Chapitre 27

Jamais le comportement humain n’a touché Mon cœur, jamais il ne M’a paru précieux. L’homme trouve que Je le traite toujours de manière très stricte et que J’exerce toujours Mon autorité sur lui. Dans toutes les actions de l’homme, il y a rarement quelque chose qui soit fait pour Ma gloire, qui tienne bon devant Mes yeux. En fin de compte, tout ce qui concerne l’homme s’effondre devant Moi sans un murmure, et ce n’est qu’ensuite que Je rends Mes actions manifestes, permettant à tous de Me connaître à travers leurs échecs. La nature humaine reste inchangée. Ce qui habite leur cœur n’est pas conforme à Ma volonté ; ce n’est pas ce dont J’ai besoin. Ce que Je déteste le plus chez l’homme, c’est l’obstination et la récidive ; mais quelle force pousse sans cesse les hommes à ne pas Me connaître, à toujours Me tenir à distance, à ne jamais agir conformément à Ma volonté en Ma présence et, au contraire, à s’opposer à Moi dans Mon dos ? Est-ce là leur loyauté ? Est-ce là leur amour pour Moi ? Pourquoi ne peuvent-ils pas se repentir et naître de nouveau ? Pourquoi les gens sont-ils toujours disposés à vivre dans le marécage au lieu de vivre dans un lieu exempt de boue ? Serait-ce que Je les ai maltraités ? Serait-ce que Je leur ai indiqué la mauvaise direction ? Serait-ce que Je les conduis en enfer ? Chacun est disposé à vivre en « enfer ». Lorsque la lumière vient, leurs yeux deviennent instantanément aveugles, car tout en eux vient de l’enfer. Cependant, ils en sont inconscients, et se contentent de jouir de ces « bénédictions infernales ». Ils les serrent même sur leur cœur comme des trésors, craignant que Je ne les leur enlève, les privant de la « racine de leur existence ». Les gens ont peur de Moi, ce qui explique pourquoi, quand Je viens sur terre, ils se tiennent à l’écart et détestent se rapprocher de Moi, car ils ne veulent pas « s’attirer des ennuis » ; ils préfèrent rester en harmonie avec leur famille afin de pouvoir profiter du « bonheur sur terre ». Mais Je ne peux pas permettre aux hommes d’agir à leur guise, car la destruction de la famille de l’homme est précisément la raison de Ma présence. Dès que J’arrive, la paix quitte leur foyer. Je vais écraser toutes les nations en mille morceaux, sans parler de la famille de l’homme. Qui peut échapper à Ma main puissante ? Ceux qui reçoivent des bénédictions peuvent-ils y échapper du fait de leur réticence ? Ceux qui subissent le châtiment peuvent-ils gagner Ma sympathie du fait de leur crainte ? Dans toutes Mes paroles, on a vu Ma volonté et Mes actions, mais qui peut se libérer de l’enchevêtrement de ses propres pensées ? Qui peut trouver l’issue sans Mes paroles, de l’intérieur, comme de l’extérieur ?

L’homme a fait l’expérience de Ma chaleur, il M’a servi sincèrement, il M’a obéi sincèrement, faisant tout pour Moi en Ma présence. Mais aujourd’hui, c’est chose impossible pour les gens ; ils passent leur temps à se lamenter en esprit, comme s’ils avaient été happés par un loup affamé. Ils ne peuvent que tourner leur regard vers Moi, impuissants, et M’invoquent sans cesse pour que Je leur vienne en aide. Mais à la fin, ils ne peuvent échapper à leur sort. Je repense à la façon dont ceux du passé ont fait des promesses en Ma présence, jurant dur comme fer en Ma présence de répondre à Ma bonté par leur affection. Ils pleuraient devant Moi à chaudes larmes, avec des cris à déchirer le cœur, difficiles à tolérer. À cause de leur résolution, Je leur apportais souvent Mon aide. Les gens se sont présentés à Moi d’innombrables fois pour se soumettre à Moi, et leurs manières adorables étaient mémorables. D’innombrables fois, ils M’ont aimé avec une loyauté inébranlable et une intégrité admirable. D’innombrables fois, ils M’ont aimé au point de sacrifier leur vie même, ils M’ont aimé plus qu’eux-mêmes et, voyant leur sincérité, J’ai accepté leur amour. D’innombrables fois, ils se sont offerts en Ma présence, indifférents devant la mort pour Moi, et J’ai lissé sur leur front les plis de l’inquiétude, J’ai soigneusement fait le point sur ce qu’exprimait leur visage. À d’innombrables reprises, Je les ai aimés comme un trésor chéri, et à d’innombrables fois, Je les ai détestés comme Mon propre ennemi. Néanmoins, l’homme ne peut toujours pas sonder Mes pensées. Quand les gens sont tristes, Je viens les réconforter, et quand ils sont faibles, Je viens les assister. Quand ils sont perdus, Je les guide. Quand ils pleurent, J’essuie leurs larmes. Mais quand Je suis triste, qui peut Me réconforter avec son cœur ? Quand Je suis mort d’inquiétude, qui prête attention à Mes sentiments ? Quand Je suis affligé, qui peut remédier aux blessures de Mon cœur ? Quand J’ai besoin de quelqu’un, qui est volontaire pour coopérer avec Moi ? Est-il possible que l’attitude que l’on a eue envers Moi dans le passé soit aujourd’hui perdue et ne revienne jamais ? Pourquoi n’en reste-t-il pas un peu dans leurs souvenirs ? Comment se fait-il que les gens aient oublié tout cela ? N’est-ce pas parce que l’humanité a été corrompue par son ennemi ?

Quand les anges jouent de la musique à Ma louange, cela ne peut qu’éveiller Ma compassion pour l’homme. Aussitôt, Mon cœur est rempli de tristesse, et il est impossible de Me débarrasser de cette émotion douloureuse. Dans les joies et les peines de notre séparation puis de notre réunion, l’homme et Moi sommes incapables d’échanger nos sentiments. Séparés au ciel là-haut et sur la terre ici-bas, rares sont les fois où nous sommes capables de nous rencontrer. Qui est capable de se libérer de la nostalgie des sentiments du passé ? Qui est capable de cesser de se remémorer le passé ? Qui n’espérerait pas que les sentiments du passé perdurent ? Qui n’aspirerait pas à Mon retour ? Qui ne désirerait pas voir Mon union avec l’homme à nouveau réalisée ? Mon cœur est profondément troublé et l’esprit de l’homme est profondément inquiet. Bien que nous soyons semblables en esprit, nous ne pouvons pas être souvent ensemble et nous ne pouvons pas nous voir souvent. Ainsi, la vie de l’humanité tout entière est remplie de chagrin et manque de vitalité, car l’homme a toujours langui après Moi. C’est comme si les êtres humains étaient des objets éjectés du ciel ; ils crient Mon nom sur la terre, élevant leur regard vers Moi depuis le sol, mais comment peuvent-ils échapper à la gueule du loup vorace ? Comment peuvent-ils se libérer de ses menaces et de ses tentations ? Comment les êtres humains pourraient-ils ne pas se sacrifier en raison de l’obéissance aux arrangements de Mon plan ? Quand ils Me supplient bruyamment, Je détourne Ma face, Je ne peux plus supporter de regarder ; cependant, comment ne pas entendre leurs pleurs noyés de larmes ? Je vais corriger les injustices du monde humain. Je vais faire Mon œuvre de Mes propres mains dans le monde entier, interdisant à Satan de nuire de nouveau à Mon peuple, interdisant aux ennemis de faire à nouveau tout ce qui leur plaît. Je vais devenir Roi sur la terre et y installer Mon trône, obligeant tous Mes ennemis à tomber à terre et à confesser leurs crimes devant Moi. À Ma tristesse se mêle de la colère, Je vais piétiner et aplatir tout l’univers, n’épargnant personne et semant la terreur dans le cœur de Mes ennemis. Je vais faire de la terre entière un champ de ruines et y faire tomber Mes ennemis afin que, désormais, ils ne puissent plus corrompre l’humanité. Mon plan est déjà arrêté et personne, peu importe qui il est, ne sera en mesure de le changer. Tandis que J’erre en grande pompe et majesté au-dessus de l’univers, toute l’humanité sera renouvelée et tout sera ravivé. Les hommes ne pleureront plus et ne crieront plus vers Moi pour demander de l’aide. Alors, Mon cœur se réjouira et le peuple reviendra à Moi dans la célébration. L’univers entier, de haut en bas, tressaillira de joie…

Aujourd’hui, parmi les nations du monde, Je fais l’œuvre que J’ai résolu d’accomplir. Je Me déplace parmi les hommes en faisant toute l’œuvre que prévoit Mon plan, et toute l’humanité fait éclater les différentes nations du monde selon Ma volonté. Les gens sur terre gardent les yeux rivés sur le sort qui leur est réservé, car le jour se rapproche et les anges sonnent leurs trompettes. Il n’y aura plus de retard et toute la création va bientôt commencer à danser de joie. Qui peut prolonger Mon jour par sa volonté ? Un terrien ? Les étoiles dans le ciel ? Ou les anges ? Quand Je ferai une déclaration pour inaugurer le salut du peuple d’Israël, Mon jour se rapprochera de toute l’humanité. Tout homme craint le retour d’Israël. Son retour sera Mon jour de gloire et sera aussi le jour où tout changera et sera renouvelé. Tandis qu’un juste jugement est sur le point d’être prononcé sur tout l’univers, tous les hommes deviennent timides et craintifs, car dans le monde humain, on n’a pas entendu parler de la justice. Quand le Soleil de justice apparaîtra, l’Est sera illuminé et ensuite il illuminera tout l’univers, atteignant chacun. Si l’homme peut vraiment accomplir Ma justice, qu’y aura-t-il à craindre ? Tout Mon peuple attend l’arrivée de Mon jour ; tous aspirent à l’avènement de Mon jour. Ils attendent que Je rétribue toute l’humanité et qu’en Mon rôle de Soleil de justice, Je détermine sa destination. Mon royaume prend forme au-dessus de tout l’univers et Mon trône règne sur le cœur de centaines de millions de personnes. Avec l’aide des anges, Mon grand accomplissement portera bientôt ses fruits. Tous Mes fils et Mon peuple attendent Mon retour avec impatience, aspirent à Mes retrouvailles avec eux, et nous ne serons plus jamais séparés. Comment les multitudes de Mon royaume pourraient-elles ne pas accourir les unes vers les autres en joyeuse célébration parce que Je Me trouve au milieu d’eux ? Seraient-ce des retrouvailles qui ne coûtent rien ? Je suis honorable aux yeux de tous les hommes, les paroles de tous proclament Ma gloire. De plus, quand Je reviendrai, Je conquerrai toutes les forces ennemies. Le temps est venu ! Je mettrai Mon œuvre en mouvement, Je règnerai en Roi parmi les hommes ! Mon retour est proche ! Et Je vais partir bientôt ! C’est ce que chacun espère, c’est ce que chacun souhaite. Je vais laisser tous les hommes assister à l’arrivée de Mon jour et tous accueilleront la venue de Mon jour dans la joie !

Le 2 avril 1992

Précédent: Chapitre 26

Suivant: Chapitre 28

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Comment connaître la réalité

Dieu est un Dieu concret : toute Son œuvre est concrète, toutes les paroles qu’Il prononce sont concrètes et toutes les vérités qu’Il...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre