5. La foi en Dieu ne devrait pas seulement être guidée par la recherche de la paix et des bénédictions

Paroles de Dieu concernées :

Qu’est-ce que l’homme a gagné dès lors qu’il s’est mis à croire en Dieu ? Qu’as-tu appris au sujet de Dieu ? À quel degré as-tu changé à cause de ta croyance en Dieu ? Aujourd’hui, vous savez tous que la croyance de l’homme en Dieu ne vise pas seulement le salut de l’âme et le bien-être de la chair, ni à enrichir sa vie par son amour pour Dieu, et ainsi de suite. En l’état des choses, si tu aimes Dieu pour le bien-être de la chair ou pour un plaisir passager, alors, même si à la fin, ton amour pour Dieu atteint son sommet et que tu ne demandes rien de plus, cet amour que tu cherches demeure quand même un amour adultéré et n’est pas agréable à Dieu. Ceux qui utilisent l’amour pour Dieu pour enrichir leur existence monotone et combler un vide dans leurs cœurs sont le genre de personnes qui sont avides d’une vie de facilité, et non celles qui cherchent vraiment à aimer Dieu. Un amour de ce genre est forcé, c’est la quête d’une gratification mentale, et Dieu n’en a nul besoin. Quel genre d’amour, donc, est le tien ? À quelle fin aimes-tu Dieu ? Quel degré d’amour vrai pour Dieu y a-t-il en toi en ce moment ? L’amour d’une grande majorité d’entre vous est du type précédemment mentionné. Un tel amour ne peut que maintenir le statu quo ; il ne saurait atteindre l’immutabilité, ni prendre racine dans l’homme. Ce genre d’amour est seulement comme une fleur qui éclot et fane sans porter de fruit. En d’autres termes, une fois que tu auras aimé Dieu de cette manière, s’il n’y a personne pour te guider sur le chemin à parcourir, alors tu t’effondreras. Si tu ne peux aimer Dieu que durant le moment d’amour pour Dieu mais qu’après cela, ton tempérament de vie reste inchangé, alors tu resteras incapable de t’échapper de dessous le voile de l’influence des ténèbres, tu resteras incapable de te libérer de la servitude de Satan et de ses duperies. Un tel homme ne peut pas être entièrement gagné par Dieu ; à la fin, son esprit, son âme et son corps seront toujours la propriété de Satan. Il ne peut y avoir aucun doute à ce sujet. Tous ceux qui ne peuvent pas être entièrement gagnés par Dieu retourneront à leur lieu d’origine, c’est-à-dire de retour chez Satan, et ils finiront dans l’étang de feu et de soufre pour attendre la prochaine étape de la punition de Dieu. Ceux qui sont gagnés par Dieu sont ceux qui renoncent à Satan et s’échappent de son domaine. Ils sont officiellement comptés parmi le peuple du royaume. C’est ainsi que le peuple du royaume est formé.

Extrait de « Quel point de vue les croyants devraient-ils avoir », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, pour croire au Dieu concret, il faut choisir la bonne voie. Si tu crois en Dieu, tu ne dois pas seulement rechercher Ses bénédictions, mais aimer Dieu et Le connaître. À travers Son éclairage, à travers ta propre recherche, tu peux manger et boire Sa parole, développer une vraie compréhension de Dieu et avoir un véritable amour de Dieu qui vienne du plus profond de ton cœur. En d’autres termes, quand ton amour pour Dieu est foncièrement authentique et que personne ne peut le détruire ou s’y opposer, à ce moment-là, ta foi en Dieu est sur la bonne voie. Cela prouve que tu appartiens à Dieu, car Dieu a pris possession de ton cœur, et rien d’autre ne peut alors prendre possession de toi. Par ton expérience, par le prix que tu as payé et par le travail que Dieu fait en toi, tu es en mesure de développer un amour spontané pour Dieu. Et quand tu le fais, tu es libéré de l’influence de Satan et tu vis à la lumière de la parole de Dieu. Ce n’est que lorsque tu t’es affranchi de l’influence des ténèbres que l’on peut dire que tu as acquis Dieu. Dans ta croyance en Dieu, tu dois chercher à atteindre cet objectif. C’est votre devoir à tous. Personne ne devrait se satisfaire des choses telles qu’elles sont. Vous ne pouvez pas rester indécis par rapport à l’œuvre de Dieu ou la prendre à la légère. Vous devriez penser à Dieu à tous égards et à tout moment, et tout faire pour Sa gloire. Et à chaque fois que vous prenez la parole ou agissez, vous devez faire passer les intérêts de la maison de Dieu en premier. Cela seul est conforme à la volonté de Dieu. C’est seulement ainsi que vous pourrez rechercher le cœur de Dieu.

Extrait de « Tu devrais vivre pour la vérité puisque tu crois en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quelqu’un qui sert Dieu devrait non seulement savoir comment souffrir pour Lui, mais plus encore, il devrait comprendre que le but de la croyance en Dieu est de chercher à aimer Dieu. Dieu ne t’utilise pas seulement pour t’épurer ou te faire souffrir, mais, au contraire, Il t’utilise pour te faire connaître Ses actions, connaître le vrai sens de la vie humaine, et en particulier, te faire savoir que servir Dieu n’est pas une tâche facile. Expérimenter l’œuvre de Dieu n’est pas le fait de jouir de la grâce, mais plutôt de souffrir à cause de ton amour pour Lui. Puisque tu jouis de la grâce de Dieu, tu dois également te réjouir de Son châtiment – tu dois vivre toutes ces choses. Tu peux vivre l’illumination de Dieu en toi, et tu peux également vivre Ses traitements et Son jugement. De cette façon, ton expérience sera complète. Dieu a entrepris Son œuvre de jugement et de châtiment en toi. La parole de Dieu t’a traité, mais pas seulement. Elle t’a également éclairé, elle t’a illuminé. Quand tu es négatif et fragile, Dieu Se soucie de toi. L’ensemble de cette œuvre vise à te faire comprendre que tout de l’homme fait partie des orchestrations de Dieu. Tu penses peut-être que croire en Dieu c’est souffrir, ou faire beaucoup de choses pour Lui. Tu penses peut-être que l’objectif de la croyance en Dieu est que ta chair soit en paix, ou que tout se passe bien dans ta vie, ou que tu sois à ton aise en toute chose. Toutefois, aucune de ces raisons ne devrait justifier la croyance des hommes en Dieu. Si c’est ce que tu crois, alors ta perspective est incorrecte et tu ne pourras tout simplement pas être rendu parfait. Les actions de Dieu, le tempérament juste de Dieu, Sa sagesse, Ses paroles, Sa splendeur et Sa nature insondable sont toutes des choses que les gens devraient comprendre. Utilise cette compréhension pour te débarrasser de tes demandes, notions et espoirs personnels qui sont dans ton cœur. Ce n’est qu’en éliminant ces éléments que tu pourras répondre aux conditions posées par Dieu. Ce n’est que par cela que tu pourras avoir la vie et satisfaire Dieu. Croire en Dieu vise à Le satisfaire et à vivre avec le tempérament qu’Il exige, de sorte que Ses actions et Sa gloire puissent se manifester à travers ce groupe de personnes indignes. C’est la bonne perspective pour croire en Dieu, et aussi le but que tu devrais rechercher. Tu devrais avoir le juste point de vue de croire en Dieu et chercher à obtenir les paroles de Dieu. Tu dois manger et boire les paroles de Dieu, être capable de vivre la vérité et en particulier, de voir Ses actes concrets, Ses actes merveilleux à travers tout l’univers, ainsi que l’œuvre concrète qu’Il accomplit dans la chair. Par leurs expériences réelles, les hommes peuvent apprécier comment Dieu fait exactement Son œuvre en eux et ce qu’est Sa volonté pour eux. Tout cela a pour but d’éliminer leur tempérament satanique corrompu. Ayant éliminé toute impureté et toute injustice en toi, et éliminé tes mauvaises intentions, et ayant développé une vraie foi en Dieu, ce n’est qu’avec une vraie foi que tu peux véritablement aimer Dieu. Tu ne peux réellement aimer Dieu que sur le fondement de ta croyance en Lui. Peux-tu arriver à aimer Dieu sans croire en Lui ? Si tu crois en Dieu, tu ne peux pas être confus à ce sujet. Certaines personnes deviennent pleines de vigueur dès qu’elles voient que la foi en Dieu leur apporte des bénédictions, mais perdent toute énergie dès qu’elles voient qu’elles doivent endurer des épurements. Est-ce cela croire en Dieu ? Finalement, tu dois atteindre une obéissance complète et totale devant Dieu dans ta foi. Tu crois en Dieu, mais tu continues à formuler des exigences envers Lui, tu as de nombreuses notions religieuses que tu ne peux pas mettre de côté, des intérêts personnels que tu ne peux pas abandonner, et tu continues à chercher des bénédictions de la chair et tu veux que Dieu sauve ta chair, qu’Il sauve ton âme : ce sont là tous les comportements des personnes qui ont une perspective erronée. Même si les personnes ayant des croyances religieuses ont foi en Dieu, elles ne cherchent pas à changer leurs tempéraments et ne recherchent pas la connaissance de Dieu, mais au contraire, elles ne recherchent que les intérêts de leur chair. Beaucoup parmi vous ont des croyances qui relèvent de la catégorie des convictions religieuses. Ce n’est pas la vraie foi en Dieu. Pour croire en Dieu, les gens doivent avoir un cœur prêt à souffrir pour Lui et la détermination de renoncer à eux-mêmes. À moins qu’ils réunissent ces deux conditions, leur foi en Dieu n’est pas valide, et ils ne seront pas en mesure d’atteindre un changement dans leur tempérament. Seules les personnes qui poursuivent réellement la vérité, qui cherchent la connaissance de Dieu et poursuivent la vie sont celles qui croient véritablement en Dieu.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Comprenez-vous maintenant ce qu’est la foi en Dieu ? Est-ce que croire en Dieu signifie voir des signes et des prodiges ? Est-ce que cela signifie monter au ciel ? Croire en Dieu n’est pas facile du tout. Ces pratiques religieuses devraient être éliminées ; chercher à guérir les malades et à chasser les démons, se concentrer sur les signes et les prodiges, convoiter davantage la grâce, la paix et la joie de Dieu, rechercher les perspectives et les conforts de la chair : ces choses sont des pratiques religieuses et cette sorte de pratiques religieuses est une forme de croyance vague. Aujourd’hui, que signifie croire réellement en Dieu ? Cela signifie accepter la parole de Dieu comme la réalité de ta vie et connaître Dieu à partir de Sa parole afin d’avoir un amour véritable pour Lui. Pour être clair : la foi en Dieu a pour but de t’amener à obéir à Dieu, à aimer Dieu et à accomplir le devoir qui doit être accompli par une créature de Dieu. Tel est le but de la foi en Dieu. Tu dois avoir une connaissance de la beauté de Dieu, savoir que Dieu est digne de révérence, que Dieu accomplit Son œuvre de salut pour Ses créatures et les perfectionne – cela est le minimum que ta foi en Dieu doit posséder. La foi en Dieu est principalement le passage d’une vie de la chair à une vie d’amour de Dieu ; d’une vie au sein de la corruption à une vie dans la vie des paroles de Dieu ; c’est de quitter la domination de Satan et de vivre sous la garde et la protection de Dieu, c’est d’être capable d’obéir à Dieu et non à la chair, c’est de permettre à Dieu de gagner ton cœur entier, de permettre à Dieu de te perfectionner et de te libérer du tempérament satanique corrompu. La foi en Dieu a principalement pour but de manifester la puissance et la gloire de Dieu en toi afin que tu fasses la volonté de Dieu, accomplisses le plan de Dieu et sois capable de rendre témoignage à Dieu devant Satan. La foi en Dieu ne devrait pas avoir pour but de voir des signes et des prodiges ni ne devrait être pour le bien de ta chair personnelle. Elle devrait avoir pour but de poursuivre connaître Dieu, d’obéir à Dieu, et comme Pierre, de Lui obéir jusqu’à la mort. Telle est la foi en Dieu qui mène à la réussite. Manger et boire la parole de Dieu ont pour but de te faire connaître Dieu et de t’aider à satisfaire Dieu. Manger et boire la parole de Dieu te donnent une plus grande connaissance de Dieu, et ensuite tu peux obéir à Dieu. Tu ne peux aimer Dieu que si tu Le connais, et la réalisation de cet objectif est le seul but que l’homme doit avoir dans sa foi en Dieu. Si, dans ta foi en Dieu, tu cherches toujours à voir des signes et des prodiges, alors le point de vue de ta foi en Dieu est erroné. La foi en Dieu est principalement l’acceptation de la parole de Dieu comme la réalité de la vie. L’accomplissement de l’objectif de Dieu n’est possible qu’en mettant en pratique les paroles qui sortent de la bouche de Dieu et en les réalisant en toi. Dans sa foi en Dieu, l’homme devrait chercher à être perfectionné par Dieu, à se soumettre à Dieu et à obéir totalement à Dieu. Si tu peux obéir à Dieu sans te plaindre, être attentif aux désirs de Dieu, atteindre la stature de Pierre et posséder le style de Pierre comme Dieu en parle, alors tu auras réussi dans ta foi en Dieu et cela signifiera que tu as été acquis par Dieu.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Tu espères que ta foi en Dieu n’entraînera aucun défi et aucune tribulation, ni la moindre difficulté. Tu poursuis toujours ces choses qui sont sans valeur et tu n’attaches aucune valeur à la vie ; au lieu de cela, tu fais passer tes propres pensées extravagantes avant la vérité. Tu ne vaux absolument rien ! Tu vis comme un cochon ; quelle différence y a-t-il entre toi et les cochons et les chiens ? Ceux qui ne poursuivent pas la vérité et qui aiment la chair ne sont-ils pas tous des animaux ? Est-ce que ces morts sans esprit ne sont pas tous des cadavres ambulants ? Combien de paroles ont été prononcées parmi vous ? Y a-t-il eu seulement un peu de travail fait parmi vous ? Combien ai-Je fourni parmi vous ? Et pourquoi ne l’as-tu pas gagné ? Qu’as-tu à te plaindre ? N’est-il pas vrai que tu n’as rien gagné parce que tu es trop amoureux de la chair ? Et n’est-ce pas parce que tes pensées sont trop extravagantes ? N’est-ce pas parce que tu es trop stupide ? Si tu es incapable de gagner ces bénédictions, peux-tu blâmer Dieu de ne pas te sauver ? Ce que tu cherches, c’est de pouvoir gagner la paix après avoir cru en Dieu : que tes enfants ne tombent pas malades, que ton mari ait un bon emploi, que ton fils trouve une bonne épouse, que ta fille trouve un mari décent, que tes bœufs et tes chevaux labourent bien la terre, que tu aies une année de beau temps pour tes récoltes. C’est ce que tu recherches. Ta poursuite n’est que de vivre dans le confort, qu’aucun accident n’arrive à ta famille, que les vents t’épargnent, qu’ils ne soufflent pas le sable dans ton visage, que les récoltes de ta famille ne soient pas inondées, que tu ne sois pas touché par les désastres, que tu puisses vivre dans l’étreinte de Dieu, que tu vives dans un nid confortable. Un lâche comme toi qui poursuit toujours la chair – as-tu un cœur, as-tu un esprit ? N’es-tu pas une bête ? Je te donne le vrai chemin sans rien demander en retour, mais tu ne le poursuis pas. Es-tu de ceux qui croient en Dieu ? Je te donne la vraie vie humaine, mais tu ne la poursuis pas. N’es-tu pas différent d’un cochon ou d’un chien ? Les cochons ne poursuivent pas la vie de l’homme, ils ne cherchent pas à être purifiés et ils ne comprennent pas ce qu’est la vie. Chaque jour, après avoir mangé à satiété, ils dorment simplement. Je t’ai donné le vrai chemin, mais tu ne l’as pas gagné : tu restes les mains vides. Es-tu prêt à continuer dans cette vie, la vie d’un cochon ? Quelle est la signification de la vie de ces personnes ? Ta vie est méprisable et ignoble, tu vis au milieu de la souillure et de la débauche et tu ne poursuis aucun but. Ta vie n’est-elle pas la plus ignoble de toutes ? As-tu l’effronterie de regarder Dieu ? Si tu continues à vivre de cette façon, obtiendras-tu quelque chose ? La vraie voie t’a été donnée, mais que tu puisses finalement la gagner ou non dépend de ta poursuite personnelle.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

À quel degré aimes-tu Dieu aujourd’hui ? Et que sais-tu de tout ce que Dieu a fait en toi ? Ce sont les choses que tu devrais apprendre. Lorsque Dieu est arrivé sur terre, tout ce qu’Il a fait en l’homme et lui a permis de voir, c’est pour que l’homme L’aime et Le connaisse vraiment. Que l’homme soit capable de souffrir pour Dieu et ait été capable de venir de si loin est, d’une part, dû à l’amour de Dieu, et d’autre part, dû au salut de Dieu ; de plus, c’est à cause de l’œuvre de jugement et de châtiment que Dieu a accomplie en l’homme. Si vous êtes sans le jugement, le châtiment, et les épreuves de Dieu, et si Dieu ne vous a pas fait souffrir, alors pour être honnête, vous n’aimez pas vraiment Dieu. Plus l’œuvre de Dieu en l’homme est grande, et plus grande est la souffrance de l’homme, plus est-elle en mesure de montrer l’importance de l’œuvre de Dieu, et plus le cœur de cet homme est disposé à aimer Dieu véritablement. Comment apprenez-vous à aimer Dieu ? Sans tourment ni raffinement, sans épreuves douloureuses et si, en outre, tout ce que Dieu a donné à l’homme était grâce, amour et miséricorde, serais-tu capable de parvenir à aimer véritablement Dieu ? D’une part, pendant les épreuves de Dieu, l’homme arrive à connaître ses limites, et voit qu’il est insignifiant, méprisable et humble, qu’il n’a rien et n’est rien ; d’autre part, au cours de Ses épreuves, Dieu crée différents environnements pour l’homme qui rendent l’homme plus à même de faire l’expérience de la magnificence de Dieu. Bien que la douleur soit grande et parfois insurmontable et qu’elle atteigne même le niveau de douleur intolérable, ayant vécu cela, l’homme voit que l’œuvre que Dieu a accomplie en lui est formidable, et c’est seulement sur cette base que naît en l’homme le véritable amour pour Dieu. Aujourd’hui, l’homme voit qu’avec seulement la grâce, l’amour et la miséricorde de Dieu, il est incapable de se connaître véritablement, et encore moins de connaître l’essence de l’homme. Ce n’est que par le raffinement et le jugement de Dieu, c’est seulement au cours d’un tel raffinement que tu peux connaître tes faiblesses et savoir que tu n’as rien. Par conséquent l’amour de l’homme envers Dieu est bâti sur le fondement du raffinement et du jugement de Dieu. Si tu ne jouis que de la grâce de Dieu, avec une vie de famille paisible ou de bénédictions matérielles, alors tu n’as pas gagné Dieu, et ta croyance en Dieu ne peut pas être considérée comme réussie. Dieu a déjà accompli une étape de l’œuvre de la grâce dans la chair, et a déjà accordé des bénédictions matérielles à l’homme mais l’homme ne peut pas être perfectionné par la grâce, l’amour et la miséricorde seulement. L’homme au cours de ses expériences rencontre quelque peu l’amour de Dieu et vit l’amour et la miséricorde de Dieu, mais ayant vécu cela pendant un certain temps, il voit que la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde ne peuvent pas conduire à perfectionner l’homme et ne peuvent pas exposer ce qu’il y a de corrompu dans l’homme, et ne sont pas capables de débarrasser l’homme de son tempérament corrompu, ou de perfectionner son amour et sa foi. L’œuvre de grâce de Dieu a été l’œuvre d’une période, et l’homme ne peut pas compter sur la jouissance de la grâce de Dieu pour connaître Dieu.

Extrait de « C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », dans La Parole apparaît dans la chair

Beaucoup de ceux qui suivent Dieu ne s’intéressent qu’à la façon d’obtenir des bénédictions ou d’éviter un désastre. Dès que l’œuvre et la gestion de Dieu sont mentionnées, ils se taisent et perdent tout intérêt. Ils pensent que comprendre de telles questions fastidieuses n’aidera pas leur vie à croître ni ne procurera aucun avantage. En conséquence, bien qu’ils aient entendu parler de la gestion de Dieu, ils ne lui prêtent pas beaucoup d’attention. Ils ne la voient pas comme quelque chose de précieux à accepter, et encore moins la reçoivent-ils comme une partie de leur vie. De telles personnes n’ont qu’un but très simple en suivant Dieu, et ce but est d’obtenir des bénédictions. De telles personnes ne se donnent pas la peine de prêter attention à tout ce qui ne se rapporte pas directement à cet objectif. Pour eux, il n’y a pas de but plus légitime que de croire en Dieu pour recevoir des bénédictions ; c’est la valeur même de leur foi. Ils restent complètement indifférents à tout ce qui ne peut pas atteindre cet objectif. C’est le cas de la plupart des gens qui croient en Dieu aujourd’hui. Leur objectif et leur intention semblent légitimes, car en même temps qu’ils croient en Dieu, ils se dépensent aussi pour Dieu, se consacrent à Dieu et accomplissent leur devoir. Ils abandonnent leur jeunesse, abandonnent famille et carrière, et passent même des années à s’affairer loin de chez eux. Par souci de leur but ultime, ils changent leurs propres intérêts, leur vision de la vie et même la direction de leur poursuite ; pourtant ils ne peuvent pas changer le but de leur croyance en Dieu. Ils courent partout pour la gestion de leurs propres idéaux ; quelle que soit la distance qui les sépare de la route et quel que soit le nombre de difficultés et d’obstacles qui se dressent sur leur chemin, ils persistent et ne craignent pas la mort. Quel pouvoir les pousse à continuer à se consacrer de cette façon ? Est-ce leur conscience ? Est-ce leur grand et noble caractère ? Est-ce leur détermination à combattre les forces du mal jusqu’à la fin ? Est-ce leur foi qui témoigne de Dieu sans chercher de récompense ? Est-ce leur fidélité à tout abandonner pour accomplir la volonté de Dieu ? Ou est-ce leur esprit de dévotion qui renonce toujours à des demandes personnelles extravagantes ? Que quelqu’un qui n’a jamais connu l’œuvre de la gestion de Dieu puisse donner autant est tout simplement un miracle ! Pour l’instant, ne parlons pas de combien ces gens ont donné. Leur comportement, cependant, est très digne de notre analyse. Outre les avantages qui leur sont si étroitement liés, pourrait-il y avoir toute autre raison pour ces gens qui n’ont jamais compris Dieu de donner autant pour Lui ? En cela, nous découvrons un problème qui n’a pas été identifié précédemment : la relation de l’homme avec Dieu n’est qu’une affaire d’intérêt personnel. C’est une relation entre un bénéficiaire et un donateur de bénédictions. Pour le dire simplement, c’est semblable à la relation entre employé et employeur. L’employé travaille seulement pour recevoir les récompenses accordées par l’employeur. Dans une telle relation, il n’y a pas d’affection, seulement une transaction ; il n’y est pas question d’aimer ni d’être aimé, seulement de charité et de miséricorde. Il n’y a pas de compréhension, il n’y a que de l’indignation et de la tromperie refoulées. Il n’y a pas d’intimité, seulement un gouffre infranchissable. Maintenant que les choses en sont arrivées là, qui peut inverser un tel cours ? Et combien de personnes sont capables de comprendre véritablement à quel point cette relation est devenue désespérée ? Je crois que lorsque les gens se plongent dans la joie d’être bénis, personne ne peut imaginer à quel point une telle relation avec Dieu est embarrassante et disgracieuse.

La chose la plus triste dans la croyance de l’humanité en Dieu est que l’homme conduit sa propre gestion au milieu de l’œuvre de Dieu et pourtant ne prête pas attention à la gestion de Dieu. Le plus grand échec de l’homme réside dans la façon dont, tout en cherchant à se soumettre à Dieu et à L’adorer, l’homme construit sa propre destination idéale et complote la manière de recevoir la plus grande bénédiction et la meilleure destination. Même si l’on comprend à quel point ils sont pitoyables, détestables et pathétiques, combien sont prêts à abandonner facilement leurs idéaux et leurs espérances ? Et qui est capable d’arrêter ses propres pas et d’arrêter de penser seulement à lui-même ? Dieu a besoin de ceux qui coopéreront étroitement avec Lui pour accomplir Sa gestion. Il a besoin de ceux qui se soumettront à Lui en consacrant entièrement leur esprit et leur corps à l’œuvre de Sa gestion. Il n’a pas besoin de gens qui tendent la main pour Le supplier chaque jour, et Il a encore moins besoin de ceux qui donnent un peu, puis attendent d’être récompensés. Dieu méprise ceux qui font une contribution dérisoire et se reposent ensuite sur leurs lauriers. Il déteste ces personnes sans pitié qui ont du ressentiment vis-à-vis de l’œuvre de Sa gestion et qui veulent seulement parler d’aller au ciel et de recevoir des bénédictions. Il a un dégoût encore plus grand pour ceux qui profitent de l’occasion offerte par l’œuvre qu’Il réalise en sauvant l’humanité. C’est parce que ces gens ne se sont jamais souciés de ce que Dieu veut atteindre et acquérir à travers l’œuvre de Sa gestion. Ils ne se préoccupent que de la manière d’utiliser l’occasion offerte par l’œuvre de Dieu pour obtenir des bénédictions. Ils ne se soucient pas du cœur de Dieu, étant entièrement préoccupés par leurs propres perspectives d’avenir et leur propre destin. Ceux qui ont du ressentiment vis-à-vis de l’œuvre de gestion de Dieu et qui manque de tout intérêt pour la façon dont Dieu sauve l’humanité et pour Sa volonté ne font que ce qui leur plaît d’une manière détachée de l’œuvre de gestion de Dieu. Leur comportement n’est pas gardé en mémoire par Dieu ni approuvé par Dieu et encore moins considéré favorablement par Dieu.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Que devrais-tu chercher maintenant ? La question de savoir si tu es capable ou non de porter témoignage de l’œuvre de Dieu, si tu peux ou non devenir un témoignage et une manifestation de Dieu, et si tu es apte ou non à être utilisé par Lui : voilà les choses que tu devrais chercher. Quelle est l’importance de l’œuvre que Dieu a vraiment accomplie en toi ? Qu’en as-tu vu ? Qu’en as-tu touché ? Dans quelle mesure en as-tu fait l’expérience et l’as-tu goûtée ? Que Dieu t’ait testé, qu’Il t’ait traité ou qu’Il t’ait discipliné, peu importe, Ses actions et Son œuvre ont été réalisées en toi. Toutefois, en tant que croyant en Dieu, en tant que quelqu’un qui est prêt à chercher à être rendu parfait par Lui, es-tu capable de témoigner de l’œuvre de Dieu sur la base de ton expérience pratique ? Peux-tu continuer à vivre la parole de Dieu à travers ton expérience pratique ? Peux-tu subvenir aux besoins des autres à travers ta propre expérience pratique et consacrer ta vie entière à porter témoignage de l’œuvre de Dieu ? Pour témoigner de l’œuvre de Dieu, tu dois t’appuyer sur ton expérience, sur ta connaissance et sur le prix que tu as payé. Ainsi seulement, tu peux satisfaire Sa volonté. Es-tu quelqu’un qui témoigne de l’œuvre de Dieu ? As-tu ce désir ? Si tu peux témoigner de Son nom et, plus encore, de Son œuvre, ainsi que vivre selon l’image qu’Il exige de Son peuple, alors tu es un témoin de Dieu. Comment témoignes-tu de Dieu, en réalité ? Tu le fais en cherchant Dieu et en désirant vivre Sa parole, et en portant témoignage par tes paroles, en permettant aux gens de connaître Son œuvre et de voir Ses actions. Si tu cherches vraiment tout cela, alors Dieu te rendra parfait. Si tout ce que tu recherches, c’est d’être rendu parfait par Dieu et béni au dernier jour, alors la perspective de ta foi en Dieu n’est pas pure. Tu devrais chercher comment voir les actes de Dieu dans la vie réelle, comment Le satisfaire quand Il te révèle Sa volonté, chercher comment témoigner de Sa splendeur et de Sa sagesse, et comment témoigner de la manière dont Il te discipline et te traite. Toutes ces choses sont des choses que tu devrais comprendre maintenant. Si ton amour pour Dieu est uniquement pour que tu puisses participer à la gloire de Dieu après qu’Il t’a perfectionné, cela reste alors inadéquat et ne peut répondre aux exigences de Dieu. Tu dois être en mesure de témoigner de l’œuvre de Dieu, de satisfaire Ses exigences et de vivre l’œuvre qu’Il a accomplie sur les gens de manière concrète. Que ce soit la douleur, les larmes ou la tristesse, il faut que tu aies une expérience de toutes ces choses dans ta pratique. Elles servent à te perfectionner pour que tu sois quelqu’un qui témoigne de Dieu. Qu’est-ce, exactement, qui t’oblige à présent à souffrir et à chercher à être perfectionné ? Si tu souffres actuellement, est-ce vraiment parce que tu aimes Dieu et Lui rends témoignage ? Ou est-ce pour les bénédictions de la chair, pour tes perspectives futures et pour ton destin ? Toutes tes intentions, toutes tes motivations et les objectifs que tu poursuis doivent être rectifiés et ne peuvent pas être guidés par ta propre volonté.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 4. La sainte décence que les croyants devraient avoir

Suivant: 6. Le sens de la souffrance et quel type de souffrance les croyants doivent supporter

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Préface

Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour être selon le...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre