L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Question (1) : Vous témoignez du fait que le Seigneur Jésus est revenu et qu’il s’est incarné pour réaliser Son œuvre. C’est ce que je ne comprends pas. Nous savons tous que le Seigneur Jésus était l’incarnation de Dieu. Une fois Son œuvre accomplie, Il a été crucifié puis est ressuscité, et Il est apparu à tous Ses disciples, Il est ensuite monté au Ciel dans Son corps glorieux et spirituel. Tout comme le dit la Bible : « Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel » (Actes 1:11). Ainsi, les versets de la Bible confirment que lorsque le Seigneur reviendra, ce sera Son corps spirituel ressuscité qui nous apparaîtra. Dans les Derniers jours, pourquoi Dieu s’est-il incarné comme le Fils de l’homme afin de réaliser l’œuvre de jugement ? Quelle est la différence entre le corps spirituel ressuscité du Seigneur Jésus et Son incarnation en tant que Fils de l’homme ?

Réponse : La majorité des fidèles croie que le Seigneur revenu apparaîtra à l’homme dans Son corps spirituel, c’est-à-dire le corps spirituel du Seigneur Jésus dans lequel Il leur est apparu pendant 40 jours après Sa résurrection. Nous, les fidèles sommes tous clairs sur cette question. En surface, le corps spirituel du Seigneur Jésus après Sa résurrection semble être la même image de Sa chair incarnée, mais le corps spirituel n’est pas limité par le monde matériel, l’espace et le lieu. Il peut apparaître et disparaître à volonté, laissant l’homme dans un état de choc et de stupéfaction. C’est dans la Bible que de tels récits sont mentionnés. Avant que le Seigneur Jésus ne soit crucifié, Il a parlé et œuvré dans une humanité normale de la chair. Qu’Il ait exprimé la vérité, interagi avec les hommes, ou réalisé des miracles, les hommes sentaient qu’Il était normal en tous points. Ce que les hommes voyaient était Sa chair qui était vraiment et réellement à l’œuvre, Sa chair tourmentée qui souffrait véritablement et payait le prix. Puis à la fin, ce fut Sa chair qui fut clouée à la croix comme offrande d’expiation pour l’homme, accomplissant ainsi l’œuvre de Dieu pour la rédemption. C’est un fait largement reconnu. Réfléchissez un peu : si c’était le corps spirituel du Seigneur Jésus accomplissant l’œuvre, serait-Il capable de s’associer avec les hommes, et de tenir des conversations normales avec eux ? Pourrait-Il vraiment et réellement souffrir les tourments et payer le prix ? Pourrait-Il être cloué sur la croix ? Il ne pourrait faire aucune de ces choses. Si c’était Son corps spirituel qui œuvrait, nous les hommes pourrions interagir facilement avec Lui ? Trahirions-nous notre tempérament corrompu ? Formerions-nous des concepts à Son sujet ? Oserions-nous nous rebeller contre Dieu et le juger à volonté ? Ce serait absolument impossible ! Les hommes sont tous imprégnés d’humanité normale, ils sont tous sujets aux restrictions du monde matériel, d’espace et de lieu. Le processus de pensée des hommes est aussi normal. Si un jour les hommes devaient entrer en contact avec l’œuvre du corps spirituel, ils seraient effrayés et paniqués. Leurs pensées deviendraient folles et hystériques. Face à ce type de situation, Dieu aurait du mal à atteindre le succès dans Son œuvre de salut de l’humanité. Ainsi, l’effet obtenu en travaillant dans les limites de l’humanité normale surpasse largement celles contenues au sein du corps spirituel. À travers les âges, les élus de Dieu n’ont jamais connu l’œuvre du corps spirituel de Dieu. Il serait sans doute inapproprié que le corps spirituel exprime directement la vérité, interagisse avec les gens et guide les églises. L’œuvre du jugement effectué par la seconde venue de Dieu dans les Derniers jours utilise l’expression de la Parole pour purifier, sauver et parfaire l’homme. Son objectif est également d’exposer et d’écarter les hommes, de distinguer différemment chaque homme, puis de récompenser les bons et de punir les mauvais. Si Dieu devait apparaître à l’homme sous la forme de Son corps spirituel, tous les hommes, bons ou mauvais, se prosterneraient devant Lui, alors comment séparerait-Il les bons des mauvais ? Aussi, si Dieu apparaissait dans Son corps spirituel, l’homme succomberait à la panique, et le chaos éclaterait à travers le monde. Si c’était le cas, comment Dieu réaliserait-Il Son œuvre de Jugement des Derniers jours ? Comment Dieu pourrait-Il réaliser aussi Son plan consistant en la perfection d’un groupe d’hommes conforme à la volonté de Dieu avant les catastrophes ? C’est pourquoi, pendant les Derniers jours, Dieu doit encore prendre chair en tant que Fils de l’homme avec une humanité normale. C’est comme cela qu’Il peut œuvrer et vivre dans le monde humain, et seulement de cette façon Il peut exprimer la vérité, juger et purifier l’homme d’une manière concrète, afin que l’homme soit arraché à l’influence de Satan, qu’il soit sauvé par Dieu, et devienne le peuple de Dieu. Le Seigneur Jésus incarné a œuvré au sein d’une humanité normale pour accomplir la rédemption de l’humanité. Le corps spirituel ressuscité du Seigneur Jésus est apparu à l’homme uniquement pour prouver que le Seigneur Jésus était l’incarnation de Dieu. Ceci a eu lieu pour renforcer la foi de l’homme. Ainsi, le corps spirituel de Dieu n’est venu que pour apparaître à l’homme, et non pour œuvrer. La chair incarnée de Dieu doit avoir une humanité normale, afin de pouvoir œuvrer parmi les hommes, et d’accomplir ainsi la rédemption et le salut de l’humanité. C’est pourquoi, si Dieu souhaite sauver l’humanité entière dans Son œuvre de Jugement des Derniers jours, Il doit forcément s’incarner et de réaliser Son œuvre dans une humanité normale pour obtenir le meilleur effet. Il n’apparaîtra certainement pas à l’homme en tant que corps spirituel du Seigneur Jésus pour réaliser l’œuvre du Jugement des Derniers jours. Ceci est quelque chose que nous, les fidèles, devons tous considérer comme clair.

Pour acquérir une meilleure compréhension de la signification de l’incarnation, nous allons lire les paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « Il devient chair parce que la chair peut également posséder l’autorité, et Il est capable de réaliser l’œuvre parmi les hommes d’une manière pratique, ce qui est visible et tangible pour l’homme. Une telle œuvre est beaucoup plus réaliste que toute œuvre directement effectuée par l’Esprit de Dieu qui possède toute autorité, et ses résultats sont également visibles. La raison en est que Sa chair incarnée peut parler et travailler de façon pratique ; la forme extérieure de Sa chair n’a pas d’autorité et l’homme peut s’en approcher. Sa substance a de l’autorité, mais personne ne voit Son autorité. Quand Il parle et quand Il travaille, l’homme est incapable de détecter l’existence de Son autorité ; cela est encore plus favorable à Son travail réel. […] Si Dieu ne devient pas chair, Il demeure l’Esprit à la fois invisible et intangible pour l’homme. L’homme est une créature de chair, et l’homme et Dieu appartiennent à deux mondes différents et ils possèdent une nature différente. L’Esprit de Dieu est incompatible avec l’homme de chair, et aucune relation ne peut être établie entre eux ; de plus, l’homme ne peut pas devenir un esprit. Ainsi, l’Esprit de Dieu doit devenir l’une des créatures et faire Son œuvre originale. Dieu peut aussi bien accéder à la plus haute place et s’humilier lui-même en devenant un homme de la création, en accomplissant Son œuvre et en vivant parmi les hommes, mais l’homme ne peut pas accéder à la plus haute place et devenir un esprit, et il peut encore moins accéder à la place la plus basse. Par conséquent, Dieu doit devenir chair pour réaliser Son œuvre » (« Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair).

« Certaines choses au sujet du Dieu incarné sont différentes de la façon dont les humains imaginent qu’elles sont imprévisibles, intouchables, mystérieuses ; et qu’Il est capable de connaître quelque chose sans être restreint par l’espace ou la géographie. Si tel est le cas, alors ce n’est pas la chair, mais le corps spirituel. Après avoir été cloué sur la croix et être ressuscité, Jésus pouvait passer à travers la porte, mais c’était Jésus ressuscité. Jésus avant la résurrection n’aurait pas pu traverser un mur ; il n’y a aucun moyen. Il était restreint par l’espace, la géographie et le temps. C’est l’aspect normal de la chair » (« Comment comprendre l’unité entre la chair et l’esprit de Dieu », Récits des entretiens du Christ).

« Celui qui est jugé est l’homme, l’homme qui est de chair et a été corrompu ; ce n’est pas l’esprit de Satan qui est jugé directement, l’œuvre de jugement n’est donc pas effectuée dans le monde spirituel mais parmi les hommes. Pour juger la corruption de la chair de l’homme, personne n’est plus approprié que Dieu dans la chair, et personne n’est plus qualifié que Dieu dans la chair. Si le jugement était effectué directement par l’Esprit de Dieu, alors il n’engloberait pas tout. De plus, il serait difficile pour l’homme d’accepter, car l’Esprit est incapable de se tenir face-à-face devant l’homme. Et à cause de cela, les effets ne pourraient pas être immédiats, et l’homme serait encore moins capable de voir plus clairement le tempérament de Dieu, tempérament qui ne peut pas être offensé. Satan ne peut être vaincu complètement que si Dieu dans la chair juge la corruption de l’humanité. […] Si cette œuvre était faite par l’Esprit de Dieu, il n’y aurait alors pas de victoire sur Satan. L’Esprit est fondamentalement plus élevé que les êtres mortels. L’Esprit de Dieu est saint par nature et Il est en Soi victorieux sur la chair. Si l’Esprit faisait cette œuvre directement, Il ne pourrait pas juger toute la désobéissance de l’homme et ne pourrait pas exposer toute l’injustice de l’homme. Car l’œuvre de jugement est également effectuée par les conceptions que l’homme a de Dieu, et l’homme n’a jamais eu de conceptions de l’Esprit, ainsi, l’Esprit est incapable d’exposer plus clairement l’injustice de l’homme, et encore moins d’exposer complètement cette injustice. Le Dieu incarné est l’ennemi de tous ceux qui ne Le connaissent pas. En jugeant les conceptions et l’opposition de l’homme, Il révèle toute la désobéissance de l’humanité. Les effets de Son œuvre dans la chair sont plus apparents que ceux de l’œuvre de l’Esprit. Ainsi donc, le jugement de l’humanité tout entière n’est pas effectué directement par l’Esprit, mais est l’œuvre de Dieu incarné » (« L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair », La Parole apparaît dans la chair).

« C’est seulement en devenant chair que Dieu peut faire entendre personnellement Ses paroles aux oreilles de tous, de sorte que tous ceux qui ont des oreilles puissent entendre Ses paroles et recevoir Son œuvre de jugement par la parole. Un tel résultat n’est atteint que par Sa parole. Plutôt que par l’émergence de l’Esprit terrifiant l’homme dans la soumission. C’est seulement par l’œuvre concrète et extraordinaire que le vieux tempérament de l’homme, caché profondément en lui pendant de nombreuses années, peut être pleinement révélé, de sorte que l’homme puisse le reconnaître et le faire changer. Cela est l’œuvre concrète de Dieu incarné ; Il parle et exécute le jugement d’une manière pratique pour atteindre les résultats du jugement de l’homme par la parole. Telle est l’autorité de Dieu incarné et la signification de l’incarnation de Dieu » (« Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair).

La parole de Dieu Tout-Puissant explique clairement la différence entre l’œuvre de Dieu dans le corps spirituel et l’œuvre de Dieu incarné. Elle révèle aussi totalement la signification de l’œuvre de Dieu dans Son incarnation. Malgré le fait que le corps spirituel du Seigneur Jésus puisse apparaître aux hommes et se trouver face à face avec eux, le corps spirituel semble toujours un insondable mystère, inaccessible aux hommes. Il suscite peur et appréhension dans leur cœur et les entraîne à garder une distance respectueuse. Étant donné que le corps spirituel du Seigneur Jésus ne peut pas interagir normalement parmi les hommes et ne peut pas réaliser l’œuvre et parler normalement parmi les hommes, Il est par conséquent incapable de sauver l’humanité. Cependant, Dieu incarné est différent. Il peut interagir avec l’homme d’une manière concrète et réelle. Il peut abreuver et nourrir l’homme, tout comme le Seigneur Jésus, vivant en compagnie des hommes, a pu exprimer la vérité et nourrir l’homme à tout moment et en tout lieu. Ses disciples s’asseyaient souvent avec Lui, pour écouter Ses enseignements et tenir des conversations cœur-à-cœur avec Lui. Ils recevaient Sa nourriture et Sa guidance. Quels que soient les problèmes ou difficultés auxquels ils se trouvaient confrontés, le Seigneur Jésus les aidait à les résoudre. Ils ont reçu un immense don de vie. Ils ont trouvé Dieu aimable. C’est pour cette raison, qu’ils ont pu vraiment aimer Dieu et Lui obéir. C’est seulement une fois que l’incarnation de Dieu arrive dans l’univers de l’homme, que nous avons la possibilité de faire l’expérience de Dieu, d’interagir avec Lui, et de Le connaître. C’est uniquement à ce moment-là que nous sommes capables de voir de nos propres yeux la merveille et la sagesse de Dieu, ainsi que le salut concret de l’humanité. Il s’agit d’un aspect de la signification et de la valeur pratique de l’œuvre de Dieu incarné. Le corps spirituel ne peut tout simplement pas produire cet effet.

Cet échange a fait surgir pour nous un fait évident. C’est seulement en s’incarnant comme le Fils de l’homme et en œuvrant au sein d’une humanité normale que Dieu peut juger concrètement, conquérir et purifier l’homme. Le corps spirituel du Seigneur Jésus ne pourrait pas obtenir un effet similaire dans Son œuvre. Au début, lorsque Dieu s’incarne comme le Fils de l’homme pour réaliser l’œuvre de jugement et la purification parmi les hommes, nous les humains, traiterons Dieu comme un humain ordinaire, car nous devons toujours distinguer l’incarnation de Dieu pour qui Il est réellement. Nous formerons même des concepts quant à la parole et l’œuvre de Dieu, Nous traiterons le Christ sans respect et refuserons de Lui obéir. Nous mentirons pour Le tromper, nous Le jugerons, nous nous opposerons même à Lui et nous Le condamnerons. L’arrogance, la rébellion et la résistance de nous tous, les humains, apparaîtront pleinement devant le Christ. Tout comme le dit Dieu Tout-Puissant, « Le tempérament corrompu, la rébellion et la résistance de l’homme sont exposés quand il voit Christ, et la rébellion et la résistance exposées à cette occasion sont plus absolues et complètes qu’elles ne le sont à toute autre occasion. C’est parce que Christ est le Fils de l’homme et possède une humanité normale que l’homme ne L’honore pas ni ne Le respecte. C’est parce que Dieu vit dans la chair que la rébellion de l’homme est complètement et clairement mise en lumière. Je dis donc que la venue de Christ a déterré toute la rébellion de l’humanité et que la nature de l’humanité a vivement été mise en relief. Ceci s’appelle “attirer le tigre en bas de la montagne” et “attirer le loup hors de la tanière” » (« Ceux qui sont incompatibles avec Christ sont sûrement les adversaires de Dieu », La Parole apparaît dans la chair). Dieu juge, expose, émonde et traite l’humanité selon la réalité factuelle de sa rébellion et sa résistance. L’œuvre de Dieu est vraiment concrète et révèle les hommes pour ce qu’ils sont. Lorsqu’ils se trouveront devant une telle preuve factuelle, ceux qui pourront accepter la vérité seront totalement convaincus et admettront leur propre rébellion et résistance. Ils prendront aussi conscience du tempérament saint, juste et non offensable de Dieu et ils pourront accepter le jugement et le châtiment de Dieu avec soumission, afin de pouvoir être conquis et sauvés par l’œuvre concrète de Dieu. Tout comme le dit Dieu Tout-Puissant, « Le Dieu incarné est l’ennemi de tous ceux qui ne Le connaissent pas. En jugeant les conceptions et l’opposition de l’homme, Il révèle toute la désobéissance de l’humanité. Les effets de Son œuvre dans la chair sont plus apparents que ceux de l’œuvre de l’Esprit. Ainsi donc, le jugement de l’humanité tout entière n’est pas effectué directement par l’Esprit, mais est l’œuvre de Dieu incarné. Dieu dans la chair peut être vu et touché par l’homme, et Dieu dans la chair peut complètement conquérir l’homme. Dans sa relation avec Dieu dans la chair, l’homme progresse de l’opposition à l’obéissance, de la persécution à l’acceptation, de la conception à la connaissance, et du rejet à l’amour. Ce sont-là les effets de l’œuvre de Dieu incarné. L’homme n’est sauvé que par l’acceptation de Son jugement, ne vient à Le connaître que peu à peu par les mots de Sa bouche, est conquis pendant qu’il s’oppose à Lui, et reçoit de Lui Son approvisionnement de vie durant l’acceptation de Son châtiment. Toute cette œuvre est l’œuvre de Dieu dans la chair et non pas l’œuvre de Dieu dans Son identité en tant qu’Esprit » (« L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair », La Parole apparaît dans la chair). L’homme sera donc entièrement purifié et sauvé si c’est l’incarnation de Dieu qui réalise l’œuvre de Jugement dans les derniers jours.

Extrait du scénario du film « Le mystère de la piété - la suite »

Précédent:Question (2) : Le Seigneur Jésus et Dieu Tout-Puissant sont le même Dieu, mais Ils accomplissent une œuvre différente à deux époques différentes. Le Seigneur Jésus a accompli l’œuvre de la rédemption et a prêché la voie de la repentance. Dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant accomplit l’œuvre du jugement et de la purification de l’homme, à qui Il apporte la voie de la vie éternelle. J’ai encore une question : quelle est la différence entre la voie de la repentance et la voie de la vie éternelle ?

Suivant:Question (2) : Ayant écouté votre échange et votre témoignage, il est clair pour moi que la seconde venue du Seigneur dans les derniers jours est l’incarnation pour réaliser l’œuvre du Jugement sur Terre. Mais nous ne comprenons pas la vérité de l’incarnation. Nous sommes donc facilement dupés par les mensonges du Parti Communiste Chinois et par ceux des pasteurs et anciens du monde religieux. De ce fait, nous traiterons Dieu incarné comme un simple homme. Et nous irons jusqu’à Lui résister et Le blasphémer. Par conséquent, je souhaiterai te questionner sur la vérité de l’incarnation. Quelle est l’incarnation ? Quelle est la différence entre le Christ incarné, et les prophètes et les apôtres utilisés par Dieu ?

Vous aimerez peut-être également