J’ai failli rater ma chance d’accueillir le Seigneur

29 janvier 2022

Par Wang Lei, Chine

Ma femme et moi sommes devenus chrétiens en 1995. Nous étions très enthousiastes dans notre recherche et nous sommes vite devenus des collaborateurs de l’Église Sola Fide. Puis, autour de l’an 2000, beaucoup de membres de cette Église ont entendu l’Évangile de l’Éclair Oriental et commencé à croire en Dieu Tout-Puissant. À partir de là, les pasteurs et les anciens ont prêché contre l’Éclair Oriental en permanence dans les réunions de collaborateurs. Un jour, le pasteur Wang a mentionné que dans la Bible, Paul dit : « Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu’il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! » (Galates 1:6-8). Il a aussi dit qu’on devait suivre le chemin du Seigneur et qu’on trahirait le Seigneur et serait damnés si on écoutait un autre Évangile. Il a dit que l’Éclair Oriental prêchait que le Seigneur était déjà revenu et qu’Il accomplissait l’œuvre du jugement des derniers jours à travers Ses paroles, ce qui constituait un autre Évangile. Il a dit qu’on ne devait pas l’écouter, et surtout pas y croire, que ce serait trahir le Seigneur. Il nous a encouragés à mettre immédiatement à la porte tous ceux qui nous parleraient de l’Éclair Oriental. À chaque fois que nos pasteurs citaient ces versets bibliques, je me disais : « Le clergé ne veut pas qu’on entre en contact avec l’Éclair Oriental, c’est pour notre bien. Comme je n’ai pas une bonne compréhension des Écritures et que ma stature est petite, je ne peux pas écouter n’importe quoi. J’ai tant bénéficié de la grâce du Seigneur… Je ne peux pas Le trahir ! » Des amis et des parents ont partagé l’Évangile avec moi plusieurs fois, mais je les ai tous rejetés. Je pensais que je devais continuer à suivre le chemin du Seigneur et que je ne pouvais pas écouter n’importe quoi. Que ferais-je si j’étais induit en erreur et rejeté par le Seigneur ? Un jour, ma nièce est venue partager l’Évangile avec ma femme et moi. Je lui ai répondu froidement : « Il est dit dans la Bible : “Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème !” (Galates 1:8). Nous croyons dans le Seigneur Jésus et, si nous suivions un autre chemin, nous trahirions le Seigneur et ce serait de l’apostasie. Nous serions damnés. Tu devrais te confesser au Seigneur et te repentir devant Lui immédiatement. » J’écoutais le pasteur. Quelle que soit la personne qui venait partager l’Évangile de Dieu dans les derniers jours, je ne l’écoutais pas et j’utilisais n’importe quel prétexte pour m’en débarrasser.

Plus tard, alors qu’on travaillait dans les champs, ma femme m’a dit très prudemment : « Le Seigneur Jésus est revenu. Il est Dieu Tout-Puissant. » Quand elle a dit ça, j’ai compris qu’elle n’avait pas seulement écouté l’Évangile de l’Éclair Oriental : elle l’avait accepté. J’étais furieux et je me suis emporté : « Le clergé a répété d’innombrables fois qu’on ne devait pas écouter l’Éclair Oriental. Pourquoi ne lui as-tu pas obéi ? En acceptant un autre chemin, tu trahis le Seigneur. Tu ne pourras pas entrer au royaume de Dieu ! » J’étais de plus en plus énervé et j’ai pensé à ce verset de la Bible : « Et ne participe pas aux péchés d’autrui; toi-même, conserve-toi pur » (1 Timothée 5:22). Je me suis dit que puisqu’elle avait accepté l’Éclair Oriental et trahi le Seigneur, je ne pouvais pas être complice de ses péchés. J’en ai tout de suite parlé au pasteur pour qu’il l’incite à changer de voie. Il a été très contrarié et il a dit : « Écouter des gens prêcher d’autres croyances revient à trahir le Seigneur. Elle sera expulsée de l’Église. Essaie de savoir si elle a des livres et détruis-les si tu en trouves. Rentre vite chez toi pour la surveiller. Tu ne dois pas la laisser sortir pour écouter ces gens. » Quand j’ai entendu ça, j’ai pensé : « Oui ! Je ne peux sauver ma femme qu’en suivant les conseils du pasteur. Sinon, elle sera rejetée par le Seigneur et perdra sa chance d’aller au royaume des cieux. » À partir de là, j’ai surveillé ma femme de près et je ne l’ai laissée avoir aucun contact avec les membres de l’Éclair Oriental tant que j’étais dans les parages. J’ai demandé à nos deux filles de la surveiller quand j’allais travailler. Mais elle sortait encore en cachette pour aller à des réunions. En rentrant du travail, un jour, je n’ai pas trouvé ma femme à la maison. J’ai su qu’elle était encore à une réunion. Ҫa m’a rendu furieux. Comme je n’arrivais pas à la contrôler, j’ai pensé que je devais avoir la main plus lourde. Je ne pouvais pas la regarder, les bras croisés, trahir le Seigneur et être rejetée par Lui. Quand elle est rentrée, j’ai levé la main sur elle. Je ne l’avais jamais frappée pendant toutes nos années de mariage. Je m’en suis beaucoup voulu, mais j’avais peur qu’elle se retrouve sur le mauvais chemin et qu’elle perde le salut du Seigneur. Mais, quoi que je fasse, elle est restée forte dans sa foi en l’Éclair Oriental. Ne sachant pas quoi faire, je me suis souvenu que le pasteur Wang m’avait conseillé de détruire ses livres. Je me suis dit qu’il avait raison. Comment pourrait-elle pratiquer sa foi sans livres à lire ? Fou de rage, j’ai trouvé ses livres et je les ai détruits en secret, mais ça ne l’a pas incitée à changer de chemin. Elle trouvait toujours un moyen d’échapper à ma surveillance pour aller à des réunions et elle me répétait que je devais lire les paroles de Dieu Tout-Puissant pour savoir si c’était la voix de Dieu. Pour être honnête, j’hésitais. Ma femme avait toujours été facile à vivre. Ce n’était pas une personne têtue. Je ne comprenais pas pourquoi elle résistait tant, cette fois. Je me demandais ce que prêchait vraiment l’Éclair Oriental et pourquoi ça l’intéressait autant. J’avais envie de lire les paroles de Dieu Tout-Puissant. Mais je me souvenais de ce que le pasteur avait dit et je me répétais : « Nous devons rester sur le chemin du Seigneur dans notre foi. En dévier serait Le trahir ! » Alors je refusais fermement.

Un jour, alors que je travaillais dans la mine de charbon, un détonateur qu’un collègue allumait lui a explosé au visage et l’a rendu aveugle. J’étais indemne, alors que ce collègue n’était pas loin de moi. Je tremblais de peur. J’ai été très triste pour mon collègue mais, en même temps, je me suis réjoui que Dieu m’ait protégé. J’avais encore les nerfs à vif en rentrant chez moi et j’ai raconté ce qui s’était passé à ma femme. Elle a répondu : « Ton collègue est aveugle physiquement, mais tu es aveugle spirituellement. Je te répète que tu dois lire les paroles de Dieu Tout-Puissant, mais tu refuses et tu vas jusqu’à Le condamner. Tu t’en es sorti indemne parce que Dieu t’a protégé, mais Il t’a averti en même temps ! » L’entendre dire ça m’a affecté. Et si Dieu m’avait effectivement averti ? Quelques jours plus tard, alors que j’inspectais le tapis roulant de la mine, j’ai eu un vertige et j’ai failli tomber sur le tapis. J’ai eu une sueur froide. Je savais que j’aurais été broyé si j’étais tombé. J’ai éprouvé une panique indescriptible et j’en ai parlé à ma femme quand je suis rentré. Je lui ai demandé : « Puisque je suis croyant, pourquoi ne suis-je pas protégé ? Que se passe-t-il ? » Elle a dit : « Le Seigneur Jésus est vraiment revenu. Il est Dieu Tout-Puissant. Comme tu continues à Lui résister, Dieu t’avertit ! Tu dois arrêter de te battre contre Lui. » J’ai été effrayé, sur le coup, et j’ai senti que je devais arrêter d’entraver ma femme. Mais alors je me suis souvenu que le pasteur avait dit qu’elle suivait un autre chemin, qu’elle trahissait le Seigneur, que Dieu me mettait à l’épreuve et que je devais absolument prendre Son parti. Je n’ai pas osé y réfléchir davantage, de peur qu’elle réussisse à me convaincre. J’ai continué à l’empêcher de participer à des réunions et à l’inciter à se confesser et à se repentir. Mais, alors que j’essayais de l’arrêter, je me suis senti étrangement faible et je me suis mis à boiter. Je n’avais plus aucune force. Je n’ai même pas pu aller travailler. Je n’ai pu que rester allongé comme un cadavre. J’ai prié le Seigneur encore et encore, mais je ne me suis pas senti mieux. Ma femme m’a conseillé d’appeler Dieu Tout-Puissant en me disant que Lui seul pouvait me sauver. Ne sachant plus quoi faire, j’ai décidé d’essayer. Je L’ai appelé en silence de tout mon cœur : « Ô Dieu Tout-Puissant ! Dieu Tout-Puissant… » J’ai été abasourdi de commencer à reprendre des forces dès que j’ai appelé Dieu Tout-Puissant. Ҫa s’est reproduit plusieurs fois. Dès que je m’opposais à ma femme, je perdais toute mon énergie, ce qui m’empêchait d’aller travailler. Mais je reprenais lentement des forces à l’instant où je priais Dieu Tout-Puissant. Après ça, je n’ai plus été aussi inflexible et j’ai commencé à céder. Je me suis demandé : « Dieu Tout-Puissant serait-Il vraiment le Seigneur Jésus revenu ? » Quand ma femme m’a de nouveau incité à étudier le vrai chemin, j’ai accepté.

Le même jour, j’ai vu des gens partager l’Évangile de l’Éclair Oriental chez ma belle-sœur. Une sœur a parlé de l’œuvre de Dieu, de l’ère de la Loi à l’ère de la Grâce, et de l’œuvre du Seigneur Jésus, qui a été crucifié pour racheter les péchés de l’humanité. Puis elle a évoqué les paroles du Seigneur Jésus et les prophéties de la Bible pour expliquer que Dieu était revenu dans les derniers jours pour exprimer la vérité, accomplir l’œuvre du jugement, délivrer l’homme de sa nature pécheresse, nous purifier et nous sauver pleinement, et nous emporter dans Son royaume. Elle a aussi expliqué ce qu’était être enlevé, parlé des vierges sages et des vierges folles, et plus encore. L’échange de ces gens était très clair et parfaitement en accord avec la Bible. Il a rempli mon cœur de lumière. Je n’avais jamais rien entendu de tel depuis que j’étais un chrétien. J’ai pensé que les sermons de l’Éclair Oriental avaient visiblement l’œuvre du Saint-Esprit et je les ai trouvés très nourrissants. Je me suis demandé pourquoi le clergé de l’Église nous en tenait éloignés et j’ai eu envie d’échanger avec ses membres quand je retournerais à l’Église pour qu’ils connaissent l’Éclair Oriental, eux aussi, et puissent se demander si c’était le vrai chemin. Mais ils sont venus chez moi avant que j’aille les voir pour exiger que ma femme quitte l’Éclair Oriental. Elle a débattu avec eux pendant deux ou trois heures. Voyant qu’elle était déterminée à conserver sa foi, le pasteur Wang lui a crié : « Tu refuses d’écouter et tu tiens à croire en l’Éclair Oriental. C’est de l’apostasie et une trahison du Seigneur ! Tu ne seras pas en sécurité si tu t’éloignes du Seigneur et, s’il t’arrive quelque chose, l’Église ne sera pas là pour toi ! » Un autre pasteur l’a réprimandée : « Tu tournes le dos au Seigneur. Tu dois te confesser et te repentir immédiatement. Sinon, tu seras expulsée de l’Église ! » Ils ont aussi essayé de forcer ma femme à s’agenouiller par terre pour se confesser au Seigneur. Leur approche agressive m’a énervé et j’ai pensé : « Même si sa foi n’est pas correcte, vous ne pouvez pas la juger et la condamner arbitrairement de cette manière. Vous devriez être indulgents, aimants, prêts à l’aider, et échanger patiemment avec elle. Telle est la volonté du Seigneur. Comment pouvez-vous être aussi autoritaires ? »

Je n’ai pas trouvé le sommeil, ce soir-là. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi des pasteurs traitaient des frères et sœurs de cette manière. Ils n’avaient pas l’amour, la compassion et la tolérance que le Seigneur nous a enseignés. Quel genre de clergé était-ce ? Ce qui m’a vraiment surpris, c’est que des rumeurs sur ma femme ont très vite circulé dans l’Église. Tout le monde disait qu’elle croyait en l’Éclair Oriental et qu’elle avait perdu la tête. Ҫa m’a rendu furieux. Dans une réunion, j’ai demandé au pasteur Wang : « Ma femme va très bien, alors pourquoi dites-vous qu’elle est folle ? Comment pouvez-vous lancer de pareilles rumeurs ? » J’ai été choqué qu’il réponde avec indifférence : « On a peur que d’autres croyants rejoignent l’Éclair Oriental et trahissent le Seigneur. On fait ça parce qu’on se soucie de leurs vies… » Je n’en revenais pas que ces mots soient sortis de la bouche d’un pasteur. Le Seigneur Jésus a clairement dit : « Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu’on y ajoute vient du malin » (Matthieu 5:37). Il nous a enseigné à parler franchement, appeler un chat un chat, ne pas mentir, tricher ni inventer des choses. Mais ces pasteurs débitaient des mensonges éhontés sans la moindre mauvaise conscience. Le pasteur Wang a juste dit effrontément qu’il mentait pour le bien de la congrégation. Ils ne se comportaient pas du tout comme des croyants. Je n’ai pas pu me concentrer pendant la suite de la réunion et je suis parti en avance. Beaucoup de parents et d’amis sont venus poser des questions sur ma femme à cause des mensonges des pasteurs et tout le quartier en parlait. Ҫa nous a placés dans une situation très délicate, ma femme et moi. J’étais blessé et déçu par le comportement des pasteurs et je priais sans arrêt : « Ô Seigneur, les pasteurs déforment la vérité et répandent des mensonges sur ma femme pour empêcher les croyants d’étudier l’Éclair Oriental. Je n’approuve pas du tout leurs actes. Seigneur, j’ai entendu ce que prêchait l’Éclair Oriental. Je trouve ça merveilleux et très concret, mais j’ai peur de Te trahir. Je ne sais pas quoi faire. S’il Te plaît, éclaire-moi et donne-moi du discernement. »

Je me suis senti complètement perdu pendant un moment. Je n’arrêtais pas de penser à l’échange que j’avais eu avec les membres de l’Éclair Oriental. Ils étaient tous pleins de dignité et parlaient très chaleureusement. Ils semblaient vraiment pieux et leur échange sur les paroles du Seigneur était très éclairant. Ce n’était pas du tout comme écouter les pasteurs. Mais, si c’était le vrai chemin, pourquoi les pasteurs et les anciens ne l’acceptaient-ils pas et ne laissaient-ils pas les croyants l’étudier ? Alors que j’y réfléchissais, penchant d’un côté, puis de l’autre, j’ai subitement senti cette voix pleine de majesté et d’autorité dire : « Ne doute pas. Aie toujours la foi ! » En entendant cette voix, j’ai eu l’impression d’être en face de Dieu et de L’écouter. Ҫa m’a complètement abasourdi. Je suis resté immobile, un peu effrayé. J’ai pensé à cette prophétie de l’Apocalypse : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises » (Apocalypse 2:7). J’ai aussi pensé à ce que ma femme me répétait, que Dieu Tout-Puissant avait exprimé de nombreuses paroles. Ces paroles pouvaient-elles être ce que l’Esprit dit aux Églises ? J’ai décidé d’étudier l’Éclair Oriental sur-le-champ. Ma femme a invité chez nous Frère Zhou, de l’Église de Dieu Tout-Puissant, pour qu’il témoigne de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. J’ai demandé au frère : « Paul dit dans la Bible : “Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu’il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème !” (Galates 1:6-8). D’après les pasteurs et les anciens, ça signifie que s’écarter du chemin du Seigneur et écouter un autre Évangile est de l’apostasie et revient à trahir le Seigneur. Ҫa m’inquiète. N’est-ce pas trahir le Seigneur que de croire en Dieu Tout-Puissant ? » Pour me répondre, le frère m’a demandé : « D’après les pasteurs et les anciens, ça signifie que croire en Dieu Tout-Puissant est s’éloigner du chemin du Seigneur, accepter un autre Évangile et Le trahir. Est-ce bien comprendre ce que Paul a dit ? Osent-ils garantir que par “un autre Évangile”, Paul désignait l’Évangile du Règne du retour de Dieu dans les derniers jours ? Est-ce ce que Paul a dit ? » J’en suis resté bouche bée. Je me suis rendu compte que Paul n’avait jamais dit ça. Alors le frère a échangé : « Paul a donné cet avertissement alors que le Seigneur Jésus venait d’achever Son œuvre de la rédemption, au moment où Son Évangile du royaume des cieux se répandait. De nombreux Galates avaient accepté le Seigneur Jésus, mais certains étaient induits en erreur et commençaient à croire en un autre Évangile. Voilà pourquoi Paul a écrit cette lettre aux Galates, pour les prévenir qu’il n’y avait qu’un seul Évangile à l’ère de la Grâce, l’Évangile de l’œuvre de la rédemption du Seigneur Jésus. Si quelqu’un prêchait un Évangile différent de celui du Seigneur Jésus, c’était “un autre Évangile” et il le prêchait pour tromper les gens. Dieu n’avait pas accompli Son œuvre des derniers jours et personne ne partageait l’Évangile des derniers jours au moment où Paul a dit ça. Voilà pourquoi ce que Paul dit ne concerne pas l’Évangile du retour du Seigneur dans les derniers jours. En se servant arbitrairement de ce que Paul a dit aux Églises à l’ère de la Grâce pour condamner l’apparition et l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, les pasteurs sortent les choses de leur contexte et interprètent mal les Écritures. N’est-ce pas simplement absurde ? »

L’échange de Frère Zhou m’a permis de mieux comprendre ce que le pasteur avait dit, mais j’avais encore des doutes. Croire au Seigneur, c’est être fidèle à Son nom et à Son chemin. Alors ne trahirais-je pas le Seigneur si j’acceptais le chemin de l’Éclair Oriental ? Il a dit : « Réfléchis. Quand le Seigneur Jésus est apparu et a œuvré, beaucoup de gens qui croyaient en l’Éternel Dieu ont entendu le chemin du Seigneur et commencé à Le suivre. Trahissaient-ils l’Éternel Dieu ? Était-ce de l’apostasie ? Clairement pas. Ils suivaient les pas de l’Agneau. Ils étaient des disciples dévoués de Dieu. Mais ceux qui s’agrippaient obstinément à la loi de l’Ancien Testament et rejetaient le Seigneur Jésus, alors qu’ils semblaient dévoués à l’Éternel Dieu, étaient en réalité ceux qui se rebellaient le plus contre Dieu et Lui résistaient le plus. Ils ne défendaient que l’œuvre passée de Dieu, ils n’acceptaient pas l’œuvre et les paroles présentes de Dieu et ne s’y soumettaient pas. Ils les ont même condamnées et ont lutté contre elles. Voilà pourquoi ce sont eux qui ont trahi le Seigneur, ce qui L’a conduit à les rejeter et les éliminer. » Frère Zhou a aussi dit : « L’œuvre de Dieu progresse toujours et Il accomplit toujours une œuvre plus neuve et plus élevée selon Son plan de gestion et en fonction des besoins de l’humanité. À l’ère de la Grâce, l’œuvre de la rédemption du Seigneur Jésus ne consistait qu’à racheter nos péchés, pour qu’on puisse être pardonnés en priant le Seigneur Jésus après avoir péché. Mais ça ne nous a pas délivrés de notre nature pécheresse. Nous vivons toujours dans le cercle vicieux du péché et de la confession, de la confession et du péché, tout à fait incapables d’échapper aux chaînes du péché. Dans quel genre d’état vivent ceux qui croient au Seigneur de nos jours ? Ils passent leur temps à mentir et à tricher pour la renommée et le statut, ils suivent des tendances mondaines et ils sont cupides. Il y a de la jalousie, des luttes intestines, de la critique, mais pas d’amour entre les croyants. Les collaborateurs s’engagent dans des intrigues et de luttes de pouvoir qui déchirent les Églises. Les pasteurs et les anciens refusent de se pencher sur l’œuvre du Seigneur revenu. À la place, ils lancent des rumeurs, ils lui résistent et la condamnent, et ils empêchent les autres de chercher le vrai chemin. Certains ont même coopéré avec le PCC et aidé la police à arrêter ceux qui partageaient l’Évangile des derniers jours. » Il a dit : « Dieu est juste et saint et Son royaume est une terre sainte. Comment pourrait-Il autoriser ceux qui n’arrêtent pas de pécher et de Lui résister à entrer dans Son royaume ? Voilà pourquoi le Seigneur Jésus a promis qu’Il reviendrait. Dieu Tout-Puissant est venu dans les derniers jours, exprimant des vérités et accomplissant l’œuvre du jugement sur la base de l’œuvre de la rédemption du Seigneur Jésus. Il l’a fait pour résoudre notre nature pécheresse, pour qu’on puisse se libérer totalement du péché, être pleinement sauvés par Dieu, et pour qu’Il puisse nous emporter dans Son royaume. Ҫa accomplit pleinement la prophétie du Seigneur Jésus : “Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour” (Jean 12:48). “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir” (Jean 16:12-13). »

À ce stade de son échange, Frère Zhou a lu deux passages des paroles de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : « Bien que Jésus ait beaucoup œuvré parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme ; Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan n’exigeait pas seulement de Jésus qu’Il devienne le sacrifice d’expiation et qu’Il porte les péchés de l’homme, mais aussi que Dieu œuvre de façon plus grande encore pour entièrement débarrasser l’homme de son tempérament corrompu par Satan. Et donc, à présent que l’homme a été pardonné pour ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement. Cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). « Après l’œuvre de l’Éternel, Jésus est devenu chair pour réaliser Son œuvre parmi les hommes. Son œuvre n’a pas été réalisée de manière isolée, mais elle a été fondée sur l’œuvre de l’Éternel. C’était l’œuvre d’une nouvelle ère que Dieu réalisa après avoir achevé l’ère de la Loi. De même, après que Jésus eut achevé Son œuvre, Dieu la continua pour l’ère suivante, car toute la gestion de Dieu est en perpétuelle progression. Lorsque l’ancienne ère prend fin, elle est remplacée par une nouvelle ère, et une fois que l’ancienne œuvre a été achevée, arrivera une nouvelle œuvre pour que continue la gestion de Dieu. Cette incarnation est la deuxième incarnation de Dieu, qui suit l’œuvre de Jésus. Bien sûr, cette incarnation ne se réalise pas de façon indépendante ; elle constitue la troisième étape de l’œuvre après l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce. Chaque fois que Dieu amorce une nouvelle étape de l’œuvre, il doit toujours y avoir un nouveau départ, lequel doit toujours amener une nouvelle ère. Aussi y a-t-il également des changements correspondants dans le tempérament de Dieu, dans Sa façon de travailler, dans la localisation de Son œuvre et dans Son nom. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit difficile pour l’homme d’accepter l’œuvre de Dieu dans la nouvelle ère. Mais quelle que soit la façon dont l’homme s’oppose à Lui, Dieu accomplit toujours Son œuvre et Il conduit toujours toute l’humanité vers l’avant » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). Après avoir lu ces passages, il a dit : « Dieu Tout-Puissant accomplit l’œuvre du jugement, qui est différente de l’œuvre de la rédemption du Seigneur Jésus et de l’œuvre de l’Éternel Dieu à l’ère de la Loi, mais qui est bâtie sur ces deux étapes de l’œuvre. C’est l’étape de Son œuvre que Dieu accomplit dans les derniers jours pour purifier pleinement et sauver l’humanité. Chaque étape est plus élevée que la précédente, mais elle sont toutes accomplies par le même Dieu. Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu et notre seul moyen d’être vraiment libérés du péché et purifiés est d’accepter l’œuvre du jugement de Dieu Tout-Puissant. Alors seulement nous devenons dignes d’entrer dans Son royaume. En acceptant Dieu Tout-Puissant, on est une vierge sage qui entend la voix du Seigneur et L’accueille. C’est être enlevé devant le trône et participer au festin des noces du Seigneur ! En quoi cela pourrait-il être s’éloigner du Seigneur ou Le trahir ? » Entendre ça m’a enthousiasmé. J’ai compris que le Seigneur Jésus avait accompli l’œuvre de la rédemption pour pardonner nos péchés, mais qu’Il n’avait pas résolu notre nature pécheresse. Dieu Tout-Puissant est venu dans les derniers jours pour l’œuvre du jugement, qui est le seul moyen de nous délivrer de notre nature pécheresse, de nous purifier, de nous sauver pleinement et de nous apporter le salut pour nous permettre d’entrer au royaume des cieux. J’ai su qu’écouter l’Éclair Oriental n’était pas trahir le Seigneur, c’était entendre Sa voix et L’accueillir. Je suivais les pas de l’Agneau ! Ҫa me rappelle ce verset de l’Apocalypse : « Ils suivent l’agneau partout où il va » (Apocalypse 14:4). Maintenant que le Seigneur est revenu, c’est en n’acceptant pas les paroles et l’œuvre du Seigneur revenu qu’on Le trahit ! À ce moment-là, j’étais bouleversé. Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu que j’attendais depuis des années ! Je pouvais enfin accueillir le Seigneur ! Je pouvais entendre la voix du Seigneur et L’accueillir de mon vivant… Quelle grande bénédiction ! Mais je n’avais jamais imaginé que j’accueillerais le Seigneur de cette manière. Des gens avaient partagé l’Évangile avec moi pendant des années mais, parce que j’avais écouté les mensonges du clergé, j’avais fermé la porte à Dieu encore et encore et fait tout ce que je pouvais pour empêcher ma femme de croire en Dieu Tout-Puissant. Et, poussé par le clergé, j’avais même détruit les exemplaires des paroles de Dieu de ma femme. Je méritais vraiment la damnation. Je n’étais pas digne de me présenter devant Dieu !

Les pasteurs et les anciens connaissaient bien la Bible et avaient servi le Seigneur pendant de nombreuses années. Comment ont-ils pu choisir un extrait des Écritures et mal l’interpréter pour tromper les gens, et même lancer des rumeurs pour empêcher les croyants d’étudier le vrai chemin ? Je l’ai mieux compris après avoir échangé avec des frères et sœurs dans des réunions. Songe au moment où le Seigneur Jésus est venu œuvrer. Pourquoi les pharisiens ont-ils inventé des mensonges pour Le condamner et Lui résister ? Au chapitre 11 de l’Évangile selon Jean, versets 47 à 48, il est dit : « Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens assemblèrent le sanhédrin, et dirent : Que ferons-nous ? Car cet homme fait beaucoup de miracles. Si nous le laissons faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront détruire et notre ville et notre nation. » Et il y a l’Évangile selon Matthieu 23:13-14, où le Seigneur Jésus réprimande les pharisiens : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l’apparence de longues prières ; à cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement. » Ces passages de la Bible nous montrent que les pharisiens ont inventé des mensonges délirants, condamné le Seigneur Jésus, lutté contre Lui et trompé les croyants pour conserver leur statut et leur moyen de subsistance. Ils ont déclaré que le chemin du Seigneur Jésus violait la loi, que c’était une hérésie qui égarait les gens. Ils L’ont calomnié et blasphémé, disant qu’Il chassait les démons par Belzébuth, le prince des démons. Ils ont même soudoyé des soldats pour qu’ils mentent et cachent la résurrection du Seigneur Jésus. Du coup, de nombreux croyants ont été trompés et ont rejeté le Seigneur Jésus, ce qui leur a fait perdre Son salut. Dieu Tout-Puissant est apparu et œuvre dans les derniers jours. Le clergé, dans le monde religieux, voit que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont pleines de pouvoir et d’autorité, que les gens peuvent tout de suite reconnaître la voix de Dieu en elles et qu’ils vont suivre Dieu Tout-Puissant. C’est une menace pour les pasteurs et les anciens. Qui les écouterait encore si tout le monde croyait en Dieu Tout-Puissant ? Qui continuerait à leur faire des offrandes ? Voilà pourquoi ils essaient de protéger leur statut et leur moyen de subsistance en calomniant follement Dieu Tout-Puissant, en Le condamnant, en trompant les gens et en les empêchant d’entendre la voix de Dieu et d’accueillir le Seigneur. En quoi leur manière de condamner Dieu Tout-Puissant et de Lui résister diffère-t-elle de ce que les pharisiens ont fait au Seigneur Jésus ? Ne sont-ils pas des antéchrists qui empêchent les gens de se tourner vers Dieu ? Lisons un autre passage des paroles de Dieu Tout-Puissant. Il t’aidera à comprendre l’essence des pasteurs.

Dieu Tout-Puissant dit : « Certaines gens lisent la Bible dans des églises imposantes et la récitent toute la journée, mais pas un seul d’entre eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun d’entre eux n’est capable de connaître Dieu et encore moins capable d’être en accord avec la volonté de Dieu. Ils sont tous des gens vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour sermonner Dieu. Ils s’opposent à Dieu volontairement même en portant Son étendard. Affirmant qu’ils croient en Dieu, ils mangent tout de même la chair de l’homme et boivent son sang. Tous ces gens sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons dirigeants qui font intentionnellement obstacle à ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Ils peuvent paraître de “bonne constitution”, mais comment leurs disciples sauront-ils qu’ils ne sont nul autre que des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui se dévouent à dévorer des âmes humaines ? » (« Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). Les pasteurs prétendent protéger leur troupeau mais, en réalité, ils protègent leur statut et leur moyen de subsistance. Autrefois, je voyais que les pasteurs semblaient très pieux, mais je ne comprenais pas du tout ce qui motivait leurs actions. C’est pour ça qu’ils ont réussi à me duper. Si on y réfléchit, on sait qu’accueillir le Seigneur est d’une grande importance. En tant que pasteurs et anciens, dès qu’ils entendent quelqu’un témoigner que le Seigneur est venu, ils devraient s’y intéresser tout de suite et inciter les frères et sœurs à entendre la voix du Seigneur et à L’accueillir. Mais, parce qu’ils se soucient plus de leur titre et de leur salaire, ils interprètent mal les Écritures, trompent les gens et les empêchent d’étudier le vrai chemin. Quand quelqu’un accepte Dieu Tout-Puissant, ils déforment les faits et le calomnient pour que les autres croyants le condamnent et le rejettent. Le clergé de l’Église est si sournois et maléfique ! Pour protéger leur position et leur revenu, ses membres n’hésitent pas à détruire les chances des frères et sœurs d’entrer dans le royaume. C’est écœurant ! Ces membres du clergé sont des antéchrists opposés à Dieu, des ennemis de Dieu. Maintenant, je me demande comment j’ai pu être aussi naïf et ignorant. Je croyais au Seigneur sans écouter Ses paroles. À la place, j’écoutais les mensonges des pasteurs, je m’agrippais désespérément à des notions religieuses et j’ai ignoré Dieu encore et encore. J’ai même essayé d’empêcher ma femme d’accepter Dieu Tout-Puissant, luttant contre Dieu aux côtés du clergé. Ils ont failli me détruire. Quelle pensée terrifiante ! C’est l’apparition et l’œuvre de Dieu dans les derniers jours qui m’a révélé le vrai visage des membres du clergé, montré que c’étaient des pharisiens opposés à Dieu et des antéchrists, et permis de me libérer de leur tromperie et de leur contrôle. L’œuvre de Dieu est si réelle !

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Rencontrer à nouveau le Seigneur

Je suis né dans une famille catholique et, dès mon plus jeune âge, ma mère m’a appris à lire la Bible. À l’époque, le Parti communiste chinois était en train de reconstruire la nation après la guerre civile et, alors que le PCC réprimait toutes les religions, j’ai eu vingt ans avant d’avoir enfin la chance d’aller à l’église et d’écouter des sermons.

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp