Le combat pour être une personne honnête

26 août 2020

Par Wei Dong, de Chine

Dieu Tout-Puissant dit : « Mon royaume a besoin de ceux qui sont honnêtes, de ceux qui ne sont pas des hypocrites ni trompeurs. Les gens sincères et honnêtes ne sont-ils pas impopulaires dans le monde ? Je suis tout le contraire. Il est acceptable que les gens honnêtes viennent à Moi ; Je me réjouis de ce genre de personne, et J’ai aussi besoin de ce genre de personne. C’est précisément Ma justice » (« Chapitre 33 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). « Vous devez savoir que Dieu aime un homme honnête. Dieu a l’essence de la fidélité, et ainsi Sa parole est toujours fiable. En outre, Ses actions sont irréprochables et incontestables. C’est pourquoi Dieu aime ceux qui sont absolument honnêtes avec Lui. L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu ; ne jamais Le tromper en quoi que ce soit ; être ouvert avec Lui en toutes choses ; ne jamais cacher la vérité ; ne jamais faire ce qui trompe les supérieurs et leurre les inférieurs ; et ne jamais faire ce qui n’a le but que de s’attirer des faveurs de Dieu. Bref, être honnête, c’est s’abstenir de toute impureté dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme » (« Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair). La lecture de ces paroles me rappelle qu’avant, je gagnais de l’argent de façon malhonnête. Je vivais sans une once d’humanité. Après avoir accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant et subi le jugement et le châtiment de Ses paroles, j’ai enfin compris que j’avais des tempéraments sataniques égoïstes et malhonnêtes. J’ai changé de point de vue et je me suis mis à pratiquer la vérité et à être honnête.

Il y a quelques années, j’ai ouvert un atelier de réparation d’appareils ménagers. Je voulais être un entrepreneur honnête et simplement gagner de quoi subvenir aux besoins de ma famille. Mais après avoir été constamment occupé pendant quelque temps, j’ai vu que j’avais gagné tout juste assez, sans rien pouvoir économiser. Parfois, je gagnais encore moins qu’un ouvrier débutant. Ma femme me le reprochait sans arrêt, disant que j’étais trop honnête et que je ne savais pas gagner de l’argent. Mon beau-frère était aussi sur mon dos. Il disait : « On vit à l’ère de l’argent, et peu importe de quelle façon, il faut faire payer les gens si on veut montrer qu’on est capable. » Il disait aussi des trucs comme : « Aucune richesse ne s’acquiert sans ruse » et « Homme sans argent est un loup sans dent » pour que je me réveille et me mette à faire de l’argent comme les autres, au lieu d’être si obstiné. Je trouvais que ça avait du sens, mais je ne pouvais pas me résoudre à rouler mes clients. Je me disais que ce serait toujours contre ma conscience.

Par la suite, j’ai remarqué que M. Qian, qui tenait un atelier de réparation près du mien, n’y connaissait en fait pas grand-chose. Il pouvait seulement réparer des petits problèmes, mais il avait affiché sur un grand panneau : « Réparation de qualité tous appareils ». Ainsi, il attirait beaucoup de clients. Il acceptait tout et réparait lui-même quand c’était simple. Sinon, il faisait réparer ailleurs et prenait sa commission. Il se faisait beaucoup d’argent comme ça. Un jour, on discutait et il m’a expliqué comment il faisait. Il m’a dit que si un petit composant d’un appareil claquait, il suffisait de remplacer tous les composants pour pouvoir prendre plus cher. Les clients n’y voyaient que du feu. Il disait que notre société était basée sur l’argent et que « peu importe qu’un chat soit blanc ou noir, tant qu’il attrape les souris ». Il a ajouté qu’on prouvait sa capacité en gagnant de l’argent et qu’autrement, qu’on soit quelqu’un de bien ou non, les autres nous méprisaient. En entendant ce « conseil éclairé », je me suis dit : « Notre époque est comme ça. Les autres feront n’importe quoi pour de l’argent et il n’y a pas d’intégrité, alors à quoi bon être le seul à être honnête ? Et puis, faire mon travail honnêtement ne me mène nulle part. Ce type répare comme moi et il a une vie agréable. Toute sa famille vit bien, et moi je gagne tout juste assez pour qu’on joigne les deux bouts. On dirait que je me suis trop obstiné. Je dois trouver comment gagner plus, pour que ma famille vive mieux. » Après ça, j’ai commencé à tirer les leçons du « succès » de mes collègues et à utiliser des moyens sournois de rouler mes clients. J’étais troublé, mais j’ai pris sur moi pour pouvoir gagner plus.

Un jour, une cliente est venue pour une réparation. Ayant retiré le composant défectueux, j’ai continué et j’en ai retiré qui étaient en parfait état pour qu’elle croie que plusieurs étaient morts et qu’elle ne tique pas quand je la ferais payer plus cher. L’expression « se sentir coupable » est très parlante. Au début, j’étais très tendu et j’avais des battements de cœur, craignant qu’elle me perce à jour et proteste sur-le-champ, ce qui aurait été humiliant. Mais j’ai pris un air calme et j’ai remplacé tous ces composants. Au moment de payer, Je lui ai froidement facturé 50 % de plus que mon devis. Je suis resté tête baissée, n’osant jamais la regarder dans les yeux, mais à ma surprise, elle a payé sans un mot. Quand elle est sortie, j’ai poussé un soupir de soulagement. Je transpirais du visage et du dos et j’avais une étrange sensation de malaise. Mais quand j’ai vu cet argent gagné en plus, cette sensation a vite disparu.

J’ai ensuite cherché toutes sortes de trucs pour surfacturer les clients. J’ai eu d’abord mauvaise conscience, mais je me suis encouragé tranquillement à continuer : « Je ne peux pas être trop gentil. “Comme un gentilhomme ne peut sortir d’un esprit étroit, un vrai homme ne manque pas de venin”. Il faut que je sois malin si je veux gagner de l’argent. Et puis, tout le monde fait ça. » Au bout d’un moment, j’ai cessé de me sentir coupable et j’ai perfectionné mes « techniques » rémunératrices. J’ai aussi appris à jauger les gens et à tâter le terrain, traitant les gens selon ce qu’ils étaient. J’ai appris d’autres trucs. Quand un client aisé arrivait, je le flattais, je lui disais ce qu’il voulait entendre, pour pouvoir lui soutirer plus d’argent plus facilement. Quand un client était vraiment anxieux, Je lui faisais croire que la réparation serait une lourde tâche, et je la faisais durer plus longtemps exprès. Ainsi, il était prêt à me payer plus cher. Quand le client était plus avisé, je trouvais un prétexte pour qu’il me laisse l’appareil et revienne le chercher un autre jour et, à son retour, je lui disais que j’avais découvert d’autres problèmes. Je gagnais plus et je n’étais plus aussi tendu quand j’étais seul. Je me creusais donc constamment les méninges pour surfacturer. Je gagnais beaucoup plus et j’avais une vie plus aisée, mais je n’avais ni bonheur ni joie dans mon cœur. Dès que je songeais à ma conduite odieuse et immorale, j’avais peur et j’étais mal à l’aise. Parfois, je me disais : « Il faut que j’arrête. Je ne dois pas poursuivre ce commerce véreux. Comme on dit : “On récolte ce que l’on sème”. Tôt ou tard, je vais le payer. » Mais en pensant à tout cet argent dans mes mains, je ne pouvais pas m’y résoudre.

Alors que je devenais encore plus dépravé et insensible, ma sœur a partagé avec moi l’Évangile du royaume de Dieu Tout-Puissant. Ayant accepté l’œuvre de Dieu, j’ai commencé à me réunir avec des frères et sœurs et à lire les paroles de Dieu fréquemment. Un jour, à une réunion, j’ai lu ces paroles de Dieu Tout-Puissant : « L’homme a traversé ces périodes avec Dieu, pourtant il ne sait pas que Dieu régit le sort de toutes les choses et de tous les êtres vivants ni comment Dieu orchestre et dirige toutes les choses. C’est quelque chose qui a échappé à l’homme depuis des temps immémoriaux jusqu’à nos jours. Quant à la raison, ce n’est pas parce que les actes de Dieu sont trop évasifs ni parce que le plan de Dieu doit encore être réalisé, mais parce que le cœur et l’esprit de l’homme sont trop éloignés de Dieu, à tel point que l’homme reste au service de Satan en même temps qu’il suit Dieu, et il n’en a même pas conscience. Personne ne cherche activement les traces de Dieu ni l’apparition de Dieu, et nul ne souhaite exister sous les soins et la protection de Dieu. Au contraire, les hommes sont prêts à compter sur la corrosivité de Satan, le malin, afin de s’adapter à ce monde et aux règles de l’existence que suit l’humanité méchante. À ce stade, le cœur et l’esprit de l’homme sont devenus le tribut offert à Satan et deviennent la subsistance de Satan. Plus encore, le cœur et l’esprit humains sont devenus le terrain de jeu idéal où Satan peut résider. De cette façon, l’homme perd inconsciemment sa compréhension des principes d’être humain, et de la valeur et du sens de l’existence humaine. Les lois de Dieu et l’alliance entre Dieu et l’homme disparaissent peu à peu dans le cœur de l’homme et celui-ci cesse de chercher Dieu ou de Lui prêter attention. Avec le temps, l’homme ne comprend plus pourquoi Dieu l’a créé, il ne comprend pas non plus les paroles qui sortent de la bouche de Dieu et tout ce qui vient de Dieu. Alors, l’homme commence à résister aux lois et aux décrets de Dieu, et son cœur et son esprit s’engourdissent… Dieu perd l’homme qu’Il a originellement créé et l’homme perd la racine de son commencement : c’est la tristesse de cette espèce humaine » (« Dieu est la source de la vie de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu reflètent la réalité. Même si j’avais gagné pas mal d’argent au dehors et que mon confort matériel s’était amélioré, je ressentais un vide et je souffrais intérieurement, tout cela parce que je m’étais éloigné de Dieu, j’étais allé contre Ses exigences pour l’homme et j’appliquais les règles de survie de Satan. Quand j’avais ouvert le magasin, je gagnais de l’argent avec une conscience claire et, même si je gagnais peu, j’étais en paix. Mais ensuite, j’ai été influencé par mon environnement en voyant les autres s’enrichir par des moyens sournois. J’ai aussi adopté les règles de survie de Satan : « Aucune richesse ne s’acquiert sans ruse », « Homme sans argent est un loup sans dent », « L’argent n’est pas tout, mais sans ça, vous ne pouvez rien faire », et ainsi de suite. J’ai suivi une mauvaise pente et j’ai renoncé à mes principes pour m’enrichir, en ignorant ma conscience pour rouler les clients afin qu’ils crachent plus d’argent. J’avais l’argent en main, mais il était mal acquis. Chaque fois que je pensais à ce que j’avais fait d’ignoble et d’immoral, j’avais mauvaise conscience et je ne trouvais aucune paix. Je craignais qu’un jour, quelqu’un me démasque et me dénonce. Dans le pire des cas, je pourrais même être dénoncé à la police. J’étais constamment sur les nerfs. C’était pénible. Mais ce jour-là, j’ai compris que tout ça, c’était parce que je suivais une philosophie satanique. C’est ce qui arrive quand on est contraint et dupé par les règles de Satan. Sans l’orientation des paroles de Dieu, je n’aurais jamais compris la manière dont Satan me nuisait.

C’est alors qu’une sœur m’a lu deux passages des paroles de Dieu : « Vous devez savoir que Dieu aime un homme honnête. Dieu a l’essence de la fidélité, et ainsi Sa parole est toujours fiable. En outre, Ses actions sont irréprochables et incontestables. C’est pourquoi Dieu aime ceux qui sont absolument honnêtes avec Lui. L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu ; ne jamais Le tromper en quoi que ce soit ; être ouvert avec Lui en toutes choses ; ne jamais cacher la vérité ; ne jamais faire ce qui trompe les supérieurs et leurre les inférieurs ; et ne jamais faire ce qui n’a le but que de s’attirer des faveurs de Dieu. Bref, être honnête, c’est s’abstenir de toute impureté dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme » (« Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair). « Mon royaume a besoin de ceux qui sont honnêtes, de ceux qui ne sont pas des hypocrites ni trompeurs. Les gens sincères et honnêtes ne sont-ils pas impopulaires dans le monde ? Je suis tout le contraire. Il est acceptable que les gens honnêtes viennent à Moi ; Je me réjouis de ce genre de personne, et J’ai aussi besoin de ce genre de personne. C’est précisément Ma justice » (« Chapitre 33 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Puis, elle m’a expliqué : « Dieu est fondamentalement fidèle. Il aime et bénit les gens honnêtes. Dans nos relations avec les autres, nous suivons la loi de Satan “Aucun avantage, sans se lever tôt”. Toutes nos paroles et tous nos actes visent le profit personnel, et nous mentons et fraudons sans scrupules. Nous ignorons ce que signifie être bon. » « Mais la foi en Dieu a changé. Il nous demande d’être honnêtes, de dire la vérité et d’être droits. Il nous demande d’accepter Son examen de chacune de nos paroles et actions, d’être ouverts et sincères, et de ne tricher ni avec Lui ni avec autrui. Seuls les gens honnêtes sont vraiment humains, et eux seuls peuvent témoigner de Dieu et Le glorifier. » Les paroles de Dieu m’ont appris qu’Il aime les gens honnêtes et que je devais agir selon Ses exigences. Je me suis mis à pratiquer une parole sincère avec les frères et sœurs, sans les tromper, mais j’étais encore inquiet dans mes affaires. Je trouvais plus facile d’être honnête avec les frères et sœurs mais, si je faisais ça dans mon travail, j’allais gagner beaucoup moins et je risquerais même de devoir fermer. Mais si je continuais à tricher et à rouler les gens, est-ce que ce n’était pas contraire à la volonté de Dieu ? Alors, que faire ? J’y ai bien réfléchi et j’ai trouvé un compromis : Je serais quelqu’un d’honnête à l’église, mais je continuerais comme d’habitude au magasin.

Un jour, un homme âgé a apporté une télé en disant que l’image était assombrie. J’y ai jeté un coup d’œil. Les tubes couleur étaient usés, il fallait les remplacer, mais je ne lui ai pas dit la vérité. J’ai seulement augmenté la tension au filament pour que ça tienne quelque temps. Je les changerais quand ça recommencerait. Ainsi, j’allais gagner 30 yuans de plus pour la réparation. Deux semaines plus tard, cette télé a vraiment posé un problème et l’homme m’a de nouveau demandé de la réparer, en disant que j’avais mal fait mon travail. Je lui ai dit que les tubes couleur étaient usés et devaient être remplacés. À ma grande surprise, il a deviné ma petite combine. Il a refusé de payer les 30 yuans et m’a dit d’un ton réprobateur : « Jeune homme, pour faire des affaires, il faut être honnête. Ne soyez pas trop avide ! » Sur le coup, j’ai été vraiment mal à l’aise, mais ensuite je n’y ai plus pensé. Plus tard, une dame âgée a apporté un micro-ondes. J’ai constaté qu’une pièce était cassée à l’intérieur. Je me suis dit que je pourrais réparer ça, puis appliquer un tarif raisonnable. Mais j’ai alors songé qu’elle était visiblement aisée et que facturer un peu plus ne poserait pas de problème. Ce serait toujours bon à prendre. Mais en revenant au bout de quelques jours, elle m’a dit : « Vous m’avez facturé un prix élevé pour ce micro-ondes. Où est votre conscience ? Le Ciel nous voit faire ! » Cela m’a mis vraiment mal à l’aise, et j’ai repensé à ce que cet homme m’avait dit. J’étais troublé. Je me suis aussi rendu compte que Dieu utilisait ce qui m’entourait pour m’avertir afin que je réfléchisse et que je me connaisse moi-même.

Ensuite, j’ai lu ces paroles de Dieu : « Indépendamment de ce que tu fais, de l’importance de la question et du fait que tu le fasses pour accomplir ton devoir dans la maison de Dieu ou pour tes propres raisons privées, tu dois te demander si ce que tu fais est conforme à la volonté de Dieu et si c’est quelque chose qu’une personne avec de l’humanité devrait faire. Si tu cherches ainsi la vérité dans tout ce que tu fais, alors tu es une personne qui croit vraiment en Dieu. Si tu traites pieusement toutes les choses et toutes les vérités de cette manière, alors tu pourras obtenir des changements dans ton tempérament. Certains pensent que lorsqu’ils font quelque chose de personnel, ils peuvent ignorer la vérité, agir à leur guise et le faire de n’importe quelle manière qui les rend heureux et de n’importe quelle manière qui est avantageuse pour eux ; ils ne donnent pas la moindre importance à la façon dont cela pourrait affecter la maison de Dieu et ils ne considèrent pas non plus si oui ou non ce qu’ils font est bénéfique à la sainte béatitude. Enfin, une fois qu’ils ont terminé l’affaire, ils deviennent plus sombres à l’intérieur et sont mal à l’aise ; cependant, ils ne savent pas pourquoi. Cette rétribution n’est-elle pas méritée ? Si tu fais des choses qui ne sont pas approuvées par Dieu, alors tu as offensé Dieu. Si les hommes n’aiment pas la vérité et font fréquemment des choses selon leur propre volonté, alors ils offenseront Dieu fréquemment. De telles personnes, d’ordinaire, ne sont pas approuvées par Dieu dans ce qu’elles font et si elles ne se repentent pas, la punition ne tardera pas. » « Tant que les gens n’ont pas fait l’expérience de l’œuvre de Dieu ni gagné la vérité, c’est la nature de Satan en eux qui domine. Quelles sont les spécificités de cette nature ? Par exemple, pourquoi es-tu égoïste ? Pourquoi protèges-tu ta propre position ? Pourquoi tes émotions sont-elles si fortes ? Pourquoi aimes-tu les choses injustes ? Pourquoi aimes-tu ces fléaux ? Sur quoi repose ton attachement pour de telles choses ? D’où viennent ces choses ? Pourquoi es-tu si heureux de les accepter ? Désormais, vous avez tous compris que toutes ces choses sont principalement causées par le poison de Satan qu’elles contiennent. Quant à ce qu’est le poison de Satan, il peut être pleinement exprimé par des paroles. Par exemple, si tu demandes à certains malfaiteurs la raison leurs agissements, ils répondront : “Chacun pour soi, Dieu pour tous.” Cette seule phrase exprime la racine du problème. La logique de Satan est devenue la vie des gens. Ils agissent peut-être dans un but ou un autre, mais ils ne le font que pour eux-mêmes. Comme pour les gens, c’est chacun pour soi et Dieu pour tous, ils pensent devoir vivre pour eux-mêmes, chercher une bonne position et de la nourriture et des vêtements. “Chacun pour soi, Dieu pour tous” : voilà la vie et la philosophie de l’homme, et cela représente aussi sa nature humaine. Cette déclaration est précisément le poison de Satan, et une fois qu’elle est intériorisée par les hommes, elle devient leur nature. La nature de Satan est exposée à travers ces paroles ; elles le représentent complètement. Ce poison devient la vie des hommes, aussi bien que le fondement de leur existence, et l’humanité corrompue a constamment été dominée par ce poison depuis des milliers d’années » (« Récits des entretiens de Christ »). En lisant ça, j’ai vraiment compris que l’Esprit de Dieu voit tout. Je n’avais jamais fait part à personne de mes sentiments intimes, mais ils étaient entièrement révélés dans les paroles de Dieu. Grâce à Ses paroles, j’ai compris que Dieu nous demande de Lui donner notre cœur. Qu’on fasse son devoir dans la maison de Dieu ou qu’on gère ses propres affaires, il faut pratiquer Ses paroles. Or, dans ma vie, je pratiquais la vérité de façon sélective. Voyant que Dieu et les frères et sœurs aimaient me voir mettre l’honnêteté en pratique dans l’Église, j’étais prêt à le faire. Mais à mon travail, je me disais que je perdrais de l’argent et que ça ne servirait pas mes intérêts. J’ai compris que je n’avais tenu compte que de mes intérêts personnels et que j’avais mis de côté les paroles et les exigences de Dieu. Je savais qu’être malhonnête n’était pas conforme à Sa volonté, mais je faisais tout à ma guise, tout ce qui servait mes propres intérêts. C’était ça, être une personne de foi ? C’est là que j’ai vraiment compris. « Chacun pour soi, Dieu pour tous » et « Un homme meurt pour de l’argent ; un oiseau meurt pour de la nourriture », ces règles sataniques de survie s’étaient emparées de moi et étaient devenues ma vie. Je croyais ne pas pouvoir m’en tirer sans les suivre. Or, en réalité, vivre de cette manière me procurait un profit personnel et un plaisir matériel, mais c’était une façon de vivre ignoble, sans aucune dignité. Les gens m’en voulaient et me rejetaient, et Dieu me haïssait plus encore. J’ai songé à ce que disait le Seigneur Jésus : « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux » (Matthieu 18:3). Et Dieu Tout-Puissant dit : « […] car Je ne peux pas amener dans Mon royaume, dans l’ère suivante, Mes ennemis et des gens qui sentent mauvais comme Satan » (« Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair). Dieu est sain et juste, et Il veut gagner des gens honnêtes. Ceux qui ne cessent de mentir et de tromper, ceux qui ont des tempéraments sataniques, Lui résistent par nature et refusent de se repentir, Dieu les détruira. Ils n’entreront jamais dans Son royaume. Si je ne me repentais pas mais que je continuais à suivre les philosophies et les règles de Satan, à être malhonnête et injuste, je finirais par être éliminé. À cette pensée, je me suis hâté de prier Dieu : « Dieu Tout-Puissant ! Je crois en Toi, mais Tu n’as pas eu de place dans mon cœur. J’ai continué à suivre les règles de Satan. Je ne veux plus être malhonnête. Je veux me repentir et être une personne honnête. »

Un peu plus tard, deux jeunes gens sont venus dans mon atelier avec une télé à réparer. En y travaillant, je les ai entendus discuter tranquillement à l’extérieur : « On n’aurait pas perdu deux jours si on avait su que cette boutique était mauvaise. On va voir si ce gars peut la réparer. » Je me suis dit : « D’autres réparateurs sauteraient sur l’occasion, alors je pourrais facilement leur demander 20 ou 30 yuans de plus. Ce serait dommage de ne pas prendre cet argent qui tombe du ciel. Je serai honnête la prochaine fois. Si, juste cette fois, je ne pratique pas la vérité, Dieu n’en fera pas une histoire. » Mais je me suis rappelé ce que j’avais décidé devant Dieu, et j’ai pensé à Ses paroles : « Si les hommes n’aiment pas la vérité et font fréquemment des choses selon leur propre volonté, alors ils offenseront Dieu fréquemment. De telles personnes, d’ordinaire, ne sont pas approuvées par Dieu dans ce qu’elles font et si elles ne se repentent pas, la punition ne tardera pas » (« Récits des entretiens de Christ »). C’était Dieu qui m’envoyait un avertissement. Je ne pouvais pas sciemment continuer à mal agir. Je devais me repentir et être honnête. Je leur ai donc fait payer le prix normal. En voyant leurs visages réjouis, je me suis dit qu’être franc et correct était une façon de vivre très libératrice.

Une autre fois, une dame dont je venais de réparer la télé m’a donné 100 yuans pour un prix de 50 yuans et a refusé la monnaie. J’ai insisté, mais ça m’a rendu perplexe. Pourquoi diable était-elle si généreuse ? Et puis, elle m’a dit : « Le premier réparateur que j’ai vu m’a dit que la carte mère était morte et m’a demandé 400 yuans pour la remplacer, mais j’ai refusé. Par la suite, une de mes connaissances m’a dit que vous étiez honnête et que vous ne gonfliez pas les prix. Et maintenant, je vois que c’est vrai. » Alors, je me suis dit : « Ce n’est pas que je sois quelqu’un de bien, ce sont les paroles de Dieu qui m’ont changé pour que je puisse vivre comme un humain. »

J’ai aussi changé ma façon de voir les choses en lisant les paroles de Dieu et en pratiquant l’honnêteté. Avant, je pensais qu’on ne pouvait pas être honnête dans les affaires sans risquer de travailler à perte et de faire faillite. Mais en devenant honnête conformément aux paroles de Dieu, je n’ai pas travaillé à perte, j’ai même eu plus de clients par jour. Certains venaient même de très loin, en disant que je leur avais été recommandé. Je n’avais jamais fait aucune publicité ni demandé qu’on me donne un coup de pouce. Tout ça, c’était parce que je pratiquais les paroles de Dieu, que j’étais honnête et intègre comme Dieu l’exige, gagnant seulement mon dû et la confiance des clients. C’était vraiment la bénédiction de Dieu pour la pratique de la vérité. Ce qui me fait penser à un autre passage des paroles de Dieu : Dieu Tout-Puissant dit : « Lorsque les gens vivent en ce monde, quand ils vivent sous l’influence de la corruption de Satan, il leur est impossible d’être honnêtes ; ils ne peuvent que devenir de plus en plus trompeurs. Cependant, pouvons-nous ou ne pouvons-nous pas exister en ce monde si nous devenons honnêtes ? Les autres peuvent-ils nous marginaliser ? Non : nous vivrons comme avant. C’est parce que nous ne comptons pas sur la traîtrise pour manger et respirer. Nous vivons plutôt le souffle et la vie dispensés par Dieu. C’est simplement que nous avons accepté les vérités des paroles de Dieu et nous avons de nouvelles règles pour vivre, et de nouveaux buts, ce qui amènera des changements dans le fondement de notre vie ; c’est juste que nous changeons notre méthode et la façon dont nous vivons afin de pouvoir satisfaire Dieu et chercher le salut. Cela n’a absolument rien à voir avec ce que nous mangeons physiquement, ce que nous portons ou l’endroit où nous vivons. C’est notre besoin spirituel » (« Récits des entretiens de Christ »). Dieu soit loué !

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Après les mensonges

Par Chen Shi, Chine Dieu Tout-Puissant dit : « Vous devez savoir que Dieu aime un homme honnête. Dieu a l’essence de la fidélité, et ainsi...

Laisser un commentaire