Pourquoi tant d’obstacles dans notre quête d’acceptation du vrai chemin ?

11 décembre 2022

Par Joselyn, Équateur

En 2008, ma mère et moi avons placé notre foi en le Seigneur. Ensuite, j’ai commencé à assister à des réunions à l’église locale. Plus tard, je suis même devenue diaconesse de l’église. À chaque réunion, je voulais toujours lire plus de paroles de Dieu et mieux comprendre la volonté de Dieu. Mais au fil du temps, je réalisais que les sermons du pasteur ne me nourrissaient pas. Je n’appréciais pas les réunions et je me sentais vide à l’intérieur. En juin 2020, alors que j’entrais dans un séminaire pour poursuivre des études plus poussées, j’ai rencontré Sœur Garcia, un membre de l’Église de Dieu Tout-Puissant en ligne. Elle a partagé avec moi l’Évangile de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et m’a invitée à participer à un groupe de réunion. Je lisais beaucoup de paroles de Dieu Tout-Puissant, je voyais que les paroles de Dieu Tout-Puissant étaient fiables et puissantes, qu’elles étaient la voix de Dieu, et j’ai eu la certitude que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus dont nous avions tant attendu le retour. J’étais si émue que j’en ai pleuré. Je me sentais si chanceuse d’accueillir le retour du Seigneur et de recevoir le salut de Dieu dans les derniers jours.

Après ça, je voulais annoncer le retour du Seigneur à mes frères et sœurs au plus vite. Sachant qu’Angel était le prédicateur de notre église, qu’il était gentil, responsable, et qu’il nous apportait souvent son aide, je lui ai annoncé le retour du Seigneur en premier. J’ai partagé les paroles de Dieu Tout-Puissant avec lui et échangé sur ma compréhension de Ses paroles. À ma grande surprise, Angel m’a interrompu en disant : « C’est impossible. Les paroles de Dieu ne figurent que dans la Bible. Il est impossible qu’elles apparaissent ailleurs. Lire ce qui ne figure pas dans la Bible, c’est trahir le Seigneur ! » J’ai répondu précipitamment : « En quoi est-ce trahir le Seigneur ? Vous ne comprenez absolument pas l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, donc vous devriez au moins enquêter pour voir si les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la voix de Dieu. Ensuite, vous pourrez prendre votre décision. » Mais il m’a encore interrompue et a répondu avec dédain : « Pas besoin d’enquêter. Si tu veux écouter un sermon, écoute-moi simplement. N’oublie pas, ne lis aucun autre livre en dehors de la Bible quoi qu’il arrive. S’écarter de la Bible, c’est trahir le Seigneur. » J’étais surprise et perdue face à son attitude envers l’œuvre de Dieu dans les derniers jours : « Dans le passé, il nous disait toujours d’être comme les vierges sages et d’attendre résolument le Seigneur pour ne pas rater Son retour. Maintenant, le Seigneur est déjà revenu, alors pourquoi est-il réticent à chercher, enquêter et me demande-t-il même d’arrêter d’écouter les paroles de Dieu Tout-Puissant ? Ne veut-il pas accueillir le retour du Seigneur ? » J’ignorais vraiment pourquoi il se comportait ainsi. Je pensais également à ce qu’il avait dit : « Les paroles de Dieu figurent toutes dans la Bible. Elles ne sont pas présentes en dehors de la Bible. S’éloigner de la Bible, c’est trahir le Seigneur. » Même si je savais que j’accueillais le Seigneur en acceptant Dieu Tout-Puissant, que je ne Le trahissais pas, son discours me perturbais quand même.

Plus tard, j’ai lu des passages des paroles de Dieu, et j’ai écouté les échanges des frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant, et ça m’a aidée à mettre fin à cette confusion. Dieu Tout-Puissant dit : « Ce qui est rapporté dans la Bible est limité et ne peut pas représenter toute l’œuvre de Dieu. Les quatre Évangiles ont moins d’une centaine de chapitres au total qui racontent un nombre limité d’événements, tels que Jésus maudissant le figuier ; Pierre reniant Jésus trois fois ; Jésus apparaissant aux disciples après Sa crucifixion et Sa résurrection ; l’enseignement sur le jeûne, la prière, le divorce ; la naissance et la généalogie de Jésus ; le choix des disciples par Jésus ; etc. Cependant, les hommes les valorisent comme des trésors, les comparant même avec l’œuvre d’aujourd’hui. Ils croient même que toute l’œuvre que Jésus a accomplie dans Sa vie n’atteignait qu’une certaine quantité, comme si Dieu n’était capable de faire que cela et rien de plus. N’est-ce pas absurde ? » (« Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « Après tout, qui est le plus grand ? Dieu ou la Bible ? Pourquoi l’œuvre de Dieu doit-elle être conforme à la Bible ? Serait-il possible que Dieu n’ait pas le droit de dépasser la Bible ? Dieu ne peut-Il pas déroger à la Bible et accomplir une autre œuvre ? Pourquoi Jésus et Ses disciples n’ont-ils pas observé le sabbat ? S’Il devait pratiquer à la lumière du sabbat et selon les commandements de l’Ancien Testament, pourquoi Jésus n’a-t-Il pas observé le sabbat quand Il est venu, mais à la place, a lavé des pieds, a couvert des têtes, a rompu le pain et bu le vin ? Tout cela n’est-il pas absent des commandements de l’Ancien Testament ? Si Jésus honorait l’Ancien Testament, pourquoi a-t-Il défié ces doctrines ? Tu dois savoir qui est venu en premier, Dieu ou la Bible ! Étant le Seigneur du Sabbat, ne pourrait-Il pas être aussi le Seigneur de la Bible ? » (« Au sujet de la Bible (1) », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « Personne ne connaît la réalité de la Bible : elle n’est rien de plus qu’un récit historique de l’œuvre de Dieu et un témoignage des deux étapes précédentes de Son œuvre. Elle ne t’offre aucune compréhension des objectifs de l’œuvre de Dieu. Quiconque a lu la Bible sait qu’elle documente les deux étapes de l’œuvre de Dieu pendant l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce. L’Ancien Testament raconte l’histoire d’Israël et l’œuvre de l’Éternel depuis la création jusqu’à la fin de l’ère de la Loi. Le Nouveau Testament relate l’œuvre de Jésus sur terre, ce qui correspond aux quatre Évangiles, et le travail de Paul. Ne sont-ils pas des documents historiques ? Ils rappellent des choses du passé aujourd’hui et sont donc des documents historiques. Qu’importe leur véracité ou leur réalité, ils restent historiques. L’histoire ne peut pas répondre au présent, car Dieu ne contemple pas l’histoire ! Ainsi, si tu comprends seulement la Bible et non l’œuvre que Dieu a l’intention d’accomplir aujourd’hui et que tu crois en Dieu sans chercher l’œuvre du Saint-Esprit, alors tu ne comprends pas ce que chercher Dieu signifie. Si tu lis la Bible afin d’étudier l’histoire d’Israël, à la recherche de l’histoire de la création de tous les cieux et de la terre par Dieu, alors tu ne crois pas en Dieu. Or, aujourd’hui, puisque tu crois en Dieu et cherches la vie, puisque tu cherches à Le connaître Lui, et non des lettres et des doctrines mortes, puisque tu ne cherches pas à comprendre l’histoire, tu dois chercher la volonté de Dieu actuelle et la direction de l’œuvre du Saint-Esprit » (« Au sujet de la Bible (4) », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Je me souviens que les frères et sœurs, en échangeant avec moi, avaient dit que la Bible n’était qu’une trace historique de l’œuvre précédente de Dieu. C’est une compilation de traces écrites de l’œuvre de Dieu. Vu que des gens l’ont compilée et modifiée, certaines choses ont forcément été sélectionnées, et d’autres supprimées ou négligées. Il aurait été impossible de compiler et rapporter toutes les paroles et l’œuvre de Dieu dans la Bible. Tout comme l’apôtre Jean disait : « Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses ; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu’on écrirait » (Jean 21:25). Cela prouve que les paroles et l’œuvre de Dieu rapportées dans la Bible sont très limités. Dieu est le Seigneur de la création et la source de la vie humaine. Pendant plusieurs millénaires, Dieu a œuvré et parlé, pourvoyant aux besoins de l’humanité dans un flot ininterrompu et guidant l’humanité pour qu’elle avance. Les paroles de Dieu sont comme une source d’eau vive qui coule continuellement, alors comment les paroles de Dieu pouvaient-elles toutes figurer dans la Bible ? Dieu règne en souverain sur tout. Non seulement Il est le Maître du Sabbat, mais Il est aussi le Maître de la Bible. Il n’œuvre pas en fonction de la Bible et ne Se limite pas à la Bible non plus. Il a les pleins pouvoirs pour transcender la Bible, accomplir une nouvelle œuvre et proclamer de nouvelles paroles en fonction de Ses projets et des besoins de l’humanité. Par exemple, à l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus n’a pas accompli Son œuvre comme indiqué dans l’Ancien Testament, à l’ère de la Loi. Il a accompli une œuvre nouvelle et plus poussée, en exprimant la façon de se repentir, en accomplissant l’œuvre de crucifixion, en rachetant les péchés de l’humanité pour que les gens ne soient plus condamnés à mort par la loi et puissent continuer à survivre. Dieu est venu accomplir Son œuvre dans les derniers jours. Il ne reprend pas Son œuvre précédente comme consigné dans la Bible. Il exprime de nouvelles paroles et accomplit une nouvelle œuvre. Tout comme le Seigneur Jésus prophétisait : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité » (Jean 16:12-13). Dans les derniers jours, le Seigneur Jésus est revenu en tant que Dieu Tout-Puissant. Il accomplit l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu, exprime toutes les vérités nécessaires pour purifier et sauver l’humanité, permettant à l’humanité de se libérer entièrement des liens du péché, de se purifier, se perfectionner et entrer dans le royaume de Dieu. Tous ceux qui acceptent l’œuvre de Dieu dans les derniers jours s’abreuvent, s’alimentent de Ses paroles et assistent au festin des noces de l’Agneau. Tout comme l’Apocalypse le décrit : « Ils suivent l’agneau partout où il va » (Apocalypse 14:4). Il est évident qu’ils suivent les pas de l’Agneau et qu’ils ne trahissent pas le Seigneur. Alors l’idée que « Tout ce que Dieu a dit et accompli est consigné dans la Bible, et s’éloigner de la Bible est une trahison envers Dieu » n’est qu’une erreur et n’est pas conforme aux paroles de Dieu, ni aux faits. Après avoir échangé avec les frères et sœurs, tout a été beaucoup plus clair et j’ai pris du recul sur les remarques fallacieuses d’Angel.

Après ça, je suis allée partager l’Évangile avec une sœur de mon église d’origine. À ma grande surprise, lorsqu’Angel l’a découvert, il a perturbé la sœur. Et pour s’assurer que les autres membres n’acceptent pas l’Évangile, il condamnait et blasphémait Dieu Tout-Puissant et disait que j’avais trahi le Seigneur en rejoignant une nouvelle confession. Le pasteur et lui faisaient circuler des rumeurs sur moi dans l’église, disant que j’avais arrêté les réunions parce que j’avais un nouveau petit ami, que je n’avais pas réellement foi en le Seigneur et que les autres membres de l’église devaient m’éviter. Quand tout le monde a entendu les rumeurs, j’ai baissé dans leur estime et ils ont commencé à m’éviter. Certains me regardaient même bizarrement, comme si j’étais une pauvre femme. Quelques jours plus tard seulement, le pasteur allait chercher mes parents pour leur dire que j’avais pris une mauvaise direction et que je ne participais plus aux réunions. Il disait également à ma mère de me surveiller et de ne me laisser aller nulle part. Tout cela arrivait en même temps. Je me sentais très mal et je pensais que j’allais complètement disjoncter. Je ne comprenais pas pourquoi ils me traitaient de la sorte. Je n’avais fait que leur déclarer le retour du Seigneur. Ils avaient ensuite inventé toutes ces rumeurs pour me déshonorer et avaient même incité mes parents à me réprimer. C’était comme si on m’avait poignardée en plein cœur. La douleur était insupportable. Les larmes aux yeux, je priais Dieu et je demandais Son aide. Lorsqu’une sœur a entendu parler de ma situation, elle a partagé de nombreuses paroles de Dieu avec moi et m’a énormément encouragée.

J’ai vu un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant qui disait : « De nos jours, ceux qui cherchent et ceux qui ne cherchent pas sont deux types de gens entièrement différents dont la destination est aussi très différente. Dieu procurera le salut à eux qui poursuivent la connaissance de la vérité et qui pratiquent la vérité. Ceux qui ne connaissent pas le vrai chemin sont des démons et des ennemis ; ils sont les descendants de l’archange et seront l’objet de la destruction. Même les pieux croyants en un Dieu vague, ne sont-ils pas aussi des démons ? Les gens qui ont une bonne conscience, mais n’acceptent pas le vrai chemin sont des démons ; leur essence est la résistance à Dieu. […] Les gens qui ne croient pas au Dieu incarné sont démoniaques et, de plus, seront détruits. Ceux qui ont la foi, mais ne pratiquent pas la vérité, ceux qui ne croient pas en Dieu incarné, et ceux qui ne croient pas du tout dans l’existence de Dieu seront aussi l’objet de la destruction. Tous ceux qui pourront rester auront subi la souffrance de l’épurement et tenu ferme ; ils auront vraiment subi des épreuves. Toute personne qui ne reconnaît pas Dieu est un ennemi ; autrement dit, toute personne dans ou en dehors de ce courant qui ne reconnaît pas Dieu incarné est un antéchrist ! Qui est Satan, qui sont des démons et qui sont les ennemis de Dieu, sinon des résistants qui ne croient pas en Dieu ? Ne sont-ce pas ces gens qui désobéissent à Dieu ? » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). En échangeant sur les paroles de Dieu avec ma sœur, j’ai compris que lorsque le Seigneur Jésus était venu accomplir Son œuvre, les pharisiens qui vénéraient l’Éternel Dieu dans le temple savaient pertinemment que la parole du Seigneur Jésus était chargée d’autorité et de pouvoir. Non seulement ils n’ont ni cherché, ni enquêté, mais ils ont largement résisté et L’ont condamné, en disant à tort qu’Il avait utilisé le pouvoir de Belzébuth pour pratiquer l’exorcisme. Ils ont blasphémé contre le Saint-Esprit et ont été maudits et punis par Dieu. Les pharisiens ont condamné le Seigneur et blasphémé contre Lui, mais ils ont aussi incité les croyants à s’opposer à Lui. Ils ont donc perdu le salut de Dieu et sont devenus les objets funéraires des pharisiens. J’ai pensé à la façon dont le Seigneur Jésus avait maudit les pharisiens : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). Et : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous » (Matthieu 23:15). Ces paroles du Seigneur montrent que les pharisiens étaient des antéchrists résistant à Dieu. Ils prétendaient être gentils, mais ils détestaient la vérité et voyaient Dieu comme leur ennemi. C’étaient des démons qui dévoraient les âmes et attiraient les gens en enfer. Vu les actes abominables des pharisiens, le Seigneur Jésus a prononcé sept « malédictions » à leur encontre. Cela montre que le tempérament de Dieu ne tolère aucune offense. Dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant est venu accomplir Son œuvre. Il a exprimé toutes les vérités nécessaires pour purifier et sauver l’humanité et créé un groupe de vainqueurs, ce qui a produit une onde de choc dans le monde religieux. Dieu a accompli une œuvre colossale. Malgré cela, les pasteurs et prédicateurs du monde religieux ne l’étudient pas. En plus, ils vont très loin : ils répandent des rumeurs et empêchent les croyants d’enquêter sur le vrai chemin. Exactement comme les pharisiens, qui, par nature, haïssaient la vérité et s’opposaient à Dieu. Dans les derniers jours, Dieu œuvre pour classer chacun selon son genre, révélant ainsi les faux croyants et identifiant les vrais croyants. Ceux qui affirment croire en Dieu mais qui n’acceptent pas la vérité et le Dieu incarné ne sont pas de vrais croyants et seront finalement bannis. Seuls ceux en quête de la vérité, ouverts d’esprit et qui acceptent l’œuvre de Dieu dans les derniers jours pourront être sauvés par Dieu. Angel avait l’air gentil, humble et serviable. Mais quand il a entendu parler du retour du Seigneur, il n’a pas cherché et enquêté du tout. Il a jugé et condamné les paroles et l’œuvre de Dieu, et a même fait circuler des rumeurs et empêché d’autres croyants d’enquêter sur le vrai chemin. Il n’a pas du tout eu crainte de Dieu. Alors qu’il croyait en le Seigneur et Le servait, je voyais qu’il détestait la vérité et s’opposait à Dieu. Il n’était pas différent des pharisiens qui s’opposaient jadis à Dieu. Ayant compris tout cela, j’arrivais à mieux juger Angel et les dirigeants du monde religieux et à mieux comprendre pourquoi ils agissaient ainsi. Je me sentais un peu mieux après ça.

Peu après ça, j’ai commencé à accomplir un devoir dans l’Église. J’assistais à des réunions et je lisais les paroles de Dieu tous les jours avec les autres. J’étais enchantée. Mais quand mes parents ont entendu les rumeurs lancées par le pasteur et le prédicateur, ils m’ont réprimandée, furieux. Ils m’ont forcée à retourner dans mon ancienne Église et m’ont interdit de croire en Dieu Tout-Puissant. Vu que mes parents faisaient barrage, je ne pouvais pas accomplir mon devoir normalement et je ne pouvais même pas assister aux réunions. Un jour, mon père m’a surprise en réunion en ligne avec d’autres frères et sœurs. Il était tellement en colère qu’il a failli me frapper. Heureusement, ma mère est arrivée et l’en a empêché juste à temps. Par la suite, mes parents ont été encore plus stricts avec moi. Ils m’enfermaient dans la maison et ne me laissaient pas sortir, pour ne plus que j’assiste aux réunions. À ce moment-là, c’était vraiment trop pour moi. Je me sentais faible et plus assez confiante pour remplir mon devoir. J’ai prié Dieu, Lui demandant de me donner foi et force. Après cela, j’ai vu ce passage des paroles de Dieu : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme nées des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job est venu des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape de travail que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille » (« Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Par ces paroles de Dieu, j’ai compris que, sur le moment, mes parents semblaient vouloir m’empêcher de suivre Dieu Tout-Puissant, mais qu’en fin de compte, c’était Satan qui causait ces troubles. C’était un combat spirituel. Dieu a exprimé beaucoup de vérités dans les derniers jours, afin de nous permettre d’échapper à notre corruption satanique et d’être sauvés par Dieu. Mais Satan ne voulait pas que Dieu me sauve, alors il a utilisé mes parents pour m’attaquer et m’empêcher de croire en Dieu et d’accomplir mon devoir. Satan voulait que je n’aie absolument aucune chance d’être sauvée et que je sois jetée en enfer avec lui. Que Satan est malfaisant et mauvais ! Si j’arrêtais de suivre Dieu Tout-Puissant, n’allais-je pas tomber dans son piège sinistre ?

Je suis ensuite tombée sur un autre passage des paroles de Dieu : « Ne te décourage pas, ne sois pas faible, et Je rendrai les choses claires pour toi. La route vers le royaume n’est pas si lisse ; rien n’est si simple ! Tu veux que les bénédictions viennent à toi facilement, n’est-ce pas ? Aujourd’hui, tout le monde aura des épreuves amères à affronter. Sans de telles épreuves, le cœur aimant que vous avez pour Moi ne deviendra pas plus fort et vous n’aurez pas un amour vrai pour Moi. Même si ces épreuves sont constituées simplement de circonstances mineures, tout le monde doit passer à travers ; c’est juste que la difficulté des épreuves variera d’une personne à une autre. Les épreuves sont une bénédiction de Ma part, et combien d’entre vous viennent souvent devant Moi quémander à genoux Mes bénédictions ? Enfants stupides ! Vous pensez toujours que quelques paroles propices comptent comme Ma bénédiction, mais vous ne reconnaissez pas que l’amertume est l’une de Mes bénédictions. Ceux qui partagent Mon amertume partageront certainement Ma douceur. C’est Ma promesse et Ma bénédiction pour vous » (« Déclarations de Christ au commencement », chap. 41, dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Après avoir lu ces paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai compris que même si j’avais un peu souffert à cause de la répression du pasteur et du barrage de mes parents, Dieu avait laissé cette situation se produire pour perfectionner ma foi. C’était la bonne intention de Dieu ! Mais j’étais faible et prête à abandonner mon devoir juste à cause d’une petite épreuve. Je me suis rendu compte que je ne voulais pas souffrir et payer un prix pour obtenir la vérité. Je n’avais pas une attitude sincère envers Dieu et ma stature était encore assez petite. Je parvenais à comprendre les intentions de Dieu et je ne me sentais plus passive et démoralisée. Cela me redonnait foi et force. J’étais prête à affronter la situation. Je comptais sur Dieu pour ne pas céder devant l’oppression. Ensuite, je priais souvent Dieu, je lisais les paroles de Dieu pour renforcer ma foi et je demandais de l’aide à Dieu pour m’ouvrir la voie et pouvoir continuer à assister aux réunions et accomplir mon devoir.

Après ça, les rumeurs qu’Angel et les autres avaient fait circuler sur moi ont pesé sur mes parents. Alors, pour se débarrasser du poids des rumeurs, ils m’ont envoyée vivre chez ma grand-mère. Là-bas, je pouvais me mettre en relation avec mes frères et sœurs via Internet, et je pouvais de nouveau assister aux réunions et accomplir mon devoir. Mes parents ont été furieux quand ils l’ont découvert, mais ça n’a pas eu d’effet sur moi. Je leur ai dit fermement : « Mon plus grand espoir dans ma croyance en le Seigneur, c’est d’accueillir Son retour. Maintenant, le Seigneur Jésus est revenu en tant que Dieu Tout-Puissant, alors même si vous ne comprenez pas, je suivrai quand même Dieu Tout-Puissant jusqu’au bout. Si vous essayez encore de m’arrêter, je n’aurai pas d’autre choix que de quitter cette famille. » En voyant à quel point j’étais déterminée, mes parents n’ont plus rien dit à ce sujet. À partir de ce moment-là, même s’ils se plaignaient souvent ou tentaient de me perturber dans mon devoir, ils ne me forçaient plus et j’étais déterminée à accomplir mon devoir. Mon pasteur et ma famille m’avaient opprimée et avaient fait barrage à plusieurs reprises. J’en avais un peu souffert, mais j’avais compris une partie de la vérité, acquis du discernement, et cela avait renforcé ma foi en Dieu. Quelles que soient les situations auxquelles je serai confrontée à l’avenir, je suis prête à compter sur Dieu pour y faire face.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contenu connexe

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp