Une décision que je ne regretterai jamais

13 octobre 2022

Par Mowen, Espagne

J’ai rencontré mon petit ami alors que nous travaillions à l’étranger. Nous croyions tous deux au Seigneur Jésus et allions souvent à l’Église ensemble. Nous étions en couple depuis trois ans, et avions l’intention de nous marier. En octobre 2000, je suis rentrée en Chine pour voir ma mère, et mon voisin m’a prêché l’Évangile de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, en disant que le Seigneur Jésus était revenu incarné, qu’Il avait exprimé de nombreuses vérités pour juger et purifier l’humanité, et pour sauver les gens de l’esclavage du péché, afin qu’ils puissent entrer au royaume des cieux. Plus tard, j’ai lu bon nombre des paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant y révélait le mystère du plan de gestion de six mille ans de Dieu pour sauver l’humanité, la véritable signification des trois étapes de l’œuvre de Dieu, le mystère de l’incarnation de Dieu, et aussi comment Satan corrompait l’homme, comment Dieu œuvrait pas à pas pour sauver les gens, comment Dieu faisait l’œuvre de jugement dans les derniers jours, etc. Je n’avais jamais entendu ces vérités et ces mystères au cours de mes nombreuses années de croyance. Aucune célébrité, aucun grand homme n’aurait pu exprimer de telles choses. Tout cela accomplissait complètement ces paroles du Seigneur Jésus : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). Cela m’a convaincue que les paroles de Dieu Tout-Puissant étaient la vérité et la voix de Dieu, et que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu. Très enthousiaste, j’ai voulu apprendre cette bonne nouvelle à mon petit ami le plus vite possible. Si nous acceptions tous deux l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, pour finalement entrer ensemble au royaume, ce serait l’idéal. Mais je me suis alors souvenue que, lorsque j’étais à l’étranger, le Pasteur Wang avait souvent dit qu’il fallait éviter l’Éclair Oriental. Il disait que nous allions devoir être prudents, une fois rentrés en Chine, et ne jamais avoir le moindre contact avec les gens de l’Éclair Oriental. Il rendait souvent visite à des membres de l’Église dans des villes chinoises, et il leur disait qu’il y avait des hérésies en Chine, qu’ils devaient faire attention. Si je disais tout de go à mon petit ami que j’avais accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, allait-il le dire au pasteur Wang ? Mais étant donné qu’il attendait avec impatience la venue du Seigneur, je me disais que si j’échangeais clairement, il serait capable d’accepter la situation.

Un soir, je l’ai appelé et j’ai dit : « Nous attendons tous deux avec impatience le retour du Seigneur Jésus, de quel façon crois-tu qu’Il va revenir ? » De manière inattendue, dès que j’ai fini de parler, mon petit ami a dit, sur un ton furibond : « Pourquoi me poses-tu soudain cette question ? La Bible dit clairement que le Seigneur reviendra sur une nuée, comment pourrait-il y avoir le moindre doute ? As-tu parlé avec un membre de l’Éclair Oriental à la maison ? » J’ai été très surprise qu’il réponde aussi violemment à une simple question. J’ai alors dit : « Au cours de nos nombreuses années de croyance au Seigneur, n’avons-nous pas tous deux attendu avec impatience de recevoir le Seigneur et d’être enlevés par Lui ? Alors, cela ne vaut-il pas la peine de se demander de quelle façon le Seigneur Jésus va venir ? » Mon petit ami s’est encore plus mis en colère, et il a dit : « Combien de fois le pasteur nous a-t-il dit que ceux qui prêchaient le retour du Seigneur Jésus trompaient les gens ? Il a souligné que nous ne devions pas contacter de membres de l’Éclair Oriental. Pourquoi ne l’écoutes-tu pas ? Habituellement, tu crois profondément au Seigneur, mais il suffit que nous soyons séparés un mois, et tu es déjà en contact avec l’Éclair Oriental ! Nous désirons tous deux ardemment la venue du Seigneur Jésus, mais même s’Il revient, ce ne sera pas comme ce qu’affirme l’Éclair Oriental, qu’Il reviendra dans la chair. » Après ça, quoi que je dise, il a refusé de m’écouter. Finalement, nous avons raccroché en mauvais termes.

Je ne comprenais pas pourquoi mon petit ami avait réagi comme ça, et ça m’a rendue très triste. N’attendait-il pas impatiemment la venue du Seigneur ? Pourquoi résistait-il autant à une simple discussion sur la façon dont le Seigneur allait venir ? Cette nuit-là, allongée dans mon lit, je n’ai pas pu dormir, alors je me suis relevée pour lire la parole de Dieu, et j’ai trouvé ces deux passages : « Là où apparaît Dieu, la vérité trouve à s’exprimer et la voix de Dieu sera. Seuls ceux qui acceptent la vérité pourront entendre la voix de Dieu, et seules des personnes de ce genre sont qualifiées pour être témoins de Son apparition » (« L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). « Christ des derniers jours apporte la vie et apporte le chemin durable et éternel de la vérité. Cette vérité est le chemin par lequel l’homme obtient la vie et elle est le seul chemin par lequel l’homme connaîtra Dieu et sera approuvé par Dieu. Si tu ne cherches pas le chemin de la vie offert par Christ des derniers jours, alors tu n’obtiendras jamais l’approbation de Jésus et ne seras jamais qualifié pour franchir les portes du royaume des cieux, car tu es à la fois une marionnette et un prisonnier de l’histoire. Ceux qui sont régis par les règlements, par les lettres, et enchaînés par l’histoire ne seront jamais en mesure d’obtenir la vie ni d’obtenir le chemin perpétuel de la vie. C’est parce que tout ce qu’ils ont, ce sont des eaux troubles auxquelles ils se sont accrochés pendant des milliers d’années, au lieu de l’eau de la vie qui coule du trône » (« Seul Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). J’ai réfléchi à ces paroles de Dieu, encore et encore, et je me suis dit qu’elles étaient vraiment fortes et concrètes ! Dans les derniers jours, le Seigneur Jésus revient pour exprimer la vérité afin de sauver les gens. Seuls ceux qui aspirent à la vérité et écoutent la voix de Dieu verront l’apparition de Dieu et accueilleront le retour du Seigneur. Ceux qui attendent que le Seigneur vienne sur une nuée, et qui ne cherchent pas la vérité ou qui n’écoutent pas la voix de Dieu rateront l’occasion d’être enlevés, et ils n’accueilleront jamais le retour du Seigneur. Le Seigneur Jésus a dit : « Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent » (Jean 10:27). Le Seigneur Jésus a également dit : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20). Oui. Le plus important, pour accueillir le Seigneur, est d’écouter la voix de Dieu. Les brebis de Dieu sont capables d’écouter la voix de Dieu et de suivre Ses pas. J’ai compris que mon petit ami n’avait pas lu les paroles de Dieu Tout-Puissant. S’il était une brebis de Dieu, quelqu’un qui cherche sincèrement la vérité, et que je lui montrais les paroles de Dieu Tout-Puissant, il allait forcément reconnaître que les paroles de Dieu Tout-Puissant étaient la vérité et la voix de Dieu, il serait capable d’accepter l’œuvre de Dieu des derniers jours, et nous pourrions suivre ensemble les pas de Dieu. Alors j’ai passé plusieurs soirées à recopier certaines paroles de Dieu Tout-Puissant, et je les lui ai envoyées. Puis, chaque jour, j’ai attendu avec impatience qu’il m’appelle pour investiguer l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Quelques jours plus tard, le téléphone a sonné à la maison. J’étais ravie, pensant qu’il s’agissait de mon petit ami, mais c’était en fait le pasteur Wang. Le pasteur Wang a dit : « Ton petit ami m’a appris que tu avais rencontré des membres de l’Éclair Oriental quand tu es rentrée dans ta ville natale. Est-ce vrai ? » J’ai répondu : « Je cherche et j’investigue. Je crois que la venue du Seigneur Jésus est une question très importante, que nous devons explorer et investiguer sérieusement. » Le pasteur Wang a alors dit : « Je vais bientôt venir dans ta ville, pour voir si tu es vraiment en contact avec un membre de l’Éclair Oriental. Je suis ton pasteur, je dois assumer la responsabilité de ta vie. »

Je me suis dit qu’il ne parlait pas sérieusement, car nous étions très loin l’un de l’autre. Mais, contre toute attente, il est effectivement venu assez rapidement. Avec plusieurs frères et sœurs, j’ai voulu saisir cette occasion de témoigner de l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, mais quand nous avons vu le pasteur Wang, celui-ci m’a demandé si j’avais accepté l’Éclair Oriental, et il a ajouté avec arrogance : « J’ai déjà eu de nombreux contacts avec l’Éclair Oriental. Pour être franc, avant de venir te voir, je suis allée chez une sœur, dans le nord-est. Son frère croit à l’Éclair Oriental, et il voulait me prêcher leur Évangile. J’ai étudié la théologie, je connais la Bible, et j’ai été en contact avec de nombreux pasteurs réputés à l’étranger, pourtant, il croyait vraiment pouvoir me tromper et me rallier à sa cause ! C’est ridicule. » Mes frères et sœurs ont essayé de le convaincre : « De nombreux frères et sœurs vous ont prêché l’Évangile et ont témoigné que le Seigneur Jésus était revenu. Si vous résistez et condamnez cela sans chercher ni investiguer, essayez-vous sincèrement d’accueillir le Seigneur ? Le Seigneur Jésus a dit : “Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!” (Matthieu 5:3). Nous sommes dans les derniers jours, le Seigneur est revenu. Quand on entend des gens témoigner que le Seigneur est revenu et qu’Il a exprimé de nombreuses vérités, on doit chercher à cœur ouvert, pour pouvoir entendre la voix du Seigneur et assister à Son apparition ! Si l’on ne cherche pas, si l’on n’investigue pas, et qu’on rejette et résiste aveuglément, il n’est que trop facile de suivre les pas des pharisiens. Dieu est un Dieu sage, Ses pensées se situent au-delà des pensées humaines, et l’œuvre de Dieu est un mystère que nous autres humains ne pouvons percer. Nous aimerions discuter avec vous de la façon d’accueillir le retour du Seigneur Jésus. » Il n’a pas écouté du tout, et il a dit : « Si vous voulez me parler de l’Éclair Oriental, épargnez-vous cette peine, car je refuse de discuter avec vous. » Les frères et sœurs ont vu qu’il était très résistant et qu’il n’avait aucune intention de chercher, alors ils ont cessé d’essayer de parler avec lui. À ce moment-là, le pasteur Wang a reçu un appel. Il a dit que certains croyants d’une Église dans le nord-est avaient accepté l’Éclair Oriental, et qu’il voulait y aller pour les en empêcher. Il m’a demandé de lui acheter rapidement un billet d’avion. J’ai répondu : « Pasteur Wang, l’Éclair Oriental témoigne que le Seigneur Jésus est revenu pour exprimer la vérité afin de faire l’œuvre du jugement dans les derniers jours. Vous refusez de chercher, d’investiguer et d’accueillir le Seigneur, et vous empêchez les gens de chercher le vrai chemin et d’écouter la voix de Dieu. Est-ce en accord avec la volonté du Seigneur ? » Il m’a lancé un regard noir et a dit : « Je ne laisserai pas l’Éclair Oriental entrer dans l’Église pour voler des brebis. J’ai l’intention de défendre le chemin du Seigneur. » Face à l’attitude arrogante du pasteur Wang, j’ai eu du mal à croire qu’il s’agissait bien là du pasteur que j’avais connu. Je l’avais rencontré quatre ans plus tôt, et il m’avait toujours semblé humble et soucieux du bien-être des croyants. J’avais toujours pensé qu’il était un très bon pasteur, très pieux, mais à la vue de son comportement et de ce qu’il exposait à présent, je me suis souvenue de ces paroles du Seigneur Jésus : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). Les pasteurs se tiennent chaque jour sur une estrade et nous prêchent d’être attentifs à la venue du Seigneur, mais quand le Seigneur Jésus revient réellement, non seulement ils ne cherchent pas, n’investiguent pas et n’accueillent pas le Seigneur, mais ils Le condamnent et Lui résistent, et ils essaient par tous les moyens d’entraver et de perturber les croyants quand ces derniers investiguent le vrai chemin. Sous la bannière de la défense du chemin du Seigneur et de la protection du troupeau, ils exercent un contrôle étroit sur les gens. Ils sont exactement comme les pharisiens à leur époque, des serviteurs du mal qui empêchent les gens d’entrer au royaume des cieux !

Pensant qu’il y avait encore beaucoup de membres de l’Église qui n’avaient aucun discernement sur le pasteur Wang, qui étaient limités et trompés par lui, et qui n’investiguaient pas l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, j’ai contacté les frères et sœurs que je connaissais, et je leur ai témoigné de l’œuvre de Dieu Tout Puissant. Quand le pasteur Wang l’a appris, il m’a appelée et m’a menacée : « Si tu persistes à croire à l’Éclair Oriental et que tu viens à l’Église pour voler des brebis, nous allons te rejeter, et tous les frères et sœurs qui te connaissent refuseront de te recevoir. » Ensuite, il m’a envoyé plusieurs brochures promouvant le boycott de l’Église de Dieu Tout-Puissant, qui contenaient toutes des paroles résistant à Dieu et Le blasphémant. Après ça, j’ai vu le vrai visage du pasteur Wang encore plus clairement. Il constituait un obstacle qui empêchait les gens d’investiguer le vrai chemin. Je n’ai plus voulu lui parler, alors j’ai cessé de répondre à ses appels. Quand il a vu que je persistais à croire à Dieu Tout-Puissant et à prêcher l’Évangile aux autres, il est allé voir des frères et sœurs qui me connaissaient dans le Zhejiang, à Shanghai, et ailleurs, et il leur a dit de ne plus me contacter et de ne pas écouter ce que je prêchais. Après être rentré à l’étranger, il m’a proscrite de l’Église, il a interdit à tout le monde de répondre à mes appels ou de me contacter, et a déclaré que quiconque me contacterait se verrait expulsé.

Un jour, j’ai reçu une lettre de lui, qui disait : « Le pasteur Wang a dit à l’Église que tu croyais à l’Éclair Oriental et que tu avais été complètement abusée. À partir de maintenant, nous ne sommes plus frère et sœur, et il n’y a plus rien entre nous. Je ne répondrai plus à tes appels et je ne t’écrirai plus. Si tu veux revenir, tout le monde te fera bon accueil, et nous pourrons reprendre notre relation, mais si tu persistes à croire en Dieu Tout-Puissant, nous devrons rompre. » Après avoir lu cette lettre, je me suis sentie très triste, alors je j’ai appelé, mais il m’a dit avec froideur : « Je suis occupé, je n’ai pas le temps de parler de ça maintenant. » Je lui ai demandé : « Allons-nous vraiment rompre de cette façon ? » Il a répondu : « Si tu cesses de croire à l’Éclair Oriental, nous pourrons reprendre notre relation actuelle. Je vais demander à ma tante de t’aider à partir à l’étranger. Elle fait des affaires ici, tu pourras venir vivre avec nous. Nous pourrions être très heureux ici, à l’avenir. Mais si tu persistes à croire en Dieu Tout-Puissant, nous devrons nous séparer. Prends ton temps pour y réfléchir. » Voir mon petit ami se montrer aussi impitoyable a vraiment été affreux. Autrefois, nous étions très heureux ensemble, et il s’occupait bien de moi. Je ne m’étais pas attendue à ce qu’il soit aussi dévoué au pasteur. Simplement parce que je croyais en Dieu Tout-Puissant, il se sentait obligé de couper tout lien avec moi, malgré notre relation qui durait depuis des années. Les membres de ma famille savaient que j’étais en conflit avec mon petit ami, et ils ont tous essayé de me convaincre de changer d’avis, en disant : « Ton petit ami a un bon poste, et il vient d’une bonne famille. Si vous rompez, qui sait si tu retrouveras un jour quelqu’un qui te convient autant. Tu vieillis, et ce n’est pas facile de trouver un partenaire. Si tu ne fondes pas une famille, que vas-tu faire dans ta future vie ? » Les membres de la famille de mon petit ami m’ont également appelée pour me convaincre de ne pas croire en Dieu Tout-Puissant, en disant : « Vous n’êtes plus tout jeunes. Il est temps de penser à vous marier. N’est-ce pas une bonne chose si vous croyez tous deux au Seigneur Jésus ? Une fois mariés, vous serez très heureux. Pourquoi persister à croire en Dieu Tout-Puissant ? » Face à cette pression exercée par les deux familles, je me suis demandé quelle décision je devais prendre. Si je choisissais de retourner dans mon ancienne Église et d’épouser mon petit ami, il pourrait m’offrir une vie agréable sur le plan matériel, et nous pourrions également nous installer à l’étranger. C’était ce dont beaucoup de gens rêvaient, mais je perdrais alors le salut de Dieu dans les derniers jours, ce que je regretterais toute ma vie. Dans les derniers jours, Dieu vient incarné pour la deuxième fois afin d’exprimer la vérité, de purifier et sauver l’humanité complètement, et de former un groupe de vainqueurs. C’était une occasion unique. Je ne pouvais pas la rater ! Mais si je choisissais de suivre Dieu Tout-Puissant, qu’allait-il advenir de mon mariage ? J’avais l’âge de me marier, et le mariage est un grand événement dans la vie. Durant cette période, j’ai eu du mal à manger et à dormir, j’étais très tourmentée. Je voyais que beaucoup de gens de mon âge étaient mariés et qu’ils avaient une famille, alors que j’étais encore seule. J’étais tiraillée, je ne savais pas quoi décider. J’ai prié Dieu encore et encore à ce sujet, en Lui demandant de me guider pour que je sache sur quel chemin m’engager. Quand mes frères et sœurs ont appris dans quelle situation je me trouvais, ils ont tous échangé avec moi, mais je n’arrivais toujours pas à renoncer à mon petit ami. Il prenait bien soin de moi, mais juste parce que j’avais foi en Dieu Tout-Puissant, il souhaitait rompre avec moi, il m’ignorait et me traitait avec froideur. Je lui en voulais aussi parce qu’il faisait autant confiance au pasteur. Quand le pasteur avait dit que j’avais été abusée, mon petit ami l’avait cru. Quand ce pasteur lui avait demandé de me rejeter, mon petit ami avait rompu avec moi, sans tenir compte de notre relation au cours des dernières années. Plus j’y ai pensé, plus je me suis sentie malheureuse.

Une nuit, je n’ai pas cessé de me retourner dans mon lit, je ne parvenais pas à dormir, alors je me suis levée et j’ai écouté cet hymne de la parole de Dieu : « Les gens devraient chercher à vivre une vie qui a du sens ».

1 L’homme doit chercher à vivre une vie qui a du sens et ne devrait pas se contenter de sa situation actuelle. Pour vivre à l’image de Pierre, il doit posséder les connaissances et les expériences de Pierre. L’homme doit poursuivre des choses plus élevées et plus profondes. Il doit poursuivre un amour plus profond et plus pur envers Dieu et une vie qui a de la valeur et du sens. Cela seul est la vie ; seulement alors l’homme sera comme Pierre. […]

2 Pour quiconque aspire à aimer Dieu, il n’y a pas de vérités impossibles à atteindre ni de justice pour laquelle il ne puisse tenir ferme. Comment devrais-tu vivre ta vie ? Comment devrais-tu aimer Dieu et utiliser cet amour pour satisfaire Son désir ? Il n’y a rien de plus important dans ta vie. Surtout, tu dois avoir de telles aspirations et de la persévérance et tu ne devrais pas être comme ces faibles qui n’ont aucun cran. Tu dois apprendre à expérimenter une vie qui a du sens, expérimenter des vérités significatives et tu ne devrais pas te traiter à la légère comme tu le fais. Sans que tu t’en rendes compte, ta vie glissera entre tes doigts ; et après cela, auras-tu une nouvelle occasion d’aimer Dieu ? L’homme peut-il aimer Dieu après sa mort ? Tu dois avoir les mêmes aspirations et la même conscience que Pierre ; ta vie doit avoir du sens et tu ne dois pas essayer de jouer au plus fin avec toi-même. En tant qu’être humain et en tant que personne qui cherche Dieu, tu dois être en mesure de considérer soigneusement comment tu traites ta vie, comment tu devrais t’offrir à Dieu, comment tu devrais avoir une foi plus significative en Dieu, et, puisque tu aimes Dieu, comment tu dois le faire d’une manière plus pure, plus belle et meilleure.

– « Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux »

J’ai écouté cet hymne encore et encore. Grâce à lui, j’ai vu que Pierre avait cherché à aimer et satisfaire Dieu toute sa vie, et qu’il avait vécu une vie pleine de sens et digne d’estime, ce qui m’a beaucoup émue. Grâce aux paroles et à l’œuvre du Seigneur Jésus, Pierre avait reconnu que le Seigneur Jésus était Christ, le Fils du Dieu vivant. Quels que soient les persécutions ou les obstacles, il avait indéfectiblement suivi le Seigneur. À présent, Dieu S’était incarné personnellement parmi nous pour exprimer des paroles, afin d’œuvrer et de sauver les gens. J’avais lu les paroles de Dieu, entendu la voix de Dieu, et déterminé que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu. Mais le moment venu de choisir entre Dieu Tout-Puissant et mon mariage, j’avais hésité. Je ne voulais pas renoncer à ce mariage et à la possibilité de mener une vie agréable à l’étranger avec mon petit ami. Même si je croyais au Seigneur depuis des années, ce que j’avais poursuivi, ce n’était pas la vérité et la vie de Dieu, et je n’avais pas non plus poursuivi l’amour de Dieu, la satisfaction de Dieu, ni une vie pleine de sens et digne d’estime. Ce que j’avais poursuivi, c’était une vie de plaisir matériel et de confort physique. J’ai alors contemplé ces paroles de Dieu : « L’homme peut-il aimer Dieu après sa mort ? » Et je me suis demandé : « Si je ne consacre pas ma vie sur terre à poursuivre l’amour de Dieu, la satisfaction de Dieu, et une vie pleine de sens et digne d’estime, alors, même si j’obtiens le mariage et le confort charnel que je souhaite, à quoi bon ? Dans le plan de gestion de six mille ans de Dieu, il n’y aura que cette seule œuvre de salut de l’humanité dans les derniers jours, c’est une occasion unique. Si je la rate, j’aurais des regrets toute ma vie ! Si je laisse passer cette chance de salut offerte par l’œuvre de Dieu dans les derniers jours pour bénéficier d’une vie facile, n’est-ce pas simplement stupide ? Si je renonce au vrai chemin et si je choisis le mariage, aurais-je réellement la vie heureuse que je souhaite ? » J’ai pensé à une sœur que j’avais contactée quelque temps auparavant. Elle et son mari s’étaient mariés avec l’aide du pasteur Wang. Ensuite, ils étaient partis travailler dans une grande ville et avaient acheté une maison. Ils vivaient dans de très bonnes conditions matérielles, et je les avais enviés. Mais quand j’avais rendu visite à cette sœur, elle m’avait dit que, même si son mari et elle croyaient tous deux au Seigneur Jésus et avaient une vie agréable du point de vue matériel, ils n’étaient pas heureux ensemble. Ils se disputaient souvent à propos de problèmes domestiques mineurs, parfois si violemment qu’ils cessaient de se parler. Plus tard, le mari de cette sœur avait choisi de travailler dans une autre ville, en la laissant seule à la maison avec son enfant de deux ans, elle s’était sentie très malheureuse et seule. J’ai songé à son expérience, puis considéré certains couples autour de moi, qui se disputaient souvent et se menaçaient de divorcer. En examinant ces faits, j’ai vu plus clairement que lorsque nous croyons au Seigneur et que nous Le suivons, nous sommes seulement rachetés par le Seigneur Jésus. Nos péchés sont pardonnés, mais la racine de nos péchés n’est pas résolue, nous ne sommes pas libérés de la servitude et de l’emprise du péché, nous vivons dans la corruption et l’immondice, et il n’y a pas d’amour authentique entre nous. De sorte que, quels que soient les plaisirs charnels, nos vies restent vides et douloureuses. Ayant cette idée en tête, j’ai compris que je devais être très prudente face aux choix qui se présentaient à moi désormais. Alors j’ai prié Dieu, encore et encore, en Lui demandant de me guider et de m’éclairer, pour que je puisse faire le bon choix, conformément à Sa volonté.

Plus tard, j’ai lu ce passage des paroles de Dieu Tout-Puissant, et j’ai compris la volonté de Dieu : Dieu Tout-Puissant dit : « De nos jours, ceux qui cherchent et ceux qui ne cherchent pas sont deux types de gens entièrement différents dont la destination est aussi très différente. Dieu procurera le salut à eux qui poursuivent la connaissance de la vérité et qui pratiquent la vérité. Ceux qui ne connaissent pas le vrai chemin sont des démons et des ennemis ; ils sont les descendants de l’archange et seront l’objet de la destruction. Même les pieux croyants en un Dieu vague, ne sont-ils pas aussi des démons ? Les gens qui ont une bonne conscience, mais n’acceptent pas le vrai chemin sont des démons ; leur essence est la résistance à Dieu. Ceux qui n’acceptent pas le vrai chemin sont ceux qui résistent à Dieu, et même si ces gens endurent de nombreuses épreuves, ils seront tout de même détruits. […] Les gens qui ne croient pas au Dieu incarné sont démoniaques et, de plus, seront détruits. Ceux qui ont la foi, mais ne pratiquent pas la vérité, ceux qui ne croient pas en Dieu incarné, et ceux qui ne croient pas du tout dans l’existence de Dieu seront aussi l’objet de la destruction. Tous ceux qui pourront rester auront subi la souffrance de l’épurement et tenu ferme ; ils auront vraiment subi des épreuves. Toute personne qui ne reconnaît pas Dieu est un ennemi ; autrement dit, toute personne dans ou en dehors de ce courant qui ne reconnaît pas Dieu incarné est un antéchrist ! Qui est Satan, qui sont des démons et qui sont les ennemis de Dieu, sinon des résistants qui ne croient pas en Dieu ? Ne sont-ce pas ces gens qui désobéissent à Dieu ? » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). Grâce à ces paroles de Dieu, j’ai compris que l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, c’est l’œuvre de séparer les gens selon leur espèce. Il exprime la vérité et fait l’œuvre de jugement dans la chair, en séparant le bon grain de l’ivraie, les vrais croyants des faux croyants, c’est-à-dire ceux qui poursuivent la vérité de ceux qui ne le font pas. Ceux qui affirment croire en Dieu, mais qui ne cherchent pas la vérité ou ne désirent pas l’apparition de Dieu, les incroyants qui ne cherchent que la grâce, et qui demandent du pain pour manger à satiété, et ces antéchrists qui détestent la vérité et résistent à Dieu : tous ces gens seront révélés et ils finiront par être bannis et punis. Même si, en apparence, mon petit ami avait une bonne humanité, s’il semblait être honnête et fiable, et bien s’occuper de moi, dès que je lui avais dit que Dieu était revenu dans Sa seconde incarnation, il avait complètement refusé de chercher la vérité, et il avait aussi suivi aveuglément le pasteur, en m’empêchant d’accepter l’œuvre de Dieu des derniers jours, et allant jusqu’à menacer notre mariage pour me forcer à renoncer au vrai chemin. Il croyait au Seigneur Jésus, mais, en fait, il n’acceptait pas la vérité exprimée par le Seigneur revenu, et il condamnait Dieu Tout-Puissant. J’ai vu que son essence était de détester la vérité et de résister à Dieu, qu’il était un incroyant révélé par la parole de Dieu, et qu’il n’était pas quelqu’un qui croyait sincèrement en Dieu, qui aimait et acceptait la vérité. Face à la vérité, sa nature satanique de résistance à Dieu s’était trouvée entièrement exposée. Il était incapable de comprendre la voix de Dieu et n’était pas une brebis de Dieu. Si je choisissais d’épouser une telle personne, je ne serais pas bénie par Dieu, et notre mariage ne serait pas un mariage heureux. Grâce aux paroles de Dieu, j’ai compris la volonté de Dieu. J’ai éprouvé un profond soulagement, et su quel choix je devais faire. Ensuite, j’ai appelé mon petit ami et je lui ai dit : « J’ai pris une décision. Je choisis de continuer à suivre Dieu Tout-Puissant. Si tu veux rompre, je respecte ton choix. Nous suivrons des chemins séparés. » Contrarié, il a répondu : « Tu ne veux pas revenir sur ta décision ? Nous ne sommes plus très jeunes, et le mariage est la chose la plus importante dans la vie. Si tu renonces à notre mariage, tu vas le regretter plus tard. » Mais je voyais déjà clairement son essence de haine de la vérité et de résistance à Dieu, alors il a eu beau parler, je n’ai pas changé d’avis. J’ai dit : « Les paroles de Dieu Tout-Puissant m’ont indiqué le chemin que je devais suivre dans la vie, et j’ai l’intention d’emprunter ce chemin résolument. Ma décision ne changera jamais. » Ayant terminé, j’ai raccroché et je me suis sentie profondément à l’aise et soulagée.

Durant cette période, c’est la direction des paroles de Dieu qui m’a permis de savoir quel chemin prendre dans la vie, et aussi de voir clairement le vrai visage hypocrite des pasteurs et des anciens. Ils s’écrient que nous devons attendre avec vigilance la venue du Seigneur, mais quand Dieu apparaît dans la chair pour œuvrer dans les derniers jours, ils ne cherchent pas et n’étudient pas. Ils préfèrent condamner et résister désespérément, essayer d’empêcher les croyants d’étudier le vrai chemin, les garder sous leur emprise et les forcer à les suivre en résistant à la venue de Dieu. Ce sont des antéchrists révélés par l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, et ce sont des démons qui dévorent l’âme des gens ! Comme mon petit ami vénérait le pasteur, il ne cherchait pas du tout la vérité, il suivait ce pasteur, en condamnant l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, et il était devenu quelqu’un qui résistait à Dieu. J’ai été reconnaissante à Dieu de m’avoir sauvée, en me permettant de discerner les pasteurs et les anciens, de les rejeter et de ne plus être trompée par eux. Que je puisse entendre la voix de Dieu et accueillir le retour du Seigneur était la grande miséricorde de Dieu, et Sa bonté à mon égard. J’ai remercié Dieu du fond du cœur. Et j’ai décidé de suivre Dieu Tout-Puissant jusqu’au bout. Plus tard, j’ai accompli mon devoir dans l’Église, j’ai prêché l’Évangile, et je me suis dépensée pour Dieu. Je remercie les paroles de Dieu Tout-Puissant de m’avoir aidée à faire le bon choix et de m’avoir conduit là où je me trouve aujourd’hui. Toute gloire à Dieu Tout-Puissant !

Précédent: Le bon choix

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Perdu et retrouvé

Par Xieli, États-UnisJe suis venu aux États-Unis pour travailler aussi dur que possible en quête d’une vie heureuse et d’un niveau de vie...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp