J’ai accueilli le retour du Seigneur !

29 mai 2022

Par Li Deming, Chine

Ma famille est catholique depuis quatre générations et, à la fin des années 70, elle a établi un lieu de réunion. À l’époque, mon père et mon oncle servaient tous les deux comme doyens de l’Église. La veille des fêtes religieuses, on m’envoyait à vélo à trente kilomètres pour que je célèbre la fête. Je me souviens que le prêtre nous disait souvent pendant la messe que les derniers jours étaient imminents et qu’on devait rester vigilants en permanence, garder nos âme pures et ne pas commettre de péchés graves, parce que le Seigneur pouvait venir sur une nuée et nous emmener au ciel à tout moment. À l’époque, tous les paroissiens, jeunes et vieux, brûlaient de ferveur. Ils récitaient le chapelet, allaient à la messe et faisaient de bonnes actions, attendant le retour du Seigneur avec impatience.

Mon père et mon oncle sont tous les deux morts au début des années 90 et j’ai assumé le rôle de doyen. Je guidais les paroissiens dans la lecture des Écritures, dans les offices, et je faisais des sermons. Puis, en 1999, au printemps, notre prêtre m’a donné une brochure d’évangélisation de Hong Kong et m’a dit d’annoncer à tout le monde que le retour du Seigneur était imminent. Je me suis empressé d’organiser des réunions générales et j’ai demandé à tout le monde de prier et de lire les Écritures trois fois par jour. Je leur ai aussi parlé des signes du retour du Seigneur expliqués dans la Bible. J’ai dit : « Mes chers fidèles, le Seigneur est sur le point de revenir. Il a déjà un pied de ce côté de la porte et Il sera bientôt devant nous. Le Seigneur Jésus a dit : “Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme, et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec grande puissance et gloire” (Matthieu 24:30). Nous voyons que lorsque le Seigneur viendra, un grand signe apparaîtra dans le ciel. Nous verrons tous de nos propres yeux le Seigneur descendre sur une nuée, avec une grande gloire et une grande majesté, pour nous emmener au ciel. Il ne reste plus que quelques mois avant l’an 2000. Nous devons prêcher l’Évangile sans tarder à nos amis, parents et connaissances incroyants. Sauver d’autres âmes nous rendra méritants aux yeux du Seigneur. » Émus par cette nouvelle, tous les paroissiens se sont mis à en parler avec enthousiasme. Certains ont dit : « Oui, ce sera l’an 2000 dans quelques mois. Le Seigneur est sur le point de revenir ! On doit lire davantage les Écritures et arrêter de convoiter des choses matérielles. » Et certains ont dit : « Je dois tout de suite prêcher l’Évangile à mes amis et mes parents pour que leurs âmes soient sauvées et qu’ils aillent au ciel. »

Novembre est vite arrivé et j’ai commencé à m’apercevoir que ma femme n’était pas tout à fait comme d’habitude. Tous les soirs, après le dîner, elle allait chez Sœur Tian pour lire les Écritures et elle ne m’avait pas accompagné dans la prière des vêpres depuis plusieurs jours. J’étais un peu perplexe et je me demandais si elle s’était convertie à une autre confession. Un après-midi, ma femme est rentrée à la maison et m’a posé une question. Elle a dit : « On est croyants depuis longtemps, maintenant. Espères-tu le retour du Seigneur ? » J’ai répondu sans hésiter : « As-tu vraiment besoin de me le demander ? Bien sûr que oui ! » Alors elle m’a dit très sérieusement : « J’ai une bonne nouvelle à t’annoncer. Le Seigneur S’est incarné une nouvelle fois, Il est revenu et Il a ouvert le rouleau mentionné dans l’Apocalypse. » J’étais abasourdi. Je lui ai dit en élevant la voix : « Mais de quoi parles-tu donc ? Il est certain que le Seigneur reviendra avec les nuées. Il est impossible qu’Il revienne dans la chair ! » Alors ma femme a dit : « Tu n’as même pas étudié la question. Pourquoi détermines-tu aveuglément qu’Il ne peut pas revenir dans la chair ? N’avons-nous pas espéré accueillir le retour du Seigneur pendant toutes nos années de foi ? En faisant cette supposition sur la base de tes notions, tu risques de rater ta chance d’être enlevé. Tu devrais te calmer et te pencher sur la question. » Mais rien de ce qu’elle a dit ne m’a ébranlé. Comme j’avais peur qu’on l’ait égarée, je lui ai parlé des prophéties de la deuxième venue en disant : « Après Sa crucifixion et Sa résurrection, le Seigneur Jésus est allé directement au ciel sous une forme spirituelle. Quand Il reviendra, Il reviendra sous forme spirituelle, avec les nuées et dans la gloire. Comment pourrait-Il revenir dans la chair ? La Bible dit : “Le voici qui vient sur les nuées. Tout œil le verra” (Apocalypse 1:7). “Aussitôt après la tribulation de ces jours, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera pas sa clarté, les astres tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme, et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec grande puissance et gloire” (Matthieu 24:29-30). Nous voyons là qu’à Son retour, le soleil s’assombrira et la lune perdra sa lumière. Les étoiles tomberont du ciel et le Seigneur descendra sur une nuée. Mais aucun de ces signes n’est apparu. Comment peux-tu dire qu’Il est déjà venu ? » Elle m’a écouté, puis elle a répondu très calmement : « Toutes les prophéties du Seigneur sont des mystères cachés. Si on les explique littéralement, en nous basant sur nos notions et notre imagination, on risque fort de mal interpréter Ses paroles. Pense aux pharisiens. En se fiant au sens littéral des Écritures et à leurs propres notions, ils ont pensé que le Messie naîtrait dans un palais royal et prendrait le pouvoir, mais le Seigneur Jésus n’est pas né dans un palais. Il est né dans une étable, en tant que fils d’un charpentier, et Il n’avait rien d’un gouvernant. Comme la naissance et l’œuvre de Jésus ne correspondaient pas du tout aux idées des pharisiens, ils n’ont absolument pas accepté l’idée qu’Il était le Messie, et ils ont lutté contre Lui et L’ont condamné. Nous ne devons pas commettre la même erreur que les pharisiens ! » Ҫa m’a contrarié d’entendre ça. J’ai pensé que j’étais le doyen de l’Église et plus éduqué qu’elle. Pourtant, elle refusait de m’écouter et m’accusait même de mal interpréter les prophéties du Seigneur. Rouge de colère, je lui ai dit : « Je te l’ai dit encore et encore, mais tu refuses de m’écouter. Tu t’es laissée endoctriner ! Tu dois arrêter d’aller à ces réunions. » Mais, à ma grande surprise, elle a répondu résolument : « Ce que j’ai étudié est clair et j’ai foi dans le Seigneur revenu. Si tu ne crois pas, ça te regarde, mais ne te dresse pas en travers de mon chemin. » Ҫa m’a rendu furieux. Voulant la sauver, j’ai demandé à deux autres doyens de l’Église d’essayer de l’arrêter. L’un des doyens lui a dit avec beaucoup d’assurance : « Nous venons tous les deux d’une longue lignée de catholiques et nous savons que c’est la seule bonne religion. Les autres formes de christianisme sont issues de schismes dans l’Église catholique. Quand le Seigneur reviendra, toutes les autres confessions reviendront au catholicisme. C’est ce qu’on appelle l’union de la chrétienté. Tu le sais, n’est-ce pas ? » J’ai été surpris d’entendre ma femme dire : « Sur quelles bases affirmez-vous que toutes les confessions rejoindront l’Église catholique quand le Seigneur reviendra ? Le Seigneur Jésus l’a-t-Il dit ? Les chrétiens des Églises orthodoxes d’Orient veulent-ils se réunifier avec l’Église catholique ? La Bible a prophétisé il y a longtemps : “Il arrivera, à la fin des jours, que la Montagne de la maison de Yahweh sera établie au sommet des montagnes et élevée au-dessus des collines. Et vers elle toutes les nations afflueront” (Esaïe 2:2). Ici, les “montagnes” désignent les différentes confessions. Quand le Seigneur reviendra et accomplira l’œuvre de réunification, les autres formes de christianisme ne reviendront pas au catholicisme ni le contraire, les vrais croyants de toutes les confessions viendront devant le trône de Dieu. Que toutes les croyances se réunissent de cette manière rendra la justice du Seigneur évidente et tous les hommes seront absolument convaincus. » Ce qu’elle a dit m’a paru très nouveau et éclairant et, un instant, je n’ai vraiment pas su quoi dire. J’ai vu que ça avait aussi laissé les deux doyens sans voix. L’un d’eux a juste dit d’un ton catégorique : « Tu n’es qu’une paroissienne. Tu crois en savoir plus qu’un prêtre ? Quoi qu’il en soit, le moment venu, tous rejoindront le catholicisme. Ceux qui ont tourné le dos au catholicisme ont trahi Dieu et leurs âmes n’iront pas au ciel. Tu as été égarée. Je te conseille d’aller te confesser immédiatement. Il n’est pas trop tard pour changer de voie. » Elle a répondu très fermement : « Je n’ai pas été égarée. J’ai entendu les paroles que le Saint-Esprit dit aux Églises et je suis les pas de l’Agneau. J’ai accepté la nouvelle œuvre de Dieu. Je resterai sur ce chemin et personne ne peut m’en empêcher. » Je voulais que ces deux doyens la conseillent et je n’aurais jamais imaginé qu’en plus de ne pas la convaincre, ils ne sauraient pas comment réfuter ce qu’elle disait. Après ça, la foi de ma femme s’est encore renforcée. Elle a dit qu’elle s’était sentie un peu étouffée par moi au début et qu’elle avait des inquiétudes, mais que quand les doyens avaient essayé de lui faire obstacle, elle avait clairement vu qu’ils ne comprenaient pas la vérité, qu’ils étaient très arrogants et qu’ils ne voulaient pas chercher avec humilité. Alors elle s’était sentie libérée de toute entrave et avait été encore plus déterminée à suivre Dieu Tout-Puissant. Elle a continué à participer à des réunions tous les jours.

Ce qui me perturbait, c’était qu’elle n’était pas très éduquée et ne connaissait pas très bien la Bible, alors comment ces deux doyens pouvaient-ils avoir été aussi interloqués par ses arguments ? Quels sermons incroyables écoutait-elle ? J’ai réfléchi soigneusement à ce qu’elle avait dit et j’ai trouvé que ça avait du sens. Ce en quoi elle croyait venait-il vraiment du Saint-Esprit ? Je me suis dit que ce n’était pas possible. Si ça avait été le cas, nos prêtres auraient dû le savoir, alors pourquoi ne l’avaient-ils pas mentionné ? Je suis allé en parler à mon beau-frère. Lui aussi était un doyen de l’Église. Il ne m’a pas laissé finir. Il m’a interrompu avec colère en disant : « Le Seigneur ne peut pas revenir dans la chair ! Il y a une Église qui s’appelle l’Éclair Oriental. Ses membres disent que le Seigneur est revenu dans la chair et qu’Il S’appelle Dieu Tout-Puissant. Ils nous ont volé beaucoup de nos croyants fervents, plus d’une dizaine, rien que dans notre église, et même un prêtre. Quoi qu’on fasse, ils refusent de revenir. » Et il m’a expressément dit de ne pas écouter leurs prêches, quoi qu’il arrive. C’est à ce moment-là que j’ai compris que ma femme écoutait les sermons de l’Éclair Oriental. En sortant de chez mon beau-frère, je suis allé directement chez un autre doyen pour lui demander de dire aux autres paroissiens qu’ils devaient rester à distance de l’Éclair Oriental. Sur le chemin du retour, j’ai commencé à réfléchir à ce que mon beau-frère avait dit. J’étais assez curieux et je me sentais tenté. Je me demandais ce que les membres de l’Éclair Oriental avaient à dire. Pourquoi tant de croyants les rejoignaient-ils ? Leurs sermons semblaient bons, mais pouvaient-ils vraiment surpasser nos vérités catholiques ? Si l’occasion se présentait, je voulais entendre ce qu’ils prêchaient.

Je me suis mis à lire davantage la Bible, afin d’être mieux équipé pour réfuter tout membre de l’Éclair Oriental. J’ai cherché encore et encore des prophéties concernant le retour du Seigneur et j’ai trouvé celle-ci : « Mes brebis entendent ma voix. Je les connais et elles me suivent » (Jean 10:27). Quand j’ai lu ça, j’ai pensé à tous les croyants fervents qui acceptaient l’Éclair Oriental après avoir entendu ses sermons et refusaient de faire marche arrière. C’était révélateur ! Aussi, c’étaient tous des catholiques de longue date, avec de la perspicacité et une fondation solide dans la foi. Ils devaient s’être renseignés avant de suivre l’Éclair Oriental. Il m’est venu à l’esprit que le livre qu’ils lisaient contenait peut-être la vérité, que c’était peut-être la voix de Dieu. Si je ne vérifiais pas, comment pourrais-je savoir s’il venait bien de Dieu ou non ? Ensuite, j’ai décidé de voir de quoi il s’agissait. Si j’y trouvais de la vérité et que ça s’accordait avec la Bible, j’approfondirais mes recherches. Je pourrais toujours le rejeter si ça contredisait la foi catholique.

C’était un matin, juste après le petit-déjeuner, alors que ma femme n’était pas là. Je savais qu’elle était encore chez Sœur Tian. Je me suis dit que ça devait vraiment être attrayant, pour qu’elle aille à des réunions tous les jours ! Je voulais voir ce que ces gens disaient vraiment. Quand je suis arrivé chez Sœur Tian, j’ai vu quelques autres paroissiens, mais aussi Frère Wang, qui avait la cinquantaine. Il m’a invité à me joindre à la réunion. Je me suis assis pour écouter et j’ai prié le Seigneur en silence, lui demandant de veiller sur mon cœur et de me donner du discernement pour que je ne sois pas égaré. Frère Wang a échangé : « La Bible contient trois parties : l’Ancien Testament, le Nouveau Testament et l’Apocalypse. Chaque partie rend compte de l’œuvre de Dieu à des ères différentes. L’Ancien Testament expose Son œuvre à l’ère de la Loi, quand Dieu a édicté les dix commandements par l’intermédiaire de Moïse, ainsi que Ses lois et décrets, pour que les gens sachent ce qu’était le péché et comment vivre sur terre. Le Nouveau Testament expose Son œuvre à l’ère de la Grâce, quand le Seigneur Jésus a été crucifié comme sacrifice d’expiation, rachetant les gens de leur condamnation en vertu de la loi. L’Apocalypse prophétise l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, l’œuvre de l’ère du Règne, quand Dieu devient chair et vient en secret, exprimant des vérités pour juger et purifier l’humanité, afin de nous libérer pleinement des chaînes du péché. C’est un salut immense pour tous ceux qui cherchent la vérité. » Il a dit aussi : « En fait, Dieu a prophétisé il y a longtemps qu’Il viendrait incarné dans les derniers jours. Il y a beaucoup de prophéties à ce sujet dans la Bible. Par exemple, le Seigneur a dit : “Voici que je viens comme un voleur” (Apocalypse 16:15). “Vous aussi, tenez-vous prêts, car c’est à l’heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme viendra” (Luc 12:40). Ici, “que vous ne pensez pas” et “comme un voleur” concernent “le Fils de l’homme”, qui vient en secret quand les gens ne s’y attendent pas. Toute référence au “Fils de l’homme” renvoie à l’incarnation de Dieu. Tout comme le Seigneur Jésus, Il était né d’un homme, dans une famille ordinaire. Il ressemblait à une personne ordinaire, mais Son essence était divine. Il était l’incarnation de Dieu Lui-même. » Entendre Frère Wang continuer à témoigner que Dieu était revenu dans la chair m’a un peu agacé et je n’ai pas voulu en entendre davantage. Alors je me suis levé du canapé et j’ai dit avec un regard sévère : « Je ne peux pas accepter ce que tu dis concernant le retour de Dieu dans la chair. La Bible prophétise clairement : “Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui, d’auprès de vous, a été enlevé au ciel, ainsi viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller au ciel” (Actes 1:11). Le Seigneur est monté au ciel sous forme spirituelle, alors, quand Il reviendra, Il descendra sous forme spirituelle dans la gloire. Le Seigneur est déjà mort pour nous sur la croix, en supportant une souffrance inimaginable. Il ne reviendra pas dans la chair. » Frère Wang m’a répondu calmement : « Assieds-toi pour qu’on échange davantage là-dessus. Les vérités contenues dans les paroles de Dieu peuvent résoudre tous nos doutes. » Je me suis dit que l’échange de Frère Wang était excellent et que je ne pouvais pas le surpasser avec ma connaissance de la Bible. Si je ne pouvais pas évaluer clairement les choses et que j’étais égaré, je risquais de perdre ma chance d’être sauvé et d’entrer dans le royaume. Je ne pouvais pas l’écouter plus longtemps. Je devais rentrer chez moi et commencer par étudier la Bible de près. J’ai donc trouvé une excuse pour partir.

Je n’ai pas écouté tout ce qu’il avait à dire mais, une fois chez moi, j’ai été très perturbé à chaque fois que je pensais à l’idée du retour du Seigneur dans la chair. Ma femme pouvait être égarée, mais que tous ces autres croyants fervents soient trompés me semblait impossible ! En plus, si le Seigneur était vraiment revenu et que je ne m’y intéressais pas, je risquais de perdre ma chance de L’accueillir. Mais si l’Éclair Oriental n’était pas la vraie voie et que je me retrouvais sur le mauvais chemin, je trahirais le Seigneur et mon âme ne pourrait pas être sauvée. Pendant un moment, j’ai perdu l’appétit et mal dormi. J’étais très malheureux. Alors je me suis agenouillé devant une image du Sacré-Cœur et j’ai prié : « Seigneur Jésus, je ne sais pas si l’Éclair Oriental est bien Ton retour ou non. S’il Te plaît, donne-moi du discernement et guide-moi. Ne me laisse pas me perdre et prendre le mauvais chemin. »

Après ça, je me suis mis à lire toutes sortes de versets sur le retour du Seigneur et, grâce à la direction du Saint-Esprit, j’ai trouvé des prophéties sur la venue du Seigneur en secret et j’ai découvert un mystère. Je me suis aperçu que beaucoup de versets mentionnaient le fait que ceux qui accueillent la venue secrète du Seigneur participeraient au festin et seraient bénis. Par exemple, le Seigneur a dit : « Au milieu de la nuit, un cri se fit (entendre) : “voici l’époux ! Allez à sa rencontre !” Alors toutes ces vierges se levèrent et préparèrent leurs lampes. […] l’époux arriva, et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui au festin des noces, et la porte fut fermée » (Matthieu 25:6-7, 10). « Voici que je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et qui garde ses vêtements, pour ne pas aller nu et ne pas laisser voir sa honte ! » (Apocalypse 16:15). « Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent leur maître à son retour des noces, afin que, lorsqu’il arrivera et frappera, ils lui ouvrent aussitôt. Heureux ce serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table et passera pour les servir. Et si c’est à la deuxième ou à la troisième veille qu’il arrive et (les) trouve ainsi, heureux sont-ils ! » (Luc 12:36-38). « Voici que je me tiens à la porte et je frappe : si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez toi, je souperai avec lui et lui avec moi » (Apocalypse 3:20). J’ai médité ces versets et prié à leur sujet encore et encore. J’ai vu que les mots « au milieu de la nuit, un cri se fit », « comme un voleur », « à la deuxième veille » et « à la troisième veille » concernaient tous la venue du Seigneur au moment où les gens ne s’y attendent pas. Ce que l’Éclair Oriental disait sur la venue du Seigneur en secret pour sauver l’humanité était vraiment juste. C’était en accord avec les prophéties de la Bible ! Si je pouvais accueillir la venue secrète du Seigneur, ne deviendrais-je pas l’un des bénis ? J’ai remercié le Saint-Esprit pour Son éclairage, qui m’avait permis de découvrir ce mystère. J’ai continué à étudier la Bible et j’ai trouvé ces paroles du Seigneur Jésus : « Car, comme l’éclair qui jaillit d’un point du ciel brille jusqu’à un autre point du ciel, ainsi en sera-t-il du Fils de l’homme, en son jour. Mais il faut d’abord qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération » (Luc 17:24-25). J’avais toujours cru que le Seigneur reviendrait sous forme spirituelle, mais le Seigneur a clairement dit : « Il faut d’abord qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération. » Sous forme spirituelle, comment pourrait-Il souffrir ou être rejeté par les gens ? Seule l’incarnation de Dieu pouvait souffrir. Était-il possible que l’Éclair Oriental ait raison d’affirmer que le Seigneur était devenu chair et revenu en tant que Fils de l’homme ? Mais alors je me suis souvenu que l’Apocalypse 1:7 dit : « Le voici qui vient sur les nuées. Tout œil le verra, et ceux même qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en le voyant. » D’après ce verset, le Seigneur reviendra glorieusement avec les nuées et tout le monde Le verra quand Il nous enlèvera. Si le Seigneur revenait dans la chair en secret, quelle était l’explication de ce verset de la Bible ? Les prophéties de la venue en secret et de la venue avec les nuées ne se contredisaient-elles pas ? Je n’y comprenais rien.

Le Nouvel An de l’an 2000 est passé en un clin d’œil, mais l’espoir que je chérissais depuis longtemps de voir le Seigneur descendre du ciel a été déçu. Je savais que tous les signes du retour du Seigneur s’étaient accomplis. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à douter de la venue du Seigneur du ciel pour le nouveau millénaire. Dans mon cœur, je penchais de plus en plus vers l’idée d’une venue secrète. J’ai continué à chercher des prophéties à ce sujet. J’ai aussi prié le Seigneur Jésus : « Ô Seigneur, le nouveau millénaire est arrivé, mais je ne T’ai pas vu venir sur une nuée. Je suis déçu et je souffre. Ô Seigneur, maintenant, seul l’Éclair Oriental témoigne que Tu es revenu dans la chair. Es-Tu vraiment revenu ? S’il Te plaît, éclaire-moi pour que je reconnaisse Ton œuvre. » Je voulais vraiment entendre davantage l’échange de Frère Wang, parce que je me disais que si l’Éclair Oriental était vraiment le retour du Seigneur et que je ne l’acceptais pas, je serais éliminé par l’œuvre de Dieu. Plus j’y pensais, plus j’étais inquiet. Un jour, en janvier, je ne tenais plus en place. J’ai dit à ma femme que je voulais entendre ce que Frère Wang avait à dire. Quand on s’est retrouvés, je lui ai dit : « J’ai lu de nombreux passages des Écritures, ces derniers temps, et j’ai l’impression que ce que tu dis est en accord avec les prophéties. Maintenant, je peux accepter l’idée d’une venue en secret du Seigneur en tant que Fils de l’homme, mais il y a aussi cette prophétie : “Le voici qui vient sur les nuées. Tout œil le verra, et ceux même qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en le voyant” (Apocalypse 1:7). Elle dit que le Seigneur viendra avec les nuées dans une grande gloire. Est-ce que ça ne contredit pas la venue du Seigneur en secret ? Le Seigneur est loyal et il est certain que toutes Ses paroles se réaliseront. Il doit y avoir un mystère là-dedans. Qu’est-ce que ça veut dire ? »

Il a lu deux passages des paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « Dans tout l’univers, tous ceux qui connaissent le salut de Jésus le Sauveur ont désespérément désiré que Jésus-Christ arrive soudainement pour accomplir ce qu’Il a dit quand Il était sur terre : “Je viendrai tout comme Je suis parti.” L’homme croit qu’après la crucifixion et la résurrection, Jésus est retourné au ciel sur une nuée blanche pour prendre Sa place à la droite du Très-Haut. L’homme conçoit de manière similaire que Jésus descendra, encore une fois sur une nuée blanche (cette nuée se réfère à la nuée sur laquelle Jésus est monté quand Il est retourné au ciel), parmi ceux qui L’ont désespérément désiré pendant des milliers d’années et qu’Il ressemblera aux Juifs et portera les vêtements des Juifs. Après être apparu à l’homme, Il leur donnera de la nourriture et fera jaillir de l’eau vive pour eux, et Il vivra parmi les hommes, plein de grâce et d’amour, vivant et réel. Les gens croient toutes sortes de notions semblables. Pourtant Jésus le Sauveur n’a pas fait cela ; Il a fait le contraire de ce que l’homme imaginait. Il n’est pas arrivé parmi ceux qui avaient désiré Son retour et n’est pas apparu à tous les hommes, monté sur la nuée blanche. Il est déjà arrivé, mais l’homme ne Le connaît pas et demeure ignorant à Son égard. L’homme L’attend simplement, sans but, sans savoir qu’Il est déjà descendu sur une “nuée blanche” (la nuée qui est Son Esprit, Ses paroles, Son tempérament intégral et tout ce qu’Il est) et est maintenant parmi un groupe de vainqueurs qu’Il constituera pendant les derniers jours » (« Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair). « Beaucoup de gens ne se soucient peut-être pas de ce que Je dis, mais Je veux toujours dire à chaque soi-disant saint qui suit Jésus que, quand vous verrez Jésus descendre du ciel sur une nuée blanche de vos propres yeux, ce sera l’apparition publique du Soleil de justice. Peut-être que ce sera un moment de grande excitation pour toi, mais tu dois savoir que le moment où tu seras témoin de la descente de Jésus du ciel est aussi le moment où tu descendras en enfer pour être puni. Ce sera le temps de la fin du plan de gestion de Dieu et ce sera quand Dieu récompensera le bien et punira le mal. Car le jugement de Dieu aura pris fin avant que l’homme ne voie de signes, quand il n’y aura que l’expression de la vérité. Ceux qui acceptent la vérité et ne cherchent pas des signes, et donc ont été purifiés, iront devant le trône de Dieu et seront étreints par le Créateur. Seuls ceux qui persistent à croire que “le Jésus qui ne monte pas sur une nuée blanche est un faux Christ” seront soumis au châtiment éternel, car ils ne croient qu’au Jésus qui manifeste des signes, mais ne reconnaissent pas le Jésus qui proclame le jugement sévère et libère le vrai chemin et la vie. Et donc, il est certain que Jésus S’occupera d’eux quand Il reviendra ouvertement sur une nuée blanche. Ils sont trop têtus, trop confiants en eux-mêmes, trop arrogants. Comment ces dégénérés pourraient-ils être récompensés par Jésus ? Le retour de Jésus est un grand salut pour ceux qui sont capables d’accepter la vérité, mais un signe de condamnation pour ceux qui sont incapables d’accepter la vérité. Vous devriez choisir votre propre chemin, et ne devriez pas blasphémer contre le Saint-Esprit et rejeter la vérité. Vous ne devriez pas être quelqu’un d’ignorant et d’arrogant, mais quelqu’un qui obéit à la direction du Saint-Esprit, qui désire et cherche la vérité ; ce n’est que de cette manière que vous en profiterez » (« Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole apparaît dans la chair). Après avoir lu les paroles de Dieu, il a échangé : « Le retour de Dieu dans les derniers jours se fait en deux étapes. D’abord, Il S’incarne en tant que Fils de l’homme et vient en secret. C’est l’Esprit de Dieu devenant chair, exprimant des vérités et accomplissant l’œuvre du jugement et de la purification, pour finalement former un groupe de vainqueurs. Alors l’œuvre de l’incarnation secrète de Dieu sera achevée. Il fera s’abattre les grands désastres, récompensant les bons et punissant les mauvais. À la fin des grands désastres, Dieu viendra sur une nuée, apparaissant à tous les peuples de toutes les nations. Voilà ce qui accomplira la prophétie du Seigneur : “Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme, et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec grande puissance et gloire” (Matthieu 24:30). Dans les esprits des humains, la venue du Seigneur sur une nuée doit être un moment de grande jubilation pour tout le monde, alors pourquoi dit-Il que les humains se lamenteront ? C’est parce qu’ils verront que Dieu Tout-Puissant, auquel ils ont résisté, est réellement le Seigneur Jésus revenu. Mais, à ce moment-là, l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité sera terminée. Comme ils n’auront rien accepté d’autre que la venue de Jésus sur une nuée, ils auront perdu leur chance d’être sauvés par Dieu. Voilà pourquoi ils pleureront, grinceront des dents et seront punis. On peut voir que le retour en secret de Dieu incarné ne sert pas qu’à sauver l’homme, mais aussi à exposer et éliminer des gens. Tous ceux qui entendent la voix de Dieu et L’acceptent pendant qu’Il œuvre dans la chair et exprime des vérités viendront devant le trône de Dieu et seront jugés devant le tribunal de Christ. Ceux qui réussissent à se débarrasser de la corruption et sont purifiés par le jugement de Dieu recevront la protection de Dieu dans les désastres et survivront. Mais les mauvais qui n’aiment pas la vérité et résistent à Dieu seront éliminés par l’œuvre de l’incarnation de Dieu et finalement punis dans les grands désastres. C’est-à-dire que l’œuvre en secret de Dieu sépare les chèvres des brebis, le bon grain de l’ivraie, les vrais croyants des faux, les justes des méchants – tout ça est révélé. Tous seront triés selon leur espèce. C’est la sagesse de l’œuvre de Dieu. » Entendre cet échange de Frère Wang m’a brusquement ouvert les yeux. J’ai vu que c’était ainsi que les prophéties bibliques concernant le retour du Seigneur s’accompliraient et j’ai senti l’autorité de Dieu dans les paroles de Dieu Tout-Puissant. Quand j’ai perçu ce tempérament juste de Dieu, qui ne tolère aucune offense, j’ai tremblé de peur. J’ai su que si je m’accrochais à la notion du retour du Seigneur avec les nuées et n’acceptais pas les vérités exprimées par l’incarnation du Seigneur, je perdrais ma chance de salut ! À ce moment-là, j’ai senti que les paroles de Dieu Tout-Puissant étaient vraiment la vérité. Ce jour-là, j’ai appris le mystère du retour du Seigneur en lisant juste quelques passages de Ses paroles. Il n’était pas étonnant que tant de croyants refusent de revenir après avoir accepté Dieu Tout-Puissant.

J’ai posé quelques autres questions à Frère Wang. J’ai dit : « Jésus est apparu à Ses disciples pendant 40 jours après Sa résurrection, puis Il est monté au ciel dans Son corps spirituel ressuscité. On a toujours pensé que lorsque le Seigneur reviendrait pour juger le monde, Il apparaîtrait sous forme spirituelle, s’assiérait sur un grand trône blanc, majestueux et impressionnant, pour juger tout le monde, de sorte que ceux qui avaient commis de grands péchés iraient en enfer, tandis que ceux qui avaient bien travaillé iraient au ciel. Mais tu témoignes que le Seigneur vient dans la chair pour accomplir Son œuvre de jugement. Cette affirmation a-t-elle une base biblique ? » Il a dit : « Il y a des prophéties bibliques concernant Dieu devenant chair pour accomplir l’œuvre du jugement. Par exemple : “Car, comme l’éclair part de l’orient et apparaît jusqu’à l’occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme” (Matthieu 24:27). “Le Père lui-même ne juge personne, mais il a donné au Fils le jugement tout entier” (Jean 5:22). “Et il lui a aussi donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme” (Jean 5:27). “Celui qui me méprise et ne reçoit pas ma parole, il a son juge : c’est la parole même que j’ai annoncée. Elle le jugera au dernier jour” (Jean 12:48). “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire ; mais vous ne pouvez les porter à présent. Quand le Consolateur, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous guidera dans toute la vérité” (Jean 16:12-13). “Car voici le temps où le jugement va commencer par la maison de Dieu” (1 Pierre 4:17). Ces mentions du “Fils” et du “Fils de l’homme” désignent toutes Dieu sous Sa forme incarnée. Ҫa nous montre que, dans les derniers jours, l’Esprit de Dieu devient chair pour accomplir Son œuvre de jugement, et il s’agit du jugement qui commence par la maison de Dieu. C’est-à-dire que Christ des derniers jours exprime des vérités et juge ceux qui ont accepté Son jugement, afin de purifier et de sauver les gens, et de guider l’homme pour qu’il entre dans toutes les vérités. C’est l’œuvre de la venue secrète de Dieu. Quant aux incroyants, Dieu les condamnera et les détruira directement, en Se servant des désastres pour s’occuper d’eux. Christ des derniers jours, Dieu Tout-Puissant, exprime toutes les vérités qui purifient et sauvent l’homme, accomplissant l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu. Ҫa accomplit entièrement les prophéties concernant le retour du Seigneur dans les derniers jours. » Après ça, Frère Wang m’a expliqué pourquoi Dieu n’accomplissait pas Son œuvre de jugement dans les derniers jours sous forme spirituelle, mais le faisait personnellement dans la chair.

Il m’a lu deux passages des paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « Le salut des hommes par Dieu n’est pas fait directement par les moyens de l’Esprit ou par l’identité de l’Esprit, car les hommes ne peuvent pas toucher Son Esprit, Le voir, ni se rapprocher de Lui. S’Il tentait de sauver les hommes directement à la manière de l’Esprit, les hommes seraient incapables de recevoir Son salut. Si Dieu ne prenait pas la forme extérieure d’un homme créé, les hommes seraient incapables de recevoir ce salut, car ils ne peuvent pas du tout s’approcher de Lui, tout comme personne ne pouvait s’approcher de la nuée de l’Éternel. Ce n’est qu’en devenant un être humain créé, c’est-à-dire que ce n’est qu’en mettant Sa parole dans la chair qu’Il prendra, qu’Il peut imprégner de Sa parole tous ceux qui Le suivent. Alors seulement les hommes peuvent voir et entendre Sa parole par eux-mêmes, et en plus posséder Sa parole, et ainsi être complètement sauvés. Si Dieu ne devenait chair, personne de chair et de sang ne pourrait recevoir un si grand salut, et personne ne serait sauvé. Si l’Esprit de Dieu travaillait directement parmi les hommes, tous les hommes seraient foudroyés ou complètement capturés par Satan, parce que les hommes sont incapables de s’associer avec Dieu. La première incarnation avait pour but de racheter les hommes du péché, de les racheter par le corps charnel de Jésus, c’est-à-dire que depuis la croix, Il a sauvé les hommes, mais le tempérament satanique corrompu est resté en eux. Le but de la deuxième incarnation n’est plus de servir de sacrifice d’expiation, mais de sauver complètement ceux qui ont été rachetés du péché. C’est ainsi pour que ceux qui sont pardonnés puissent être délivrés de leurs péchés, complètement purifiés et, en obtenant un changement de tempérament, se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et retourner devant le trône de Dieu. L’homme peut être pleinement sanctifié seulement de cette manière » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). « Si l’Esprit de Dieu parlait directement aux hommes, ils se soumettraient tous à la voix, tombant sans parole de révélation, tout comme Paul est tombé au sol devant la lumière, sur le chemin de Damas. Si Dieu continuait à faire Son œuvre de cette manière, l’homme ne serait jamais capable de reconnaître sa propre corruption via le jugement par la parole et ainsi obtenir le salut. C’est seulement en devenant chair que Dieu peut porter personnellement Ses paroles aux oreilles de tous les êtres humains, afin que tous ceux qui ont des oreilles puissent entendre Ses paroles et recevoir Son œuvre de jugement par la parole. Un tel résultat n’est atteint que par Sa parole, plutôt que par la manifestation de l’Esprit terrifiant l’homme dans la soumission. C’est seulement par cette œuvre concrète et extraordinaire que l’ancien tempérament de l’homme, caché profondément en lui pendant de nombreuses années, peut être pleinement exposé, de sorte que l’homme puisse le reconnaître et le faire changer. Tout cela est l’œuvre concrète de Dieu incarné par laquelle, en parlant et en exécutant le jugement d’une manière pratique, Il atteint les résultats du jugement de l’homme par la parole. Telle est l’autorité de Dieu incarné et la signification de l’incarnation de Dieu » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair).

Ensuite, il a échangé : « Grâce aux paroles de Dieu Tout-Puissant, nous pouvons voir que la première fois que Dieu est devenu chair, Il a été crucifié comme sacrifice d’expiation pour porter les péchés de l’homme, afin que nos péchés soient pardonnés quand on croit au Seigneur. Mais la racine de nos péchés, notre nature pécheresse, est toujours en nous. On passe notre temps à pécher et à révéler notre corruption. On est arrogants, égoïstes et sournois, on ment et on triche, on est jaloux et haineux. Confrontés au désastre ou quand nos familles ont des difficultés, on a tendance à se plaindre, à blâmer et juger Dieu, ou même à lutter contre Lui. C’est un fait indéniable. Parce que Dieu est saint, ceux qui sont impurs ne peuvent pas Le voir. On est très souillés et corrompus, on pèche et on résiste à Dieu, alors comment pourrait-on être dignes d’entrer dans le royaume de Dieu ? Le Seigneur Jésus a prophétisé que lorsqu’Il reviendrait dans les derniers jours, Il exprimerait des vérités et accomplirait l’œuvre du jugement pour purifier et transformer l’homme, afin que les gens puissent se débarrasser de leur corruption, être purifiés et entrer dans le royaume de Dieu. Son œuvre de jugement des derniers jours vise à purifier et sauver les gens. Voilà pourquoi Il a besoin d’accomplir cette œuvre dans la chair. Si l’Esprit de Dieu jugeait les gens, ils ne seraient ni purifiés ni sauvés. C’est parce que les gens sont mortels, faits de chair, et qu’on a tous été corrompus par Satan, de sorte qu’on est pleins de tempéraments sataniques, de souillure et de corruption. On ne pourrait pas s’approcher de l’Esprit de Dieu. Si l’Esprit nous jugeait directement, on serait juste anéantis à cause de notre rébellion et de notre résistance. Et si l’Esprit de Dieu parlait aux hommes, ce serait comme le tonnerre et les éclairs. Non seulement on ne comprendrait pas, mais ça nous terrifierait. Ce genre de jugement de l’humanité n’atteindrait pas les buts visés. » Puis il m’a donné un exemple : « Imagine un petit oiseau qui serait blessé et qu’on voudrait aider, mais qui aurait peur de nous et ne nous laisserait pas approcher, parce qu’il est complètement différent de nous, qu’il ne peut pas comprendre ce qu’on dit et qu’il ne comprend pas nos intentions. Mais si on se transformait en petits oiseaux, on pourrait s’approcher de lui et l’aider. Il n’aurait pas peur de nous et ne nous résisterait pas. De la même manière, afin de mieux nous sauver alors qu’on est des humains profondément corrompus, Dieu devient chair et prend l’apparence d’une personne ordinaire. Il exprime des vérités, expose notre rébellion et notre corruption, ainsi que notre nature pécheresse d’opposition à Lui. Il nous montre Son tempérament juste pour qu’on voie qu’Il est très réel et bien vivant. Alors il peut nous communiquer très clairement Sa volonté et Ses exigences, et les vérités qu’on doit pratiquer et dans lesquelles on doit entrer, nous montrer le chemin pour changer nos tempéraments et être purifiés. » Frère Wang a ensuite échangé sur autre chose : « Dans les derniers jours, le fait que Dieu accomplisse Son œuvre de jugement dans la chair permet de mieux révéler nos notions et notre rébellion. La première fois que Dieu S’est incarné et est venu œuvrer, les pharisiens savaient très bien que ce que le Seigneur Jésus prêchait était plein d’autorité et de puissance, mais ils voyaient qu’Il ne ressemblait pas à un grand homme, qu’Il était le fils d’un charpentier. Comme ce qu’Il disait ne s’accordait pas avec leurs notions et les fruits de leur imagination, au lieu de l’étudier, ils ont lutté contre Lui, L’ont condamné et ont empêché les autres de chercher l’œuvre de Dieu. Finalement, ils ont fait crucifier le Seigneur Jésus. Dans les derniers jours, Dieu S’est incarné de nouveau pour accomplir Son œuvre de jugement et, parce que la manière dont Il est venu ne s’accorde pas avec nos notions, on Le délimite par arrogance. Les membres du clergé du monde religieux agissent particulièrement comme des suppôts de Satan, répandant des rumeurs pour empêcher les croyants d’étudier l’œuvre de Dieu des derniers jours. Imagine : si Dieu ne S’était pas incarné pour accomplir cette œuvre, mais si Son Esprit était venu accomplir l’œuvre du jugement, qui oserait être aussi désinvolte envers Lui ? Ҫa aurait-il permis de révéler la corruption des gens ? Ainsi, seul Dieu dans la chair peut révéler notre rébellion, notre corruption et nos notions sur Dieu. Ceux qui aiment la vérité peuvent reconnaître leur corruption et l’essence de leur résistance à Dieu grâce à Son jugement et Ses révélations. Finalement, ils sont conquis et purifiés par Ses paroles. Ils gagnent le salut de Dieu et entrent dans une belle destination. Mais ceux qui s’accrochent à leurs notions et aux fruits de leur imagination, qui, au lieu d’accepter la vérité, luttent obstinément contre Dieu, seront pleinement révélés par Dieu en tant qu’ivraie. Non seulement ils ne seront pas sauvés, mais Dieu les condamnera et les damnera comme les pharisiens. Ainsi, le fait que Dieu incarné vienne accomplir Son œuvre de jugement dans les derniers jours est chargé de miséricorde et de salut pour l’homme, ainsi que de la sagesse de Dieu. »

L’échange de Frère Wang m’a beaucoup éclairé. J’ai pensé à l’ère de la Loi. Quand Yahvé est apparu et a parlé aux Israélites sur le mon Sinaï, ils ont tous entendu la voix de Dieu comme si c’était le tonnerre et ils ont été emplis de crainte. Ils ont dit à Moïse : « Parles-nous, toi, et nous écouterons ; mais que Dieu ne nous parle point, de peur que nous ne mourrions » (Exode 20:19). Dieu est saint et nous sommes des humains corrompus. On ne peut vraiment pas entrer directement en contact avec l’Esprit de Dieu. Je me suis aussi souvenu que la première fois que j’avais entendu dire que le Seigneur était revenu dans la chair, j’avais été rempli de notions et de résistance, et incroyablement arrogant. Sans examiner la question, j’avais supposé aveuglément que le Seigneur ne pouvait pas revenir dans la chair. J’avais bouclé l’Église, empêché les autres d’étudier ce chemin et essayé d’empêcher ma femme d’aller à des réunions. En quoi mes actions différaient-elles de celles des pharisiens quand ils ont résisté à Jésus ? J’avais été si arrogant et rebelle ! Si l’Esprit de Dieu avait accompli l’œuvre du jugement, Il m’aurait certainement anéanti. J’ai compris à ce moment-là que le fait que Dieu incarné accomplisse l’œuvre du jugement était vraiment le meilleur salut de Dieu pour l’homme.

Frère Wang a encore échangé avec moi plusieurs fois après ça et j’ai lu beaucoup de paroles de Dieu Tout-Puissant. Grâce à Ses paroles, j’ai appris les mystères des incarnations de Dieu, les mystères de Ses noms et des trois étapes d’œuvre, comment discerner le vrai Christ des faux, quels genres de personnes seront sauvés par Dieu, quels genres de personnes seront éliminés, et plus encore. Plus j’ai lu Ses paroles, mieux j’ai compris l’œuvre de Dieu et Sa volonté. Bien des choses que je n’avais jamais comprises sont devenues claires. Ҫa a été très nourrissant spirituellement pour moi. J’ai acquis la certitude, dans mon cœur, que Dieu Tout-Puissant était le chemin, la vérité et la vie, l’unique vrai Dieu. Seul Dieu peut exprimer la vérité et Il est la source éternelle de nourriture dont nous avons besoin dans nos vies. Dieu Tout-Puissant est le Seigneur revenu !

Autrefois, je m’en tenais au sens littéral de la Bible et je délimitais Dieu sur la base de mes notions et illusions. Au lieu d’étudier la nouvelle œuvre de Dieu, je rejetais avec entêtement le retour du Seigneur. J’ai failli devenir une vierge folle et manquer ma chance d’accueillir le retour du Seigneur. Si Dieu ne m’avait pas guidé et sauvé à temps, mes notions m’auraient perdu. C’est entièrement grâce à la miséricorde et au salut de Dieu que j’ai pu accueillir Son retour. Je suis très reconnaissant envers Dieu !

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Le mystère des noms de Dieu

Par Zhencheng, États-Unis « Bien que l’Éternel, Jésus et le Messie représentent tous L’Esprit de Dieu, ces noms ne désignent que les...

Enfin, j’ai trouvé une vraie Église

La foi de beaucoup de gens commence à faiblir parce que le Saint-Esprit n’œuvre pas dans leur Église et qu’ils ne peuvent pas obtenir la nourriture spirituelle dont ils ont besoin. Alors, comment pouvez-vous trouver une Église dans laquelle œuvre le Saint-Esprit ? Continuez à lire…

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp