« Incarcérée » par mon propre père

8 janvier 2023

Par Keanna, Ukraine

En été 2020. À l’époque, ma sœur Albina et moi sommes tombées sur une vidéo de l’Église de Dieu Tout-Puissant intitulée « Se réveiller en plein rêve ». Dans cette vidéo, il était dit que le Seigneur Jésus était déjà revenu. Cela a suscité notre curiosité. Nous avons donc téléchargé l’application l’Église de Dieu Tout-Puissant, et nous sommes entrées en contact avec des frères et sœurs de l’Église. Ils nous ont témoigné que Dieu Tout-Puissant avait exprimé de nombreuses vérités, accomplissait l’œuvre du jugement et avait déjà formé un groupe de vainqueurs. J’étais vraiment excitée et j’ai continué à lire beaucoup de paroles de Dieu Tout-Puissant. J’ai vu que Ses paroles étaient chargées d’autorité et de pouvoir et qu’elles étaient entièrement la vérité, et je me suis rendu compte qu’une personne ordinaire ne pouvait exprimer de telles paroles, que c’était la voix de Dieu. Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu ! Ma sœur et moi nous sommes senties très inspirées et avons accepté avec joie l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours. Nous nous sommes souvent réunies en ligne avec des frères et sœurs pour échanger sur les paroles de Dieu.

Mais à notre grande surprise, lorsque notre père nous a vues assister à des réunions en ligne de l’Église de Dieu Tout-Puissant au lieu de prier devant les icônes orthodoxes, il a dit que nous vénérions un Dieu différent et trahissions le Seigneur Jésus. Qu’il avait tort de le dire. En lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai appris que Dieu Tout-Puissant et le Seigneur Jésus étaient le même Dieu, le même Esprit. Ils représentent Dieu accomplissant une œuvre différente à des époques différentes. À l’ère de la Grâce, Dieu a pris le nom de Jésus pour accomplir l’œuvre de la rédemption. Maintenant, dans les derniers jours, Dieu S’est incarné et a pris un nouveau nom pour accomplir l’œuvre du jugement et de la purification. Dieu Tout-Puissant est le nouveau nom qu’a pris le Seigneur Jésus à Son retour. Je ne trahissais pas le Seigneur Jésus en croyant en Dieu Tout-Puissant, j’accueillais le retour du Seigneur et je suivais les pas de Dieu. Mais mon père n’avait pas lu les paroles de Dieu Tout-Puissant, ne reconnaissait pas l’œuvre de Dieu et ne savait donc pas que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu. J’ai essayé de lui expliquer, mais il ne m’a même pas laissé la possibilité de parler et s’en est tenu à son point de vue, allant même jusqu’à me réprimander. Il m’a dit que s’il nous surprenait à lire de nouveau les paroles de Dieu Tout-Puissant, il nous battrait, et que même s’il devait nous battre à mort et être envoyé en prison, il le ferait pour nous empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant. J’ai été choquée d’entendre mon père dire ces choses. Je n’aurais jamais imaginé qu’il puisse cracher un tel vitriol juste pour nous empêcher de croire. Ce jour-là, il nous a chassées de la maison et nous avons été obligées de rester assises dehors pendant plusieurs heures, en pyjama. Je me suis sentie vraiment bouleversée à ce moment-là et j’ai prié Dieu : « Ô mon Dieu, je me sens un peu faible, mais je sais que je dois être forte et endurer tout cela. Mon père aura beau m’en empêcher, je continuerai à croire en Toi. Donne-moi la foi et la force. » Juste à ce moment-là, je me suis souvenue d’un passage des paroles de Dieu : « Tu dois posséder Mon courage en toi et tu dois avoir des principes quand il s’agit de faire face à des membres de la famille qui ne croient pas. Pour moi, cependant, de plus, tu ne dois pas céder à aucune des forces obscures. Fie-toi à Ma sagesse pour marcher sur la voie parfaite ; ne laisse aucune des conspirations de Satan s’établir. Mets tous tes efforts à M’apporter ton cœur et Je te réconforterai, te donnerai la paix et le bonheur » (« Déclarations de Christ au commencement », chap. 10, dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Ces paroles de Dieu ont réchauffé mon cœur et m’ont aidée à me ressaisir. Grâce aux paroles de Dieu, j’ai compris que mon père avait beau m’entraver, il était toujours entre les mains de Dieu et je ne devais donc pas le craindre. Je devais prier Dieu de me donner du courage et de la sagesse pour que je puisse traverser cette épreuve. Après cela, même si mon père me passait souvent un savon, m’interdisait d’entrer en contact avec des frères et sœurs et vérifiait souvent mon téléphone, je faisais quand même de mon mieux pour échapper à sa surveillance et je me cachais souvent dans la salle de bains, dans la douche, dans la cave ou dans le jardin pour pouvoir discuter avec des frères et sœurs.

Peu de temps après, nous avons commencé à nous former à l’abreuvement des nouveaux arrivants et avons secrètement assumé des devoirs, mais les nouveaux arrivants qui avaient besoin d’être abreuvés étaient de plus en plus nombreux, et j’ai fini par échanger et me réunir avec eux dans ma chambre tous les jours. Cela a fait que mon père m’a soupçonnée de me réunir à nouveau et a donc intensifié sa surveillance. Non seulement il vérifiait mon téléphone, mais quand j’étais seule dans ma chambre, il s’y glissait discrètement pour voir ce que je faisais. Il a aussi installé des caméras de surveillance dans la maison et a même fait en sorte que mon petit frère me surveille en échange de cadeaux. Parfois, je n’avais pas d’autre choix que de supprimer tout ce qui concernait l’Église et mon devoir sur mon téléphone, et de quitter temporairement la conversation du groupe de réunion. Mais mon père a fini par me surprendre en train de pratiquer ma foi. Ce jour-là, il avait encore bu, il s’est mis à me réprimander et il a même dit des choses blasphématoires sur Dieu. Je n’en pouvais plus, et je lui ai donc dit : « Je crois au vrai Dieu, le Seigneur Jésus revenu. Dieu Tout-Puissant a exprimé de nombreuses vérités pour sauver l’humanité et nous libérer du péché et des catastrophes. C’est ma seule chance d’atteindre le salut, donc je dois pratiquer ma foi. Si tu continues à essayer de m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant, je n’aurai pas d’autre choix que de partir d’ici et de trouver un autre endroit où vivre. » Il n’a rien dit, et pendant un moment après cela, il n’a presque rien dit sur ma foi et a cessé d’essayer de me réprimer. J’ai pensé que tout cela était passé, et je n’aurais jamais imaginé que tout cela n’était que le calme avant la tempête. Un jour, alors que je commençais une réunion, ma sœur est arrivée en courant et m’a dit que notre père avait demandé à voir mon téléphone, mais je ne le lui ai pas donné, sachant qu’il risquait de le casser. Le téléphone était le seul moyen pour moi de me connecter avec l’Église, et le seul moyen que j’avais de lire les paroles de Dieu Tout-Puissant. Alors, j’ai rapidement contacté une sœur de l’Église pour lui expliquer la situation de ma famille et je lui ai confié les nouveaux venus que j’abreuvais. Après cela, j’ai caché mon téléphone.

Ce jour-là, mon père a invité mon oncle et lui a demandé de nous empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant. Je n’avais aucune idée des méthodes qu’ils utiliseraient pour nous réprimer. Puis certaines paroles de Dieu me sont venues à l’esprit : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme nées des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job est venu des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape du travail que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille » (« Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « Quand Dieu accomplit Son œuvre, quand Dieu prend soin d’une personne et protège une personne, et quand Il favorise et approuve cette personne, Satan n’est pas loin derrière, et il essaie de duper cette personne et de lui nuire. Si Dieu veut gagner cette personne, Satan fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire obstacle à Dieu, utilisant divers mauvais subterfuges pour tenter, perturber et altérer l’œuvre de Dieu, afin d’atteindre son objectif caché. Quel est cet objectif ? Il ne veut pas que Dieu gagne qui que ce soit ; il veut prendre possession de ceux que Dieu souhaite gagner, il veut les contrôler, les prendre en charge afin qu’ils l’adorent, afin qu’ils se joignent à lui pour commettre le mal et résister à Dieu. N’est-ce pas là le motif sinistre de Satan ? […] En guerroyant contre Dieu et Le suivant partout, Satan a comme objectif de démolir toute l’œuvre que Dieu veut faire, d’occuper et de contrôler ceux que Dieu veut gagner, d’anéantir ceux que Dieu veut gagner. S’ils ne sont pas anéantis, alors ils deviennent la possession de Satan qui les utilise comme il le veut. Tel est son objectif » (« Dieu Lui-même, l’Unique IV », dans La Parole, vol. 2, « Sur la connaissance de Dieu »). Grâce à ces paroles de Dieu, je me suis rendu compte que la répression de ma foi par ma famille, c’était l’épreuve et la perturbation de Satan. Satan ne voulait pas que je suive Dieu et qu’Il me sauve, il se servait donc de ma famille pour m’attaquer et me forcer à renier et trahir Dieu. C’était le complot traître de Satan. J’ai pensé à la façon dont Job avait été attaqué par Satan lorsqu’il avait été mis à l’épreuve. Tous ses biens avaient été détruits, ses enfants étaient morts et tout son corps avait éclaté en furoncles. Malgré ces immenses souffrances, Job avait encore été capable de témoigner de Dieu et d’humilier Satan. Je savais que je devais imiter Job : mon père et mon oncle auraient beau me réprimer et m’entraver, je devais persister dans ma foi en Dieu Tout-Puissant, tenir bon et humilier Satan.

Dès qu’il est entré dans notre chambre, il s’est mis à nous exhorter à renoncer à notre foi. Il nous a dit : « Vous avez abandonné le Seigneur Jésus et vous n’allez pas à l’église, c’est une trahison envers le Seigneur ! » J’ai répondu : « Dieu Tout-Puissant et le Seigneur Jésus sont un seul et même Dieu. Dieu Tout-Puissant a exprimé des millions de paroles et a révélé d’innombrables vérités et mystères, comme le mystère du plan de gestion de six mille ans de Dieu, la vérité sur les trois étapes de Son œuvre, ainsi que les mystères des noms de Dieu. Il a également révélé la racine des péchés de l’humanité et la réalité de notre corruption par Satan, et nous a montré la voie du salut. Beaucoup de gens partout dans le monde reconnaissent les paroles de Dieu Tout-Puissant comme la vérité et la voix de Dieu, et ont accueilli le retour du Seigneur. Alors, comment peux-tu dire que nous trahissons le Seigneur en croyant en Dieu Tout-Puissant ? Lorsque le Seigneur Jésus est venu accomplir Son œuvre, nombreux ont été ceux qui ont quitté le temple pour Le suivre : dirais-tu qu’ils ont trahi l’Éternel Dieu ? Seuls ceux qui n’entendent pas la voix de Dieu et suivent le Seigneur lorsque les gens témoignent de Son retour trahissent vraiment le Seigneur. » En entendant cela, mon oncle a été furieux. Il s’est écrié : « Regardez-la ! Elle n’a pas prêté la moindre attention à ce que j’ai dit et a même essayé de me faire la leçon à la place. Elle fait du prosélytisme et essaie de me faire entrer dans l’Église ! » Ensuite, la femme de mon oncle a essayé de me convaincre. D’un ton moqueur et railleur, elle m’a suggéré de me marier comme les autres femmes et de poursuivre une vie familiale et professionnelle stable, au lieu de passer tout mon temps à pratiquer la foi et à faire du prosélytisme. J’ai répliqué : « Depuis que je suis croyante, j’ai lu beaucoup de paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai acquis des connaissances sur de nombreux sujets, j’ai appris le sens de la vie et ce qu’il y a de plus significatif à poursuivre dans la vie. Ces temps-ci, alors que les pandémies, les guerres et les famines s’intensifient, la jouissance et les loisirs charnels peuvent-ils vraiment garantir notre sécurité ou nous protéger de ces calamités ? Ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, en atteignant la vérité et en rejetant le péché que nous pouvons obtenir la protection de Dieu contre les calamités et entrer dans Son royaume. C’est la seule voie vers le salut. » Ils n’ont pas dit un mot. Constatant ma position inflexible, ils ont appelé mon grand-père et un autre oncle pour qu’ils se liguent contre moi. J’ai pensé à la façon dont les frères et sœurs chinois étaient capables de rester forts face aux persécutions et au danger. Je voulais témoigner pour Dieu et humilier Satan comme eux, et j’ai donc prié Dieu : « Ô Dieu ! Je ne sais pas ce que mon grand-père et les autres vont me dire ou me faire à l’avenir, s’il Te plaît, remplis-moi de foi et de force. » Dès que mon grand-père est arrivé, il a commencé à me réprimander ainsi que ma sœur et a même brandi sa ceinture de manière menaçante en disant : « Si vous ne renoncez pas toutes les deux à votre foi en Dieu Tout-Puissant, vous ne serez plus mes petites-filles ! » En entendant cela, je me suis dit que je ne renoncerais jamais à ma foi en Dieu Tout-Puissant, même si toute ma famille m’abandonnait. Le Seigneur Jésus a dit : « Quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 10:33). Ce n’est pas effrayant d’être abandonné par les gens car on peut toujours vivre sans ses semblables, mais si nous sommes abandonnés par Dieu, alors tout est fini. Donc, quelle que soit la manière dont ils m’entravaient, je ne renierais pas Dieu. J’ai dit avec fermeté : « J’ai reconnu Dieu Tout-Puissant comme le vrai Dieu. Quoi que tu dises, je ne renoncerai jamais à ma foi en Dieu Tout-Puissant. » Ma sœur aussi a dit qu’elle n’abandonnerait pas sa foi en Dieu Tout-Puissant. Tout le monde a été choqué par ce que nous avons dit. Mon oncle a été furieux, il a saisi mon téléphone et m’a cuisinée : « Qui appelles-tu sur ce téléphone tous les jours ? Qui sont-ils ? Comment s’appellent-ils ? Donne-moi leurs numéros de téléphone ! Je vais les dénoncer à la police ! » Il m’a ensuite demandé de déverrouiller mon téléphone. Comme je ne répondais pas, sa colère n’a fait que croître et il m’a dit : « On dirait que tu es une cause perdue, tu ne veux rien écouter de ce qu’on dit. Il faut qu’on t’envoie chez un psychiatre pour un traitement. » À leurs yeux, la foi n’était qu’une sorte de conviction religieuse, et ils pensaient que les gens qui faisaient des sacrifices et se dépensaient pour Dieu étaient anormaux. Après cela, d’autres membres de la famille se sont relayés pour me tancer et me réprimander, mais ma sœur et moi n’avons pas faibli et n’avons même pas répliqué. Finalement, ils en ont eu assez de nous et sont rentrés chez eux.

Ils ne se sont pas arrêtés là. Deux jours après, mon père nous a montré plusieurs vidéos discréditant l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je les ai trouvées extrêmement offensantes, parce que je savais qu’elles étaient mensongères et calomniaient l’Église. Je ne croyais peut-être pas en Dieu Tout-Puissant depuis longtemps, mais j’avais lu Ses paroles et compris une partie de la vérité. Je connaissais la voie à suivre pour être libéré du péché et être purifié, et je savais quelles choses étaient les plus importantes à poursuivre dans la vie. J’avais commencé à m’entraîner à voir les choses en me basant sur les paroles de Dieu et j’avais acquis un certain discernement du bien et du mal. J’avais déjà fait des progrès dans certains domaines et ma foi en Dieu Tout-Puissant m’avait beaucoup apporté. J’éprouvais un sentiment de paix intérieure et d’épanouissement, et j’étais convaincue que c’était le vrai chemin, le chemin sur lequel Dieu nous guidait. J’ai donc dit à mon père : « Tu n’as pas enquêté sur l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et tu crois toutes ces rumeurs et idées fausses sur Internet. Ce sont les mensonges du diable. Moi, je crois au vrai Dieu. […] » Mais après que j’ai dit cela, mon père est immédiatement intervenu et a recommencé à me réprimander. Plus tard, mon oncle est revenu et a commencé à me mettre la pression en disant : « Keanna, tu es de notre famille et nous t’aimons tous beaucoup. Nous faisons cela pour ton bien. Tu nous remercieras plus tard. Quitte cette Église dès que possible. » Ses paroles m’ont rappelé la façon dont Satan avait utilisé la femme de Job pour l’attaquer. La femme de Job lui avait dit : « Tu demeures ferme dans ton intégrité ! Maudis Dieu, et meurs ! » (Job 2:9). Mais Job ne l’avait pas écoutée, il l’avait plutôt réprimandée pour avoir parlé « comme parle une femme insensée ». Maintenant, j’étais moi aussi contrainte et entravée par mes proches. Ils disaient qu’ils le faisaient pour mon bien, mais en réalité c’était pour me forcer à abandonner Dieu Tout-Puissant. J’en avais assez de leurs mensonges et de leurs tromperies, alors je suis restée calme et je les ai ignorés. Il y avait tellement de choses que je voulais leur dire, mais je savais qu’ils ne m’écouteraient pas. Voyant que je ne cédais pas à leurs demandes, mon père a pris sa ceinture et m’a fouettée plusieurs fois au visage et aux mains, si bien que j’ai ressenti une douleur lancinante dans les mains et que des larmes ont coulé sur mon visage. En fin de compte, ils ont confisqué mon téléphone et celui de ma sœur et nous n’avons plus eu la possibilité d’entrer en contact avec l’Église. Après cela, mon père a continué à nous surveiller et nous a interdit de lire les paroles de Dieu. Il me suivait partout où j’allais, si bien que je ne pouvais pas être seule, et il observait même mes expressions. S’il avait l’impression que quelque chose me passait par la tête, il me criait : « Ne t’avise même pas de penser à ce Dieu auquel tu crois ! » Je me suis rappelé ces paroles de Dieu Tout-Puissant : « Les croyants et les incroyants ne sont pas compatibles, mais plutôt opposés les uns aux autres » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « Les gens qui ne croient pas au Dieu incarné sont démoniaques et, de plus, seront détruits. […] Qui est Satan, qui sont des démons et qui sont les ennemis de Dieu, sinon des résistants qui ne croient pas en Dieu ? » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Dieu exposait la substance des incroyants. J’avais l’habitude de penser que personne n’était plus proche que la famille, mais après avoir été opprimée et entravée maintes fois par mes proches et avoir comparé cela aux paroles de Dieu, j’ai enfin vu leur vrai visage. Malgré leur croyance au Seigneur, ils n’avaient pas le moindre désir de chercher, face à quelque chose d’aussi incroyable que le retour du Seigneur. Ils n’écoutaient pas la voix de Dieu et n’accueillaient pas le Seigneur, et ils recouraient même à tous les moyens nécessaires pour nous empêcher d’accepter Dieu Tout-Puissant, en Le jugeant et en Le condamnant de toutes sortes de façons. C’étaient des gens qui haïssaient Dieu et Lui résistaient. Comme ils étaient les ennemis de Dieu, ils étaient aussi mes ennemis. Je n’étais pas comme eux.

Bien que j’aie acquis un certain discernement de ma famille, elle me surveillait constamment, je ne pouvais pas assister aux réunions et je ne pouvais même pas parler de questions spirituelles en privé avec ma sœur, alors, avec le temps, j’ai commencé à me sentir faible. À ce moment-là, j’ai pensé à un passage de la parole de Dieu. « Ne te décourage pas, ne sois pas faible, et Je rendrai les choses claires pour toi. La route vers le royaume n’est pas si lisse ; rien n’est si simple ! Tu veux que les bénédictions viennent à toi facilement, n’est-ce pas ? Aujourd’hui, tout le monde aura des épreuves amères à affronter. Sans de telles épreuves, le cœur aimant que vous avez pour Moi ne deviendra pas plus fort et vous n’aurez pas un amour vrai pour Moi. Même si ces épreuves sont constituées simplement de circonstances mineures, tout le monde doit passer à travers ; c’est juste que la difficulté des épreuves variera d’une personne à une autre. Les épreuves sont une bénédiction de Ma part, et combien d’entre vous viennent souvent devant Moi quémander à genoux Mes bénédictions ? Enfants stupides ! Vous pensez toujours que quelques paroles propices comptent comme Ma bénédiction, mais vous ne reconnaissez pas que l’amertume est l’une de Mes bénédictions. Ceux qui partagent Mon amertume partageront certainement Ma douceur. C’est Ma promesse et Ma bénédiction pour vous » (« Déclarations de Christ au commencement », chap. 41, dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Ces paroles de Dieu m’ont remplie de chaleur et j’ai senti qu’Il était tout près de moi. Dieu a compris ce que je pensais et traversais, et Il a utilisé Ses paroles pour me réconforter et m’encourager. Je savais que s’il était si difficile d’entrer dans le royaume des cieux et que le vrai chemin était constamment persécuté et rejeté, c’était parce que Satan règne sur ce monde, ne permet pas à Dieu de venir ici exprimer la vérité et sauver l’humanité, et encore moins permet-il aux gens de suivre Dieu et de croire en Lui. Résultat, ceux qui le font sont persécutés. À l’ère de la Grâce, beaucoup ont été persécutés et même martyrisés en raison de leur croyance au Seigneur Jésus. Maintenant, à l’ère du Règne, Dieu S’est réincarné pour sauver l’humanité. En Chine, un grand nombre de fidèles de Dieu Tout-Puissant ont été arrêtés, persécutés, battus et torturés par le PCC, mais ils continuent à être fermes dans leur croyance en Dieu et à témoigner pour Lui. Face à ces persécutions par ma famille à cause de ma croyance en Dieu, cela a été un honneur incroyable pour moi de témoigner de Dieu devant Satan. J’ai rencontré quelques difficultés, mais il y avait là les bonnes intentions de Dieu. Je manquais de foi et je ne pouvais pas percer à jour le complot de Satan, alors Dieu a œuvré par le biais de l’obstruction et des persécutions par ma famille pour m’apprendre à me fier à Lui et à rechercher la vérité afin de gagner en discernement. Cette situation m’a aidée à comprendre la vérité et à grandir en stature. En prenant conscience des intentions de Dieu, je me suis sentie plus à l’aise et moins anxieuse, et j’ai décidé de me fier à Dieu dans cette expérience. Tant que Dieu était à mes côtés, peu importait qui s’y opposait ou m’en empêchait.

Pendant ce temps, ma famille nous surveillait et nous réprimait continuellement. Nous ne pouvions pas lire les paroles de Dieu, et je me sentais si mal que j’envisageais de m’enfuir. De mon point de vue, m’enfuir était la seule issue. Si je quittais la maison, je pourrais pratiquer ma foi normalement, mais toutes les échappatoires étaient bloquées. Mon père était toujours à la maison et je ne savais pas comment lui échapper. D’autres membres de la famille me surveillaient également. De plus, je n’avais pas d’argent et je ne savais pas où aller. Si je m’enfuyais, je craignais que mon père appelle la police au sujet des frères et sœurs. J’étais profondément déprimée, je pleurais toujours et je ne voulais pas qu’on me voie dans cet état. Pendant ce temps, je vivais dans une peur constante. Quand je priais dans ma chambre, j’avais toujours peur que mon père fasse irruption, qu’il enfonce la porte et me crie dessus. J’avais encore plus peur qu’il nous batte et nous réprimande, ma sœur et moi. J’ignorais totalement jusqu’à quand ces persécutions allaient durer. En pensant que mes frères et sœurs pouvaient tous se réunir régulièrement et faire leurs devoirs, alors que je n’en avais pas la possibilité, je les enviais, et j’ai alors prié Dieu : « Ô mon Dieu, j’ai beaucoup de mal à pratiquer la foi à la maison. Je voudrais partir de chez moi pour pouvoir me réunir avec les autres et accomplir librement mon devoir. Ouvre-moi un chemin, s’il Te plaît. »

Un jour, j’ai finalement pu échapper à tous les membres de ma famille et j’ai lu deux passages de la parole de Dieu sur mon téléphone. Dieu Tout-Puissant dit : « Durant les épreuves, il est normal que les gens soient faibles, qu’ils aient de la négativité en eux, ou qu’ils manquent de clarté au sujet de la volonté de Dieu ou de leur voie de pratique. Mais dans tous les cas, tu dois, tout comme Job, avoir foi en l’œuvre de Dieu et ne pas nier Dieu. Bien que Job fût faible et qu’il maudît le jour de sa naissance, il ne nia pas que toutes les choses dans la vie humaine ont été accordées par l’Éternel et que l’Éternel est aussi Celui qui les reprend toutes. Peu importe la façon dont il a été testé, il a maintenu cette croyance. Dans ton expérience, peu importe l’épurement que tu subis à travers les paroles de Dieu, ce que Dieu exige de l’humanité, en un mot, c’est sa foi en Lui et son amour pour Lui. Ce qu’Il perfectionne en œuvrant de cette manière, c’est la foi des hommes, leur amour et leurs aspirations. Dieu accomplit l’œuvre de perfection des hommes, et ils ne peuvent pas le voir, ne peuvent pas le sentir : dans ces circonstances, ta foi est requise. La foi des hommes est requise quand quelque chose ne peut pas être vu à l’œil nu, et ta foi est requise quand tu ne peux pas renoncer à tes propres notions. Lorsque l’œuvre de Dieu n’est pas claire pour toi, ce qui est requis, c’est que tu aies la foi et que tu adoptes une position ferme et que tu portes témoignage. Quand Job atteignit ce point, Dieu lui apparut et lui parla. Autrement dit, ce n’est que par ta foi que tu pourras voir Dieu et, quand tu auras la foi, Dieu te rendra parfait. Sans la foi, Il ne peut pas faire cela » (« Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « S’il t’arrive beaucoup de choses qui ne sont pas conformes à tes idées, et que tu parviens pourtant à les mettre de côté et à connaître les actions de Dieu à partir de ces choses, et si tu révèles ton cœur d’amour de Dieu au milieu des épurements, c’est cela porter témoignage. Si ton foyer est paisible, si tu jouis du confort de la chair, si personne ne te persécute, et si tes frères et sœurs de l’Église t’obéissent, peux-tu afficher ton cœur d’amour pour Dieu ? Cela peut-il t’épurer ? Ton amour pour Dieu ne peut être démontré que par l’épurement, et tu peux être perfectionné seulement par des choses qui arrivent et qui ne sont pas conformes à tes notions. En se servant de divers éléments contraires et négatifs et en utilisant toutes sortes de manifestations de Satan – ses actions, ses accusations, ses perturbations et ses tromperies – Dieu te montre clairement le visage hideux de Satan, et ainsi, perfectionne ta capacité de distinguer Satan, pour que tu puisses le haïr et le renier » (« Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). En lisant ces paroles de Dieu, je me suis clairement rendu compte de Son intention et j’ai compris que dans notre foi, nous devions passer par des épreuves et des épurements. Ce n’est qu’à travers ces épurements que nous pouvons atteindre la vraie foi en Dieu. Prenons l’histoire de Job : après qu’il a subi une épreuve et tenu ferme dans son témoignage, sa foi en Dieu a augmenté et Satan, humilié, s’est éclipsé. Je savais que je devais prendre Job comme modèle et rester ferme tout au long de cette épreuve, mais je m’étais montrée vraiment dépourvue de foi. Quand je pouvais me réunir régulièrement avec d’autres dans un environnement paisible et sûr, ma foi était forte et je disais même : « Quoi qu’il arrive, je ne blâmerai jamais Dieu. » Mais quand j’ai été opprimée par ma famille et enfermée chez moi, sans liberté, je suis devenue négative et faible. Je n’ai pas abandonné ma foi en Dieu, mais je me plaignais toujours et je voulais toujours éviter les difficultés, en cherchant une vie tranquille et une forme d’adoration détendue. Cela montrait clairement que ma nature trahissait Dieu. J’ai pensé à la détermination de Job. Quand Satan l’avait mis à l’épreuve et attaqué, il ne s’était absolument jamais plaint à Dieu, il n’avait jamais présenté à Dieu des exigences irrationnelles, encore moins avait-il douté de Dieu pour avoir permis que de telles choses lui arrivent. Job s’était soumis à Dieu et L’avait révéré, et pas moi. Je me suis rendu compte que Dieu utilisait cette situation pour me tester et parfaire ma foi. Si je voulais toujours pratiquer ma foi à ma convenance, éviter les situations qu’Il préparait et que je n’en tirais aucune leçon, je finirais sans rien. Il m’est venu à l’esprit que même si j’avais un peu souffert, Dieu était toujours à mes côtés pour me guider. Quand je faiblissais, les paroles de Dieu me réconfortaient et m’encourageaient. Alors comment pouvais-je me plaindre à Dieu ? Je manquais vraiment de conscience. J’avais l’habitude d’envier ces frères et sœurs qui n’étaient pas opprimés par leurs familles, mais maintenant que j’y pensais : qui, finalement, y gagnait le plus ? La personne qui vivait dans l’aisance et la grâce, ou celle qui subissait l’oppression et des difficultés ? La réponse était évidente. Tout est à la portée de Dieu et soumis à Son orchestration, et Dieu n’accomplit pas d’œuvre dénuée de sens. Dieu seul sait quelles situations seront les meilleures pour que je progresse dans la vie, pas moi. Je devais donc me soumettre et chercher.

Peu de temps après, mon père a trouvé du travail et a commencé à sortir beaucoup. Pendant ce temps, ma sœur et moi avons pu nous réunir en toute sécurité et échanger sur les paroles de Dieu. Quant aux caméras de surveillance installées par mon père, non seulement elles n’ont pas joué en notre défaveur, mais elles nous ont en fait aidées à nous protéger, car chaque fois que mon père rentrait à la maison, nous pouvions le voir revenir grâce aux caméras et interrompre notre réunion. Une fois qu’il était reparti, nous continuions à échanger. Quand mon père était à la maison, nous ne pouvions pas assister aux réunions, alors nous lui demandions la permission de nous rendre dans un magasin et nous en profitions pour échanger dehors, dans le parc. En 2022, mon dirigeant d’Église m’a chargée de continuer à abreuver les nouveaux arrivants, et par la suite, je suis devenue superviseuse. J’ai continué à accomplir mon devoir malgré la répression et les entraves de mon père.

J’ai fait l’expérience des paroles de Dieu, contemplé Sa toute-puissance et Sa sagesse et gagné la foi en Lui. J’ai appris à me fier à Dieu et je me suis entraînée à manger et à boire les paroles de Dieu par moi-même pour résoudre mes problèmes. J’ai également gagné en discernement à l’égard des membres de ma famille qui ne croient pas et j’ai appris à les gérer. Je n’aurais jamais rien appris de tout cela en vivant dans la facilité. L’œuvre de Dieu est tellement merveilleuse et concrète ! Je remercie Dieu Tout-Puissant du fond du cœur !

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contenu connexe

Je suis inapte à voir le Christ

Tous les hommes espèrent voir la vraie physionomie de Jésus et éprouvent le désir d’être avec Lui. Je crois qu’il n’y en pas un seul des frères (ou une seule des sœurs) qui dirait qu’il n’est pas disposé à voir Jésus ou à être avec Lui. Avant que vous n’ayez vu Jésus, c’est-à-dire, avant que vous n’ayez vu le Dieu incarné, il y aurait eu dans vos esprits beaucoup de pensées, par exemple au sujet de l’apparence de Jésus, Sa façon de parler, Son style de vie, ainsi de suite. Toutefois, lorsque vous Le voyez réellement, vos pensées vont tout de suite changer.

Délivrée des chaînes du foyer

Par Cheng Shi, Chine Peu après avoir reçu l’œuvre de Dieu des derniers jours, j’ai prêché l’Évangile à mon mari. Ensuite, j’ai été surprise...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp