1. Le catholicisme auquel nous adhérons a été transmis par les apôtres et il est la plus orthodoxe de toutes les religions. L’Église de Dieu Tout-Puissant fait partie du christianisme, et le christianisme est une ramification du catholicisme. Si nous croyons en Dieu Tout-Puissant, ne nous convertirons-nous au christianisme? Et ce faisant, ne tournerons-nous pas le dos à notre Dieu?

Versets bibliques pour référence :

« J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger » (Jean 10:16).

Paroles de Dieu concernées :

Il y a plusieurs grandes religions dans le monde et chacune a son propre chef ou dirigeant, et les adeptes sont répandus dans différents pays et différentes régions du monde entier ; tous les pays, qu’ils soient grands ou petits, ont différentes religions sur leur territoire. Cependant, indépendamment du nombre de religions qu’il y a à travers le monde, tous les gens au sein de l’univers existent en fin de compte sous la direction d’un seul Dieu et leur existence n’est pas guidée par les chefs ou les dirigeants religieux. Cela signifie que l’humanité n’est pas guidée par le chef ou le dirigeant d’une religion particulière ; toute l’humanité est plutôt dirigée par le Créateur qui a créé les cieux, la terre et toutes choses, et a également créé l’humanité. C’est un fait. Bien qu’il y ait plusieurs grandes religions dans le monde, peu importe leur grandeur, elles existent toutes sous la domination du Créateur et aucune de ces religions ne peut dépasser le cadre de cette domination. Le développement de l’humanité, le progrès social et le développement des sciences naturelles sont inséparables des arrangements du Créateur, et cette œuvre ne peut pas être faite par n’importe quel chef religieux. Les chefs religieux ne sont que les dirigeants d’une religion particulière et ne peuvent pas représenter Dieu ni Celui qui a créé les cieux, la terre et toutes choses. Les chefs religieux peuvent diriger tous les adeptes d’une religion entière, mais ils ne peuvent pas commander à toutes les créatures sous le ciel. C’est un fait universellement reconnu. Les chefs des religions ne sont que de simples meneurs, et ne peuvent pas être mis sur un pied d’égalité avec Dieu (le Créateur). Toutes les choses sont entre les mains du Créateur, et à la fin, elles retourneront toutes entre les mains du Créateur. L’humanité a été créée par Dieu à l’origine, et quelle que soit la religion, chaque personne retournera sous la domination de Dieu ; c’est inévitable. Seul Dieu est le Très Haut parmi toutes les choses, et le plus grand dirigeant parmi tous les êtres créés doit aussi retourner sous Sa domination. Peu importe le prestige du statut d’un homme, cet homme n’est pas capable d’amener l’humanité vers une destination appropriée, et personne n’est capable de classifier toutes choses selon leur espèce. L’Éternel Lui-même a créé les hommes et les a classifiés selon leur espèce et, à la fin des temps, Il accomplira toujours Sa propre œuvre Lui-même, classifiant toutes choses selon leur espèce. Hormis Dieu, personne ne peut faire cette œuvre. Les trois étapes de l’œuvre effectuée depuis le début jusqu’à aujourd’hui ont toutes été réalisées par Dieu Lui-même, par le Dieu unique. Le fait des trois étapes de l’œuvre est le fait que Dieu dirige toute l’humanité, un fait que personne ne peut nier. À la fin des trois étapes de l’œuvre, toutes choses seront classées selon leur espèce et retourneront sous la domination de Dieu, car dans l’univers entier, il n’existe que ce seul Dieu et il n’y a pas d’autres religions. Celui qui est incapable de créer le monde sera incapable de le mener à sa fin alors que Celui qui a créé le monde le mènera sûrement à sa fin. Par conséquent, celui qui est incapable de mener l’ère à sa fin et peut simplement aider l’homme à cultiver son esprit ne peut sûrement pas être Dieu et ne sera sûrement pas le Seigneur de l’humanité. Il sera incapable de faire une si grande œuvre ; un seul être peut effectuer une telle œuvre, et tous ceux qui sont incapables de faire cette œuvre sont sûrement des ennemis et non Dieu. Toutes les mauvaises religions sont incompatibles avec Dieu, et puisqu’elles sont incompatibles avec Dieu, elles sont les ennemies de Dieu. Toute œuvre est faite par ce seul vrai Dieu et l’univers entier est commandé par ce seul Dieu. Peu importe qu’Il œuvre en Israël ou en Chine, peu importe que l’œuvre soit effectuée par l’Esprit ou par la chair, tout est fait par Dieu Lui-même et ne peut être fait par personne d’autre. C’est précisément parce qu’Il est le Dieu de toute l’humanité qu’Il œuvre librement, non contraint par aucune condition. C’est la plus grande de toutes les visions.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

De l’œuvre de l’Éternel à celle de Jésus, et de l’œuvre de Jésus à celle de l’étape actuelle, ces trois étapes couvrent toute la portée de la gestion de Dieu et elles sont l’œuvre d’un seul Esprit. Depuis la création du monde, Dieu a toujours été à l’œuvre en gérant l’humanité. Il est le Commencement et la Fin, Il est le Premier et le Dernier, et Il est Celui qui commence une ère et Celui qui amène l’ère à sa fin. Les trois étapes de l’œuvre, à différentes ères et en différents endroits, sont indéniablement l’œuvre d’un seul Esprit. Tous ceux qui séparent ces trois étapes s’opposent à Dieu. Maintenant, il t’incombe de comprendre que toute l’œuvre, de la première étape à aujourd’hui, est l’œuvre d’un seul Dieu, l’œuvre d’un seul Esprit. Cela ne fait aucun doute.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3)», dans La Parole apparaît dans la chair

Après l’œuvre de l’Éternel, Jésus est devenu chair pour réaliser Son œuvre parmi les hommes. Son œuvre n’a pas été réalisée de manière isolée, mais elle a été fondée sur l’œuvre de l’Éternel. C’était l’œuvre d’une nouvelle ère après que Dieu eut achevé l’ère de la Loi. De même, après que Jésus eut achevé Son œuvre, Dieu continua toujours Son œuvre pour l’ère suivante, parce que toute la gestion de Dieu progresse toujours. Au terme d’une ancienne ère arrive une nouvelle ère, et une fois que l’ancienne œuvre prend fin, une nouvelle œuvre continue la gestion de Dieu. Cette incarnation est la deuxième incarnation de Dieu après l’accomplissement de l’œuvre de Jésus. Bien sûr, cette incarnation ne se réalise pas de façon isolée, mais elle constitue la troisième étape de l’œuvre après l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce. Chaque nouvelle étape de l’œuvre de Dieu inaugure toujours un nouveau départ et une nouvelle ère. Aussi y a-t-il également des changements correspondants dans le tempérament de Dieu, dans Sa façon de travailler, dans la localisation de Son œuvre et dans Son nom. Pas étonnant donc qu’il soit difficile pour l’homme d’accepter l’œuvre de Dieu dans la nouvelle ère. Mais quelle que soit la façon dont l’homme s’oppose à Lui, Dieu accomplit toujours Son œuvre et Il conduit toujours toute l’humanité vers l’avant. Quand Jésus vint parmi les hommes, Il inaugura l’ère de la Grâce et acheva l’ère de la Loi. Pendant les derniers jours, Dieu devient chair une fois de plus et, quand Il devient chair cette fois, Il acheva l’ère de la Grâce et inaugura l’ère du Règne. Tous ceux qui acceptent la seconde incarnation de Dieu seront conduits dans l’ère du Règne et pourront accepter personnellement la direction de Dieu. Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre d’aujourd’hui a fait évoluer l’œuvre de l’ère de la Grâce ; c’est-à-dire que l’œuvre sous la totalité du plan de gestion de six mille ans a avancé. Bien que l’ère de la Grâce soit terminée, l’œuvre de Dieu a progressé. Pourquoi est-ce que Je ne cesse de répéter que cette étape de l’œuvre est bâtie sur l’ère de la Grâce et l’ère de la Loi ? Parce que l’œuvre de ce jour est une suite de l’œuvre réalisée à l’ère de la Grâce et une avancée par rapport à celle réalisée à l’ère de la Loi. Les trois étapes sont intimement interconnectées et chaque maillon de la chaîne est fermement rattaché au suivant. Pourquoi est-ce que Je dis également que cette étape de l’œuvre est bâtie sur celle réalisée par Jésus ? En supposant que cette étape ne soit pas bâtie sur l’œuvre réalisée par Jésus, une autre crucifixion devrait avoir lieu à cette étape et l’œuvre rédemptrice de l’étape précédente devrait être entièrement réalisée à nouveau. Cela n’aurait aucun sens. Et ainsi, cela ne signifie pas que l’œuvre est complètement terminée, mais que l’ère a avancé et que le niveau de l’œuvre a été élevé à un niveau encore plus haut qu’avant. On peut dire que cette étape de l’œuvre est bâtie sur la fondation de l’ère de la Loi et sur le rocher de l’œuvre de Jésus. L’œuvre de Dieu est bâtie étape par étape et cette étape n’est pas un nouveau départ. Seule la combinaison des trois étapes de l’œuvre peut être considérée comme étant le plan de gestion de six mille ans. L’œuvre de cette étape est réalisée sur la fondation de l’œuvre de l’ère de la Grâce. Si ces deux étapes de l’œuvre n’étaient pas liées, alors pourquoi la crucifixion n’est-elle pas répétée à cette étape ? Pourquoi est-ce que Je ne porte pas les péchés de l’homme, mais, au lieu de cela, Je viens juger et châtier l’homme directement ? Si Mon œuvre du jugement et du châtiment de l’homme et Ma venue maintenant sans avoir été conçu du Saint-Esprit n’avaient pas suivi la crucifixion, alors Je n’aurais pas été apte à juger et à châtier l’homme. C’est précisément parce que Je ne forme qu’un avec Jésus que Je viens directement pour châtier et juger l’homme. L’œuvre à cette étape est entièrement bâtie sur l’œuvre de l’étape précédente. C’est pourquoi seule une œuvre de ce genre peut amener l’homme, pas à pas, au salut. Jésus et Moi venons d’un seul Esprit. Même si Nous ne sommes pas liés dans Notre chair, Notre Esprit est un ; même si le contenu de ce que Nous faisons et l’œuvre que Nous assumons ne sont pas identiques, Nous sommes semblables en essence ; Notre chair revêt des apparences différentes, mais cela est dû au changement d’ère et aux exigences différentes de Notre œuvre ; Notre ministère n’est pas similaire, donc l’œuvre que Nous façonnons et le tempérament que Nous révélons à l’homme sont également différents. C’est la raison pour laquelle ce que l’homme voit et comprend en ce jour est différent de ce qu’il en était dans le passé ; il en est ainsi en raison du changement d’ère. Malgré toutes les différences de genre et d’apparence de Leur chair, et bien qu’Ils ne proviennent pas de la même famille, encore moins de la même période, Leur Esprit est quand même un.

Extrait de « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation», dans La Parole apparaît dans la chair

Puisque l’homme croit en Dieu, il doit suivre de près les pas de Dieu, étape par étape ; il devrait « suivre l’Agneau partout où Il va ». Seuls ces gens cherchent le vrai chemin, seuls ces gens connaissent le travail du Saint-Esprit. Les gens qui suivent servilement les lettres et les doctrines sont ceux qui ont été éliminés par le travail du Saint-Esprit. Dans chaque période de temps, Dieu commencera un nouveau travail, et dans chaque période, un nouveau départ sera offert à l’homme. Si l’homme ne s’en tient qu’aux vérités que « l’Éternel est Dieu » et que « Jésus est Christ », qui sont des vérités qui s’appliquent uniquement à une seule ère, alors l’homme ne suivra jamais le travail du Saint-Esprit et sera toujours incapable de bénéficier du travail du Saint-Esprit. Peu importe la manière dont Dieu travaille, l’homme suit sans le moindre doute, et il suit de près. De cette façon, comment l’homme pourrait-il être éliminé par le Saint-Esprit ? Peu importe ce que Dieu fait, tant que l’homme est certain que c’est le travail du Saint-Esprit et qu’il coopère avec le travail du Saint-Esprit, sans appréhension, et tente de répondre aux exigences de Dieu, alors comment pourrait-il être puni ? L’œuvre de Dieu n’a jamais cessé, Ses pas n’ont jamais hésité, et avant la fin de Son travail de gestion, Il a toujours été occupé, et n’a jamais cessé. Mais l’homme est différent : n’ayant obtenu qu’un minimum du travail du Saint-Esprit, il le traite comme s’il ne changera jamais ; ayant acquis un peu de connaissance, il ne s’avance pas pour suivre les pas du nouveau travail de Dieu ; n’ayant vu qu’un peu de l’œuvre de Dieu, il décide immédiatement que Dieu est une figure spécifique en bois, et croit que Dieu gardera toujours cette forme qu’il a sous les yeux, qu’il en était ainsi dans le passé et en sera toujours ainsi à l’avenir ; n’ayant acquis qu’une connaissance superficielle, l’homme est si fier qu’il s’oublie lui-même et commence à parler sans modération du tempérament et de l’être de Dieu, tempérament et être qui n’existent pas ; et étant devenu certain au sujet d’une étape du travail du Saint-Esprit, peu importe le genre de personne qui proclame la nouvelle œuvre de Dieu, l’homme ne l’accepte pas. Ces gens ne peuvent pas accepter la nouvelle œuvre du Saint-Esprit ; ils sont trop conservateurs et incapables d’accepter de nouvelles choses. Ces gens sont ceux qui croient en Dieu, mais rejettent aussi Dieu. L’homme croit que les Israélites ont eu tort de « croire seulement en l’Éternel et de ne pas croire en Jésus », pourtant la majorité des gens adoptent un rôle dans lequel ils « croient seulement en l’Éternel et rejettent Jésus » et « désirent le retour du Messie, mais s’opposent au Messie appelé Jésus ». Pas étonnant donc que les gens relèvent encore du domaine de Satan après avoir accepté une étape de l’œuvre du Saint-Esprit et ne reçoivent pas encore les bénédictions de Dieu. N’est-ce pas le résultat de la rébellion de l’homme ? Des chrétiens à travers le monde qui n’ont pas suivi le nouveau travail d’aujourd’hui sont tous convaincus qu’ils font partie des chanceux, que Dieu accomplira chacun de leurs souhaits. Pourtant, ils ne peuvent pas dire avec certitude pourquoi Dieu les amènera jusqu’au troisième ciel, ni ne sont-ils certains de la façon dont Jésus, monté sur un nuage blanc, les enlèvera, encore moins peuvent-ils dire avec une certitude absolue que Jésus viendra vraiment sur un nuage blanc le jour où ils l’imaginent. Ils sont tous anxieux et perdus ; ils ne savent même pas eux-mêmes si Dieu les prendra toutes, les petites poignées variées de personnes qui viennent de toutes les dénominations. Le travail que Dieu fait maintenant, l’ère actuelle, la volonté de Dieu, tout cela reste étranger à leur compréhension et ils ne peuvent rien faire de plus que de compter les jours sur leurs doigts. Seuls ceux qui suivent les pas de l’Agneau jusqu’à la fin peuvent obtenir la bénédiction finale, alors que ces « gens futés », qui sont incapables de suivre jusqu’à la toute fin et qui croient tout de même qu’ils ont tout gagné, sont incapables de voir la manifestation de Dieu. Ils croient tous qu’ils sont les gens les plus intelligents sur la terre, et ils abrègent le développement continu du travail de Dieu sans aucune raison, et semblent croire avec une certitude absolue que Dieu les prendra au ciel, eux qui « ont la plus grande loyauté à Dieu, suivent Dieu, et respectent les paroles de Dieu ». Même s’ils ont la « plus grande loyauté » envers les paroles prononcées par Dieu, leurs paroles et leurs actions sont quand même dégoûtantes, car ils s’opposent à l’œuvre du Saint-Esprit et se livrent à la tromperie et au mal. Ceux qui ne suivent pas jusqu’à la toute fin, qui ne suivent pas le travail du Saint-Esprit et s’accrochent seulement au vieux travail, non seulement n’ont pas atteint la fidélité à Dieu, mais au contraire, sont devenus ceux qui s’opposent à Dieu, ceux qui sont rejetés par la nouvelle ère et qui seront punis. Y a-t-il plus pitoyable ? Plusieurs croient même que tous ceux qui rejettent l’ancienne loi et acceptent le nouveau travail sont sans conscience. Ces personnes, qui ne parlent que de la « conscience » et ne connaissent pas le travail du Saint-Esprit, verront finalement leurs perspectives interrompues par leur propre conscience. L’œuvre de Dieu ne se conforme pas à la doctrine, et même si c’est Son propre travail, Dieu ne s’y attache pas. Ce qui devrait être nié est nié, ce qui devrait être éliminé est éliminé. Pourtant, l’homme se rend hostile à Dieu en ne gardant qu’une petite partie du travail de gestion de Dieu. Cela n’est-il pas l’absurdité de l’homme ? Cela n’est-il pas l’ignorance de l’homme ? Plus les gens sont timides et excessivement prudents par crainte de ne pas obtenir les bénédictions de Dieu, plus ils sont incapables d’obtenir de plus grandes bénédictions et de recevoir la bénédiction finale. Ces gens qui respectent servilement la loi affichent la plus grande loyauté envers la loi, et plus ils affichent une telle loyauté envers la loi, plus ils sont des rebelles qui s’opposent à Dieu. Car maintenant, c’est l’ère du Règne et non l’ère de la Loi, le travail d’aujourd’hui et le travail du passé ne peuvent être mentionnés d’un même souffle, et le travail du passé ne peut pas être comparé au travail d’aujourd’hui. L’œuvre de Dieu a changé et la pratique de l’homme a également changé ; il ne s’agit plus de garder la loi ou de porter la croix. Alors, la loyauté des gens envers la loi et la croix ne leur obtiendra pas l’approbation de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme», dans La Parole apparaît dans la chair

Lorsque l’ensemble de la gestion de Dieu touchera à sa fin, Dieu classera toutes choses selon leur espèce. L’homme a été créé par les mains du Créateur, et à la fin, Dieu doit ramener complètement l’homme sous Sa domination ; telle est la conclusion des trois étapes de l’œuvre. L’étape de l’œuvre des derniers jours et les deux étapes précédentes en Israël et en Judée sont le plan de gestion de Dieu dans l’univers entier. Personne ne peut le nier et c’est le fait de l’œuvre de Dieu. Bien que les gens n’aient pas expérimenté ou observé une grande partie de cette œuvre, les faits restent les faits, et c’est indéniable par tout homme. Tous les gens qui croient en Dieu dans tous les pays de l’univers accepteront les trois étapes de l’œuvre. Si tu ne connais qu’une seule étape particulière de l’œuvre et que tu ne comprends pas les deux autres étapes de l’œuvre et l’œuvre de Dieu dans le passé, alors tu es incapable d’exprimer toute la vérité de tout le plan de gestion de Dieu et ta connaissance de Dieu est unilatérale, car dans ta foi en Dieu, tu ne Le connais pas ni ne Le comprends, et ainsi tu n’es pas apte à rendre témoignage à Dieu. Peu importe que ta connaissance actuelle de ces choses soit profonde ou superficielle, à la fin, tu dois avoir la connaissance et dois être entièrement convaincu, et tous les gens verront l’œuvre entière de Dieu et se soumettront à la domination de Dieu. À la fin de cette œuvre, toutes les religions ne feront plus qu’une, toutes les créatures retourneront à la domination du Créateur et adoreront le seul vrai Dieu, et toutes les mauvaises religions seront réduites à rien et ne réapparaîtront jamais.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu», dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 1. Depuis deux mille ans, l’ensemble de la communauté religieuse croit à la Trinité: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. La Trinité étant un des dogmes essentiels de tout le christianisme, pourquoi dites-vous qu’elle est la plus grosse erreur du monde religieux et qu’elle n’existe tout simplement pas?

Suivant: 2. Nous croyons que les hommes sont purifiés de leurs péchés au purgatoire, après la mort, après quoi ils peuvent entrer au royaume des cieux. Or, vous témoignez que ceux qui n’acceptent pas l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours ne seront pas purifiés et ne seront donc pas aptes à entrer dans le royaume des cieux. Que voulez-vous dire par là? Dans quelles conditions, exactement, les gens peuvent-ils entrer dans le royaume des cieux?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre