L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Le mystère de la « résurrection d’un mort »

12

Li Cheng

Frères et sœurs, que la paix repose sur vous ! Rendons grâce au Seigneur pour Ses préparatifs qui nous ont permis de communiquer ici les vérités de l’Écriture. Que le Seigneur nous guide. Aujourd’hui, je veux parler à tous du thème de la « résurrection d’un mort ».

Comme les gens qui croient au Seigneur le savent tous, la « résurrection d’un mort » fait référence au temps où Jésus reviendra. C’est aussi une situation que nous, chrétiens, attendons de voir avec impatience. À présent, comment au juste un « mort » peut-il être ressuscité ? Beaucoup de gens penseraient aux versets 5-6 du chapitre 37 du livre d’Ézéchiel : « Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel, à ces os: Voici, je vais faire entrer en vous un esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai des nerfs, je ferai croître sur vous de la chair, je vous couvrirai de peau, je mettrai en vous un esprit, et vous vivrez. Et vous saurez que je suis l’Éternel. » Dans l’évangile de Jean, au chapitre 6, verset 39, Jésus dit : « Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. » Au chapitre 15 du premier livre aux Corinthiens, versets 52-53, on lit : « en un instant, en un clin d’oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. » De plus, si les gens lisent le sens littéral de la Bible, ils croiront que dans les derniers jours, lorsque le Seigneur sera sur le point de descendre, il y aura beaucoup de grandes choses miraculeuses qui arriveront. Par Sa toute-puissance, Il ressuscitera le corps des saints qui sont restés endormis pendant des générations. Il les relèvera de leur tombe, du profond de la terre ou du fond de la mer. Les milliers de squelettes qui ont déjà pourri sous le sol ou dans la mer recevront instantanément une vie nouvelle. La pourriture disparaîtra par magie et ils entreront dans la gloire. Comme cette scène serait spectaculaire ! […] Telles sont aussi nos perspectives et nos imaginations au sujet de la « résurrection d’un mort ». Comment au juste cette prophétie sera-t-elle réalisée ? Cela va-t-il être aussi miraculeux que nous l’imaginons ? Le Seigneur accomplira-t-Il cette chose conformément à nos imaginations ?

Nous le savons tous : la sagesse de Dieu est plus élevée que les cieux. Ce que Dieu fait dépasse nos pensées et notre imagination. Dans la Bible, il a été rapporté : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées » (Esaïe 55:8-9). En tant que créations devant Dieu, nous sommes aussi insignifiants et abaissés que la poussière. Nous ne serons jamais capables de sonder l’œuvre de Dieu. Cela ressemble aux écrits bibliques sur Jésus qui parle à Nicodème à propos de la vérité de la nouvelle naissance : « Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu » (Jean 3:3). Nicodème a compris les paroles de Jésus dans un sens littéral. Il a cru que « naître de nouveau » voulait dire sortir une seconde fois du ventre de sa mère. En utilisant ses méninges et son imagination, il a compris un sujet spirituel comme s’il s’agissait d’un sujet du monde matériel. Cette sorte d’acceptation est très fautive. De plus, lorsque Jésus parlait avec la Samaritaine, Il a dit : « Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif » (Jean 4:14). Sur le coup, la Samaritaine n’a pas compris ce que le Seigneur disait. Elle pensait que l’eau que le Seigneur offrait était la même que l’eau que boivent les hommes. Par conséquent, elle a dit : « Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici » (Jean 4:15). En fait, l’« eau » à laquelle Jésus faisait référence était la parole du Seigneur. Il faisait référence à l’eau de la vie. La Samaritaine n’a compris que le sens littéral de ce que Jésus a dit et, par conséquent, en a mal compris le sens. À partir de cela, nous pouvons voir que la parole de Dieu est la vérité. Elle dissimule le mystère de l’œuvre de Dieu. Si Dieu ne révélait pas ces mystères, notre compréhension serait très limitée. De même, si nous ne comprenons que le sens littéral de la prophétie « résurrection d’un mort », ne commettrions-nous pas la même erreur que celle que Nicodème et la Samaritaine ont commise ? Ainsi, quand il s’agit de prophéties, nous devons rester révérencieux, approfondir notre recherche, éviter d’interpréter le texte de façon littérale, nous garder de nous appuyer sur nos imaginations et sur nos notions pour trancher et, qui plus est, nous ne devons pas compter sur notre propre interprétation personnelle pour expliquer la prophétie.

À présent, à quoi au juste la « résurrection d’un mort » fait-elle référence ? À quoi un « mort » et un « vivant » font-ils référence ? Pendant des milliers d’années, pas une seule personne n’a été capable de répondre clairement à cette question. Seul Dieu est capable de dévoiler ces mystères. À présent, Dieu est déjà revenu sous la forme du Dieu Tout-Puissant incarné. Il a exprimé des millions de paroles et dévoilé tous les mystères qui sont à l’intérieur de la Bible. Jetons tous un coup d’œil ensemble sur les paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « Dieu a créé l’homme, ensuite l’homme a été corrompu par Satan et cette corruption a transformé les gens en cadavres. Ainsi, après que tu auras changé, tu seras différent de ces cadavres. Ce sont les paroles de Dieu qui donnent la vie aux esprits des gens et les font renaître, et quand les esprits des gens renaîtront, ils seront vivants. La mention des « morts » fait référence à des cadavres qui n’ont pas d’esprit, des gens dont l’esprit est mort. Quand les esprits des gens reçoivent la vie, ils deviennent vivants. Les saints dont on a parlé auparavant se réfèrent aux hommes qui sont devenus vivants, ceux qui avaient été sous l’influence de Satan, mais qui ont vaincu Satan. […] À l’origine l’homme créé par Dieu était vivant, mais, à cause de la corruption de Satan, l’homme vit au milieu de la mort sous l’influence de Satan, et donc ces gens sont devenus des morts qui n’ont pas d’esprit, ils sont devenus des ennemis qui s’opposent à Dieu, ils sont devenus les outils et les captifs de Satan. […] Les morts n’ont pas d’esprit, sont engourdis à l’extrême et s’opposent à Dieu. En plus, ils ne connaissent pas Dieu. Ils n’ont pas la moindre intention d’obéir à Dieu, ils se rebellent contre Lui, s’opposent à Lui et n’ont pas la moindre loyauté. L’esprit des vivants est né à nouveau, obéit à Dieu et est fidèle à Dieu. Ces vivants possèdent la vérité et le témoignage. Ils sont les seuls à plaire à Dieu dans Sa maison. Dieu sauve ceux qui peuvent devenir vivants, voir le salut de Dieu, être fidèles à Dieu et qui sont prêts à chercher Dieu. Il sauve ceux qui croient en l’incarnation de Dieu et en Son apparition » (« Es-tu devenu vivant ? », La Parole apparaît dans la chair).

Les paroles de Dieu Tout-Puissant nous ont expliqué ce que « personne morte » et « personne vivante » veulent dire. Au commencement, Dieu a créé les ancêtres du genre humain, Adam et Ève. Ils étaient des êtres humains vivants dotés d’un esprit. Ils étaient des personnes qui étaient consciencieuses et intelligentes et ils étaient capables de manifester Dieu et d’honorer Dieu. Ensuite, ils ont été tentés par Satan et ont mangé du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Par conséquent, ils ont été remplis du poison de Satan. Ils n’étaient plus dévoués à Dieu ni n’obéissaient à Dieu. Ils avaient perdu l’image de l’homme que Dieu avait créé au départ. Même si leur corps était encore vivant, aux yeux de Dieu, ils étaient déjà devenus des morts sans esprit. Actuellement, nous nous faisons corrompre de plus en plus profondément par Satan. Nous sommes remplis de tempéraments sataniques corrompus comme l’arrogance, l’égoïsme, la traîtrise, la malveillance et l’avidité. Cela a atteint un point tel que lorsque nous rencontrons quelque chose qui n’est pas conforme à nos notions, nous nous plaignons auprès de Dieu, jugeons Dieu, résistons à Dieu et trahissons Dieu. Aux yeux de Dieu, nous sommes des morts sans esprit. À partir de là, nous pouvons voir que « mort » renvoie à ceux qui vivent sous l’influence de Satan, à ceux qui ont une nature corrompue qui résiste à Dieu et à ceux qui sont des ennemis de Dieu. À l’inverse, « vivant » renvoie à ceux qui se sont débarrassés du tempérament satanique corrompu, à ceux qui ont restauré leur conscience et leur bon sens, à ceux qui comprennent Dieu, à ceux qui obéissent à Dieu et à ceux qui aiment Dieu. Ces gens-là ont dans leur cœur une place pour Dieu. En toutes choses, ils sont capables de chercher la vérité, de saisir les intentions de Dieu, de mettre en pratique la vérité des paroles de Dieu et de ne plus dépendre des règles de vie de Satan. Ce sont des gens qui ont triomphé de l’influence de Satan et sont retournés à Dieu. Ce sont des personnes vivantes dotées d’un esprit et elles ont véritablement été ressuscitées d’entre les morts.

Après avoir compris la différence entre une « personne morte » et une « personne vivante », certains frères et sœurs peuvent demander : comment la prophétie de la « résurrection d’un mort » sera-t-elle accomplie ? Avant de répondre à cette question, penchons-nous sur un exemple. Même si nos péchés ont été expiés par Jésus et pardonnés, la racine de notre péché n’a pas été éradiquée. Nous vivons encore à l’intérieur d’un tempérament satanique corrompu. Nous commettons des péchés et les admettons jour après jour. Par exemple : nous sommes incapables d’adhérer aux commandements de Dieu et nous sommes incapables de mettre en action les paroles du Seigneur. Nous sommes comme ceux du monde séculaire qui suivent les courants du monde en convoitant les richesses et les plaisirs charnels. Nous sommes arrogants et prétentieux, malhonnêtes et perfides, égoïstes et infâmes. Nous sommes contrôlés par notre nature satanique. Nous contredisons Dieu et résistons à Dieu fréquemment. Nous aimons nous manifester au milieu des foules. Nous nous portons témoignage à nous-mêmes pour que les autres nous tiennent en haute estime et nous nous disputons avec Dieu au sujet du statut. Pour notre propre bénéfice personnel, nous sommes capables de faire des choses perfides, de dire des mensonges pour tromper les gens et d’être en conflit ouvert avec les autres ou de manœuvrer secrètement contre eux. Nous sommes même capables de prêter de faux serments et de faire des promesses creuses devant le Seigneur. Pendant que notre bouche dit que nous aimons le Seigneur, nous sommes essentiellement en train de négocier avec le Seigneur. Extérieurement, nous travaillons dur, nous nous dépouillons et nous nous dépensons, mais nous faisons ces choses-là dans l’espoir d’obtenir des dons et des bénédictions de Dieu en échange. Nous croyons en Dieu, pourtant, nous n’honorons pas Dieu pour Sa splendeur. Nous n’avons pas de place pour le Seigneur à l’intérieur de notre cœur. Au lieu de cela, nous vénérons des célébrités, des gens importants, des pasteurs, des anciens, etc. Si nous sommes incapables de purifier nos tempéraments corrompus, comment pouvons-nous devenir des personnes vivantes et comment pouvons-nous atteindre l’approbation de Dieu et entrer dans le royaume des cieux ? Par conséquent, nous avons encore besoin que Dieu décrète une étape supplémentaire du salut.

Jésus a dit : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). Il est clair que Dieu reviendra dans les derniers jours pour exprimer la vérité et accomplir la phase finale de Son œuvre qui consiste à donner la vie à l’homme. Les paroles de Dieu Tout-Puissant disent : « Si les gens veulent devenir des êtres vivants, rendre témoignage à Dieu et être approuvés par Dieu, ils doivent accepter le salut de Dieu, ils doivent se soumettre volontiers à Son jugement et Son châtiment et ils doivent accepter volontiers l’émondage et le traitement de Dieu. Ils gagneront le salut de Dieu et deviendront des êtres vivants seulement quand ils seront en mesure de mettre en pratique toutes les vérités que Dieu exige » (« Es-tu devenu vivant ? », La Parole apparaît dans la chair). Dans les derniers jours, afin de nous sauver de l’influence de Satan, Dieu S’est une fois encore incarné. Il utilise le nom de Dieu Tout-Puissant pour déployer Son œuvre du jugement qui commence à partir de Sa maison. Nous avons fait l’expérience du jugement et du châtiment, du traitement, de l’émondage et de l’épuration par les paroles de Dieu. Nous comprenons véritablement le fait de notre propre résistance et de notre propre contradiction vis-à-vis de Dieu et le fait de notre nature et de notre essence sataniques. En même temps, nous avons une parcelle de compréhension du juste et saint tempérament de Dieu. Nous voyons que le salut de Dieu est très concret. De plus, nous haïssons et trahissons notre propre tempérament satanique. Nous sommes prêts à mettre la vérité en action, à dépendre des paroles de Dieu pour vivre en êtres humains, à nous débarrasser de notre tempérament corrompu et à répondre aux intentions de Dieu. Nous avons reçu les vérités que Dieu exprime et en avons fait notre vie. Nous avons atteint une véritable obéissance à Dieu, l’amour pour Dieu et nous vivons sous une forme véritablement humaine. C’est ainsi qu’une « personne morte » peut se transformer en une « personne vivante ». C’est la résurrection d’entre les morts. Cela accomplit aussi les paroles de Jésus : « Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour » (Jean 6:39). À l’évidence, la « résurrection » est accomplie à travers l’œuvre du jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et elle n’est pas aussi surnaturelle que les gens se l’imaginent. Frères et sœurs, ce que Dieu veut, ce sont des vivants, et non des morts. Seuls les vivants peuvent honorer Dieu et porter témoignage à Dieu. Seuls les vivants sont qualifiés pour hériter de la promesse de Dieu : entrer dans le royaume des cieux. Tant que nous acceptons l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, faisons l’expérience des paroles de jugement et de châtiment de Dieu et acceptons que la vérité soit notre vie, nous pouvons être ressuscités d’entre les morts !

Rendons grâce à Dieu ! Toute la gloire appartient à Dieu !