Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Un sermon sur Matthieu 24:23-24 : Comment distinguer le vrai Christ des faux Christs

10

Il se produit maintenant toutes sortes de catastrophes, et les prophéties de la Bible qui concernent la venue du Seigneur sont largement accomplies. Au fond d’eux-mêmes, beaucoup de frères et sœurs ont l’impression que le Seigneur est peut-être déjà revenu, et tous le cherchent. Cependant, nombreux sont ceux qui pensent à ces versets de la Bible : « Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » (Matthieu 24:23-24). Même s’ils entendent quelqu’un attester que le Seigneur est revenu, ils ne cherchent pas et n’enquêtent pas à ce propos, mais suivent le monde religieux et s’accrochent à l’idée que « tout message prêchant que le Seigneur est revenu dans la chair est faux ». Si nous faisons cela, pourrons-nous accueillir le retour du Seigneur ? Le Seigneur Jésus a annoncé à maintes reprises qu’Il reviendrait, donc si nous déduisions de Ses paroles que tout message prêchant que le Seigneur est revenu dans la chair est faux, est-ce que nous ne nierions pas Son retour ? Vraiment, nous résisterions alors à Dieu et commettrions une terrible erreur. S’agissant d’attendre le retour du Seigneur, nous ne pouvons pas rester passivement sur nos gardes, car ce faisant, nous le raterions. Afin d’accueillir le Seigneur, nous devons chercher activement à écouter la voix de Dieu, comme il est écrit dans la Bible : « Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre ! » (Matthieu 25:6). Il est aussi annoncé dans l’Apocalypse : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20), et « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises » (Apocalypse 2:7). La volonté du Seigneur est que nous restions attentifs et que nous tâchions d’entendre la voix de Dieu. Dès que quelqu’un atteste que le Seigneur est revenu, nous devons être les vierges sages qui cherchent activement Sa voix, car ce n’est que de cette manière que nous pourrons accueillir le Seigneur. Si nous ne faisons que nous protéger des faux Christs et que nous finissons par fermer notre porte au Seigneur à Son retour, est-ce que ce n’est pas comme si nous ne mangions plus rien du tout par peur de nous étouffer ? Et ne serions-nous pas, alors, comme les vierges folles, incapables d’accueillir le Seigneur, abandonnés et éliminés ? Les brebis de Dieu écoutent Sa voix. Ceux qui ont vraiment du plomb dans la cervelle et du discernement écouteront la voix de Dieu, et ils peuvent chercher la vérité et faire la différence entre le vrai Christ et les faux Christs. Ils ne seront pas trompés par les faux Christs. Par conséquent, ce que nous devons maintenant comprendre, plus que toute autre chose, c’est la manière de différencier le vrai Christ et les faux Christs. Ainsi seulement, nous serons à l’abri des tromperies des faux Christs, et nous pourrons accueillir le retour du Seigneur. Notre communication ci-dessous concerne cet aspect de la vérité.

Un sermon sur Matthieu 24:23-24 : Comment distinguer le vrai Christ des faux Christs »

Le premier moyen de faire la différence entre le vrai Christ et les faux Christs : reconnaître Christ comme la vérité, le chemin et la vie

Afin de discerner si quelqu’un est le vrai Christ ou un faux christ, nous devons chercher à savoir s’il peut exprimer la vérité et accomplir l’œuvre du salut de l’homme. Dieu a dit : « Celui qui est l’incarnation de Dieu doit avoir l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit avoir l’expression de Dieu. Puisque Dieu se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il doit faire et, puisque Dieu se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de donner la vie à l’homme et de montrer le chemin à l’homme. La chair qui ne contient pas l’essence de Dieu n’est sûrement pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Pour savoir si c’est la chair du Dieu incarné, l’homme doit le déterminer à partir du tempérament qu’Il exprime ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, l’on devrait s’appuyer sur Son essence pour savoir si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné et si oui ou non c’est le vrai chemin. Et ainsi, en déterminant[a] si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné, l’important est de prêter attention à Son essence (Son œuvre, Ses paroles, Son tempérament et beaucoup plus), plutôt que sur l’apparence extérieure. Si l’homme ne voit que Son aspect extérieur et oublie Son essence, alors cela montre l’ignorance et la naïveté de l’homme » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). « Dieu devenu chair est appelé le Christ et ainsi le Christ qui peut donner la vérité aux gens est appelé Dieu. Il n’y a rien d’excessif à ce sujet, car Il possède l’essence de Dieu et possède le tempérament et la sagesse de Dieu dans Son œuvre, qui sont inaccessibles par l’homme. Ceux qui s’appellent Christ, mais ne peuvent pas faire l’œuvre de Dieu, sont des imposteurs. Christ n’est pas seulement la manifestation de Dieu sur la terre, mais aussi la chair particulière assumée par Dieu pendant qu’Il réalise et accomplit Son œuvre parmi les hommes. Cette chair ne saurait être remplacée par un homme quelconque, mais elle peut bien entreprendre l’œuvre de Dieu sur la terre et exprimer le tempérament de Dieu, et bien représenter Dieu et donner la vie à l’homme. Tôt ou tard, ceux qui se font passer pour Christ tomberont tous, car bien qu’ils prétendent être le Christ, ils ne possèdent rien de l’essence du Christ. Et donc Je dis que l’authenticité du Christ ne peut pas être définie par l’homme, mais elle est traitée et décidée par Dieu Lui-même » (« Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la chair).

Les paroles de Dieu disent très clairement que seul Dieu incarné peut être appelé Christ. Christ est l’Esprit de Dieu réalisé dans la chair, c’est-à-dire ce que Dieu a et est, Son tempérament et Sa sagesse, tout cela réalisé dans la chair. Christ est d’essence divine, Il est la vérité incarnée. Il peut exprimer la vérité pour guider l’homme et subvenir à ses besoins à tout moment et en tout lieu, et seul Christ peut accomplir l’œuvre de rédemption et de salut de l’humanité. C’est un fait indéniable. Le Seigneur Jésus, par exemple, était Christ incarné : Il était capable d’exprimer la vérité à tout moment et en tout lieu, Il a donné aux hommes le chemin de la repentance et les a délivrés des rigueurs des lois. Le Seigneur nous aussi imposé des exigences pour que nous sachions comment aimer les autres et leur pardonner, et afin de prendre sur Lui nos péchés, Il S’est fait lui-même crucifier. Toute l’œuvre accomplie par le Seigneur Jésus et toutes les paroles qu’Il a prononcées, ainsi que Son amour de l’humanité et Sa miséricorde envers elle, étaient des choses qu’aucun homme n’aurait jamais pu accomplir, et qui représentent entièrement l’identité de Dieu.

Au contraire, les faux Christs sont essentiellement des esprits mauvais et des démons. Les faux Christs sont totalement dépourvus de la vérité, et encore moins capable de l’exprimer. La plupart d’entre eux sont arrogants et ridicules à l’extrême. Ils savent que les gens idolâtrent la connaissance biblique, aussi exploitent-ils cette mentalité pour interpréter la Bible de travers, sortir des versets de leur contexte et formuler toutes sortes de théories absurdes afin d’induire les gens en erreur. Non seulement leurs paroles ne peuvent rien changer aux tempéraments des gens ni leur permettre de connaître Dieu, mais elles leur obscurcissent l’esprit et les démoralisent. Ils n’osent pas rendre publiques leurs paroles pour que toute l’humanité cherche et étudie, mais ne peuvent que tromper en secret une poignée de personnes non averties. Par conséquent, pour faire la différence entre le vrai Christ et les faux Christs, nous devons d’abord discerner leur essence : seul le Christ qui est doté d’essence divine est capable d’exprimer la vérité pour sauver l’humanité et subvenir à ses besoins, tandis que ceux qui sont dépourvus d’essence divine ne peuvent pas le faire, quelles que soient leurs connaissances et leurs capacités. Les esprits mauvais et les démons sont encore moins capables d’exprimer la vérité ou d’accomplir l’œuvre de salut de l’homme : ils ne peuvent que tromper et corrompre les gens. Il est donc clair qu’afin de faire la différence entre le vrai Christ et les faux Christs, nous devons reconnaître que Christ est la vérité, le chemin et la vie. Tout comme l’a dit le Seigneur Jésus : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). « Ils suivent l’agneau partout où il va » (Apocalypse 14:4).

Le second moyen de faire la différence entre le vrai Christ et les faux Christs : l’œuvre de Dieu est toujours nouvelle et jamais ancienne, et Il ne répète pas Son œuvre

Comme nous le savons tous, Dieu est toujours nouveau et jamais ancien, et Il ne répète pas Son œuvre. A partir de là, nous pouvons donc faire la distinction entre le vrai Christ et les faux Christs. Lisons tout d’abord un passage des paroles de Dieu : « Si, en ce jour, il émergeait une personne capable de manifester des signes et des prodiges et de chasser les démons, de guérir les malades et d’opérer beaucoup de miracles, et si cette personne affirmait qu’elle est Jésus qui est venu, alors ce serait de la contrefaçon et de l’imitation de Jésus faites par les mauvais esprits. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas la même œuvre. L’étape de l’œuvre de Jésus a déjà été réalisée et Dieu ne va plus entreprendre cette étape de l’œuvre. […] Si, au cours des derniers jours, Dieu continuait à manifester des signes et des prodiges, à chasser les démons, à guérir les malades – s’Il faisait exactement la même chose que Jésus –, alors Dieu serait en train de répéter la même œuvre et l’œuvre de Jésus n’aurait aucune signification ou valeur. Ainsi, Dieu réalise une étape de l’œuvre à chaque ère. Une fois que chaque étape de Son œuvre est achevée, elle est immédiatement imitée par les mauvais esprits et, après que Satan commence à suivre Dieu sur Ses talons, Dieu opte pour une autre méthode. Une fois que Dieu a accompli une étape de Son œuvre, elle est imitée par les mauvais esprits. Vous devez être conscients de cela » (« Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », dans La Parole apparaît dans la chair).

Les paroles de Dieu nous indiquent qu’Il est toujours nouveau et jamais ancien et qu’Il ne répète pas Son œuvre. Chaque fois qu’Il accomplit une œuvre, Il commence une nouvelle ère et conclut l’ancienne, réalisant une phase plus récente et plus élevée de l’œuvre. Ainsi, par exemple, l’Éternel Dieu a accompli l’œuvre de l’ère de la Loi consistant à proclamer les lois et commandements et à guider la vie des hommes. Quand le Seigneur Jésus est venu accomplir Son œuvre, Il n’a pas répété l’œuvre antérieure : Il a mis fin à l’ère de la Loi et inauguré l’ère de la Grâce, et Il a accompli l’œuvre de salut de l’homme et Son pardon du péché. Seul Dieu Lui-même pouvait accomplir une telle œuvre. En effet, les faux Christs n’ont pas l’essence de Dieu, ils ne sont pas capables d’accomplir Son œuvre et encore moins l’œuvre consistant à commencer une nouvelle ère et à mettre fin à une ancienne ère. Ils ne peuvent que rester à la traîne derrière l’œuvre de Dieu, imiter le ton de Son discours et les paroles qu’Il a prononcées, et imiter l’œuvre qu’Il a accomplie dans le passé. Ils montrent des signes et des miracles simples et se font passer pour Dieu afin de tromper les gens. En outre, les faux Christs n’ont pas d’autorité : ils ont beau essayer d’imiter le Seigneur, ils ne peuvent jamais réussir des signes et des miracles comme ceux que le Seigneur Jésus a accomplis, comme nourrir cinq mille personnes avec deux poissons et cinq miches de pain ou faire revenir Lazare d’entre les morts. Cela signifie que Dieu, dans les derniers jours, ne répétera absolument pas l’œuvre accomplie précédemment par le Seigneur Jésus et que tous ceux qui, dans les derniers jours, imitent l’œuvre de Dieu, montrent quelques signes et miracles simples, guérissent les malades et chassent les démons pour tromper les gens, sont indubitablement des esprits mauvais déguisés : ce sont de faux Christs. C’est pourquoi le Seigneur Jésus nous a avertis : « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » (Matthieu 24:24).

Grâce à cette communication, nous sommes maintenant conscients que seul Christ possède l’essence de la vie de Dieu et que Lui seul peut exprimer la vérité et subvenir aux besoins des gens. Quand ceux qui aiment la vérité et ont soif de vérité écoutent la parole de Dieu, ils sont attirés et conquis par Ses paroles. De telles personnes appartiennent à Dieu : elles sont capables de comprendre Sa voix et de reconnaître Christ comme étant Dieu Lui-même. Pierre, Jean et les autres disciples, par exemple, ont tous reconnu, d’après les paroles du Seigneur Jésus, qu’Il était le Messie revenu, si bien que, l’un après l’autre, ils se sont mis à Le suivre. Dieu Tout-Puissant est maintenant venu dans les derniers jours, et en commençant par la maison de Dieu, Il accomplit l’œuvre du jugement et exprime toutes les vérités pour sauver l’humanité. Il révèle le mystère de l’œuvre de gestion de six mille ans dans son intégralité et dévoile la nature et l’essence sataniques de l’homme afin qu’il puisse connaître la vérité de sa corruption et dispose d’un chemin menant à des changements dans son tempérament. Dieu Tout-Puissant nous explique aussi, parmi beaucoup d’autres choses, comment mettre en pratique les paroles de Dieu, comment vivre une humanité correcte, et tout cela, ensemble, c’est le chemin de la vie éternelle. L’œuvre du salut de l’humanité réalisée par Dieu Tout-Puissant est l’œuvre de Dieu Lui-même, laquelle accomplit précisément ces prophéties de la Bible : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde » (Jean 12:47).

Maintenant, le livre de paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant, La Parole apparaît dans la chair, a été publié en ligne pour que ceux qui aiment la vérité, partout dans le monde, puissent chercher et étudier. Beaucoup de gens qui espèrent la manifestation de Dieu ont lu les paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant et les ont reconnues comme étant la voix de Dieu. Ils ont ainsi acquis la certitude que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu dans les derniers jours. L’un après l’autre, ils suivent les pas de l’Agneau et reviennent devant le trône de Dieu. C’est entièrement le résultat de l’œuvre de Dieu Lui-même, et c’est l’accomplissement total de cette prophétie dans Esaïe, chapitre 2, verset 2 : « Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront » (Esaïe 2:2). Il est évident que ce qui est essentiel, en accueillant le Seigneur, c’est de s’attacher à écouter la voix de Dieu et à reconnaître Christ comme la vérité, le chemin et la vie. Nous devons chercher et enquêter quand nous entendons parler des déclarations de Dieu quelque part ou d’une personne qui prêche le retour du Seigneur. Si nous continuons à craindre d’être induits en erreur par de faux Christs et que nous restons sur nos gardes, si nous n’osons pas chercher ni enquêter et que nous refusons d’accepter le salut de Dieu Tout-Puissant (Christ des derniers jours), alors, ne serons-nous pas totalement insensés ? Nous perdrions alors à jamais le salut de Dieu des derniers jours !

Contenu connexe