Je ne limiterai plus Dieu

24 novembre 2022

Par Shi Qi, Taïwan

Dès mon plus jeune âge, avec ma mère, j’ai pratiqué la foi en le Seigneur Jésus et profité de Sa grâce abondante. J’ai profondément ressenti l’immense miséricorde et amour du Seigneur Jésus pour l’humanité. J’avais l’habitude de Le solliciter pour Lui demander la grâce. Face à des problèmes, je priais le Seigneur, et quand j’avais péché, je venais devant Lui pour me confesser. Comme le Seigneur est miséricordieux et aimant, Il me pardonnait toujours.

Un jour, en mai 2019, j’ai rencontré Sœurs Diana et Vanessa sur Facebook. Nous participions à un groupe d’étude sur la Bible et je trouvais que l’échange de Vanessa sur la Bible était très perspicace. Un jour, au cours d’une réunion, Vanessa a demandé : « Le Seigneur a dit qu’Il reviendrait dans les derniers jours, alors quand pourrons-nous L’accueillir ? “Mes brebis entendent ma voix” (Jean 10:27). “Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi” (Apocalypse 3:20). Et aussi : “Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises” (Apocalypse 2:7). Grâce à ces passages, on peut voir que, lorsque le Seigneur viendra dans les derniers jours, Il S’exprimera. La clef pour accueillir le Seigneur dans les derniers jours, c’est d’écouter attentivement la voix de Dieu. Quand on écoute la voix de Dieu, on peut accueillir le Seigneur comme les vierges sages. » L’échange de Vanessa m’a beaucoup surprise. Je n’avais jamais entendu de paroles aussi perspicaces. Elle avait identifié la clef pour accueillir le Seigneur. Je n’avais jamais compris ça avant. Ensuite, Vanessa m’a montré une vidéo d’hymne saisissante. À la fin de la vidéo, il était écrit : « L’Église de Dieu Tout-Puissant ». Cela a attisé ma curiosité. Après cette séance d’étude biblique, je me suis hâtée de chercher sur Internet. J’ai vu beaucoup d’informations négatives et je me suis donc dépêchée de contacter Diana pour en savoir plus. Celle-ci m’a dit qu’accueillir le Seigneur était très important, et elle m’a incitée à ne pas me laisser influencer par des rumeurs. Je devais d’abord mettre de côté mes préoccupations et chercher humblement, pour voir si c’était le vrai chemin. Quelques jours plus tard, Diana m’a invitée à une réunion. Je me suis sentie tiraillée : devais-je y aller ou pas ? L’échange de Vanessa sur la Bible avait été très perspicace et je voulais en entendre davantage, mais je craignais aussi qu’elle ne prêche pas le vrai chemin. En pleine hésitation, j’ai prié le Seigneur, Lui demandant qu’Il me guide. Après ça, j’ai assisté à la réunion.

Pendant la réunion, Vanessa m’a dit avec excitation : « Le Seigneur Jésus est déjà revenu en tant que Dieu Tout-Puissant incarné. Dieu Tout-Puissant a mis un terme à l’ère de la Grâce et établi l’ère du Règne, Il a exprimé des millions de paroles et, sur la base de l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus, Il accomplit l’œuvre du jugement, qui commence par la maison de Dieu, pour purifier et sauver pleinement l’humanité. Les paroles de Dieu Tout-Puissant sont toute la vérité et elles révèlent le mystère de l’incarnation de Dieu, les trois étapes de Son œuvre, et la véritable histoire de la Bible. Ses paroles racontent aussi l’origine de la nature pécheresse de l’humanité, comment Satan corrompt l’humanité, comment Dieu sauve l’humanité progressivement, et le sens de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours. Dieu nous a aussi montré comment les croyants pouvaient atteindre le salut. Par exemple, Dieu précise comment expérimenter le jugement de Ses paroles pour perdre notre corruption, comment pratiquer la vérité et être des gens honnêtes, comment Le craindre et rester à l’écart du mal pour agir selon Sa volonté, etc. Les paroles et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant ont accompli la prophétie du Seigneur Jésus : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir” (Jean 16:12-13). “Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour” (Jean 12:48). “Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu” (1 Pierre 4:17). » Quand j’ai entendu cette sœur dire que le Seigneur Jésus était revenu en tant que Dieu Tout-Puissant incarné, je n’ai pas osé y croire, et j’ai donc prié Dieu en silence, et je me suis souvenue qu’Il a dit : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5:3). J’ai pensé : « Le retour de Dieu est un événement majeur. Je ne peux pas tirer de conclusions hâtives. Je dois continuer à chercher humblement et à écouter. »

Après ça, Vanessa m’a fait lire ce passage des paroles de Dieu Tout-Puissant : « Christ des derniers jours apporte la vie et apporte le chemin durable et éternel de la vérité. Cette vérité est le chemin par lequel l’homme obtient la vie et elle est le seul chemin par lequel l’homme connaîtra Dieu et sera approuvé par Dieu. Si tu ne cherches pas le chemin de la vie offert par Christ des derniers jours, alors tu n’obtiendras jamais l’approbation de Jésus et ne seras jamais qualifié pour franchir les portes du royaume des cieux, car tu es à la fois une marionnette et un prisonnier de l’histoire. Ceux qui sont régis par les règlements, par les lettres, et enchaînés par l’histoire ne seront jamais en mesure d’obtenir la vie ni d’obtenir le chemin perpétuel de la vie. C’est parce que tout ce qu’ils ont, ce sont des eaux troubles auxquelles ils se sont accrochés pendant des milliers d’années, au lieu de l’eau de la vie qui coule du trône. Ceux qui ne reçoivent pas l’eau de la vie resteront à jamais des cadavres, des jouets de Satan et des fils de l’enfer. Comment alors peuvent-ils voir Dieu ? Si tu ne t’accroches qu’au passé, si tu essayes seulement de garder les choses telles qu’elles en restant stable et n’essayes pas de changer le statu quo et de te débarrasser de l’histoire, alors ne seras-tu pas toujours contre Dieu ? Les étapes de l’œuvre de Dieu sont vastes et puissantes comme des vagues déferlantes et des grondements de tonnerre ; pourtant tu restes assis passivement à attendre la destruction, t’accrochant à ta sottise et ne faisant rien. De cette façon, comment peux-tu être considéré comme quelqu’un qui suit les pas de l’Agneau ? Comment peux-tu justifier que le Dieu auquel tu tiens est un Dieu qui est toujours nouveau et jamais ancien ? Et comment les mots de tes livres jaunis peuvent-ils te transporter dans une nouvelle ère ? Comment peuvent-ils te conduire à chercher les étapes de l’œuvre de Dieu ? Et comment peuvent-ils t’emmener au ciel ? Ce que tu tiens entre tes mains, ce ne sont que des lettres qui ne peuvent fournir qu’une consolation temporaire et non pas des vérités qui sont capables de donner la vie. Les Écritures que tu lis ne peuvent qu’enrichir ta langue, et ne sont pas les paroles de philosophie qui peuvent t’aider à connaître la vie de l’homme, encore moins les chemins qui peuvent te conduire à la perfection. Est-ce que cet écart ne te donne pas matière à réflexion ? Ne te fait-il pas prendre conscience des mystères qui y sont contenus ? Es-tu capable de te livrer au ciel pour rencontrer Dieu par toi-même ? Sans la venue de Dieu, peux-tu aller toi-même au ciel pour jouir du bonheur familial avec Dieu ? Es-tu toujours en train de rêver ? Je suggère donc que tu arrêtes de rêver et que tu regardes celui qui œuvre maintenant : regarde pour voir celui qui réalise maintenant l’œuvre consistant à sauver l’homme durant les derniers jours. Si tu ne le fais pas, tu n’obtiendras jamais la vérité et n’obtiendras jamais la vie » (« Seul Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). J’ai commencé à ressentir que ces paroles avaient quelque chose de différent et je n’ai pu m’empêcher d’en éprouver une certaine révérence. Ces paroles paraissaient si sévères, dans chaque parole, chaque phrase, il y avait autorité et pouvoir. Elles ne ressemblaient pas à de simples paroles de mortels. Seul Dieu pouvait parler ainsi. Mais alors, j’ai aussi pensé : « Quelque chose cloche, Dieu est miséricordieux et aimant : Ses paroles sont emplies de réconfort, de tendresse. Mais celles-ci sont si sévères, comme si elles maudissaient ou condamnaient l’humanité. S’agit-il vraiment des paroles de Dieu ? Ces paroles sont si pleines d’autorité qu’elles doivent venir de Dieu, pas vrai ? Mais si Dieu Tout-Puissant est vraiment le Seigneur Jésus revenu, Il devrait parler de la même manière que Lui. Il devrait être miséricordieux et aimant, et Ses paroles devraient être douces et prévenantes. Mais les propos de Dieu Tout-Puissant sont très sévères. Est-Il vraiment le Seigneur Jésus revenu ? » J’étais vraiment perdue.

Ensuite, j’ai parlé de mes doutes à Vanessa, qui a patiemment échangé avec moi, en disant : « On croit toujours que Dieu est miséricordieux et aimant, qu’Il nous parle avec douceur et prévenance, et que, si Ses paroles sont sévères, ce ne sont pas celles de Dieu. Mais cette idée est-elle vraiment conforme aux faits et à la vérité ? En réalité, à chaque ère, Dieu a non seulement prononcé des paroles prévenantes et encourageantes, mais aussi des paroles qui blâment, jugent, maudissent. C’est simplement qu’on n’y a pas prêté attention. Regardons comment tout cela est consigné dans la Bible : L’Éternel Dieu dit : “Ses gardiens sont tous aveugles, sans intelligence ; Ils sont tous des chiens muets, incapables d’aboyer ; Ils ont des rêveries, se tiennent couchés, Aiment à sommeiller. Et ce sont des chiens voraces, insatiables ; Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre ; Tous suivent leur propre voie, Chacun selon son intérêt, jusqu’au dernier” (Esaïe 56:10-11). Et le Seigneur Jésus a dit : “Serpents, race de vipères ! comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ?” (Matthieu 23:33). “Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent” (Matthieu 7:6). Il existe beaucoup d’autres versets similaires. Grâce à ces versets, on peut voir qu’à l’ère de la Loi et à l’ère de la Grâce, Dieu a réprimandé, condamné et maudit les gens. Même si Ses paroles semblaient sévères et allaient droit au but, toutes étaient vraies et exposaient la nature des gens, pleine de résistance et de rébellion envers Dieu. En fait, quelles que soient leur sévérité ou leur douceur, les paroles de Dieu expriment le tempérament de Dieu. Si on ne comprend pas le tempérament de Dieu et qu’on Le délimite comme étant miséricordieux et bon, quand Il parlera sévèrement, on se fera une certaine opinion, on pensera que Dieu ne parle que de manière douce et qu’Il ne devrait pas S’exprimer avec austérité, et donc, que de telles paroles ne peuvent pas venir de Dieu. Se baser sur le fait que ces paroles sont douces ou bien austères est erroné, et c’est la conséquence de nos notions et croyances. Par exemple, si nous ne reconnaissions nos parents que quand ils nous parlent gentiment, et que nous ne les reconnaissions pas comme tels quand ils nous parlent durement ou nous réprimandent pour avoir mal agi, ne serait-ce pas stupide ? » Après avoir écouté l’échange de Vanessa, j’y ai vu bien plus clair. J’ai pensé : « C’est juste, que nos parents nous parlent gentiment ou durement, ne sont-ils pas toujours nos parents ? L’Éternel Dieu et le Seigneur Jésus ont tous deux parlé sévèrement jadis, alors, pourquoi ne l’ai-je pas remarqué plus tôt ? Je crois qu’on a effectivement tort de déterminer s’il s’agit des paroles de Dieu en se basant sur leur douceur ou leur sévérité. » Après avoir compris ça, j’ai éprouvé moins de résistance. Mais dès que je lisais un passage des paroles de Dieu exposant et jugeant l’humanité, j’avais l’impression qu’il était sévère, comme si j’avais été condamnée. Je ne cessais de ressasser : le Seigneur Jésus est miséricordieux et aimant, alors pourquoi Dieu Tout-Puissant est-Il si sévère et toujours prompt à la colère ? Un jour, lors d’une réunion, j’ai dit à Vanessa : « Je n’arrive pas à voir Dieu Tout-Puissant et le Seigneur Jésus comme étant le même Dieu : leurs tempéraments sont trop différents. Quand j’imagine le Seigneur Jésus, je pense à quel point Dieu est miséricordieux, aimant, mais Dieu Tout-Puissant paraît si austère, et beaucoup de Ses propos exposent et dissèquent les gens. Pourquoi Dieu Tout-Puissant et le Seigneur Jésus sont-Ils si différents ? »

Alors Vanessa a échangé en disant : « Cette confusion fréquente est surtout due à une incompréhension du tempérament de Dieu. Remontons à l’œuvre précédente de Dieu. Quand nous aurons un peu compris le tempérament juste de Dieu, ce problème se résoudra de lui-même. Nous savons tous que, lorsque Dieu a constaté la malfaisance des peuples de Sodome et de Ninive, Son tempérament est devenu furieux et qu’Il a décidé de détruire ces deux cités. Avant de les détruire, Dieu a envoyé deux anges à Sodome et Lot a été le seul à les accueillir. Non seulement les autres habitants n’ont pas voulu accueillir ces anges, mais ils ont voulu les tuer. Dieu a vu la malfaisance des habitants et Il est devenu furieux. Après que les anges ont sauvé Lot et sa famille, Dieu a fait s’abattre le feu depuis les cieux, anéantissant tous les peuples, troupeaux et végétaux de la cité. À présent, prenons Ninive. Dieu voulait aussi détruire cette cité et Il a donc envoyé Jonas pour que celui-ci transmette Son message : “Encore quarante jours, et Ninive est détruite !” (Jonas 3:4). Quand le roi de Ninive a appris cette nouvelle, il a conduit les gens de sa cité à prendre le sac et la cendre, à jeûner et prier, à rejeter le mal qu’ils avaient embrassé et à se repentir devant Dieu. Quand Dieu a vu ça, Il a retenu Sa fureur et, dans Sa miséricorde, Il leur a épargné la destruction. À partir des différentes attitudes de Dieu envers Ninive et Sodome, on peut voir que le tempérament de Dieu est réel et vivant. Il n’est pas seulement aimant et miséricordieux, mais aussi majestueux et courroucé. Quand les gens pèchent, Dieu leur donne une chance de se repentir, en leur montrant Son tempérament aimant et miséricordieux. Quand les gens sont entêtés et refusent de se repentir, quand ils résistent même obstinément à Dieu en criant, Dieu déchaîne Sa fureur sur eux, manifestant Son tempérament juste et majestueux. Cela nous permet de voir que le tempérament juste de Dieu n’est pas seulement aimant et miséricordieux, mais aussi majestueux et courroucé. Le tempérament intrinsèque de Dieu comporte ces deux aspects.

Prenons maintenant l’ère de la Grâce, durant laquelle le Seigneur Jésus a œuvré. Quand les gens péchaient et venaient se confesser et se repentir devant le Seigneur, Il les absolvait de leurs péchés et leur accordait Sa grâce abondante. Aussi, beaucoup de gens croyaient que le tempérament du Seigneur n’était qu’amour et miséricorde, et non pas colère et châtiment. En réalité, cela ne relevait que des notions et de l’imagination des gens. Face aux Pharisiens, qui condamnaient le Seigneur et Lui résistaient, qui Le mettaient ouvertement en cause, le Seigneur Jésus s’était montré courroucé. Il les avait condamnés et maudits, et leur avait envoyé sept plaies. Il n’avait pas eu la moindre miséricorde à leur égard. On peut donc voir que, depuis la Création jusqu’à nos jours, Dieu a toujours exprimé Son tempérament juste envers l’humanité. Dieu est aimant et miséricordieux, mais aussi majestueux, courroucé, et Il châtie et punit. Tout comme le dit Dieu Tout-Puissant : “Sa miséricorde et Sa tolérance existent bel et bien, mais Sa sainteté et Sa justice, lorsqu’Il déchaîne Sa colère, montrent aussi à l’homme Son côté qui ne tolère aucune offense. Lorsque l’homme est pleinement capable d’obéir à Ses ordres et agit conformément à Ses exigences, Dieu est abondant dans Sa miséricorde envers l’homme. Quand l’homme a été rempli de corruption, de haine et d’inimitié pour Lui, Dieu est profondément en colère. Jusqu’où va Sa profonde colère ? Sa colère perdurera jusqu’à ce qu’Il ne voie plus la résistance ni les mauvaises actions de l’homme, jusqu’à ce qu’elles ne soient plus dans Son champ de vision. Alors seulement, la colère de Dieu disparaîtra. […] Il est tolérant et miséricordieux envers les choses qui sont aimables, belles et bonnes. Envers les choses qui sont mauvaises, pécheresses et méchantes, Il est profondément courroucé, de sorte qu’Il est incessant dans Sa colère. Voici les deux aspects principaux et les plus saillants du tempérament de Dieu et, de plus, Il les a entièrement révélés : abondante miséricorde et colère profonde” (« L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole, vol. 2, « Sur la connaissance de Dieu »). Grâce à ces paroles de Dieu, on peut voir que “abondante miséricorde et colère profonde” sont les deux aspects du tempérament de Dieu qu’Il manifeste en permanence à l’humanité. Ces deux aspects de Son tempérament ne sont pas contradictoires. Ils font partie de Son tempérament intrinsèque. On ne doit pas limiter Dieu comme étant seulement capable de miséricorde et d’absence de colère en se basant sur le fait qu’on a déjà profité de Sa grâce. Ce genre de compréhension est trop unilatéral. » En entendant ça, j’ai compris que Dieu n’était pas seulement aimant et miséricordieux, mais aussi majestueux, courroucé, et qu’Il maudissait. Tous ces aspects font partie du tempérament intrinsèque de Dieu. J’avais une compréhension trop partielle du tempérament de Dieu, ce qui me faisait considérer un seul aspect : Dieu est miséricordieux et aimant. Cela relevait vraiment de mes notions et de mon imagination, et ne concordait pas avec la réalité. J’ai compris que je devais écouter plus d’échanges pour approfondir ma compréhension.

Vanessa a poursuivi son échange, en disant : « Le tempérament que Dieu manifeste à chaque ère est basé sur les exigences de l’œuvre de salut de Dieu, ainsi que sur les besoins de l’humanité corrompue. Ces deux passages des paroles de Dieu Tout-Puissant peuvent nous aider à y voir plus clair : “L’œuvre que Jésus a réalisée était conforme aux besoins de l’homme à cette ère. Sa tâche était de racheter l’humanité, de lui pardonner ses péchés, et ainsi, tout Son tempérament était humilité, patience, amour, piété, tolérance, miséricorde et bienveillance. Il a apporté grâce et bénédictions en abondance à l’humanité, et toutes les choses dont les hommes pouvaient effectivement jouir ; Il les leur donna pour leur plaisir : paix et bonheur, Sa tolérance et Son amour, Sa miséricorde et Sa bienveillance. À cette époque-là, le nombre important de plaisirs auxquels les hommes étaient confrontés – le sentiment de paix et de sécurité intérieures, l’impression d’apaisement dans leur esprit et leur dépendance à l’égard de Jésus le Sauveur – ont peuplé toute l’ère dans laquelle ils vivaient” (« La véritable histoire de l’œuvre de l’ère de la Rédemption », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). “Dans Son œuvre finale de la conclusion de l’ère, le tempérament de Dieu est le châtiment et le jugement, par lesquels Il révèle tout ce qui est injuste, afin de juger tous les peuples publiquement et de perfectionner ceux qui L’aiment d’un cœur sincère. Seul un tel tempérament peut mener l’ère à sa fin. Les derniers jours sont déjà arrivés. Toutes les choses de la création seront séparées selon leur genre et seront divisées en différentes catégories selon leur nature. C’est le temps où Dieu révèle la fin et la destination de l’humanité. Si l’homme ne subit pas le châtiment et le jugement, alors il n’y aura aucun moyen d’exposer sa désobéissance et son injustice. Ce n’est que par le châtiment et le jugement que l’issue de toute création peut être révélée. L’homme affiche son vrai visage seulement quand il est châtié et jugé. Le mal sera placé avec le mal, le bien avec le bien, et l’humanité tout entière sera séparée selon son espèce. Par le châtiment et le jugement, l’issue de toute création sera révélée, de sorte que le mal pourra être puni et le bien récompensé, et tous les gens seront alors soumis à la domination de Dieu. Toute cette œuvre doit être réalisée à travers un châtiment et un jugement juste. Parce que la corruption de l’homme a atteint son apogée et que sa désobéissance s’est excessivement aggravée, seul le tempérament juste de Dieu, qui est principalement composé du châtiment et du jugement et qui est révélé au cours des derniers jours, peut complètement transformer l’homme et le rendre complet. Seul ce tempérament peut exposer le mal et donc punir sévèrement tous les injustes. Par conséquent, un tempérament comme celui-là est imprégné de la signification de l’ère, et la révélation et la démonstration de Son tempérament sont manifestées dans l’intérêt de l’œuvre de chaque nouvelle ère. Dieu ne révèle pas Son tempérament arbitrairement et sans signification. En supposant que, en révélant l’issue de l’homme durant les derniers jours, Dieu accorde toujours à l’homme une compassion et un amour intarissables et continue d’aimer l’homme, ne le soumettant pas au juste jugement, mais lui manifestant plutôt de la tolérance, de la patience et de la miséricorde et pardonnant à l’homme ses péchés, quelle que soit leur gravité, sans aucun jugement juste, alors, quand toute la gestion de Dieu pourra-t-elle arriver à sa fin ? Quand un tel tempérament pourra-t-il mener les hommes vers la bonne destination de l’humanité ? Prenons comme exemple un juge qui est toujours aimant, bienveillant et doux. Il aime les gens, quels que soient les crimes qu’ils ont commis, et il est aimant et tolérant avec les gens, quels qu’ils soient. Dans ce cas, quand pourra-t-il rendre un juste verdict ? Pendant les derniers jours, seul un jugement juste peut séparer les hommes en fonction de leur espèce et amener les hommes dans un nouveau domaine. De cette façon, toute l’ère est menée à sa fin par le juste tempérament de jugement et de châtiment de Dieu” » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »).

Vanessa a poursuivi, en disant : « À l’ère de la Loi, l’Éternel Dieu S’est exprimé selon des tempéraments dominés par les malédictions, le feu et la colère. À cette époque, les gens manquaient profondément de compréhension. Ils ne savaient pas ce qu’était le péché, comment ils devaient vivre, ou adorer Dieu. Donc, en Se basant sur leurs besoins, Dieu a promulgué des lois et des commandements pour guider les gens dans leur vie. Ceux qui obéissaient aux lois de Dieu recevaient Sa miséricorde, mais ceux qui violaient la loi étaient brûlés par le feu céleste de Dieu ou lapidés à mort. Cependant, vers la fin de l’ère de la Loi, comme les gens étaient de plus en plus corrompus, et péchaient et violaient la loi malgré eux, ils auraient tous été mis à mort, en vertu de la loi, si leurs actes avaient été jugés au regard de la loi de l’époque. Donc, pendant l’ère de la Grâce, Dieu Lui-même S’est fait chair pour racheter l’humanité selon ses besoins, manifestant Son tempérament miséricordieux et aimant et accordant aux gens Sa grâce abondante. Il les a traité avec une miséricorde et un amour infinis, Il a toléré et pardonné leurs péchés, et Il a finalement été crucifié pour racheter tous les péchés des gens. Il a commué leur peine et leur a permis de continuer à vivre. À l’ère de la Grâce, si Dieu avait continué à exprimer Son tempérament sous forme de malédictions, de feu et de colère, les péchés des gens n’auraient jamais été pardonnés, les gens, en vertu de la loi, n’auraient jamais été rachetés, l’humanité aurait été réduite à néant, et ne serait pas là où elle est aujourd’hui. Donc Dieu a exprimé Son tempérament miséricordieux et aimant à l’ère de la Grâce. Tant que les gens venaient à Lui et acceptaient Sa rédemption, Il leur pardonnait leurs péchés. Dans les derniers jours, les gens sont devenus de plus en plus corrompus. Même si nous avons été rachetés par le Seigneur Jésus, et que nos péchés ont été pardonnés, notre nature pécheresse arrogante, traître, malfaisante, intransigeante et malveillante est toujours profondément enracinée en nous. Notre tempérament satanique n’a toujours pas été complètement éradiqué, nous continuons donc à mentir, pécher, à nous rebeller contre Dieu et à Lui résister. Nous ne sommes toujours pas qualifiés pour entrer dans le royaume de Dieu. Pour sauver l’humanité et nous débarrasser complètement du péché, Dieu S’est de nouveau incarné, Il accomplit l’œuvre du jugement et de la purification sur la base de l’œuvre du Seigneur Jésus afin de déraciner totalement nos tempéraments sataniques, de nous purifier du péché, et de nous permettre de vraiment nous soumettre à Dieu et Le révérer, et nous conduire finalement à Son royaume. Pour les besoins de Son œuvre, Dieu n’exprime plus Son tempérament miséricordieux et aimant, et choisit plutôt de manifester Son tempérament juste, majestueux et courroucé, afin de juger et d’exposer les tempéraments corrompus de l’homme. Ce n’est qu’ainsi qu’Il pourra transformer et purifier l’humanité. Même si Dieu manifeste un tempérament différent à chaque ère, l’essence de Dieu ne change pas. Dieu fait Son œuvre et révèle Son tempérament selon les besoins de l’humanité corrompue, permettant aux gens de mieux comprendre et connaître Dieu, de sorte qu’ils ne Le délimitent pas, ni Son tempérament. On ne doit pas penser que Dieu Tout-Puissant et le Seigneur Jésus ne sont pas le même Dieu juste parce qu’ils expriment différents tempéraments. »

Ce n’est qu’après avoir écouté l’échange de Vanessa que j’ai compris que Dieu choisit le tempérament à manifester à chaque ère sur la base des exigences de Son œuvre de salut et des besoins de l’humanité corrompue. Dans Son œuvre de jugement dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant manifeste Son tempérament juste et majestueux pour purifier et sauver l’humanité ; même si le tempérament qu’Il exprime est différent de celui du Seigneur Jésus, il continue de se manifester pour répondre aux besoins de l’humanité corrompue. Dieu Tout-Puissant et le Seigneur Jésus sont un seul et même Dieu. Cet échange de Vanessa, qui était très clair, a entièrement dissipé ma confusion.

À la réunion suivante, Vanessa m’a lu cet autre passage des paroles de Dieu Tout-Puissant : « Par quel moyen le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? Il est réalisé par le biais de Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu est principalement composé de justice, de colère, de majesté, de jugement et de malédiction, et Il perfectionne l’homme principalement par le biais de Son jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent : “Si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devrait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors, comment peut-il encore être perfectionné ?” Telles sont les paroles des hommes qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge, ce sont les péchés de l’homme. Bien que Ses paroles soient dures et implacables, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères, Il expose ce qui est essentiel dans l’homme. Mais par un tel jugement, Il offre à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi, l’homme se soumet face à Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et fait l’objet du châtiment de Dieu. Ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître lui-même, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui, et il faut y employer toutes sortes d’épurement ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace » (« Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Après avoir lu ces paroles de Dieu, Vanessa a échangé en disant : Elle a dit : « Dans les derniers jours, l’œuvre de jugement de Dieu est la dernière des étapes de Son salut de l’humanité et la toute fin de Son plan de gestion de 6 000 ans. En exprimant Son tempérament juste et majestueux, Il vient clore l’ensemble de l’ère, et classe chacun selon son genre, les bons avec les bons, et les méchants avec les méchants. Si Dieu exprimait uniquement Son tempérament miséricordieux et aimant, toujours emprunt de tolérance, de patience, de pardon, quel que soit le nombre de nos péchés, nous continuerions toujours de pécher, et nous serions à jamais soumis à la domination et aux ravages de Satan. De même, l’œuvre de salut de Dieu ne serait jamais achevée et le bien et le mal ne seraient jamais différenciés correctement. Donc, dans les derniers jours, Dieu exprime dans Son œuvre Son tempérament juste, majestueux et courroucé, et Il expose la nature satanique des gens par Son langage sévère. Ceux qui aiment la vérité en viennent à se connaître et acceptent le jugement des paroles de Dieu, comprennent le tempérament juste de Dieu qui ne tolère aucune offense, et développent donc de la révérence pour Dieu et fuient le mal, atteignant ainsi un changement dans leur tempérament. Ceux qui sont las de la vérité et rejettent le jugement et le châtiment de Dieu sont exposés et chassés par Dieu. De cette manière, chacun est classé selon son genre. »

J’ai compris que, si Dieu Tout-Puissant faisait Son œuvre de jugement dans les derniers jours de la même façon que le Seigneur Jésus avait fait Son œuvre de rédemption, ne montrant aux gens que miséricorde et amour, n’étant pas austère et ne les jugeant pas, Il serait incapable de classer chacun selon son genre, notre nature pécheresse et résistante envers Dieu ne serait pas corrigée, et nous ne serions jamais sauvés, ni n’entrerions dans le royaume de Dieu. Le fait que Dieu exprime un tempérament juste, majestueux, de jugement et de châtiment dans les derniers jours revêt un sens profond !

Plus tard, nous avons lu ces deux passages des paroles de Dieu Tout-Puissant, qui m’ont mieux fait comprendre l’œuvre de Dieu Tout-Puissant et le tempérament qu’Il exprime dans les derniers jours. « Aujourd’hui, Dieu vous juge, vous châtie et vous condamne, mais tu dois savoir que le but de ta condamnation est de t’aider à te connaître toi-même. Il condamne, maudit, juge et châtie pour que tu puisses te connaître toi-même, afin que ton tempérament puisse changer et, en plus, pour que tu puisses connaître ta valeur et voir que toutes les actions de Dieu sont justes et conformes à Son tempérament et aux exigences de Son œuvre, qu’Il œuvre en accord avec Son plan de salut pour l’homme, et qu’Il est le Dieu juste qui aime, sauve, juge et châtie l’homme. […] Dieu n’est pas venu pour tuer ou détruire, mais pour juger, maudire, châtier et sauver » (« Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu d’apporter le salut à l’homme », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « Bien que Mes paroles puissent être sévères, elles sont toutes dites pour le salut de l’homme, car Je ne fais que parler et Je ne punis pas la chair de l’homme. Ces paroles amènent l’homme à vivre dans la lumière, à savoir que la lumière existe, à savoir que la lumière est précieuse, plus encore à savoir combien ces paroles sont bénéfiques pour lui et à savoir que Dieu est le salut. Bien que J’aie dit de nombreuses paroles de châtiment et de jugement, ce qu’elles représentent ne s’est pas traduit par des actes contre vous. Je suis venu faire Mon œuvre, dire Mes paroles et, bien que Mes paroles puissent être strictes, elles sont prononcées pour juger votre corruption et votre rébellion. La raison pour laquelle Je fais cela, c’est toujours de sauver l’homme du domaine de Satan ; J’utilise Mes paroles pour sauver l’homme. Mon but n’est pas de nuire à l’homme avec Mes paroles. Mes paroles sont sévères afin d’obtenir des résultats dans Mon œuvre. C’est seulement par un travail comme celui-ci que l’homme peut arriver à se connaître et à se libérer de son tempérament rebelle » (« Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu d’apporter le salut à l’homme », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Puis Vanessa a échangé, en disant : « À travers ces paroles de Dieu, nous pouvons voir que, dans les derniers jours, Dieu utilise Ses paroles pour juger et purifier les gens. Quelles que soient l’âpreté et la sévérité de Ses paroles, elles visent toutes à nous aider à reconnaître la vérité de notre corruption, à nous libérer de la sombre influence de Satan et à recevoir le salut de Dieu. Nous savons tous que le tempérament de Dieu est juste et saint, tandis que nous, êtres humains, si profondément corrompus par Satan, poursuivons des tendances malfaisantes, et luttons et complotons les uns contre les autres, poursuivant l’argent et le profit individuel, sans posséder une once de ressemblance humaine. Même ceux qui croient au Seigneur sont incapables de faire ce que Dieu demande, et ils demandent souvent à Dieu grâce et bénédictions. Ils n’apportent leur contribution que pour aller au ciel et obtenir la vie éternelle, et non pas parce qu’ils aiment le Seigneur et cherchent à Le satisfaire. Ils n’utilisent le Seigneur que pour accomplir leurs desseins méprisables. Certains dirigeants religieux s’apparentent à des serviteurs humbles, patients et enthousiastes de Dieu, mais dans leurs sermons, ils s’exaltent et se rendent souvent témoignage pour se faire admirer et respecter. Quand Dieu est apparu, réincarné, pour accomplir Son œuvre, personne ne L’a accueilli, et le monde religieux s’est associé avec le gouvernement athée pour condamner Son retour et Lui résister, répandant sans raison des mensonges pour discréditer L’Église de Dieu Tout-Puissant et empêcher les gens d’investiguer le vrai chemin. Autrement dit, toute l’humanité a condamné Dieu, elle Lui a résisté et a rejeté Sa venue. Tout comme le dit la Bible : “Et le monde entier est sous la puissance du malin” (1 Jean 5:19). L’humanité corrompue s’oppose à Dieu par tous les moyens. Elle est du même acabit que Satan et les serpents venimeux. Quand Dieu parle sévèrement pour exposer la réalité de la corruption humaine, seuls ceux qui aiment la vérité peuvent reconnaître vraiment leur nature satanique pleine de résistance et de trahison envers Dieu ; ils comprennent qu’ils ne cherchent pas à connaître Dieu dans leur foi, et qu’ils n’ont que de viles intentions : obtenir des bénédictions, marchander avec Dieu. Ils voient clairement la vérité hideuse de leur profonde corruption par Satan, ils se repentent sincèrement devant Dieu, jurent d’agir selon Ses exigences, et acquièrent finalement une certaine ressemblance humaine. Grâce à ça, nous pouvons voir que, quelles que soient l’âpreté et la sévérité des paroles de Dieu, elles exposent toutes la réalité de notre corruption, et elles visent toutes à ranimer notre esprit engourdi, à nous aider à reconnaître notre essence corrompue, à nous libérer des entraves du péché, et à être purifiés. Les paroles sévères de Dieu d’exposition et de jugement sont très bénéfiques au processus de la connaissance de nous-mêmes et à notre salut ! »

Après avoir écouté l’échange de Vanessa, j’ai finalement compris que Dieu a exprimé autant de paroles sévères dans les derniers jours pour exposer notre nature profonde. C’est là Son salut, et non pas de la condamnation. Je n’avais cru en Dieu que pour obtenir bénédictions et grâce, j’avais même délimité Dieu comme étant miséricordieux et bon, et je ne L’avais pas reconnu quand Il avait parlé sévèrement. J’avais été si irrationnelle ! Désormais, j’étais capable d’accepter les paroles sévères et de jugement de Dieu, et je souhaitais encore plus lire les paroles de Dieu Tout-Puissant. J’étais sûre que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu.

Certaine que l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours était vraie, j’ai participé activement aux réunions et j’ai lu les paroles de Dieu Tout-Puissant tous les jours. Un jour, j’ai vu ce passage des paroles de Dieu : « Si les gens restent bloqués dans l’ère de la Grâce, alors ils ne seront jamais débarrassés de leur tempérament corrompu ; encore moins connaîtront-ils le tempérament inhérent à Dieu. Si les gens vivent dans l’abondance de la grâce, mais n’ont pas emprunté le chemin de la vie qui leur permet de connaître Dieu et de Le satisfaire, alors ils ne gagneront jamais Dieu dans leur croyance en Lui. Cette forme de croyance est effectivement pitoyable. Lorsque tu auras fini de lire ce livre, lorsque tu auras vécu chaque étape de l’œuvre de Dieu incarné à l’ère du Règne, tu auras l’impression que les désirs que tu as nourris pendant de nombreuses années ont finalement été réalisés. Tu auras le sentiment que ce n’est que maintenant que tu as vraiment vu Dieu face à face ; que ce n’est que maintenant que tu as contemplé Son visage, entendu Sa déclaration personnelle, apprécié la sagesse de Son œuvre, et senti à quel point Il est réel et tout-puissant. Tu sentiras que tu as gagné beaucoup de choses que les gens n’ont jamais vues ou possédées par le passé. À ce moment-là, tu sauras clairement ce que signifie croire en Dieu, et ce que c’est que d’être selon la volonté de Dieu. Bien sûr, si tu t’accroches aux visions du passé et rejettes ou nies la réalité de la seconde incarnation de Dieu, alors tu resteras les mains vides et tu n’acquerras rien et, finalement, tu seras jugé coupable de t’être opposé à Dieu. Ceux qui sont capables d’obéir à la vérité et se soumettent à l’œuvre de Dieu seront appelés à se rassembler sous le nom du deuxième Dieu incarné : le Tout-Puissant. Ils seront capables d’accepter d’être conduits personnellement par Dieu, acquérant davantage de vérité supérieure, ainsi que de vie véritable. Ils contempleront la vision que n’avaient jamais vue les gens des temps anciens : “Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force” (Apocalypse 1:12-16). Cette vision est l’expression de tout le tempérament de Dieu, et l’expression de tout Son tempérament est aussi l’expression de l’œuvre de Dieu dans Son incarnation actuelle. Dans les torrents de châtiments et de jugements, le Fils de l’homme exprime Son tempérament inhérent par le biais de déclarations, permettant à tous ceux qui acceptent Son châtiment et Son jugement de voir le vrai visage du Fils de l’homme, lequel est une représentation fidèle du visage du Fils de l’homme tel que vu par Jean. (Bien sûr, tout cela sera invisible aux yeux de ceux qui n’acceptent pas l’œuvre de Dieu dans l’ère du Règne.) Le vrai visage de Dieu ne peut pas être entièrement décrit en utilisant le langage humain, et ainsi Dieu utilise ces moyens pour exprimer Son tempérament inhérent et révéler à l’homme Son vrai visage » (« Préface », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Grâce à ces paroles de Dieu, j’ai compris que la vision de Jean dans l’Apocalypse annonçait que les paroles de jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours étaient comme le feu ou une épée tranchante, et emplies du tempérament juste de Dieu. Seuls ceux qui acceptent l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours peuvent vraiment comprendre le tempérament juste de Dieu, et apprécier Son intention sincère lorsqu’Il utilise Ses paroles pour juger et sauver l’humanité. Cette prise de conscience m’a profondément émue : « Dieu Tout-Puissant ! Grâce à l’exposition et au jugement de Tes paroles, j’ai vu que Tu n’étais pas seulement aimant et miséricordieux, mais aussi majestueux et courroucé. Ce sont là tous les aspects de Ton tempérament juste inhérent. Dieu Tout-Puissant ! Tes paroles sont vraiment précieuses. J’ai désespérément besoin d’accepter le jugement et le châtiment de Tes paroles pour me connaître. Désormais, je boirai et mangerai Tes paroles avec diligence, j’accepterai le jugement et le châtiment de Tes paroles et marcherai sur le chemin de la recherche de la vérité ! »

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Délivrée des chaînes du foyer

Par Cheng Shi, Chine Peu après avoir reçu l’œuvre de Dieu des derniers jours, j’ai prêché l’Évangile à mon mari. Ensuite, j’ai été surprise...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp