Chapitre 60

Ce n’est pas une chose facile que la vie croisse ; cela exige un processus et de plus, que vous puissiez payer le prix et que vous coopériez avec Moi d’un seul cœur, et ainsi vous recevrez Ma louange. Les cieux et la terre et toutes choses sont établis et rendus complets par les paroles que Je prononce, et avec Moi, tout peut être accompli. Mon seul souhait, c’est que vous grandissiez rapidement, que vous déchargiez le fardeau de Mes épaules, que vous le preniez sur vous et que vous accomplissiez Mon labeur en Mon nom, et alors seulement, Je serai satisfait. Quel fils refuserait les fardeaux de son père ? Quel père ne travaillerait pas nuit et jour pour son fils ? Toujours est-il que vous n’avez tout simplement aucune compréhension de Ma volonté et que vous ne démontrez aucune considération pour Mes fardeaux ; Mes paroles ne comptent pas pour vous et vous ne faites pas ce que Je dis. Vous êtes toujours vos propres maîtres : que vous êtes égoïstes ! Vous ne pensez qu’à vous-mêmes !

Comprends-tu réellement Ma volonté, ou fais-tu simplement semblant de ne pas comprendre ? Pourquoi te livres-tu toujours à un tel comportement immoral ? Ta conscience te dit-elle que tu fais le bien vis-à-vis de Moi en agissant ainsi ? En trouvant la cause de la maladie, pourquoi ne communiques-tu pas avec Moi au sujet de la guérison ? Je te dirai : à partir de ce jour, vous n’aurez plus de maladies physiques. Si jamais une partie de vous se sent mal, ne vous affairez pas à chercher une cause externe : plutôt, venez devant Moi et cherchez à connaître Mon intention. Vous souviendrez-vous de cela ? Voici ma promesse : à partir de ce jour, vous vous séparerez complètement de votre corps physique et entrerez dans le monde spirituel, c’est-à-dire que votre corps ne sera plus accablé de maladies. Êtes-vous heureux de cela ? Vous sentez-vous joyeux ? C’est Ma promesse. De plus, c’est ce que vous avez longtemps espéré. Aujourd’hui c’est accompli en vous, les bénis. Que c’est merveilleux et insondable !

Mon œuvre progresse jour et nuit, d’un moment à l’autre elle ne s’arrête jamais. C’est parce que Mon désir urgent, c’est de faire en sorte que tu deviennes selon Mon propre cœur, et que vous réconfortiez Mon cœur. Mes fils ! Le temps est venu pour vous de partager Mes bénédictions de bonté ! Dans le passé, vous avez souffert pour Mon nom, mais maintenant vos jours d’épreuve sont terminés. Si quelqu’un osait causer du tort à un seul cheveu de la tête de Mes fils, Je ne le lui pardonnerais pas facilement et il ne pourrait jamais se relever non plus. C’est Mon décret administratif, et quiconque le viole le fait à ses risques et périls. Mes fils ! Réjouissez-vous autant que le cœur vous en dit ! Chantez et criez de joie ! Vous ne serez plus harcelés et opprimés, et vous ne serez plus soumis à la persécution. Vous ne devez plus avoir peur en raison de votre foi en Moi ; vous devriez proclamer votre foi ouvertement. Clamez Mon saint nom assez fort pour secouer l’univers et les extrémités de la terre. Puissent-ils voir que ceux qu’ils ont méprisés, qu’ils ont ravagés et torturés, aujourd’hui occupent une position supérieure et règnent sur eux, les gouvernent et plus important encore, les jugent.

Ne vous préoccupez que de votre entrée, et Je vous accorderai les bénédictions encore meilleures qui vous attendent afin que vous puissiez en jouir, et vous pourrez mieux goûter leur douceur incomparable, leurs mystères infinis et leur profondeur insondable !

Précédent: Chapitre 59

Suivant: Chapitre 61

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Chapitre 5

Quand Dieu a envers les humains des exigences qu’il leur est difficile d’expliquer, et quand Ses paroles touchent directement le cœur...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp