Je ne poursuivrai pas mes études

13 octobre 2022

Je suis né dans une famille chrétienne. Mes parents sont tous deux agriculteurs. Notre famille gagne sa vie en cultivant des légumes et du riz. J’ai toujours été bon à l’école, donc mes parents m’ont beaucoup soutenu pendant mes études et ils avaient hâte de me voir réussir par la suite. Ils espéraient que je trouverais un bon poste et que cela améliorerait la vie misérable de la famille. À l’époque, comme nous étions pauvres, mes parents empruntaient souvent de l’argent pour financer mon éducation, mon grand-père économisait aussi de l’argent pour moi sur ses dépenses courantes, et ma sœur travaillait à mi-temps pour payer mes frais de scolarité. La famille entière mettait tous ses espoirs en moi pour que je la sorte de la pauvreté. Je voyais mes parents travailler dur chaque jour dans les champs, et je me disais qu’il était très difficile de vivre ainsi, j’ai donc décidé d’étudier sérieusement, de sortir du lot, pour que ma famille ne reste pas aussi pauvre. Pour réussir mes examens, je travaillais vraiment dur, et je me couchais souvent tard pour étudier. Puis mon vœu s’est réalisé et je suis allé à l’université. Ensuite, j’ai eu une nouvelle ambition : devenir professeur pour avoir un meilleur avenir.

Après ma licence, j’ai entamé un doctorat et fait de la recherche scientifique à l’université. À cette époque, mes parents m’appelaient souvent pour me rappeler : « Tu dois davantage prier Dieu et te concentrer sur tes études. » Mon père me demandait aussi souvent : « Y a-t-il une église sur ton campus ? Tu dois y aller. » Mais je préférais lire la Bible et prier Dieu chez moi, parce que je consacrais presque tout mon temps à la recherche, et que je n’avais pas le loisir de participer à des réunions. Dans le cadre de mes recherches, il y avait de nombreux débats académiques. Quand d’autres opposaient théories scientifiques et omnipotence et souveraineté de Dieu, en tant que chercheur, j’adoptais toujours, sans le vouloir, des points de vue scientifiques pour tout expliquer. Bientôt, mon cœur s’est de plus en plus éloigné de Dieu. Je me suis mis à moins prier et à moins lire la Bible et, intérieurement, j’ai commencé à me sentir épuisé et vide. Le week-end, j’allais parfois à la plage, dans des stations balnéaires ou des parcs avec mes collègues, pour me détendre, dans l’espoir d’oublier la pression de mon travail, mais, intérieurement, je me sentais vide, malgré tout, sans aucune paix ou joie véritables. Au Nouvel An, en 2020, j’ai prié Dieu et décidé de me rapprocher de Lui, et je Lui ai demandé de m’aider à changer de vie, parce que vivre dans cet état de vacuité était vraiment épuisant.

Peu après, j’ai rencontré une sœur sur Facebook, qui m’a invité à une réunion en ligne. Elle m’a alors dit quelque chose qui m’a véritablement ému. Elle m’a dit que lire les paroles de Dieu et établir de bonnes relations avec Dieu était essentiel. J’étais d’accord avec ce qu’elle disait. J’étais un chrétien, mais je consacrais tout mon temps à la recherche scientifique. Je ne participais jamais à des réunions pour vénérer Dieu, je priais peu et je lisais rarement la Bible. J’ai compris que je n’avais pas une relation normale avec Dieu et comme je voulais être proche de Dieu, j’ai accepté avec joie d’assister à cette réunion en ligne. En lisant les paroles de Dieu et en écoutant l’échange de mes frères et sœurs, j’ai compris que, dans les derniers jours, Dieu exprimait Ses paroles sous le nom de Dieu Tout-Puissant, qu’Il avait ouvert le rouleau pour nous, et qu’Il revenait cette fois pour accomplir l’œuvre du jugement et de la purification des gens, afin de sauver complètement l’humanité du péché. Après plusieurs réunions, j’ai été convaincu que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu. Cela m’a vraiment enthousiasmé, et j’ai accepté avec joie l’œuvre de Dieu des derniers jours. Au bout de deux mois, j’ai commencé à faire un devoir dans l’Église. En lisant davantage la parole de Dieu, j’ai peu a peu compris certaines vérités.

Un jour, j’ai lu un passage de la parole de Dieu Tout-Puissant qui est resté gravé dans ma mémoire. Ce passage des paroles de Dieu m’a beaucoup ému. Dieu Tout-Puissant dit : « La connaissance n’est-elle pas quelque chose que tout le monde considère comme une chose positive ? À tout le moins, les gens pensent que le mot “connaissance” a une connotation positive plutôt que négative. Alors, pourquoi disons-nous ici que Satan utilise la connaissance pour corrompre l’homme ? La théorie de l’évolution n’est-elle pas un aspect de la connaissance ? Les lois scientifiques de Newton ne font-elles pas partie de la connaissance ? L’attraction gravitationnelle de la terre fait aussi partie de la connaissance, n’est-ce pas ? (Oui.) Alors, pourquoi la connaissance est-elle rangée avec ce que Satan utilise pour corrompre l’humanité ? Que pensez-vous de cela ? La connaissance contient-elle seulement une once de vérité ? (Non.) Alors, quelle est l’essence de la connaissance ? Sur quoi se fonde l’apprentissage de toute la connaissance que l’homme acquiert ? Est-il fondé sur la théorie de l’évolution ? La connaissance que l’homme a acquise par l’exploration et l’accumulation n’est-elle pas fondée sur l’athéisme ? Est-ce qu’une partie de cette connaissance est reliée à Dieu ? Est-elle reliée à l’adoration de Dieu ? Est-elle reliée à la vérité ? (Non.) Alors, comment Satan utilise-t-il la connaissance pour corrompre l’homme ? Je viens de dire que cette connaissance n’est aucunement liée à l’adoration de Dieu ou à la vérité. Certains hommes la considèrent ainsi : “La connaissance n’a peut-être rien à voir avec la vérité, mais elle ne corrompt quand même pas les hommes.” Qu’en pensez-vous ? La connaissance t’a-t-elle enseigné que le bonheur d’une personne doit être créé de ses propres mains ? La connaissance t’a-t-elle enseigné que le sort de l’homme était dans ses propres mains ? (Oui.) Qu’est-ce que ce genre de discours ? (C’est un discours diabolique.) Absolument ! C’est un discours diabolique ! La connaissance est un sujet compliqué à aborder. Tu peux dire simplement qu’un champ de connaissance n’est rien de plus que de la connaissance. Le fondement de l’apprentissage de ce champ de connaissance est le fait de ne pas adorer Dieu et de ne pas comprendre que Dieu a créé toutes choses. Quand les hommes étudient ce type de connaissance, ils ne voient pas que Dieu est souverain de toutes choses ; ils ne voient pas que Dieu est responsable de toutes choses et de leur gestion. Au lieu de cela, tout ce qu’ils font, c’est de rechercher et d’explorer ce domaine de la connaissance et de rechercher des réponses qui reposent sur la connaissance. Toutefois, n’est-il pas vrai que, si les hommes ne croient pas en Dieu et, au lieu de cela, ne poursuivent que la recherche, ils ne trouveront jamais les vraies réponses ? Tout ce que cette connaissance peut te donner, c’est un moyen de subsistance, un emploi, un revenu afin que tu ne sois pas affamé, mais elle ne te fera jamais adorer Dieu et elle ne te gardera jamais loin du mal. Plus les gens étudieront la connaissance, plus ils auront le désir de se rebeller contre Dieu, de faire de Dieu l’objet de leurs études, de tenter Dieu et de résister à Dieu » (« Dieu Lui-même, l’Unique V », dans La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles de Dieu m’ont transpercé le cœur. J’ai pensé que j’avais vu le jour dans une famille chrétienne, que je croyais en Dieu depuis l’enfance, et que même si j’avais étudié les sciences et poursuivi des recherches, je ne l’avais fait que dans le but d’obtenir un bon poste, pour pouvoir ensuite changer de vie et sortir du lot. Je ne m’étais jamais demandé si je reniais Dieu ou si je Lui résistais. Grâce aux révélations de cette parole de Dieu, j’ai compris que ma réflexion était erronée. La science et la connaissance ne sont pas la vérité, ce ne sont pas des choses positives. Les théories comme l’athéisme, le matérialisme et l’évolution, toutes ces choses qui renient Dieu, sont issues de Satan. Satan se sert de la connaissance scientifique pour corrompre les gens, pour éloigner leur cœur de Dieu et les amener à renier l’existence de Dieu. Cette connaissance scientifique, je l’étudiais chaque jour, mais elle ne pouvait que me détourner du droit chemin, de Dieu, et elle ne me permettrait jamais de gagner la vérité. Quand je faisais des recherches, mes pensées étaient pleines de points de vue athéistes et de toutes sortes de théories, comme les lois de Newton, la gravité, et ainsi de suite. Comment décrire tout ça ? C’étaient ces théories qui me corrompaient, tels des poisons. Chaque jour, je me servais de ces lois et de ces formules pour calculer et étudier ce qui se passait dans l’univers. Et plus j’étudiais, plus je me disais que tout pouvait être expliqué par des principes scientifiques. Inconsciemment, j’avais commencé à renier la création et la souveraineté de Dieu, et mon cœur s’était aussi de plus en plus éloigné de Dieu. Si je continuais à étudier ainsi, ces théories allaient continuer à me corrompre, et j’allais sans cesse vivre sous la domination de Satan et résister à Dieu. Quand j’ai compris que la connaissance scientifique m’empoisonnait, il m’est venu à l’esprit que je devais renoncer à la recherche scientifique, mais j’ai eu peur de ce que l’avenir me réserverait si je le faisais vraiment. Une bataille a fait rage dans mon cœur : devais-je poursuivre mes recherches, ou renoncer et faire autre chose ? J’ai songé à tout ce que j’avais fait pour échapper à la pauvreté. J’avais consacré beaucoup de temps et d’énergie à la poursuite du statut et d’un avenir radieux, mais je n’avais jamais connu le vrai bonheur. Par contre, je m’étais souvent senti vide et tourmenté. Ce n’était pas la vie que je voulais avoir. Depuis que j’avais accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, j’avais lu la parole de Dieu et accompli le devoir d’un être créé, et ma vie avait beaucoup changé. Plus je lisais les paroles de Dieu Tout-Puissant, plus j’éprouvais un soulagement spirituel. Ma relation avec Dieu était aussi devenue plus étroite, et je me sentais plus en paix et en sécurité, ce que je n’avais jamais ressenti auparavant. En lisant la parole de Dieu, j’ai également compris que c’était Satan qui m’avait corrompu aussi profondément, et j’ai appris que la poursuite de la vérité et de la vie était le plus essentiel. En y réfléchissant, j’ai décidé de consacrer plus de temps à la poursuite de la vérité et à l’accomplissement de mon devoir.

Ensuite, j’ai prêché l’Évangile à mes parents, mes frères et mes sœurs. Je leur ai dit que le Seigneur Jésus était revenu pour accomplir l’œuvre du jugement dans les derniers jours, et que Dieu Tout-Puissant avait exprimé de nombreuses vérités pour nous purifier et nous sauver de la servitude du péché. J’ai aussi dit à mes parents : « J’ai accepté la nouvelle œuvre de Dieu, j’en suis venu à comprendre bon nombre des paroles de Dieu, et j’ai trouvé la voie pour être purifié et sauvé, mais il reste tant de croyants qui n’ont pas appris la bonne nouvelle du retour du Seigneur. Je veux leur prêcher l’Évangile. » J’ai ajouté que mon grand-père avait prêché l’Évangile du Seigneur Jésus dans divers villages, que je voulais suivre son exemple, et consacrer davantage de temps et d’énergie à prêcher l’Évangile du Règne de Dieu à plus de gens. Je croyais que mes parents allaient certainement me soutenir, et j’ai été surpris quand ma mère s’est mise à pleurer. La voir pleurer m’a rendu triste, moi aussi. Il était douloureux de penser à tout l’argent que mes parents avaient dépensé pour que je puisse aller à l’école. Ils avaient espéré que je pourrais trouver un bon poste et m’occuper d’eux et de la famille, plus tard. Si je passais mon temps à prêcher l’Évangile, mes parents auraient fait toutes ces dépenses pour moi en pure perte, ils devaient donc se sentir très tristes. Comprenant ça, je me suis mis à pleurer, moi aussi. Je ne voulais pas rendre mes parents tristes, mais je voulais aussi faire mon devoir et prêcher l’Évangile. Alors, j’ai prié Dieu et je Lui ai demandé de me donner davantage de foi pour que je puisse rester ferme dans mon témoignage. À cet instant, j’ai pensé à ce passage des paroles de Dieu Tout-Puissant : « Dieu a créé ce monde et y a amené l’homme, un être humain à qui Il a donné la vie. Ensuite, l’homme a eu des parents et une famille, et n’a plus été seul. Depuis que l’homme a jeté son regard pour la première fois sur ce monde matériel, il a été destiné à exister dans l’ordination de Dieu. Le souffle de vie de Dieu soutient chaque être vivant tout au long de sa croissance et jusqu’à l’âge adulte. Pendant ce processus, personne ne réalise que l’homme grandit sous les soins de Dieu, mais au contraire, les gens croient que l’homme le fait sous les soins bienveillants de ses parents, et que c’est son propre instinct de vie qui régit sa croissance. C’est parce que l’homme ne sait pas qui lui a donné la vie ni d’où elle est venue, et encore moins comment l’instinct de la vie crée des miracles. Il sait seulement que la nourriture est la base sur laquelle sa vie continue, que la persévérance est la source de son existence et que les croyances de son esprit sont le capital dont dépend sa survie. L’homme est complètement inconscient de la grâce et de la provision qui viennent de Dieu, et c’est ainsi qu’il gaspille, en vain, la vie que Dieu lui a accordée… Pas un seul homme de cette humanité que Dieu entoure de soins jour et nuit ne prend l’initiative de L’adorer. Dieu continue seulement d’œuvrer en l’homme – duquel Il n’attend rien – comme Il l’a prévu. Il le fait dans l’espoir, qu’un jour, l’homme s’éveillera de son rêve et comprendra soudain la valeur et le sens de la vie, le prix que Dieu a payé pour tout ce qu’Il lui a donné et l’ardente sollicitude avec laquelle Dieu attend que l’homme retourne à Lui » (« Dieu est la source de la vie de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair). Cette parole de Dieu m’a fait comprendre que Dieu m’avait donné la vie, et que mes parents et la famille dans laquelle j’étais né étaient arrangés par Dieu. Que mes parents aient tant fait pour moi était également un arrangement de Dieu. J’avais toujours pensé que c’étaient mes parents qui avaient fait tout ça pour moi, et j’avais cru que je devais vivre pour satisfaire les désirs de mes parents et mes propres idéaux, que je devais m’efforcer de poursuivre le prestige et le statut. Mais la parole de Dieu m’a fait comprendre que ce n’étaient pas mes parents qui avaient guidé ma vie. Ce que je faisais à un moment donné ou le rôle que je jouais dans ma vie, tout cela était arrangé par Dieu. J’avais voulu changer mon destin en acquérant la connaissance, pour que ma famille devienne prospère. À l’époque, je ne savais rien de l’omnipotence et de la souveraineté de Dieu. À présent, j’avais accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et, en lisant la parole de Dieu, j’en étais venu à comprendre que la destinée des gens était ordonnée par Dieu. Le genre de vie que mes parents et ma famille auraient à l’avenir, le sort favorable qu’ils connaîtraient ou non, étaient également entre les mains de Dieu, c’étaient les arrangements de Dieu, et je n’y pouvais rien. Les gens doivent accepter la souveraineté de Dieu et obéir aux orchestrations et aux arrangements de Dieu. Après avoir compris ça, même si j’avais vu mes parents pleurer à cause de moi, je me suis senti bien plus calme. En même temps, j’ai également compris que venir devant Dieu, faire son devoir d’être créé, prêcher l’Évangile et témoigner pour Dieu, c’était vivre la vie la plus significative et la plus précieuse que l’on pouvait vivre. Même si, désormais, mes parents ne me comprenaient plus, je ne pouvais pas renoncer à mon devoir aussi facilement. Quoi qu’il advienne, je voulais tout confier à Dieu et me fier à Lui pour aller de l’avant.

Alors j’ai décidé de suivre Dieu, d’accomplir mon devoir de tout mon cœur, et d’arrêter mes études. D’abord, j’ai annoncé ma décision par courriel à mon professeur. Il a été très surpris et m’a demandé : « Pourquoi prends-tu cette décision ? Est-ce une question d’argent ? » Il m’a également dit que l’université avait un programme de financement, que ça arrivait très rarement et qu’il voulait m’aider. Il a ajouté qu’il voulait me voir pour en discuter, mais ma décision était déjà prise, alors je ne suis pas allé le voir et je ne l’ai pas rappelé. Ce professeur m’a envoyé une nouvelle lettre. Il voulait connaître la raison de mon choix. En regardant sa lettre, j’ai hésité, mais, en fin de compte, je n’ai pas répondu. J’ai pensé à ce passage des paroles de Dieu Tout-Puissant : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme nées des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job est venu des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape de travail que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille. […] Quand Dieu et Satan se battent dans le domaine spirituel, comment dois-tu satisfaire Dieu et comment dois-tu tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur ? Tu devrais savoir que tout ce qui t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes témoignage » (« Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). Cette parole de Dieu m’a fait comprendre qu’il s’agissait là des tentations de Satan. Quand j’avais décidé de suivre Dieu et de faire mon devoir, Satan savait que j’avais encore le désir de poursuivre l’argent, le prestige et la fortune, il les avait donc utilisés pour me tromper et essayer de me faire renoncer à mon devoir. J’ai songé à la tentation de Job, quand sa femme avait essayé de lui faire renier le nom de Dieu. En apparence, c’étaient des gens qui parlaient à Job, mais en fait, c’était Satan qui luttait contre Dieu. Puis j’ai pensé qu’en apparence, mon professeur avait essayé de m’empêcher de partir et m’avait présenté un projet, mais c’étaient en fait les pièges de Satan qui se cachaient derrière tout ça. Dieu voulait me remettre sur le droit chemin dans la vie. Satan me tentait par tous les moyens pour que je me rebelle contre Dieu, mais je ne pouvais pas me laisser abuser. Je devais me fier à Dieu pour faire l’expérience de cet environnement. Alors j’ai prié Dieu : « Ô Dieu ! S’il Te plaît, donne-moi de la foi et élimine mes désirs erronés. En ce moment critique, je veux témoigner pour Toi. » Après avoir prié ainsi, je me suis senti en parfaite sécurité. Deux jours plus tard, j’ai envoyé un SMS à mon professeur pour lui dire que mon choix était définitif et que je ne pouvais pas poursuivre mes recherches. Après avoir envoyé ce message, j’ai éprouvé un immense soulagement, et je me suis senti très détendu. Ensuite, j’ai cessé de réfléchir à tout ça. Je n’ai plus pensé qu’à prêcher l’Évangile avec mes frères et sœurs et à bien faire mon devoir.

Au bout de quelques mois, j’ai dit à mes parents que je n’allais pas reprendre mes études, que l’œuvre de Dieu était sur le point de se conclure, et qu’il fallait donc que je me hâte de diffuser l’Évangile, pour que davantage de gens puissent accepter le salut de Dieu. Ils n’ont pas compris, mais quand ils ont vu que j’avais pris la décision de croire en Dieu et de faire mon devoir, ils n’ont quasiment rien ajouté. Tout en accomplissant mon devoir, j’ai compris peu à peu qu’en faisant notre devoir, nous pouvons gagner davantage de vérité, et que la vérité est la chose la plus précieuse dans la vie. Quand j’ai acquis cette compréhension, j’ai été plus disposé à faire mon devoir, je me suis de moins en moins inquiété au sujet de ma famille et de mon avenir, et j’ai appris à tout remettre entre les mains de Dieu et à laisser Dieu orchestrer et arranger les choses. Maintenant, je ne pense qu’à prêcher l’Évangile de Dieu des derniers jours à davantage de gens, pour que ceux qui vivent sous la domination de Satan et qui sont bernés et blessés par Satan puissent entendre la voix de Dieu, revenir à Dieu et gagner le salut de Dieu dans les derniers jours.

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Après les mensonges

Par Chen Shi, Chine Dieu Tout-Puissant dit : « Vous devez savoir que Dieu aime ceux qui sont honnêtes. En substance, Dieu est fidèle, et...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp