Quand les membres de ma famille ont tenté de me dissuader de croire en Dieu

6 décembre 2022

Par Jin Yue, Malaisie

En mars 2018, les membres de ma famille m’ont prêché l’Évangile de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et m’ont invitée à prendre part à une réunion en ligne. En lisant la parole de Dieu Tout-Puissant, j’ai appris qu’Il accomplissait l’œuvre du jugement en Se basant sur l’œuvre de la rédemption du Seigneur Jésus, et qu’Il était venu pour purifier et sauver pleinement les gens, les délivrer du péché et les emmener dans le royaume de Dieu. Même si, précédemment, j’avais cru au Seigneur et participé activement aux offices de l’Église, j’avais passé mes journées dans un cycle de péchés et de confessions, je n’avais pas réussi à pratiquer la parole du Seigneur et j’avais vécu dans la souffrance. Désormais, j’avais enfin trouvé un moyen d’être purifiée de la corruption, alors j’en étais ravie et j’étais convaincue que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus venu une seconde fois. J’ai alors commencé à participer à des réunions en ligne avec des frères et des sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant et j’ai parlé à ma mère de la lumière que m’apportaient ces réunions. Elle m’a dit que cela lui était bénéfique et que les sermons que j’écoutais en ligne l’intéressaient, alors je l’ai invitée à participer aux réunions avec moi. À ma grande surprise, elle a cessé d’écouter au beau milieu, puis elle a essayé de m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant.

Un jour, ma mère m’a soudainement demandé : « L’échange de l’autre jour était-il un sermon de l’Éclair Oriental ? » Surprise par sa question, je n’ai pas su tout de suite quoi répondre à ma mère. Je me suis dit : « Ma mère écoute toujours le pasteur. Si elle me demande cela, c’est peut-être parce qu’elle a écouté les rumeurs colportées par le pasteur au sujet de l’Éclair Oriental… » J’avais vu juste. J’avais à peine fini de parler quand elle m’a lancé d’un ton accusateur : « Pense à ce que dit la Bible : “Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus” (Matthieu 24:23-24). Le pasteur a souvent cité ces versets. Dans les derniers jours, de nombreux faux Christs apparaîtront, cherchant à tromper les gens. L’Éclair Oriental, en particulier, témoigne que le Seigneur Jésus est revenu incarné. C’est forcément faux. Le pasteur nous a dit de ne jamais y croire et de ne jamais écouter ces sermons ! Toi aussi, tu devrais suivre les conseils du pasteur et arrêter d’écouter ces sermons ! » Entendre ma mère tenir ces propos m’a mise en colère. Le pasteur n’avait pas entendu les paroles de Dieu Tout-Puissant ni étudié Son œuvre dans les derniers jours. Comment pouvait-il condamner le retour du Seigneur avec une telle facilité ? Ma mère n’avait pas lu les paroles de Dieu Tout-Puissant non plus. Comment pouvait-elle à ce point manquer d’esprit critique et suivre aussi facilement l’avis du pasteur ? De nombreux croyants sincères ont lu les paroles de Dieu Tout-Puissant et y ont reconnu la voix de Dieu. Après avoir lu les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’avais moi-même ressenti leur autorité et leur pouvoir. Elles émanent de la même source que les paroles du Seigneur Jésus et c’est la voix de Dieu Lui-même. Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu. Comment pouvaient-ils affirmer qu’il s’agissait d’un faux Christ qui trompait les gens ?

Charlie, de l’Église de Dieu Tout-Puissant, avait échangé sur cet aspect de la vérité et il m’avait lu ces paroles de Dieu : « Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’expression de Dieu. Puisque Dieu Se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il projette de faire et, puisque Dieu Se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de lui donner la vie et de lui montrer le chemin. La chair qui n’a pas l’essence de Dieu n’est résolument pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Si l’homme projette de se renseigner pour déterminer s’il s’agit de la chair de Dieu incarné, alors il doit le confirmer par le tempérament qu’Il exprime, ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, pour confirmer qu’il s’agit de la chair de Dieu incarné ou non et que c’est le vrai chemin ou non, l’on doit réfléchir en se basant sur Son essence. Et ainsi, pour déterminer s’il s’agit ou non de la chair de Dieu incarné, le point essentiel est Son essence (Son œuvre, Ses déclarations, Son tempérament et bien d’autres aspects), plutôt que Son apparence. Si l’on ne scrute que Son apparence et qu’en conséquence, on oublie Son essence, alors cela montre que l’on est aveugle et ignorant » (« Préface », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « Si, en ce jour, il émergeait une personne capable de manifester des signes et des prodiges et de chasser les démons, de guérir les malades et d’accomplir beaucoup de miracles, et si cette personne affirmait qu’elle est Jésus qui est venu, alors ce serait de la contrefaçon générée par les mauvais esprits qui imite Jésus. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas la même œuvre. L’étape de l’œuvre de Jésus a déjà été réalisée et Dieu ne va plus entreprendre cette étape de l’œuvre. L’œuvre de Dieu est irréconciliable avec les notions de l’homme ; par exemple, l’Ancien Testament prédisait la venue d’un Messie, et le résultat de cette prophétie a été la venue de Jésus. Cela s’étant déjà produit, il serait donc erroné de penser à la venue d’un autre Messie. Jésus est déjà venu une fois et ce serait une erreur si Jésus devait revenir une nouvelle fois. Il y a un nom pour chaque ère et chaque nom comporte une caractéristique de cette ère. Dans les notions de l’homme, Dieu doit toujours manifester des signes et des prodiges, Il doit toujours guérir les malades et chasser les démons, et Il doit toujours être exactement comme Jésus. Néanmoins, cette fois-ci, Dieu n’est pas du tout comme cela. Si, au cours des derniers jours, Dieu continuait à manifester des signes et des prodiges, à chasser les démons, à guérir les malades – s’Il faisait exactement la même chose que Jésus –, alors Dieu serait en train de répéter la même œuvre, et l’œuvre de Jésus n’aurait aucune signification ou valeur. Ainsi, Dieu réalise une étape de l’œuvre à chaque ère. Une fois que chaque étape de Son œuvre est achevée, elle est immédiatement imitée par les mauvais esprits et, après que Satan commence à suivre Dieu de près, Dieu opte pour une autre méthode. Une fois que Dieu a accompli une étape de Son œuvre, elle est imitée par les mauvais esprits. Vous devez être conscients de cela » (« Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Charlie avait aussi échangé avec moi au sujet de la parole de Dieu en disant : « Pour distinguer le vrai Christ des faux, nous devons d’abord savoir s’ils sont en mesure d’exprimer la vérité, le tempérament de Dieu, tout ce qu’Il a et est, et d’accomplir l’œuvre consistant à sauver l’humanité. C’est le principe le plus important et le plus fondamental. Seul Christ peut exprimer la vérité et ceux qui n’en sont pas capables ne sont certainement pas Christ. Les faux Christs ne possèdent pas l’essence de Dieu et ne peuvent pas exprimer la vérité. Ils peuvent seulement imiter le Seigneur Jésus et tromper ceux qui manquent de discernement et qui sont désorientés en montrant de simples signes et prodiges. C’est pourquoi ceux qui prétendent être Christ revenu, sans pouvoir exprimer la moindre vérité, en pouvant juste montrer des signes et des prodiges, ne sont que des esprits malfaisants imitateurs et de faux Christ venus pour tromper les gens. Seul Christ est la vérité, le chemin et la vie, et Lui seul peut exprimer la vérité et accomplir l’œuvre qui consiste à sauver l’humanité. Le Seigneur Jésus-Christ a exprimé de nombreuses vérités quand Il est apparu et a œuvré, Il a donné aux gens le chemin de la repentance et sauvé l’humanité tout entière, et Il a initié l’ère de Grâce et mis fin à l’ère de la Loi. Voilà pourquoi nous pouvons tous reconnaître que le Seigneur Jésus était Dieu incarné, le Christ. Dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant vient pour exprimer toutes les vérités nécessaires au salut de l’humanité corrompue. Les paroles de Dieu Tout-Puissant ont de l’autorité et du pouvoir, et ce qu’elles révèlent, c’est le tempérament de Dieu et tout ce qu’Il a et est. Il ouvre le rouleau, rompt les sept sceaux, dévoile les mystères de la Bible, met fin à l’ère de la Grâce, commence l’ère du Règne et accomplit l’œuvre du jugement afin de sauver complètement l’humanité. Les paroles et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant prouvent pleinement qu’Il est Dieu incarné, l’apparition de Christ dans les derniers jours. » Quand j’ai pensé à tout cela, mon cœur s’est illuminé. J’ai alors demandé à ma mère : « Pourquoi crois-tu tant aux discours du pasteur ? Puisque nous croyons au Seigneur, nous devons écouter Ses paroles. Comme l’a dit le Seigneur Jésus : “Mes brebis entendent ma voix” (Jean 10:27). Les paroles de Dieu Tout-Puissant échangent clairement sur la vérité du vrai Christ et des faux. Le Christ est Dieu incarné en tant que Fils de l’homme. Parce que Christ est Dieu Lui-même, Il peut exprimer la vérité et œuvrer pour sauver les gens. Les faux Christs sont des personnes corrompues, des caricatures qui ne peuvent pas exprimer la vérité ni sauver l’humanité, et qui ne peuvent que montrer des signes et des prodiges pour tromper les gens. Dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant vient accomplir l’œuvre du jugement, ce qui signifie qu’Il exprime la vérité pour purifier et sauver pleinement les gens. Si nous lisons davantage les paroles de Dieu Tout-Puissant, nous pouvons distinguer le vrai Christ des faux, et nous sommes capables d’entendre la voix de Dieu et d’accueillir le retour du Seigneur… » Ma mère a cessé de m’écouter avant même que je puisse terminer. J’ai voulu lire les paroles de Dieu Tout-Puissant à ma mère, mais elle est partie fâchée. Après l’avoir appris, mes frères et sœurs m’ont dit que ma mère était induite en erreur par le pasteur, qu’elle ne comprenait pas la vérité sur la distinction entre le vrai Christ et les faux, et que c’était pour ça qu’elle comprenait mal l’œuvre de Dieu. Ils m’ont aussi encouragée à échanger davantage avec elle au sujet de la vérité, et à résoudre ses notions et sa confusion avec amour. Plus tard, j’ai eu l’occasion d’échanger avec elle au sujet des moyens de distinguer le vrai Christ des faux. Après m’avoir écoutée, elle a estimé que mes paroles étaient sensées et en accord avec la Bible. Elle n’était plus si farouchement opposée à mes réunions en ligne et m’a indiqué qu’elle souhaitait lire les paroles de Dieu Tout-Puissant. J’en étais ravie, alors j’ai téléchargé l’application de l’Église de Dieu Tout-Puissant pour elle et l’ai invitée à une réunion. Mais avant la réunion, elle est tombée sur des rumeurs que le pasteur avait publiées en ligne et elle s’est remise à m’entraver.

Un jour, alors que j’étais au travail, ma mère m’a envoyé une capture d’écran d’une vidéo de pasteurs religieux qui blasphémaient et condamnaient l’Église, en me demandant de regarder la vidéo. Cette capture d’écran m’a rendue furieuse. Pourquoi ces pasteurs religieux n’avaient-ils pas la moindre crainte de Dieu ? Ils répandaient mensonges et rumeurs pour condamner l’œuvre de Dieu des derniers jours et ils empêchaient les croyants d’étudier le vrai chemin. Quelle malfaisance ! Je ne comprenais pas. En tant que dirigeants religieux, les pasteurs sont des personnes qui servent Dieu dans l’Église. Alors, pourquoi, au moment du retour du Seigneur Jésus, ne l’accueillent-ils pas et résistent-ils à Son retour de cette manière ? J’ai prié Dieu pour chercher. Après avoir prié, je me suis souvenue de ces paroles : « Depuis toujours, le vrai chemin est persécuté. » J’ai tout de suite compris qu’à l’ère de la Grâce, lorsque le Seigneur Jésus était venu œuvrer, Il avait Lui aussi subi la persécution et la condamnation des grands prêtres, des scribes et des pharisiens de la religion juive. C’étaient pourtant ces mêmes personnes qui expliquaient les Écritures et qui servaient Dieu dans les synagogues. Alors que je pensais à cela, j’ai lu un passage des paroles de Dieu. « Voulez-vous savoir ce qui a poussé les pharisiens à s’opposer à Jésus ? Voulez-vous connaître l’essence des pharisiens ? Ils étaient emplis de fantasmes sur le Messie. De plus, ils croyaient seulement que le Messie viendrait, mais ne poursuivaient pas la vérité de la vie. Et ainsi, encore aujourd’hui, ils attendent toujours le Messie, car ils n’ont aucune connaissance du chemin de la vie, et ne savent pas ce qui est le chemin de la vérité. Comment, dites-Moi, ces gens insensés, têtus et ignorants pourraient-ils obtenir la bénédiction de Dieu ? Comment pourraient-ils voir le Messie ? Ils se sont opposés à Jésus parce qu’ils ne connaissaient pas la direction de l’œuvre du Saint-Esprit, parce qu’ils ne connaissaient pas le chemin de la vérité dont Jésus a parlé et, en outre, parce qu’ils ne comprenaient pas le Messie. Et puisqu’ils n’avaient jamais vu le Messie et n’avaient jamais été en compagnie du Messie, ils ont commis l’erreur de s’en tenir au seul nom du Messie tout en s’opposant à l’essence du Messie par tous les moyens possibles. Ces pharisiens étaient, par essence, têtus, arrogants et n’obéissaient pas à la vérité. Le principe de leur croyance en Dieu était : quelle que soit la profondeur de Ta prédication, quelle que soit la hauteur de Ton autorité, Tu n’es Christ que si Tu es appelé le Messie. Cette croyance n’est-elle pas absurde et ridicule ? » (« Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Grâce à cette parole de Dieu, j’ai compris que la racine de la condamnation du Seigneur Jésus par les pharisiens était leur nature et leur essence de haine de la vérité et d’hostilité envers Dieu. Ils ne craignaient pas Dieu et ne recherchaient nullement la vérité. Ils voyaient clairement que les paroles et l’œuvre du Seigneur Jésus avaient de l’autorité et du pouvoir, mais parce qu’elles ne s’accordaient pas avec leurs notions, ils ont renié, rejeté, calomnié et condamné le Seigneur Jésus, qu’ils ont fini par clouer sur la croix. S’agissant de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, les pasteurs et les anciens du monde religieux d’aujourd’hui restent eux aussi obstinément attachés à des notions religieuses. Quels que soient le nombre de vérités que Dieu Tout-Puissant exprime et l’autorité de Ses paroles, dès lors qu’elles s’opposent à leurs notions, ils leur résistent et les condamnent, et ils lancent des rumeurs pour nous empêcher d’étudier, dans l’espoir d’avoir un contrôle absolu sur nous et de nous empêcher d’entendre la voix de Dieu et d’accueillir le Seigneur. Quelle méchanceté ! N’est-ce pas la même essence que celle des pharisiens qui rejetaient et condamnaient le Seigneur Jésus ? Ils résistent même davantage à Dieu que les pharisiens ! Je me suis aussi aperçue que, parce que l’essence des antéchrists dans le monde religieux était la haine de la vérité, quels que soient l’ère ou le lieu où Dieu se manifeste et œuvre, ils Le rejetteraient et Lui résisteraient toujours. Cela accomplit la prophétie du Seigneur Jésus : « Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour. Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette génération » (Luc 17:24-25). J’ai compris cela et n’ai plus été confuse, et j’ai décidé d’échanger de manière appropriée avec ma mère en rentrant.

Quand je suis arrivée, ma mère a été très en colère quand elle a su que je n’avais pas regardé sa vidéo, et avant même mes explications, elle n’a cessé de me demander pourquoi. À mon tour, je lui ai demandé : « Dieu Tout-Puissant parle si clairement, mais tu ne cherches pas ni n’investigues. Pourquoi regardes-tu ces vidéos blasphématoires ? » Elle s’est alors mise encore plus en colère, m’accusant d’avoir une croyance erronée. J’ai été très triste de la voir si en colère. Ma mère entravait ma croyance en Dieu Tout-Puissant avec tellement d’insistance car elle croyait aux rumeurs répandues par les pasteurs. J’en ai encore plus détesté les pasteurs. Ils étaient à l’image de ce que le Seigneur Jésus disait quand Il maudissait les Pharisiens : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). Après ça, j’ai incité ma mère à écouter les paroles de Dieu, pas celles des gens, sinon elle passerait à côté du salut de Dieu, et j’ai dit que je croirais toujours en Dieu Tout-Puissant. Voyant que je ne voulais pas abandonner, le ton de sa voix s’est teinté d’inquiétude, et elle m’a dit de ne plus assister aux réunions ni de croire en Dieu Tout-Puissant. J’ai échangé avec ma mère de toutes les façons possibles, mais elle n’écoutait rien de ce que je disais, et elle disait ne pouvoir accepter le fait que le Seigneur soit revenu. Puis elle s’est mise à pleurer, les mains sur son visage. J’ai été très peinée de la voir pleurer. En grandissant, rien ne m’inquiétait plus que de la voir pleurer et de la rendre triste. Aux yeux de ma mère, j’avais toujours été obéissante, mais à présent, je la faisais s’inquiéter à mon sujet. Il était peut-être préférable que je l’écoute et que je cesse de participer aux réunions pour le moment. Mais après réflexion, quand je croyais en le Seigneur, avant, je priorisais toujours le service de l’Église par rapport à mes affaires. J’avais accepté la nouvelle œuvre de Dieu, je devais donc donner la priorité à Dieu. Ne comprenant pas beaucoup de la vérité, je devais donc assister aux réunions. Sans les réunions, je ne pouvais pas être aidée et soutenue par mes frères et sœurs. Comment faire si j’étais tentée ou perturbée, sans pouvoir résister ? Mais je n’ai pas arrêté d’aller aux réunions. Je souffrais de voir ma mère si triste tous les jours ! J’étais prise au piège. J’ai donc prié Dieu pour qu’Il m’aide à faire le bon choix.

Pendant ma réunion, ce soir-là, j’ai parlé de mon état à une sœur, et elle m’a envoyé un passage de la parole de Dieu. « Quand Dieu accomplit Son œuvre, quand Dieu prend soin d’une personne et protège une personne, et quand Il favorise et approuve cette personne, Satan n’est pas loin derrière, et il essaie de duper cette personne et de lui nuire. Si Dieu veut gagner cette personne, Satan fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire obstacle à Dieu, utilisant divers mauvais subterfuges pour tenter, perturber et altérer l’œuvre de Dieu, afin d’atteindre son objectif caché. Quel est cet objectif ? Il ne veut pas que Dieu gagne qui que ce soit ; il veut prendre possession de ceux que Dieu souhaite gagner, il veut les contrôler, les prendre en charge afin qu’ils l’adorent, afin qu’ils se joignent à lui pour commettre le mal et résister à Dieu. N’est-ce pas là le motif sinistre de Satan ? » (« Dieu Lui-même, l’Unique IV », dans La Parole, vol. 2, « Sur la connaissance de Dieu »). Elle a échangé : « Il semble qu’apparemment ta famille te perturbe et t’empêche de suivre Dieu Tout-Puissant, mais derrière tout ça, ce sont les manœuvres de Satan. C’est une bataille spirituelle. Dieu vient incarné dans les derniers jours pour sauver les gens, mais Satan ne veut pas qu’ils obtiennent le salut de Dieu, il utilise donc nos proches pour nous perturber, nous entraver, nous faire renier, trahir Dieu, il finit par s’emparer de nous, nous contrôler et nous entraîner en enfer avec lui. De la même manière, tu viens d’accepter l’œuvre de Dieu des derniers jours, et Satan t’attaque et te trouble à travers ta mère, pour que tu obéisses à ta mère, abandonnes ta foi en Dieu et perdes Son salut. C’est la sinistre intention de Satan. Nous devons déceler les stratagèmes de Satan et nous fier à Dieu pour résister. Prenons Job. Quand Satan a exploité les plaintes de sa femme pour lui faire renoncer à Dieu, Job a continué à croire et à obéir à Dieu, à tenir ferme dans son témoignage, et a humilié Satan. À la fin, la foi de Job a gagné l’approbation de Dieu. Nous devons aussi avoir la foi pour tenir ferme et ne pas être dupés par Satan ! » L’échange de ma sœur sur la parole de Dieu m’a touchée. Après avoir accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours, j’ai rencontré des obstacles à chaque étape, et cela s’est avéré être une bataille spirituelle. Satan savait que j’étais attentive et à l’écoute de ma mère, il l’a donc utilisée pour me perturber maintes fois, m’emplir de notions et d’idées fausses, propager des rumeurs pour me tromper, et me forcer à ne plus suivre Dieu Tout-Puissant. Les intentions de Satan sont insidieuses et maléfiques. Je ne pouvais pas me laisser duper par Satan. J’ai décidé qu’en dépit des troubles causés par ma mère, je continuerais à croire en Dieu et à rencontrer mes frères et sœurs pour chercher et comprendre plus la vérité.

Les jours suivants, ma mère semblait triste et soupirait tous les jours, et me voyant faire des réunions en ligne, elle était dure avec moi. Je me suis sentie un peu entravée de la voir comme ça, mais je savais que je ne pouvais pas faire de compromis sur la foi en Dieu Tout-Puissant. Je me suis souvenue des paroles de Dieu : « Tu dois posséder Mon courage en toi et tu dois avoir des principes quand il s’agit de faire face à des membres de la famille qui ne croient pas. Pour moi, cependant, de plus, tu ne dois pas céder à aucune des forces obscures. Fie-toi à Ma sagesse pour marcher sur la voie parfaite ; ne laisse aucune des conspirations de Satan s’établir » (« Déclarations de Christ au commencement », chap. 10, dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Les paroles de Dieu ont beaucoup éclairci mon esprit. J’ai compris que Satan avait à nouveau comploté contre moi. Satan voyait que je n’avais pas renoncé à ma foi en Dieu, il utilisait donc ma mère pour m’attaquer et me perturber, aussi, il m’était impossible de trouver le calme pour assister aux réunions normalement. Je devais me fier à Dieu pour vaincre les tentations de Satan et l’humilier complètement. Après ça, j’ai parlé à ma mère tous les jours, lui montrant ma constante préoccupation et attention, mais tentant de l’éviter au moment des réunions et de la lecture de la parole de Dieu. Peu à peu, ma mère ne s’est plus autant impliquée dans ma foi en Dieu, et elle n’a même plus rien dit quand elle me voyait à des réunions en ligne. J’étais très reconnaissante à Dieu pour Son aide face aux tentations de Satan.

Mais, plus tard, de manière inattendue, mon père et mon frère ont su que je croyais en Dieu Tout-Puissant, et ils ont essayé de m’entraver et de me ramener à la religion. Un jour, mon frère était très en colère et m’a accusée : « Pourquoi es-tu si têtue ? Maman est en colère et triste à cause de ta croyance en Dieu. Comment peux-tu te supporter ? Toute notre famille est contre ta croyance en Dieu Tout-Puissant. Ne peux-tu pas juste renoncer pour faire plaisir à nos parents ? » Face aux incompréhensions et accusations de ma famille, je me sentais lésée, et je n’ai pu m’empêcher de pleurer. Je voulais vraiment leur dire tout ce que j’avais obtenu de ma foi en Dieu Tout-Puissant, mais ils n’ont fait que m’accuser et m’injurier. Je me suis forcément sentie un peu faible. J’ai imploré Dieu en silence, Lui demandant de me donner la foi pour résister. Ensuite, je me suis souvenue que le Seigneur Jésus disait : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi » (Matthieu 10:37). « Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause du royaume de Dieu, sa maison, ou sa femme, ou ses frères, ou ses parents, ou ses enfants, ne reçoive beaucoup plus dans ce siècle-ci, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle » (Luc 18:29-30). Ma famille m’empêchait de croire en Dieu. Donc, si je voulais suivre Dieu, je devais choisir. Je ne pouvais pas renoncer à Dieu parce que ma famille m’entravait et ne me comprenait pas. J’ai pensé à Pierre. En suivant le Seigneur Jésus, il a aussi été persécuté et gêné par ses parents, pourtant, il a choisi sans hésitation de suivre le Seigneur. Il aimait Dieu plus que tout, et je savais que je devais suivre son exemple. En pensant à ça, je me suis sentie plus apaisée. Je voulais leur parler sérieusement pour qu’ils sachent que le Dieu Tout-Puissant en qui je croyais était le Seigneur Jésus revenu. Mais mon père et mon frère n’ont rien voulu entendre, insistant pour que je croie au Seigneur. J’étais désemparée. En pensant aux entraves incessantes de ma famille pour que je renonce à Dieu, je me suis aussi rappelée l’attention et l’amour de mes parents et mon frère depuis mon enfance. À présent, ils me réprimandaient et me tourmentaient, et c’était difficile à supporter. Pourquoi était-il si difficile de pratiquer ma foi ? Qu’allaient-ils encore faire pour m’entraver ? Que devais-je faire ? Je me suis alors souvenue d’un passage des paroles de Dieu. « À cette étape de l’œuvre, nous avons besoin d’une très grande foi et d’un très grand amour. Nous pouvons trébucher à la moindre négligence, car cette étape de l’œuvre est différente de toutes les précédentes : ce que Dieu parfait, c’est la foi de l’humanité, qui est aussi bien invisible qu’intangible. Ce que Dieu fait, c’est de convertir les paroles en foi, en amour et en vie. Les gens doivent atteindre un point où ils ont enduré des centaines d’épurements et possèdent une foi supérieure à celle de Job. Ils doivent supporter des souffrances incroyables et toutes sortes de tortures sans jamais s’éloigner de Dieu. Quand ils sont obéissants jusqu’à la mort et ont une grande foi en Dieu, alors cette étape de l’œuvre de Dieu est complète » (« Le chemin… (8) », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). J’ai compris, grâce à la parole de Dieu. J’étais tourmentée par ma famille, mais Dieu avait permis que cette situation m’arrive pour m’équiper de la vérité et de discernement, et pour parfaire ma foi. À maintes reprises, ma famille m’avait empêchée de croire en Dieu, et même si j’étais triste et faible, Dieu ne m’avait pas abandonnée, et m’avait guidée et aidée par Ses paroles, me permettant de résister aux perturbations et aux entraves de ma famille. Après avoir traversé cela, j’ai compris une part de vérité, j’ai discerné l’essence de la résistance à Dieu des pasteurs religieux et les intentions sinistres de Satan, et m’a foi en Dieu a augmenté. L’œuvre de Dieu est si sage est concrète ! Peu importent les difficultés à venir, je n’aurai pas à m’inquiéter et à avoir peur. Je croyais que si je m’en remettais vraiment à Dieu, Il me guiderait. À cette pensée, mon désir de suivre Dieu est devenu plus fort.

Un jour, mon père a frappé fort à la porte, et dès que j’ai ouvert la porte, ma mère a dit en pleurant : « Ma chérie, renonce à ta foi en Dieu Tout-Puissant. Écoute simplement le pasteur. N’est-ce pas pareil si tu crois au Seigneur dans l’Église ? » J’étais à la fois en colère et triste de la voir comme ça. Face à toute la vérité exprimée par Dieu Tout-Puissant, ma mère n’a pas eu une attitude de recherche ou d’acceptation. Elle a écouté le pasteur jusqu’au bout, et a considéré ses paroles comme étant la vérité. Elle avait rejeté le salut de Dieu dans les derniers jours, et tout fait pour me perturber et m’empêcher de suivre Dieu. J’ai vu que ma mère ne croyait pas vraiment en Dieu, elle suivait les gens. Dans les derniers jours, la vérité exprimée par Dieu Tout-Puissant révèle tous types de gens. Le blé et l’ivraie sont séparés, comme les vrais et les faux croyants. Même si nous étions une famille, nos diverses attitudes vis-à-vis de la vérité nous ont fait prendre différents chemins. Si ma mère persistait à ne pas accepter l’œuvre de Dieu des derniers jours, alors elle et moi allions suivre des chemins différents. Je devais maintenir mon cap, ne pas céder à mes émotions, et me fier à Dieu pour tenir ferme dans mon témoignage. Je me suis donc calmée et j’ai dit à ma mère : « Nous, croyants, n’aspirons-nous pas à la venue du Seigneur ? Le Seigneur est revenu, et l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours a commencé, donc j’espère que tu vas aussi étudier cela avec attention, et ne pas toujours écouter le pasteur. Si nous perdons le salut de Dieu dans les derniers jours, nous perdrons totalement notre chance de salut. » Sur le moment, ma mère s’est tue, mais mon père s’est mis en colère : « J’ai juste une question : vas-tu arrêter de croire en Dieu Tout-Puissant ? » Je l’ai regardé et lui ai répondu, fermement : « Non. » Quand j’ai dit ça, j’ai éprouvé une profonde paix et sécurité. J’avais enfin exprimé mes positions. Mon père s’est encore plus énervé et a dit, gravement : « Tu a passé l’âge que je te contrôle. Tu peux choisir ton propre chemin. Assure-toi que tu ne le regretteras pas. » Grâce aux propos de mon père, j’ai compris que j’avais grandi, et qu’il était temps que j’assume ma vie. J’avais accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours et suivi les pas de Dieu, je devais donc suivre mon chemin sans hésiter.

Après ça, mes parents ont arrêté d’interférer dans ma foi en Dieu. Les entraves de ma famille ont renforcé mon discernement, et j’ai compris des vérités. J’ai ressenti la toute-puissance et la sagesse de Dieu. J’ai vu que Satan est méprisable et démoniaque, et je sentais vraiment que Dieu était mon pilier. Aujourd’hui, je veux vraiment poursuivre la vérité et suivre Dieu jusqu’au bout !

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contenu connexe

Chaque parole de Dieu est l’expression de Son tempérament

À chaque fois que je lisais ces paroles de Dieu, j’étais angoissée : « Chaque phrase que J’ai prononcée contient le tempérament de Dieu en elle. Vous feriez bien de réfléchir attentivement à Mes paroles et vous en tirerez certainement grand profit. » Je me sentais angoissée, car comprendre le tempérament de Dieu est tellement important pour l’homme, aussi bien pour sa compréhension de Dieu que pour sa quête d’aimer et de satisfaire de Dieu.

Une honte dans mon passé

Par Li Yi, Chine En août 2015, j’ai déménagé dans le Xinjiang avec ma famille. J’avais appris que le Parti communiste avait mis en place...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp