Le chemin du royaume de Dieu n’est pas toujours facile

29 mai 2022

Par Sangphun, Inde

Je suis né dans une famille chrétienne et j’ai suivi mes parents dans leur foi en Dieu dès mon plus jeune âge. J’allais souvent à des réunions de l’Église et je participais à diverses activités de l’Église. Un jour, en mars 2020, j’ai rencontré une sœur sur Facebook. Nous avons parlé de la foi dans le Seigneur et j’ai trouvé ce que cette sœur disait très nouveau. Par exemple, elle m’a demandé si je connaissais le critère de l’entrée dans le royaume des cieux et ce sujet a aussitôt piqué ma curiosité. J’ai pensé : « Je crois au Seigneur depuis très longtemps, mais les pasteurs et les anciens n’ont jamais parlé du critère de l’entrée dans le royaume des cieux. Je ne me suis jamais demandé non plus si on pouvait entrer dans le royaume des cieux en croyant comme on le fait. » C’était la première fois que j’entendais parler de ce sujet et j’étais curieux de connaître la réponse. Plus tard, en participant à des réunions et en lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai compris qu’après avoir été corrompus par Satan, on avait acquis des natures pécheresses et on péchait souvent. Si on ne se débarrasse pas de cette nature pécheresse, on ne peut pas échapper au péché. Ceux qui sont souillés et corrompus de cette manière ne sont pas dignes d’entrer dans le royaume des cieux, parce que Dieu est juste et saint, et que les gens ne peuvent pas voir Dieu s’ils ne sont pas saints. Cette sœur m’a aussi dit : « Le Seigneur Jésus est revenu en tant que Dieu Tout-Puissant pour exprimer les nombreuses vérités et pour accomplir l’œuvre de juger et purifier les gens. Il le fait pour éliminer notre nature pécheresse et nous sauver complètement du péché. Ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours et en étant purifiés de notre corruption qu’on devient dignes d’entrer dans le royaume des cieux. » Elle m’a aussi lu des paroles de Dieu Tout-Puissant. « Tu sais seulement que Jésus descendra dans les derniers jours, mais comment exactement descendra-t-Il ? Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus et que tu n’es pas compté comme un pécheur grâce au salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu n’es pas un pécheur et n’es pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, tu es égoïste et méchant, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. Te croirais-tu si chanceux ? Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es donc incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu » (« Concernant les appellations et l’identité », dans La Parole apparaît dans la chair). « Bien que Jésus ait beaucoup œuvré parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme ; Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan n’exigeait pas seulement de Jésus qu’Il devienne le sacrifice d’expiation et qu’Il porte les péchés de l’homme, mais aussi que Dieu œuvre de façon plus grande encore pour entièrement débarrasser l’homme de son tempérament corrompu par Satan. Et donc, à présent que l’homme a été pardonné pour ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement. Cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). La sœur a aussi échangé sur sa compréhension de ces paroles de Dieu avec moi. Après l’avoir écoutée, j’ai songé à mes actes et à ma conduite, ainsi qu’à ceux de mes frères et sœurs. Je devais admettre que dans notre foi dans le Seigneur, nos péchés avaient été absous, on jouissait de la grâce abondante du Seigneur, on faisait quelques bonnes actions, on était bons, on ne frappait pas et ne réprimandait pas les autres, mais il nous arrivait encore souvent de mentir et de pécher, on était arrogant et on prenait les autres de haut, on rivalisait pour la renommée et le gain, on enviait et haïssait encore les autres. On vivait tous piégés dans un cercle de péchés et de confessions, et on se débattait constamment avec le péché. Ce n’est qu’après avoir lu les paroles de Dieu Tout-Puissant que j’ai compris que c’était parce que notre nature pécheresse n’avait pas été éliminée. Grâce aux paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai aussi trouvé le moyen d’échapper au péché et d’être sauvé par Dieu. Il consiste à accepter l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours. Nous ne sommes dignes d’entrer dans le royaume de Dieu qu’après avoir été purifiés de nos tempéraments corrompus. J’ai trouvé les paroles de Dieu Tout-Puissant très bonnes et concrètes. Ses paroles ont illuminé mon cœur et m’ont permis de comprendre des vérités dont je n’avais jamais entendu parler. Après ça, j’ai lu les paroles de Dieu Tout-Puissant avec assiduité, participé activement à des réunions en ligne, échangé avec les frères et sœurs sur la connaissance et la compréhension de la parole de Dieu et, à chaque fois qu’on se rencontrait, je trouvais ça très gratifiant et agréable. Après un certain temps, j’ai connu beaucoup de vérités et de mystères qui ne m’avaient pas été enseignés par ma croyance dans le Seigneur et ma lecture de la Bible, comme ce qu’est l’incarnation, la manière de distinguer le vrai Christ des faux, le mystère du nom de Dieu, le but de Son plan de gestion, la manière dont Satan corrompt l’humanité, celle dont Dieu œuvre étape par étape pour sauver l’humanité, la manière dont le royaume de Dieu se réalise sur terre, et plus encore. Dans les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai aussi trouvé l’explication de beaucoup de choses, dans la Bible, qui me perturbaient jusque-là. J’ai compris que ces vérités et mystères ne pouvaient être révélés que par Dieu Lui-même et qu’aucun humain n’avait le pouvoir de dévoiler ces mystères. J’en ai donc conclu que la parole de Dieu Tout-Puissant était la vérité et la voix de Dieu, et que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu ! J’étais fou de joie. J’ai annoncé la bonne nouvelle du retour du Seigneur à mes amis et je leur ai conseillé de se pencher sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours eux aussi.

Mais, peu après, l’Église chrétienne la plus importante et qui fait le plus autorité dans ma région ‒ l’Église baptiste du nord-est de l’Inde ‒ a commencé à diffuser parmi les croyants des documents qui avaient été fabriqués par les pasteurs pour condamner l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ces documents étaient remplis des calomnies et des diffamations répandus par le PCC contre l’Église, et ils interdisaient aux croyants de participer à des réunions de l’Église. Leur contenu a aussi été diffusé sur les principales chaînes de télévision indiennes. Dès qu’on allumait sa télévision ou son ordinateur pour regarder les informations, on tombait sur ce genre de propagande négative. Ҫa s’est vite répandu dans tout le pays. Voir ces pasteurs et dirigeants du monde religieux déformer les faits de manière éhontée, faire circuler des rumeurs et des absurdités pour calomnier et condamner Dieu Tout-Puissant, m’a rendu furieux et très triste. À ce moment-là, beaucoup de ceux qui étudiaient l’œuvre de Dieu des derniers jours avec moi ont quitté les groupes de réunion parce qu’ils avaient été trompés. Certains ont même essayé de me convaincre d’en faire autant en disant : « C’est une Église que le PCC condamne. Il ne faut pas la croire. » J’ai été déçu de les voir abandonner le vrai chemin et j’ai eu pitié d’eux. Le PCC est un régime athée. Il ne croit pas du tout en Dieu et il persécute constamment les croyances religieuses. Pourquoi ces gens préféraient-ils croire le PCC, un parti politique athée, que d’écouter la voix de Dieu et d’étudier Son œuvre ? Comment pouvaient-ils être si insensés ? À ce moment-là, un ami de ma ville natale a vu un message que j’avais posté sur WhatsApp et qui disait : « Le Seigneur est revenu et le royaume de Christ s’est réalisé sur terre. » Cet ami m’a demandé si j’avais participé à des réunions de l’Église de Dieu Tout-Puissant. J’ai répondu : « Oui. » Il m’a dit que je ne devais pas y croire. Il a aussi envoyé des remarques calomnieuses et des absurdités sur l’Église de Dieu Tout-Puissant, et il a écrit : « Les pasteurs nous ont dit qu’on ne devait pas suivre Dieu Tout-Puissant. Il est impossible que le Seigneur revienne en tant que chair incarnée dans les derniers jours, alors on ne doit pas participer aux réunions de l’Église de Dieu Tout-Puissant. » Ses paroles ne m’ont pas ébranlé, parce qu’à ce moment-là, les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant avaient déjà échangé avec moi la vérité sur l’incarnation, le fait que le Seigneur reviendrait en tant que chair incarnée dans les derniers jours, ce qui avait été planifié par Dieu depuis longtemps et était prouvé par les prophéties du Seigneur Jésus. Le Seigneur Jésus a dit : « Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme » (Matthieu 24:27). « Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour. Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette génération » (Luc 17:24-25). « C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Matthieu 24:44). Lorsqu’Il a prophétisé Son retour dans les derniers jours, le Seigneur Jésus a mentionné de nombreuses fois « l’avènement du Fils de l’homme », « le Fils de l’homme viendra » et « le Fils de l’homme en Son jour ». Ici, « le Fils de l’homme » désigne la chair incarnée. Dieu Tout-Puissant est venu dans les derniers jours et a exprimé de nombreuses vérités. Il est l’avènement du Fils de l’homme, l’apparition du Sauveur, ce qui accomplit les prophéties du Seigneur Jésus. Je savais aussi que seul Dieu était la vérité, le chemin et la vie. Si une personne peut exprimer la vérité et la parole de Dieu, et si elle peut accomplir l’œuvre du jugement et de la purification dans les derniers jours, alors cette personne doit être Dieu incarné. Même si Son apparence est ordinaire, et quels que soient Son statut et Son pouvoir, ce sont Ses paroles et Son œuvre qui sont importantes. C’est la meilleure manière de prouver Son identité et Son statut. J’ai expliqué à mon ami ce que j’avais compris et je lui ai répondu : « Dieu est le Seigneur de la Création. Il peut faire ce qu’Il veut. Ce que nous devons faire, nous autres humains, c’est chercher sans juger Dieu ni le circonscrire. Les réunions de l’Église de Dieu Tout-Puissant sont très bénéfiques pour moi et m’aident à comprendre beaucoup de vérités, alors je n’arrêterai pas d’y aller. Quand on croit en Dieu, on doit écouter la voix de Dieu, non écouter aveuglément des gens. La Bible dit : “Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes” (Actes 5:29). » Alors mon ami m’a dit très sérieusement : « Si tu continues à croire en Dieu Tout-Puissant, le Conseil suprême t’interrogera quand tu reviendras ici. Le pasteur ne te laissera pas croire à ça et les villageois te rejetteront. As-tu réfléchi à ces choses ? » J’ai répondu : « Être rejeté par des gens ne m’effraie pas. Ce qui est effrayant, c’est d’échouer à suivre les pas de Dieu et d’être abandonné par Dieu. As-tu réfléchi au fait que si Dieu Tout-Puissant est bien le Seigneur Jésus revenu et qu’on ne l’accepte pas, on tombera dans le désastre et on se retrouvera à pleurer et à grincer des dents ? Le retour du Seigneur est une affaire importante, alors pourquoi ne t’y intéresses-tu pas ? » Mais il a rejeté mon conseil.

Plus tard, mon ami a parlé de ma foi en Dieu Tout-Puissant à mes parents. Après ça, mes parents m’ont appelé et réprimandé chaque jour pendant toute une semaine, en disant : « Le pasteur nous répète qu’on doit t’empêcher d’aller aux réunions de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Il faut que tu arrêtes d’aller à ces réunions et que tu quittes cette Église ! » Je leur ai dit : « L’Église de Dieu Tout-Puissant n’est pas comme le pasteur la décrit. Participer aux réunions m’a permis de comprendre beaucoup de vérités que je ne comprenais pas avant. C’est le vrai chemin et je ne me suis pas égaré. » Je voulais leur témoigner de l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, mais ils avaient été si trompés par les rumeurs qu’ils ne m’ont rien laissé dire de plus. Plus tard, à cause de l’épidémie, j’ai quitté l’université pour rentrer chez moi. Quand mes parents ont vu que je participais souvent à des réunions en ligne, ils ont essayé de m’en empêcher. Les voisins parlaient de moi, aussi. Ils disaient que j’étais devenu fou si je croyais en Dieu Tout-Puissant et ignorais le pasteur. Certains disaient même que j’étais possédé par un démon. Mes parents ont été encore plus en colère quand ils ont entendu ces choses. En rentrant à la maison, ils m’ont réprimandé en disant : « Sais-tu ce que les villageois disent sur toi ? Vas-tu te moquer de ce qu’on te dit et continuer à participer à ces réunions ? » J’ai dit : « Oui, je vais continuer à participer aux réunions. » Mes parents, vraiment furieux, ont encore plus essayé de m’en empêcher. Ils m’interrompaient souvent pendant les réunions, me rendant difficile d’y participer paisiblement. Un jour, alors que je priais après une réunion, j’ai découvert, en ouvrant les yeux, mon père planté à côté de moi, qui me fusillait du regard. Ҫa m’a stupéfait et mon cœur s’est affolé. Il a crié, furieux : « Coupe Internet et quitte ton groupe de réunion immédiatement ! » J’ai dit à mes parents : « Le Seigneur Jésus est vraiment revenu en tant que Dieu Tout-Puissant et Il accomplit déjà une nouvelle œuvre. Si on ne suit pas les pas de Dieu en acceptant Son œuvre de jugement dans les derniers jours, si on n’échappe pas au péché, on ne pourra pas être sauvés et entrer dans le royaume de Dieu et, au bout du compte, on tombera dans le désastre et on sera punis. » Mais ils n’ont rien écouté de ce que j’avais à dire. Ils ont juste répété les rumeurs et les absurdités prêchées par le pasteur. Ils ont dit qu’il était impossible que Dieu se soit incarné en femme. Je me suis demandé : « Comment puis-je échanger avec eux ? » Puis j’ai songé à un passage de la parole de Dieu Tout-Puissant que les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant m’avaient lu. « Chaque étape de l’œuvre faite par Dieu a sa propre signification pratique. En ce temps-là, quand Jésus est venu, Il est venu sous une forme masculine, et lorsque Dieu vient cette fois, Sa forme est féminine. À partir de cela, tu peux voir que la création par Dieu des hommes et des femmes peut être utile dans Son œuvre et qu’avec Lui, il n’y a pas de distinction de genre. Lorsque Son Esprit vient, Il peut prendre toute chair qui Lui plaît et cette chair peut Le représenter. Qu’elle soit homme ou femme, cette chair peut représenter Dieu tant qu’elle est Sa chair incarnée. Si Jésus était apparu en tant que femme quand Il est venu, en d’autres termes, si une petite fille, et non un garçon, avait été conçue du Saint-Esprit, cette étape de l’œuvre aurait tout de même été accomplie. Si tel avait été le cas, alors l’étape actuelle de l’œuvre devrait plutôt être accomplie par un homme, mais l’œuvre serait tout de même accomplie. L’œuvre réalisée à chaque étape a sa signification : aucune étape de l’œuvre n’est répétée ni n’entre en conflit avec l’autre » (« Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation », dans La Parole apparaît dans la chair). Je me suis souvenu qu’ils avaient échangé que Dieu S’incarnait quand l’Esprit de Dieu S’habillait de chair et devenait une personne ordinaire, alors, que cette personne soit un homme ou une femme, elle était Dieu Lui-même et pouvait exprimer la vérité et accomplir l’œuvre de Dieu. Le Seigneur Jésus était un homme. Il a été crucifié pour l’humanité, Il a porté les péchés des gens et, ce faisant, Il a achevé l’œuvre de la rédemption de l’humanité. Dans les derniers jours, Dieu S’incarne en femme et, sur la base de l’œuvre du Seigneur Jésus, Il exprime toutes les vérités requises pour sauver l’humanité et Il accomplit l’œuvre de juger et de purifier les gens. Par conséquent, que Dieu incarné soit un homme ou une femme, les vérités qu’Il exprime et l’œuvre qu’Il accomplit sont l’œuvre de l’Esprit de Dieu, et elles peuvent racheter et sauver l’humanité. De plus, si Dieu S’incarne en femme pour œuvrer dans les derniers jours, les gens ne le délimiteront pas en pensant qu’Il est un homme et ne peut pas être une femme. En pensant à ça, j’ai dit à mes parents : « Dieu, qui est Esprit, n’a pas de genre. Puisque Dieu a créé l’homme et la femme à Son image, Dieu incarné peut évidemment être un homme ou une femme. Son apparence physique n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est qu’Il puisse exprimer la vérité pour sauver l’humanité et qu’Il soit l’incarnation de l’Esprit de Dieu, Dieu Lui-même. » Ne pouvant pas réfuter ça, mes parents ont dit : « Tu dis que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu, mais on ne le croit pas. On l’acceptera quand les pasteurs et les anciens l’accepteront. Le pasteur dit que Dieu Tout-Puissant est une personne ordinaire, née dans une famille ordinaire, et qu’Il ne peut donc pas être l’incarnation de Dieu. » J’ai répondu à ça en disant : « Quand le Seigneur Jésus est venu œuvrer, les grands prêtres, les scribes et les pharisiens du judaïsme ne L’ont pas reconnu en tant que Dieu à cause de Sa naissance et de Son apparence ordinaires. Ils ont renié le Seigneur Jésus en disant : "N’est-ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie ?" Ces pharisiens ne regardaient que l’apparence du Seigneur Jésus. Ils n’ont pas cherché à savoir si Ses paroles et Son œuvre venaient de Dieu. Avec leur tempérament arrogant, ils ont décidé qu’Il était un homme ordinaire et non Dieu. Ils ont aussi fabriqué des rumeurs, calomnié et condamné le Seigneur Jésus. Parce que les croyants du judaïsme les vénéraient et leur obéissaient, ils les ont suivis en crucifiant le Seigneur. Finalement, ils ont perdu le salut de Dieu et ont été punis. C’est pareil aujourd’hui. Ces pasteurs et ces anciens ne cherchent pas à savoir si les paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant sont la vérité et la voix de Dieu. Ils ne font que juger et condamner aveuglément Dieu Tout-Puissant, en disant que Dieu Tout-Puissant est une personne ordinaire, et en mettant en cause Son origine et Son milieu familial. Ne font-ils pas la même chose que les pharisiens, quand ils ont condamné le Seigneur Jésus ? » Je me suis souvenu d’un passage des paroles de Dieu que mes frères et sœurs m’avaient lu. « Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’expression de Dieu. Puisque Dieu Se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il projette de faire et, puisque Dieu Se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de lui donner la vie et de lui montrer le chemin. La chair qui n’a pas l’essence de Dieu n’est résolument pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Si l’homme projette de se renseigner pour déterminer s’il s’agit de la chair de Dieu incarné, alors il doit le confirmer par le tempérament qu’Il exprime, ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, pour confirmer ou non qu’il s’agit de la chair de Dieu incarné et que c’est le vrai chemin, l’on doit réfléchir en se basant sur Son essence. Et ainsi, pour déterminer s’il s’agit ou non de la chair de Dieu incarné, le point essentiel est Son essence (Son œuvre, Ses déclarations, Son tempérament et bien d’autres aspects), plutôt que Son apparence. Si l’on ne scrute que Son apparence et qu’en conséquence, on oublie Son essence, alors cela montre que l’on est aveugle et ignorant » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). J’ai dit à mes parents : « Pour déterminer si la chair de Dieu Tout-Puissant est la chair incarnée de Dieu, on doit se demander s’Il peut exprimer la vérité et accomplir l’œuvre de sauver l’humanité, pas si Son apparence est ordinaire ou non. Réfléchissez-y : croyons-nous au Seigneur Jésus du fait de Son image dans la chair ? Non ! Nous croyons au Seigneur Jésus parce que nous avons lu Ses paroles dans la Bible, que nous avons vu qu’elles étaient pleines d’autorité et qu’Il pouvait racheter les péchés de l’humanité, et parce que nous jouissons de beaucoup de la grâce du Seigneur. Je crois en Dieu Tout-Puissant aujourd’hui parce que j’ai vu que les paroles qu’Il exprimait étaient la vérité. Elles ont de l’autorité et du pouvoir, et elles sont la voix de Dieu. Je n’ai cru qu’Il était Dieu incarné, le Seigneur Jésus revenu, qu’après l’avoir constaté. Vous devriez lire les paroles de Dieu Tout-Puissant, vous aussi. N’écoutez pas les paroles des pasteurs sans réfléchir et ne croyez pas aveuglément ce qu’ils disent ! S’ils prennent le mauvais chemin, résistent à Dieu et Le condamnent, les suivrez-vous en résistant à Dieu et en Le condamnant ? » M’entendre dire ça a rendu mes parents furieux. Ils m’ont réprimandé en disant : « As-tu vraiment besoin d’être têtu au point de t’opposer à tout le monde religieux ? Si tu oses t’opposer aux pasteurs et aux anciens, tu seras chassé par les villageois. Tu n’es même pas encore adulte. Où irais-tu ? On ne pourra pas t’aider si ça se produit ! Arrête de parler de ces choses et ne témoigne pas de Dieu Tout-Puissant à d’autres. Quand les pasteurs et les anciens l’accepteront, on l’acceptera. Pour le moment, évite de t’attirer des ennuis. » J’ai eu beau échanger avec eux, ils n’ont rien écouté et ils m’ont réprimandé sévèrement. Ils ont dit : « On dépense beaucoup d’argent pour tes études, pour ta nourriture et tes vêtements, mais tu es si désobéissant ! Tu nous déçois. » À cette époque, mes deux frères soutenaient mes parents. Personne, dans ma famille, ne suivait mon conseil. J’ai essayé de leur dire que Dieu Tout-Puissant avait exprimé de nombreuses vérités et de partager ce que j’avais gagné avec eux mais, quoi que je dise, ils n’écoutaient toujours pas. Mes parents et les villageois me traitaient très bien autrefois, mais désormais, ils n’avaient plus la même attitude envers moi, juste parce que je croyais en Dieu Tout-Puissant. J’étais devenu un scélérat et un paria à leurs yeux. Même chez moi, je ne sentais pas ma famille se soucier de moi. Je me sentais seul et malheureux. Mais je savais que je ne pouvais pas arrêter de participer à des réunions, quoi qu’il arrive, parce que je savais que je ne pourrais pas supporter un tel environnement si je ne participais pas aux réunions et ne m’équipais pas de la vérité. Plus tard, pour éviter des conflits inutiles, j’ai dû me cacher d’eux et participer aux réunions en secret. Je ne pouvais pas parler ni échanger. Je pouvais juste communiquer silencieusement avec mes frères et sœurs par texto.

Un soir, le pasteur et l’un de ses collaborateurs ont débarqué chez nous sans prévenir. Les voisins et quelques villageois sont aussi venus, pour assister à la scène. Le pasteur m’a demandé : « De quoi parles-tu dans les réunions de l’Église de Dieu Tout-Puissant ? » J’ai répondu : « L’Église de Dieu Tout-Puissant témoigne que le Seigneur Jésus est revenu, qu’Il est Dieu Tout-Puissant incarné, qui accomplit l’œuvre du jugement dans les derniers jours. On échange aussi sur le genre de personnes qui peut entrer au royaume des cieux, ce qu’il faut poursuivre pour gagner le salut et d’autres sujets. » Le pasteur m’a ensuite demandé d’un ton méprisant : « Alors dis-moi quel genre de personnes peut entrer au royaume des cieux. » Je lui ai répondu : « La Bible dit : “Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux” (Matthieu 7:21). “Vous soyez saints ; car je suis saint” (Lévitique 11:45). Ces versets nous montrent que pour entrer au royaume des cieux, on doit échapper au péché, être purifiés de nos tempéraments corrompus et devenir des gens qui suivent la volonté de Dieu. Pour le moment, on vit toujours dans le péché. On ment, on pèche et on échoue à pratiquer les paroles de Dieu, alors on ne peut pas entrer dans Son royaume. Avant, je ne comprenais pas pourquoi on était piégés dans un cercle permanent de péchés, de confessions et de nouveaux péchés. Pourquoi ne peut-on pas échapper à la servitude du péché ? Ce n’est qu’en lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant que j’ai compris que nos péchés étaient pardonnés quand on croyait au Seigneur, mais que notre nature pécheresse, la racine de notre péché, n’avait pas été éliminée. Voilà pourquoi on ne peut pas s’empêcher de continuer à mentir et à pécher. La Bible dit : “Sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur” (Hébreux 12:14). Le Seigneur est saint, alors on ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu si on continue à pécher et à résister à Dieu. À présent, le Seigneur Jésus est revenu pour accomplir l’œuvre du jugement dans les derniers jours. Il exprime toutes les vérités qui purifient et sauvent l’humanité, accomplissant la prophétie du Seigneur Jésus : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité” (Jean 16:12-13). Dieu Tout-Puissant a exprimé de nombreuses vérités. Non seulement Il révèle le mystère du plan de gestion de Dieu, mais Il révèle aussi la racine du péché de l’humanité, Il juge et révèle les natures pécheresses des gens, telles que l’arrogance, la malhonnêteté, la méchanceté, etc. Il révèle aussi les diverses impuretés de notre croyance en Dieu, et d’autres mauvaises intentions et points de vue erronés, comme le fait de ne croire en Dieu que pour entrer au royaume des cieux. Les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant éprouvent le jugement et le châtiment des paroles de Dieu, ils découvrent peu à peu la vérité sur leur nature satanique et leur corruption, ils se repentent sincèrement, et ils finissent par réussir à échapper aux chaînes du péché et à purifier leurs tempéraments corrompus. C’est le résultat que produit la parole de Dieu à l’ère du Règne. Si on veut entrer au royaume des cieux, on doit accepter l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, et on ne sera dignes d’entrer dans le royaume de Dieu que lorsque notre corruption aura été purifiée. » Quand je me suis tu, le pasteur a dit : « Je sais que tu aspires à la vérité, mais tu es encore trop jeune. Comme tu ne comprends pas très bien la Bible, tu es facilement trompé. Maintenant, tu dois arrêter de suivre Dieu Tout-Puissant, confesser tes péchés au Seigneur, te repentir et arrêter de participer à ces réunions ! » Voyant que je l’ignorais, le pasteur a ajouté : « Tu es ma brebis. Comment oses-tu me désobéir ? Tu dois te repentir sur-le-champ, quitter l’Église de Dieu Tout-Puissant et arrêter de prier au nom de Dieu Tout-Puissant. » J’ai répondu fermement : « Je n’arrêterai jamais de suivre Dieu Tout-Puissant. » Il était furieux et il m’a averti : « Le Conseil suprême de l’Église m’a chargé de "veiller" sur toi. Si tu persistes à croire en Dieu Tout-Puissant, tu seras convoqué par le Conseil suprême pour être interrogé. Sache que, si ça se produit, non seulement tes études seront affectées, mais tu auras une mauvaise réputation dans l’Église. Tu ne pourras peut-être même pas trouver un emploi à l’avenir. Pourquoi t’infliger ça ? Tu devrais te concentrer sur tes études ! » En entendant le pasteur dire ça, j’ai ressenti beaucoup de pression, parce que je savais que le Conseil suprême de l’Église ne me laisserait plus tranquille après m’avoir interrogé. Si je n’arrêtais pas de suivre Dieu Tout-Puissant, quand j’aurais besoin d’un certificat, à l’avenir, le chef du village ne me le signerait pas, et je ne trouverais peut-être même pas de travail. Mes parents m’avaient envoyé à l’université pour que je trouve un bon emploi, une fois diplômé. Si je ne trouvais pas d’emploi, il était sûr que mes parents me gêneraient encore plus dans ma foi en Dieu Tout-Puissant. En plus, je commençais juste à croire en Dieu Tout-Puissant et je ne comprenais qu’une petite partie de la vérité. Si l’on m’interrogeait et que j’affrontais tout un groupe de gens qui m’attaquaient, pourrais-je tenir bon ? Si je persistais à croire en Dieu Tout-Puissant, me renverraient-ils de l’université ? Demanderaient-ils à tous les autres croyants de me rejeter ? En y songeant, j’ai été très inquiet, alors j’ai prié Dieu en silence pour Lui demander de me guider et dire que je voulais rester ferme dans mon témoignage pour Lui.

En entendant le pasteur dire ça, j’ai ressenti beaucoup de pression, parce que je savais que le Conseil suprême de l’Église ne me laisserait plus tranquille après m’avoir interrogé. Si je n’arrêtais pas de suivre Dieu Tout-Puissant, quand j’aurais besoin d’un certificat, à l’avenir, le chef du village ne me le signerait pas, et je ne trouverais peut-être même pas de travail. Mes parents m’avaient envoyé à l’université pour que je trouve un bon emploi, une fois diplômé. Si je ne trouvais pas d’emploi, il était sûr que mes parents me gêneraient encore plus dans ma foi en Dieu Tout-Puissant. En plus, je commençais juste à croire en Dieu Tout-Puissant et je ne comprenais qu’une petite partie de la vérité. Si l’on m’interrogeait et que j’affrontais tout un groupe de gens qui m’attaquaient, pourrais-je tenir bon ? Si je persistais à croire en Dieu Tout-Puissant, me renverraient-ils de l’université ? Demanderaient-ils à tous les autres croyants de me rejeter ? En y songeant, j’ai été très inquiet, alors j’ai prié Dieu en silence pour Lui demander de me guider et dire que je voulais rester ferme dans mon témoignage pour Lui.

Après avoir prié, j’ai pensé à cette parole de Dieu Tout-Puissant : « Vous devez être éveillés et dans l’expectative à tout moment, et vous devez prier davantage devant Moi. Vous devez reconnaître les diverses conspirations et plans astucieux de Satan, reconnaître les esprits, connaître les hommes et être capables de discerner tous les types de personnes, d’événements et de choses » (« Chapitre 10 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). « Satan est constamment en train de dévorer la connaissance que les hommes ont de Moi dans leur cœur et, les dents serrées, toutes griffes dehors, s’engage dans l’étape finale de son agonie. Voulez-vous tomber dans le piège de ses stratagèmes trompeurs à cet instant ? Voulez-vous ruiner votre propre vie au moment où Mon œuvre est finalement terminée ? » (« Chapitre 6 » des Paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair). Grâce à cette parole, j’ai compris que ces choses qui m’arrivaient étaient des ruses de Satan. Satan voulait me perturber et m’empêcher de suivre Dieu. Même si ma stature était petite et que je connaissais peu de vérités, j’étais prêt à m’appuyer sur Dieu pour rester ferme et humilier Satan. J’ai donc dit au pasteur : « Je n’arrêterai pas de participer aux réunions. Je continuerai à suivre Dieu Tout-Puissant. » Que je n’écoute pas le pasteur a mis mes parents très en colère. Mon père m’a fusillé du regard et a crié : « Comment oses-tu dire non ? Il faut que tu jures d’arrêter de croire en Dieu Tout-Puissant avant que le pasteur ne s’en aille ! » Le pasteur m’a aussi menacé en disant que si je n’arrêtais pas de participer aux réunions dans la semaine, il m’emmènerait devant le Conseil suprême pour que je sois interrogé. Je n’ai éprouvé aucun regret pour autant, parce que je savais très bien que mon choix était le bon. Avant d’avoir accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, je croyais en Dieu, mais je ne savais pas ce qu’il fallait faire pour entrer dans le royaume des cieux. Parfois, mon esprit était plein de fantaisies, et parfois, parce que je péchais souvent et que je n’étais pas sûr de pouvoir entrer dans le royaume, j’étais perdu. Je comprenais enfin, maintenant. Seules les paroles de Dieu Tout-Puissant m’avaient permis de voir clairement ce monde maléfique et de comprendre comment Satan corrompait l’humanité. Si je n’avais pas lu les paroles de Dieu Tout-Puissant, je n’aurais absolument pas su comment me délivrer des chaînes du péché ni comment échapper à la corruption de Satan. Alors, quelle que soit la manière dont ils m’entraveraient, je ne renoncerais jamais à suivre Dieu Tout-Puissant. Voyant que je n’avais pas l’intention de baisser les bras, le pasteur est parti, furieux. Mes parents étaient aussi très fâchés que j’aie rejeté le pasteur et ils m’ont dit avec colère : « Tu as le culot de contrarier le pasteur et de faire quelque chose que l’Église interdit. La coutume exige que tu sois expulsé du village. Si les villageois te rejettent, quand tu auras besoin d’un certificat, à l’avenir, le chef du village ne te le signera pas. Tu ne trouveras pas de travail non plus. As-tu pensé à ces conséquences ? Où iras-tu alors ? Tu n’es qu’un étudiant. Tu n’as nulle part où aller et tu ne pourras pas travailler. Comment survivras-tu ? » Mon père a aussi dit qu’il avait honte d’avoir un fils tel que moi. Il a dit que je leur faisais honte et qu’il ne me considérerait plus comme son fils à l’avenir. C’était la première fois de ma vie que j’entendais mon père me réprimander de cette manière. Il a même cruellement dit que je n’étais plus son fils. Je n’en revenais pas que mes parents disent une chose pareille. J’étais si triste que je n’ai rien répondu. Mon père a ajouté : « Par ailleurs, si tu continues à croire en Dieu Tout-Puissant, tu as intérêt à me rembourser tout l’argent que j’ai dépensé pour t’élever ! » Quand mon père a dit ça devant les villageois, je me suis senti très humilié et très triste. Mes parents me traitaient bien, avant. J’étais celui qu’ils préféraient de leur dix enfants et ils attendaient beaucoup de moi. Ils ne m’avaient jamais rien dit d’aussi dur, mais leur attitude avait complètement changé. Leur gentillesse me manquait et je ne voulais pas avoir d’ennuis avec eux. Comme je me sentais très faible et que je ne savais pas quoi faire, j’ai prié Dieu pour Lui demander de me guider dans cet environnement. Plus tard, j’ai songé à un passage des paroles de Dieu : « Tu dois endurer des épreuves pour la vérité, te donner à la vérité, tu dois endurer l’humiliation pour la vérité et, pour gagner plus de vérité, tu dois subir plus de souffrance. C’est ce que tu devrais faire. Tu ne dois pas rejeter la vérité pour obtenir une vie de famille paisible et tu ne dois pas perdre la dignité et l’intégrité de ta vie pour un plaisir momentané. Tu dois poursuivre tout ce qui est beau et bon et tu dois poursuivre un chemin plus significatif dans la vie. Si tu mènes une vie si vulgaire et ne poursuis pas d’objectifs, ne gâches-tu pas ta vie ? Qu’as-tu à gagner d’une vie pareille ? Tu devrais abandonner tous les plaisirs de la chair pour une seule vérité et ne pas rejeter toutes les vérités pour un peu de satisfaction. Ce genre de personne n’a ni intégrité ni dignité ; il n’y a aucun sens à leur existence ! » (« Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair). Cette parole de Dieu m’a inspiré. J’ai compris que je devais souffrir pour gagner la vérité. Même si ma famille s’opposait à moi, le pasteur m’entravait, les villageois me jugeaient, et je me sentais tourmenté et un peu faible, je ne devais pas renoncer à suivre Dieu Tout-Puissant, quoi qu’ils disent. En lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant et en écoutant l’échange de mes frères et sœurs dans les réunions, j’avais compris bien des vérités et des mystères, et j’avais déjà acquis la certitude, dans mon cœur, que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu, Christ des derniers jours, alors je ne pouvais pas arrêter de participer aux réunions. Je savais que les choses se calmeraient si je le faisais. Mes parents ne s’opposeraient plus à moi et recommenceraient à me traiter aussi bien qu’avant, et personne ne se moquerait plus de moi, mais je perdrais ma chance de gagner la vérité et d’être sauvé par Dieu. Je me suis dit que je ne devais pas renoncer à la vérité et que je ne devais pas trahir Dieu à cause de la réprobation de ma famille. Les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la vérité. Seul Dieu Tout-Puissant peut nous dire comment Satan corrompt l’humanité et Lui seul a indiqué le chemin qui nous permet d’échapper au péché et d’être sauvés par Dieu. Cela valait la peine de souffrir aujourd’hui pour gagner la vérité. Alors j’ai décidé de ne pas subir les restrictions de mes parents. Même s’ils ne payaient plus mes frais de scolarité, même si j’étais chassé du village et si la vie devenait difficile, je ne renoncerais pas à croire en Dieu et à rechercher la vérité.

Pendant la semaine suivante, le pasteur s’est arrangé pour que deux collaborateurs viennent chez nous tous les soirs. Ils ont répété les mêmes choses chaque jour pour que j’arrête de participer aux réunions. Quoi qu’ils disent, j’ai continué à le faire. À cette période, j’ai souvent prié Dieu pour Lui demander de calmer mon cœur et de me protéger des perturbations. Par la suite, mon oncle a eu peur que les gens se moquent de notre famille si la nouvelle se répandait, alors il est allé voir le pasteur pour élaborer une nouvelle stratégie. Ils m’ont emmené voir un théologien, qui était un docteur en théologie et qui connaissait très bien la Bible. Quand on s’est vus, le théologien m’a demandé : « Pourquoi crois-tu en Dieu Tout-Puissant ? Te rends-tu compte que Dieu Tout-Puissant n’est qu’une personne ordinaire ? Pourquoi devrais-tu croire en une personne ? » J’ai répondu : « Dieu Tout-Puissant est Dieu incarné. Il semble être une personne ordinaire, mais l’Esprit de Dieu est en Lui et Il est l’incarnation de l’Esprit de Dieu. Il n’a pas seulement une humanité normale, mais aussi une divinité complète. Comme le Seigneur Jésus : en apparence, Il était un homme ordinaire, mais Il était en réalité le Fils de l’homme incarné, Dieu Lui-même. Il pouvait exprimer la vérité et accomplir l’œuvre de racheter et de sauver l’humanité. Dieu Tout-Puissant est venu dans les derniers jours et a exprimé de nombreuses vérités. Il a révélé différents mystères de vérité, comme le plan de gestion de six mille ans de Dieu, le mystère de l’incarnation et la manière dont Dieu accomplit l’œuvre du jugement, dans les derniers jours, pour purifier et sauver les gens. Il a aussi révélé la raison profonde pour laquelle l’humanité pèche. S’Il était une personne ordinaire, pourrait-Il exprimer tant de vérités ? Dieu est le Seigneur de la Création, Il est la source de la vérité, seul Dieu peut exprimer des vérités, aucune personne célèbre ni aucun grand homme dans le monde ne peut exprimer de vérité ! Seul Dieu Lui-même peut exprimer ces vérités. Personne d’autre que Dieu ne peut le faire. Toutes les vérités que Dieu Tout-Puissant a exprimées suffisent à prouver qu’Il est Dieu incarné, Dieu Lui-même. » Dès que j’ai dit ces choses, le docteur en théologie m’a interrompu pour dire : « Tu te trompes. Toutes les paroles de Dieu sont dans la Bible et il ne peut pas y avoir de nouvelles paroles en dehors de la Bible. Les paroles de Dieu Tout-Puissant ne peuvent tout simplement pas être les nouvelles paroles de Dieu. » J’ai objecté en disant : « Ce que vous dites a-t-il un fondement biblique ? La parole du Seigneur Jésus le prouve-t-elle ? Le Seigneur Jésus a dit : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité” (Jean 16:12-13). La Bible prophétise que l’Agneau ouvrira le rouleau dans les derniers jours. Ҫa montre que Dieu parlera quand Il reviendra dans les derniers jours. Dire, comme vous le faites, que Dieu ne prononce pas de nouvelles paroles en dehors de la Bible ne revient-il pas à nier toutes les paroles et toute l’œuvre du Seigneur à son retour ? » Il avait un air impatient et il n’a rien écouté. Il a dit des choses pour condamner Dieu Tout-Puissant et m’a demandé à plusieurs reprises d’arrêter d’écouter les sermons de l’Éclair Oriental. Puis il a commencé à se vanter de l’importance de ses diplômes en théologie, de toutes les souffrances qu’il avait endurées en prêchant pour le Seigneur, et ainsi de suite. Il a aussi dit que j’étais trop jeune pour comprendre la Bible, que je devais l’écouter et que je devais arrêter de fréquenter les membres de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Mon oncle s’en est mêlé en disant : « Nous ne devons pas croire ce que les cercles religieux condamnent. Ce théologien est réputé pour sa connaissance de la Bible et tu as de la chance de lui parler. J’espère que tu l’écouteras et que tu arrêteras de participer à ces réunions. » Je leur ai dit : « Autrefois, j’étais perplexe concernant la vie dans le péché. Je ne comprenais pas pourquoi les gens ne pouvaient pas se débarrasser du péché. Je n’ai compris qu’en lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant que c’était à cause de notre nature pécheresse. Si notre nature pécheresse n’est pas éliminée, on ne sera jamais délivrés des chaînes du péché. » Je leur ai aussi témoigné de la vérité de l’incarnation. Après ça, le théologien a dit qu’il trouvait mon échange inspirant. Il a dit qu’il était très bon et qu’il espérait avoir une autre occasion d’en discuter avec moi, mais il a répété que je ne devais pas accepter Dieu Tout-Puissant. Je me suis rendu compte que ce théologien, même s’il connaissait la Bible, avait un grand savoir théologique et une bonne réputation, était en réalité spirituellement pauvre et ne comprenait aucune vérité. Il était aussi très arrogant, incapable d’accepter la vérité, et il n’avait aucune envie d’étudier l’œuvre de Dieu. Comme les pharisiens qui avaient résisté au Seigneur Jésus, il condamnait obstinément l’apparition et l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Cette conversation n’a pas amoindri ma détermination à suivre Dieu Tout-Puissant. Au contraire, elle m’a donné du discernement sur les pasteurs, les anciens et les théologiens du monde religieux. J’ai arrêté de les estimer et de les admirer. Et grâce aux réunions et aux paroles de Dieu Tout-Puissant que j’ai lues pendant cette période, j’ai aussi gagné en discernement sur les absurdités du monde religieux. Ҫa m’a rendu encore plus certain que la parole de Dieu Tout-Puissant était la vérité et que Dieu Tout-Puissant était l’apparition de l’unique vrai Dieu. Au cours d’une réunion, j’ai parlé de ce qui m’était arrivé aux frères et sœurs, et ils ont partagé avec moi des paroles de Dieu qui m’ont fait gagner en discernement sur les faux bergers et les antéchrists de cette bataille spirituelle. Le Seigneur Jésus a dit : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous » (Matthieu 23:15). Quand j’ai lu ces paroles de Dieu et entendu l’échange des frères et sœurs, mon cœur a été illuminé. J’ai vu que ces pasteurs et dirigeants du monde religieux étaient comme les pharisiens qui essayaient de se faire passer pour bons. Ils résistent à l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et la condamnent, et ils font tout pour empêcher les gens d’entendre la voix de Dieu et d’accueillir le Seigneur. Ils sont des obstacles pour les gens qui veulent entrer dans le royaume de Dieu. Non seulement ils n’entrent pas dans le royaume de Dieu eux-mêmes, mais ils empêchent les autres de le faire. Ils sont vraiment mauvais ! La parole de Dieu Tout-Puissant dit : « Certaines gens lisent la Bible dans des églises imposantes et la récitent toute la journée, mais pas un seul d’entre eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun d’entre eux n’est capable de connaître Dieu et encore moins capable d’être en accord avec la volonté de Dieu. Ils sont tous des gens vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour sermonner Dieu. Ils s’opposent à Dieu volontairement même en portant Son étendard. Affirmant qu’ils croient en Dieu, ils mangent tout de même la chair de l’homme et boivent son sang. Tous ces gens sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons dirigeants qui font intentionnellement obstacle à ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Ils peuvent paraître de “bonne constitution”, mais comment leurs disciples sauront-ils qu’ils ne sont nul autre que des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui se dévouent à dévorer des âmes humaines ? » (« Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). « Regarde les dirigeants de chaque confession religieuse, ils sont tous arrogants et suffisants, et leurs interprétations de la Bible sont hors contexte et sont guidées par leurs propres imaginations. Ils comptent tous sur les dons et l’érudition pour accomplir leur travail. S’ils ne pouvaient pas prêcher du tout, les gens les suivraient-ils ? Ils possèdent tout de même une certaine connaissance et peuvent prêcher quelques doctrines, ou ils savent convaincre les autres et se servir de quelque artifice. Ils s’en servent pour amener les hommes devant eux et les tromper. Théoriquement, ces gens croient en Dieu, mais, en réalité, ils suivent leurs dirigeants. Quand ils rencontrent quelqu’un qui prêche le vrai chemin, certains d’entre eux disent : “Nous devons consulter notre dirigeant au sujet de notre foi.” C’est un humain qui est le vecteur de leur foi en Dieu : n’est-ce pas un problème ? Que sont donc devenus ces dirigeants ? Ne sont-ils pas devenus des pharisiens, de faux pasteurs, des antéchrists et des obstacles qui empêchent le peuple d’accepter la véritable voie ? De tels hommes appartiennent à la même espèce que Paul » (« La vraie foi en Dieu ne se confirme que par la recherche de la vérité », dans Sermons de Christ des derniers jours). Dieu révèle clairement l’essence qui hait la vérité et résiste à Dieu des dirigeants religieux. Dieu Tout-Puissant est apparu et exprime de nombreuses vérités, mais ces gens ne cherchent pas du tout. Au lieu d’écouter la voix de Dieu, ils écoutent les rumeurs du PCC, le parti athée, ils condamnent l’apparition et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant et ils répandent des mensonges pour tromper les croyants et nous empêcher d’entendre la voix du Seigneur et de L’accueillir. C’est gâcher notre chance d’être sauvés et d’entrer dans le royaume des cieux. Même si ces pasteurs et dirigeants expliquent souvent la Bible aux gens à l’église, ils n’ont pas la moindre connaissance de Dieu ni de Son œuvre. Ils n’ont pas non plus la moindre crainte de Dieu. Leur essence et leur nature sont les mêmes que celles des pharisiens. Ce sont tous des antéchrists qui haïssent la vérité et résistent à Dieu. Puis je me suis souvenu de la manière dont les croyants du judaïsme vénéraient aveuglément les dirigeants religieux, avaient suivi les pharisiens dans leur résistance au Seigneur Jésus et, à cause de ça, avaient perdu le salut de Dieu. Mes parents aussi vénéraient les pasteurs et les anciens. Même s’ils croyaient au Seigneur depuis de nombreuses années, il n’y avait pas de place pour Dieu dans leur cœur. Ils ne comprenaient pas la vérité et manquaient de discernement. Ils croyaient que ceux qui obéissaient aux pasteurs et aux anciens obéissaient au Seigneur et Le suivaient. Quoi que les pasteurs et les anciens disent, mes parents les écoutaient. Dans une affaire aussi importante que l’accueil du Seigneur, ils n’avaient aucun discernement et écoutaient aveuglément le pasteur. Quand je leur avais témoigné des paroles de Dieu Tout-Puissant, ils n’avaient rien écouté et avaient répété les paroles du pasteur et du docteur en théologie pour condamner Dieu Tout-Puissant. Ils avaient même dit : « Même si c’est le vrai chemin, on ne l’acceptera pas tant que les pasteurs et les anciens ne l’auront pas fait. » J’ai compris que mes parents étaient vraiment pitoyables. Comment croyaient-ils au Seigneur ? Ne croyaient-ils pas simplement aux pasteurs et aux anciens ? J’ai dit à mes parents : « Si vous étiez nés à l’ère de la Grâce, quand le Seigneur Jésus est apparu pour œuvrer, vous auriez été semblables aux croyants du judaïsme de cette époque, vous auriez résisté au Seigneur Jésus et L’auriez condamné avec les pharisiens, parce que vous n’écoutez que les pasteurs et les anciens. Si les pasteurs et les anciens disent que quelque chose est faux, vous en faites autant. Vous ne cherchez pas du tout le vrai chemin par vous-mêmes et vous n’essayez pas d’entendre la voix de Dieu. N’est-ce pas agir de la même manière que ceux qui ont suivi les pharisiens et résisté au Seigneur Jésus ? Pouvez-vous obtenir de bons résultats de cette façon ? » Au fil des événements de cette période, j’ai gagné un peu de discernement sur mes parents et j’ai cessé d’être entravé par mes émotions, ce qui m’a permis d’être déterminé à témoigner pour Dieu.

Pendant cette période, mes parents surveillaient tout ce que je faisais. Je ne pouvais pas participer à des réunions en paix chez moi. Je devais sortir discrètement, le soir, et aller dans un bois proche du village pour participer aux réunions. Il y avait beaucoup de moustiques et d’insectes. J’étais dévoré par les moustiques et je ne trouvais pas d’endroit confortable où m’asseoir. Parfois, je restais dans les bois jusque tard dans la nuit. Pour que mes parents ne découvrent pas que j’étais sorti pour des réunions, je devais rentrer dans la maison en douce pour dormir et me réveiller avant eux le lendemain matin pour leur faire croire que j’avais bien dormi. En général, j’allais aider mes parents dans les champs pendant la journée. Au bout d’un moment, j’ai vraiment manqué de sommeil. C’était tout à fait épuisant. J’ai commencé à me sentir un peu faible et je ne savais pas quand cette période se terminerait. Il m’arrivait même de penser que si j’écoutais mes parents et arrêtais de participer aux réunions, je souffrirais moins, les villageois ne se moqueraient plus de moi et ma recherche d’emploi ne serait pas compromise. Ces pensées m’ont un peu ébranlé. Mais alors j’ai pensé que chaque réunion me permettait de comprendre quelques vérités, des vérités que je n’avais jamais entendues avant. Je ne voulais pas renoncer à ça. Il y a un hymne des paroles de Dieu qui m’a beaucoup encouragé à cette période. Je l’ai écouté de nombreuses fois. « Dans l’œuvre des derniers jours, nous avons besoin d’une très grande foi et d’un très grand amour. Nous pouvons trébucher à la moindre négligence, car cette étape de l’œuvre est différente de toutes les précédentes : ce que Dieu parfait, c’est la foi de l’humanité, qui est aussi bien invisible qu’intangible. Ce que Dieu fait, c’est de convertir les paroles en foi, en amour et en vie. Les gens doivent atteindre un point où ils ont enduré des centaines d’épurements et possèdent une foi supérieure à celle de Job. Ils doivent supporter des souffrances incroyables et toutes sortes de tortures sans jamais s’éloigner de Dieu. Quand ils sont obéissants jusqu’à la mort et ont une grande foi en Dieu, alors cette étape de l’œuvre de Dieu est complète » (« Ce que Dieu rend parfait, c’est la foi », dans Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). Grâce à cet hymne, j’ai compris que ma chair pouvait devenir faible et souffrir dans les périodes difficiles, mais que je devais apprendre à renoncer à la chair dans ces moments-là. Si je suivais la chair, je ne pourrais pas satisfaire Dieu et je perdrais foi en Lui. Je savais très bien que chaque réunion était bénéfique à ma vie et que la vérité que je gagnais était un trésor inestimable. Même si chaque réunion, tard le soir dans les bois, était difficile et physiquement épuisante, cette situation était aussi un test pour voir si j’étais capable de souffrir pour obtenir la vérité et d’avoir une foi authentique en Dieu. Mes parents voulaient que je poursuive la renommée et la fortune dans le monde, que je trouve un bon emploi, que je donne une bonne vie à ma famille et que je fasse leur fierté. Voilà ce qu’ils voulaient et attendaient de moi. Mais si j’écoutais mes parents et arrêtais de participer aux réunions, même si je n’aurais plus à souffrir, je ne gagnerais pas la vérité. Je resterais semblable à moi-même, ne me souciant que de me divertir et de satisfaire la chair, ce qui est vide de sens. Que je puisse accepter l’œuvre de Dieu des derniers jours et jouir de l’abondante provision de vérités de Dieu est la plus grande bénédiction. La souffrance que j’endurais était négligeable en comparaison de la compréhension de la vérité, et toute cette expérience était chargée de sens. En y songeant, j’ai été prêt à renoncer aux plaisirs charnels et j’ai cessé de me soucier de ce que ma famille disait de moi. Tout ce que j’espérais, c’était m’appuyer sur Dieu pour surmonter ces difficultés.

Plus tard, grâce à la lecture des paroles de Dieu Tout-Puissant, mon état s’est amélioré peu à peu. Lentement, j’ai compris que ce n’était que dans les difficultés de cet environnement que je pouvais chercher davantage la volonté de Dieu et avoir une vraie foi en Lui. Pour ça, je suis très reconnaissant envers Dieu ! J’ai continué à participer à des réunions dans les bois. Un jour, alors que je participais à une réunion, quelqu’un, je ne sais pas qui, l’a découvert et dit à mes parents. Le lendemain, au petit-déjeuner, ma mère m’a dit : « Je croyais que tu avais arrêté de participer à des réunions après avoir vu le docteur en théologie. Je ne savais pas que tu filais dans les bois, la nuit, pour participer à des réunions. N’as-tu pas peur ? » En s’est mise à pleurer tout en parlant. C’était la première fois qu’elle pleurait devant moi. Je n’ai pas su quoi dire. Mes yeux se sont emplis de larmes. Je ne voulais pas faire de mal à mes parents, mais je savais que je ne devais pas renoncer à suivre Dieu Tout-Puissant. J’étais déchiré. À ce moment-là, je me suis souvenu d’un passage des paroles de Dieu : « Dieu accomplit Son œuvre, Dieu prend soin d’une personne, protège une personne et, tout ce temps, Satan ne Le lâche pas d’un pas. Celui que Dieu favorise, Satan le surveille aussi, le suivant derrière. Si Dieu veut cette personne, Satan fera tout en son pouvoir pour Lui faire obstacle, utilisant divers mauvais subterfuges pour tenter, perturber et ruiner l’œuvre que Dieu fait, le tout afin d’atteindre son objectif caché. Quel est cet objectif ? Il ne veut pas que Dieu gagne qui que ce soit ; il veut posséder lui-même tous ceux que Dieu veut, il veut les occuper, les contrôler, les prendre en charge afin qu’ils l’adorent, afin qu’ils se joignent à lui pour commettre le mal. N’est-ce pas là le motif sinistre de Satan ? […] En guerroyant contre Dieu et Le suivant partout, Satan a comme objectif de démolir toute l’œuvre que Dieu veut faire, d’occuper et de contrôler ceux que Dieu veut gagner, d’anéantir ceux que Dieu veut gagner. S’ils ne sont pas anéantis, alors ils deviennent la possession de Satan qui les utilise comme il le veut. Tel est son objectif » (« Dieu Lui-même, l’Unique IV », dans La Parole apparaît dans la chair). Après avoir médité ces paroles de Dieu, j’ai compris. Dieu œuvre pour sauver les gens, tandis que Satan fait tout ce qu’il peut pour entraver les gens, les empêcher de suivre Dieu et d’accepter le salut de Dieu. À ce moment-là, je me suis rappelé la manière dont la femme de Job l’avait tenté pour qu’il abandonne Dieu. C’était la ruse de Satan. J’ai pensé à la manière dont, pendant cette période, mes amis m’avaient perturbé, et le pasteur et ma famille m’avaient entravé et menacé, faisant pression sur moi pour que j’arrête de croire en Dieu. Ce n’étaient que des tentations et des ruses de Satan. Mes parents avaient dit qu’ils craignaient qu’on me chasse du village et que je n’aie nulle part où aller. Ma mère avait aussi dit qu’elle s’inquiétait pour moi. Ces mots donnaient l’impression qu’elle se souciait de moi mais, en réalité, c’était Satan qui se servait de ma famille pour m’empêcher de suivre Dieu. Satan voulait me forcer à renoncer, à continuer à suivre le pasteur, à rester dans la religion et à perdre le salut de Dieu. Je ne devais pas tomber dans les pièges de Satan. Après ça, j’ai continué à participer à des réunions et à lire les paroles de Dieu Tout-Puissant. J’ai conscience que je risque d’être confronté à de nombreuses tentations et à des assauts de Satan à l’avenir, et que je pourrais connaître des revers, mais je sais dans mon cœur que la parole de Dieu Tout-Puissant est la vérité. Que je puisse lire la parole de Dieu, éprouver l’œuvre de Dieu et gagner la vérité est profondément chargé de sens pour moi. Quoi que je souffre, ça en vaut la peine !

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Perdu et retrouvé

Par Xieli, États-Unis Je suis venu aux États-Unis pour travailler aussi dur que possible en quête d’une vie heureuse et d’un niveau de vie...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp