6. Vous dites que Dieu exprime la vérité pour juger et purifier les hommes dans les derniers jours. Dieu prononce des paroles pour juger l’humanité dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau : Son jugement n’a jamais abandonné les hommes. Voulez-vous dire que ces paroles ne peuvent pas juger et purifier les hommes ? Quelle différence y a-t-il entre les paroles de jugement exprimées par Dieu dans les derniers jours et les paroles de Dieu qui jugent les hommes telles qu’elles sont rapportées dans la Bible ?

Paroles de Dieu concernées :

À la mention du mot « jugement », tu penses probablement aux paroles que l’Éternel a prononcées dans tous les lieux et aux paroles de réprimande que Jésus a adressées aux pharisiens. Malgré leur gravité, ces paroles n’étaient pas le jugement de Dieu sur l’homme ; elles n’étaient que des paroles prononcées par Dieu dans des environnements différents, c’est-à-dire dans des contextes différents. Ces paroles sont différentes des paroles prononcées par le Christ alors qu’Il juge l’homme pendant les derniers jours. Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer les mots et les actes de l’homme. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre une humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, les paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposition, de traitement et d’émondage ne peuvent pas être remplacées par des mots ordinaires, mais par la vérité dont l’homme est totalement dépourvu. Seules des méthodes comme celles-ci peuvent être qualifiées de jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte, c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

La première étape a été l’œuvre de l’Éternel : Son œuvre consistait à préparer un chemin afin que l’homme adore Dieu sur la terre. C’était l’œuvre du commencement pour trouver un lieu d’origine pour l’œuvre sur la terre. En ce temps-là, l’Éternel a enseigné aux Israélites à observer le sabbat, à honorer leurs parents et à vivre en paix les uns avec les autres. En effet, les gens de cette époque ne comprenaient pas ce qui constituait l’homme ni ne savaient comment vivre sur la terre. Il était nécessaire, dans la première étape de l’œuvre, qu’Il conduise l’humanité dans sa vie. Tout ce que l’Éternel leur a dit était nouveau pour les hommes, n’avait jamais été en leur possession. À cette époque, Dieu a appelé plusieurs prophètes pour proclamer des prophéties, et ils l’ont tous fait sous la direction de l’Éternel. Cela n’était qu’une partie de l’œuvre de Dieu. Dans la première étape, Dieu n’est pas devenu chair, et donc Il a parlé à toutes les tribus et toutes les nations par les prophètes. Quand Jésus a fait Son œuvre à Son époque, Il n’a pas parlé autant que dans nos jours. Cette étape de l’œuvre de la parole dans les derniers jours n’a jamais été faite dans les ères et les générations passées. Bien qu’Ésaïe, Daniel et Jean aient prononcé de nombreuses prophéties, leurs prophéties étaient tout à fait différentes des paroles prononcées aujourd’hui. Ils ont prononcé seulement des prophéties, mais les paroles aujourd’hui n’en sont pas. Si je transformais tout ce que Je dis aujourd’hui en prophéties, pourriez-vous comprendre ? Si ce dont Je parlais concernait des choses postérieures à Mon départ, comment pourrais-tu comprendre ? L’œuvre de la parole n’a jamais été faite à l’époque de Jésus ou à l’ère de la Loi. Certains diront peut-être : « L’Éternel n’a-t-Il pas Lui aussi prononcé des paroles au temps de Son œuvre ? En plus de guérir les malades, de chasser les démons et de faire des signes et des prodiges, Jésus n’a-t-Il pas aussi prononcé des paroles au temps de Son œuvre ? » Il existe des différences dans la façon de prononcer les paroles. Quelle était l’essence des paroles prononcées par l’Éternel ? Il ne faisait que diriger l’humanité dans sa vie sur la terre, ce qui ne comportait pas de questions spirituelles au sujet de la vie. Pourquoi dit-on que l’Éternel a parlé pour instruire les gens dans tous les lieux ? Le mot « instruire » signifie donner des explications claires et commander directement. Il n’a pas approvisionné la vie de l’homme ; plutôt, il a tout simplement pris l’homme par la main et a enseigné à l’homme à Le vénérer sans avoir trop recours à des paraboles. L’œuvre de l’Éternel en Israël n’était pas de traiter ou de discipliner l’homme, ou de rendre Son jugement et Son châtiment ; c’était de le diriger. L’Éternel a ordonné à Moïse de dire à Son peuple de ramasser la manne dans le désert. Chaque matin, avant le lever du soleil, ils devaient ramasser la manne, juste assez pour les besoins de ce jour-là. La manne ne pouvait pas être conservée jusqu’au lendemain, car elle deviendrait infecte. Il n’a pas enseigné aux gens ou exposé leur nature, et Il n’a pas exposé leurs idées et leurs pensées non plus. Il n’a pas changé les gens, mais les a guidés en dirigeant leur vie. En ce temps-là, les gens étaient comme des enfants, ne comprenant rien et ne pouvant faire que des mouvements mécaniques de base, et donc l’Éternel n’a décrété que des lois pour diriger les multitudes.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 4. Vous dites que si nous n’acceptons pas l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours, nous ne serons pas purifiés et ne serons donc pas aptes à entrer dans le royaume de Dieu. Nous ne croyons pas cela. Même si nous sommes toujours susceptibles de pécher et liés par la chair, la Bible énonce clairement : « En un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés » (1 Corinthiens 15:52). Nous croyons que Dieu est tout-puissant : par une simple parole, Dieu a créé les cieux, la terre et toutes choses, et une seule parole de Dieu peut faire relever les gens d’entre les morts. Quand Dieu viendra, Il pourra instantanément nous faire changer de forme et nous élever jusqu’au royaume des cieux. Nous n’avons donc pas besoin que Dieu Se fasse chair dans les derniers jours, exprime la vérité et accomplisse l’œuvre du jugement et de la purification.

Suivant: 7. Vous témoignez que Dieu accomplit l’œuvre du jugement durant les derniers jours pour purifier et sauver les hommes entièrement, mais j’ai lu les paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant et elles sont parfois très sévères : elles condamnent et maudissent les hommes. N’est-ce pas la punition des hommes ? Comment peut-on appeler cela la purification et le salut des hommes ?

Contenu connexe

Question (2) : Nous croyons, en ayant la foi et en suivant le Seigneur, nous pouvons obtenir la vie éternelle. La parole du Seigneur confirme ceci : Jésus lui dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jean 11:25-26). « Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jean 4:14). Ces versets sont la promesse du Seigneur Jésus. Le Seigneur Jésus peut nous accorder la vie éternelle, le chemin du Seigneur Jésus est le chemin vers la vie éternelle. Et la Bible dit aussi, « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3:36). Le Seigneur Jésus, pas le Fils de l’homme, n’est-Il pas Christ ? En croyant en le Seigneur Jésus, Mais tu certifies que le Christ des derniers jours nous amènera sur le chemin vers la vie éternelle. Je ne comprends pas bien ceci, nous suivons tous le Seigneur Jésus-Christ. Pourquoi n’est-ce pas suffisant pour obtenir le chemin vers la vie éternelle ? Pourquoi donc devons-nous aussi accepter les paroles et l’œuvre de Christ des derniers jours ?

Réponse : Le Seigneur Jésus est Dieu fait chair, est l’apparition de Dieu. Le Seigneur Jésus a dit, « Et quiconque vit et croit en moi ne...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre