Les paroles de Dieu ont supprimé mes notions

23 juillet 2017

Par Xiao Rui, Chine

Quand je prêchais l’Évangile, je rencontrais des leaders religieux qui témoignaient faussement pour résister et déranger et qui appelaient la police. Cela a fait en sorte que ceux à qui je prêchais n’osaient pas avoir de contact avec nous et que ceux qui venaient à peine d’accepter l’Évangile étaient incapables d’avoir confiance en l’œuvre de Dieu. Quand je travaillais très dur mais que les résultats étaient médiocres, je pensais : Le travail évangélique est tellement difficile à réaliser. Ce serait si fantastique si Dieu faisait quelques miracles et punissait ceux qui témoignent faussement ainsi que ceux qui Lui résistent fortement pour montrer à ceux qui ont été trompés. Le travail de l’Évangile ne serait-il pas alors réalisé plus rapidement ? Ce ne serait pas aussi difficile pour nous de prêcher l’Évangile… C’est pour cela que cet espoir surgissait en moi à chaque fois que je faisais face à ce genre de difficultés. Plus tard, j’ai lu le livre d’Exemples classiques de punitions pour avoir résisté à Dieu Tout-Puissant et, pendant des échanges, j’ai entendu le témoignage de certains signes et certaines merveilles que Dieu avait faits, et mon cœur s’en est réjoui. J’ai espéré encore plus que Dieu fassent certaines de ces choses dans le secteur où je travaillais et de cette façon la situation difficile de notre travail d’Évangile serait réglée plus rapidement. Mais peu importe comment j’espérais, je n’ai toujours pas vu Dieu faire aucun miracle ici ou punir les méchants. Les personnes religieuses continuaient à résister pleinement à Dieu et les difficultés du travail évangélique continuaient d’être grandes. J’en suis devenu négatif : Pourquoi Dieu n’ouvre-t-il pas une issue pour nous ? Serait-ce que notre foi est inadéquate ?

Plus tard, pendant mes dévotions, j’ai vu ces paroles de Dieu : « Si Dieu devait manifester des signes et des prodiges surnaturels, Il n’aurait pas besoin d’entreprendre une grande œuvre. De Sa propre bouche, Il condamnerait tout simplement les gens à mort, et ces derniers mourraient instantanément, et ainsi tout le monde serait convaincu, mais cela n’atteint pas le but de Dieu en devenant chair. Si Dieu agissait vraiment de cette façon, les gens ne pourraient jamais croire consciemment à Son existence. Ils seraient incapables de la vraie foi et, en outre, confondraient le diable avec Dieu. Plus important, les gens ne pourraient jamais connaître le tempérament de Dieu ; or n’est-ce pas un aspect de la signification de l’être de Dieu dans la chair ? Si les gens étaient incapables de connaître Dieu, alors ce Dieu vague, ce Dieu surnaturel, exercerait toujours une influence sur l’homme. Et ainsi, les gens n’auraient-ils pas leurs propres notions ? Pour le dire plus clairement, ne serait-ce pas Satan, le diable, qui aurait de l’influence ? “Pourquoi dis-Je que J’ai repris le pouvoir ? Pourquoi dis-Je que l’incarnation a tellement de sens ?” Dès que Dieu devient chair, Il reprend le pouvoir, et aussi Sa divinité passe directement à l’action. Tous les gens en viennent progressivement à connaître le Dieu concret et ainsi suppriment complètement la place de Satan dans leur cœur, donnant à Dieu une place plus profonde dans leur cœur » (« Chapitre 6 » d’Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair). Alors que je tentais de saisir les paroles de Dieu, mon cœur s’égaya tout à coup : il s’avère que l’objectif de l’œuvre de Dieu dans la chair n’est pas d’user de Son autorité pour effrayer les gens pour qu’ils obéissent, mais c’est d’ouvrir complètement Son tempérament à l’humanité à travers un vrai travail et des vraies paroles, et à travers cela de dissiper l’image d’un Dieu vague dans le cœur de l’humanité. C’est pour permettre aux gens de rejeter l’entrave de leurs conceptions, de vraiment reconnaître le tempérament et l’œuvre de Dieu, de permettre aux gens d’avoir la vérité et le discernement, et ainsi de les conquérir et les acquérir. Vraiment, l’œuvre de Dieu est tellement concrète ! et Sa sagesse est insondable pour les humains ! Réfléchis-y attentivement : l’œuvre que Dieu est en train d’accomplir ne porterait pas de fruit si elle était faite à travers des signes et des prodiges. Tout comme à l’ère de la Loi, Dieu a montré tellement de miracles aux Israélites et a puni tellement de ceux qui s’opposèrent à Lui, mais les Israélites n’ont quand même pas reconnu Dieu et, à la fin, ils sont allés mourir dans le désert. Pendant l’ère de la Grâce, Dieu a aussi montré un grand nombre de signes et de merveilles parmi les juifs, mais ils L’ont quand même crucifié vivant, parce qu’ils ne L’ont pas reconnu. Tout cela indique que les signes et les merveilles de Dieu n’effraient les gens que pour un instant, mais ne sont pas la base de leur croyance en Dieu. Cependant, même si j’ai suivi Dieu jusqu’à maintenant, je n’ai pas eu une once de compréhension de Son essence, et j’ai encore moins compris les objectifs et la signification de l’œuvre de Dieu dans la chair. J’ai quand même cru en Son autorité et que ceux qui Lui résistent seront punis, j’ai donc de tout cœur cherché à voir les signes et les merveilles de Dieu. Ce genre de croyance n’est-il pas exactement comme les pharisiens, vivant au milieu de l’imprécision, croyant en un Dieu surnaturel tout en résistant au Dieu concret ? Si ma quête de Dieu continue ainsi, comment pourrais-je être compatible avec le vrai Dieu ? C’était vraiment trop dangereux ! Après cela, j’ai vu d’autres paroles de Dieu : « Il est extrêmement difficile pour Dieu d’accomplir Son œuvre dans le pays du grand dragon rouge. Cependant, c’est grâce à cette difficulté que Dieu accomplit une étape de Son œuvre : rendre manifestes Sa sagesse et Ses prodigieuses réalisations, et saisir cette occasion pour rendre complet ce groupe de personnes. C’est par la souffrance des hommes, par leur envergure et par tous les tempéraments sataniques des habitants de cette terre immonde que Dieu accomplit Son œuvre de purification et de conquête, afin de gagner la gloire et de gagner ceux qui témoigneront de Ses actes. Telle est toute la signification de tous les sacrifices que Dieu a consentis pour ce groupe de personnes. Ainsi, c’est par le biais de ceux qui s’opposent à Lui que Dieu accomplit l’œuvre de la conquête, et c’est seulement ainsi que la grande puissance de Dieu peut être rendue manifeste. […] Il en va de même pour l’étape de l’œuvre de Jésus : Il ne pouvait trouver la gloire que chez les pharisiens qui Le persécutaient ; sans la persécution des pharisiens et la trahison de Judas, Jésus n’aurait pas été ridiculisé ni calomnié, encore moins crucifié, et n’aurait donc pas pu gagner la gloire » (« L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », dans La Parole apparaît dans la chair). À cet instant, par les paroles de Dieu, j’avais encore plus conscience que peu importe l’œuvre que Dieu réalise, elle a une signification. S’Il va au bout de Son œuvre en révélant certains miracles ou en infligeant certaines punitions, cela a une signification, cela a des principes. S’Il ne va pas au bout de Son œuvre en ne révélant pas de miracles ou en n’infligeant pas de punitions, cela contient encore plus la sagesse de Dieu. Maintenant, Dieu n’utilise pas Son autorité pour se débarrasser de ceux qui témoignent faussement ou Lui résistent fortement ; il y a là encore plus de la bonne volonté de Dieu. Dieu se sert de ces difficultés pour nous permettre de goûter aux souffrances de Sa propre œuvre, en reconnaissant alors la bonté et la beauté de Dieu. Dieu utilise aussi ces difficultés comme preuve de la bonne ou de la mauvaise action des gens et, à la fin, leur fournit une destination appropriée de sorte que nous sommes totalement convaincus, que nous pouvons voir la vertu et la sainteté de Dieu. Même plus, Dieu utilise ces difficultés pour me démontrer que je n’ai pas la vérité dans ma vision, que ma nature est trop paresseuse, timide, ignorante et insensée et, par ma souffrance, mes efforts et ma coopération avec Dieu, Il nous donnera discernement, confiance, amour, sagesse et courage et, encore plus, Il nous donnera la vérité de Son œuvre, nous rendant ainsi entiers, nous acquérant. Vraiment la parole de Dieu est si sage, si fantastique ! Mais je suis trop aveugle – je n’ai aucune compréhension de la signification de l’œuvre de Dieu et de Ses bonnes intentions. Tout ce que je crains est la souffrance physique et je ne suis pas disposé à coopérer avec Dieu. Je suis vraiment un croyant qui ne réalise pas le bon travail, qui se complaît dans le confort !

Merci à l’éclairage des paroles de Dieu qui m’a donné une certaine reconnaissance du but et de la sagesse de l’œuvre de Dieu dans la chair et m’a aussi permis de voir que ma foi en Dieu vivait dans le vague, que ne pas reconnaître Dieu est trop dangereux ! À partir de ce jour, je suis disposé à m’armer de la vérité de la vision, à chercher à être une personne qui reconnait l’œuvre et le tempérament de Dieu, à vraiment avoir la volonté de souffrir, à remplir mon devoir au maximum de façon à réconforter le cœur de Dieu.

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Sortir de la brume

Je ne suis plus passive devant les difficultés, et mes nombreuses années d’incompréhension, de soupçon et d’appréhension sont loin derrière moi. Je vis maintenant dans un état complètement actif et je cherche à être amenée à la perfection par Dieu.

Laisser un commentaire