1. Vous témoignez que le Seigneur Jésus est revenu et qu’Il S’est fait chair pour accomplir Son œuvre. Comment est-ce possible ? La Bible dit : « Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel » (Actes 1:11). Après avoir terminé l’œuvre de la crucifixion, le Seigneur Jésus S’est relevé d’entre les morts et est apparu à Ses disciples. Il est devenu un corps spirituel glorieux et est monté au ciel. Quand le Seigneur reviendra, Il devrait aussi nous apparaître comme un corps spirituel relevé d’entre les morts. Pourquoi dites-vous que Dieu doit se faire chair, se manifester et œuvrer en tant que Fils de l’homme dans les derniers jours ?

1. Vous témoignez que le Seigneur Jésus est revenu et qu’Il S’est fait chair pour accomplir Son œuvre. Comment est-ce possible? La Bible dit: «Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel» (Actes 1:11). Après avoir terminé l’œuvre de la crucifixion, le Seigneur Jésus S’est relevé d’entre les morts et est apparu à Ses disciples. Il est devenu un corps spirituel glorieux et est monté au ciel. Quand le Seigneur reviendra, Il devrait aussi nous apparaître comme un corps spirituel relevé d’entre les morts. Pourquoi dites-vous que Dieu doit se faire chair, se manifester et œuvrer en tant que Fils de l’homme dans les derniers jours?

Versets bibliques pour référence :

« Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Luc 12:40).

« Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour. Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette génération » (Luc 17:24-25).

« Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils » (Jean 5:22).

« Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme » (Jean 5:27).

Paroles de Dieu concernées :

Jésus a dit qu’Il arriverait comme Il est parti, mais connais-tu le vrai sens de Ses paroles ? Pourrait-Il vraiment vous l’avoir dit ? Tu sais seulement qu’Il arrivera comme Il est parti, sur un nuage, mais sais-tu exactement comment Dieu Lui-même accomplit Son œuvre ? Si tu étais vraiment capable de voir, alors comment expliquer les paroles de Jésus ? Il a dit : Quand le Fils de l’homme viendra dans les derniers jours, Lui-même ne le saura pas, les anges ne le sauront pas, les messagers du ciel ne le sauront pas, et l’humanité entière ne le saura pas. Seul le Père le saura, c’est-à-dire que seul l’Esprit le saura. Même le Fils de l’homme Lui-même ne sait pas, mais toi, peux-tu voir et savoir ? Si tu pouvais savoir et voir de tes propres yeux, ces paroles n’auraient-elles pas été dites en vain ? Et qu’est-ce que Jésus a dit en ce temps-là ? « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. […] C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. » Quand ce jour viendra, le Fils de l’homme Lui-même ne le saura pas. Le Fils de l’homme fait référence à la chair incarnée de Dieu, à une personne normale et ordinaire. Le Fils de l’homme Lui-même ne sait pas, alors comment pourrais-tu savoir ? Jésus a dit qu’Il arriverait comme Il est parti. Même Lui ne sait pas quand Il arrivera, alors pourrait-Il t’informer à l’avance ? Peux-tu voir Son arrivée ? N’est-ce pas une plaisanterie ?

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3)», dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu est devenu chair parce que l’objet de Son œuvre n’est pas l’esprit de Satan ou tout autre être incorporel, mais l’homme qui est chair et a été corrompu par Satan. C’est précisément parce que la chair de l’homme a été corrompue que Dieu a fait de l’homme charnel l’objet de Son œuvre ; en outre, parce que l’homme est l’objet de la corruption, Dieu a fait de l’homme le seul objet de Son œuvre à toutes les étapes de Son œuvre de salut. L’homme est un être mortel, de chair et de sang, et Dieu est le Seul qui peut sauver l’homme. Ainsi, Dieu doit devenir une chair qui possède les mêmes attributs que l’homme pour faire Son œuvre, afin que Son œuvre obtienne de meilleurs effets. Dieu doit devenir chair pour faire Son œuvre précisément parce que l’homme est chair et incapable de vaincre le péché ou de se dépouiller de la chair.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné», dans La Parole apparaît dans la chair

Le salut des hommes par Dieu n’est pas fait directement par les moyens de l’Esprit ou par l’identité de l’Esprit, car les hommes ne peuvent pas toucher Son Esprit, Le voir, ni se rapprocher de Lui. S’Il tentait de sauver les hommes directement à la manière de l’Esprit, les hommes seraient incapables de recevoir Son salut. Si Dieu ne prenait pas la forme extérieure d’un homme créé, les hommes seraient incapables de recevoir ce salut, car ils ne peuvent pas du tout s’approcher de Lui, tout comme personne ne pouvait s’approcher de la nuée de l’Éternel. Ce n’est qu’en devenant un être humain créé, c’est-à-dire que ce n’est qu’en mettant Sa parole dans la chair qu’Il prendra, qu’Il peut imprégner de Sa parole tous ceux qui Le suivent. Alors seulement les hommes peuvent voir et entendre Sa parole par eux-mêmes, et en plus posséder Sa parole, et ainsi être complètement sauvés. Si Dieu ne devenait chair, personne de chair et de sang ne pourrait recevoir un si grand salut, et personne ne serait sauvé. Si l’Esprit de Dieu travaillait directement parmi les hommes, tous les hommes seraient foudroyés ou complètement capturés par Satan, parce que les hommes sont incapables de s’associer avec Dieu. La première incarnation avait pour but de racheter les hommes du péché, de les racheter par le corps charnel de Jésus, c’est-à-dire que depuis la croix, Il a sauvé les hommes, mais le tempérament satanique corrompu est resté en eux. Le but de la deuxième incarnation n’est plus de servir de sacrifice d’expiation, mais de sauver complètement ceux qui ont été rachetés du péché. C’est ainsi pour que ceux qui sont pardonnés puissent être délivrés de leurs péchés, complètement purifiés et, en obtenant un changement de tempérament, se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et retourner devant le trône de Dieu. L’homme peut être pleinement sanctifié seulement de cette manière. À l’ère de la Grâce après que l’ère de la Loi prit fin, Dieu a commencé l’œuvre du salut qui se continue jusqu’aux derniers jours quand Il purifiera complètement l’humanité en jugeant et châtiant les hommes pour leur rébellion. Alors seulement Dieu achèvera Son œuvre du salut et entrera dans le repos. Par conséquent, dans les trois étapes de l’œuvre, Dieu S’est fait chair seulement deux fois pour réaliser Lui-même Son œuvre parmi les hommes. La raison en est qu’une seule des trois étapes est destinée à guider les hommes dans leur vie, alors que les deux autres sont l’œuvre du salut. Ce n’est qu’en devenant chair que Dieu peut vivre aux côtés des hommes, faire l’expérience de la souffrance du monde et vivre dans un corps charnel normal. Seulement de cette manière peut-Il délivrer aux hommes le chemin pratique dont ils ont besoin en tant qu’êtres créés. Les hommes reçoivent le salut complet de Dieu grâce à l’incarnation de Dieu, et non directement du ciel qui répond à leurs prières, car, les hommes étant charnels, ils sont incapables de voir l’Esprit de Dieu et encore moins capables de s’approcher de Son Esprit. Les hommes ne peuvent s’associer qu’avec la chair incarnée de Dieu et c’est seulement ainsi que les hommes peuvent comprendre toutes les voies et toutes les vérités et recevoir la plénitude du salut.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4)», dans La Parole apparaît dans la chair

Ce n’est qu’en raison des besoins de l’homme corrompu que le Dieu incarné est venu dans la chair. C’est en raison des besoins de l’homme, non de Dieu, et tous Ses sacrifices et toutes Ses souffrances sont pour le bien de l’humanité, et non au bénéfice de Dieu Lui-même. Il n’y a pas de pour et contre ni de récompenses pour Dieu ; Il ne moissonnera pas une future récolte, mais ce qui Lui est dû depuis le début. Il ne vise que le bien de l’humanité en tout ce qu’Il fait et tout ce qu’Il sacrifie pour l’humanité, et non le gain de grandes récompenses. Bien que l’œuvre de Dieu dans la chair implique de nombreuses difficultés inimaginables, les effets qu’elle obtient finalement dépassent de loin ceux de l’œuvre effectuée directement par l’Esprit. L’œuvre accomplie par la chair entraîne un grand nombre de difficultés et la chair ne peut pas avoir la même grande identité que l’Esprit. Il (Dieu dans la chair) ne peut pas accomplir les mêmes actes surnaturels que l’Esprit, encore moins peut-Il avoir la même autorité que l’Esprit. Pourtant, l’essence de l’œuvre accomplie par cette chair banale est bien supérieure à celle de l’œuvre accomplie directement par l’Esprit, et cet être de chair Lui-même est la réponse aux besoins de toute l’humanité. Pour ceux qui doivent être sauvés, la valeur d’usage de l’Esprit est bien inférieure à celle de la chair : l’œuvre de l’Esprit est en mesure de couvrir l’ensemble de l’univers, à travers toutes les montagnes, les rivières, les lacs et les océans, mais l’œuvre accomplie par la chair se rapporte plus efficacement à toute personne avec laquelle Il entre en contact. En plus, la chair de Dieu sous forme tangible peut être mieux comprise et considérée comme plus fiable par l’homme ; elle peut aussi approfondir la connaissance de Dieu chez l’homme et peut donner à l’homme une impression plus profonde des actes réels de Dieu. L’œuvre de l’Esprit est enveloppée de mystère ; les êtres mortels ont de la peine à la comprendre, encore plus à la voir, et donc ils ne peuvent que s’en remettre à des imaginations sans substance. L’œuvre accomplie par la chair, cependant, est normale, basée sur la réalité et remplie d’une riche sagesse ; elle est un fait que l’homme peut voir de ses propres yeux. L’homme peut personnellement faire l’expérience de la sagesse de l’œuvre de Dieu et n’a pas besoin de recourir à son abondante imagination. Telles sont la précision et la valeur réelle de l’œuvre de Dieu dans la chair. L’Esprit ne peut faire que des choses invisibles et difficiles à imaginer pour l’homme, par exemple l’éclairage de l’Esprit, l’inspiration de l’Esprit et la direction de l’Esprit, mais pour l’homme qui a un esprit, le sens de ces choses n’est vraiment pas clair. Elles procurent seulement un sens qui inspire, un sens général, et ne peuvent pas livrer une instruction verbale. L’œuvre de Dieu dans la chair, cependant, est très différente : elle implique la direction précise des paroles, son intention est claire et les objectifs qu’elle requiert sont exacts. Et donc, l’homme n’a pas besoin de tâtonner ou de faire appel à son imagination, encore moins de deviner. Telle est la clarté de l’œuvre dans la chair et sa grande différence par rapport à l’œuvre de l’Esprit. L’œuvre de l’Esprit n’a qu’une portée limitée et ne peut pas remplacer l’œuvre accomplie par la chair. L’œuvre accomplie par la chair donne à l’homme des objectifs beaucoup plus exacts et nécessaires et des connaissances beaucoup plus réelles et valeureuses que ne le fait l’œuvre de l’Esprit. L’œuvre qui a la plus grande valeur pour l’homme corrompu est celle qui procure des mots précis, des objectifs clairs à poursuivre et qui peut être vue et touchée. Seules une œuvre réaliste et une direction accordée en temps opportun sont adaptées aux désirs de l’homme, et seule une œuvre réelle peut sauver l’homme de son tempérament corrompu et dépravé. Seul le Dieu incarné peut atteindre ce but ; seul le Dieu incarné peut sauver l’homme de son tempérament jadis corrompu et dépravé. Bien que l’Esprit soit l’essence inhérente de Dieu, seule Sa chair peut accomplir une telle œuvre. Si l’Esprit travaillait seul, Son œuvre ne pourrait pas être efficace – c’est une simple vérité.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné», dans La Parole apparaît dans la chair

Bien que la chair de Dieu incarné soit loin de correspondre à l’identité et à la position de Dieu, et semble à l’homme être incompatible avec Son statut actuel, cette chair, qui n’est pas la véritable image de Dieu ou la véritable identité de Dieu, peut faire l’œuvre que l’Esprit de Dieu ne peut pas faire directement. Telles sont les véritables signification et valeur de l’incarnation de Dieu, et ce sont cette signification et cette valeur que l’homme est incapable d’apprécier et de reconnaître. Bien que tous les hommes admirent l’Esprit de Dieu et méprisent la chair de Dieu, quelle que soit la façon dont ils perçoivent ou pensent, la vraie signification et la vraie valeur de la chair dépassent de loin celles de l’Esprit. Bien sûr, cela ne s’applique qu’à l’humanité corrompue. Pour tous ceux qui cherchent la vérité et aspirent à la manifestation de Dieu, l’œuvre de l’Esprit ne peut que donner une impulsion ou une inspiration, et un sentiment d’émerveillement du fait qu’elle est inexplicable et inimaginable, et le sens qu’elle est grande, transcendante, et admirable, mais aussi inaccessible et inatteignable pour tous. L’homme et l’Esprit de Dieu ne peuvent que se regarder de loin comme s’il y avait une grande distance entre eux, et ils ne peuvent jamais être identiques, comme si l’homme et Dieu étaient séparés par un fossé invisible. En fait, c’est une illusion que l’Esprit produit chez l’homme, parce que l’Esprit et l’homme ne sont pas de la même espèce et ne coexisteront jamais dans le même monde, et parce que l’Esprit ne possède rien de l’homme. Ainsi l’homme n’a pas besoin de l’Esprit, car l’Esprit ne peut pas faire directement l’œuvre qui est la plus nécessaire à l’homme. L’œuvre de la chair présente à l’homme de véritables objectifs à poursuivre, des mots clairs et le sens qu’Il est réel et normal, humble et ordinaire. Bien que l’homme puisse Le craindre, pour la plupart des gens, il est facile d’être en relation avec Lui : l’homme peut voir Son visage et entendre Sa voix, et il n’a pas besoin de Le regarder à distance. Cette chair semble accessible à l’homme, non éloignée ou insondable, mais visible et touchable, car cette chair et l’homme vivent dans le même monde.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné», dans La Parole apparaît dans la chair

Comme celui qui est jugé est l’homme, l’homme qui est de chair et qui a été corrompu, et que ce n’est pas l’esprit de Satan qui est jugé directement, l’œuvre du jugement n’est donc pas effectuée dans le monde spirituel, mais parmi les hommes. Pour juger la corruption de la chair de l’homme, personne n’est plus approprié ni n’est plus qualifié que Dieu dans la chair. Si le jugement était effectué directement par l’Esprit de Dieu, alors il n’engloberait pas tout. De plus, il serait difficile pour l’homme d’accepter une telle œuvre, car l’Esprit est incapable de Se tenir face à face devant l’homme, et à cause de cela, les effets ne seraient pas immédiats, et l’homme serait encore moins capable de voir plus clairement le tempérament de Dieu, tempérament qui ne peut pas être offensé. Satan ne peut être vaincu complètement que si Dieu dans la chair juge la corruption de l’humanité. Étant pareil à l’homme dans une humanité normale, Dieu dans la chair peut directement juger l’injustice de l’homme ; c’est le signe de Sa sainteté innée et de Son être extraordinaire. Seul Dieu est qualifié pour juger l’homme, est en mesure de juger l’homme, car Il détient la vérité et la justice, et donc, Il est capable de juger l’homme. Ceux qui n’ont pas la vérité et la justice ne sont pas aptes à juger les autres. Si cette œuvre était faite par l’Esprit de Dieu, le sens d’une victoire sur Satan serait absent. L’Esprit est fondamentalement plus élevé que les êtres mortels. L’Esprit de Dieu est saint par nature et Il est victorieux sur la chair. Si l’Esprit faisait cette œuvre directement, Il ne pourrait pas juger toute la désobéissance de l’homme et ne pourrait pas exposer toute l’injustice de l’homme. Car l’œuvre du jugement est également effectuée par les notions que l’homme a sur Dieu, et l’homme n’a jamais eu de notions sur l’Esprit, ainsi, l’Esprit est incapable d’exposer plus clairement l’injustice de l’homme, et encore moins de dévoiler complètement cette injustice. Le Dieu incarné est l’ennemi de tous ceux qui ne Le connaissent pas. En jugeant les notions et l’opposition de l’homme à Son sujet, Il dévoile toute la désobéissance de l’humanité. Les effets de Son œuvre dans la chair sont plus apparents que ceux de l’œuvre de l’Esprit. Et donc, le jugement de l’humanité tout entière n’est pas effectué directement par l’Esprit, mais est l’œuvre du Dieu incarné. Dieu dans la chair peut être vu et touché par l’homme, et Dieu dans la chair peut complètement conquérir l’homme. Dans sa relation avec Dieu dans la chair, l’homme progresse de l’opposition à l’obéissance, de la persécution à l’acceptation, des notions à la connaissance, et du rejet à l’amour. Ce sont là les effets de l’œuvre du Dieu incarné. L’homme n’est sauvé que par l’acceptation de Son jugement, ne vient à Le connaître que peu à peu par les mots de Sa bouche, est conquis par Lui pendant qu’il s’oppose à Lui, et reçoit de Lui Son approvisionnement de vie durant l’acceptation de Son châtiment. Toute cette œuvre est l’œuvre de Dieu dans la chair et non l’œuvre de Dieu dans Son identité en tant qu’Esprit.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné», dans La Parole apparaît dans la chair

La meilleure chose à propos de Son œuvre dans la chair est qu’Il peut confier à ceux qui Le suivent des paroles et des exhortations précises, ainsi que Sa volonté exacte pour l’humanité, de sorte qu’ensuite Ses disciples peuvent plus précisément et plus concrètement transmettre Son œuvre dans la chair et Sa volonté pour l’humanité tout entière à ceux qui acceptent cette voie. Seule l’œuvre de Dieu dans la chair parmi les hommes réalise vraiment la présence de Dieu aux hommes dans leur être et leur vie. Seule cette œuvre répond au désir de l’homme de voir le visage de Dieu, d’être témoin de l’œuvre de Dieu et d’entendre la parole personnelle de Dieu. Le Dieu incarné met un terme à l’ère où seul le dos de l’Éternel était visible pour l’humanité et termine aussi l’ère de la croyance de l’humanité en un Dieu vague. En particulier, l’œuvre de la dernière incarnation de Dieu amène toute l’humanité dans une ère qui est plus réaliste, plus pratique et plus belle. Non seulement Il termine l’ère de la Loi et de la doctrine, mais plus important encore, Il révèle à l’humanité un Dieu qui est réel et normal, qui est juste et saint, qui dévoile l’œuvre du plan de gestion et qui démontre les mystères et la destination de l’humanité, qui a créé l’humanité, qui met fin à l’œuvre de gestion et qui est resté caché pendant des milliers d’années. Il mène l’ère de ce qui est vague à sa fin complète, Il termine l’ère durant laquelle toute l’humanité voulait voir la face de Dieu, mais ne le pouvait pas, Il met fin à l’ère où l’humanité entière servait Satan et conduit l’ensemble de l’humanité jusqu’au bout, dans une nouvelle ère. Tout cela est le résultat de l’œuvre de Dieu dans la chair à la place de l’Esprit de Dieu. Quand Dieu œuvre dans Sa chair, ceux qui Le suivent ne cherchent plus à tâtons ces choses qui semblent à la fois exister et ne pas exister, et ils cessent de deviner la volonté du Dieu vague. Quand Dieu répandra Son œuvre dans la chair, ceux qui Le suivent transmettront à toutes les confessions religieuses l’œuvre qu’Il a faite dans la chair, et ils communiqueront toutes Ses paroles aux oreilles de l’humanité tout entière. Tout ce qui sera entendu par ceux qui recevront Son Évangile sera les faits de Son œuvre, sera des choses que l’homme aura vues et entendues personnellement, et sera des faits et non des ouï-dire. Ces faits sont la preuve avec laquelle Il répand l’œuvre et sont également les outils qu’Il utilise dans la diffusion de l’œuvre. Sans l’existence de faits, Son Évangile ne se répandrait pas dans toutes les nations et dans tous les lieux. Sans faits, mais seulement avec les imaginations de l’homme, Il ne pourrait jamais conquérir l’univers entier. L’Esprit est impalpable par l’homme et invisible à l’homme, et l’œuvre de l’Esprit ne peut pas laisser de preuves ou de faits de l’œuvre de Dieu pour l’homme. L’homme ne verra jamais le vrai visage de Dieu et il croira toujours en un Dieu vague qui n’existe pas. L’homme ne verra jamais le visage de Dieu et n’entendra jamais non plus des paroles prononcées par Dieu personnellement. Les imaginations de l’homme sont vides, après tout, et ne peuvent pas remplacer le vrai visage de Dieu ; le tempérament inhérent de Dieu et l’œuvre de Dieu Lui-même ne peuvent pas être imités par l’homme. Le Dieu invisible dans le ciel et Son œuvre ne peuvent être amenés sur la terre que par le Dieu incarné qui fait personnellement Son œuvre parmi les hommes. C’est le meilleur moyen pour Dieu d’apparaître à l’homme par lequel l’homme voit Dieu et en vient à connaître le vrai visage de Dieu, et cela ne peut pas être réalisé par un Dieu non incarné.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné», dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de Dieu dans la chair doit être faite dans la chair. Si elle était faite directement par l’Esprit de Dieu, elle ne produirait aucun effet. Même si elle était faite par l’Esprit, l’œuvre n’aurait pas grande signification et serait finalement peu convaincante. Toutes les créatures veulent savoir si l’œuvre du Créateur a une signification, ce qu’elle représente, dans quel intérêt elle est accomplie, si l’œuvre de Dieu est remplie d’autorité et de sagesse et si elle a la plus haute valeur et signification. Son œuvre est accomplie pour le salut de toute l’humanité, pour vaincre Satan, et pour témoigner de Lui-même parmi toutes choses. En tant que telle, l’œuvre qu’Il fait doit avoir une grande signification. La chair de l’homme a été corrompue par Satan et profondément aveuglée et blessée. La raison la plus fondamentale pour laquelle Dieu œuvre personnellement dans la chair est que l’objet de Son salut est l’homme qui est de la chair et que Satan utilise aussi la chair de l’homme pour perturber l’œuvre de Dieu. Le combat contre Satan est en fait l’œuvre de la conquête de l’homme et, en même temps, l’homme est aussi l’objet du salut de Dieu. De cette façon, l’œuvre de Dieu incarné est essentielle. Satan a corrompu la chair de l’homme, l’homme est devenu l’incarnation de Satan et est devenu l’objet à être vaincu par Dieu. De cette façon, l’œuvre de livrer le combat contre Satan et de sauver l’humanité se produit sur la terre et Dieu doit devenir humain pour livrer le combat contre Satan. Ce travail est des plus pratiques. Quand Dieu œuvre dans la chair, en fait, Il combat réellement contre Satan dans la chair. Quand Il œuvre dans la chair, Il fait Son œuvre dans le domaine spirituel et rend réelle toute Son œuvre dans le domaine spirituel sur la terre. Celui qui est conquis est l’homme, l’homme qui Lui est désobéissant ; celui qui est vaincu est l’incarnation de Satan (bien sûr, c’est aussi l’homme) qui est Son ennemi, et celui qui est finalement sauvé est également l’homme. De cette façon, il est encore plus nécessaire que Dieu devienne un homme qui a l’enveloppe extérieure d’une créature, de sorte qu’Il peut vraiment livrer le combat contre Satan, conquérir l’homme qui Lui est désobéissant et qui a la même enveloppe extérieure que Lui, et aussi sauver l’homme qui a la même enveloppe extérieure que Lui et a été blessé par Satan. Son ennemi est l’homme, l’objet de Sa conquête est l’homme, et l’objet de Son salut est l’homme qu’Il a créé. Donc, Il doit devenir homme et, de cette façon, Son œuvre devient beaucoup plus facile. Il est capable de vaincre Satan et de conquérir l’humanité et, de plus, est capable de sauver l’humanité. […] Cette chair est si importante pour l’humanité parce qu’Il est homme et, même encore plus, Il est Dieu, parce qu’Il peut faire l’œuvre qu’aucun homme ordinaire de chair ne peut faire, et parce qu’Il peut sauver l’homme corrompu qui vit avec Lui sur la terre. Bien qu’Il soit identique à l’homme, le Dieu incarné est plus important pour l’humanité que toute personne de valeur, car Il peut faire l’œuvre qui ne peut pas être faite par l’Esprit de Dieu, est plus à même de rendre témoignage à Dieu Lui-même que l’Esprit de Dieu, et à même de gagner pleinement l’humanité que l’Esprit de Dieu. En conséquence, bien que cette chair soit normale et ordinaire, Sa contribution à l’humanité et Sa signification pour l’existence de l’humanité le rendent très valeureux, et la valeur et signification réelles de cette chair sont incommensurables pour tout homme. Bien que cette chair ne puisse pas détruire directement Satan, Il peut utiliser Son œuvre pour conquérir l’humanité et vaincre Satan, et obliger Satan à se soumettre pleinement à Sa domination. C’est parce que Dieu est incarné qu’Il peut vaincre Satan et sauver l’humanité. Il ne détruit pas directement Satan, mais à la place devient chair pour faire l’œuvre de la conquête de l’humanité qui a été corrompue par Satan. De cette façon, Il est mieux à même de témoigner de Lui-même parmi Ses créatures et mieux en mesure de sauver l’homme corrompu. La défaite de Satan par Dieu incarné porte un plus grand témoignage et est plus convaincante que la destruction directe de Satan par l’Esprit de Dieu. Dieu dans la chair est mieux en mesure d’aider l’homme à connaître le Créateur et est mieux en mesure de témoigner de Lui-même parmi Ses créatures.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné», dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 8. Nous croyons que la préparation de l’huile par les vierges sages fait référence à la constance dans la prière, dans la lecture des Écritures et dans la participation aux assemblées, au travail assidu pour le Seigneur et à l’attente vigilante de Son retour. C’est ce que signifie être une vierge sage, et quand le Seigneur reviendra nous accueillerons l’époux et prendrons part au festin de l’Agneau.

Suivant: 2. Je crois au Seigneur depuis de nombreuses années, et j’ai abondamment lu la Bible. Pourquoi n’ai-je lu aucune prophétie au sujet du Seigneur se faisant chair en tant que Fils de l’homme et accomplissant l’œuvre de Dieu dans les derniers jours? Vous témoignez que le Seigneur Jésus est revenu dans la chair, qu’Il est Dieu Tout-Puissant et qu’Il accomplit l’œuvre de jugement des derniers jours. Y a-t-il un fondement à cela dans la Bible?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre