Chapitre 112

Le fait que « les paroles et la réalité procèdent côte à côte » fait partie de Mon tempérament juste. À partir de ces paroles, Je laisserai certainement tout le monde voir tout Mon tempérament dans son entièreté. Les gens pensent que cela ne peut pas être réalisé, mais pour Moi, c’est facile et agréable et ne requiert aucun effort. Aussitôt que Mes paroles sortent de Ma bouche, il y a immédiatement un fait que tout le monde peut constater. C’est Mon tempérament. Puisque J’ai parlé de certaines choses, ces choses seront accomplies à coup sûr. Sinon, Je ne parlerais pas. Selon les notions humaines, le mot « salut » s’applique à tous les hommes, mais cela ne correspond pas à Mon intention. Dans le passé, J’ai dit : « Je sauve toujours ceux qui sont ignorants et qui sont des chercheurs zélés. » Ici, le mot « sauve » s’appliquait à ceux qui Me rendaient service et cela signifiait que Je traiterais de tels exécutants d’une manière spéciale. En d’autres termes, Je réduirais la sanction pour ces gens. Cependant, ces exécutants qui sont malhonnêtes et trompeurs feraient partie des objets de destruction, c’est-à-dire que Je les soumettrais à une punition sévère. (Bien qu’ils soient parmi les objets de destruction, ils sont très différents de ceux qui doivent être détruits : ils recevront une sévère punition éternelle, et la punition que ces gens recevront est la punition du diable, Satan. C’est aussi la véritable signification de ce que Je voulais dire quand J’ai dit que ces gens étaient les descendants du grand dragon rouge.) Mais Je n’utilise pas ce genre de paroles au sujet de Mes fils premiers-nés ; les concernant, Je dis que Je vais récupérer Mes fils premiers-nés et qu’ils retourneront une fois de plus à Sion. C’est pourquoi J’ai toujours dit que Mes fils premiers-nés sont ceux que J’ai prédestinés et choisis. Mes fils premiers-nés M’appartenaient à l’origine et ils sont venus de Moi, alors ils doivent revenir ici vers Moi. Si l’on compare les fils et le peuple aux fils premiers-nés, c’est vraiment la différence entre le ciel et la terre : bien que les fils et le peuple soient bien meilleurs que les exécutants, ils ne sont en aucun cas ceux qui M’appartiennent. On peut aussi dire que les fils et le peuple sont en plus choisis parmi l’humanité. Par conséquent, J’ai toujours concentré Mon énergie sur les fils premiers-nés, et ensuite Je laisserai les fils premiers-nés rendre complets ces fils et ce peuple. Ce sont Mes étapes de travail à l’avenir. Maintenant, il ne sert à rien de vous le dire, alors Je l’ai rarement mentionné aux fils et au peuple, mais c’est seulement aux fils premiers-nés que J’ai parlé à plusieurs reprises et que J’ai mentionné ces questions à plusieurs reprises. C’est Ma façon de parler et de travailler. Personne ne peut changer cela ; Je suis le seul à avoir le dernier mot sur tout.

Chaque jour, Je Me défends contre vos notions et jour après jour, Je dissèque chacun de vous. Quand J’ai parlé dans une certaine mesure, vous rechutez et de nouveau vous séparez Mon humanité de Ma divinité. À ce stade, le moment est venu pour les gens d’être révélés : les gens pensent que Je vis toujours dans la chair et que Je ne suis pas Dieu du tout, que Je suis toujours humain et que Dieu est toujours Dieu, et que Dieu n’a rien à voir avec la personne que Je suis. Combien cette humanité est corrompue ! J’ai déjà prononcé tellement de paroles auparavant, mais vous les avez traitées depuis longtemps comme si elles n’existaient pas et cela Me remplit d’une haine pour vous qui est ancrée jusque dans Mes os ! Vraiment, cela Me fait vous détester ! Qui ose M’offenser avec désinvolture, Moi qui suis le Dieu complet Lui-même, Moi qui possède à la fois l’humanité et la pleine divinité ? Qui ose Me résister dans ses pensées ? Après que Mon terrible désastre commencera, Je les punirai un par un, n’épargnant personne, mais plutôt les punissant tous sévèrement. Mon Esprit travaille personnellement. Cela ne signifie pas que Je ne sois pas Dieu Lui-même ; au contraire, cela signifie d’autant plus que Je suis le Dieu tout-puissant Lui-même. Les gens ne Me connaissent pas ; tous Me résistent et ne voient pas Mon omnipotence dans Mes paroles, mais ils essaient plutôt de trouver quelque chose dans Mes paroles qu’ils peuvent utiliser contre Moi et de trouver quelque faute à Me reprocher. Quand un jour J’apparaîtrai avec Mes fils premiers-nés à Sion, Je commencerai à M’occuper de ces êtres misérables. Durant cette période, Je fais principalement cette œuvre. Lorsque J’aurai parlé dans une certaine mesure, un grand nombre d’exécutants se seront retirés et les fils premiers-nés auront également souffert de toutes sortes de difficultés. Avec le progrès de ces deux étapes de l’œuvre, Mon œuvre prendra fin. En même temps, Je ramènerai Mes fils premiers-nés à Sion. Ce sont les étapes de Mon œuvre.

Mes fils premiers-nés sont une partie indispensable de Mon royaume, d’où l’on peut voir que Ma personne est en réalité le royaume : la naissance de Mon royaume fait suite à la naissance de Mes fils premiers-nés. En d’autres termes, Mon royaume existe depuis l’époque de la création du monde, et gagner Mes fils premiers-nés (c’est-à-dire récupérer Mes fils premiers-nés), c’est restaurer Mon royaume. De là, vous pouvez voir que les fils premiers-nés ont une importance particulière. Ce n’est qu’une fois qu’existeront Mes fils premiers-nés que le royaume viendra au monde, que la réalité d’avoir le pouvoir pour régner adviendra, qu’une nouvelle vie apparaîtra et que l’ancienne ère tout entière pourra prendre fin dans son entièreté. C’est la tendance inévitable. Parce que les fils premiers-nés ont ce rôle, ils symbolisent la destruction du monde, la ruine de Satan, la révélation du vrai visage des exécutants et le fait que le grand dragon rouge n’aura pas de descendants et descendra dans l’étang de feu et de soufre ; par conséquent, ceux qui exercent le pouvoir et tous ceux qui descendent du grand dragon rouge se livrent encore et encore à l’obstruction, à la résistance et à la destruction. Pendant ce temps, Je promeus Mes fils premiers-nés, leur rends témoignage et les révèle, encore et encore. Car seuls ceux qui viennent de Moi sont qualifiés pour Me porter témoignage, eux seuls sont qualifiés pour Me manifester et eux seuls ont la fondation pour mener le combat et gagner la belle victoire pour Moi. Ceux qui sont séparés de Moi ne sont rien d’autre qu’un peu d’argile dans Ma main : des êtres créés, tous tant qu’ils sont. Ceux qui sont les fils et le peuple ne sont rien de plus que les meilleurs choisis parmi les créatures de la création, mais ils ne M’appartiennent pas. Il y a donc une grande différence entre les fils premiers-nés et les fils. Les fils ne sont pas qualifiés du tout pour être comparés aux fils premiers-nés ; ils sont gouvernés et dominés par les fils premiers-nés. Maintenant, cela devrait être clair comme du cristal pour vous ! Chaque parole que J’ai prononcée est vraie et, en aucun cas, fausse. Tout cela fait partie de l’expression de Ma personne et c’est Ma déclaration.

J’ai dit que Je ne prononce pas de paroles vaines et que Je ne commets pas d’erreurs : c’est suffisant pour montrer Ma majesté. Mais les gens sont incapables de distinguer le bien du mal, et ce n’est que lorsque Mon châtiment leur advient qu’ils sont complètement convaincus ; autrement ils restent rebelles et entêtés. C’est pourquoi J’utilise le châtiment pour rendre la pareille à l’humanité. Dans leurs notions, les hommes se demandent pourquoi il y a tant de fils premiers-nés qui viennent de Moi s’il n’y a que Dieu Lui-même ? Je pourrais le dire de cette façon : de ce qui Me concerne, Je parle d’eux de la manière que je le désire. Qu’est-ce que les hommes sont capables de Me faire ? Je pourrais aussi le dire de cette façon : même si les fils premiers-nés et Moi ne sommes pas d’une même image, nous sommes du même Esprit, si bien qu’ils peuvent tous être d’un seul accord avec Moi quand ils coopèrent avec Moi. La raison pour laquelle nous ne sommes pas d’une seule image est qu’ainsi tous les hommes peuvent voir chaque partie de Ma personne avec une clarté extraordinaire. C’est pourquoi Je laisse Mes fils premiers-nés détenir de l’autorité conjointement avec Moi sur toutes les nations et tous les peuples. C’est la note finale de Mes décrets administratifs (cette « note finale » dont Je parle signifie que Mon ton est doux et que J’ai commencé à parler aux fils et au peuple). La plupart des gens ont des doutes sur cet aspect, mais il n’y a pas de raison qu’ils soient si pleins de doutes. Je vais exposer toutes les notions des gens une par une pour que les gens se sentent honteux, sans nulle part où se cacher. Je parcours l’univers, jusqu’aux extrémités de la terre, et observe l’univers dans son ensemble. J’examine chaque type de personne. Personne ne peut échapper à Ma main. Je participe à tous les genres de choses et il n’y a rien dont Je ne M’occupe personnellement. Qui ose nier Mon omnipotence ? Qui ose ne pas être pleinement convaincu de Moi ? Qui ose ne pas se prosterner complètement devant Moi ? Tous les cieux changeront à cause de Mes fils premiers-nés et, plus encore que cela, toute la terre tremblera violemment à cause de Moi et de Mes fils premiers-nés. Tous les hommes s’agenouilleront devant Ma personne et toutes choses seront à coup sûr sous le contrôle de Mes mains, sans la moindre erreur. Tous les hommes doivent être pleinement convaincus et tout objet viendra dans Ma Maison et Me rendra service. C’est la dernière partie de Mes décrets administratifs. Désormais, tous les divers articles de Mes décrets administratifs, qui ciblent des personnes différentes, commencera à produire des résultats (car Mes décrets administratifs sont entièrement rendus publics, et pour chaque type de personne et chaque chose, les arrangements appropriés ont été faits. Tous les hommes seront à leur place appropriée et le vrai visage de chaque personne sera exposé à cause de Mes décrets administratifs.) Ainsi sera l’arrivée des décrets administratifs vrais et réels.

Maintenant, conformément aux étapes de Mon œuvre, Je dis ce que Je veux dire, et tous les hommes doivent prendre Mes paroles au sérieux. À travers les âges, chaque saint a parlé de la nouvelle Jérusalem, et tous les hommes le savent, mais personne ne comprend le véritable sens de ce terme. Comme l’œuvre d’aujourd’hui s’est poursuivie jusqu’à ce stade, Je vous révélerai le véritable sens de ce terme, afin que vous puissiez le comprendre. Mais il y a une limite à ce que Je révèle : peu importe comment Je l’explique et peu importe que Je le dise clairement, vous ne pouvez jamais complètement comprendre, car aucun humain ne peut atteindre la réalité de ce terme. Dans le passé, Jérusalem faisait référence à Mon lieu de résidence sur la terre, c’est-à-dire l’endroit où Je circule et Me déplace. Mais le mot « nouvelle » change ce terme et il n’est maintenant rien de ce qu’il a été. Les gens ne peuvent pas le saisir le moins du monde. Certains hommes pensent que cela fait référence à Mon royaume ; certains hommes pensent que c’est la personne que Je suis ; certains hommes pensent que c’est un nouveau ciel et une nouvelle terre ; et certains hommes pensent que ce sera le nouveau monde qui viendra après que J’aurai détruit ce monde. Même si une personne a un esprit extrêmement complexe et est capable d’une riche imagination, il ne peut toujours rien y comprendre. À travers les âges, les gens ont espéré connaître ou voir la véritable signification de ce terme, mais ils n’ont pas été en mesure de réaliser leurs souhaits – ils ont tous été déçus et sont morts, laissant leurs aspirations derrière eux ; parce que Mon temps n’était pas encore venu, Je ne pouvais pas facilement le dire à quiconque. Puisque Mon œuvre a été faite jusqu’à ce stade, Je vous dirai tout. La nouvelle Jérusalem englobe ces quatre choses : Ma colère, Mes décrets administratifs, Mon royaume et les bénédictions sans fin que J’accorde à Mes fils premiers-nés. La raison pour laquelle J’utilise le terme « nouvelle », c’est parce que ces quatre parties sont les parties cachées. Parce que personne ne connait Ma colère, personne ne connait Mes décrets administratifs, personne n’a vu Mon royaume et personne n’a apprécié Mes bénédictions, « nouvelle » se réfère à ce qui est caché. Personne ne peut pleinement comprendre ce que J’ai dit, car la nouvelle Jérusalem est descendue sur terre, mais personne n’a personnellement expérimenté la réalité de la nouvelle Jérusalem. Peu importe que J’en parle pleinement, les gens ne comprendront pas complètement. Même si quelqu’un comprend, cette compréhension n’est que ses mots, son esprit et ses notions. C’est une tendance inévitable ; c’est la manière de procéder et personne ne peut s’en extraire.

Précédent: Chapitre 111

Suivant: Chapitre 113

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Le chemin… (7)

Au cours de nos expériences pratiques, nous voyons qu’il y a beaucoup de fois où Dieu nous a personnellement ouvert un chemin, de sorte que...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre