En quoi consiste la poursuite de la vérité (16) Partie 3

La dernière fois, nous avons échangé sur le thème : « Un gentleman tient parole ». Il s’agit là d’un dicton que Satan utilise pour corrompre les gens en matière de conduite morale. La promotion de ce dicton a un impact significatif sur la pensée des gens et, comme d’autres dictons sur la conduite morale, il est absurde et n’est pas conforme aux faits. Peu importe ce que quelqu’un dit, du moment qu’il le fait, les autres pensent alors qu’il a une moralité noble et un caractère honorable, ce qui est à la fois ridicule et risible. Ce dicton est tout simplement identique aux autres dictons sur la conduite morale, dans la mesure où tous sont des hérésies et des idées fausses ridicules et risibles. Tous peuvent être qualifiés de la sorte et peuvent aussi être définis comme étant absurdes à l’extrême et incapables de résister à un examen approfondi. Examinons aujourd’hui le dicton sur la conduite morale : « Émerger immaculé de la vase, baigner dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant ». Avant d’échanger dans les règles sur ce sujet, avez-vous déjà réfléchi à la manière d’expliquer ce dicton ? Comment son essence peut-elle être disséquée ? Quels poisons porte-t-il en lui ? Quelles sont les pensées que Satan souhaite inculquer aux gens par le biais de ce dicton ? Quelle est l’intention malveillante de Satan ? Quel aspect des êtres humains Satan corrompt-il en utilisant ce dicton ? Avez-vous déjà réfléchi à ces choses-là ? Le dicton : « Émerger immaculé de la vase, baigner dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant » peut être expliqué simplement comme le fait de ne pas suivre de mauvaises personnes et d’être capable de se protéger des mauvaises influences. Si quelqu’un estime qu’une personne a « émergé immaculée de la vase », ou si la personne en question veut incarner ce dicton, de quel genre de personne s’agit-il, généralement ? Cet individu prétend être tout à fait incorruptible, droit, ouvert et irréprochable, un gentleman au caractère moral noble, mais il considère que cette ère, ce monde, cette humanité, et même ce pays, cette cour impériale et ces autorités ne sont pas comme cela. Ces gens-là n’examinent-ils pas habituellement les choses avec cynisme et ne se sentent-ils pas insatisfaits de la réalité ? Ils ont souvent l’impression d’avoir de hautes aspirations, mais d’être nés au mauvais moment, d’avoir du talent, mais de ne pas pouvoir l’utiliser. Ils croient que, dans l’administration comme dans la société, il y a toujours des gens abjects qui leur barrent la route, qu’ils ont un esprit grandiose et stratégique, qu’ils sont des individus exceptionnels, mais que personne ne reconnaît leur talent ou ne les laisse jamais gérer des tâches importantes. Ils sont insatisfaits de la réalité et deviennent cyniques, et ils utilisent donc cette expression – « Émerger immaculé de la vase, baigner dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant » – pour se décrire, et disent qu’ils se protégeront des mauvaises influences et seront impeccables. Pour le dire sans détour, des gens pareils se considèrent comme purs et nobles, et ils sont insatisfaits de la réalité. Ils n’ont pas forcément de véritables talents ou de réelles capacités, et les perspectives dans lesquelles ils considèrent les gens et les choses, et se comportent et agissent, ne sont pas nécessairement correctes ou concrètes et, bien sûr, ils ne sont pas non plus nécessairement capables d’accomplir quoi que ce soit. Et pourtant, ils croient se distinguer des gens ordinaires et ils ne cessent de soupirer : « Le monde entier est trouble, moi seul suis pur. Tout le monde est ivre, moi seul suis sobre », comme s’ils étaient désillusionnés par le monde mortel et voyaient souvent le mal et l’obscurité du monde. Pour être précis, les gens comme cela sont cyniques. Ils détestent les secteurs politiques et commerciaux et ils détestent les milieux littéraires, artistiques et éducatifs. Ils détestent les perspectives des intellectuels sur leurs poursuites et méprisent les paysans et ceux qui ont des croyances religieuses. Quel genre de gens sont-ils ? Ne sont-ils pas un genre à part ? Ne sont-ils pas anormaux d’une certaine manière ? Ces gens-là n’ont pas de réelles capacités ou de réelles connaissances. Si tu leur demandes d’effectuer un travail concret, ils ne seront pas forcément à la hauteur de la tâche. Ils aiment se plaindre et, dans leur temps libre, ils publient des articles et des recueils de poèmes pour divulguer des affaires sur la politique, le gouvernement, la société et les individus d’un certain groupe au cours d’une certaine période. Un jour, ils critiquent ceci et le lendemain, cela. Ils parlent avec éloquence, mais se mettent dans le pétrin dès qu’ils font quoi que ce soit. Au bout du compte, ils ne s’accordent avec personne, ils ne peuvent rien accomplir où que ce soit, et ils ne sont pas à la hauteur de leur métier. Ils croient à tort : « J’ai tellement de talent ! Les gens ordinaires ne sauraient atteindre le domaine de ma pensée ! » Ils se sentent découragés, troublés et déprimés dans leur cœur. Dans leur temps libre, ils errent, et chaque fois qu’ils vont dans un endroit présentant un intérêt historique, ils s’écrient : « Je suis un génie contrarié ! Je suis un individu exceptionnel, mais rares sont ceux qui savent reconnaître le vrai talent ! J’ai de hautes aspirations, c’est simplement dommage que je sois né au mauvais moment et que je n’aie pas de chance ! » Ils se croient toujours ambitieux et pleins de connaissances, mais n’arrivent jamais à sortir du lot ou à être placés à une position élevée par quelqu’un de puissant. Ils deviennent donc cyniques et insatisfaits, ils méprisent tout le monde, jusqu’à ce qu’ils finissent par se retrouver tout seuls. N’est-ce pas pitoyable ? Pour parler franchement, des gens pareils sont une bande de fous prétentieux, extrêmement distants et insatisfaits de la réalité, et ils ont toujours l’impression de ne pas réussir. En réalité, ces gens ne sont rien, ils ne peuvent rien accomplir, ils font tout de travers, et quand ils acquièrent un peu de savoir, ils se vantent en en parlant continuellement. Dans les temps anciens, de telles personnes récitaient des poèmes, écrivaient des odes et faisaient étalage de leurs compétences littéraires avec un air pédant. Aujourd’hui, des gens pareils ont beaucoup plus d’occasions de se vanter. Ils peuvent créer leurs propres médias, publier des commentaires sur des blogs, etc. Dans certains pays où les systèmes sociaux sont relativement libres, ils exposent fréquemment le côté sombre de divers secteurs, par exemple les aspects sombres et malfaisants des secteurs littéraire, artistique, commercial, politique et culturel. À longueur de journée, ils critiquent ceci et rabaissent cela, se croyant eux-mêmes tellement talentueux. À l’origine du fait qu’ils font toutes ces choses, se trouve leur croyance que tout en eux est bon et juste, et qu’ils ont atteint grandeur, gloire et exactitude. Pour être précis, ils se protègent des mauvaises influences, et ils « émergent immaculés de la vase, baignent dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyants ». Ils croient voir tout clairement et pouvoir tout comprendre. Ils usent de critiques voilées à l’encontre de tous ceux qui entreprennent quelque chose et ils les considèrent avec mépris et dédain. Ils trouvent toujours à redire à tout ce que les autres font, ils les critiquent et les rabaissent. En réalité, ils n’ont aucune idée de ce qu’ils sont eux-mêmes, ils n’ont jamais su quelle perspective et quelle position prendre qui seraient correctes et appropriées quand ils disent des choses. Ils savent seulement comment avoir la langue bien pendue et acérée. Y a-t-il beaucoup de gens comme ça dans la société ? (Oui.) Que sont ces gens ? Pour le dire précisément, il s’agit d’une bande de fous prétentieux qui se croient purs et nobles. Il y a eu beaucoup de gens comme ça tout au long de l’histoire, n’est-ce pas ? (Oui.) Comment décrire et définir ces gens-là ? Ne sont-ils pas des idéalistes ? Pour être précis, ces gens-là sont des idéalistes. Ils ne sont pas disposés à vivre dans l’actuel environnement de vie réel, et ils ont constamment la tête dans les nuages, remplie de choses éthérées, vides de sens, invisibles et intangibles. Ils vivent dans un monde inexistant et éthéré : on appelle ces gens-là des idéalistes. Alors, quelle perspective adoptent-ils pour évaluer les autres ? Ils se posent en champions de la morale et leur point de départ pour évaluer les autres est le suivant : « Je peux voir clairement votre côté malfaisant et sombre, et l’exposer. Que je sois capable d’exposer les choses mauvaises et le mal que vous faites prouve que je ne suis pas comme vous. » Le sens implicite de ce qu’ils disent est qu’il faut « “Émerger immaculé de la vase, baigner dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant”. Vous avez tous été contaminés par cette tendance malfaisante. Vous n’êtes pas des gens bien. » Ne sont-ils pas là en train de se croire purs et nobles ? Ne sont-ils pas là en train de se surestimer et d’être prétentieux ? N’est-ce pas là une tentative déguisée de s’élever sous couvert de critiquer la réalité, d’exposer le côté sombre de la société et d’être insatisfaits de la réalité ? (Si.) Alors, comment définissons-nous des gens pareils ? Il y a un dicton populaire qui dit : « J’ai déjà rencontré des gens dépourvus de toute honte, mais je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi dépourvu de honte que toi ». Cela ne décrit-il pas ces gens-là ? (Si.) Ils sont dépourvus de toute honte. Ils ont une bouche qui ne parle que du bien et du mal, et des yeux qui ne voient que les défauts et les imperfections des autres. Avec leur langue acérée, ils exposent publiquement les défauts et les imperfections des autres, et ce faisant, ils expriment leurs propres opinions et montrent aux autres comment ils se protègent des mauvaises influences et combien ils sont uniques et nobles. Sont-ils vraiment nobles ? Sont-ils vraiment uniques ? Ils sont simplement comme tout le monde. Quelles que soient les méthodes que les autres utilisent pour poursuivre la gloire et le gain, ces méthodes crèvent les yeux. Ces gens-là, par contre, prennent des airs dignes, leur exposition et leur critique des autres servent de sujets et font office de tremplins grâce auxquels ils s’élèvent et se promeuvent, et ils utilisent ces moyens pour devenir célèbres et influents. Ne poursuivent-ils pas eux aussi la gloire et le gain ? Leurs objectifs ne sont-ils pas exactement les mêmes ? Les résultats ne sont-ils pas exactement les mêmes ? Ils utilisent simplement des moyens et des méthodes différents, c’est tout. C’est exactement comme insulter quelqu’un en utilisant un langage poli ou l’insulter en utilisant un langage grossier : la nature insultante reste exactement la même. Les autres deviennent célèbres d’une certaine manière et ces gens-là deviennent célèbres d’une autre manière : le résultat final est le même, tout comme l’intention, le but et la motivation, il n’y a donc absolument aucune différence.

En ce qui concerne les gens qui, au sein de la société, prétendent « émerger immaculé de la vase, baigner dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant », nous les avons définis comme des idéalistes. Ces gens-là ont comme caractéristiques d’être exceptionnellement distants, de se croire meilleurs que n’importe qui d’autre et de considérer tous les autres comme insatisfaisants. En fin de compte, ces gens en concluent : « Vous êtes tous embourbés dans la vase et embourbés dans des tendances malfaisantes. Je vous ai surpassés et j’“émerge immaculé de la vase, je baigne dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant” ». Voilà leur prétention et voilà combien ils sont insatisfaits de la réalité, comme s’ils étaient eux-mêmes des plus saints et des plus purs. En fait, parce qu’ils ne sont pas aussi compétents que les autres et qu’ils ne disposent pas des mêmes moyens que les autres, parce qu’ils cherchent toujours à se démarquer de la foule, sans jamais y parvenir, parce qu’ils poursuivent toujours des choses idéales, éthérées et vides de sens, mais sans jamais être satisfaits et sans jamais pouvoir faire de ces choses une réalité, et parce qu’ils n’ont aucune envie de se confronter à la réalité ou d’abandonner leurs idéaux, sur le plan formel, ils n’ont d’autre choix que de se tenir à l’écart des milieux officiels, politiques, artistiques, littéraires et culturels. Parce qu’ils ne sont pas les bienvenus dans de tels milieux, qu’ils ne peuvent pas s’en faire accepter, qu’ils ne peuvent pas réaliser leurs ambitions et que leurs idéaux et leurs aspirations ne peuvent pas se réaliser, au bout du compte, ils proclament qu’ils « émergent immaculés de la vase, baignent dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyants », et disent qu’ils nagent à contre-courant, qu’ils ont un caractère moral noble, et ils utilisent ce genre de dictons pour se consoler. Savez-vous comment discerner de telles personnes, maintenant que nous avons échangé sur elles de cette manière ? Ces gens-là, que sont-ils exactement, par essence ? Ils ne sont rien, mais ils sont quand même prétentieux. Est-ce là une évaluation exacte ? (Oui.) Les gens comme cela ont tellement d’idéaux, mais aucun de ces idéaux ne peut être réalisé et aucun d’entre eux n’est conforme à la réalité non plus. Ces choses auxquelles ils pensent sont toutes vides et irréalistes. À longueur de journée, ces gens-là ne font aucun travail à proprement parler, ils ne savent que réciter de la poésie et composer des odes, critiquant ceci, rabaissant cela : ainsi, ils ne font aucun travail à proprement parler, n’est-ce pas ? Leur essence est visible dans leur comportement : ils n’ont aucun talent ou connaissance réels, leurs pensées et leurs opinions sur la réalité et la vie sont toutes vides, vagues et irréalistes, c’est pourquoi ils peuvent suivre l’idée fausse selon laquelle il faut « émerger immaculé de la vase, baigner dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant ». Ils s’efforcent d’être comme cela, en espérant que plus de gens seront comme cela aussi, ce qui est fallacieux. Si les gens sont comme cela, alors que peuvent-ils accomplir ? Pour être précis, les gens comme cela n’ont pas d’objectif ou de direction authentiques dans la vie, ils n’ont pas de vraie croyance, de véritable choix dans la vie ni de chemin de pratique correct. À longueur de journée, leurs pensées vagabondent, de manière débridée, ils entretiennent toutes sortes d’idées farfelues, leur esprit est rempli de choses chaotiques, vides de sens et irréalistes, dont aucune n’est réaliste, et ces gens-là sont en fait une espèce séparée de l’humanité. Leur pensée est à la fois vide et incroyablement absurde et extrême. Quel que soit le groupe de personnes dont ils font partie, et qu’ils appartiennent à la classe supérieure, à la classe moyenne ou à la classe inférieure de la société, ils ne s’entendent jamais avec les autres et ne peuvent jamais être acceptés par les gens. Pourquoi cela ? Parce que les raisonnements, les poursuites et les perspectives qui sont les leurs, et en fonction desquels ils considèrent les gens et les choses, sont extrêmes et d’un genre différent. Pour être poli, ces gens-là sont des idéalistes, mais pour être précis, ils ont une maladie mentale et une anormalité mentale. Dites-Moi, des malades mentaux peuvent-ils s’entendre avec des gens normaux ? Non seulement ils ne peuvent pas s’entendre avec leurs amis et leurs collègues de travail, mais ils ne peuvent même pas s’entendre avec leur propre famille. Quand ces gens-là avancent leurs opinions et qu’ils font des déclarations, les autres se sentent mal à l’aise, ils ont de l’aversion pour eux et ne veulent pas les entendre du tout. Les déclarations en question ne tiennent pas la route et ne fonctionnent pas dans la vie réelle. Dans la vie réelle, les difficultés auxquelles les gens sont confrontés peuvent émerger en eux, elles peuvent résulter des environnements objectifs des gens, ou bien elles peuvent concerner les principales nécessités quotidiennes de la vie : comment se confronter à ces choses, les gérer et les résoudre ? En matière de difficultés mineures, il y a celles qui concernent les principales nécessités quotidiennes de la vie, tandis qu’en matière de difficultés majeures, il y a celles qui sont liées au regard que les gens portent sur la vie, à leurs règles de vie, au chemin qu’ils suivent et à leurs croyances, et ce sont ces problèmes qui sont les plus réels. Pourtant, ces idéalistes veulent toujours se détacher de ces problèmes-là et ils ne veulent jamais vivre des situations de la vie réelle. Leurs opinions, leurs perspectives et le point de départ à partir desquels ils considèrent les gens et les choses ne reposent pas sur ces problèmes réels, mais sont plutôt erratiques et sans contrainte. Tu ne sais jamais ce qu’ils pensent, comme si leurs pensées étaient celles d’un extraterrestre, des choses que les gens d’ici-bas n’ont jamais entendues auparavant, des choses qui leur paraissent anormales. Qui veut entendre quelqu’un dire des choses anormales ? Quand les gens rencontrent une personne de ce genre pour la première fois et qu’ils l’entendent parler, ils peuvent avoir l’impression que ce qu’elle dit est vraiment original et nouveau, plus perspicace et plus intelligent que ce que disent les gens ordinaires. Mais au bout d’un moment, ils se rendent compte que ce ne sont que des bêtises, alors ils ne font plus attention à cette personne, ils ne l’écoutent plus et rien de ce qu’elle dit n’entre ni dans leurs oreilles ni dans leur cœur. Cette personne est-elle capable de le percevoir quand les autres adoptent une telle attitude à son égard ? Elle en prend conscience à mesure que le temps passe et elle se dit dans son cœur : « Personne ne m’aime, c’est à n’y rien comprendre ! Pourquoi ne m’aime-t-on pas ? Soupir… c’est parce que je suis un individu exceptionnel, mais rares sont ceux qui savent reconnaître le vrai talent ! » Tu vois, cette personne est toujours prétentieuse, elle se prend toujours pour quelqu’un de talentueux, d’intelligent, de compétent, alors qu’en fait, elle n’est rien. Peu importe le groupe de gens dans lequel elle se trouve, pour elle, le résultat final, et sa fin, sont toujours le rejet. C’est parce qu’elle suit le dicton : « Émerger immaculé de la vase, baigner dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant ». Si tu as jamais voulu être comme cette personne, alors, Je te le dis, cesse immédiatement, car ces gens-là ne sont pas normaux. Si tes raisonnements et le bon sens de ton humanité sont normaux, alors tu devrais faire ce qu’il t’incombe de faire, et ce que tu peux faire, et ne pas chercher à être l’un de ceux qui « émergent immaculés de la vase, baignent dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyants ». Ces gens-là constituent un type d’être humain dégénéré et différent, et ils ne sont pas normaux.

À présent que nous avons fini de disséquer l’essence de ceux qui « émergent immaculés de la vase, baignent dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyants », parlons des problèmes d’insatisfaction vis-à-vis de la réalité et des problèmes de cynisme que nous avons mentionnés quand nous avons exposé ces gens-là. Certains sont persuadés de ceci : « Puisque nous croyons en Dieu, nous devrions comprendre le côté sombre de la société et les tendances malfaisantes au sein de la société et ne pas les suivre. Il nous faut aussi comprendre la politique, la malfaisance de l’humanité, les diverses pratiques courantes de l’humanité et toutes les choses sombres et malfaisantes de l’humanité qui sont présentes à différentes époques, dans différents coins du monde, parmi les gens de différentes origines et au sein de différents groupes. Ce faisant, nous développerons notre discernement. » Est-ce là ce que Dieu exige de l’homme ? Avant que nous échangions sur ce sujet, certains d’entre vous en ont peut-être fait leur poursuite, mais à présent, Je te le dis clairement, ce n’est pas quelque chose que tu es obligé de faire et ce n’est pas ce que Dieu exige de toi. On ne te demande pas de comprendre ce monde, cette société et l’humanité, ou ce secteur politique, commercial, littéraire ou religieux, ou toute pratique courante issue de la société, ou la méthode de fonctionnement de n’importe quel groupe ou force au sein de la société, et ainsi de suite, ce n’est pas une leçon qu’il t’est nécessaire de tirer. Tu n’as pas à être insatisfait de la réalité et tu n’as pas à te protéger des mauvaises influences. Ce n’est pas la position ou la perspective que tu devrais prendre, et ce n’est pas l’opinion que tu devrais adopter. Dieu t’a choisi et t’a permis de croire en Lui et de Le suivre. Il ne te demande pas d’être opposé à l’humanité, à la société, à la politique ou à l’État, et Il ne te demande pas non plus de t’opposer à un groupe, une origine ou une religion. Il te demande simplement de Le suivre et de rejeter Satan, de venir devant Lui, d’accepter Ses paroles, de te soumettre à Ses paroles, de suivre Sa voie, de Le craindre et de t’éloigner du mal. Dieu ne t’a jamais demandé d’être opposé à l’humanité, à la société ou à l’État. Pour être plus précis, Dieu ne t’a jamais demandé de t’opposer à un gouvernement, un système social ou politique, ou à une politique en particulier : Dieu ne t’a jamais demandé de faire une chose pareille. Certains disent : « Toute l’humanité nous rejette, s’oppose à nous et nous persécute. Est-il mal que nous nous élevions contre elle, que nous nous opposions à elle et que nous la combattions ? Tous sont contre nous, alors pourquoi ne pourrions-nous pas être contre eux ? » Peu importe comment tu raisonnes ou agis sur le plan personnel, ou à quel genre d’opinions tu souscris personnellement en ce qui concerne la société, le monde et les systèmes politiques nationaux, c’est ton affaire à toi et cela n’a rien à voir avec la voie que Dieu te demande de suivre, ni rien à voir avec les enseignements ou les exigences de Dieu. Certains déclarent : « Puisque Tu dis que ces choses-là n’ont rien à voir avec les enseignements de Dieu, qu’elles ne sont pas ce que Dieu exige de nous ni ce que Dieu nous demande de faire, pourquoi alors Dieu expose-t-Il Satan, les tendances sociales, le côté sombre de la société, et même la religion ? » Dieu expose ces choses uniquement pour que tu puisses les comprendre, car ces choses que Dieu expose sont liées aux tempéraments corrompus des gens et aux opinions et notions qui défient Dieu que les gens ont. Par conséquent, dans ce genre de situation, nous devons nécessairement échanger sur de tels sujets et utiliser de tels exemples, le but étant de permettre aux gens de pouvoir connaître de façon plus précise et plus concrète les tempéraments sataniques révélés par l’humanité corrompue et de discerner toutes les différentes pensées et opinions fallacieuses, et les notions qui défient Dieu, que Satan leur inculque, voilà tout. Ce n’est pas fait pour que les gens puissent s’opposer personnellement à la politique, à la société et à l’humanité. Dieu n’a jamais demandé aux gens d’être insatisfaits de la réalité, d’être cyniques ou de se protéger des mauvaises influences. Certains disent : « Même si Dieu ne m’a jamais demandé d’être comme cela, je ne crois en Dieu que parce que je suis cynique et insatisfait de la réalité, parce que je sens qu’il y a de l’équité et de la justice dans la maison de Dieu et que la vérité y règne et parce que j’y suis traité équitablement. » C’est ton affaire et cela n’a rien à voir avec ce que Dieu exige. Bien sûr, chacun en vient à croire en Dieu pour des raisons différentes : certains croient en Dieu pour gagner des bénédictions, d’autres pour échapper aux désastres, d’autres pour guérir de leur maladie, d’autres pour avoir une bonne destination à l’avenir. Et puis, il y a ceux qui sont insatisfaits de la réalité, insatisfaits du monde, insatisfaits de la société, ou qui ont été traités injustement au sein de la société et qui viennent donc à la maison de Dieu pour y chercher du réconfort et un refuge. Chacun a ses propres opinions sur la croyance en Dieu et chacun a ses propres intentions originelles ou ses propres motivations pour croire en Dieu. Il y a aussi ceux qui n’ont pas ces choses-là dans le cœur, qui veulent simplement croire en Dieu et qui ont le sentiment que croire en Dieu est une bonne chose. En tout cas, quand ceux qui sont cyniques et insatisfaits de la réalité en viennent à croire en Dieu, Dieu ne les loue pas et ne les traite pas avec bonté simplement parce qu’ils sont un petit peu doués ou talentueux. La raison en est qu’ils n’acceptent pas la vérité, qu’ils sont extrêmement arrogants, imbus d’eux-mêmes et méprisants à l’égard des autres, et que les gens comme eux trouvent cela incroyablement difficile d’accepter la vérité. Vous ne devriez nourrir aucun espoir pour ces gens-là et vous ne devriez pas non plus être vous-mêmes des personnes de ce genre. Je vous demande seulement d’être honnêtes, de poursuivre la vérité, de vous soumettre aux paroles de Dieu, de craindre Dieu et de vous éloigner du mal. Par conséquent, ne va jamais croire que, simplement parce que tu es insatisfait de la société et que tu la comprends clairement, ou parce que tu t’es précédemment engagé dans un secteur particulier et que tu as une compréhension plus profonde du côté sombre de ce secteur, tu as un capital et une stature dans ta croyance en Dieu, que Dieu t’aime, que tu réponds aux normes requises par Dieu ou que tu es un être créé qualifié. Si tu crois vraiment une chose pareille, alors Je te le dis, tu as tort, les opinions sur la base desquelles tu mesures la situation sont erronées, la perspective dans laquelle tu vois les choses est erronée et la position que tu prends est erronée. Pourquoi dis-Je cela ? Je le dis parce que la position que tu prends et la perspective et les opinions selon lesquelles tu considères les gens et les choses ne sont pas basés sur les paroles de Dieu et n’ont pas la vérité comme critère. Si tu adoptes systématiquement la perspective des gens mondains et que tu te sens insatisfait de la réalité et cynique, alors tu détesteras ces gens-là, tu voudras les combattre et lutter contre eux, raisonner avec eux et débattre avec eux de ce qui est bien et de ce qui est mal. Tu voudras changer l’humanité, changer la société, et même changer le système politique d’un pays. Il y a même des gens qui voudront exposer le côté sombre de l’élite politique de leur nation, croyant qu’en faisant cela, ils rejetteront Satan et pratiqueront la vérité. Tout cela est erroné. Peu importe le nombre de choses qui se passent dans les sphères de l’élite politique, dans les milieux d’affaires ou dans les milieux artistiques et littéraires, rien de tout cela n’a le moindre rapport avec ta poursuite de la vérité. Peu importe ce que tu sais de ces choses-là, cela ne sert à rien du tout et cela ne démontre pas que tu connais l’essence de Satan ou que tu peux rejeter Satan du fond du cœur. Peu importe dans quelle mesure tu connais ou comprends ces choses et peu importe combien ta compréhension est spécifique, vraie ou précise, cela ne démontre pas que tu pratiques la vérité, que tu te connais, ou que tu dissèques les pensées et les opinions sataniques qui sont en toi, ni que tu aimes les paroles de Dieu et la vérité, et encore moins que tu crains Dieu. Ne va pas penser que, simplement parce que tu comprends un peu la société ou parce que tu connais de l’intérieur les règles d’un secteur ou des rumeurs que la plupart des gens ne connaissent pas, parce que tu es cynique et insatisfait de la société et que tu as le courage d’exposer le côté sombre de la société, tu es une personne noble et honorable, tu es au-dessus des autres et tu « émerges immaculé de la vase, baignes dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant ». Dieu ne veut pas de gens comme ça.

Avant d’en arriver à croire en Dieu, certains étaient craintifs et indécis, ils n’osaient pas exposer le côté sombre de la société, n’ayant pas le courage de le faire. À présent qu’ils croient en Dieu, ils sentent que Dieu les encourage et les soutient, et ils n’ont donc plus peur d’exposer de telles choses. Il y en a même qui vont à l’étranger, dans des pays démocratiques, et qui osent exposer certains des méfaits du démon qu’est le PCC. Ces gens-là ont ensuite le sentiment de comprendre la vérité, d’avoir une stature et d’avoir foi en Dieu. Ces pensées et ces opinions sont toutes erronées, et il est inutile pour ces gens-là de poursuivre ces choses. Que tu sois ou non insatisfait de la réalité et cynique, que tu sois ou non au-dessus du reste de la société et que tu sois ou non quelqu’un qui « émerge immaculé de la vase, baigne dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant », rien de tout cela n’a d’importance pour Dieu. Il n’examine pas ces choses-là. Qu’examine-t-Il ? Dieu examine d’abord si, oui ou non, tu reconnais les pensées et les opinions qui, tout au fond de ton cœur, viennent de Satan, et une fois que tu les as reconnues, Il regarde si tu les exposes et si tu t’ouvres aux autres à leur sujet et si tu les rejettes une fois que tu les as comprises clairement. En outre, Dieu examine si, oui ou non, tu poursuis consciemment la vérité dans la vie réelle, si tu cherches consciemment les vérités-principes dans ta façon de considérer les gens et les choses, et de te conduire et d’agir, et quelle est, au juste, ton attitude à l’égard de la vérité. C’est quelque chose que tu dois comprendre clairement dans ton cœur. Certains aiment bien discuter du passé et du présent, parler abondamment et passionnément des intrigues de cour historiques, en décrivant avec beaucoup de détails quels grands événements se sont produits à telle ou telle époque dans les sphères politiques, quelles étaient les questions de fond, qui jouait un rôle à des moments clés, et ainsi de suite. Ils pensent alors avoir une stature, être honnêtes et avoir un sens aigu de la justice, et ils disent : « Tu vois, je suis tellement insatisfait de la société. Mon regard pénètre l’obscurité de la bureaucratie et je la comprends tellement en profondeur et en totalité ! » Quel est l’intérêt de dire des choses pareilles ? Qui essaies-tu d’amadouer ? Dieu ? Es-tu en train de mettre en avant à quel point tu es intellectuel et que tu connais énormément de choses ? Tenir de tels propos est inutile. Je n’ai jamais regardé de bêtises sans valeur sur internet et Je ne Me suis jamais intéressé non plus à aucun genre de nouvelles ou d’informations. Pourquoi est-ce que Je ne regarde pas ces choses-là ? Parce qu’elles sont exaspérantes et dégoûtantes. Certains croient qu’une fois qu’ils en sont arrivés à croire en Dieu, ils ont forcément le sens de la justice, et ils font souvent des commentaires et brassent beaucoup de vent au sujet de gens connus, de célébrités et de politiciens, ils dévoilent au grand jour la vie privée de ces personnes dans l’espoir d’ouvrir les yeux de tout le monde. Ils ont l’impression d’être des touche-à-tout et des gens sages, de connaître tous les secrets, d’être tellement intelligents, instruits et honnêtes. Quel est l’intérêt de savoir ce genre de choses ? Cela montre-t-il que tu pratiques la vérité ? Cela montre-t-il que tu as compris la vérité ? Cela montre-t-il que tu as une stature ? (Non.) Tu n’arrêtes pas de parler de ces choses-là en société, c’est plus fort que toi, mais es-tu capable de dire quoi que ce soit sur la façon de faire les choses que tu as sous les yeux et le devoir que tu es censé faire en conformité avec les vérités-principes ? Tu n’en es pas capable. Tu ne trouves rien à dire. Peu importe tout ce que tu sais de ces choses au sein de la société, cela ne prouve pas que tu comprends la vérité ou que tu as une vraie stature. Ne va pas croire que, simplement parce que tu arrives à percer à jour les fausses nouvelles et les mensonges, tu as une stature, tu as renoncé au monde et rejeté Satan, que tu n’es plus d’accord avec Satan, que tu as foi en Dieu et que tu Lui es loyal : toutes ces opinions sont fallacieuses et aucune d’entre elles ne représente la vie du tout. Si tu te dis : « N’est-il pas vrai que plus je suis insatisfait de la réalité, expose le grand dragon rouge, déteste le grand dragon rouge, déteste le monde et suis cynique, plus Dieu est heureux et m’aime ? », alors, tu te trompes. Plus tu poursuis ces choses-là et plus tu suis ce chemin-là, moins Dieu t’aime et plus Il a de l’aversion pour toi. Comment se fait-il que plus tu poursuis ces choses mondaines, moins Dieu t’aime ? C’est parce que tu ne suis pas le bon chemin et que tu ne fais pas un travail approprié. Donc, quand tu as du temps, tu peux lire davantage les paroles de Dieu, écouter des hymnes, écouter les témoignages d’expérience de vie de tes frères et sœurs, et tout le monde peut réfléchir ensemble aux paroles de Dieu et échanger sur elles. Ne pose pas de questions sur les derniers cancans qui n’ont rien à voir avec ton entrée dans la vie ou ta poursuite du salut. Ce sont les gens qui n’ont rien de mieux à faire qui font cela. La façon dont la société évolue, le cours que prendra le monde, à quel point l’humanité est souillée et malfaisante, à quel point la politique est sombre… Ces choses-là ont-elles quoi que ce soit à voir avec toi ? Atteindrais-tu le salut si la société et le monde n’étaient pas sombres, malfaisants et souillés ? (Non.) Ces choses n’ont absolument rien à voir avec toi. Que tu puisses ou non atteindre le salut dépend uniquement de la quantité de vérité que tu acceptes et comprends, de la quantité de vérité-réalité dans laquelle tu entres et de ta capacité à accomplir correctement ton devoir : cela dépend uniquement de ces quelques éléments. Ne fais pas fréquemment des commentaires sur les gens connus et les célébrités en exposant le comportement honteux et abject de ces célébrités pour passer le temps, en mettant en avant à quel point tu es intelligent et à quel point tu es au-dessus des autres. Il est stupide de faire ces choses-là. Garde-toi d’être une personne de ce genre, c’est-à-dire une personne qui ne fait jamais le moindre travail approprié et qui ne suit pas le bon chemin.

Pour ce qui est de l’essence du dicton sur la conduite morale « Émerger immaculé de la vase, baigner dans l’onde claire sans pourtant sembler flamboyant », nous avons à présent bien échangé sur ce sujet et nous l’avons bien disséqué. De plus, n’avons-nous pas désormais échangé clairement sur l’attitude et les opinions concernant la façon de se conduire, telles que postulées par ce dicton, ainsi que sur ce que sont les exigences et l’attitude de Dieu ? (Si.) Comprenez-vous aussi maintenant le chemin que les gens devraient suivre ? (Oui.) Le cynisme dont nous discutons ici est-il une chose positive ? L’insatisfaction face à la réalité est-elle une chose positive ? Se protéger des mauvaises influences, est-ce une chose positive ? (Non.) Aucune de ces choses n’est positive. Nous pouvons dire avec certitude qu’il ne s’agit pas là de fondements sur lesquels te comporter et agir, que toutes ces choses ne devraient pas devenir des fondements sur lesquels te comporter et agir, et encore moins des principes sur lesquels te comporter et agir. Par conséquent, ce sont des choses que tu devrais abandonner et rejeter. Vous devriez discerner clairement ces dictons et ces théories issus de la culture traditionnelle, et y renoncer entièrement, et vous ne devriez pas prendre ces choses spécieuses pour la vérité ou les confondre avec la vérité. En effet, quel que soit le nombre d’années pendant lesquelles ces choses ont circulé au sein de l’humanité et quelle que soit la profondeur de leurs racines au sein de l’humanité, elles ne peuvent pas tenir un seul instant face à la vérité. Ce ne sont tout simplement pas des choses positives et elles ne méritent tout simplement pas d’être mentionnées en même temps que la vérité. Ces choses n’ont absolument aucun effet positif sur les gens. Non seulement elles ne peuvent pas guider les hommes et les amener sur le bon chemin, mais, au contraire, elles entraînent les hommes sur de mauvais chemins successifs, les rendant plus distants et effrontés, moins conscients d’eux-mêmes et moins raisonnables, ce qui fait que Dieu les déteste et éprouve du dégoût à leur égard. Si tu abandonnes ces choses, que tu abandonnes ces notions, que tu abandonnes ces pensées et ces opinions, ces méthodes et ces fondements sur la façon de considérer les gens et les choses et de te comporter et d’agir, qui viennent de Satan, et que tu viens devant Dieu et considères les gens et les choses et te comportes et agis entièrement selon les paroles de Dieu, alors ces choses-là n’auront aucun effet sur toi. Quant à la question d’être insatisfait de la réalité et de se sentir cynique, Dieu n’a pas besoin que tu fasses des efforts pour essayer de comprendre ou d’apprendre quelle noirceur se cache au sein de la société. Tu dois seulement savoir intégralement et par essence que le monde et l’humanité ont été corrompus par Satan et qu’ils se trouvent entre les griffes du malin. Qu’il s’agisse de tendances sociales, de coutumes, de culture traditionnelle, de connaissances, d’éducation – à n’importe quel niveau, quant à n’importe quel aspect, ou dans n’importe quel secteur –, tout cela est rempli des pensées et opinions de Satan, de ses hérésies et de ses idées fausses. Quels que soient le pays, l’ethnie, le groupe de gens ou l’organisation sociale, ni la vérité ni les paroles de Dieu n’ont d’emprise sur eux. Bien sûr, il est encore moins probable que l’équité ou la justice soient visibles en leur sein. C’est certain, et il te suffit simplement de le savoir. En dehors de cela, la chose la plus importante est de calmer ton cœur et de t’équiper davantage des paroles de Dieu, et de reconnaître en toi les hérésies, les idées fausses, les pensées et les opinions qui viennent de Satan. Ce n’est qu’avec une véritable compréhension de ces choses-là que tu pourras vraiment les percer à jour, ce n’est que lorsque tu les auras vraiment percées à jour que tu pourras sincèrement les rejeter et les abandonner, et ce n’est que lorsque tu les auras sincèrement abandonnées que tu pourras accepter la vérité et t’y soumettre sans réserve. Ainsi, le chemin que tu suivras sera le bon et il sera illuminé. Ton objectif sera aussi le bon et ton obtention du salut, au bout du compte, sera un fait indiscutable. C’est pourquoi tu ne dois absolument pas laisser les hérésies, les idées fausses, les pensées et les opinions que Satan t’inculque t’embrouiller l’esprit et voiler ta vision. Tu ne dois pas être cynique et insatisfait de la réalité et, de cette manière, devenir insensible, te bercer d’illusions et bercer les autres d’illusions. Au contraire, tu dois poursuivre la vérité, gagner la vérité, en faisant d’elle ta vie, vivre la ressemblance d’un véritable être humain et bien accomplir ton devoir. Voilà le travail qui t’est propre et c’est le chemin que tu devrais suivre désormais. Quant à l’état de la société, du pays ou de n’importe quel secteur, ces choses n’ont rien à voir avec toi. Pourquoi ? Parce qu’elles n’ont aucun effet sur ta poursuite de la vérité, qu’elles n’ont aucun rapport avec ta poursuite de la vérité, aucun rapport avec ta fin et aucun rapport avec ton obtention du salut. Comprends-tu ? (Oui.) Une fois que tu auras compris cela, tu devrais voir clairement comment poursuivre la vérité et gagner la vie.

Le 14 juillet 2022

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp