Le chemin de l’évangélisme

11 février 2022

Par Feng Lu, Chine

Je me souviens qu’à l’époque où j’apprenais à prêcher l’Évangile, j’ai rencontré Frère Xu, un membre de l’Église de la Grande Louange, dans le Hubei. On s’est vite mis à parler de la manière d’accueillir la venue du Seigneur et il a dit que dirigeant de son Église disait toujours que le Seigneur viendrait sur une nuée pour les emmener dans Son royaume en l’an 2 000. Tout le monde attendait ça avec une foi absolue. Mais les années se sont écoulées l’une après l’autre et le Seigneur ne venait toujours pas sur une nuée. Ne sachant pas comment l’expliquer, leur dirigeant évitait juste de parler de la venue du Seigneur. Un bon nombre de croyants étaient troublés et disaient que puisque les désastres grandissaient et que toutes les prophéties sur la venue du Seigneur avaient été accomplies, il leur semblait qu’Il aurait déjà dû être revenu. Ils se demandaient pourquoi ils n’avaient pas encore vu le Seigneur venir sur une nuée. Frère Xu a dit qu’il ne savait pas comment l’expliquer aux frères et sœurs, lui non plus. J’ai échangé : « Cette question a laissé beaucoup de gens perplexes dans le monde religieux. La ferveur de beaucoup de gens se refroidit à cause de ça et certains demandent si le Seigneur est censé venir avant, pendant ou après les désastres. Certains disent que ça ne dépend que du Seigneur et qu’on peut juste attendre. Frère Xu, as-tu envisagé que le Seigneur puisse être déjà revenu et qu’il puisse y avoir une explication au fait qu’on ne l’ait pas encore accueilli après toutes ces années ? Et si notre idée de Sa manière d’apparaître était fausse ? » Je lui ai donné un exemple. Si un invité important arrive par la porte d’entrée et qu’on l’attend près de la porte de derrière, on n’est pas au bon endroit, alors on peut l’attendre cent ans sans l’accueillir. Puis j’ai échangé sur les prophéties concernant la venue du Seigneur. J’ai dit que tous ceux qui connaissaient la Bible savaient que toutes les prophéties n’annonçaient pas que le Seigneur viendrait sur une nuée, qu’il y en avait aussi qui annonçaient qu’Il viendrait en secret en tant que Fils de l’homme, comme : « Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre ! » (Matthieu 25:6). « Voici, je viens comme un voleur » (Apocalypse 16:15). « Car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Matthieu 24:44). Et : « Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme » (Matthieu 24:27). Tous ces versets prophétisent que le Seigneur viendra pour la deuxième fois en tant que Fils de l’homme. « Le Fils de l’homme » fait toujours référence à Dieu dans la chair, alors comment ces prophéties sur le Fils de l’homme peuvent-elles s’accomplir si on décrète que le Seigneur ne peut venir que sur une nuée ? Alors je lui ai dit : « Le Seigneur vient d’abord en secret, puis Il apparaît ouvertement. D’après les prophéties des Écritures, Dieu deviendra d’abord chair dans les derniers jours, exprimant des vérités et accomplissant l’œuvre du jugement parmi les hommes. Ceux qui entendent la voix de Dieu et acceptent Son œuvre des derniers jours seront enlevés devant Son trône. Par Ses paroles de jugement et de châtiment, Dieu formera un groupe de vainqueurs avant le désastre et, quand ce groupe aura été formé par Dieu, l’œuvre de Dieu incarné accomplie en secret parmi les hommes sera achevée, alors Il fera s’abattre les désastres pour récompenser le bien et punir le mal. Après ça, Il apparaîtra ouvertement sur une nuée à tous les pays et tous les peuples. Ceux qui regardent le ciel en attendant qu’Il en descende rateront l’œuvre du salut de Dieu incarné et tomberont dans les désastres en pleurant et en grinçant des dents, ce qui accomplira cette prophétie de l’Apocalypse : “Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui” (Apocalypse 1:7). » Frère Xu a été très surpris, à ce stade. Ҫa allait complètement à l’encontre de toutes ses vieilles idées. Puis j’ai échangé : « Le Seigneur Jésus nous a dit il y a longtemps que, pour accueillir le Seigneur, on doit surtout écouter la voix de Dieu. Le Seigneur Jésus a dit : “Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent” (Jean 10:27). Il est dit dans l’Apocalypse : “Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi” (Apocalypse 3:20). “Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises” (Apocalypse chapitre 2, 3). Pourquoi est-il dit sept fois dans l’Apocalypse qu’on doit écouter le Saint-Esprit ? Ҫa indique notre chemin : La clé, pour accueillir le Seigneur, est de chercher les paroles que le Saint-Esprit dit aux Églises, de s’assurer d’entendre la voix de Dieu. Ceux qui entendent la voix de Dieu et accueillent le Seigneur sont les vierges sages. Ceux qui n’entendent pas la voix de Dieu sont les vierges folles qui n’accueilleront pas le Seigneur. » Frère Xu écoutait en hochant la tête et ses yeux se sont mis à briller.

Ensuite, j’ai lu un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont déjà appelé Jésus le Sauveur, avec amour et estime. Aujourd’hui, cependant, Je ne suis plus l’Éternel ou Jésus que les gens ont connu dans le passé ; Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève des extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne sont jamais entrés en relation avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament. Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a vu. C’est le Dieu qui apparaît à l’homme dans les derniers jours, mais qui est caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil brûlant et la flamme vive, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne sera pas jugée par Mes paroles, et pas une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent. Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles et aussi brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples au cours des derniers jours verront que Je suis le Sauveur revenu et que Je suis le Dieu Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité. Et tous verront que J’ai déjà été le sacrifice d’expiation pour l’homme, mais que dans les derniers jours Je deviens aussi les flammes du soleil qui incinère toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui révèle toutes choses. Telle est Mon œuvre dans les derniers jours. J’ai pris ce nom et J’ai ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu juste, le Soleil brûlant et la flamme vive, et afin que tous M’adorent, l’unique vrai Dieu, et afin qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur ; Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, sur la terre et dans les mers » (« Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair). Après ça, il s’est enthousiasmé et il a dit : « Il y a tant d’autorité là-dedans ! Ҫa doit venir de Dieu. Aucun humain ne pourrait dire de telles choses ! » Puis il a dit : « En attendant le Seigneur, je n’ai su qu’écouter le clergé du monde religieux et je n’ai pas cherché les paroles du Saint-Esprit. Que j’ai été stupide ! » J’ai été ravi de voir qu’il comprenait ça aussi bien. Ensuite, on a lu beaucoup d’autres paroles de Dieu Tout-Puissant, comme « Le mystère de l’incarnation », « Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu » et « Seul Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle ». Alors qu’on lisait, Frère Xu a dit, très ému : « Dieu Tout-Puissant a révélé toutes ces vérités et tous ces mystères qu’on ignore après des années de foi. Ce sont la voix de Dieu et les paroles de Dieu ! Le Seigneur est revenu ! Je L’ai enfin accueilli après tout ce temps ! Je dois annoncer cette bonne nouvelle aux autres frères et sœurs immédiatement. » Alors Frère Xu et moi sommes allés prêcher l’Évangile ensemble. On a converti plus de vingt personnes en un rien de temps. Elles ont toutes dit qu’elles avaient de la chance d’accueillir le Seigneur durant leur vie et qu’elles voulaient se réunir tous les jours.

Mais je suis allé à une réunion avec Frère Yang quelques jours plus tard et j’ai senti que quelque chose n’allait pas dès mon arrivée. Quelqu’un s’est précipité vers nous et a dit : « Appartenez-vous à une sorte de mafia ? Prêchez-vous l’Évangile ou essayez-vous d’obtenir de l’argent ? Si vous n’expliquez pas tout, je vous dénonce à la police ! » Les autres nous entouraient et certains disaient qu’on volait des brebis de leur Église. C’était la première fois que je me retrouvais dans une telle situation et je ne savais pas comment la gérer. Voir plus de vingt personnes se montrer aussi agressives envers nous m’a rendu nerveux et fait un peu peur. Je pensais qu’elles étaient bien décidées à nous dénoncer à la police. Si on se retrouvait aux mains des policiers, comment serait-on torturés ? Je voulais sortir de là le plus vite possible et j’appelais Dieu pour Lui demander de nous guider. Alors j’ai pensé à des paroles de Dieu : « As-tu jamais imaginé à quel point le cœur de Dieu est chagriné et anxieux ? Comment peut-Il supporter de voir l’humanité innocente, créée de Ses propres mains, endurer un tel tourment ? Après tout, les êtres humains sont les victimes qui ont été empoisonnées. Bien que l’homme ait survécu jusqu’à ce jour, qui aurait su que l’humanité a depuis longtemps été empoisonnée par le malin ? As-tu oublié que tu es l’une des victimes ? Dans ton amour pour Dieu, n’es-tu pas prêt à t’efforcer de sauver ces survivants ? N’es-tu pas prêt à consacrer toute ton énergie à rembourser Dieu qui aime l’humanité comme Sa propre chair et Son propre sang ? » (« Comment devrais-tu entreprendre ta future mission ? », dans La Parole apparaît dans la chair). Ҫa m’a beaucoup ému. J’étais exactement comme eux après avoir accepté l’Évangile. J’écoutais tous ces mensonges du monde religieux et du gouvernement du PCC. J’avais des doutes et des inquiétudes et il a fallu que des frères et sœurs risquent de se faire arrêter en échangeant avec moi encore et encore pour que je baisse ma garde, jusqu’à ce que je comprenne enfin la vérité, que je gagne en discernement et que j’entre dans la maison de Dieu. Dieu avait payé un grand prix pour moi, mais je voulais fuir au premier signe de danger, abandonner ces frères et sœurs. C’était inhumain ! Dieu voulait que j’amène plus de vrais croyants qui attendaient Son apparition devant Lui pour qu’ils acceptent Son salut. C’était le désir ardent de Dieu. Si, à ce moment-là, je devenais un déserteur, Dieu serait blessé et déçu. Je savais que je devais absolument rester et bien échanger avec eux pour accomplir mon devoir. Encouragé par les paroles de Dieu, j’ai rassemblé mon courage et dit : « Frères et sœurs, je comprends ce que vous ressentez. Vous avez peur de vous égarer dans votre foi. Nous échangeons sur les paroles de Dieu tous les jours depuis plus de deux semaines. Nous avez-vous vus agir comme si on appartenait à la pègre ? Réfléchissez-y. Après tout ce temps, vous avons-nous pris un seul centime ? Non. Vous avez raison d’être prudents. L’important est de comprendre les principes qui permettent de distinguer le vrai chemin des faux. Sans ça, et si vous écoutez toujours les autres au lieu de chercher la vérité, vous êtes condamnés à vous retrouver sur le mauvais chemin. Nous savons tous que quand le Seigneur Jésus œuvrait, à l’ère de la Grâce, les pharisiens ont inventé toutes sortes de rumeurs sur Son compte pour empêcher les croyants de Le suivre. Ils ont dit que Jésus chassait les démons avec l’aide du roi des démons et ils ont faussement témoigné qu’Il n’avait pas ressuscité. Les juifs qui, au lieu d’écouter les vérités du Seigneur Jésus, ont suivi aveuglément leurs dirigeants religieux, ont résisté au Seigneur Jésus et L’ont condamné avec eux, jusqu’à Le faire clouer sur la croix, et ils ont été damnés et punis par Dieu. Maintenant, le Seigneur Jésus est revenu en tant que Dieu Tout-Puissant, exprimant toutes les vérités requises pour purifier et sauver l’humanité. Vous avez entendu les paroles de Dieu Tout-Puissant dans nos réunions et vous avez reconnu qu’elles étaient la vérité, qu’elles étaient pleines d’autorité et de pouvoir. Elles viennent clairement de Dieu. Mais vous ne vous demandez pas si les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la vérité et la voix de Dieu ni si l’Église de Dieu Tout-Puissant a l’œuvre du Saint-Esprit et l’alimentation de vérité. Vous vous contentez d’écouter aveuglément le clergé, reniant et condamnant Dieu Tout-Puissant. N’est-ce pas clouer de nouveau le Seigneur à la croix ? Dieu Tout-Puissant dit : « Le retour de Jésus est un grand salut pour ceux qui sont capables d’accepter la vérité, mais un signe de condamnation pour ceux qui sont incapables d’accepter la vérité. Vous devriez choisir votre propre chemin, et ne devriez pas blasphémer contre le Saint-Esprit et rejeter la vérité. Vous ne devriez pas être quelqu’un d’ignorant et d’arrogant, mais quelqu’un qui obéit à la direction du Saint-Esprit, qui désire et cherche la vérité ; ce n’est que de cette manière que vous en profiterez. Je vous conseille de suivre le chemin de la croyance en Dieu avec soin. Ne tirez pas de conclusions hâtives ; de plus, ne soyez pas désinvoltes et irréfléchis dans votre croyance en Dieu. Vous devriez savoir, tout au moins, que ceux qui croient en Dieu devraient être humbles et révérencieux. Ceux qui ont entendu la vérité et qui, pourtant, la dédaignent, sont stupides et ignorants. Ceux qui ont entendu la vérité et qui, pourtant, tirent négligemment des conclusions ou la condamnent, sont assaillis par l’arrogance. Aucune personne qui croit en Jésus n’est apte à maudire ou à condamner les autres. Vous devriez tous être des personnes dotées de bon sens et qui acceptent la vérité. Peut-être que, ayant entendu la voie de la vérité et ayant lu la parole de la vie, tu crois que seulement un dix millième de ces paroles est conforme à tes convictions et à la Bible, et que tu devrais continuer à chercher dans les paroles de ce dix millième. Je te conseille encore d’être humble, de ne pas être trop confiant et de ne pas t’exalter trop hautement. Avec ton cœur qui ne voue qu’une si petite révérence à Dieu, tu recevras une lumière plus vive. Si tu examines attentivement et que tu réfléchis constamment à ces paroles, tu comprendras si elles sont ou non la vérité et si, oui ou non, elles sont la vie. Peut-être que, ayant seulement lu quelques phrases, certaines personnes vont aveuglément condamner ces paroles, disant : “Ce n’est rien de plus qu’un éclairage du Saint-Esprit”, ou “C’est un faux Christ venu pour tromper les gens.” Ceux qui disent de telles choses sont aveuglés par l’ignorance ! Tu comprends trop peu de l’œuvre et de la sagesse de Dieu, et Je te conseille de recommencer à zéro ! Vous ne devez pas aveuglément condamner les paroles exprimées par Dieu à cause de l’apparition de faux Christs au cours des derniers jours et ne pas être quelqu’un qui blasphème contre le Saint-Esprit parce que vous craignez d’être trompés. Ne serait-ce pas vraiment dommage ? Si, après un examen approfondi, tu crois toujours que ces paroles ne sont pas la vérité, ne sont pas le chemin, et ne sont pas l’expression de Dieu, alors tu seras finalement puni et ne recevras pas de bénédictions. Si tu ne peux pas accepter une telle vérité dite si ouvertement et si clairement, alors n’es-tu pas impropre au salut de Dieu ? N’es-tu pas quelqu’un qui n’est pas assez béni pour se présenter à nouveau devant le trône de Dieu ? Penses-y ! Ne sois pas imprudent et impétueux et ne prends pas la croyance en Dieu pour un jeu. Pense au bien de ta destination, de tes perspectives, de ta vie, et ne joue pas. Peux-tu accepter ces paroles ? » (« Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole apparaît dans la chair). Ils se sont beaucoup détendus après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-Puissant et sont partis calmement l’un après l’autre.

Frère Li, qui nous hébergeait, nous a dit plus tard que des dirigeants haut placés dans leur Église leur avaient donné une brochure anti-Éclair Oriental qui disait qu’on était un groupe mafieux qui prenait l’argent des gens. C’était ce qui les avait tous effrayés. Frère Li a dit : « Il ne serait pas question que je vous héberge si ce que cette brochure dit était vrai, mais votre échange est si bon que je ne veux pas vous mettre à la porte. Et où iriez-vous en plein hiver ? Il y a des restes que vous pouvez manger et vous pouvez passer la nuit dans le grenier. » Il se méfiait un peu. Frère Yang a dit : « Aujourd’hui, ils ont failli nous dénoncer à la police. Si leurs dirigeants viennent, que nous feront-ils ? C’est dangereux, ici. On devrait partir. » J’avais peur, moi aussi, mais alors j’ai pensé qu’on ne pouvait pas abandonner ces nouveaux croyants parce qu’ils étaient dupés par des rumeurs. En partant à un moment pareil, on causerait leur perte. Alors je me suis souvenu d’un passage des paroles de Dieu. « Tu devrais savoir s’il y a une vraie foi et une vraie loyauté en toi, si tu es habitué à souffrir pour Dieu et si tu t’es entièrement soumis à Dieu. Si tu n’as pas ces choses, alors il reste en toi désobéissance, tromperie, avidité et plainte. Comme ton cœur est loin d’être honnête, tu n’as jamais reçu de reconnaissance positive de Dieu et n’as jamais vécu dans la lumière » (« Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair). En y réfléchissant, j’ai compris que quels que soient les risques et les souffrances de la prédication, c’était en ignorant nos intérêts personnels et notre sécurité, en payant un prix, en amenant des gens devant Dieu, en les aidant à apprendre la vérité et à accepter le salut de Dieu qu’on avait foi en Dieu et qu’on était pieux. J’ai pensé aux apôtres et aux disciples du Seigneur. Ils avaient été très opprimés et ils avaient subi beaucoup d’épreuves en prêchant l’Évangile. Certains avaient été arrêtés et emprisonnés et certains avaient donné leurs vies. La Bible dit : « Le monde entier est sous la puissance du malin » (1 Jean 5:19). Prêcher l’Évangile dans un monde aussi sombre et maléfique est une route pleine de dangers et d’épreuves. Comment faire ça sans souffrir et payer un prix ? Je savais que je ne pouvais pas tourner les talons et que je devais m’appuyer sur Dieu pour accomplir mon devoir. Après ça, j’ai fait part de mes pensées à Frère Yang et il a décidé de rester et de persévérer, lui aussi. On a prié Dieu ensemble pour Lui demander de nous guider, de nous donner de la sagesse et la détermination de supporter la souffrance et d’affronter les difficultés.

Cette nuit-là, on n’a pas pu dormir dans ce grenier froid et plein de courants d’air, alors on a échangé et on s’est encouragés l’un l’autre. On a pensé à un hymne basé sur l’expérience, « L’amour de Dieu a fait fondre mon cœur ». « Ô Dieu, Ton amour est si réel qu’il a fait fondre mon cœur. Tu attends patiemment le repentir de l’homme, alors comment pourrais-je hésiter plus longtemps ? J’ai tant bénéficié de Ton amour et je devrais me soucier encore plus de Ta volonté ; J’ai décidé de poursuivre la vérité, de bien faire mon devoir et de Te rendre Ton amour. Je suis prêt à endurer épreuves, épurement et difficultés, à rester ferme dans mon témoignage et à Te satisfaire. Je T’aimerai sincèrement et je vivrai selon Tes paroles, je Te suivrai et je témoignerai de Toi pour toujours » (Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). Chanter ça m’a beaucoup ému. J’ai senti que, même si on avait souffert, Dieu était vraiment avec nous, à nos côtés pendant ces épreuves. Comparé à l’amour de Dieu et au prix qu’Il a payé, un peu de souffrance ne mérite pas d’être mentionné. J’ai pensé à la manière dont Dieu S’était incarné deux fois pour notre salut et avait beaucoup souffert. Comment osais-je me plaindre de la moindre difficulté rencontrée en prêchant l’Évangile ? Je voulais fuir et abandonner ces frères et sœurs. Je n’avais aucun conscience ni aucune raison. J’ai senti que j’avais une dette immense envers Dieu. J’ai prié, prêt à tout donner pour les regagner. Je me suis senti moins coupable en y songeant de cette manière.

Le lendemain matin, on a aidé Frère Li à couper de l’herbe pour les cochons, comme d’habitude. On a entendu l’un des collaborateurs de l’Église lui dire dans la cuisine : « Je n’ai pas pu dormir, la nuit dernière. Je pensais à ces deux frères qui nous prêchent l’Évangile depuis deux semaines. Ils ne ressemblent pas à ce que la brochure dit sur eux. On a rassemblé un peu d’argent pour leurs frais de transport, mais ils n’en ont pas voulu. Et ils nous ont donné les livres. Ils ont dit que l’eau vive de la vie est donnée gratuitement. Et ce qu’ils prêchent est merveilleux. Ҫa nous nourrit tous et on a la foi, maintenant. » Il a poursuivi : « Quand as-tu vu des frères et sœurs aussi impatients de participer à des réunions ? C’est l’œuvre du Saint-Esprit. Quant aux membres de notre clergé, ils n’échangent rien, en réalité, mais ils veulent toujours qu’on donne plus d’offrandes et qu’on leur serve de bons repas. Ces frères donnent un meilleur exemple qu’eux. » Alors Frère Li a dit : « Moi non plus, je n’ai pas pu dormir. Ces frères n’ont pas fait la fine bouche devant des plats et des boissons très simples et ils sont toujours prêts à aider. Ils sont comme des membres de ma famille. Ce que nos dirigeants disent d’eux ne colle pas. Hier, influencé par les dirigeants, je leur ai donné la moitié d’un bol de restes et je les ai fait dormir dans mon grenier délabré. Je ne sais pas comment ils l’ont supporté avec ce froid. Je n’aurais pas dû faire ça. » Puis il a dit : « Je prends position. Même si les autres n’acceptent pas Dieu Tout-Puissant, je le fais. » Le collaborateur a dit qu’il rassemblerait tout le monde pour une réunion après le petit-déjeuner. On a été ravis quand on a entendu cette conversation et j’ai remercié Dieu en silence encore et encore. Grâce à d’autres échanges, tous ces frères et sœurs ont recommencé à se réunir normalement. On n’en a pas perdu un seul. Ils nous ont dit avec enthousiasme qu’ils avaient failli être dupés par leur clergé et manquer leur chance d’accueillir le Seigneur.

Quand les membres de leur clergé ont vu que leurs mensonges ne marchaient pas, ils ont tout fait pour essayer d’empêcher leur congrégation d’emprunter le vrai chemin. Un jour où l’on a rendu visite à Frère Xu, il semblait effrayé et il a dit dès qu’on a franchi la porte : « Vous devez partir. » Je lui ai demandé ce qui n’allait pas et il a dit que leurs dirigeants de haut rang savaient qu’on était là, à prêcher l’Évangile, et qu’ils avaient l’intention de nous faire arrêter et emmener au poste de police. Comme il ne pouvait pas nous protéger, on devait partir. Il nous a dit que quand on avait prêché l’Évangile chez lui, un de leurs dirigeants avait annoncé qu’il nous ferait arrêter et s’était mis en route, mais qu’un incident l’avait empêché d’aller jusqu’au bout. On avait failli se faire arrêter. Pour être honnête, ça m’a vraiment effrayé, sur le coup, et j’ai songé à partir. Mais alors j’ai pensé que partir et renoncer serait laisser Satan gagner. Alors l’Évangile ne pourrait pas être prêché là. Quand cette pensée m’est venue, j’ai tout de suite prié. Puis je me suis souvenu de ces passages des paroles de Dieu : « Pour tout ce qui se produit dans l’univers, J’ai toujours le dernier mot. Y a-t-il quelque chose qui ne soit pas dans Mes mains ? » (« Chapitre 1 » des Paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair). « Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de ce que Dieu souhaite accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole et perturbent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair). Ҫa m’a donné de la foi et de la force. Toutes les choses sont entre les mains de Dieu et aucune force ne peut interrompre Son œuvre. Que ces dirigeants religieux viennent ou non, qu’on soit arrêtés ou non était entre les mains de Dieu. La fois où l’un d’eux avait voulu nous faire arrêter et rebroussé chemin n’était-elle pas un acte merveilleux de Dieu, une part de Son plan et de Son arrangement ? Je devais traverser ça en comptant sur ma foi et, avec sagesse, en m’appuyant sur Dieu. Seule la foi me permettrait de voir les actes de Dieu. Quand j’ai compris la volonté de Dieu, j’ai échangé avec Frère Xu en me servant des paroles de Dieu et sa peur s’est calmée. Il nous a dit qu’on ferait bien d’aller se cacher chez Frère Li.

Un jour, alors que j’allais chez Frère Li, je suis tombé sur l’un de ses voisins. Il s’est empressé de m’arrêter et a dit : « N’as-tu vraiment peur de rien ? Hier, des policiers qui te cherchaient sont passés. Pourquoi reviens-tu si vite après leur départ ? » J’ai compris qu’ils avaient appelé la police et je me suis demandé si Frère Yang avait été arrêté. Je me suis précipité chez Frère Li et j’ai soupiré de soulagement quand j’ai vu que tout le monde était là. Les autres m’ont dit que les policiers avaient frappé à toutes les portes à la recherche de deux évangélistes d’une autre ville et qu’ils avaient fouillé la maison de Frère Li de fond en comble. Frère Yang préparait à manger dans la cuisine, à ce moment-là. Les policiers, qui l’avaient pris pour un habitant du quartier, l’avaient ignoré. Quand j’ai appris que Frère Yang l’avait échappé belle, j’ai remercié Dieu encore et encore. On peut voir les actes de Dieu à tout moment et en tout lieu. Leurs dirigeants religieux et le gouvernement du PCC essayaient frénétiquement d’empêcher l’Évangile de se répandre, mais les frères et sœurs n’ont pas reculé. Ils avaient compris que leurs dirigeants étaient des hypocrites qui s’opposaient à Dieu et ils avaient gagné en discernement. Leur détermination à suivre Dieu Tout-Puissant était renforcée. La sagesse de Dieu s’accomplit vraiment sur la base de la ruse de Satan. J’en ai fait l’expérience personnellement.

On risque toujours d’être dénoncés, attaqués par des dirigeants religieux ou arrêtés par la police. Mais je vois surtout la direction de Dieu et Ses actes merveilleux au cours du partage de l’Évangile. Une fois, dans la province du Hunan, une dirigeante de rang moyen d’une Église de maison, Sœur Jiang, et son collaborateur, Frère Chen, avaient accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours, puis l’avaient prêchée aux membres de leur Église. Plus de cent personnes les ont vite rejoints. Un jour, un frère est venu nous dire que leurs autres dirigeants d’Église avaient découvert qu’un grand nombre de gens avaient accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours, qu’ils étaient furieux et qu’ils avaient prévu de conduire un camion chargé d’une vingtaine de gens pour capturer les membres de l’Éclair Oriental. Ils avaient dit qu’ils les attraperaient tous. C’était très inquiétant. J’ai voulu protéger les nôtres et m’assurer que les nouveaux croyants ne prennent pas peur. J’ai immédiatement prié Dieu : « Ô Dieu Tout-Puissant ! Quand j’ai été confronté au danger, jusqu’ici, je me suis toujours protégé égoïstement. J’ai éprouvé beaucoup de Ton œuvre et vu beaucoup de Tes actes. Je crois que tout est entre Tes mains. Je ne tournerai pas les talons et je ne fuirai pas, cette fois. J’assumerai mes responsabilités et je ferai mon devoir. » On a passé la nuit à prévenir tous ceux qui prêchaient l’Évangile et à se préparer à faire face à ce problème en s’appuyant sur Dieu. Le lendemain matin, quand j’ai ouvert la porte tout était calme. La neige avait bloqué toutes les routes et tout était gelé. Tous les membres du clergé vivaient au pied de la montagne et ils ne pouvaient pas y monter, quel que soit le nombre de gens dont ils disposaient. On pouvait continuer à prêcher l’Évangile sans inquiétude. J’ai vu que les actions de Dieu étaient vraiment miraculeuses. On était tous fous de joie et on a remercié Dieu avec effusion.

Le lendemain après-midi, alors que nous étions sept à une réunion chez Sœur Jiang, son fils et la petite amie de celui-ci sont arrivés à l’improviste. Comme il n’y avait pas assez de place pour tout le monde, on a dû poursuivre la réunion dans une maison voisine. Peu après notre départ, Sœur Jiang a reçu un appel et on a entendu un policier crier : « C’est la police ! Où êtes-vous ? On a encerclé votre maison. » La police encerclait l’endroit où l’on venait de se réunir. Sans notre changement de dernière minute, on aurait tous été arrêtés. Quelqu’un avait accusé Sœur Jiang d’avoir enlevé Liu Jing. C’était une nouvelle croyante qui nous aidait à prêcher l’Évangile. Sœur Jiang a passé le téléphone à Liu Jing, les policiers ont posé quelques questions, conclu qu’elle n’avait pas été enlevée et raccroché. Quand elle a posé la question, les policiers lui ont dit que c’était un autre croyant. Quand elle a raccroché, elle était furieuse et elle a dit : « Les membres de notre clergé ont vraiment dépassé les bornes ! Comment peuvent-ils se prétendre croyants ? Comment peuvent-ils fabriquer des mensonges pour nous faire arrêter ? » J’ai échangé avec elle que quand le Seigneur Jésus est venu, il y a deux mille ans, les pharisiens, voulant protéger leur statut, avaient inventé des mensonges sur le Seigneur Jésus, L’avaient accusé à tort et L’avaient fait arrêter. Ils L’avaient livré au gouvernement romain et fait crucifier. Ils avaient été exposés comme antéchrists par l’œuvre de Dieu. Les pasteurs et les anciens de la religion sont leurs équivalents modernes. Voyant que Dieu Tout-Puissant exprime des vérités pour sauver les gens, non seulement ils refusent de rendre Ses brebis à Dieu, mais quand ils voient tant de gens suivre Dieu Tout-Puissant, ils ont peur de perdre leurs positions, deviennent furieux et dénoncent les frères et sœurs à la police pour les faire arrêter. En quoi sont-ils différents des pharisiens ? Ne sont-ils pas de mauvais serviteurs, des antéchrists exposés par l’œuvre de Dieu des derniers jours ? À cause de l’urgence de la situation, on n’avait pas le temps d’échanger davantage. Il y avait beaucoup de nouveaux croyants qui n’avaient pas encore une base solide dans ce village de montagne. Si le clergé de l’Église les perturbait ou qu’ils risquaient de se faire arrêter, ils auraient du mal à rester forts. On s’est donc organisés pour les soutenir le plus vite possible. On s’est répartis en équipes de trois et on a marché de 19 heures, ce soir-là, jusqu’à 9 heures le lendemain matin. Les routes étaient si verglacées qu’il était presque impossible de marcher dessus. On avait noué des lanières à nos chaussures pour qu’elles adhèrent mieux, mais chaque pas était difficile. On est tombés d’innombrables fois et un frère s’est blessé à un bras, qui a beaucoup enflé. Une sœur a glissé en montant une colline et failli tomber d’une falaise. En voyant le mal que les frères et sœurs s’étaient donné pour les soutenir, les nouveaux croyants ont été très émus et ont dit que ça ne pouvait être accompli qu’avec l’œuvre du Saint-Esprit. Ils ont été encore plus certains que c’était le vrai chemin.

Il y a eu une succession d’accidents de voiture à cause du verglas. Une caravane d’accompagnateurs d’une mariée a quitté la route et plusieurs véhicules sont tombés d’une falaise. Personne n’a survécu. Comme les dirigeants religieux et la police n’osaient pas venir dans la montagne, on en a profité pour prêcher davantage l’Évangile. En peu de temps, plus de 200 frères et sœurs avaient accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours et ils ont progressivement gagné une base sur le vrai chemin. Quand la glace a commencé à fondre, le clergé de l’Église a formé un groupe pour arrêter ces frères et sœurs, mais ils avaient tous gagné en discernement et ils ne les écoutaient plus. Les membres du clergé ont été si furieux qu’ils ont dénoncé nommément tous les nouveaux croyants à la police. Les policiers sont allés chez eux, ont menacé de les arrêter et de les envoyer en prison et leur ont ordonné de dénoncer tous ceux qui avaient accepté Dieu Tout-Puissant en disant qu’ils perdraient leur travail s’ils cachaient des informations. Une enseignante a renoncé à sa foi à cause des menaces de la police, mais la plupart d’entre eux sont restés forts grâce à cette période de soutien. Ils avaient assez de foi pour traverser ça sans reculer. Ҫa leur a aussi permis de voir plus clairement le clergé de leur Église. Sœur Jiang a dit, très émue : « Autrefois, j’adulais vraiment les hauts dirigeants de notre Église et je les recevais du mieux possible quand ils nous rendaient visite. Mais, maintenant, juste parce que j’ai accepté Dieu Tout-Puissant et accueilli le retour du Seigneur, et parce que je ne les suis plus et ne les idolâtre plus, ils m’accusent faussement d’enlèvement. Que c’est maléfique ! Ce ne sont pas de vrais croyants qui accueilleront le Seigneur, mais une bande d’antéchrists qui luttent contre Dieu pour le statut et Son peuple. Ce sont des pharisiens modernes. » Je lui ai lu un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « Certaines gens lisent la Bible dans des églises imposantes et la récitent toute la journée, mais pas un seul d’entre eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun d’entre eux n’est capable de connaître Dieu et encore moins capable d’être en accord avec la volonté de Dieu. Ils sont tous des gens vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour sermonner Dieu. Ils s’opposent à Dieu volontairement même en portant Son étendard. Affirmant qu’ils croient en Dieu, ils mangent tout de même la chair de l’homme et boivent son sang. Tous ces gens sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons dirigeants qui font intentionnellement obstacle à ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Ils peuvent paraître de “bonne constitution”, mais comment leurs disciples sauront-ils qu’ils ne sont nul autre que des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui se dévouent à dévorer des âmes humaines ? » (« Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). La combinaison des faits et des paroles de Dieu a montré à tout le monde que les dirigeants religieux prétendaient servir Dieu mais, en réalité, étaient seulement avides des bénéfices du statut. Ils gardent fermement les croyants sous leur contrôle et ils ne se donnent pas la peine de chercher et d’étudier quand ils entendent que le Seigneur est revenu. Ils ont juste peur de perdre leur statut et ses bénéfices. Ils emploient tous les moyens possibles pour empêcher les croyants d’accepter le vrai chemin, fabriquant des mensonges pour tromper et effrayer les gens, et allant jusqu’à dénoncer les membres de l’Église de Dieu Tout-Puissant à la police pour qu’ils soient arrêtés. Ne sont-ils pas « des diables qui dévorent l’âme de l’homme » et « des démons dirigeants qui font intentionnellement obstacle à ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie » ? Si Dieu n’avait pas arrangé les choses pour les exposer, qui aurait vu leur nature et leur essence d’antéchrists ? Même si les membres de leur clergé ont tout fait pour entraver ces frères et sœurs, ceux-ci sont tous restés forts et ont vu à qui ils avaient affaire. C’était la sagesse et la toute-puissance de Dieu.

Pendant toutes ces années, non seulement j’ai gagné de la sagesse et de la lucidité, mais ma foi s’est renforcée et j’ai compris clairement comment le monde religieux, le clergé, travaillait contre Dieu. J’ai éprouvé personnellement que Dieu était tout-puissant et régnait sur tout. Quelle que soit la fureur des forces maléfiques de Satan, elles n’arrêteront jamais le développement de l’œuvre de Dieu. Comme Dieu dit : « Aujourd’hui, Dieu est revenu au monde pour accomplir Son œuvre. Son premier arrêt est le modèle du gouvernement dictatorial : la Chine, le bastion ardent de l’athéisme. Dieu a conquis un groupe de personnes par Sa sagesse et Sa puissance. Au cours de cette période, Il a été chassé par le parti au pouvoir en Chine par toutes sortes de moyens et soumis à de grandes souffrances, sans nulle part où poser Sa tête, incapable de trouver un abri. Malgré cela, Dieu poursuit l’œuvre qu’Il a l’intention d’accomplir : Il exprime Sa voix et répand l’évangile. Nul ne peut sonder la toute-puissance de Dieu. En Chine, pays qui considère Dieu comme un ennemi, Il n’a jamais cessé Son œuvre. Au contraire, beaucoup de personnes ont accepté Son œuvre et Sa parole, car Dieu sauve tous ceux qui font partie de l’humanité dans la mesure du possible. Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de ce que Dieu souhaite accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole et perturbent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair). Pendant toutes ces années sur ce chemin, j’ai vraiment vu la toute-puissance, la sagesse et les actes merveilleux de Dieu. Je suis très reconnaissant envers Dieu !

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

L’arrogance précède la chute

Par Xinjie, Chine Dieu Tout-Puissant dit : « L’arrogance est la source du tempérament corrompu de l’homme. Plus les gens sont arrogants,...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp