« Les paroles de Dieu à l’univers entier : Chapitre 11 » | Extrait 61

Lorsque l'éclair part de l'Orient – ce qui correspond exactement au moment où Je commence à parler – au moment où l'éclair jaillit, toute l'empyrée est illuminé, et toutes les étoiles commencent à se transformer. Il semble que la race humaine toute entière subit une véritable action de purification et de tri. Sous la lueur de ce rayon de lumière de l'Orient, toute l'humanité est exposée dans sa forme originale, yeux éblouis, coincés dans la confusion ; ils sont même capables de dissimuler leurs laids caractères. Une fois de plus, ils ressemblent aux animaux fuyant Ma lumière pour aller trouver refuge dans les grottes de la montagne ; pourtant, pas un seul parmi eux ne peut se soustraire à Ma lumière. Tous les êtres humains sont sous l'emprise de la terreur et de l'inquiétude, tous attendent, tous observent ; avec l'avènement de Ma lumière, tous se réjouissent du jour où ils sont nés, et même tous le maudissent. Il n'est pas aisé d'articuler les émotions contradictoires ; les larmes d'autocorrection forment des rivières, et sont emportées dans un grand torrent, effacées en un clin d'œil sans laisser de trace. Encore une fois, Mon jour se fait pressant sur la race humaine, la réveillant une fois encore, lui offrant un repère pour un nouveau départ. Mon cœur bat et, en suivant les rythmes des battements de Mon cœur, les montagnes et les eaux bondissent de joie, et les vagues, donnant de la mesure, s'échouent sur les rocheux récifs. Il est difficile d'exprimer ce que Je ressens dans Mon cœur. Je veux que toutes les choses impures soient réduites en cendres sous Mes yeux, Je veux que tous les fils de la rébellion disparaissent de Mes yeux, qu'ils aillent sans tarder hors d'existence. Non seulement J'ai opéré un tout nouveau commencement dans la demeure du grand dragon rouge, mais J'ai également entrepris une nouvelle œuvre dans l'univers. Bientôt, les royaumes de la terre deviendront Mon royaume ; bientôt ils cesseront à jamais d'exister en raison de Mon royaume, parce que J'ai déjà obtenu la victoire, parce que J'en suis revenu triomphant. Le grand dragon rouge a épuisé tous les moyens imaginables pour perturber Mon plan, espérant effacer Mon œuvre sur la terre, mais ses stratagèmes mensongers seraient-ils assez forts pour M'ébranler ? Puis-Je avoir peur en perdant confiance suite à ses menaces ? Il n'y a jamais eu un seul être, que ce soit dans le ciel ou sur la terre, qui ne soit pas dans la paume de Ma main ; combien il est vrai que ce grand dragon rouge est un dispositif pour Me faire valoir ? N'est-il pas aussi un objet que Je pourrais manipuler de Mes mains ?

Lors de Mon incarnation dans le monde des humains, l'humanité est parvenue involontairement à ce jour grâce à Ma main providentielle, est arrivée involontairement à Me connaître. Mais, s'agissant de comment marcher sur le chemin qui reste à parcourir, personne n'en a la moindre idée, personne ne sait, et pas plus que personne n'a d'indice sur la direction dans laquelle ce chemin le conduira. Ce n'est que sous le regard bienveillant du Tout-Puissant qu'il sera donné à quiconque d'emprunter le chemin jusqu'à la fin ; ce n'est que guidé par l'éclair de l'Orient qu'on pourra être capable de franchir le seuil conduisant à Mon royaume. Parmi les hommes, y a-t-il un qui ait vu Mon visage, qui ait vu l'éclair de l'Orient ; encore moins, qui ait entendu la voix émanant de Mon trône ? En fait, depuis les anciens temps, pas un seul être humain est directement entré en contact avec Ma personne ; ce n'est qu'aujourd'hui, quand Je suis venu dans le monde, que les hommes ont une chance de Me voir. Mais même maintenant, les hommes ne Me connaissent toujours pas, tout comme ils regardent seulement Mon visage et entendent seulement Ma voix, mais sans comprendre ce que Je leur dis. Tous les hommes sont pareils. Faisant partie de Mon peuple, n'êtes-vous pas animés par une grande fierté lorsque vous voyez Ma face ? Et ne ressentez-vous pas la honte la plus abjecte parce que vous ne Me connaissez pas ? Je marche et Je vis parmi les hommes car Je suis devenu chair et Je suis venu dans le monde des humains. Mon but ce n'est pas simplement de permettre à l'humanité de contempler Ma chair ; plus important encore, c'est de permettre à l'humanité de Me connaître. En outre, Je vais, à travers Ma chair incarnée, condamner l'humanité pour ses péchés, vaincre le grand dragon rouge et saccager sa tanière.

Extrait de « Chapitre 12 » des Paroles de Dieu à l'univers entier

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe