en ai assez de l’amertume de ce mode de vie. Je ne veux plus tromper les gens. Je veux que Tu me guides pour que je devienne honnête. Je suis prête à faire des efforts pour être à la hauteur de Tes exigences. »

Ensuite, un jour, pendant mes dévotions, j’ai lu ceci dans les paroles de Dieu : « Je suis le Dieu qui examine les profondeurs du cœur de l’homme. N’agis pas d’une façon devant les autres, mais d’une autre façon derrière leur dos ; Je vois clairement tout ce que tu fais et, même si tu peux tromper les autres, tu ne peux pas Me tromper. Je vois tout clairement. Il ne t’est pas possible de cacher quoi que ce soit ; tout repose entre Mes mains » (« Chapitre 44 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). « Crois-tu qu’il ne t’arrivera rien si tu voles de l’argent à quelqu’un ? Après avoir dérobé cet argent, crois-tu qu’il n’y aura pas de conséquences pour toi ? Ce serait impossible ; il y aurait bel et bien des conséquences ! Peu importe qui ils sont ou s’ils croient qu’il y a un Dieu ou non, tous les gens doivent assumer la responsabilité de leur propre comportement et les conséquences de leurs actes » (« Dieu Lui-même, l’Unique X », dans La Parole apparaît dans la chair). « Que Dieu demande aux gens d’être honnêtes prouve qu’Il déteste véritablement les trompeurs et qu’Il n’aime pas les gens trompeurs, ce qui signifie qu’Il n’aime pas leurs actions, leur tempérament et leurs motivations ; et cela veut dire qu’Il n’aime pas la façon dont ils font les choses. Par conséquent, si nous voulons plaire à Dieu, nous devons d’abord changer nos actions et la façon dont nous existons. Auparavant, nous comptions sur les mensonges, la prétention et la fausseté pour vivre en société, les utilisant comme notre capital et comme la base existentielle, la vie et le fondement par lesquels nous vivions. C’était quelque chose que Dieu méprisait » (« La pratique la plus fondamentale pour être une personne honnête », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours).

J’ai senti dans les paroles de Dieu que Son tempérament est juste, saint et ne tolère aucune offense. Il examine chacun de nos mots et de nos actes et on finit par recevoir ce qu’on mérite en fonction de ce qu’on a fait. J’ai pu tricher pour gagner plus d’argent impunément pendant un temps, mais j’ai récolté le fruit amer de mon comportement. J’irais en enfer et serais punie après ma mort. C’est une loi céleste. J’ai compris à quel point j’avais été stupide. Je croyais que je pouvais être honnête avec mes frères et sœurs et malhonnête dans mon travail pour m’attirer les faveurs de Dieu et être bénie plus tard sans nuire à mes intérêts dans l’intervalle. Je pouvais tromper les gens avec mes petites astuces, mais pas Dieu. Ces bureaux et ces chaises m’avaient coûté pas mal d’argent. Dieu m’avait disciplinée, mais Il m’avertissait et me sauvait aussi. Sans ça, j’aurais continué à me faire plaisir et à être malhonnête et j’aurais sans aucun doute reçu ce que je méritais à la fin. Cette pensée m’a fait un peu peur et j’ai commencé à réfléchir sur moi-même. J’ai repensé à toutes les années pendant lesquelles j’avais ignoré ma conscience pour gagner plus d’argent, en livrant aux clients des produits de moins bonne qualité que ceux qu’ils avaient achetés. J’avais menti, triché et régulièrement fait passer des produits de mauvaise qualité pour de meilleurs produits. Même après avoir gagné la foi, alors que je savais bien que Dieu exige qu’on soit honnête, qu’on ne trompe ni Lui ni l’homme, j’ai continué à tricher et à mentir aux clients pour gagner de l’argent mal acquis. J’étais prête à tout pour de l’argent. Je tenais un commerce douteux, j’arnaquais les gens, j’étais corrompue par Satan et dénuée de conscience et de raison. J’étais sournoise, égoïste et méprisable. Je vivais comme un démon sans aucune ressemblance humaine. C’était comme ce que le Seigneur Jésus a dit : « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge » (Jean 8:44). « Que votre parole soit oui, oui, non, non ; ce qu’on y ajoute vient du malin » (Matthieu 5:37). Seul le diable ment et triche en permanence et c’était ce que je faisais. Ne ressemblais-je pas au diable ? Où était ma ressemblance humaine ? Cette idée m’a dégoûtée de moi-même. Je ne voulais plus mentir pour mon profit. Plus tard, j’ai lu ces paroles de Dieu : « Sois quelqu’un d’honnête ; prie Dieu de te débarrasser de la ruse qui est dans ton cœur. Purifie-toi constamment par la prière, sois touché par l’Esprit de Dieu au travers de la prière, et ton tempérament changera graduellement » (« Au sujet de la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair). « L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu, être sincère avec Dieu en toutes choses, être ouvert avec Lui en toutes choses, ne jamais cacher les faits, ne pas essayer de tromper les supérieurs ni les inférieurs à soi et ne pas faire des choses simplement pour s’attirer la faveur de Dieu. Bref, être honnête, c’est être pur dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme » (« Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu m’ont donné un chemin de pratique. Je savais que je devais m’en remettre à Dieu dans mon effort pour devenir honnête et Le prier au sujet de mes difficultés pour me délivrer de mon tempérament corrompu. Je devais aussi prier quand quelque chose, dans mon travail, avait un rapport avec l’argent ou mes intérêts, accepter l’examen de Dieu et être quelqu’un de droit. Je devais appeler un chat un chat et chercher la vérité dans les faits en parole et en acte. Quand je l’ai compris, j’ai prié, décidée à accepter l’examen de Dieu et à mettre Ses paroles en pratique.

Peu après, un client est venu commander des armoires métalliques. Il voulait des armoires solides, de qualité supérieure à la moyenne. Sur le coup, j’ai pensé : « Si je commande ce qu’il veut, je ne gagnerai pas beaucoup d’argent après avoir payé les frais. Si je trouve quelque chose d’un peu plus fragile et qu’il ne s’en aperçoit pas, je peux y gagner au moins 10 000 yuans. Et si je commandais quelque chose de moins solide ? » Alors que j’hésitais, je me suis souvenue des conséquences de toutes les fois où j’avais trompé des gens. J’avais perdu de l’argent au lieu d’en gagner et je m’étais sentie très mal. J’ai aussi pensé que les gens honnêtes réjouissent Dieu, qu’Il les bénit et qu’Il exige qu’on dise la vérité absolue. Je ne pouvais pas ignorer ma conscience et faire quelque chose de malhonnête pour de l’argent. J’ai compris que cette situation était une épreuve à laquelle Dieu me soumettait pour voir si je pouvais pratiquer en accord avec la résolution que j’avais prise devant Lui. J’ai prié Dieu, Lui demandant de me protéger de la tentation, de me donner la force de pratiquer la vérité, de renoncer à moi-même et d’être une personne honnête capable de Le réjouir. Je me suis sentie plus forte après ma prière. J’ai commandé les armoires métalliques que le client voulait. Même si je n’ai pas gagné autant d’argent que j’aurais pu, je me suis sentie vraiment apaisée. J’ai aussi senti qu’il était merveilleux de pratiquer l’honnêteté en accord avec les paroles de Dieu. Ce n’était pas fatigant et je n’avais pas à m’inquiéter de ce qu’il risquait de se produire.

Plus tard, j’ai lu ces paroles de Dieu : « Né dans une terre si souillée, l’homme a été gravement empoisonné par la société. Il a été influencé par l’éthique féodale et formé dans des “instituts d’enseignement supérieur”. La pensée arriérée, la moralité corrompue, le point de vue mauvais sur la vie, la philosophie infâme, l’existence absolument sans valeur, le mode de vie et les coutumes dépravés ont tous gravement envahi le cœur de l’homme, ainsi que sérieusement miné et attaqué sa conscience. En conséquence, l’homme s’éloigne de plus en plus de Dieu et s’oppose de plus en plus à Lui. […] Même quand ils entendent la vérité, ceux qui vivent dans les ténèbres ne pensent pas à la mettre en pratique et ne sont pas enclins non plus à chercher Dieu, même s’ils ont vu Son apparition. Comment une humanité aussi dépravée aurait-elle la moindre chance de salut ? Comment une humanité aussi décadente pourrait-elle vivre dans la lumière ? » (« Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). « Tant que les gens n’ont pas fait l’expérience de l’œuvre de Dieu ni gagné la vérité, c’est la nature de Satan en eux qui domine. Quelles sont les spécificités de cette nature ? Par exemple, pourquoi es-tu égoïste ? Pourquoi protèges-tu ta propre position ? Pourquoi as-tu des émotions si fortes ? Pourquoi te réjouis-tu de ces choses injustes ? Pourquoi aimes-tu ces fléaux ? Sur quoi repose ton penchant pour de telles choses ? D’où viennent ces choses ? Pourquoi es-tu si heureux de les accepter ? Désormais, vous avez tous compris que la cause principale de toutes ces choses, c’est que le poison de Satan est en vous. Quant à ce qu’est le poison de Satan, il peut être pleinement exprimé par des paroles. Par exemple, si tu demandes à certains malfaiteurs la raison de leurs méfaits, ils répondront : “Parce que c’est chacun pour soi, Dieu pour tous.” Cette seule phrase exprime la racine du problème. La logique de Satan est devenue la vie des gens. Ils agissent peut-être dans un but ou un autre, mais ils ne le font que pour eux-mêmes. Chacun pense que puisque c’est “Chacun pour soi, Dieu pour tous”, les hommes devraient vivre pour leur propre compte et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour s’assurer une bonne position afin d’avoir de la nourriture et de beaux vêtements. “Chacun pour soi, Dieu pour tous” : voilà la vie et la philosophie de l’homme, et cela représente aussi sa nature humaine. Ces paroles de Satan sont précisément le poison de Satan, et une fois que les hommes l’ont intériorisé, il devient leur nature. La nature de Satan est exposée à travers ces paroles ; elles le représentent complètement. Ce poison devient la vie des hommes, aussi bien que le fondement de leur existence, et l’humanité corrompue a constamment été dominée par ce poison depuis des milliers d’années » (« Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours). Les paroles de Dieu m’ont aidée à comprendre pourquoi je ne pouvais pas m’empêcher de mentir et de tricher. C’était parce que j’étais profondément corrompue par Satan. Satan se sert de notre société et de notre éducation pour nous imprégner de ses lois comme « Chacun pour soi, Dieu pour tous », « L’argent n’est pas tout, mais sans ça, vous ne pouvez rien faire », « Homme sans argent est un loup sans dent » et « L’argent d’abord ». Il y a aussi « Il n’existe pas d’homme d’affaires honnête ». Elles s’étaient imprimées en moi et elles étaient devenues ma nature. J’avais fini par vénérer l’argent et, peu à peu, j’avais abandonné mes principes les plus basiques pour le profit. J’étais devenue de plus en plus mauvaise, avide et intéressée. J’étais égoïste et trompeuse. Dans mon travail, je faisais passer de mauvais produits pour des bons et je faisais du mal sans l’admettre. Je plaçais l’argent et mon intérêt personnel au-dessus de tout, allant jusqu’à vendre ma conscience et mon intégrité. J’avais perdu toute humanité. J’avais gagné beaucoup d’argent de cette manière, mais je n’étais pas du tout heureuse. Au contraire, j’étais toujours épuisée et nerveuse. C’était une façon de vivre douloureuse. Alors j’ai enfin compris que c’était parce que Satan m’avait corrompue et que j’obéissais à ses lois de survie. J’ai aussi compris pourquoi le monde est aussi mauvais et ténébreux de nos jours. C’est parce que tout le monde obéit aux poisons de Satan comme « Chacun pour soi, Dieu pour tous » et « Un homme meurt pour de l’argent ; un oiseau meurt pour de la nourriture ». Les gens idolâtrent l’argent, la gloire, le statut, le goût des plaisirs maléfiques, ce qui les rend de plus en plus égoïstes, avides et mauvais. Les gens se battent pour l’argent et le profit, ils se font du mal et se trompent, ils ne reculent devant rien. Il n’en va pas autrement dans les familles et entre amis. Les gens ne se soucient plus de la conscience et de l’intégrité et ils semblent à peine humains. Notre société, qui est entre les griffes de Satan, est comme un hachoir à viande. Sans la foi en Dieu, il est impossible de connaître la vérité sur la corruption de l’humanité par Satan ou d’échapper à son influence obscure. On devient juste plus corrompus et dépravés et on finit par être dévorés par Satan. C’est la conséquence du fait que Satan nous corrompe et nous blesse. Quand je l’ai compris, j’ai remercié sincèrement Dieu pour Sa protection et Son salut. Sans l’orientation, la nourriture et le jugement des paroles de Dieu Tout-Puissant, je n’aurais pas compris l’importance d’être quelqu’un d’honnête. Je n’aurais pas non plus pris conscience de l’essence et des conséquences du mensonge. J’aurais continué à vivre sous l’influence de Satan, en trichant en permanence, en vivant à peine comme un être humain. Même si j’avais gagné beaucoup d’argent, j’aurais fini punie en enfer. À partir de ce moment, j’ai pratiqué la franchise et l’honnêteté dans mon travail. Parfois, j’étais vraiment tentée par l’argent et je songeais encore à tromper les gens, mais je savais que Dieu haïssait cela et que les gens n’aimaient pas non plus. Je priais Dieu pour me délivrer de mes mauvaises motivations et pratiquer l’honnêteté. À ma grande surprise, quand j’ai fait ça, je n’ai pas gagné moins d’argent. Mon affaire a prospéré et j’ai eu de plus en plus de clients. J’ai gagné le respect des gens. Certains clients réguliers avaient tellement confiance en moi qu’ils ne venaient pas regarder les produits, mais se contentaient de commander par téléphone. J’ai senti de plus en plus à quel point il est détendant, libérateur et rassurant d’être honnête et de pratiquer les paroles de Dieu.

Un jour, un client m’a commandé 500 armoires métalliques en demandant à ce que les parois fassent 0,7 mm d’épaisseur. J’ai commandé exactement ce qu’il voulait sans hésiter. J’ai été surprise de le voir vérifier l’épaisseur avec un micromètre quand tout a été livré, mais j’étais parfaitement calme, sans aucune crainte. Après avoir mesuré les parois, il a dit : « Vous êtes vraiment digne de confiance. Il y a beaucoup de gens qui veulent juste gagner de l’argent et auxquels on ne peut pas se fier. Il n’y a plus assez de gens comme vous. Je viendrai passer d’autres commandes. » En entendant ça, j’ai ressenti encore plus profondément qu’il est merveilleux d’être honnête, comme les paroles de Dieu le disent. C’est comme les paroles de Dieu disent : « La direction future sera la suivante : ceux qui recevront les paroles de la bouche de Dieu auront un chemin à parcourir sur terre et, qu’ils soient des hommes d’affaires, des scientifiques, des éducateurs ou des industriels, ceux qui seront sans les paroles de Dieu auront du mal à avancer d’un pas seulement, et seront obligés de chercher la véritable voie. Voilà ce que signifie : “Avec la vérité, tu traverseras le monde entier ; sans la vérité, tu n’iras nulle part” » (« Le Règne Millénaire est arrivé », dans La Parole apparaît dans la chair). Je remercie Dieu pour Son salut !

Précédent: 11. La seule manière de vivre comme une vraie personne

Suivant: 13. Le combat pour être une personne honnête

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

23. Offrir mon cœur à Dieu

Par Xinche, Corée du SudEn juin 2018, j’ai participé aux répétitions du spectacle musical l’Hymne du royaume. L’idée de monter sur scène...

69. Revenir sur la bonne voie

Par Chen Guang, États-UnisDieu Tout-Puissant dit : « Servir Dieu n’est pas une mince affaire. Ceux dont le tempérament corrompu demeure...

26. Comment concevoir son devoir

Par Zhongcheng, ChineDieu Tout-Puissant dit : « La principale condition de la croyance de l’homme en Dieu, c’est qu’il ait un cœur honnête,...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp