Percer à jour la méchanceté du pasteur

28 janvier 2022

Par Xiaoci, Myanmar

J’ai rencontré une sœur en ligne en septembre 2020. Elle m’a dit que le Seigneur Jésus était revenu en tant que Dieu Tout-Puissant et qu’Il exprimait des vérités pour accomplir l’œuvre du jugement. J’ai été ravi d’apprendre le retour du Seigneur et j’ai commencé à participer à des réunions en ligne et à étudier l’œuvre de Dieu Tout-Puissant. En lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai découvert la racine de la corruption de l’homme par Satan, les trois étapes de l’œuvre de Dieu pour sauver l’homme, les mystères de l’incarnation, l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours et d’autres vérités dont je n’avais jamais entendu parler. Grâce à une période de recherche et d’étude, j’ai acquis la certitude que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu et j’ai rejoint l’Église de Dieu Tout-Puissant. J’ai adoré être alimenté par la lecture quotidienne des paroles de Dieu et je me suis senti spirituellement nourri comme jamais auparavant. Par comparaison, les sermons de mon pasteur étaient répétitifs, arides et ennuyeux, sans aucune lumière. Comme ils n’étaient pas du tout édifiants, j’ai arrêté d’assister aux offices de l’Église.

Puis, en février 2021, il y a eu un coup d’État militaire en Birmanie et Internet a été coupé. Je ne pouvais plus participer aux réunions en ligne. Peu après, deux frères sont venus dans mon village et ont dit qu’ils voulaient organiser des réunions locales. Vingt personnes y participaient, à cette époque. Étonnamment, après seulement quelques réunions, quelqu’un nous a dénoncés à notre pasteur local. Il a commencé à dire aux autres qu’on participait à des réunions en ligne, au lieu d’aller à l’église, et qu’on n’écoutait pas le clergé. Il a menti en disant qu’on organisait notre propre faction. Il a demandé à tout le monde de ne plus nous fréquenter. Il n’y avait presque que des chrétiens dans notre village et tous adoraient et écoutaient le pasteur. À cause de ses attaques et de ses jugements, tout le village a vite entendu parler de notre nouvelle foi en Dieu Tout-Puissant et tout le monde, même nos parents, nos amis, nos voisins, se sont mis à nous réprimander parce qu’on n’allait plus à l’église et qu’on n’écoutait plus le pasteur, et à dire que c’était horrible. Partout où j’allais, les gens me sermonnaient et ma famille en a fait autant, s’opposant à ma foi en Dieu Tout-Puissant. J’étais vraiment désemparé. J’avais toujours eu de très bonnes relations avec mes amis et mes voisins, on s’aidait les uns les autres, et voilà qu’ils me traitaient comme une épine dans leur pied, comme un ennemi. La foi est une liberté personnelle. On pratiquait juste notre foi sans rien faire d’illégal. Pourquoi le pasteur nous jugeait-il, nous condamnait-il, et incitait-il les villageois à nous rejeter ? Je suis vite tombé en dépression et j’ai prié Dieu : « Ô Dieu, le pasteur se déchaîne contre nous et tous mes proches me rejettent. Je suis très malheureux. Ô Dieu, je ne comprends pas pourquoi ils nous traitent de cette manière. S’il Te plaît, éclaire-moi pour que je comprenne mieux tout ça et que j’échappe à ma dépression. » Alors j’ai pensé à un passage des paroles de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : « Dieu accomplit Son œuvre, Dieu prend soin d’une personne, protège une personne et, tout ce temps, Satan ne Le lâche pas d’un pas. Celui que Dieu favorise, Satan le surveille aussi, le suivant derrière. Si Dieu veut cette personne, Satan fera tout en son pouvoir pour Lui faire obstacle, utilisant divers mauvais subterfuges pour tenter, perturber et ruiner l’œuvre que Dieu fait, le tout afin d’atteindre son objectif caché. Quel est cet objectif ? Il ne veut pas que Dieu gagne qui que ce soit ; il veut posséder lui-même tous ceux que Dieu veut, il veut les occuper, les contrôler, les prendre en charge afin qu’ils l’adorent, afin qu’ils se joignent à lui pour commettre le mal. N’est-ce pas là le motif sinistre de Satan ? […] En guerroyant contre Dieu et Le suivant partout, Satan a comme objectif de démolir toute l’œuvre que Dieu veut faire, d’occuper et de contrôler ceux que Dieu veut gagner, d’anéantir ceux que Dieu veut gagner. S’ils ne sont pas anéantis, alors ils deviennent la possession de Satan qui les utilise comme il le veut. Tel est son objectif » (« Dieu Lui-même, l’Unique IV », dans La Parole apparaît dans la chair). Ҫa m’a aidé à voir que les efforts du pasteur pour nous empêcher de suivre Christ des derniers jours étaient en réalité une bataille spirituelle. Dieu exprime des vérités pour juger et purifier les gens dans les derniers jours. Il le fait pour sauver et gagner un groupe de vrais croyants. Mais Satan est l’ennemi de Dieu, et il se sert de toutes sortes de tactiques pour faire obstacle et nuire à l’œuvre de Dieu, afin que les gens abandonnent Dieu, Le trahissent et vivent sous son pouvoir. Alors les gens sont contrôlés par Satan et ils finiront par être punis en enfer avec lui. J’ai vu que les membres du clergé étaient en réalité des suppôts de Satan. Ils avaient entendu dire que le Seigneur était revenu mais, au lieu d’essayer d’en savoir plus, ils empêchaient les autres de le faire. Leurs sermons n’étaient pas nourrissants spirituellement, mais ils ne laissaient pas les gens chercher le vrai chemin. Quand ils ont vu qu’on n’allait plus à l’église et qu’on ne les suivait plus, ils nous ont condamnés et calomniés, parce qu’il voulaient qu’on trahisse Dieu Tout-Puissant et qu’on retourne dans leur Église, sous leur contrôle. Alors on perdrait le salut de Dieu des derniers jours. Quand je l’ai compris, je me suis dit que je ne pouvais pas tomber dans le piège de Satan. Je ne pouvais pas renoncer à Dieu Tout-Puissant pour les suivre, je devais rester fort.

Après ça, certains des nouveaux croyants et de ceux qui étudiaient l’œuvre de Dieu des derniers jours ont faibli et pris leurs distances. Même si tout le monde protestait autour de nous, ceux d’entre nous qui restaient ont continué à se réunir. Le pasteur a été furieux quand il l’a découvert. Il m’envoyait régulièrement des collaborateurs de l’Église qui insistaient pour que j’aille chez lui. Ҫa m’a mis en colère. Je me disais que je ne faisais que vénérer Dieu et échanger, et que c’était mon droit. Pourquoi le pasteur s’obstinait-il à me faire obstacle ? J’étais tenté d’aller l’écouter pour voir quel était mon tort de son point de vue. Un soir, je suis allé chez le pasteur avec quelques frères et sœurs. D’autres membres du clergé étaient là. Le pasteur a dit : « J’ai entendu parler de vos réunions en ligne. C’est notre responsabilité de membres du clergé de vous mettre en garde contre le fait de prendre un autre chemin. » J’ai répondu : « Nous écoutons leurs sermons, mais nous ne trahissons pas le Seigneur. Le Seigneur Jésus est revenu et Il accomplit une nouvelle étape d’œuvre… » Il ne m’a pas laissé finir. Il m’a interrompu, furieux : « Ҫa suffit ! Nous n’écouterons pas un mot de plus. Vous devez faire un choix aujourd’hui même. Allez-vous continuer à croire en un autre Dieu ou revenir dans notre Église ? » Tout en parlant, il a sorti un carnet dans lequel tous nos noms étaient écrits. Il a dit d’un ton autoritaire : « Si vous avez l’intention de continuer à écouter leurs sermons, cochez vos noms, sinon, rayez-les. Vous tomberez dans un monde de douleur si vous ne m’écoutez pas ! Nous ne nous occuperons plus des mariages, des morts ou des naissances dans vos familles, plus rien. Nous ne vous aiderons plus pour aucun arrangement. » Personne n’a rien dit. J’ai un peu hésité, pensant que le pasteur trouverait des moyens de faire obstacle à ma foi même si je n’écrivais rien. Si je cochais mon nom, le clergé n’aiderait plus ma famille pour aucun arrangement. C’étaient de vieilles coutumes du village qui étaient très importantes pour tout le monde, qui ne pouvaient pas être ignorées, et tout le monde, dans le village, écoutait le clergé. S’il se désengageait, les autres le feraient aussi et personne ne nous aiderait. Allais-je être rejeté par tout le monde ? Mais je savais que le Seigneur était revenu, alors ne renierais-je et ne trahirais-je pas Dieu si je rayais mon nom et rejoignais l’Église ? Sur le coup, je ne savais pas quoi faire, alors j’ai prié Dieu pour Lui demander de me guider. Puis je me suis souvenu de quelque chose que le Seigneur Jésus a dit : « Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu » (Luc 9:62). C’est vrai. Je suis un croyant, un fidèle. Dans la foi, nous devons vénérer Dieu, nous soumettre à Son œuvre et suivre Son rythme. Comment pourrais-je me considérer comme un croyant si j’accordais plus de valeur au pasteur qu’à Dieu ? Comment pourrais-je être digne du royaume ? Alors j’ai prié : « Ô Dieu, je veux témoigner pour Toi aujourd’hui. Quoi qu’il arrive, je veux Te suivre. » Je me suis senti bien plus calme, ensuite, et j’ai résolument coché mon nom. La plupart des autres ont aussi coché leurs noms. Seule une sœur a rayé le sien. Furieux, le pasteur a dit : « C’est votre choix. Désormais, nous sommes sur des chemins différents. Vos affaires ne nous regardent plus. »

Quand je suis rentré chez moi, mes inquiétudes ont ressurgi. En général, quand il arrivait quelque chose dans les familles de notre village, on demandait au pasteur de prier pour nous et d’accomplir les rites religieux. On ne pourrait plus le faire si le pasteur ne nous accordait aucune attention et que tout le monde nous méprisait et se déchaînait contre nous. Je ne savais pas quelles autres tactiques le clergé emploierait pour nous empêcher de pratiquer notre foi ni quand tout ça s’arrêterait. Quand j’y songeais, tout ça était très douloureux pour moi et je ne savais pas comment le traverser. J’ai immédiatement prié : « Ô Dieu, je vois que ma stature est dérisoire. Je crains toujours que les autres me calomnient et me rejettent. J’ai peur de subir ça et je me sens faible. Ô Dieu, s’il Te plaît, guide-moi pour que je traverse ça. » Ensuite, j’ai contacté une sœur en ligne pour qu’elle m’abreuve et je lui ai dit ce qu’il m’arrivait. Elle m’a envoyé un passage des paroles de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : « Après avoir reçu le témoignage de Job à la fin de ses épreuves, Dieu décida de gagner un groupe (ou plus) de gens comme Job. Mais Il résolut de ne plus jamais permettre à Satan d’attaquer ou d’abuser quelqu’un d’autre par les mêmes moyens que ceux avec lesquels il avait tenté, attaqué et maltraité Job, en pariant avec Dieu. Dieu ne lui permit pas de refaire de telles choses à l’homme, qui est faible, insensé et ignorant. Satan avait tenté Job, c’était suffisant ! Dieu ne permit pas à Satan d’abuser des gens comme il le souhaite, car Il est miséricordieux. Pour Lui, Job avait subi la tentation et les mauvais traitements de Satan, ce qui était suffisant. Dieu ne permit pas à Satan de refaire de telles choses, car Il gouverne et orchestre la vie et le tout des gens qui Le suivent. Or, Satan n’est pas autorisé à manipuler Ses élus à sa guise. Vous devriez être au clair sur ce point ! Dieu Se soucie de la faiblesse de l’homme et comprend sa sottise et son ignorance. Pourtant, Il doit le livrer à Satan, afin qu’il puisse être complètement sauvé. Dieu ne veut pas que l’homme soit la risée de Satan, ni qu’il soit maltraité par lui, ni le voir souffrir éternellement. L’homme a été créé par Dieu. Qu’Il règne et arrange tout à son sujet est décrété par le ciel et reconnu par la terre. Telle est Sa responsabilité et l’autorité avec laquelle Il règne sur toutes choses ! Dieu ne permet pas à Satan de brutaliser ni de maltraiter l’homme à volonté. Il ne lui permet pas d’égarer l’homme par divers moyens, ni d’intervenir dans Sa souveraineté sur l’homme. Il ne le laisse pas non plus piétiner et détruire les lois par lesquelles Il règne sur toutes choses, sans parler de Sa grande œuvre de la gestion et du salut de l’humanité ! Ceux que Dieu souhaite sauver et ceux qui sont capables de Lui rendre témoignage sont le noyau et la cristallisation de Son œuvre du plan de gestion sur six mille ans, ainsi que le prix de Ses efforts durant les six mille ans de Son œuvre. Comment Dieu pourrait-Il les donner sans hésitation à Satan ? » (« L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair). Grâce aux paroles de Dieu, j’ai vu que quoi qu’il nous arrive, Dieu l’a permis, et que tout est entre Ses mains. Sans Sa permission, Satan ne peut rien faire, quels que soient sa sauvagerie et son désir de nous nuire. Dieu permettait que toutes ces choses perturbantes se produisent. Il me testait et me sauvait aussi. Il espérait que je serais comme Job et que je témoignerais dans cette situation. C’était aussi pour que je m’appuie sur Dieu dans cet environnement, que j’éprouve Son œuvre et Ses paroles, afin que je développe une vraie foi en Dieu. Mais j’étais pris dans le filet de Satan. Je voulais protéger mes relations personnelles et ne pas être rejeté et calomnié. J’avais toujours peur qu’il se passe quelque chose de mauvais. Je n’avais pas compris la volonté de Dieu. Je me suis calmé et j’ai prié : « Ô Dieu, je comprends maintenant que Tu permets tout ça. Tu le fais pour me sauver et me purifier, pour perfectionner ma foi. Je suis prêt à témoigner pour Toi. Mais ma stature est très petite. S’il Te plaît, renforce ma foi pour que je traverse ça. »

Je pensais que puisque j’avais fait le choix de suivre Dieu Tout-Puissant, le pasteur me laisserait tranquille et que je pourrais me réunir normalement. Au lieu de ça, à cause de l’agression et des jugements du pasteur, les autres villageois ont continué à nous ennuyer. Ils se moquaient de nous, nous calomniaient, criaient sur nous devant nos familles, disant qu’on ne respectait pas les rites religieux et qu’on violait les règles du village. Ils disaient que si on conservait notre foi, ils nous dénonceraient au gouvernement et nous feraient arrêter. Les membres de ma famille n’ont pas supporté le stress. Ils provoquaient des disputes sans arrêt et essayaient de me pousser à abandonner ma foi. Les autres subissaient aussi la pression de leurs familles. Certains ont été jetés dehors et ne pouvaient même plus entrer dans leurs propres maisons. Le pasteur répandait des mensonges, disant que si on avait tant de problèmes chez nous, c’était parce qu’on n’écoutait pas le clergé et n’allait pas à l’église. Il voulait aussi interroger les deux frères qui étaient venus nous abreuver. J’étais fou de rage. Le clergé déformait complètement la vérité. Sans ses attaques, on n’aurait jamais eu ces problèmes. Plus tard, une sœur a dit aux deux frères qui nous abreuvaient d’arrêter de venir pour ne pas se mettre en danger. Tout le monde se sentait négatif et faible, à cette époque, et on manquait de motivation pour se réunir ou faire notre devoir. Moi aussi, je me suis senti faible quand j’ai vu ça. Je ne savais pas comment aider et soutenir les frères et sœurs, et j’ai subitement eu l’impression que ce chemin de foi était trop difficile. Je ne comprenais pas ce qui se passait. On était juste des croyants qui se réunissaient et lisaient les paroles de Dieu. Pourquoi s’acharnaient-ils à nous mener dans une impasse au lieu de nous laisser tranquilles ? Dans ma douleur, j’ai appelé Dieu : « Ô Dieu, je me sens très faible et je n’arrive pas à calmer mes émotions. Comment puis-je rester sur ce chemin de foi ? S’il Te plaît, éclaire-moi et guide-moi. » Alors j’ai pensé à quelque chose que le Seigneur Jésus a dit : « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait » (Jean 15:18-19). J’ai brusquement pris conscience qu’ils nous haïssaient et nous opprimaient parce qu’ils haïssaient la venue de Dieu, en fait, et luttaient contre Dieu. Dieu S’est incarné dans les derniers jours, exprimant des vérités pour Son œuvre de jugement visant à purifier et sauver l’humanité. Son apparence et Son œuvre exposent les gens attachés à ce monde. Ils n’aiment pas la vérité. Ils la haïssent et ils haïssent Dieu. Ils croient en un Dieu vague dans le ciel, et c’est pourquoi ils jugent et condamnent l’œuvre et les paroles de Dieu dans la chair. De la même manière, quand le Seigneur Jésus est venu œuvrer, les dirigeants juifs n’ont pas accepté les vérités qu’Il exprimait, faisant tout leur possible pour Le condamner et blasphémer contre Lui. Les croyants juifs les ont suivis, rejetant le Seigneur, et ils ont fini par Le faire clouer sur la croix. Ce monde est vraiment maléfique ! Mais plus les forces religieuses rejetaient et condamnaient, plus il était évident que c’était le vrai chemin et l’œuvre de Dieu. Ҫa a redoublé mon désir de rester sur ce chemin.

Quand les frères et sœurs ont appris ce qui se passait, ils m’ont envoyé un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « Ne te décourage pas, ne sois pas faible, et Je rendrai les choses claires pour toi. La route vers le royaume n’est pas si lisse ; rien n’est si simple ! Tu veux que les bénédictions viennent à toi facilement, n’est-ce pas ? Aujourd’hui, tout le monde aura des épreuves amères à affronter. Sans de telles épreuves, le cœur aimant que vous avez pour Moi ne deviendra pas plus fort et vous n’aurez pas un amour vrai pour Moi. Même si ces épreuves sont constituées simplement de circonstances mineures, tout le monde doit passer à travers ; c’est juste que la difficulté des épreuves variera d’une personne à une autre. Les épreuves sont une bénédiction de Ma part, et combien d’entre vous viennent souvent devant Moi quémander à genoux Mes bénédictions ? Enfants stupides ! Vous pensez toujours que quelques paroles propices comptent comme Ma bénédiction, mais vous ne reconnaissez pas que l’amertume est l’une de Mes bénédictions. Ceux qui partagent Mon amertume partageront certainement Ma douceur. C’est Ma promesse et Ma bénédiction pour vous. N’hésitez pas à manger et boire et jouir de Mes paroles. Après l’obscurité, vient la lumière. La nuit est plus sombre avant l’aube ; ensuite, le ciel deviendra progressivement plus lumineux, et puis le soleil se lève. N’ayez pas peur, ne soyez pas timides » (« Chapitre 41 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). J’ai été très ému quand j’ai lu ça. On suivait la nouvelle œuvre de Dieu en étant entravés par le clergé et traités injustement par les autres villageois. C’était inévitable. Parce que les gens sont profondément corrompus par Satan et que ce monde est très sombre et maléfique. Les gens n’accueillent pas la venue du Seigneur. Il n’est pas facile de suivre Dieu. Pour entrer dans le royaume de Dieu et gagner Son approbation, on doit faire l’expérience de ce genre de persécution et de difficultés. Dieu est notre renfort et Il est toujours avec nous. Je n’avais rien à craindre. Je devais juste prier Dieu et m’en remettre à Lui, alors Il nous guiderait sûrement et nous permettrait de surmonter les perturbations du pasteur. J’ai pensé aux expériences des frères et sœurs chinois que j’avais vues dans des films et des vidéos. Ils sont opprimés, pourchassés et surveillés par le gouvernement chinois. Ils risquent d’être arrêtés à tout moment. Leurs familles sont impliquées aussi et on les dépouille de ce qu’ils possèdent et de leurs emplois. Beaucoup d’entre eux sont emprisonnés et torturés brutalement. Ils souffrent beaucoup, mais ils sont capables de s’en remettre à Dieu et ils offrent des témoignages de victoires sur Satan. Alors j’ai pensé à la manière dont Dieu avait souffert dans Ses deux incarnations. Quand le Seigneur Jésus S’est incarné et est venu sur terre pour racheter l’humanité, Il a subi la condamnation et les blasphèmes du peuple juif et a fini par être crucifié. Dans les derniers jours, Dieu S’est incarné de nouveau et Il exprime des vérités pour sauver l’humanité. Le régime de Satan et les forces des antéchrists du monde religieux Lui résistent, Le condamnent, Le rejettent et blasphèment contre Lui. Dieu souffre tant pour sauver l’humanité que ma souffrance dérisoire ne méritait même pas d’être mentionnée. Dieu est saint et toutes Ses souffrances servent notre salut. Je souffrais pour gagner la vérité et être sauvé, alors c’était quelque chose que je devais supporter. Même si cette expérience était douloureuse pour moi, je voyais le clergé avec plus de discernement et j’avais une plus grande foi en Dieu. Dieu Se sert vraiment d’environnements éprouvants pour nous donner la vérité et perfectionner notre foi. C’est une bénédiction de Dieu ! Je me suis senti bien plus calme après avoir appris la volonté de Dieu et je suis sorti du brouillard de ma dépression. Puis je me suis empressé d’organiser une réunion pour tous mes frères et sœurs qui étaient encore piégés dans un état négatif. Grâce à notre échange, ils ont tous réussi à comprendre la volonté de Dieu, à gagner la foi pour continuer à suivre Dieu et à ne plus se sentir déprimé. On a commencé à mener une vie d’Église normale, à partager l’Évangile et à témoigner, et tout le monde était motivé.

Mais le clergé a continué à faire tout ce qu’il pouvait pour nous retenir. Une fois, quand le mari d’une sœur est mort d’une maladie, toute la famille de cette sœur a insisté pour qu’elle présente ses excuses au pasteur, afin qu’il aide pour les prières et les rites funéraires. Le clergé a saisi cette occasion pour faire pression sur elle pour qu’elle abandonne sa foi en Dieu Tout-Puissant et revienne dans l’Église. J’étais furieux. Elle pleurait déjà son mari et les membres du clergé retournaient le couteau dans la plaie en essayant de la forcer à admettre qu’elle avait commis un méfait pour qu’elle retourne dans l’Église et les suive. C’était méprisable ! Un pasteur de haut rang est venu nous parler et il a dit beaucoup de choses condamnant Dieu et blasphémant contre Lui. Il nous a exhortés répétitivement à abandonner notre foi. Comme on avait déjà du discernement, ça n’a eu aucun effet sur nous. Quand le clergé et les dirigeants du village ont vu qu’on était inébranlables, ils ont incité les autres villageois à nous isoler et nous exclure en disant : « Ces gens refusent de nous écouter, alors laissez-les avoir leur propre foi. Gardez vos enfants à l’œil et ne les laissez pas s’approcher de ces gens. Ceux qui entreront en contact avec eux ou les interrogeront sur leur foi impliqueront leurs familles tout entières et nous ne les aiderons plus en rien. » Ils ont aussi formé un groupe spécial, constitué des jeunes de l’Église, qui avait pour rôle de nous garder à l’œil. Le pasteur convoquait chez lui tous ceux qui entraient en contact avec nous pour les interroger. Ҫa m’a aidé à voir plus clairement leurs vrais visages opposés à Dieu. Ils gardaient fermement les croyants sous leur emprise, leur interdisant de se présenter devant Dieu et d’entendre Sa voix. J’ai pensé aux pharisiens. Quand le Seigneur Jésus est venu, Son œuvre et Ses paroles étaient pleines d’autorité, mais ils ne les ont pas étudiées et n’ont pas cherché. Craignant que les croyants ne suivent le Seigneur Jésus et que cela leur fasse perdre leur statut et leurs revenus, ils ont fait tout leur possible pour Le condamner et L’ont même fait clouer à la croix. Ils tenaient les croyants entre leurs griffes, ne les laissant vénérer qu’eux, refusant de rendre Ses brebis à Dieu. Ils étaient de mauvais serviteurs, et les pasteurs et les anciens d’aujourd’hui ne diffèrent d’eux en rien. Je me suis souvenu des paroles du Seigneur les condamnant : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous » (Matthieu 23:15). Le clergé d’aujourd’hui est semblable aux pharisiens d’autrefois. Ce sont de mauvais serviteurs bloquant le chemin du royaume. C’est comme ce que dit Dieu Tout-Puissant. « Certaines gens lisent la Bible dans des églises imposantes et la récitent toute la journée, mais pas un seul d’entre eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun d’entre eux n’est capable de connaître Dieu et encore moins capable d’être en accord avec la volonté de Dieu. Ils sont tous des gens vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour sermonner Dieu. Ils s’opposent à Dieu volontairement même en portant Son étendard. Affirmant qu’ils croient en Dieu, ils mangent tout de même la chair de l’homme et boivent son sang. Tous ces gens sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons dirigeants qui font intentionnellement obstacle à ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Ils peuvent paraître de “bonne constitution”, mais comment leurs disciples sauront-ils qu’ils ne sont nul autre que des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui se dévouent à dévorer des âmes humaines ? » (« Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). Non seulement les membres du clergé n’étudient pas la nouvelle œuvre de Dieu, mais quand ils découvrent que quelqu’un s’y intéresse, ils font tout leur possible pour l’entraver, craignant que les croyants suivent Dieu Tout-Puissant et n’arrêtent de les vénérer, de les suivre ou de leur donner des offrandes. Ils se servaient des vieilles coutumes du village et des rites traditionnels pour contrôler les gens et les forcer à revenir dans leur Église. Ils se font passer pour des croyants, mais ils n’ont pas la moindre vénération pour Dieu. Par nature, ce sont des démons qui haïssent Dieu et la vérité. Ce sont des obstacles sur notre chemin vers le royaume. Je savais que Dieu avait autorisé toute cette oppression pour nous aider à gagner en discernement et nous permettre d’échapper vraiment au contrôle du clergé. Les attaques du clergé n’ont pas réussi à me maintenir dans un état négatif. Elles ont au contraire renforcé ma foi. J’ai aussi pu échapper à leurs contraintes et continuer à prêcher l’Évangile et à témoigner. Avec le temps, certains de mes amis et des membres de ma famille ont commencé à voir le comportement du clergé avec plus de discernement, eux aussi, et certains d’entre eux ont accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours. Ҫa m’a montré que Dieu exerçait Sa sagesse en se basant sur les ruses de Satan. L’oppression et les obstacles du pasteur ont aidé à séparer les chèvres des brebis. Certains ont suivi le clergé en s’opposant à nous, mais certains ont appris à discerner sa véritable essence. Ils ont entendu la voix de Dieu et se sont tournés vers Lui. L’œuvre de Dieu est merveilleuse ! Cette expérience m’a enseigné que toute situation a la bonne volonté de Dieu. C’est toujours ce dont on a besoin et il s’agit toujours de nous sauver et de nous perfectionner. J’ai décidé que quoi qu’il m’arrive dans l’avenir, je serais prêt à me soumettre aux arrangements de Dieu et à m’appuyer sur Lui. Dieu Tout-Puissant soit loué !

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

L’épreuve d’un faire-valoir

Par Xingdao, Corée du Sud « Oh Dieu ! Que j’aie un statut ou non, je me comprends maintenant. Si mon statut est élevé, c’est grâce à Ton...

Voir clairement mes vraies couleurs

Par Xiaoxiao, Chine En raison des besoins de l’œuvre de l’Église, j’avais été réaffectée à un autre endroit pour accomplir mon devoir. À...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp