IV. Paroles essentielles sur la manifestation et l’œuvre de Dieu

119. L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère

(Article extrait de la parole de Dieu)

Le plan de gestion de six mille ans de Dieu touche à sa fin, et la porte du royaume a déjà été ouverte à tous ceux qui cherchent Son apparition. Chers frères et sœurs, qu’attendez-vous ? Que cherchez-vous ? Attendez-vous que Dieu apparaisse ? Cherchez-vous Ses pas ? Qu’il est courant d’aspirer à l’apparition de Dieu ! Et qu’il est difficile de trouver les pas de Dieu ! À une époque et dans un monde tels que les nôtres, que doit-on faire pour être témoin du jour où Dieu apparaît ? Que doit-on faire pour suivre Ses pas ? De telles questions se posent à tous ceux qui attendent que Dieu apparaisse. Vous vous êtes tous posé ces questions plus d’une fois – mais avec quel résultat ? Où Dieu apparaît-Il ? Où sont Ses pas ? Avez-vous la réponse ? Beaucoup répondraient ainsi : Dieu apparaît parmi tous ceux qui Le suivent et Ses pas sont parmi nous, c’est aussi simple que cela ! Chacun peut donner une réponse toute faite, mais comprenez-vous ce que signifie « apparition de Dieu », ou « Ses pas » ? L’apparition de Dieu se réfère à Son arrivée sur terre pour y accomplir en personne Son œuvre. Avec Sa propre identité et Son tempérament, et d’une manière qui Lui est innée, Il descend parmi les hommes pour y conduire l’œuvre d’inauguration d’une ère et de clôture d’une ère. Cette sorte d’apparition n’est pas une cérémonie. Il ne s’agit pas d’un signe, d’une image, d’un miracle ou d’une sorte de vision grandiose, encore moins de quelque processus religieux. Il s’agit d’un fait vrai et bien réel, que quiconque peut toucher et voir. Cette sorte d’apparition n’existe pas pour la forme ou pour une quelconque œuvre à court terme : elle existe plutôt pour une étape du plan de gestion de Dieu. L’apparition de Dieu est toujours significative, et est toujours liée à ce plan. Ce qui est appelé ici « apparition » est complètement différent de l’« apparition » par laquelle Dieu guide, conduit et illumine l’homme. Dieu accomplit une étape de Sa grande œuvre chaque fois qu’Il Se révèle. Cette œuvre est différente de celle d’une autre ère. Elle est inimaginable pour l’homme, et n’a jamais été expérimentée par celui-ci. C’est une œuvre qui inaugure une ère nouvelle et clôt l’ancienne ère. C’est une forme améliorée d’œuvre pour le salut de l’humanité, qui, en outre, amène cette dernière vers l’ère nouvelle. Telle est la signification de l’apparition de Dieu.

Une fois que vous avez compris ce que signifie l’apparition de Dieu, comment devriez-vous chercher Ses pas ? La réponse à cette question n’est pas difficile : là où Dieu apparaît, vous trouverez Son empreinte. Une telle explication paraît facile à comprendre, mais elle n’est pas si simple en pratique, tant sont nombreux ceux qui ignorent où Dieu apparaît, et encore moins où Il a l’intention de Se révéler et où Il devrait apparaître. Certains croient hâtivement que là où le Saint-Esprit est à l’œuvre, Dieu devrait apparaître. Ou bien croient-ils que là où se trouvent des gens très réputés, Dieu apparaît. Ou bien encore croient-ils que là où il y a des célébrités, Dieu devrait apparaître. Pour l’heure, laissons de côté le fait de savoir si ces croyances sont vraies ou fausses. Pour répondre à une telle interrogation, nous devons d’abord avoir un objectif clair : nous recherchons les pas de Dieu. Nous ne cherchons pas de figures spirituelles, et encore moins suivons-nous des personnalités de renom ; nous cherchons à suivre les pas de Dieu. Ainsi, et parce que nous cherchons à suivre les pas de Dieu, il nous appartient de chercher la volonté de Dieu, Ses paroles et Ses déclarations, car partout où des paroles nouvelles sont prononcées par Dieu, Sa voix se fait entendre, et là où se trouvent les pas de Dieu, il y a Ses actes. Là où il y a expression de Dieu, il y a apparition de Dieu, et là où Dieu apparaît, la vérité, le chemin et la vie existent. En cherchant les pas de Dieu, vous avez ignoré les paroles : « Dieu est la vérité, le chemin et la vie ». C’est ainsi que nombreux sont ceux qui, même quand ils reçoivent la vérité, ne croient pas qu’ils ont trouvé les pas de Dieu et reconnaissent encore moins Son apparition. Quelle grave erreur ! L’apparition de Dieu ne peut correspondre aux notions de l’homme, et encore moins peut-elle advenir à sa demande. Dieu fait Ses propres choix et établit Ses propres plans quand Il accomplit Son œuvre ; de plus, Il a Ses propres objectifs et Ses propres méthodes. Quelle que soit l’œuvre à accomplir, point n’est besoin pour Lui de discuter de Son œuvre avec l’homme ou de lui demander son avis, encore moins d’informer tout le monde de Son œuvre. Tel est le tempérament de Dieu, qui, en outre, devrait être reconnu de tous. Si vous désirez être le témoin de l’apparition de Dieu et suivre Ses pas, vous devez d’abord vous éloigner de vos propres notions. Vous ne devez pas exiger de Dieu qu’Il fasse ceci ou cela, et encore moins dois-tu Le confiner dans tes propres limites et notions. Au lieu de cela, on devrait se demander comment chercher les pas de Dieu, comment accepter Son apparition et comment se soumettre à l’œuvre nouvelle de Dieu : voilà ce que l’homme devrait faire. Puisque l’homme n’est pas et ne possède pas la vérité, il devrait chercher, accepter et obéir.

Que tu sois américain, britannique ou de toute autre nationalité, tu devrais t’extraire de tes propres limites, te dépasser et voir l’œuvre de Dieu du point de vue d’un être créé. De cette manière, tu ne mettras pas d’obstacles sur les traces de Dieu. C’est qu’aujourd’hui, beaucoup de gens considèrent comme impossible que Dieu apparaisse dans telle nation ou parmi tel peuple. Que la signification de l’œuvre de Dieu est profonde, et que Son apparition est importante ! Comment, dès lors, la pensée et les notions de l’homme pourraient-elles lui permettre d’en prendre la mesure ? C’est pourquoi j’affirme que tu dois rompre avec tes propres notions de nationalité et d’ethnicité pour rechercher l’apparition de Dieu. Ce n’est qu’ainsi que tu pourras te défaire de ces notions, ce n’est que de cette façon que tu pourras accueillir l’apparition de Dieu. Autrement, tu demeureras dans les ténèbres éternelles et ne recevras jamais l’approbation de Dieu.

Dieu est le Dieu de toute l’humanité. Il ne Se considère pas Lui-même comme étant la propriété privée de quelque nation ou peuple, et Il accomplit Son œuvre telle qu’Il l’a planifiée, sans contraintes d’aucune forme, d’aucun pays ou d’aucun peuple. Peut-être n’as-tu jamais imaginé cette forme ou nies-tu son existence. Ou peut-être que la nation et le peuple où Dieu apparaît sont-ils discriminés par tous et sont-ils les plus rétrogrades. Pourtant, Dieu a Sa sagesse. Avec Sa puissance, et grâce à Sa vérité et Son tempérament, Il a acquis à Sa cause un groupe de gens ayant le même esprit que Lui. Il a formé le groupe qu’Il voulait rendre complet – un groupe qu’Il a conquis et qui a enduré toutes sortes d’épreuves, de turpitudes et de persécutions, un groupe à même de Le suivre jusqu’au bout. Le but de l’apparition de Dieu, libre des contraintes de toute forme ou d’un pays, est de Lui permettre d’accomplir Son œuvre tel qu’Il l’a planifiée. C’est comme lorsque Dieu est devenu chair en Judée, Son but était d’accomplir l’œuvre de la croix pour racheter l’humanité tout entière. Pourtant, les Juifs croyaient qu’il était impossible pour Dieu d’accomplir cela, et ils pensaient qu’il Lui était impossible de devenir chair et de prendre la forme du Seigneur Jésus. Cet « impossible » devint l’argument sur lequel ils s’appuyèrent pour condamner Dieu et s’opposer à Lui, ce qui aboutit finalement à la destruction d’Israël. Aujourd’hui encore, nombreux sont ceux qui ont commis la même erreur. Ils proclament de toutes leurs forces l’imminence de l’apparition de Dieu tout en la condamnant. Leur « impossible », de nouveau, confine l’apparition de Dieu dans les limites de leur imagination. Ainsi ai-Je vu beaucoup de gens éclater d’un rire bruyant et sauvage après avoir entendu la parole de Dieu. Ce rire est-il si différent de la condamnation et du blasphème des Juifs ? Vous n’êtes pas pieux en présence de la vérité, et encore moins possédez-vous une attitude empreinte de désir. Vous vous contentez d’étudier aveuglément et d’attendre nonchalamment. Que pourriez-vous obtenir ainsi ? Pensez-vous pouvoir recevoir la direction divine ? Si tu ne peux pas discerner les propos de Dieu, comment pourrais-tu être témoin de Son apparition ? Là où apparaît Dieu, la vérité trouve à s’exprimer et la voix de Dieu sera. Seuls ceux qui acceptent la vérité pourront entendre la voix de Dieu, et seules des personnes de ce genre sont qualifiées pour être témoins de Son apparition. Abandonne tes notions ! Calme-toi et lis attentivement ces paroles. Si tu as soif de vérité, Dieu t’éclairera et tu comprendras Sa volonté et Ses paroles. Abandonnez vos opinions quant à l’« impossible » ! Plus les gens croient qu’une chose est impossible, plus il y a de chances qu’elle se produise, parce que la sagesse de Dieu s’élève plus haut que les cieux, que Ses pensées sont plus hautes que celles de l’homme et que Son œuvre transcende les limites de la pensée et des notions de l’homme. Plus une chose paraît impossible, plus il y a en elle de vérité à rechercher ; plus une chose est au-delà de l’imagination et des notions de l’homme, plus elle contient la volonté de Dieu. Car quel que soit le lieu où Dieu Se révèle, Dieu reste Dieu, et Sa substance ne changera jamais en fonction du lieu où Il apparaît ou de la manière dont Il apparaît. Le tempérament de Dieu reste le même où que se trouvent Ses pas. Peu importe où sont les pas de Dieu, car il est le Dieu de toute l’humanité, tout comme le Seigneur Jésus n’est pas seulement le Dieu des Israélites, mais aussi celui de tous les peuples d’Asie, d’Europe et d’Amérique, et plus encore, Il est le seul et unique Dieu de l’univers tout entier. Alors cherchons la volonté de Dieu et découvrons Son apparition dans Ses paroles, et suivons Ses pas ! Dieu est la vérité, le chemin et la vie. Ses paroles et Son apparition existent de manière concomitante, et Son tempérament et Ses pas seront toujours accessibles à l’homme. Chers frères et sœurs, J’espère que vous pouvez voir l’apparition de Dieu dans ces paroles, commencer à suivre Ses pas tandis que vous vous dirigez vers une nouvelle ère et entrez dans la nouvelle terre et le nouveau ciel merveilleux que Dieu a préparés pour ceux qui attendent Son apparition !

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

120. Les peuples M’acclament, les peuples Me louent ; toutes les bouches prononcent le nom du seul vrai Dieu, tous les peuples lèvent les yeux pour contempler Mes actes. Le royaume descend sur terre ; Ma personne est pleine de richesse et d’abondance. Qui ne s’en réjouirait pas ? Qui ne danserait pas de joie pour cela ? Oh, Sion ! Lève ta bannière triomphante pour Me célébrer ! Chante ton chant triomphal de victoire et propage Mon saint nom ! Toutes les créations sur la terre ! Purifiez-vous maintenant pour que vous puissiez devenir des offrandes pour Moi ! Constellations d’étoiles dans le ciel ! Retournez maintenant à vos places et montrez Ma grandeur dans le firmament ! J’écoute les voix du peuple sur la terre qui répandent leur amour infini et leur révérence pour Moi par le chant ! En ce jour, comme toutes les créations reviennent à la vie, Je descends visiter le monde des hommes. À ce moment critique, toutes les fleurs s’épanouissent de façon débridée, les oiseaux chantent d’une seule et même voix, toute chose palpite de joie ! Le royaume de Satan s’effondre au son du salut du royaume, détruit par le tonnerre de l’hymne du royaume. Et il ne se relèvera jamais !

Qui sur terre ose se lever et résister ? Alors que Je descends sur terre, J’apporte le feu, J’apporte la colère, J’apporte tous types de désastres. Les royaumes terrestres sont maintenant Mon royaume ! Dans les cieux, les nuages dévalent et gonflent ; sous le ciel, les lacs et les rivières déferlent en produisant une émouvante mélodie. Les animaux qui se reposaient sortent de leur tanière et Je réveille tous les peuples qui sommeillaient. Le jour qu’attendaient les innombrables peuples est enfin arrivé ! Ils M’offrent les plus beaux chants !

Extrait de l’Hymne du royaume des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

121. Quand Je tourne Mon visage vers l’univers pour parler, toute l’humanité entend Ma voix, et voit alors toutes les œuvres que J’ai réalisées dans l’univers. Ceux qui s’opposent à Ma volonté, c’est-à-dire ceux qui s’opposent à Moi par les actes de l’homme, tomberont sous Mon châtiment. Je prendrai la multitude d’étoiles dans les cieux et les renouvellerai, et grâce à Moi, le soleil et la lune seront renouvelés – les cieux ne seront plus comme ils étaient et la myriade de choses sur la terre sera renouvelée. Tout deviendra complet par Mes paroles. Les nombreuses nations de l’univers seront réparties de nouveau et remplacées par Mon royaume, de sorte que les nations sur la terre disparaîtront à jamais et que toutes deviendront un royaume qui Me vénère ; toutes les nations de la terre seront détruites et cesseront d’exister. Parmi les êtres humains dans l’univers, tous ceux qui appartiennent au diable seront exterminés et tous ceux qui adorent Satan seront ravagés par Mon feu ardent – c’est-à-dire, à l’exception de ceux qui sont maintenant dans le courant, tout sera réduit en cendres. Quand Je châtierai les nombreux peuples, ceux du monde religieux reviendront, à divers degrés, à Mon royaume, vaincu par Mes œuvres, parce qu’ils auront vu l’avènement du Saint monté sur une nuée blanche. Tous les hommes seront séparés suivant leur propre genre, et recevront des châtiments proportionnels à leurs actes. Tous ceux qui se sont dressés contre Moi périront ; quant à ceux dont les actions sur terre ne M’ont pas impliqué, à cause de la manière dont ils se sont acquittés, ils continueront d’exister sur la terre sous la gouvernance de Mes fils et de Mon peuple. Je Me révélerai à la myriade de peuples et à la myriade de nations, et de Ma propre voix, Je retentirai sur la terre, proclamant l’accomplissement de Ma grande œuvre, afin que tous les hommes puissent la voir de leurs propres yeux.

À mesure que Ma voix s’intensifie, J’observe aussi l’état de l’univers. Par Mes paroles, la myriade des choses de la création est entièrement renouvelée. Le ciel change, tout comme le fait la terre. L’humanité est exposée sous sa forme originelle et, graduellement, chaque personne est séparée selon son genre et retrouve, sans le savoir, sa place au sein de sa famille. Cela Me réjouira grandement. Je suis libéré de la perturbation et, imperceptiblement, Ma grande œuvre est accomplie, et la myriade des choses de la création est transformée. Quand J’ai créé le monde, J’ai façonné toutes choses selon leur espèce, rassemblant toutes choses de même forme selon leur espèce. Comme la fin de Mon plan de gestion approche, Je vais restaurer l’ancien état de la création, Je vais tout ramener à sa forme originelle, changeant tout en profondeur, de sorte que tout reviendra au sein de Mon plan. Le temps est venu ! La dernière étape de Mon plan est sur le point d’être accomplie. Ah, vieux monde impur ! Tu t’effondreras sûrement sous Mes paroles ! Tu seras certainement réduit à néant par Mon plan ! Ah, myriade de choses de la création ! Vous obtiendrez toutes une vie nouvelle dans Mes paroles, vous aurez votre Seigneur Suprême ! Ah, nouveau monde pur et sans tache ! Tu renaîtras sûrement dans Ma gloire ! Ah, Montagne de Sion ! Ne te tais plus : Je suis revenu en triomphe ! Du milieu de la création, Je scrute toute la terre. Sur terre, l’homme a commencé une nouvelle vie et a gagné un nouvel espoir. Ah, Mon peuple ! Comment ne peux-tu pas revenir à la vie grâce à Ma lumière ? Comment ne peux-tu pas sauter de joie sous Ma direction ? Les terres crient de joie, les eaux turbulentes éclatent d’un rire joyeux ! Ah ! Israël ressuscité ! Comment peux-tu ne pas sentir la fierté à cause de Ma prédestination ? Qui a pleuré ? Qui a gémi ? L’Israël d’autrefois a cessé d’être, et l’Israël d’aujourd’hui s’est érigé, droit et imposant dans le monde, et s’est levé dans le cœur de tous les hommes. L’Israël d’aujourd’hui atteindra sûrement la source de l’existence à travers Mon peuple ! Ah, Égypte haineuse ! Tu ne t’opposes sûrement pas encore à Moi ? Comment peux-tu profiter de Ma miséricorde et essayer d’échapper à Mon châtiment ? Comment peux-tu ne pas exister dans Mon châtiment ? Tous ceux que J’aime vivront sûrement pour l’éternité, et tous ceux qui se dressent contre Moi seront certainement châtiés par Moi pour l’éternité. Car Je suis un Dieu jaloux et ne traiterai pas les hommes à la légère pour tout ce qu’ils ont fait. Je veillerai sur toute la terre et, apparaissant à l’Orient avec justice, majesté, colère et châtiment, Je Me révélerai aux myriades des hôtes de l’humanité !

Extrait du Chapitre 26 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

122. J’ai donné Ma gloire à Israël puis Je l’ai reprise, et ensuite J’ai emmené les Israélites à l’Est, et toute l’humanité à l’Est. Je les ai tous emmenés à la lumière pour qu’ils puissent être de nouveau unis à elle, et être associés à elle, et n’aient plus à la chercher. Je permettrai à tous ceux qui cherchent de revoir la lumière et de voir la gloire que J’avais en Israël ; Je leur permettrai de voir que Je suis descendu sur une nuée blanche au sein de l’humanité il y a longtemps, leur permettrai de voir les innombrables nuages blancs et les fruits en leurs grappes abondantes, et qui plus est, leur permettrai de voir l’Éternel Dieu d’Israël. Je leur permettrai de contempler le Maître des Juifs, le Messie tant attendu, et Ma manifestation complète, Moi qui ai été persécuté par des rois à travers les âges. J’œuvrerai sur l’univers tout entier et J’accomplirai une grande œuvre, révélant toute Ma gloire et toutes Mes actions à l’homme dans les derniers jours. Je montrerai Ma face glorieuse dans toute sa splendeur à ceux qui M’ont attendu pendant de nombreuses années, à ceux qui ont désiré Ma venue sur une nuée blanche, à Israël qui a désiré que Je Me manifeste de nouveau, et à toute l’humanité qui Me persécute, pour que tous sachent que J’ai repris Ma gloire il y a longtemps et que Je l’ai apportée à l’Est, de sorte qu’elle n’est plus en Judée. Car les derniers jours sont déjà là !

Extrait de « Les sept tonnerres grondent, prophétisant que l’Évangile du Règne se répandra à travers tout l’univers », dans La Parole apparaît dans la chair

123. À travers tout l’univers, J’accomplis Mon œuvre et, à l’Est, le tonnerre retentit sans fin, ébranlant toutes nations et confessions. C’est Ma voix qui a guidé tous les hommes vers le présent. Je ferai en sorte que tous les hommes soient conquis par Ma voix, qu’ils tombent dans ce courant et se soumettent devant Moi, car il y a longtemps que J’ai repris Ma gloire et que Je l’ai fait jaillir de nouveau à l’Est. Qui ne désire pas voir Ma gloire ? Qui n’attend pas impatiemment Mon retour ? Qui n’a pas soif de Ma réapparition ? Qui ne se languit pas de Ma beauté ? Qui ne viendrait pas à la lumière ? Qui ne contemplerait pas la richesse de Canaan ? Qui ne désire pas le retour du Rédempteur ? Qui n’adore pas le Grand Tout-Puissant ? Ma voix se diffusera sur toute la terre ; Je souhaite, devant Mes élus, leur adresser davantage de paroles. Comme les puissants tonnerres qui ébranlent les montagnes et les rivières, J’adresse Mes paroles à l’univers entier et à l’humanité. Par conséquent, les paroles de Ma bouche sont devenues le trésor de l’homme, et tous les hommes chérissent Mes paroles. L’éclair jaillit de l’Est jusqu’à l’Ouest. Mes paroles sont telles que l’homme répugne à les abandonner. En même temps, il les trouve impénétrables, mais se réjouit en elles d’autant plus. Comme un enfant nouveau-né, tous les hommes sont heureux et joyeux, et célèbrent Ma venue. Par Ma voix, Je ferai venir tous les hommes devant Moi. Dès lors, J’entrerai officiellement dans la race des hommes de sorte qu’ils viendront Me vénérer. Avec la gloire qui émane de Moi et les paroles de Ma bouche, Je ferai en sorte que tous les hommes viennent devant Moi et voient que l’éclair brille de l’Est, et que Je suis aussi descendu sur le « Mont des Oliviers » qui est à l’Est. Ils verront que Je suis sur terre depuis longtemps déjà, non plus comme le Fils des Juifs, mais comme l’Éclair Oriental. Car Je suis ressuscité depuis longtemps et J’ai quitté le sein de l’humanité, puis Je Me suis à nouveau manifesté dans la gloire parmi les hommes. Je suis Celui à qui un culte a été rendu pendant des siècles avant aujourd’hui et Je suis aussi le nourrisson délaissé par les Israélites pendant des siècles avant aujourd’hui. De plus, Je suis le Dieu tout-puissant resplendissant de gloire de l’ère présente ! Que tous viennent devant Mon trône et voient Ma face glorieuse, entendent Ma voix et contemplent Mes actions. Telle est l’intégralité de Ma volonté ; c’est la fin et l’apogée de Mon plan, ainsi que l’objet de Ma gestion. Que toutes les nations Me vénèrent, que toute langue Me reconnaisse, que tout homme mette sa foi en Moi, et que tout peuple se soumette à Moi !

Extrait de « Les sept tonnerres grondent, prophétisant que l’Évangile du Règne se répandra à travers tout l’univers », dans La Parole apparaît dans la chair

124. Depuis plusieurs milléniums, l’homme aspire à être témoin de l’arrivée du Sauveur. L’homme a très envie de voir Jésus le Sauveur monté sur une nuée blanche alors qu’Il descend en personne parmi ceux qui languissent après Lui et ont soif de Lui depuis des milliers d’années. Les hommes meurent aussi d’envie de voir le Sauveur revenir et Se retrouver avec eux, c’est-à-dire qu’ils aspirent à ce que Jésus le Sauveur qui a été séparé des hommes pendant des milliers d’années revienne et accomplisse de nouveau l’œuvre de la rédemption qu’Il a réalisée parmi les Juifs, qu’Il soit compatissant et aimant envers l’homme, pardonne les péchés de l’homme, porte les péchés de l’homme et porte même toutes les transgressions de l’homme et délivre l’homme du péché. L’homme souhaite ardemment que Jésus le Sauveur soit le même qu’auparavant, un Sauveur qui est aimable, bon et vénérable, qui n’est jamais courroucé envers l’homme et qui ne fait jamais de reproche à l’homme, mais qui pardonne et prend en charge tous les péchés de l’homme et même meurt sur la croix pour l’homme comme auparavant. Depuis le départ de Jésus, les disciples qui Le suivaient, ainsi que tous les saints qui ont été sauvés en Son nom, ont langui désespérément après Lui et L’ont attendu. Tous ceux qui ont été sauvés par la grâce de Jésus-Christ pendant l’ère de la Grâce ont ardemment désiré ce jour triomphant pendant la fin des temps, lorsque Jésus le Sauveur arriverait sur une nuée blanche et apparaîtrait devant tous les hommes. Bien sûr, c’est aussi le souhait collectif de tous ceux qui acceptent aujourd’hui le nom de Jésus le Sauveur. Dans tout l’univers, tous ceux qui connaissent le salut de Jésus le Sauveur ont désespérément désiré que Jésus-Christ arrive soudainement pour accomplir ce qu’Il a dit quand Il était sur terre : « Je viendrai tout comme Je suis parti. » L’homme croit qu’après la crucifixion et la résurrection Jésus est retourné au ciel sur une nuée blanche pour prendre Sa place à la droite du Très-Haut. L’homme conçoit de manière similaire que Jésus descendra, encore une fois sur une nuée blanche (cette nuée se réfère à la nuée sur laquelle Jésus est monté quand Il est retourné au ciel), parmi ceux qui L’ont désespérément désiré pendant des milliers d’années et qu’Il ressemblera aux Juifs et portera les vêtements des Juifs. Après être apparu à l’homme, Il leur donnera de la nourriture et fera jaillir de l’eau vive pour eux, et Il vivra parmi les hommes, plein de grâce et d’amour, vivant et réel. Les gens croient toutes sortes de notions semblables. Pourtant Jésus le Sauveur n’a pas fait cela ; Il a fait le contraire de ce que l’homme imaginait. Il n’est pas arrivé parmi ceux qui avaient désiré Son retour et n’est pas apparu à tous les hommes, monté sur la nuée blanche. Il est déjà arrivé, mais l’homme ne Le connaît pas et demeure ignorant à Son égard. L’homme L’attend simplement, sans but, sans savoir qu’Il est déjà descendu sur une « nuée blanche » (la nuée qui est Son Esprit, Ses paroles, Son tempérament intégral et tout ce qu’Il est) et est maintenant parmi un groupe de vainqueurs qu’Il constituera pendant les derniers jours. L’homme ne sait pas ceci : malgré toute l’affection et tout l’amour que le saint Sauveur Jésus a pour l’homme, comment peut-Il œuvrer dans ces « temples » habités par la souillure et des esprits impurs ? Bien que l’homme ait attendu Son arrivée, comment pourrait-Il apparaître à ceux qui mangent la chair des injustes, boivent le sang des injustes et portent les vêtements des injustes qui croient en Lui mais ne Le connaissent pas, et qui L’extorquent constamment ? L’homme sait seulement que Jésus le Sauveur est plein d’amour et déborde de compassion, et qu’Il est le sacrifice d’expiation rempli de rédemption. Cependant, l’homme n’a aucune idée qu’Il est aussi Dieu Lui-même qui est débordant de justice, de majesté, de colère et de jugement, et possède l’autorité et est plein de dignité. Par conséquent, même si l’homme languit après le retour du Rédempteur et le désire ardemment, et même si ses prières émeuvent le ciel, Jésus le Sauveur n’apparaît pas à ceux qui croient en Lui, mais ne Le connaissent pas.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair

125. J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont déjà appelé Jésus le Sauveur, avec amour et estime. Aujourd’hui, cependant, Je ne suis plus l’Éternel ou Jésus que les gens ont connu dans le passé ; Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève des extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne sont jamais entrés en relation avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament. Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a vu. C’est le Dieu qui apparaît à l’homme dans les derniers jours, mais qui est caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil brûlant et la flamme vive, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne sera pas jugée par Mes paroles, et pas une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent. Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles et aussi brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples au cours des derniers jours verront que Je suis le Sauveur revenu et que Je suis le Dieu Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité. Et tous verront que J’ai déjà été le sacrifice d’expiation pour l’homme, mais que dans les derniers jours Je deviens aussi les flammes du soleil qui incinère toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui révèle toutes choses. Telle est Mon œuvre dans les derniers jours. J’ai pris ce nom et J’ai ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu juste, le Soleil brûlant et la flamme vive, et afin que tous M’adorent, l’unique vrai Dieu, et afin qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur ; Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, sur la terre et dans les mers.

Si le Sauveur arrivait au cours des derniers jours, s’Il était encore appelé Jésus, qu’Il était une fois de plus né en Judée et faisait là Son œuvre, cela prouverait que Je n’ai créé que le peuple d’Israël et seulement racheté le peuple d’Israël, et que Je n’ai rien à voir avec les païens. Cela ne serait-il pas en contradiction avec Mes paroles qui disent que « Je suis le Seigneur qui a créé les cieux et la terre et toutes choses » ? J’ai quitté la Judée et Je fais Mon œuvre parmi les païens parce que Je ne suis pas seulement le Dieu du peuple d’Israël, mais le Dieu de toutes les créatures. J’apparais parmi les païens au cours des derniers jours parce que Je ne suis pas seulement l’Éternel, le Dieu du peuple d’Israël, mais en plus, parce que Je suis le Créateur de tous Mes élus parmi les païens. J’ai non seulement créé Israël, l’Égypte et le Liban, mais aussi toutes les nations païennes au-delà d’Israël. Grâce à cela, Je suis le Seigneur de toutes les créatures. J’ai simplement utilisé Israël comme point de départ de Mon œuvre, J’ai utilisé la Judée et la Galilée comme les forteresses de Mon œuvre de rédemption, et maintenant J’utilise les nations païennes comme la base à partir de laquelle Je vais mettre fin à toute l’ère. J’ai réalisé deux étapes de l’œuvre en Israël (ces deux étapes de l’œuvre étant l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce) et J’ai accompli deux autres étapes de l’œuvre (l’ère de la Grâce et l’ère du Règne) dans toutes les terres au-delà d’Israël. Parmi les nations païennes, Je ferai l’œuvre de la conquête et ainsi mettrai un terme à l’ère. Si l’homme M’appelle toujours Jésus-Christ, mais ne sait pas que J’ai inauguré une nouvelle ère au cours des derniers jours et que Je Me suis engagé dans une nouvelle œuvre, et si l’homme continue à attendre l’arrivée de Jésus le Sauveur de façon obsessionnelle, alors J’appellerai de telles personnes celles qui ne croient pas en Moi. Ce sont des personnes qui ne Me connaissent pas et leur croyance en Moi est fausse. Ces personnes pourraient-elles témoigner de l’arrivée du Sauveur Jésus du ciel ? Ce qu’ils attendent n’est pas Mon arrivée, mais l’arrivée du Roi des Juifs. Ils n’ont pas un profond désir que J’anéantisse ce vieux monde impur, mais ont très envie plutôt de la seconde venue de Jésus, après quoi ils seront rachetés. De nouveau, ils attendent avec impatience que Jésus rachète toute l’humanité de cette terre souillée et injuste. Comment de telles personnes peuvent-elles devenir celles qui accomplissent Mon œuvre dans les derniers jours ? Les désirs de l’homme ne peuvent réaliser Mes vœux ou accomplir Mon œuvre, car l’homme ne fait qu’admirer ou chérir l’œuvre que J’ai accomplie auparavant et n’a aucune idée que Je suis le Dieu Lui-même qui est toujours nouveau et jamais vieux. L’homme sait seulement que Je suis l’Éternel, et Jésus, et ne se doute pas du tout que Je suis le Dernier qui amènera l’humanité à sa fin. Tout ce que l’homme désire et connaît vient de ses propres notions et n’est que ce qu’il peut voir de ses propres yeux. Ce n’est pas conforme à l’œuvre que Je fais, mais en discordance avec elle. Si Mon œuvre était conduite selon les idées de l’homme, alors quand finirait-elle ? Quand l’humanité entrerait-elle dans le repos ? Et comment pourrais-Je entrer dans le septième jour, le sabbat ? J’œuvre selon Mon plan et selon Mon dessein, et non selon les intentions de l’homme.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair

126. Cette fois, Dieu vient faire Son œuvre non dans un corps spirituel, mais dans un corps très ordinaire. Non seulement est-ce le corps de la deuxième incarnation de Dieu, mais aussi celui dans lequel Dieu revient S’incarner. C’est une chair très ordinaire. En Lui, tu ne peux rien voir qui soit différent des autres, mais tu peux recevoir de Lui les vérités que tu n’as jamais entendues avant. Cette chair insignifiante est l’incarnation de toutes les paroles de vérité de Dieu. Elle réalise l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et est une expression de tout Son tempérament, que l’homme doit comprendre. Ne désires-tu pas ardemment voir le Dieu du ciel ? Ne désires-tu pas ardemment Le comprendre ? Ne désirais-tu pas ardemment voir la destination de l’humanité ? Il te dévoilera tous ces secrets qu’aucun homme n’a pu te dévoiler. Il te dira aussi les vérités que tu ne comprends pas. Il est ta porte d’entrée dans le royaume et ton guide dans la nouvelle ère. Une chair si ordinaire renferme de nombreux mystères insondables. Ses actions sont peut-être incompréhensibles pour toi, mais le but de l’œuvre qu’Il accomplit suffit à te montrer qu’Il n’est pas une simple chair, comme le croit l’homme. Car Il représente la volonté de Dieu, ainsi que Son attention pour l’humanité dans les derniers jours. Bien que tu n’entendes pas Ses paroles, qui semblent ébranler les cieux et la terre, ne voies pas Ses yeux tels des flammes ardentes, ni ne sentes la discipline de Sa verge de fer, tu peux entendre Sa fureur dans Ses paroles et savoir qu’Il montre de la compassion pour l’humanité. Tu peux voir le tempérament juste de Dieu et Sa sagesse, ainsi que te rendre compte de Sa sollicitude pour l’humanité tout entière. Dieu œuvre dans les derniers jours pour permettre à l’homme de voir le Dieu du ciel vivre parmi les hommes sur terre et de Le connaître, Lui obéir, Le vénérer et L’aimer. C’est pourquoi Il S’est fait chair une deuxième fois. Bien que l’homme voie aujourd’hui un Dieu qui lui est identique, un Dieu avec un nez et deux yeux, un Dieu ordinaire, Dieu vous montrera que, sans cet homme, le ciel et la terre subiraient un changement colossal. Sans cet homme, le ciel s’obscurcirait, la terre serait plongée dans le chaos et toute l’humanité serait accablée par la famine et des plaies. Il vous montrera que, sans le salut de Dieu incarné dans les derniers jours, Dieu aurait depuis longtemps jeté l’humanité tout entière en enfer. Sans cette chair, vous seriez éternellement le chef des pécheurs et à jamais des cadavres. Vous devriez savoir que, sans cette chair, toute l’humanité ferait face à une calamité inévitable et peinerait à échapper à la punition encore plus sévère que Dieu infligera à l’humanité dans les derniers jours. Sans la naissance de cette chair ordinaire, vous seriez tous dans un état où ni la vie ni la mort ne vous sont accordées, malgré vos prières. Sans cette chair, vous ne pourriez pas recevoir la vérité ni vous présenter devant le trône de Dieu aujourd’hui. Vous seriez punis par Dieu à la place, à cause de vos graves péchés. Le saviez-vous ? Sans le retour de Dieu dans la chair, personne ne pourrait être sauvé. Sans la venue de cette chair, Dieu aurait depuis longtemps terminé l’ère ancienne. Alors, pouvez-vous toujours rejeter la deuxième incarnation de Dieu ? Puisque cet homme ordinaire vous apporte tant, pourquoi ne L’acceptez-vous pas volontiers ?

Extrait de « Le savais-tu ? Dieu a réalisé une grande chose parmi les hommes », dans La Parole apparaît dans la chair

127. L’œuvre de Dieu est quelque chose que tu ne peux pas comprendre. Si tu ne sais pas si ta décision est bonne ni si l’œuvre de Dieu pourra réussir, alors pourquoi ne pas tenter ta chance et voir si cet homme ordinaire t’est d’une grande aide et si Dieu a fait une grande œuvre ? Cependant, Je dois te dire qu’au temps de Noé, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et donnaient en mariage au point que Dieu ne supportait plus de le voir. Il a fait donc s’abattre un grand déluge pour détruire l’humanité, n’épargnant que les huit membres de la famille de Noé, ainsi que toutes sortes d’oiseaux et d’animaux. Dans les derniers jours, cependant, Dieu garde tous ceux qui Lui ont été fidèles jusqu’à la fin. Bien qu’il ait été insupportable à Dieu de voir ces deux époques de grande corruption et que l’humanité ait été tellement corrompue dans les deux ères qu’elle niait que Dieu est le Seigneur, Dieu n’a détruit que les hommes au temps de Noé. L’humanité L’a grandement affligé dans les deux ères, mais Il est resté patient jusqu’à présent avec les hommes des derniers jours. Pourquoi ? N’y avez-vous jamais réfléchi ? Si vous ne le savez vraiment pas, alors Je vais vous le dire. Dieu peut accorder la grâce aux hommes dans les derniers jours non pas parce qu’ils sont moins corrompus que les hommes au temps de Noé ou parce qu’ils se soint repentis devant Lui, et encore moins parce qu’Il ne supporte pas de détruire les hommes dans les derniers jours car la technologie a tant progressé. La raison est plutôt que Dieu a une œuvre à accomplir au sein d’un groupe d’hommes dans les derniers jours et qu’Il souhaite la faire lui-même dans Sa chair incarnée. En plus, Dieu souhaite sélectionner un nombre d’hommes de ce groupe pour en faire des objets de Son salut et les fruits de Son plan de gestion, ainsi que les emmener dans l’ère suivante. Par conséquent, quoi qu’il arrive, Dieu a purement payé ce prix en préparation de l’œuvre réalisée par Son incarnation dans les derniers jours. Si vous êtes parvenus à ce jour, c’est grâce à cette chair. Parce que Dieu vit dans la chair, vous avez la chance de survivre. Vous bénéficiez de toute cette chance en raison de cet homme ordinaire. En outre, à la fin, toutes les nations vénèreront cet homme ordinaire, rendront grâce à cet homme insignifiant et Lui obéiront, car la vérité, la vie et le chemin qu’Il a apportés ont sauvé toute l’humanité, apaisé le conflit entre l’homme et Dieu, réduit la distance entre eux et ouvert une connexion entre les pensées de Dieu et celles de l’homme. C’est également Lui qui a apporté encore plus de gloire à Dieu. Un homme ordinaire comme celui-là n’est-Il pas digne de ta confiance et de ton adoration ? Une chair si ordinaire n’est-elle pas digne d’être appelée Christ ? Un homme si ordinaire ne peut-Il pas être l’expression de Dieu parmi les hommes ? Un tel homme, qui a épargné les catastrophes à l’humanité, n’est-Il pas digne de votre amour et de votre désir de Le conserver ? Si vous rejetez les vérités qui sortent de Sa bouche et détestez Son existence parmi vous, alors quel sera votre sort ?

Toute l’œuvre de Dieu dans les derniers jours est faite par le biais de cet homme ordinaire. Il t’octroiera tout et, de plus, pourra tout décider à ton sujet. Un tel homme peut-Il être comme tu le crois, c’est-à-dire si simple qu’Il ne mérite pas qu’on Le mentionne ? Sa vérité ne suffit-elle pas à vous convaincre complètement ? Avoir été témoins de Ses actes ne suffit-il pas à vous convaincre complètement ? Ou que le chemin sur lequel Il vous conduit n’est-il pas digne d’être emprunté ? Pourquoi ressentez-vous une aversion envers Lui ? Qu’est-ce qui vous pousse à Le rejeter et à L’éviter ? C’est Lui qui exprime la vérité, c’est Lui qui vous approvisionne de vérité et c’est Lui qui vous donne un chemin à suivre. Se pourrait-il que vous ne trouviez toujours pas de trace de l’œuvre de Dieu dans ces vérités ? Sans l’œuvre de Jésus, l’humanité n’aurait pas pu descendre de la croix, mais sans l’incarnation aujourd’hui, ceux qui descendent de la croix ne pourraient jamais être approuvés par Dieu ni entrer dans la nouvelle ère. Sans la venue de cet homme ordinaire, vous n’auriez jamais la chance ni le droit de voir le vrai visage de Dieu, car vous êtes tous des objets qui auraient dû être détruits il y a longtemps. En raison de la venue de Sa seconde incarnation, Dieu vous a pardonnés et vous a montré Sa miséricorde. Tout de même, Je dois vous laisser en fin de compte avec ces paroles : cet homme ordinaire, qui est Dieu incarné, est d’une importance vitale pour vous. Telle est la grande chose que Dieu a déjà réalisée parmi les hommes.

Extrait de « Le savais-tu ? Dieu a réalisé une grande chose parmi les hommes », dans La Parole apparaît dans la chair

128. Quel est le principe le plus fondamental dans la recherche du vrai chemin ? Tu dois pouvoir déterminer de cette manière si, oui ou non, il s’agit de l’œuvre du Saint-Esprit, si, oui ou non, ces paroles sont l’expression de la vérité, de qui elles témoignent, et ce que cela peut t’apporter. Distinguer le vrai chemin du faux chemin nécessite de considérer plusieurs aspects de la connaissance de base, le plus fondamental de tous étant la faculté à dire si, oui ou non, l’œuvre du Saint-Esprit y est présente. Car la substance de la croyance des hommes en Dieu est la croyance en l’Esprit de Dieu, et même leur croyance en Dieu incarné existe parce que cette chair est la personnification de l’Esprit de Dieu, ce qui veut dire qu’une telle croyance est toujours une croyance en l’Esprit. Il existe des différences entre l’Esprit et la chair, mais parce que cette chair vient de l’Esprit, et est la Parole faite chair, ce en quoi l’homme croit est donc encore l’essence inhérente de Dieu. Donc, à distinguer si, oui ou non, c’est le vrai chemin, tu dois par-dessus tout chercher à savoir si, oui ou non, il a l’œuvre du Saint-Esprit, après quoi tu dois chercher à savoir si, oui ou non, il y a de la vérité dans ce chemin. La vérité est le tempérament de vie de l’humanité normale, ce qui veut dire que ce qui était attendu de l’homme quand Dieu le créa au commencement, à savoir, une humanité normale dans son intégralité (y compris la raison, la perspicacité, la sagesse de l’homme et les connaissances de base inhérentes à la nature de l’homme). Autrement dit, tu dois regarder si, oui ou non, ce chemin peut conduire l’homme dans une vie d’humanité normale, si, oui ou non, la vérité dont il est question est nécessaire en fonction de la réalité de l’humanité normale, si, oui ou non, cette vérité est pratique et réelle et si, oui ou non, elle est plus opportune. S’il y a la vérité, alors elle est capable de conduire les hommes vers des expériences normales et réelles ; les hommes, par ailleurs, deviennent de plus en plus normaux, leur bon sens humain devient de plus en plus complet, leur vie dans la chair et la vie spirituelle deviennent de plus en plus ordonnées, et leurs émotions deviennent de plus en plus normales. Tel est le deuxième principe. Il y a un autre principe, qui consiste à savoir si les hommes ont une connaissance accrue de Dieu et si, oui ou non, faire l’expérience d’un tel travail et d’une telle vérité peut inspirer chez eux un amour envers Dieu, et les rapprocher toujours davantage de Dieu. Par ce principe, on peut évaluer si, oui ou non, ce chemin est le vrai chemin. Le plus important, c’est de savoir si ce chemin est réaliste plutôt que surnaturel, et s’il est capable ou pas de répondre aux besoins de la vie de l’homme. S’il est conforme à ces principes, la conclusion que l’on peut en tirer, c’est que ce chemin est le vrai chemin.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu et Son œuvre peuvent Lui donner satisfaction », dans La Parole apparaît dans la chair

129. Aujourd’hui, Dieu a réalisé une nouvelle œuvre. Il se peut que tu ne puisses pas accepter ces propos, lesquels pourraient te sembler étranges, mais Je te conseille de ne pas exposer ton naturel, car seuls ceux qui ont vraiment faim et soif de justice devant Dieu peuvent obtenir la vérité, et seuls ceux qui sont vraiment pieux peuvent être éclairés et guidés par Lui. Pour obtenir des résultats, il faut rechercher la vérité avec une sobre tranquillité, pas en usant de disputes et de querelles. Quand Je dis : « Aujourd’hui, Dieu a réalisé une nouvelle œuvre », Je fais référence au retour de Dieu dans la chair. Peut-être ces mots ne te tracassent-ils pas, peut-être que tu les méprises ou, au contraire, qu’ils sont d’un grand intérêt pour toi. Quoi qu’il en soit, J’espère que tous ceux qui aspirent vraiment à l’apparition de Dieu pourront faire face à ce fait et y réfléchir sérieusement plutôt que de tirer des conclusions hâtives à ce sujet ; c’est ainsi que devrait agir une personne sage.

Ce n’est pas difficile d’étudier une telle chose, mais cela exige que chacun d’entre nous connaisse cette vérité : Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’expression de Dieu. Puisque Dieu Se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il projette de faire et, puisque Dieu Se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de lui donner la vie et de lui montrer le chemin. La chair qui n’a pas l’essence de Dieu n’est résolument pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Si l’homme projette de se renseigner pour déterminer s’il s’agit de la chair de Dieu incarné, alors il doit le confirmer par le tempérament qu’Il exprime, ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, pour confirmer ou non qu’il s’agit de la chair de Dieu incarné et que c’est le vrai chemin, l’on doit réfléchir en se basant sur Son essence. Et ainsi, pour déterminer s’il s’agit ou non de la chair de Dieu incarné, le point essentiel est Son essence (Son œuvre, Ses déclarations, Son tempérament et bien d’autres aspects), plutôt que Son apparence. Si l’on ne scrute que Son apparence et qu’en conséquence, on oublie Son essence, alors cela montre que l’on est aveugle et ignorant. L’apparence ne peut pas déterminer l’essence ; de plus, l’œuvre de Dieu ne peut jamais se conformer aux notions de l’homme. L’apparence de Jésus n’était-elle pas en contradiction avec les notions de l’homme ? Son visage et Son accoutrement offraient-ils le moindre indice quant à Sa véritable identité ? Les pharisiens d’autrefois se sont-ils opposés à Jésus justement parce qu’ils se contentaient de regarder Son apparence et ne prenaient pas Ses paroles à cœur ? Mon souhait, c’est que chaque frère et chaque sœur qui cherchent l’apparition de Dieu ne répètent pas la tragédie de l’histoire. Gardez-vous de devenir les pharisiens des temps modernes et de clouer Dieu sur la croix une fois encore. Vous devriez réfléchir minutieusement à comment accueillir le retour de Dieu et avoir une idée précise de ce que signifie être quelqu’un qui se soumet à la vérité. C’est la responsabilité de tous ceux qui attendent que Jésus revienne sur les nuées. Nous devrions frotter nos yeux spirituels pour ne pas nous retrouver empêtrés dans les paroles d’un fantasme exagéré. Nous devrions penser à l’œuvre pratique de Dieu, et voir l’aspect pratique de Dieu. Ne vous laissez pas emporter par des rêveries, ne vous perdez pas en elles, à attendre le jour où le Seigneur Jésus, sur les nuées, descendra soudain parmi vous pour vous prendre, vous qui ne L’avez jamais ni vu ni connu et qui ne savez pas comment faire Sa volonté. Il est préférable de penser à des sujets plus pratiques !

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Précédent: III. Paroles essentielles sur les mystères de l’incarnation de Dieu

Suivant: V. Paroles essentielles sur la connaissance de l’œuvre de Dieu

Contenu connexe

Chapitre 5

La voix de Mon Esprit est une expression de tout Mon tempérament. Est-ce que vous comprenez ? Ne pas être au clair sur ce point...

Chapitre 11

Pour l’homme, à l’œil nu, il ne semble pas y avoir de changement dans les déclarations de Dieu au cours de cette période, ce qui est dû au...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre