J’emboîte le pas de l’Agneau

14 juin 2019

Par Shen Ai, Singapour

Lorsque j’avais 18 ans, ma mère est tombée malade et, donc, elle a commencé à croire en le Seigneur Jésus. À l’époque, je connaissais le nom du Seigneur Jésus, mais je ne comprenais rien à la foi dans le Seigneur. Cela a été une vraie coïncidence lorsque, plus tard, je suis allée travailler pour une entreprise où la plupart des salariés étaient des Chrétiens. En interagissant avec eux, j’ai vu comment ils traitaient les gens avec amour et patience, et j’en suis venue à penser que les Chrétiens étaient un groupe de gens plutôt bien. Pendant cette période, il y avait un collègue qui me racontait souvent l’histoire où le Seigneur Jésus avait été cloué à la croix pour racheter l’humanité. J’ai peu à peu développé un intérêt pour la foi dans le Seigneur et j’ai commencé à aller avec mes collègues à leur église pour vénérer Dieu. La première fois que je suis entrée dans l’église et que j’ai entendu chanter les hymnes louant Dieu, l’amour du Seigneur m’a, contre toute attente, émue aux larmes. J’ai prié le Seigneur ainsi : « Oh, Seigneur Jésus ! Merci de m’avoir choisie parmi le vaste océan de l’humanité pour que je devienne l’une de Vos filles. Je souhaite Vous suivre pour toujours… » Pendant cette période, toutes les fois que je rencontrais des difficultés dans ma vie quotidienne, ou que mes amis et les membres de ma famille se moquaient de moi à cause de ma foi dans le Seigneur, dès lors que je me présentais devant le Seigneur et que je priais, mon esprit y trouvait un immense sentiment de libération. J’avais le sentiment que le Seigneur Jésus était le seul être sur lequel je pouvais compter dans ma vie et que je ne quitterais jamais le Seigneur. À l’époque, mon hymne favori était : « Mouvez-Vous, mouvez-Vous, Jésus-Christ ! Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom, Vous êtes le seul sauveur. Vous êtes le médiateur, Vous êtes le fils de Dieu, Vous êtes l’agneau. Vous êtes le chemin et la vérité, Vous êtes la vie, Vous êtes la lumière, Vous êtes le roc, la forteresse, la ville de refuge et le bouclier. Nous Vous appartenons ; nous ne serons jamais ébranlés génération après génération. » Et voilà comment je m’en suis remise au grand pouvoir du Seigneur et à la motivation fournie par les orientations venant des paroles du Seigneur pour surmonter toutes les difficultés et les problèmes de la vie.

Mais ensuite, pour une raison inconnue, j’ai lentement commencé à sentir que je n’aimais plus les réunions. Les sermons du pasteur étaient toujours les mêmes rengaines, sans aucun nouvel éclairage, et j’avais le sentiment que je n’obtenais rien. Mon esprit a commencé à se faner et à devenir de plus en plus faible. À cause de cela, je priais souvent le Seigneur ainsi : « Seigneur, il n’y a pas dans mon cœur de désir d’aller aux réunions d’église. Lorsque je m’y rends, je le fais machinalement et je n’en retire aucune subsistance pour ma vie spirituelle. Seigneur, je me sens impuissante. J’erre ne sachant que faire. Je Te prie de me sortir de là. » Mais j’avais beau prier et supplier, je ne parvenais jamais à sentir la présence du Seigneur. L’obscurité et la douleur grandissaient dans mon cœur et ma confiance s’affaiblissait de jour en jour. Puis, en 2014, mon mari a eu un accident alors qu’il conduisait en état d’ivresse. Nous avons dû payer des factures médicales et des indemnisations pendant 2 ans, ce qui nous a fait accumuler des dettes s’élevant à plus de 100.000 yuans. Ce sont les contraintes de cette dette qui nous ont forcés, mon mari et moi, à déménager à Singapour pour travailler et gagner plus d’argent.

En avril 2016, nous sommes arrivés à Singapour. Le stress et les difficultés de la vie quotidienne se sont avérés être ici bien plus importants que ce à quoi je m’attendais. Je me suis mise à travailler plus de 10 heures par jour, ce qui m’a conduite à être physiquement épuisée. Mais ce qui était encore pire, c’était les réprimandes que me faisaient mes collègues et mon chef au magasin. Ce stress physique et psychologique était la source d’une énorme souffrance pour moi, et je pleurais tous les jours après le travail. Je me sentais très seule, sans personne qui comprenne ma situation ou se soucie de moi. C’était tellement pénible de vivre comme cela que, dans mon cœur, je me suis même mise à me plaindre du Seigneur. C’était un environnement que je ne pouvais plus supporter et je voulais juste rentrer en Chine dès que possible. Mais il arrive souvent que Dieu apparaisse aux gens quand ils sont à bout. Donc, c’est juste au moment où la souffrance était à son comble et que je me sentais le plus impuissante, qu’une de mes collègues qui vivait avec moi, sœur Wang, a vu que j’avais une Bible sur ma table de chevet et m’a donc dit qu’elle aussi était Chrétienne. J’étais ravie de découvrir que sœur Wang croyait elle aussi au Seigneur et, depuis ce jour-là, nous nous sommes souvent retrouvées pour échanger sur des sujets liés à la foi en Dieu. Sœur Wang m’a encouragée à prier Dieu souvent en toute chose et à entretenir ma foi en Lui. Parce que je n’étais pas à Singapour depuis très longtemps, je n’étais toujours pas habituée à la nourriture. Donc, tous les jours, après le travail, sœur Wang préparait le dîner conformément à mes goûts. J’étais très touchée par cela et je savais que ce genre d’amour venait de Dieu, donc j’étais très reconnaissante à Dieu d’avoir fait en sorte que quelqu’un soit là pour me soutenir au moment où je me sentais totalement seule et impuissante. Quelque temps après, j’ai été présentée par sœur Wang à 2 autres sœurs. La première fois que nous nous sommes vues elles et moi, je n’ai pas pu contenir le sentiment de chagrin dans mon cœur et je me suis vite mise à pleurer à chaudes larmes. Les sœurs m’ont réconfortée et m’ont parlé des intentions de Dieu. L’une d’entre elles a dit : « Vous avez réussi à sortir de Chine sans problème, donc cela ne peut que signifier que Dieu l’a permis et qu’Il envisage quelque chose de merveilleux pour vous ici. Nous ne savons juste pas ce que c’est pour l’instant. » La sœur s’est aussi appuyé sur l’histoire de Job dans la Bible dans son échange avec moi : « Job a perdu toute son immense richesse et tous ses fils et toutes ses filles. Il a même eu le corps couvert de furoncles mais, pendant tout cette période de grandes épreuves et souffrances, il ne s’est pas une fois plaint de Dieu. Il s’est juste soumis au plan que Dieu lui réservait et a loué le nom de Dieu. Tandis que Job tenait bon et rendait témoignage à Dieu pendant ses épreuves, il a vu les bénédictions de Dieu. À travers les épreuves de Job, nous pouvons voir que derrière nombre de choses qui s’abattent sur nous se cachent les intentions de Dieu. Donc, quel que soit le genre de situation ou d’environnement dans lequel nous nous trouvons, nous ne devons pas nous plaindre auprès de Dieu. Nous devons plutôt commencer par nous soumettre et chercher les intentions de Dieu… » Tandis que j’écoutais l’échange de la sœur, mon cœur est peu à peu devenu tranquille. Oui, Job avait été capable de se soumettre à Dieu même pendant les incroyables épreuves et souffrances qu’il avait traversées. Il ne s’était pas plaint et avait même été capable de louer le nom de Dieu, ce qui avait été un témoignage si merveilleux ! Et mes difficultés étaient insignifiantes comparées à celles de Job, donc, s’il avait pu quand même se soumettre à Dieu, alors je ne devais pas me plaindre à nouveau et attrister Dieu. L’échange de la sœur m’a donné la confiance et le courage nécessaires pour faire une fois de plus face à mes problèmes et, dans mon cœur, j’ai ressenti un grand sentiment de libération. J’ai eu en même temps le sentiment que les échanges des sœurs étaient pleins de brillance : elles avaient utilisé l’histoire de Job pour illuminer mes difficultés actuelles dans la vie et elles m’avaient montré un chemin pratique à suivre. C’était quelque chose que je n’avais jamais reconnu auparavant en lisant la Bible. La rencontre m’a été très bénéfique et, après celle-ci, j’ai pu sentir mon esprit devenir plus brillant de jour en jour, et le travail n’a plus été aussi problématique. Après cela, j’ai souvent revu les sœurs et toutes mes rencontres avec elles ont été très gratifiantes.

Une fois, alors que nous étions ensemble, nous avons lu ce passage des paroles de Dieu : « Dieu a créé ces deux personnes et les a traitées comme Ses compagnons. Étant leur seule famille, Dieu a veillé sur leur vie et S’est chargé de leurs besoins en nourriture, en vêtements et en logement. Ici, Dieu apparaît comme un parent d’Adam et Ève. […] Dieu a traité Adam et Ève avec une attitude et d’une manière semblables à la façon dont les parents se soucient de leurs enfants. Elles ressemblent aussi à la façon dont les parents aiment leurs fils et leurs filles, veillent sur eux et prennent soin d’eux, de manière réelle, visible et tangible. Au lieu de Se placer dans une position supérieure, Dieu en personne S’est servi de peaux pour faire des vêtements à l’homme. Il importe peu que ces habits de fourrure aient été utilisés pour couvrir leur modestie ou pour les protéger du froid. Ce qui importe, c’est que ce vêtement couvrant le corps de l’homme a été personnellement fait par Dieu, de Ses propres mains. Plutôt que de créer les vêtements simplement par la pensée ou par des méthodes miraculeuses, comme les gens s’y attendraient de la part de Dieu, Il a légitimement fait quelque chose qu’Il ne pouvait et ne devait pas faire selon l’homme. Cela peut paraître trivial – certains ne le jugeraient même pas digne de le mentionner –, mais cela permet à tous ceux qui suivent Dieu en étant pleins d’idées vagues à Son sujet d’avoir un aperçu de Son authenticité et de Sa beauté, ainsi que de voir Sa fidélité et Son humilité » (« L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », dans La Parole apparaît dans la chair). J’ai été très surprise à la lecture de ces paroles, parce que ces idées me semblaient étranges. Je lisais la Bible depuis tellement d’années, mais la signification du fait que Dieu avait personnellement revêtu Adam et Ève de peaux de bêtes ne m’était jamais venue à l’esprit. Assurément, je n’avais jamais perçu que, derrière l’accomplissement par Dieu de cette action, il y avait tellement d’intention divine. C’était comme si une lumière s’était allumée dans mon cœur et qu’elle me dévoilait les mystères de la Bible. Ce que Dieu a dit avait été si bien exprimé que cela m’a fait chaud au cœur et m’a permis de voir combien la relation liant Dieu à l’humanité était intime. Dieu était comme les parents de l’humanité, plein d’attentions, de sollicitude et d’affection. Dieu nous a donné les meilleures choses, ce qui prouve Son immense amour pour nous les humains ! J’ai eu l’impression que ma relation avec Dieu était devenue en un instant bien plus étroite.

Après cela, j’ai lu un autre passage des paroles de Dieu : « Depuis la création du monde, J’ai commencé à prédestiner et à sélectionner ce groupe d’hommes, à savoir, vous-même aujourd’hui. […] Même les choses que tu fais et les personnes que tu rencontres tous les jours, cela est arrangé par Mes mains, sans parler du fait que t’amener en Ma présence aujourd’hui est en réalité Mon arrangement. Ne te livre pas au désordre ; tu devrais procéder calmement » (« Chapitre 74 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Ce passage explique que, quoi que nous fassions et qui que nous voyions, tous les jours de notre vie, tout était organisé par Dieu. La lecture de ce passage m’a énormément ouvert l’esprit. Donc, la raison pour laquelle j’étais partie à l’étranger et la raison pour laquelle j’avais rencontré les sœurs et obtenu leur soutien, c’était parce que Dieu contrôlait tout ! Puisque Dieu avait guidé chacun de mes pas jusqu’ici, il était sensé de penser que Dieu m’avait aussi préparé le chemin qui m’attendait. De telles pensées accroissaient ma confiance en Dieu. J’avais le sentiment que Dieu était à mes côtés et me surveillait, et je ne me sentais plus hésitante ou impuissante. J’étais prête à confier la gestion de tout à Dieu et je pensais qu’Il me guiderait dans tous mes moments difficiles. Ces jours-là, même si le travail était toujours aussi fatigant, j’ai éprouvé une grande joie dans mon cœur. J’attendais avec une immense impatience mes rencontres avec les sœurs parce que je pouvais toujours en obtenir une subsistance et apprendre quelque chose de nouveau, ce qui était complètement différent de ce que j’avais obtenu en fréquentant mon ancienne église.

Mais, quelques jours plus tard, alors que je regardais un film évangélique avec sœur Wang, j’ai soudain vu les mots « Éclair Oriental » s’afficher à l’écran. Je suis devenue un peu troublée parce que je me suis souvenue que, en Chine, les pasteurs parlaient souvent de l’Éclair Oriental dans leurs sermons. Ils disaient des choses comme : « Les gens qui croient dans l’Éclair Oriental ne nomment pas le Seigneur Jésus dans leurs prières. Ils prient plutôt Dieu Tout-Puissant. » Les pasteurs nous ont aussi conseillé de n’avoir aucun contact avec les adeptes de l’Éclair Oriental pour qu’ils ne nous dérobent pas. Ils ont dit que, si nous abandonnions le nom du Seigneur et trahissions le Seigneur Jésus, nous serions abandonnés par Lui… Toutes ces pensées m’ont rendue inquiète et j’ai vite mis fin à cette conversation avec sœur Wang. Après cela, pendant un certain temps, je me suis mise à éviter sœur Wang au travail, mais je pensais encore souvent aux attentions qu’elle m’avait témoignées. Je pensais aux bons moments que j’avais passés lors de mes rencontres avec elles et à la façon dont leurs échanges étaient nouveaux et éclairants et totalement en accord avec les paroles du Seigneur. Elles étaient aussi décentes et intègres dans leur comportement, et j’avais notamment gagné beaucoup en lisant les passages des paroles de Dieu qu’elles m’avaient donnés à lire, que je trouvais très pratiques et qui contenaient beaucoup de vérités que je n’avais jamais entendues auparavant. Après avoir lu ces paroles, j’ai eu le sentiment que ma relation avec Dieu devenait plus étroite et que je sortais de la négativité, de la faiblesse et de l’obscurité spirituelle qui m’avaient enveloppée. J’avais enfin acquis de la confiance et de l’espoir dans ma vie. C’était la confirmation de l’œuvre du Saint-Esprit ! C’était aussi la preuve que sœur Wang et les autres avaient une foi qui était juste et qui était, en fait, probablement le seul vrai chemin ! Mais la seule chose que je ne pouvais pas oublier dans mon esprit, c’était pourquoi, lorsqu’elles priaient, elles utilisaient le nom de Dieu Tout-Puissant et non le nom du Seigneur Jésus. Je me sentais très déconcertée par cela et ne savais pas quoi faire. J’ai donc dit cette prière à Dieu : « Dieu, Vous avez fait en sorte que je fasse la connaissance de quelques sœurs et m’avez laissé apprendre qu’elles faisaient partie de l’Éclair Oriental et qu’elles utilisaient le nom de Dieu Tout-Puissant dans leurs prières. Maintenant, je ne sais pas quelle voie choisir, ni si l’Éclair Oriental est vraiment Votre retour. Dieu, si l’Éclair Oriental est vraiment l’œuvre de Votre apparition, je Vous prie de m’éclairer et de me guider pour que je puisse Vous emboîter le pas. » Après la prière, mon cœur s’est senti mieux ancré et j’ai pu discuter avec sœur Wang des doutes que j’avais. Sœur Wang a dit : « Ces questions que vous soulevez sont exactement les mêmes que celles que j’avais quand j’ai commencé à enquêter sur l’œuvre de Dieu des derniers jours. Ce n’est qu’après avoir lu les paroles de Dieu Tout-Puissant que j’ai pu comprendre ces questions. Pourquoi n’échangerions-nous pas maintenant au sujet des paroles de Dieu ? » Après avoir entendu sœur Wang dire cela, j’ai accepté de commencer à enquêter sur l’œuvre de Dieu des derniers jours.

Ce soir-là, deux sœurs de plus sont venues (Xiaoya et Lianxin) et elles ont toutes les deux rendu témoignage de l’œuvre de Dieu des derniers jours pour moi. Après avoir écouté leurs échanges, je leur ai demandé : « Nous utilisions le nom du Seigneur Jésus dans nos prières et invoquions Son nom pour guérir la maladie et chasser les démons. Pourquoi le nom de Dieu est-il devenu Dieu Tout-Puissant ? » Sœur Xiaoya a répondu : « À vrai dire, concernant le nom de Dieu Tout-Puissant, il y a plusieurs prophéties à ce sujet dans la Bible, dans l’Apocalypse. Par exemple, au chapitre 1, le verset 8 dit : “Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant.” Au chapitre 11, le verset 17 dit : “En disant : Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne.” Et, au chapitre 19, le verset 6 dit : “Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne.” D’après cela, nous pouvons voir que, pendant les derniers jours, Dieu utilise le nom de Dieu Tout-Puissant pour commencer l’œuvre du jugement. C’est quelque chose que Dieu a planifié depuis longtemps. » Après avoir écouté l’explication de la sœur, tout est soudain devenu clair pour moi : Le nom du « Tout-Puissant » est dans la Bible ! Et le Tout-Puissant doit vouloir dire Dieu Tout-Puissant !

Ensuite, sœur Lianxin a passé la vidéo d’un hymne des paroles de Dieu : « Dans chaque ère et chaque étape de l’œuvre, le nom de Dieu n’est pas sans fondement, mais a une signification représentative : chaque nom représente une ère. […] Bien que l’Éternel, Jésus et le Messie représentent tous l’Esprit de Dieu, ces noms ne désignent que les différentes ères de Son plan de gestion et ne Le représentent pas dans Sa totalité. Les noms par lesquels les gens de la terre L’appellent ne peuvent pas définir tout Son tempérament et tout ce qu’Il est. Ce sont simplement des noms différents par lesquels Il est appelé dans différentes ères. Et ainsi, quand l’ère finale – l’ère des derniers jours – arrive, Son nom change encore. Il ne doit pas être appelé l’Éternel, ou Jésus, et encore moins le Messie, mais Il doit être appelé le grand Dieu Tout-Puissant Lui-même, et sous ce nom Il met un terme à toute l’ère. Il était autrefois connu comme l’Éternel. Il a aussi été appelé le Messie, et les gens L’ont déjà appelé Jésus le Sauveur, avec amour et estime. Aujourd’hui, cependant, Il n’est plus l’Éternel ou Jésus que les gens ont connu dans le passé ; Il est le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Il est le Dieu Lui-même qui Se lève des extrémités de la terre, rempli de tout Son tempérament et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. […] Il a pris ce nom et Il a ce tempérament afin que tous les gens puissent voir qu’Il est un Dieu juste, le Soleil brûlant et la flamme vive, et afin que tous L’adorent, l’unique vrai Dieu, et afin qu’ils voient Sa vraie face : Il n’est pas seulement le Dieu des Israélites, et Il n’est pas seulement le Rédempteur ; Il est le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, sur la terre et dans les mers » (« La signification du nom de Dieu », dans Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). Après avoir regardé la vidéo, les sœurs ont échangé beaucoup plus avec moi, notamment sur des vérités concernant la raison pour laquelle Dieu change de nom et la signification du nom de Dieu pour chaque ère. C’est à ce moment-là que j’ai enfin compris : Dieu porte un nom différent à chaque ère, et chaque nom a un sens qui est représentatif du tempérament de Dieu et de l’œuvre qu’Il doit accomplir pendant cette ère. Mais chaque nom choisi n’est représentatif que d’une partie du tempérament de Dieu pendant cette ère, non de tout Son tempérament. Par exemple, le nom de l’Éternel représentait l’œuvre de Dieu pendant l’ère de la Loi et représentait aussi le tempérament imprécatoire mais miséricordieux de Dieu. Le nom du Seigneur Jésus représentait l’œuvre de Dieu pendant l’ère de la Grâce, et le tempérament représenté était compatissant et miséricordieux. Pendant les derniers jours, Dieu a à nouveau changé de nom, et Il utilise le nom de Dieu Tout-Puissant pour accomplir l’œuvre du jugement des derniers jours. Toute cette ère arrive à son achèvement par le biais du tempérament de justice, de majesté et de courroux de Dieu. Le tempérament de Dieu se révèle graduellement à l’humanité à mesure que Son œuvre progresse, et Dieu ne veut pas que l’humanité Le limite à quelque étape de Son œuvre que ce soit. En particulier, Dieu ne veut pas que l’humanité utilise un seul nom pour dessiner des limites pour ce que Dieu a et est. Dieu utilise des noms différents pour distinguer les différentes ères et accomplir l’œuvre nécessaire à chaque ère, afin que les gens puissent tous reconnaître tout le tempérament de Dieu et tout ce qu’Il a et est. Telles sont la sagesse et l’omnipotence de Dieu. Lorsque viendra enfin le jour où l’œuvre de Dieu sera achevée, il n’y aura plus besoin d’appeler Dieu par quelque nom que ce soit. Dieu est le Créateur de toutes les choses, Dieu est Dieu, et l’autorité et la grandeur de Dieu ne peuvent être embrassées par un seul nom, quel qu’il soit. J’ai le sentiment que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont pleines d’autorité et que seul Dieu peut parler de cette manière et dévoiler le mystère de Son nom. Et seul Dieu peut dire : « Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, sur la terre et dans les mers. » Je crois maintenant que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour et que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont des déclarations de Dieu, qu’elles sont la voix de Dieu.

Cela a été le moment où j’ai compris pourquoi mon esprit n’avait jamais obtenu la subsistance dont il avait besoin lors de ces réunions d’église et pourquoi l’utilisation du nom du Seigneur Jésus dans les prières ne permettait pas de gagner le leadership du Seigneur : c’était parce que l’œuvre accomplie au nom de Jésus était déjà achevée. Dieu accomplit maintenant une nouvelle œuvre et a donc un nouveau nom, et donc quiconque invoque le nom du Seigneur Jésus dans ses prières n’obtiendra pas l’œuvre du Saint-Esprit. Cela a été comme une épiphanie pour moi. Je comprenais maintenant pourquoi sœur Wang et les 2 autres sœurs avaient livré des échanges aussi nouveaux et vivants, pourquoi elles comprenaient tellement de choses au sujet de la foi en Dieu et pourquoi elles avaient une force et une confiance aussi fortes : c’était parce qu’elles avaient accepté la nouvelle œuvre de Dieu, obtenu les nouvelles paroles de Dieu et qu’elles emboîtaient le pas de l’Agneau. Au contraire, tous ces gens qui n’acceptent pas l’œuvre de Dieu des derniers jours et ne lisent pas les paroles que Dieu exprime actuellement n’emboîteront jamais le pas de l’Agneau, mais vivront leur vie dans l’obscurité sans avoir de chemin à suivre. Seul Dieu est la subsistance de la vie humaine et, si l’humanité s’écarte du leadership de Dieu, elle fanera et mourra. Je n’ai pas pu m’empêcher de louer et remercier Dieu en silence. J’ai remercié Dieu Tout-Puissant de m’avoir guidée dans l’accueil du retour du Seigneur, de m’avoir rendue certaine concernant l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et de m’avoir permis d’emboîter le pas de l’Agneau et d’obtenir nourriture et subsistance par les paroles de Dieu. Gloire à Dieu Tout-Puissant ! Amen !

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

Un genre de salut différent

Par Huang Lin, Chine J’étais une croyante ordinaire de l’Église pentecôtiste et je n’avais jamais manqué un service depuis que j’avais...

Laisser un commentaire