Des dirigeantes deviennent des Judas après leur arrestation

17 mai 2024

Par An Xin, Chine

Le 4 juillet 2018, Ding Jie, la dirigeante qui était mon binôme, a été suivie et arrêtée. Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai été très anxieuse. Les méthodes de la police pour tourmenter les gens étaient très cruelles, serait-elle capable de le supporter ? De plus, j’avais fréquemment interagi avec elle, alors, n’étais-je pas déjà sous surveillance ? En pensant à cela, j’avais un peu peur. Quelques jours plus tard, j’ai reçu une lettre de ma ville natale. Elle disait que la police était allée chez moi pour m’arrêter et qu’elle avait aussi dit aux villageois de me rechercher. Sœur Li Qing de mon village avait été arrêtée et la police était toujours à la recherche de ses deux filles. Cette nouvelle a été un véritable choc. La police arrêtait des frères et sœurs partout, et je n’avais plus de domicile. Voyant à quel point la police se mobilisait pour arrêter ceux qui croyaient en Dieu, j’étais très indignée. En même temps, je craignais que, si j’étais déjà sous la surveillance de la police, je ne puisse être en sécurité nulle part. Si la police m’arrêtait, ne serais-je pas alors torturée ? Pourrais-je le supporter ? Plus je réfléchissais, plus j’avais peur. J’ai passé les jours suivants dans la peur.

Peu de temps après, j’ai appris que Ding Jie n’avait pas supporté la torture et qu’elle avait vendu plusieurs frères et sœurs, ainsi que deux familles qui gardaient les livres des paroles de Dieu en sécurité. À l’époque, les livres avaient déjà été transférés, mais la sœur de la famille qui les gardait a été arrêtée et la police a pris 300 000 yuans d’économies de la maison d’une autre sœur. Ding Jie a même donné des instructions à la police menant à l’arrestation de frères et sœurs. Plus de 10 dirigeants et diacres ont été arrêtés successivement. Certaines maisons de frères et sœurs ont été pillées, et beaucoup ont dû fuir et se cacher. Peu de temps après, une autre dirigeante, Xia Yu, a été arrêtée. Comme elle ne pouvait pas supporter les menaces, intimidations et tortures de la police et qu’elle craignait d’être condamnée à de la prison, elle a fini par vendre les frères et sœurs, et l’argent de l’Église. Quand j’ai appris la nouvelle, j’étais stupéfaite et je n’osais pas y croire. Ces dirigeants poursuivaient vraiment la vérité avant tout cela. Comment ont-ils pu devenir des vendus ? Ding Jie et Xia Yu avaient cru en Dieu un bon nombre d’années. Elles ont renoncé à leurs familles, abandonné leurs carrières et elles ont investi tout leur temps dans l’accomplissement de leurs devoirs. Peu importe si leurs familles les persécutaient ou les entravaient, elles n’ont pas cessé de croire en Dieu et elles ont été capables d’endurer des souffrances et de payer un prix en accomplissant leurs devoirs. Comment ont-elles pu tout à coup se transformer en Judas ? Je ne comprenais vraiment pas. C’étaient des dirigeantes et leurs échanges avec les frères et sœurs étaient d’ordinaire très bons. Elles auraient dû comprendre plus de vérités et avoir plus de stature que les frères et sœurs. Même certains frères et sœurs ordinaires pouvaient tenir ferme dans leur témoignage. En tant que dirigeantes, comment ont-elles pu avoir encore moins de stature que des frères et sœurs ordinaires ? Comment ont-elles pu tout simplement trahir Dieu ? J’ai appliqué ces pensées à moi-même. Lorsqu’il s’agissait de renoncer et de se dépenser, je n’en avais pas fait plus qu’elles. Elles avaient renoncé à leur travail, leurs parents et leurs enfants, elles avaient choisi d’accomplir leurs devoirs, mais quand j’accomplissais mon devoir, j’étais encore souvent limitée par mes sentiments. Elles n’arrivaient même pas à se tenir fermes. Si la police m’arrêtait et me mettait en prison, serais-je capable de tenir ferme dans mon témoignage ? Si, comme elles, je trahissais Dieu parce que ma chair ne pouvait pas supporter la douleur et que j’avais peur d’être emprisonnée, n’aurais-je pas alors une mauvaise issue et destination ? Toutes ces années à croire en Dieu n’auraient-elles pas été futiles ? Je ne pouvais pas m’empêcher de m’inquiéter pour moi. Je ne comprenais pas pourquoi l’Église avait enduré de telles persécutions ni pourquoi tant de frères et sœurs avaient été arrêtés. Les guerrières nobles dans mon esprit s’étaient toutes effondrées. Pendant cette période, j’étais très découragée. Tous les jours, mon visage était marqué par l’inquiétude et je poussais des soupirs de désespoir. Quand je lisais les paroles de Dieu, je ne les prenais pas à cœur, et je n’avais pas d’énergie quand nous nous réunissions ou quand je faisais mon devoir.

Une sœur a vu que j’étais très découragée et m’a rappelé ceci : « Tu ne peux pas continuer à être négative comme ça. Tu dois apprendre des frères et sœurs qui tiennent ferme dans leur témoignage, lire plus les paroles de Dieu et tirer plus de leçons. » Il a fallu ce rappel de cette sœur pour que je prenne conscience de ma faiblesse. Mes frères et sœurs avaient vécu les persécutions de la police et enduré tant de souffrances, ils savaient malgré tout compter sur Dieu et tirer des leçons. Je n’ai pas su chercher l’intention de Dieu, pourquoi ? Tout en cherchant, j’ai lu un passage des paroles de Dieu : « Alors, comment la dernière portion du chemin peut-elle être parcourue ? Dans tes jours d’expérience de la tribulation, tu dois endurer toutes les difficultés et tu dois avoir la volonté de souffrir ; c’est seulement de cette façon que tu peux bien entreprendre cette portion du chemin. Penses-tu qu’il soit si facile d’entreprendre cette portion du chemin ? Tu devrais savoir quelle fonction tu dois remplir ; vous devez améliorer votre calibre et vous équiper de la vérité adéquate. Ce n’est pas le travail d’un jour ou deux, ce n’est pas aussi simple que tu le penses ! Parcourir la dernière portion du chemin dépend du genre de foi et de volonté que tu as vraiment. Il se peut que tu ne puisses pas voir le Saint-Esprit œuvrer en toi ou découvrir l’œuvre du Saint-Esprit dans l’Église, donc tu es pessimiste, déçu et plein de désespoir pour la route à venir. En particulier, les anciens guerriers du passé sont tous tombés. Tout cela n’est-il pas un coup pour toi ? Comment devrais-tu voir ces choses ? As-tu la foi ou non ? Comprends-tu pleinement l’œuvre d’aujourd’hui ou non ? Ces choses peuvent déterminer si tu peux bien parcourir la dernière portion du chemin ou non » (La Parole, vol. 1 : L’apparition et l’œuvre de Dieu, Comment tu devrais parcourir la dernière portion du chemin). Après avoir lu ces paroles de Dieu, j’ai compris que les persécutions et l’adversité dont nous souffrions aujourd’hui étaient une leçon que Dieu avait arrangée pour chacun de nous. Le dernier tronçon de ce chemin n’était pas facile à suivre, nous devions donc avoir une foi immense et nous équiper de plus de vérités. J’ai vu que bon nombre de frères et sœurs avaient été arrêtés, les guerrières nobles à mes côtés s’étaient effondrées et de nombreux frères et sœurs avaient fui de toutes parts. Alors, je suis devenue pessimiste et déçue, et j’ai perdu la foi. N’étais-je pas au beau milieu d’une manigance malhonnête de Satan ? Qu’importe ce que Dieu fait, Sa sollicitude est toujours présente, mais je n’ai pas cherché l’intention de Dieu et j’ai vécu dans mes propres notions et dans mon imagination, considérant ce qui s’était passé avec négativité. Cela n’était pas en accord avec l’intention de Dieu ! J’ai prié Dieu : « Dieu, je ne comprends pas pourquoi l’Église est confrontée à des circonstances aussi graves, ni pourquoi Tu as permis au Parti communiste de nous arrêter et de nous persécuter de manière frénétique. Dieu, je T’en prie, guide-moi pour que je comprenne Ton intention et que je sorte de cet état d’incompréhension et de découragement. »

Tout cherchant, j’ai lu un passage des paroles de Dieu qui m’ont émue très profondément. Dieu Tout-Puissant dit : « Tout ce que Dieu fait est nécessaire et possède une signification extraordinaire, car tout ce qu’Il fait en l’homme concerne Sa gestion et le salut de l’humanité. Naturellement, il en est de même pour l’œuvre que Dieu a réalisée en Job, même si celui-ci était intègre et droit à Ses yeux. En d’autres termes, le but de Ses actions ne change pas, indépendamment de ce que Dieu fait, des moyens qu’Il emploie, du coût ou de Son objectif. Son but est de faire pénétrer dans l’homme Ses paroles, Ses exigences et Sa volonté pour lui. En d’autres termes, c’est de faire pénétrer dans l’homme tout ce qu’Il croit être positif en fonction de Ses étapes, lui permettant ainsi de comprendre Son cœur, de saisir Son essence, de se soumettre à Sa souveraineté et à Ses arrangements et, par conséquent, d’acquérir la crainte de Lui et l’éloignement du mal. Tout cela est un aspect de Son dessein en tout ce qu’Il fait. L’autre aspect est que, l’homme est souvent livré à Satan, car celui-ci est le faire-valoir et l’objet de service de l’œuvre de Dieu. Il est le moyen par lequel Dieu permet aux gens de voir sa méchanceté, sa laideur et son mépris parmi ses tentations et ses attaques. Ainsi, les gens sont en mesure de haïr Satan et de connaître et discerner ce qui est négatif. Ce processus leur permet de se libérer graduellement de l’emprise de Satan, de ses accusations, de ses perturbations et de ses attaques, jusqu’à ce qu’ils triomphent de ses attaques et de ses accusations, grâce aux paroles de Dieu, grâce à leur connaissance de Dieu, à leur soumission à Dieu, à leur foi en Dieu et à leur crainte de Dieu. Alors seulement, ils auront été complètement délivrés du pouvoir de Satan. La délivrance des gens signifie que Satan a été vaincu, qu’ils ne sont plus la nourriture dans sa bouche, qu’il les a relâchés au lieu de les avaler. C’est parce que ces gens sont droits, parce qu’ils ont foi en Dieu, se soumettent à Lui, Le craignent et rompent complètement avec Satan. Ils le couvrent de honte, font de lui un lâche et le vainquent complètement. Leur conviction de suivre Dieu, leur soumission à Lui et leur crainte de Lui vainquent Satan et l’obligent à les abandonner totalement. Seuls de tels hommes ont vraiment été gagnés par Dieu. C’est là Son objectif ultime en sauvant l’homme. S’ils veulent être sauvés et complètement gagnés par Dieu, alors tous ceux qui Le suivent doivent faire face à des tentations et à des attaques, petites comme grandes, de Satan. Ceux qui ressortent de ces tentations et de ces attaques en étant capables de vaincre complètement Satan sont ceux qui ont été sauvés par Dieu » (La Parole, vol. 2 : Sur la connaissance de Dieu, L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II). Les paroles de Dieu sont très claires. Les persécutions subies par l’Église et les arrestations de bon nombre de frères et sœurs ont été permises par Dieu. D’une part, Il expose toutes sortes de gens, et d’autre part, Il parfait ceux qui croient vraiment en Lui. Il utilise cet environnement pour que Ses paroles imprègnent les gens et qu’ils obtiennent la vérité et entrent dans la réalité. L’œuvre de Dieu consiste à sauver les gens du péché et de l’influence de Satan, les faisant finalement entrer dans Son royaume. Satan et les rois démoniaques n’apprécient pas cela, ils arrêtent et persécutent frénétiquement le peuple élu de Dieu. Ils affrontent Dieu en toutes choses et usent de tous les moyens pour entraver l’œuvre de Dieu. Ils accusent et attaquent chaque personne qui suit Dieu. Ils tentent de pousser les gens à renier Dieu, à Le trahir afin qu’ils soient punis en enfer avec eux. Au milieu des diverses tentations et attaques de Satan, ceux parmi le peuple élu de Dieu qui sont capables de compter sur Dieu, de tenir ferme dans leur témoignage et d’humilier Satan sont ceux qui peuvent être sauvés. En revanche, ceux qui trahissent Dieu, trouvent un compromis avec Satan et s’abandonnent à lui perdent le salut de Dieu, sont exposés et bannis. Comprenant cet aspect de la vérité, mon cœur est devenu tout à coup lumineux et clair. Endurer des arrestations et des persécutions de la part du pouvoir politique de Satan était un processus nécessaire pour atteindre le salut. Ma lâcheté, ma peur et l’idée de fuir un tel environnement ne servaient à rien. Ce que je devais faire, c’était m’équiper de plus de vérités et tenir ferme dans mon témoignage pour Dieu.

Après cela, j’ai lu d’autres paroles de Dieu : « Dans la nation du grand dragon rouge, J’ai accompli une étape de l’œuvre qui est insondable pour les êtres humains, les faisant vaciller dans le vent, après quoi, nombre d’entre eux sont doucement emportés par le souffle du vent. En vérité, voici “l’aire de battage” que Je suis sur le point de déblayer ; c’est ce que Je désire et c’est aussi Mon plan. Car nombre de personnes malfaisantes sont entrées subrepticement tandis que J’accomplissais Mon œuvre, mais Je n’éprouve aucune hâte à les chasser. Au contraire, Je les disperserai au moment favorable. Ce n’est qu’après cela que Je serai la fontaine de vie et que Je permettrai à ceux qui M’aiment vraiment de recevoir de Moi le fruit du figuier et le parfum du lys. Dans le pays où vit Satan, le pays de la poussière, il n’y a pas d’or pur, que du sable. Alors, considérant cela, J’accomplis une telle étape de l’œuvre. Sache que Je gagne de l’or pur et raffiné, pas du sable. Comment les personnes malfaisantes peuvent-elles rester dans Ma demeure ? Comment puis-Je permettre à des renards d’être des parasites dans Mon paradis ? J’utilise toutes les méthodes imaginables pour chasser ces choses. Avant que Ma volonté ne soit révélée, personne ne sait ce que Je compte faire. Saisissant cette opportunité, Je chasse ces personnes malfaisantes et elles sont obligées de quitter Ma présence. Voilà ce que Je fais aux personnes malfaisantes, mais un jour viendra, malgré tout, où elles exécuteront du service pour Moi » (La Parole, vol. 1 : L’apparition et l’œuvre de Dieu, Les sept tonnerres grondent, prophétisant que l’Évangile du Règne se répandra à travers tout l’univers). À partir de ces paroles de Dieu, voici ce que j’ai compris : le grand dragon rouge est un objet au service de l’œuvre de Dieu. Dieu utilise les arrestations et les persécutions du grand dragon rouge comme service pour parfaire Son peuple élu, tout en exposant ces gens malfaisants et ces non-croyants, triant les gens selon leur espèce. L’œuvre de Dieu est toute-puissante et sage ! Il utilise les persécutions et les arrestations frénétiques du grand dragon rouge pour parfaire les gens, les exposer et les bannir. Le bon grain et l’ivraie, les vrais croyants et les faux croyants : Il les expose tous un à un au milieu de cet environnement hostile. Ceux qui croient vraiment en Dieu et aiment vraiment la vérité, même s’ils endurent des souffrances et même s’ils meurent, ils Le suivront quand même jusqu’à la fin et tiendront ferme dans leur témoignage pour Lui. Les gens qui ne croient pas vraiment en Dieu et n’ont pas d’humanité trouveront un compromis avec Satan et s’abandonneront à lui dans toutes sortes de circonstances. Ces gens-là sont précisément l’ivraie que Dieu expose dans Son œuvre des derniers jours. Ce sont eux qui se font bannir. J’ai pensé à un jeune frère qui s’est fait arrêter. La police lui a infligé des brûlures de cigarettes sur le corps et a jeté sur lui de l’eau bouillante à plusieurs reprises. C’était d’une horreur inimaginable, mais il a traversé tous ces supplices sans trahir Dieu. Il a fait face au lavage de cerveau de la police et a utilisé la vérité pour les démentir. Il aurait préféré aller en prison plutôt que de prononcer une seule parole de déni ou de trahison à l’encontre de Dieu. Une sœur a aussi eu ses vêtements arrachés et la police l’a électrocutée avec des matraques électriques dans une pièce sombre. Mourir aurait été moins douloureux pour elle. Elle aurait préféré mourir plutôt que de trahir Dieu. Après leur arrestation, bon nombre de frères et sœurs auraient préféré mourir plutôt que de trahir Dieu. Ils ont donné un témoignage retentissant à Dieu et ont humilié Satan. Même s’ils ont été arrêtés, ont enduré des persécutions et qu’ils ont souffert dans leur chair, après avoir vu les actes de Dieu, leur foi a été perfectionnée. Ils ont vu que Dieu exerçait Sa sagesse sur la base des manigances malhonnêtes de Satan. Le grand dragon rouge utilisait toutes sortes de méthodes pour persécuter ceux qui croient en Dieu dans une vaine tentative de pousser les gens à Le trahir et à Le renier. Mais Dieu a utilisé un tel environnement pour parfaire un groupe de gens et faire d’eux des vainqueurs, des bons soldats du royaume, tout en exposant et bannissant ces non-croyants et ces gens malfaisants qui cherchent du pain pour satisfaire leur faim. Avant que Ding Jie et Xia Yu se fassent arrêter, je pensais qu’elles étaient capables de renoncer et de se dépenser, elles ne cessaient de répéter qu’on devait tenir ferme dans son témoignage de Dieu. En surface, elles semblaient croire sincèrement en Dieu, mais dès qu’elles ont été confrontées à l’arrestation et à la torture, elles ont protégé leurs propres vies et ont trahi Dieu, elles ont vendu leurs frères et sœurs et sont même devenues des laquais du Parti communiste. Elles étaient précisément le genre de personnes malfaisantes que Dieu exposait. Avant cela, si quiconque avait dit qu’elles étaient malfaisantes et qu’elles trahiraient Dieu, je ne l’aurais absolument pas cru. Mais quand les faits ont été exposés, j’ai clairement vu leur nature-essence. Ce qu’elles disaient en temps normal n’était que formules et doctrines, rien que des théories vides. J’ai réfléchi à nouveau sur moi-même. Par le passé, j’avais pris une résolution envers Dieu : qu’importe l’hostilité des circonstances, je persisterais toujours à remplir mon devoir et à Le satisfaire, et je pensais être de grande stature. Mais une fois confrontée au danger et aux tribulations, j’avais vécu dans un état d’horreur et de peur, j’avais perdu la foi. J’ai fini par me rendre compte que ma stature était pitoyablement faible.

Plus tard, j’ai pensé à comment Ding Jie et Xia Yu avaient échoué. Je devais tirer une leçon de leur échec. Je trouvais que leur transformation en Judas et leur trahison de Dieu étaient très surprenantes et difficiles à accepter, pourquoi ? En y pensant méticuleusement, j’ai vu qu’il y avait une opinion erronée en moi. Je pensais que, parce qu’elles étaient dirigeantes, qu’elles avaient renoncé à leurs familles, à leurs carrières, pour faire leurs devoirs, et parce que leurs échanges étaient d’ordinaire très bons, elles devaient comprendre la vérité et avoir la réalité, leur stature était plus grande que celle des frères et sœurs, et ne trahiraient pas Dieu aussi facilement. J’ai vu que mes critères de jugement à leur égard étaient incorrects. J’ai lu un passage des paroles de Dieu : « Quand quelqu’un est choisi par les frères et sœurs pour être dirigeant ou promu par la maison de Dieu pour faire un certain travail ou accomplir un certain devoir, cela ne signifie pas qu’il a un statut spécial ou une identité spéciale, ni que les vérités qu’il comprend sont plus profondes et plus nombreuses que celles que comprennent les autres, et cela signifie encore moins que cette personne est capable de se soumettre à Dieu et ne Le trahira pas. Naturellement, cela ne signifie pas non plus que cette personne connaît Dieu ni qu’elle est quelqu’un qui craint Dieu. En fait, elle n’a accédé à rien de cela : la promotion et la formation ne sont que la promotion et la formation au sens le plus simple et ne sont pas équivalentes au fait d’avoir été prédestinée et validée par Dieu. Sa promotion et sa formation signifient simplement qu’elle a été promue et qu’elle attend d’être formée. Et le résultat final de cette formation dépend du fait que cette personne poursuive ou non la vérité et qu’elle soit capable ou non de choisir le chemin de la poursuite de la vérité. Ainsi donc, quand quelqu’un, dans l’Église, est promu et formé pour être un dirigeant, il est seulement promu et formé au sens le plus simple ; cela ne signifie pas qu’il est déjà un dirigeant qualifié, ou un dirigeant compétent, ni qu’il est déjà capable d’entreprendre le travail d’un dirigeant et qu’il peut effectuer un vrai travail : ce n’est pas le cas » (La Parole, vol. 5 : Les responsabilités des dirigeants et des ouvriers, Les responsabilités des dirigeants et des ouvriers (5)). À partir de ces paroles de Dieu, je me suis rendu compte de ceci : lorsque quelqu’un est choisi pour être dirigeant, ce n’est là qu’une chance de former. Cela ne veut pas du tout dire que cette personne comprend la vérité et qu’elle a la réalité. De plus, qu’elle puisse tenir ferme ou non au final est déterminée par sa nature-essence et le chemin qu’elle emprunte. Cela n’a rien à voir avec le fait qu’elle soit ou non dirigeante. Que son statut soit élevé ou non, qu’elle ait l’air de renoncer et de se dépenser et qu’elle soit enthousiaste et capable d’endurer des souffrances, lorsque des choses lui arrivent, cette personne ne protège que ses intérêts personnels. Elle n’a pas de place pour Dieu dans son cœur et peut trahir Dieu n’importe quand et n’importe où. Elle n’a donc pas de vérité-réalité. Par le passé, je croyais que les dirigeants et ouvriers, sachant comment échanger avec les autres, montraient ainsi qu’ils comprenaient l’intention de Dieu et Ses exigences, que leur stature était plus grande que celle des frères et sœurs, et qu’ils pouvaient tenir ferme lorsqu’ils étaient confrontés à des épreuves. Tout cela n’était que mes notions et le fruit de mon imagination. J’ai compris à présent que si quelqu’un a la vérité-réalité, cela dépend principalement s’il vit vraiment le savoir sur lequel il échange. Les paroles qui sortent de la bouche de cette personne peuvent être belles, mais si elle ne peut pas les vivre, alors elle ne fait qu’échanger des doctrines. Cela ne sert à rien, et elle ne comprend pas réellement la vérité. Avoir un statut n’équivaut pas à avoir la vérité-réalité, être dirigeant et avoir un statut ne veut pas dire qu’on connaît alors Dieu et qu’on se soumet à Lui, et encore moins qu’on aime Dieu et qu’on a de l’humanité. Quand on juge une personne, on ne doit pas regarder si son statut est élevé ou pas, mais on doit observer ce qu’elle vit réellement. Si cette personne peut se soumettre, être loyale à Dieu et vraiment connaître Dieu lorsque des choses lui arrivent, elle peut renoncer à sa vie et satisfaire Dieu dans les moments critiques, cela veut dire qu’elle a la vérité-réalité. Ding Jie et Xia Yu semblaient en apparence capables de renoncer et se dépenser, mais quand elles ont été confrontées au danger, elles n’ont pensé qu’à leurs propres intérêts et n’ont considéré que leur propre sécurité. Elles n’ont pas pu être loyales envers Dieu et protéger les intérêts de la maison de Dieu. Elles ne faisaient pas du tout partie des gens qui poursuivaient la vérité. Elles ont pu renoncer et se dépenser, endurer des souffrances et payer un prix, car elles étaient contrôlées par leur intention de recevoir des bénédictions. Elles voulaient obtenir des avantages de la part de Dieu. Quand elles étaient confrontées à des circonstances qui impliquaient leurs intérêts personnels, elles étaient capables d’abandonner Dieu sans la moindre hésitation. Elles ne faisaient pas du tout partie des gens qui croyaient vraiment en Dieu. Quand elles renonçaient et se dépensaient, ce n’était pas sincère. Au contraire, elles marchandaient avec Dieu. De plus, il y avait une autre raison pour laquelle elles ont trahi Dieu : elles chérissaient trop leur chair, elles ne voulaient pas endurer les souffrances de l’emprisonnement et avaient peur de la mort. Elles se sont donc transformées en Judas. En pensant à la raison de leur échec, je me suis dit que j’étais également trop lâche. J’avais aussi peur qu’un jour, si j’étais arrêtée et incapable de supporter la torture, et que je trahissais Dieu, que ferais-je alors ? J’ai prié Dieu en silence : « Dieu, je t’en prie, guide-moi vers les vérités avec lesquelles je dois m’armer afin que je ne Te trahisse pas. »

Tout en cherchant, j’ai lu ce passage des paroles de Dieu : « Quelque chose arrive et t’oblige à supporter des épreuves. À ce moment-là, tu devrais comprendre ce qu’est la volonté de Dieu et comment être soucieux de Sa volonté. Tu ne dois pas te satisfaire : en premier lieu, mets-toi de côté. Rien n’est plus abject que la chair. Tu dois chercher à satisfaire Dieu et tu dois accomplir ton devoir. Avec de telles pensées, Dieu t’apportera une illumination particulière dans cette affaire et ton cœur sera aussi réconforté. Que ce soit une grande ou une petite chose, quand quelque chose t’arrive, tout d’abord, tu dois te mettre de côté et considérer la chair comme la plus vile de toutes choses. Plus tu satisfais la chair, plus elle s’accorde de liberté ; si tu la satisfais cette fois-ci, la prochaine fois, elle te demandera davantage. Comme ça continue, les gens en viendront à aimer la chair encore plus. La chair a toujours des désirs extravagants, elle demande toujours à être satisfaite et que tu lui fasses plaisir à l’intérieur, que ce soit par la nourriture que tu manges, par ce que tu portes, quand tu t’emportes ou cèdes à tes propres faiblesses et à ta propre paresse… Plus tu satisfais la chair, plus ses désirs augmentent et plus elle devient débauchée, jusqu’au point où la chair entretient des notions encore plus profondes et se rebelle contre Dieu, s’exalte et commence à douter de l’œuvre de Dieu. Plus tu satisfais la chair, plus les faiblesses de la chair grandissent ; tu sentiras toujours que personne ne compatit avec tes faiblesses. Tu croiras toujours que Dieu en demande trop et tu diras : “Comment Dieu peut-Il être si dur ? Pourquoi n’accorde-t-Il pas aux gens un peu de répit ?” Quand les gens satisfont la chair et la chérissent trop, alors ils s’autodétruisent » (La Parole, vol. 1 : L’apparition et l’œuvre de Dieu, Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu). À travers ces paroles de Dieu, j’ai compris que la chair appartient à Satan. Nous avons été trop profondément corrompus par Satan et nous vivons selon ce poison satanique selon lequel : « Chacun pour soi et Dieu pour tous ». En vivant ainsi, on ne considère que soi-même et, quoi qu’on fasse, on ne pense qu’à ses propres intérêts. Afin que sa chair n’endure pas de souffrances, on peut faire des choses qui violent sa propre conscience et vont contre l’humanité. Comme lorsque des gens ont été arrêtés par le Parti communiste et qu’ils ont été confrontés à toutes sortes de tortures et d’emprisonnements, s’ils ont toujours pensé à réduire les souffrances endurées par leur chair, à ne pas être battus ou aller en prison, ils pourraient vendre leurs frères et sœurs et trahir Dieu. Au final, les intérêts de leur chair ont été satisfaits, mais leur vie a été détruite, Ils ont perdu le salut de Dieu à jamais et sont tombés en enfer avec Satan pour y être punis. En réfléchissant sur moi-même, je me suis rendu compte que je chérissais trop ma chair. Je voulais toujours croire en Dieu dans le confort, ne voulant pas que ma chair endure des souffrances. Quand l’environnement était confortable, je pouvais encore accomplir mon devoir, mais une fois confrontée à des arrestations et persécutions, je devenais lâche et j’avais peur. Je craignais d’être arrêtée, torturée et d’aller en prison. Je vivais dans l’horreur tous les jours. Satan utilisait mon faible pour ma chair et mon refus d’endurer des souffrances pour me pousser à trahir Dieu. J’ai pensé au Seigneur Jésus quand Il est apparu et a œuvré lors de Son incarnation. Quand Il a su qu’Il allait être crucifié, même s’Il souffrait et était faible à ce moment-là, Il a tout de même été capable de Se soumettre à la volonté de Dieu, d’endurer toutes sortes d’humiliations, de douleurs, de moqueries et de calomnies, de supporter le fouet, de porter une couronne d’épines, de marcher pas à pas jusqu’à l’endroit où Il allait être crucifié, et finalement, cloué sur la croix. La seconde fois que Dieu est devenu chair, Il a été confronté à toutes sortes de poursuites et persécutions possibles de la part du Parti communiste. Dans un tel environnement, Il a quand même exprimé la vérité et accompli l’œuvre visant à sauver l’humanité. Afin de sauver l’humanité, Dieu a enduré toutes ces souffrances sans Se plaindre. L’amour de Dieu pour l’humanité est tellement immense ! En attendant, je croyais en Dieu pour pouvoir être sauvée, et quand j’endurais quelques souffrances, j’accusais Dieu et Le comprenais mal. J’étais vraiment trop égoïste, méprisable et dépourvue d’humanité !

Plus tard, j’ai trouvé un chemin pour pratiquer selon les paroles de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : « Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache de toi, tu dois être en mesure d’avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois laisser Dieu t’orchestrer et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de tes larmes amères ou de ta réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes. Cela seul est l’amour et la foi véritables. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les souffrances aussi bien que la vraie foi, et tu dois aussi avoir la volonté de te rebeller contre la chair. Tu dois être prêt à endurer des souffrances personnelles et à supporter la perte de tes intérêts personnels, afin de satisfaire la volonté de Dieu. Tu dois également être capable de ressentir dans ton cœur du regret vis-à-vis de toi-même. Dans le passé, tu étais incapable de satisfaire Dieu, et maintenant, tu le regrettes. Tu ne dois manquer d’aucune de ces choses, car c’est à travers ces choses que Dieu te rendra parfait. Si tu ne parviens pas à remplir ces conditions, tu ne peux pas être perfectionné » (La Parole, vol. 1 : L’apparition et l’œuvre de Dieu, Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement). En réfléchissant à ces paroles de Dieu, j’ai compris ceci : ce que Dieu fait dans les derniers jours, c’est l’œuvre de jugement et de purification de l’homme. Il utilise toutes sortes d’environnements épouvantables pour nous mettre à l’épreuve et nous épurer, pour nous pousser à connaître nos tempéraments corrompus et nos intentions incorrectes, pour qu’à la fin, nous puissions nous rebeller contre notre chair, renoncer à nos désirs extravagants, nous soumettre à Dieu quoi qu’Il fasse, et être disposés à endurer des souffrances dans notre chair et choisir de satisfaire Dieu. Seules ces personnes-là peuvent être perfectionnées par Lui. Dieu use de toutes sortes d’environnements épouvantables pour épurer la volonté de l’homme à endurer des souffrances, et pour parfaire la foi, l’amour de l’homme et sa vraie soumission à Dieu. Les gens ne peuvent pas obtenir de telles vérités-réalités dans des environnements confortables, tout comme le fait d’expérimenter l’environnement des arrestations et persécutions du Parti communiste m’a poussée à voir clairement ma véritable stature. J’ai vu que je n’avais pas foi en Dieu, et j’ai aussi acquis une certaine connaissance de mon tempérament corrompu égoïste et méprisable. J’ai compris que Dieu a utilisé les arrestations et persécutions frénétiques du Parti communiste pour parfaire un groupe de personnes afin qu’ils deviennent des vainqueurs. Il les a aussi utilisées pour exposer et bannir les non-croyants et les personnes malfaisantes. J’ai vu que Dieu exerçait Sa sagesse sur la base des manigances malhonnêtes de Satan. Je n’aurais pas obtenu ces vérités dans un environnement confortable. J’ai vu plus clairement la nature malveillante de la résistance à Dieu du Parti communiste. Cela a fait naître dans mon cœur de la haine, qui a renforcé ma détermination à suivre Dieu. J’étais également disposée à bien faire mon devoir pour humilier Satan. J’ai pensé aux paroles de l’hymne « Le témoignage de la vie » : « Un jour, j’encours le risque d’être capturé et persécuté pour ma foi en Dieu, cette souffrance est au nom de la justice, je le sais dans mon cœur. Si ma vie n’est qu’une étincelle qui passe en un clin d’œil, je reste fier de pouvoir croire en Christ et Lui rendre témoignage. Si je ne peux voir le grand événement de l’expansion de l’Évangile du Règne, j’offrirai tout de même mes plus beaux souhaits. Si je ne peux voir le jour de l’avènement du royaume, mais que je peux faire honte à Satan aujourd’hui, alors mon cœur sera empli de joie et de paix » (Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). En chantant cette chanson doucement, j’ai versé des larmes d’émotion, et cela a renforcé ma détermination de suivre Dieu jusqu’au bout.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contenu connexe

Après avoir été remplacée

Par Li Jie, États-Unis Dieu Tout-Puissant dit : « Dieu œuvre en chaque personne et peu importe Sa méthode, le genre de personnes, de choses...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp