5. Un cœur errant rentre à la maison

Par Novo, Philippines

Je m’appelle Novo et je suis Philippin. Je suis ma mère dans sa foi en Dieu depuis tout petit. J’allais écouter les sermons à l’église avec mes frères et sœurs. Même si je croyais au Seigneur depuis de nombreuses années, j’avais le sentiment de ne pas avoir changé et d’être resté le même en tant qu’incroyant. Au fond de moi, je réfléchissais en permanence à la manière de pouvoir m’enrichir davantage, vivre dans le confort et profiter de la vie. En plus de cela, je sortais tout le temps prendre des verres avec mes amis et, dès qu’il me restait un peu d’argent, je m’adonnais au jeu. Je savais que faire ces choses-là était en contradiction avec la volonté de Dieu. Alors, souvent, je priais le Seigneur et confessais mes péchés, et je prenais la ferme résolution devant Lui d’abandonner ces mauvaises habitudes et de ne plus jamais pécher à compter de ce jour-là. Cependant, influencé et incité par mes amis, je ne pouvais, tout simplement, pas me contrôler. C’était à tel point que je menais une vie de plus en plus dépravée, mon cœur s’éloignait progressivement de Dieu et mes prières n’étaient sincères. Chaque semaine, je ne faisais que dire quelques prières simples pour avoir la conscience tranquille. Parfois, je ressentais un profond désespoir, car je savais que, lorsque le Seigneur reviendrait, Il jugerait chaque personne en fonction de ses actions et de son comportement, et déterminerait ensuite si elle devait aller au ciel ou en enfer. J’avais l’impression d’être si dépravé que Dieu ne me pardonnerait pas une nouvelle fois. Plus tard, je me suis marié et j’ai eu des enfants, et tout ce à quoi je pensais, c’était à ma femme et à mes enfants. J’avais relégué ma foi au second plan depuis longtemps. Souhaitant offrir un avenir meilleur à mes enfants et concrétiser mon souhait de devenir riche, j’ai décidé d’aller travailler à l’étranger : voilà ce qui m’a amené à Taïwan. Après avoir trouvé du travail, je n’ai toujours pas apporté de changements à mon mode de vie. Pendant mon temps libre, j’allais prendre un verre ou chanter au karaoké avec mes collègues de travail, menant une vie pleine d’oisiveté. J’avais, depuis longtemps, relégué ma croyance en Dieu au second plan.

En 2011, je travaillais comme soudeur dans une usine taïwanaise. Un jour de 2012, une collègue, à Taïwan, a appris que j’étais catholique et m’a donc invité à assister à une célébration de son Église. Un dimanche matin, elle est venue me chercher à l’usine et m’a emmené chez l’un de ses amis. C’est là que j’ai fait connaissance de Frère Joseph. Il m’a demandé : « Frère, crois-tu à la seconde venue du Seigneur Jésus ? » Je lui ai dit que j’y croyais. Il m’a alors demandé : « Sais-tu quelle œuvre le Seigneur Jésus réalisera quand Il reviendra ? » Je lui ai répondu : « Je crois que, lorsque le Seigneur Jésus reviendra, Il siègera sur un grand trône blanc et jugera l’humanité. Chaque homme rendra compte de ses péchés en s’agenouillant devant le trône du jugement, puis, en fonction de ses actes, le Seigneur décidera s’il doit aller au ciel ou en enfer. » Frère Joseph me questionna à nouveau : « Le croirais-tu si nous te disions que le Seigneur Jésus était déjà venu et qu’Il réalisait actuellement Son œuvre de jugement des derniers jours, accomplissant alors la prophétie selon laquelle “le jugement va commencer par la maison de Dieu” ? » J’ai été très surpris en l’entendant dire cela. J’ai pensé : « Le Seigneur Jésus est déjà revenu ? Comment cela est-il possible ? Je n’ai pas vu le grand trône blanc apparaître dans le ciel et je n’ai pas vu le Seigneur descendre sur une nuée blanche. Et pourtant, il dit que le Seigneur est revenu pour réaliser Son œuvre de jugement, accomplissant ainsi la prophétie : “le jugement va commencer par la maison de Dieu.” Cela est sensé. La sagesse de Dieu est insondable pour l’homme, je ferais donc mieux de continuer à chercher. » J’ai alors répondu : « Frère, je ne m’avancerais pas à dire si, oui ou non, le Seigneur Jésus est revenu, aussi, je te prie de bien vouloir échanger avec moi à ce sujet. » Ensuite, ils ont trouvé un certain nombre de passages dans la Bible, qu’ils m’ont lus, concernant les prophéties sur le retour du Seigneur et l’accomplissement de Son œuvre de jugement. Par exemple, dans la première épître de Pierre, il est dit au chapitre 4, verset 17 : « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. » Et aussi dans l’Évangile selon Saint Jean, au chapitre 16, versets 12-13 : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. » Frère Joseph a dit que cet « Esprit de vérité » faisait référence au retour du Seigneur, à Sa parole de vérité et à l’accomplissement de Son œuvre de jugement. Dieu des derniers jours est revenu dans la chair en tant que Fils de l’homme. Il exprime la vérité et réalise l’étape de Son œuvre de jugement qui commence à la maison de Dieu sur le fondement de Son œuvre de rédemption à l’ère de la Grâce. En réalité, cette œuvre de jugement vise à purifier et à sauver l’homme profondément. C’est ce qui, précisément, accomplit les prophéties du Seigneur Jésus : « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48). « Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils […]. Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme » (Jean 5:22-27). J’ai écouté attentivement l’échange du frère et j’ai cru en la véracité de tous ces messages qu’il partageait avec moi, car je crois que toutes les prophéties du Seigneur doivent s’accomplir, qu’elles doivent devenir réalité.

Ensuite, Frère Joseph m’a lu deux passages de la parole de Dieu Tout-Puissant extraits de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité » : « L’œuvre du jugement est l’œuvre propre de Dieu, donc elle devrait naturellement être faite par Dieu Lui-même ; elle ne peut pas être faite par l’homme à Sa place. Parce que le jugement est la conquête de la race humaine par la vérité, il est incontestable que Dieu apparaît toujours comme l’image incarnée pour accomplir cette œuvre parmi les hommes. C’est-à-dire, dans les derniers jours, le Christ utilisera la vérité pour enseigner aux hommes sur la terre et leur faire connaître toutes les vérités. Telle est l’œuvre de jugement de Dieu. » « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu » (La Parole apparaît dans la chair).

Après avoir lu ces paroles, Frère Joseph a échangé avec moi sur de nombreuses vérités au sujet de l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours. J’ai alors compris que l’œuvre de Dieu était très concrète et qu’elle n’était absolument pas surnaturelle, que l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours n’était pas du tout comme je l’avais imaginée. J’avais imaginé Dieu installant une table gigantesque dans les airs et siégeant sur un grand trône blanc, l’humanité tout entière s’agenouillant devant Lui. Ensuite, Dieu énumérerait nos péchés, un par un, afin de déterminer si nous étions bons ou méchants, et déciderait si nous devions aller au ciel ou en enfer. Au lieu de cela, Dieu S’est fait chair et est venu dans le monde pour exprimer la vérité de façon concrète, pour juger les péchés de l’homme, et exposer la vérité de la corruption de l’homme, ainsi que sa nature et son essence. Frère Joseph a poursuivi son échange pour nous faire savoir que nos tempéraments sataniques – arrogance et suffisance, malhonnêteté et fourberie, égoïsme et mesquinerie – doivent tous être soumis au jugement de Dieu avant que nous puissions être purifiés. Le résultat final de l’œuvre de jugement de Dieu est tel que nous parviendrons à voir notre propre souillure et corruption, notre propre laideur et méchanceté, et à voir notre essence qui défie et trahit Dieu ; il est tel que nous parviendrons à comprendre que nous avons été si profondément corrompus par Satan, que nous sommes emplis de tempéraments sataniques, que nous sommes l’incarnation de Satan et que nous devons périr. Ce n’est que de cette manière que nous parviendrons à nous haïr et à nous maudire nous-mêmes, et à renoncer une fois pour toutes à Satan. De plus, c’est ainsi que, par le jugement et le châtiment des paroles de Dieu, nous pourrons découvrir le tempérament de Dieu qui est juste, saint et ne peut être offensé. Alors, inconsciemment, nous commencerons à craindre Dieu, n’osant plus Lui désobéir ni Le défier en permanence, et nous serons capables d’abandonner la chair et de pratiquer la vérité. Une fois que nous aurons obtenu différents aspects de la vérité exprimés par Dieu dans les derniers jours, nous serons alors profondément purifiés et sauvés par Dieu, et nous serons aptes à être emmenés par Dieu dans Son royaume. Ceux qui refusent d’accepter l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours sont incapables d’obtenir la purification de Dieu. Au final, ils ne pourront qu’être éliminés par l’œuvre de Dieu, et ils passeront à côté de l’opportunité d’être sauvés et d’entrer dans le royaume des cieux. En écoutant l’échange de Frère Joseph, j’avais le sentiment que l’œuvre de Dieu visant à sauver l’homme était tellement vraie et concrète !

J’ai pensé à la façon dont j’avais cru en le Seigneur pendant de nombreuses années et, même si, souvent, je confessais mes péchés au Seigneur et me repentais, je continuais ensuite de pécher, de mentir, de tricher, d’être malhonnête et fourbe, et je révélais même souvent mon tempérament satanique, suffisant, arrogant et vaniteux. Je vivais constamment dans un cycle du péché et de la confession, de la confession et du péché : telle était la souffrance dans laquelle je vivais. Aujourd’hui, Dieu est venu pour réaliser Son œuvre de jugement et de purification des derniers jours, et cela est grandement nécessaire pour l’humanité corrompue. Ceux qui croient au Seigneur, et dont les péchés ont été absouts, ont toujours besoin de la purification de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours. La Bible dit : « la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). Le Seigneur est saint. Si seuls nos péchés sont absouts, mais que notre nature pécheresse et nos tempéraments sataniques ne sont pas purifiés, alors, à tout moment, nous pouvons encore pécher et défier Dieu, ou souvent, nous plaindre ou trahir Dieu. Comment pourrions-nous être aptes à contempler le visage du Seigneur en étant à ce point remplis de souillure et de corruption ? Ce n’est qu’à ce moment-là que j’ai ressenti dans mon cœur à quel point l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours était nécessaire ! Cela serait tellement irréaliste, illusoire, si le Seigneur venait et emmenait tous les hommes dans les airs pour que ceux-ci Le rencontrent conformément aux notions et à l’imagination des gens. Ensuite, Frère Joseph a échangé avec moi au sujet de ses expériences et de son témoignage sur la façon dont il a accepté le jugement et le châtiment de Dieu. J’ai vraiment ressenti que son échange contenait l’illumination et l’éclairage du Saint-Esprit. L’écouter était très édifiant et je croyais que le Seigneur Jésus devait vraiment être revenu. J’ai donc décidé de chercher et d’explorer l’œuvre de Dieu des derniers jours, afin de ne pas laisser passer ma chance de pouvoir accueillir la venue du Seigneur.

Plus tard, Frère Joseph m’a donné un exemplaire de La Parole apparaît dans la chair, et j’en ai été très enthousiasmé. Lorsque je suis revenu chez moi ce soir-là, j’ai commencé à lire les paroles de Dieu et je les ai lues durant toute la nuit. Les paroles de Dieu Tout-Puissant disaient : « Votre bouche est remplie de paroles de tromperie et de saleté, de trahison et d’orgueil. Vous n’avez jamais prononcé de paroles de sincérité, de paroles saintes à Mon endroit ni de paroles de soumission envers Moi alors que vous faites l’expérience de Ma parole. En fin de compte, à quoi ressemble votre foi ? Votre cœur est rempli de désirs et de richesses, votre esprit, de choses matérielles. Chaque jour, vous calculez comment obtenir quelque chose de Moi, évaluant la quantité de richesse et le nombre de choses matérielles que vous avez reçus de Moi. Chaque jour, vous attendez de recevoir toujours plus de bénédictions afin de pouvoir jouir, encore davantage et même mieux, des choses dont vous pouvez jouir. À chaque instant, ce qui habite vos pensées, ce n’est ni Moi ni la vérité qui vient de Moi, mais plutôt votre mari (femme), vos fils, vos filles, ou ce que vous mangez et portez et comment vous pouvez jouir encore davantage et avoir un plus grand plaisir. Même quand vous remplissez votre estomac à satiété, n’êtes-vous pas qu’un cadavre ? Même quand vous embellissez votre apparence avec splendeur, n’êtes-vous pas encore un cadavre ambulant qui n’a pas de vie ? Vous travaillez dur pour votre estomac jusqu’à ce que vous ayez les cheveux gris, mais personne n’est prêt à sacrifier un seul de ses cheveux pour Mon œuvre. Vous vous affairez constamment, vous exigez beaucoup de votre corps et épuisez votre cerveau pour votre chair, et pour vos fils et vos filles, mais personne ne se soucie ou ne s’inquiète de Ma volonté. Que souhaitez-vous obtenir de Moi ? » (« Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus », dans La Parole apparaît dans la chair).

Ce que ces paroles révélaient correspondait exactement à ce que je vivais et à ce que je ressentais vraiment dans mon cœur. Elles étaient comme une épée à double tranchant qui traversait mon cœur insensible. Je savais que Dieu seul pouvait examiner les profondeurs du cœur de l’homme, et que Dieu seul pouvait révéler la vérité de la corruption de l’humanité ainsi que ce qui est caché au plus profond de l’homme. Je sentais que ces paroles étaient les déclarations du Saint-Esprit et qu’elles étaient la voix de Dieu. Grâce aux paroles de Dieu, j’ai fini par réaliser que, même si j’avais cru au Seigneur pendant de nombreuses années et que, souvent, je me confessais et me repentais auprès du Seigneur, ma nature pécheresse et mon tempérament satanique n’avaient absolument pas été purifiés ni changés. Je ne faisais que reconnaître le nom du Seigneur, mais il n’y avait pas de place pour le Seigneur dans mon cœur et je ne me dépensais ni ne travaillais pour le Seigneur. Tout ce qui m’intéressait, c’était comment gagner plus d’argent, comment trouver plus de plaisir dans la chair et comment faire vivre ma famille de manière plus prospère, sans jamais me préoccuper de la volonté de Dieu. Je savais même que je mentais et péchais souvent, mais n’en faisais pas cas. J’avais toujours cru que Dieu était le Dieu éternellement aimant et miséricordieux, et que, même si je péchais, Il absoudrait mes péchés, serait miséricordieux envers moi et me bénirait. Ce n’est qu’après avoir lu ces déclarations exprimées par Dieu dans les derniers jours que j’ai vu le tempérament juste et saint de Dieu, et je savais que le tempérament de Dieu était quelque chose que personne ne pouvait offenser. Le jugement et le châtiment des paroles de Dieu ont fait naître en moi une vénération envers Lui et je me suis lamenté sur mon propre passé. Je me suis effondré devant Dieu et j’ai pleuré amèrement : « Ȏ mon Dieu, je me suis rebellé contre Toi, je T’ai trompé et T’ai défié en beaucoup de choses. Je ne suis pas digne de venir devant Toi. Tout ce que j’ai fait ne mérite que la punition. Ȏ mon Dieu, je Te remercie de me donner l’opportunité de me repentir et d’être sauvé. Désormais, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour chercher la vérité, pour bien accomplir mon devoir et Te rendre Ton amour. » Après avoir prié, j’ai pris cette ferme résolution : je dois accepter le jugement de Dieu et changer ma vie faite de péchés et de confessions ; je dois lire davantage les paroles de Dieu et y réfléchir davantage, afin d’avoir une plus grande compréhension de la vérité et d’avoir la force de renoncer à ma chair, de mettre la vérité en pratique et de satisfaire la volonté de Dieu.

À partir de ce jour-là, j’ai emporté avec moi au travail La Parole apparaît dans la chair, afin de pouvoir lire et étudier les paroles de Dieu pendant mes pauses. Grâce aux paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai réalisé à quel point mon comportement et mes pensées étaient corrompus et rebelles. Plus tard, j’ai lu ces paroles de Dieu qui disaient : « Tu dois prier, étape par étape, en accord avec ton véritable état et ce qui doit être fait par le Saint-Esprit, et tu dois communier avec Dieu en conformité avec la volonté de Dieu et Ses exigences pour l’homme. Lorsque tu commences à faire tes prières, donnes d’abord ton cœur à Dieu. N’essaie pas de saisir la volonté de Dieu ; essaie seulement de dire à Dieu les paroles qu’il y a dans ton cœur. Quand tu viens devant Dieu, parles ainsi : “O Dieu ! Ce n’est qu’aujourd’hui que je me rends compte que j’avais l’habitude de te désobéir. Je suis vraiment corrompu et méprisable. Avant, je perdais mon temps ; à partir d’aujourd’hui je vivrai pour Toi, je vivrai une vie qui ait du sens, et je ferai Ta volonté. Je voudrais que Ton Esprit travaille toujours en moi, et qu’il m’éclaire et m’illumine toujours, afin que je puisse porter un témoignage fort et retentissant devant Toi, permettant à Satan de voir Ta gloire, Ton témoignage et la preuve de Ton triomphe parmi nous”. Lorsque tu pries de cette façon, ton cœur sera complètement libéré, ayant prié de cette façon, ton cœur sera plus proche de Dieu, et en priant souvent de cette façon, le Saint-Esprit travaillera inévitablement en toi » (« Concernant la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair). Dans les paroles de Dieu, j’ai trouvé un chemin de pratique permettant de remédier à mon tempérament corrompu, et j’ai commencé à prier Dieu avec ferveur et sincérité, m’ouvrant à Dieu au sujet de mon tempérament corrompu, et confiant à Dieu ce que j’espérais atteindre au fond de mon cœur. Je Lui ai demandé de me guider afin que je puisse vivre selon Ses paroles. Grâce à ce genre de prières, j’avais souvent le sentiment que Dieu me conduisait et m’éclairait, et mon cœur s’est empli de foi et de force. Je n’ai plus vécu comme avant et je n’ai plus agi selon les pensées et les idées corrompues qui étaient au fond de moi. Ma vie avait changé, elle n’était plus la vie dépravée, faite de péchés et de confessions, que j’avais menée auparavant. Au contraire, je vivais véritablement devant Dieu et j’avais obtenu l’attention et la protection de Dieu.

En juillet 2014, je suis retourné aux Philippines, et c’est seulement alors que j’ai réalisé que Dieu avait aussi choisi de nombreux frères et sœurs aux Philippines. J’étais tellement heureux. À présent, j’échange sur les paroles de Dieu avec mes frères et sœurs de l’Église, nous vivons une vie d’Église et nous nous aidons et nous soutenons les uns les autres. Nous cherchons tous la vérité, nous cherchons à changer nos tempéraments et à être sauvés par Dieu. Nous rendons aussi témoignage à l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours auprès des gens de notre propre pays, ainsi qu’auprès des gens d’autres pays, afin qu’ils sachent que le Seigneur Jésus est déjà revenu et qu’ils puissent, comme nous, obtenir le salut de Dieu des derniers jours. Je rends grâce à Dieu Tout-Puissant ! Je vis maintenant une vie très riche et très heureuse. Je me suis entièrement débarrassé de la vie dépravée et décadente que je menais auparavant. C’est Dieu Tout-Puissant qui m’a permis de trouver une direction et un but dans ma vie. Je sens que c’est la seule manière de mener une vie riche de sens !

Précédent: 4. L’éveil d’un esprit trompé

Suivant: 6. Écoute ! Qui est Celui qui parle ?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

13. D’où vient cette voix ?

Par Shiyin, ChineJe suis née dans une famille chrétienne, dont un grand nombre de membres sont prédicateurs. Je crois au Seigneur, comme...

49. Revenu du gouffre

Par Zhao Guangming, ChineAu début des années quatre-vingt, j’avais la trentaine et je travaillais dans une entreprise de construction. Je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre