Comment j’ai dénoncé un antéchrist

11 décembre 2022

Par Wenjing, Chine

Il y a quelques années, je suis retournée à mon Église locale, à l’extérieur de la ville, pour y faire mon devoir. En entendant la dirigeante, Zhang Xin, dire que la diaconesse chargée de l’abreuvement était Xiao Liu, j’ai été stupéfaite. Je savais que Xiao Liu avait l’habitude de semer la discorde, de réprimer et punir les gens, et pour gagner du pouvoir dans l’Église, elle et quelques malfaiteurs attaquaient les dirigeants et les ouvriers comme faux, causant le chaos dans l’Église. À l’époque, les frères et sœurs l’avaient identifiée comme une malfaitrice en raison de son comportement et préparaient les documents pour l’expulser. Comment se faisait-il qu’elle soit maintenant diaconesse chargée de l’abreuvement ? J’ai posé la question à Zhang Xin, qui m’a répondu que Xiao Liu avait changé et supportait un fardeau dans son devoir, et que je devais la voir avec amour dans une perspective de croissance. Bien qu’ayant des doutes, je venais de revenir et ne savais donc pas ce qui s’était passé, et pensant qu’en tant que dirigeante, Zhang Xin n’irait pas à l’encontre des principes dans le choix des gens, je ne lui ai plus posé de questions. Zhang Xin a aussi mentionné que Sœur Fang Ling, qui avait été sa partenaire en tant que dirigeante, n’avait pas fait de devoir ni assisté aux réunions depuis son renvoi et devait donc être expulsée, et Zhang Xin m’a demandé de lui fournir des exemples du comportement malfaisant de Fang Ling. Cela m’a rendue méfiante. Simplement, Fang Ling ne supportait pas de fardeau dans son devoir. C’était une fausse dirigeante qui ne faisait pas de travail concret. Cependant, une fois renvoyée, elle prêchait encore l’Évangile, participait aux affaires générales et ne commettait aucun mal. Pourquoi fallait-il l’expulser ? Plus j’y songeais, plus cela me semblait incorrect. Je me rappelais que lorsque j’avais des contacts avec Zhang Xin dans le passé, son désir de vengeance était très fort. Un jour, Fang Ling avait raconté aux dirigeants supérieurs que Zhang Xin faisait son devoir sans supporter de fardeau. Se pouvait-il qu’elle ait gardé rancune à propos de cet incident et qu’elle veuille se venger de Fang Ling ? Si c’était le cas, Zhang Xin punissait Fang Ling, et c’était faire le mal ! Mais je me suis aussi rendu compte que je n’étais pas encore au courant du comportement récent de Fang Ling, et ne pouvais donc pas avoir la certitude que Zhang Xin avait un problème. J’ai décidé d’attendre jusqu’à ce que je sois sûre.

Plus tard, j’ai appris que Zhang Xin avait déformé les faits et jugé Fang Ling au cours d’une réunion et qu’une sœur l’ayant réfutée, elle avait condamné cette sœur et Fang Ling pour s’être liguées contre la direction et elle avait fait isoler cette sœur. Une autre sœur a dit que Fang Ling traitait les autres avec amour. Zhang Xin a alors menti, disant que la sécurité de cette sœur était en jeu, et l’a fait s’isoler chez elle pendant trois mois. Il y avait aussi une sœur chargée des affaires générales que Zhang Xin avait empêchée de faire son devoir simplement parce qu’elle lui avait donné des conseils. J’ai aussi été choquée. Comment Zhang Xin pouvait-elle ne pas avoir la moindre crainte de Dieu ? Elle faisait tant de mauvaises choses pour réprimer les gens. Et ceux qu’elle réprimait étaient ceux qui poursuivaient la vérité dans l’Église. Il y avait à coup sûr un problème avec Zhang Xin. Je suis allée voir Sœur Li Xinrui, qui abreuvait les nouveaux arrivants, pour échanger et discerner le problème. Xinrui m’a dit : « Xiao Liu ne montre aucune repentance. Elle ne cesse de discuter et de se défendre à chaque réunion à laquelle elle participe, ce qui perturbe la vie de l’Église. Quand Fang Ling était la dirigeante, elle s’était penchée sur le comportement pervers de Xiao Liu, c’est pourquoi Xiao Liu dit qu’elle veut se venger de Fang Ling. » J’ai été outrée. En fait, Zhang Xin disait que Xiao Liu s’était repentie. Il était clair qu’elle tolérait qu’une malfaitrice perturbe l’Église. N’était-ce pas la manifestation d’une fausse direction ? Mais je me suis dit aussi que Zhang Xin n’était pas dirigeante depuis longtemps et que je n’avais pas échangé avec elle pour l’aider. J’ai décidé de lui signaler ces problèmes d’abord. Quand j’ai rencontré Zhang Xin, je lui ai dit qu’elle violait les principes en empêchant ces sœurs de faire leurs devoirs. Contre toute attente, elle m’a carrément crié dessus : « Il y en a qui refusent de m’obéir et qui médisent de moi dans mon dos ! Je sais très bien qui a des opinions sur moi. Si on ne m’obéit pas, on va le signaler aux dirigeants supérieurs ! Tout ce que je fais est juste et honnête. Je n’ai pas peur qu’on dise des choses sur moi. » Mais sa réponse perverse m’a effrayée. Maintenant, elle seule avait le dernier mot dans l’Église, et elle réprimait et punissait quiconque ne l’écoutait pas. Elle n’était qu’un tyran. J’ai signalé un problème, et elle a été si perverse que j’ai craint, si je continuais à signaler des choses et à l’exposer, qu’elle m’interdise de faire mon devoir. Si cela se produisait, ma vie n’en pâtirait-elle pas ? À cette pensée, j’ai cessé de signaler ses problèmes. En rentrant chez moi, je me suis sentie très coupable. Une malfaitrice dérangeait l’Église, et les frères et sœurs étaient réprimés. Au lieu de traiter ce problème, Zhang Xin réprimait les gens, et quand je lui ai signalé son problème, elle ne l’a pas accepté. Je savais que je devais signaler cette situation aux dirigeants supérieurs. Après cela, je suis allée voir Xinrui. Nous avons discuté des principes pour rédiger une lettre de signalement en vue de dénoncer Zhang Xin. Mais quand nous avons fini de décrire les mauvais comportements de Zhang Xin et que nous nous sommes préparées à remettre la lettre, j’ai de nouveau hésité. Si Zhang Xin découvrait notre lettre de signalement, que ferions-nous si elle inventait une accusation, nous piégeait et nous faisait expulser ? Comment pourrais-je être sauvée si j’étais expulsée ? À cette pensée, j’ai longtemps laissé la lettre de côté. Mais à mesure que j’observais le chaos dans l’Église, je me sentais mal de ne pas l’avoir signalé.

Un soir, alors que j’allais chez Xinrui, Zhang Xin est soudain arrivée et a agressivement accusé Xinrui de l’avoir dénoncée à l’Église. En voyant son attitude vicieuse, j’ai été très en colère. Elle était vraiment trop tyrannique. Elle se déchaînait dans l’Église, mais interdisait aux autres de la dénoncer. Les gens n’avaient même pas le droit de parler et toute l’Église était sous son contrôle. J’ai dû lutter pour la justice et dénoncer Zhang Xin pour protéger le travail de l’Église. Mais considérant à quel point elle était arrogante, à quel point elle n’écoutait personne et avait un si fort désir de vengeance, j’ai pensé que si je la provoquais, je risquais d’être la prochaine à être punie. Elle pourrait même inventer une accusation pour me faire expulser. Je me sentais très partagée, alors j’ai invoqué Dieu en silence pour qu’Il me donne courage et confiance. J’ai pensé à ces paroles de Dieu : « Chaque Église a des membres qui dérangent l’Église ou interrompent l’œuvre de Dieu. Ce sont tous des Satan qui ont secrètement infiltré la maison de Dieu. […] Ces gens perdent la tête dans l’Église, répandant leur négativité, déchaînant la mort, faisant ce qu’ils veulent, disant ce qu’ils veulent, et personne n’ose les arrêter. Ils sont remplis du tempérament de Satan. Dès lors qu’ils commencent à causer des perturbations, un air de mort entre dans l’Église. Ceux qui pratiquent la vérité dans l’Église sont rejetés, incapables de donner le meilleur d’eux-mêmes, alors que ceux qui perturbent l’Église et qui propagent la mort y saccagent tout ; en outre, la plupart des gens les suivent. Ces Églises sont gouvernées par Satan, tout simplement : le diable est leur roi. Si les gens de l’Église ne se lèvent pas et ne rejettent pas ces princes de démons, alors eux aussi seront ruinés tôt ou tard. Désormais, des mesures doivent être prises contre ce type d’Églises. Si ceux qui sont capables de pratiquer un peu de vérité ne cherchent pas, alors cette Église sera radiée. S’il n’y a personne dans une Église qui soit prêt à pratiquer la vérité, personne qui puisse témoigner de Dieu, alors cette Église devrait être totalement ostracisée et ses liens avec d’autres Églises doivent être coupés. On appelle cela “enterrer la mort” ; c’est ce que signifie rejeter Satan » (« Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). La parole de Dieu m’a donné courage et force, et je n’ai plus eu peur. Le tempérament juste de Dieu ne souffre aucune offense et pour ces malfaiteurs extrêmes et ces antéchrists, Dieu n’éprouve que haine et dégoût ! Même s’ils détiennent le pouvoir et sévissent dans l’Église pendant un certain temps, ils finissent par être révélés et chassés. Les paroles de Dieu sont très claires. Quand les méchants et les antéchrists détiennent le pouvoir dans l’Église, si personne ne pratique la vérité, alors ces gens tolèrent les forces du mal qui sévissent dans l’Église. Une telle Église est dirigée par Satan, et si ses membres ne se repentent pas, Dieu les abandonnera et les chassera. J’ai été secouée. Zhang Xin était un tyran dans l’Église, attaquant et punissant les frères et sœurs, mais afin de me protéger, je ne me suis pas levée pour l’exposer et l’arrêter, et je l’ai laissée, ainsi que Xiao Liu, faire le mal et déranger le travail de l’Église. Moi aussi, je me tenais du côté de Satan et je résistais à Dieu. J’avais ma part dans leur malfaisance. En en prenant conscience, j’ai trouvé le courage d’exposer Zhang Xin qui protégait la malfaiteuse, exploitant sa position pour punir les autres et suivant le chemin de l’antéchrist. En l’apprenant, Zhang Xin est restée sans voix. Elle a tout de suite changé de sujet, elle a accepté de laisser Fang Ling revenir dans l’Église, puis elle est partie.

Après cela, deux passages des paroles de Dieu m’ont donné du discernement et j’ai pu voir plus clairement l’essence de Zhang Xin. La parole de Dieu dit : « L’une des caractéristiques les plus évidentes de l’essence des antéchrists est qu’ils sont comme des despotes à la tête de leur propre dictature. Ils n’écoutent personne et prennent de haut tout le monde, et quelles que soient les qualités des gens, quoi qu’ils disent et fassent, quels que soient leurs points de vue et opinions, ils n’en font pas cas. C’est comme si personne n’était qualifié pour travailler avec eux, ou pour prendre part à un quelconque travail qu’ils effectuent. Tel est le genre de tempérament d’un antéchrist. Certains disent que c’est être d’une mauvaise humanité : comment cela pourrait-il être simplement une banale mauvaise humanité ? C’est entièrement un tempérament satanique : ce genre de tempérament est d’une extrême férocité. Pourquoi dis-Je que leur tempérament est d’une extrême férocité ? Les antéchrists considèrent les intérêts de la maison de Dieu et de l’Église comme étant entièrement à eux, comme une propriété personnelle qui devrait être entièrement gérée par eux, sans que personne d’autre ne s’en mêle. Tout ce à quoi ils pensent en faisant le travail de l’Église, c’est leurs propres intérêts, leur propre statut et leur propre image. Ils n’autorisent personne à nuire à leurs intérêts, et encore moins autorisent-ils quiconque ayant du calibre et la capacité de parler de ses expériences et témoignages à menacer leur statut et leur prestige. Et donc, ils essaient d’affaiblir et d’exclure ceux qui, en tant que concurrents, sont capables de parler d’expériences et de témoignages, ainsi que ceux qui sont capables d’échanger sur la vérité et de pourvoir aux besoins des élus de Dieu, et ils tentent désespérément de les isoler de tous, de traîner leur nom dans la boue et de les rabaisser. Ce n’est qu’alors que les antéchrists se sentent en paix. […] Considèrent-ils les intérêts de la maison de Dieu ? Non. À quoi pensent-ils ? Ils ne pensent qu’à la manière de s’accrocher à leur propre statut. Même s’ils se savent incapables de faire un vrai travail, ils ne cultivent ni ne promeuvent les gens de bon calibre qui recherchent la vérité. Les seuls individus qu’ils promeuvent sont ceux qui les flattent, qui ont tendance à vénérer les autres, qui les louent et les admirent dans leur cœur, ceux qui sont de bonne composition, qui ne comprennent pas la vérité et sont incapables de discernement. Les antéchrists promeuvent ces personnes à leurs côtés pour qu’elles les servent, et elles les accompagnent partout où ils vont et passent chaque jour à faire ce qu’ils veulent, ce qui donne du pouvoir aux antéchrists dans l’Église et fait que beaucoup de gens se rapprochent d’eux et les suivent, et que personne n’ose les condamner. Tous ces gens que les antéchrists cultivent sont des gens qui ne recherchent pas la vérité. La plupart d’entre eux ne comprennent pas les questions spirituelles et ne savent rien faire d’autre que suivre les règles. Ils aiment suivre les tendances et les pouvoirs en place. Ils sont de ceux qui s’enhardissent en ayant un maître puissant : une bande d’abrutis. Les antéchrists se sont érigés en parrains de ces personnes, les préparant spécifiquement à faire leurs quatre volontés. Chaque fois qu’un antéchrist sera au pouvoir dans une Église, il recrutera toujours comme aides des idiots et des enquiquineurs, tout en excluant et en supprimant les personnes de calibre qui peuvent comprendre et pratiquer la vérité, qui peuvent assumer un travail – et en particulier les dirigeants et les ouvriers qui sont capables de faire un travail concret » (« Section 8 : Ils voudraient que les autres n’obéissent qu’à eux, et non à la vérité ou à Dieu (Partie I) », dans La Parole, vol. 4, « Exposer les antéchrists »). « Qui sont les gens que l’antéchrist considère comme des contestataires ? Au minimum, ils sont ceux qui ne considèrent pas sérieusement l’antéchrist comme étant un dirigeant ; ils sont ceux qui ne l’admirent pas et ne le vénèrent pas, qui le traitent comme une personne ordinaire. En voilà un type. Ensuite, il y a ceux qui aiment la vérité, poursuivent la vérité, cherchent un changement dans leur tempérament et cherchent l’amour de Dieu ; ils prennent une route différente de celle d’un antéchrist, et ils sont des contestataires au regard d’un antéchrist. Au-delà de ça, quiconque ose faire des suggestions à l’antéchrist et les expose, ou a des points de vue différents, est considéré comme contestataire. Et il en existe un autre type : ceux qui égalent l’antéchrist en calibre et en compétences, et dont l’aptitude à parler et à agir est similaire à la sienne, ou ceux que l’antéchrist considère comme étant supérieurs à lui et capables de l’identifier. Pour un antéchrist, c’est inacceptable, c’est une menace pour son statut. De telles personnes sont les plus grands contestataires des antéchrists. L’antéchrist n’ose pas négliger ce genre de personne ou se relâcher le moins du monde. Il la considère comme une épine dans son pied, et il reste vigilant et sur ses gardes vis-à-vis d’elle à tout moment. Il l’évite dans tout ce qu’il fait. Quand l’antéchrist voit qu’un contestataire est sur le point de l’identifier et de l’exposer, une certaine panique s’empare de lui ; il est prêt à tout pour exclure et attaquer un tel contestataire, à tel point qu’il ne sera pas satisfait tant qu’il n’aura pas éliminé le contestataire de l’Église. Avec un tel état d’esprit et un cœur rempli de ces choses, de quelles sortes de choses est-il capable ? Ne traiterait-il pas ces frères et sœurs comme des ennemis, et ne penserait-il pas à des moyens de les faire tomber et de se débarrasser d’eux ? Il le ferait certainement. Qu’il puisse faire une telle chose, n’est-ce pas la plus mauvaise des actions ? N’est-ce pas une offense au tempérament de Dieu ? » (« Section 2 : Ils attaquent et excluent les contestataires », dans La Parole, vol. 4, « Exposer les antéchrists »). La nature des antéchrists est particulièrement sinistre et vicieuse. Afin de monopoliser le pouvoir et de créer un royaume indépendant, ils promeuvent les gens qui leur plaisent pour en faire leurs bras droits, et si quelqu’un signale leurs lacunes, les expose ou menace leur statut, ils le considèrent comme une épine dans leur pied, l’attaquent et l’excluent par tous les moyens possibles, et peuvent même l’expulser de l’Église. L’essence des antéchrists est celle de malfaiteurs. Ils sont dégoûtés de la vérité et n’ont ni conscience ni raison, et ils ont beau punir les autres, ils ne trouvent rien à se reprocher. Concernant le comportement de Zhang Xin, en tant que dirigeante, elle ne soutenait pas du tout le travail de l’Église, et elle se servait de son pouvoir pour cultiver des copains afin de contrôler l’Église et d’attaquer et exclure les dissidents. Xiao Liu était une malfaiteuse et il fallait l’expulser, mais comme elle défendait Zhang Xin, celle-ci l’a promue et a trouvé diverses raisons de l’absoudre de sa culpabilité. Pourtant, quand Fang Ling a signalé ses problèmes, elle lui en a gardé rancune. Quand Fang Ling a été renvoyée, Zhang Xin a vu une chance de se venger et a donc fait tout son possible pour exclure Fang Ling de l’Église. Plusieurs autres sœurs ne l’ayant pas suivie pour condamner Fang Ling, elle les a réprimées et punies. Zhang Xin était malintentionnée et malveillante, elle punissait quiconque menaçait son statut ou ne lui obéissait pas et elle était un tyran sévissant dans l’Église, qui n’éprouvait aucun remords. Elle était un authentique antéchrist. Quand nous avons discerné Zhang Xin, nous avons transmis la lettre de signalement.

Il n’a pas fallu longtemps pour que Zhang Xin se venge sur nous. Zhang Xin m’a isolée chez moi, disant que j’étais en danger, et comme Xinrui et Sœur Yuan Siyu avaient du discernement par rapport à Zhang Xin, elle les a également isolées à la maison. Au bout d’un certain temps, Zhang Xin nous a accusées, Xinrui et moi, de lutter pour la direction, de provoquer le chaos dans dans l’Église et d’être des malfaitrices, puis elle a demandé aux frères et sœurs de nous rejeter. Certains frères et sœurs ont écouté sans discernement les propos de Zhang Xin et m’ont froidement ignorée quand ils m’ont vue sur la route. Lorsque cela s’est produit, je me suis sentie blessée et lésée. Pourquoi, alors que nous pratiquions la vérité, avons-nous été réprimées, punies et piégées par les forces du mal, et pourquoi Zhang Xin a-t-elle pu prospérer dans l’Église tout en faisant le mal ? Pourquoi les frères et sœurs nous ont-ils mal comprises et rejetées ? Je souffrais, je ne savais pas comment j’allais suivre mon chemin à l’avenir, et j’étais prise au piège de la négativité. Ces jours-là, lors des réunions, lorsque les sœurs ont discerné le comportement de Zhang Xin, je n’ai pas voulu parler. J’ai pensé : « Je suis intervenue pour exposer Zhang Xin, peu importe que j’aie été réprimée mais mes frères et sœurs ont cru que je voulais être dirigeante. Maintenant, j’ai été isolée et réprimée. Qui prendra ma défense ? Oublions ça, je ne veux plus me soucier des affaires de l’Église. » Je me sentais particulièrement faible et j’étais dans une profonde obscurité spirituelle. Dans mon tourment, je me suis agenouillée devant Dieu à plusieurs reprises, des larmes dans les yeux, et j’ai dit à Dieu : « Ô Dieu, dans cet environnement, je souffre. Pourquoi suis-je réprimée et rejetée pour avoir pratiqué la vérité afin de protéger les intérêts de l’Église ? Ô Dieu, guide-moi pour que je puisse comprendre Ta volonté. »

Plus tard, j’ai lu dans la parole de Dieu : « Lorsque tu es confronté à des problèmes de la vie réelle, comment devrais-tu connaître et comprendre l’autorité de Dieu et Sa souveraineté ? Lorsque tu te trouves devant ces problèmes et que tu ne sais pas comment les comprendre, les gérer et en faire l’expérience, quelle attitude devrais-tu adopter pour manifester ton intention de te soumettre, ton désir de te soumettre et la réalité de ta soumission à la souveraineté et aux arrangements de Dieu ? D’abord, tu dois apprendre à attendre ; ensuite, tu dois apprendre à chercher ; puis tu dois apprendre à te soumettre. “Attendre” signifie attendre le temps de Dieu, attendre les personnes, les événements et les choses qu’Il a arrangés pour toi, attendre que Sa volonté te soit peu à peu révélée. “Chercher” signifie observer et comprendre les intentions prévenantes de Dieu pour toi à travers les gens, les événements et les choses qu’Il a établis, comprendre la vérité à travers tout cela, comprendre ce que les humains doivent accomplir et les voies auxquelles ils doivent adhérer, comprendre quels résultats Dieu cherche à accomplir parmi les humains et quelles réalisations Il cherche à atteindre en eux. “Se soumettre”, bien sûr, fait référence au fait d’accepter les gens, les événements et les choses que Dieu a orchestrés, d’accepter Sa souveraineté et, à travers elle, parvenir à savoir comment le Créateur dicte le destin de l’homme, comment Il alimente l’homme de Sa vie, comment Il façonne la vérité à l’intérieur de l’homme » (« Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole, vol. 2, « Sur la connaissance de Dieu »). En méditant la parole de Dieu, j’ai soudain compris que lorsqu’il arrive quelque chose que je ne vois pas clairement, je dois avoir une attitude de soumission, apprendre à chercher la volonté de Dieu et attendre que les choses progressent au rythme de Dieu. Je me suis rendu compte qu’une fois que nous soumettions la lettre de signalement, les dirigeants supérieurs devaient appliquer une procédure. Avant qu’ils aient pu gérer cela, Zhang Xin continuerait certainement à faire le mal et à attaquer et exclure les dissidents, révélant ainsi sa nature de malfaitrice. Durant cette période, nous devions être patientes et attendre. Cela faisait nécessairement partie du processus. Mais je n’avais pas le cœur à obéir et à attendre et je n’ai pas cherché à tirer les leçons dans cet environnement. Voyant qu’on ne s’était pas occupé de Zhang Xin et que c’était moi qui étais réprimée et condamnée, j’ai mal compris Dieu et me suis plainte de Lui, j’ai pensé que Dieu était injuste et j’ai même été déçue de Dieu. J’étais si déraisonnable !

Après cela, j’ai prié Dieu au sujet de mon état et je Lui ai demandé de me guider pout que je connaisse Son tempérament juste. Ensuite, j’ai lu ce passage de la parole de Dieu : « Comment les gens font-ils pour connaître et concevoir le tempérament juste de Dieu ? Quand les vertueux reçoivent Ses bénédictions et quand Il maudit les méchants, ils comprennent cela comme des exemples de Sa justice. Dieu récompense le bon et punit le méchant, et Il récompense chaque homme selon ses actes. C’est correct, mais il y a actuellement certains événements qui ne s’accordent pas avec les notions des hommes, en particulier, ceux qui croient en Dieu et Le vénèrent sont tués ou subissent Ses malédictions, ou ils n’ont jamais été bénis ni reconnus par Lui : ils ont beau Le vénérer, Il les ignore. Dieu ne bénit jamais les méchants ni ne les punit, mais ils sont riches et ont beaucoup de descendants, et tout se passe bien pour eux : ils réussissent dans tout. Est-ce là la justice de Dieu ? Certains disent : “Nous vénérons Dieu, mais nous n’avons pas obtenu de Lui des bénédictions, tandis que des méchants, qui ne vénèrent pas Dieu et même, qui Lui résistent, vivent mieux que nous et sont plus prospères que nous. Dieu n’est pas juste !” Qu’est-ce que cela te montre ? Je viens de te donner deux exemples. Lequel témoigne de la justice de Dieu ? Certains disent : “Ce sont deux manifestations de la justice de Dieu !” Pourquoi disent-ils cela ? Il y a des principes dans les actions de Dieu : c’est juste que les gens ne peuvent pas les voir clairement, et étant incapables de les voir clairement, ils ne peuvent pas dire que Dieu n’est pas juste. Les hommes ne peuvent voir que ce qui est à la surface. Ils ne peuvent pas voir les choses telles qu’elles sont. Par conséquent, ce que Dieu fait est juste, même si cela concorde peu avec les notions et l’imagination des hommes. Beaucoup de gens se plaignent constamment que Dieu ne soit pas juste. C’est parce qu’ils ne comprennent pas la situation pour ce qu’elle est. Il est facile pour quelqu’un de faire des erreurs quand il regarde toujours les choses à la lumière de ses notions et de son imagination. La connaissance des gens existe parmi leurs propres pensées et points de vue, ou dans leurs perspectives sur le bien et le mal, sur le vrai et le faux ou sur la logique. Quand une personne voit les choses d’un tel point de vue, elle peut facilement comprendre Dieu de travers et développer des notions, et elle Lui résistera et se plaindra de Lui » (La Parole, vol. 3, « Sermons de Christ des derniers jours », Troisième partie). « Que diriez-vous, la destruction de Satan par Dieu est-elle l’expression de Sa justice ? (Oui.) Et s’Il laissait Satan subsister ? Vous n’osez pas le dire ? L’essence de Dieu est justice. Bien qu’il ne soit pas facile de comprendre ce qu’Il fait, tout ce qu’Il fait est juste ; c’est simplement que les gens ne le comprennent pas. Quand Dieu a donné Pierre à Satan, comment Pierre a-t-il répondu ? “L’humanité est incapable de comprendre ce que Tu fais, mais tout ce que Tu fais contient Ta bonne volonté ; la justice l’habite entièrement. Comment pourrais-je ne pas Te louer pour Ta sagesse et pour Tes actes ?” Tu dois voir maintenant que la raison pour laquelle Dieu ne détruit pas Satan au temps de Son salut pour l’homme est qu’il faut que les humains voient clairement comment Satan les a corrompus et dans quelle mesure il les a corrompus, et comment Dieu les purifie et les sauve. En fin de compte, quand les hommes auront compris la vérité, vu clairement le visage odieux de Satan et contemplé le péché monstrueux de leur corruption par Satan, Dieu détruira Satan, leur montrant Sa justice. Quand Dieu détruira Satan, Son tempérament et Sa sagesse y seront. Tout ce que Dieu fait est juste. Même si cela est inconcevable pour les humains, ils ne doivent pas porter de jugements à volonté. S’Il fait quelque chose qui leur semble déraisonnable, ou s’ils ont une opinion à ce sujet et que cela les amène à dire qu’Il n’est pas juste, alors ils ne se montrent pas du tout raisonnables. Tu vois que Pierre a trouvé certaines choses incompréhensibles, mais il était sûr que la sagesse et la volonté de Dieu étaient présentes dans ces choses-là. Les humains ne peuvent pas tout comprendre ; il y a tant de choses qu’ils ne peuvent saisir » (La Parole, vol. 3, « Sermons de Christ des derniers jours », Troisième partie). En méditant la parole de Dieu, j’ai pris conscience que dans mes notions, je croyais que justice voulait dire honnêteté et raison. Une malfaitrice et un antéchrist perturbaient le travail de l’Église, et puisque nous sauvegardions les intérêts de l’Église en intervenant pour exposer et signaler cela, Dieu aurait dû nous observer, nous protéger et ne pas nous laisser opprimer, et la malfaitrice et l’antéchrist auraient dû être expulsés immédiatement. Je pensais que là était la justice de Dieu. Quand j’ai vu qu’après que nous avions écrit la lettre de signalement, on ne s’était pas occupé de la malfaitrice et de l’antéchrist, qu’elles occupaient toujours des postes élevés dans l’Église et qu’elles nous isolaient et nous condamnaient, j’ai commencé à avoir des doutes concernant la justice de Dieu et de façon déraisonnable, je me suis même demandé où était la justice de Dieu. J’étais si arrogante ! J’ai pensé à la façon l’épurement douloureux que Pierre avait subi lorsqu’il avait été mis à l’épreuve. Bien qu’il n’ait pas pu concevoir ce que Dieu faisait, il avait eu la conviction que Dieu était juste, quoiqu’Il fasse, et qu’il y avait là la sagesse de Dieu. C’est pourquoi il pouvait obéir à Dieu et à la fin, il avait eu le plus grand amour pour Dieu, il Lui avait obéi jusqu’à la mort et avait produit un beau témoignage. Je ne comprenais pas la vérité, mais en me basant simplement sur le peu que je pouvais voir, j’évaluais la justice de Dieu d’un point de vue transactionnel. Quand Dieu faisait les choses comme je le voulais, quand cela m’était profitable, je pensais que Dieu était juste et je pouvais louer Dieu. Quand j’ai été réprimée par un antéchrist et que mon avenir et ma destinée ont été en jeu, j’ai perdu la foi en Dieu et j’ai même douté de la justice de Dieu et nié que la vérité et la justice règnent dans la maison de Dieu. J’ai évalué la justice de Dieu uniquement selon ce qui pouvait m’être profitable. C’était totalement absurde. Dieu est le Créateur, l’essence de Dieu est la justice et Dieu hait le mal, ce qui est déterminé par Son essence. Bien que l’Église n’ait pas expulsé la malfaitrice et l’antéchrist sur le moment, cela ne signifiait certainement pas que Dieu ne méprisait pas leurs actes, cela ne signifiait pas que Dieu ne méprisait pas le mal, et cela ne voulait pas dire que la vérité ne régnait pas dans l’Église. Dans ce qui se produisait, il y avait la sagesse et les bonnes intentions de Dieu. C’est juste que je ne le comprenais pas. Je devais être raisonnable, me tenir à la place d’un être créé, me soumettre aux arrangements souverains de Dieu, prier Dieu pour chercher et attendre Son éclairage et Sa direction. Quand je m’en suis rendu compte, mon cœur s’est illuminé et mes incompréhensions de Dieu ont disparu. J’ai aussi pris conscience que certains frères et sœurs dans l’Église ne discernaient toujours pas Zhang Xin. À travers ces circonstances, peu à peu, ils finiraient tous par voir clairement l’essence de Zhang Xin. Ils devaient la discerner avant de pouvoir la rejeter. Cet environnement était très bénéfique pour développer le discernement. Ayant compris cela, j’ai prié Dieu pour Lui dire que je voulais me soumettre à Ses arrangements et tirer les leçons de cet environnement.

Plus tard, dans la parole de Dieu, j’ai lu ceci : « Si tu désires être sauvé, tu dois non seulement surmonter l’obstacle du grand dragon rouge et non seulement être capable de discerner le grand dragon rouge, de percer à jour son visage hideux et de l’abandonner complètement, mais tu dois aussi surmonter l’obstacle des antéchrists. Dans l’Église, un antéchrist n’est pas seulement l’ennemi de Dieu, mais aussi l’ennemi des élus de Dieu. Si tu ne peux pas identifier un antéchrist, tu risques d’être trompé et conquis, de suivre le chemin de l’antéchrist et d’être maudit et puni par Dieu. Si cela se produit, ta foi en Dieu aura été un échec complet. Que doivent posséder les gens pour obtenir le salut ? Premièrement, ils doivent comprendre de nombreuses vérités et être capables d’identifier l’essence, le tempérament et la voie d’un antéchrist. C’est la seule façon de s’assurer de ne pas adorer ni suivre des personnes tout en croyant en Dieu, et la seule façon de suivre Dieu jusqu’au bout. Seules les personnes capables d’identifier un antéchrist peuvent vraiment croire, suivre et témoigner pour Dieu. L’identification d’un antéchrist n’est pas simple et nécessite la capacité de voir clairement son essence et de percer à jour les intrigues, les astuces et les objectifs visés derrière tout ce qu’il fait. De cette façon, tu ne seras pas trompé ni contrôlé par lui et tu pourras rester ferme, poursuivre la vérité en toute sécurité et rester inébranlable sur le chemin de la poursuite de la vérité et de l’obtention du salut. Si tu ne parviens pas à identifier un antéchrist, alors on peut dire que tu es en grand danger, que tu risques d’être trompé et capturé par un antéchrist et d’en venir à vivre sous l’influence de Satan. […] Donc, si tu veux atteindre le stade où tu pourras recevoir le salut, le premier test que tu dois réussir est celui qui consiste à être capable de voir clair dans le jeu de Satan. Tu dois également avoir le courage de te lever, de renoncer à Satan et de l’exposer. Alors, où se trouve Satan ? Satan est à tes côtés et tout autour de toi ; il se peut même qu’il vive dans ton cœur. Si tu vis dans le tempérament de Satan, on peut dire que tu appartiens à Satan. Tu ne peux pas voir ni toucher le Satan et les mauvais esprits du monde spirituel, mais le Satan et les diables vivants qui existent dans la vie pratique sont partout. Toute personne qui est dégoûtée par la vérité est malfaisante, et tout dirigeant ou ouvrier qui n’accepte pas la vérité est un antéchrist ou un faux dirigeant. De tels individus ne sont-ils pas des Satan et des diables vivants ? Ces individus sont peut-être ceux-là mêmes que tu vénères et respectes ; il s’agit peut-être des gens qui te dirigent ou de ceux que tu admires, auxquels tu fais confiance et sur lesquels tu comptes et dont tu espères l’arrivée depuis longtemps dans ton cœur. En fait, ces individus sont pourtant des obstacles qui se dressent sur ton chemin et qui t’empêchent de poursuivre la vérité et d’obtenir le salut : ce sont de faux dirigeants et des antéchrists. Ils peuvent prendre le contrôle de ta vie et du chemin que tu suis et ils peuvent anéantir tes chances de recevoir le salut. Si tu ne parviens pas à les identifier et à voir clair dans leur jeu, alors, à tout moment, tu risques d’être trompé, capturé et emporté par eux. Par conséquent, tu es en grand danger. Si tu ne peux pas t’extirper de ce danger, tu es la victime sacrificielle de Satan. Quoi qu’il en soit, les gens qui sont trompés et contrôlés et qui deviennent les disciples d’un antéchrist ne peuvent jamais, jamais atteindre le salut. Parce qu’ils n’aiment pas et ne recherchent pas la vérité, ils peuvent être trompés et suivre un antéchrist. C’est le résultat inévitable » (« Section 3 : Ils excluent et attaquent ceux qui poursuivent la vérité », dans La Parole, vol. 4, « Exposer les antéchrists »). En méditant ces paroles de Dieu, j’ai compris Sa volonté. Dieu permet aux malfaiteurs et aux antéchrists d’apparaître dans l’Église, et Sa sagesse est derrière cela. Dieu utilise leurs perturbations et leurs tromperies pour donner aux gens du discernement de telle sorte qu’ils puissent se libérer de la sombre influence de Satan et obtenir le salut. Zhang Xin m’a réprimée et punie, et les frères et sœurs m’ont mal comprise et m’ont rejetée. Bien que cela m’ait causé de la souffrance, au cours de ce processus, j’ai vu concrètement comment les antéchrists trompent et blessent les gens, j’ai acquis des connaissances et du discernement, et j’ai clairement vu que Zhang Xin était un antéchrist qui détestait la vérité et était hostile à Dieu. Je ne me suis donc plus sentie contrainte ni contrôlée par elle et grâce à ses échecs, j’ai appris que je pouvais éviter d’emprunter le mauvais chemin. N’était-ce pas là tout l’amour et le salut de Dieu ? Plus j’y pensais, plus je me rendais compte que Dieu est juste et avisé et plus je regrettais d’avoir ignoré la justice de Dieu. J’étais opprimée par un antéchrist, si bien que je blâmais Dieu pour toute cette injustice, je ne Le comprenais pas et me plaignais de Lui. J’étais très rebelle. Une fois que j’ai compris cela, je me suis sentie profondément redevable à Dieu et j’ai voulu me repentir. Exposer les faux dirigeants et les antéchrists est un acte bon et juste, et c’était pour moi une responsabilité et une obligation. Si les malfaiteurs pouvaient être exposés et expulsés et que les frères et sœurs pouvaient avoir une bonne vie d’Église, même si mes frères et sœurs me comprenaient mal ou que j’étais expulsée par l’antéchrist, il n’y avait rien à regretter. J’ai pensé à un autre passage de la parole de Dieu : « Ceux qui sont méchants seront toujours méchants et n’échapperont jamais au jour du jugement. Ceux qui sont bons seront toujours bons et seront connus lorsque l’œuvre de Dieu sera achevée. Pas un seul des méchants ne sera considéré comme juste ni un seul des justes considéré comme méchant. Pourrais-Je laisser aucun homme être accusé à tort ? » (« Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Les paroles de Dieu sont très claires. Dieu est juste, Il accorde Sa miséricorde et Son salut à ceux qui L’aiment sincèrement et Il maudit et punit les malfaiteurs et les antéchrists, ce qui est déterminé par Son tempérament juste. Il dépend de Dieu que je sois sauvée ou non, pas des antéchrists. Si l’Église était contrôlée par l’antéchrist et que nous étions réprimées, ce n’était que temporaire. Dieu voit tout, le Saint-Esprit révèle tout et tôt ou tard, l’antéchrist allait être révélé et chassé. Au cours de ces jours-là, j’ai souvent médité la parole de Dieu et peu à peu, j’ai ressenti une libération dans mon cœur et j’ai pris confiance dans l’œuvre de Dieu.

Un jour, les dirigeants supérieurs ont chargé deux sœurs de résoudre le chaos dans notre Église. Nous étions très enthousiastes et nous avons remercié Dieu encore et encore. De façon inattendue, après que nous avons honnêtement rapporté le comportement pervers de Zhang Xin, elle a seulement été renvoyée en tant que fausse dirigeante. Bien que nous ayons tous repris la vie d’Église, je ne pouvais pas m’empêcher d’être mal à l’aise. L’humanité de Zhang Xin était mauvaise. Pour le statut, elle punissait et réprimait habituellement les gens, et attirait et défendait les méchants. Et puis, elle n’acceptait pas du tout la vérité et refusait de se repentir. Elle n’était pas une fausse dirigeante, elle était un authentique antéchrist. Mais ensuite, j’ai pensé : « Si j’en parle, les frères et sœurs ne diront-ils pas que je refuse obstinément de laisser tomber ses problèmes ? Oublions ça, je m’en fiche. De toute façon, elle ne peut plus rien me faire maintenant. » Dans cet esprit, j’ai décidé de ne plus mentionner ces choses. Au cours de mes dévotions, j’ai lu dans la parole de Dieu que les antéchrists ne se repentaient jamais. Je savais que Zhang Xin était un antéchrist, et si elle n’était pas expulsée, elle dérangerait à coup sûr la vie de l’Église et si on lui laissait une nouvelle chance, elle créerait le chaos, et cette fois les frères et sœurs souffriraient de nouveau. Je devais intervenir et exposer Zhang Xin. Je ne pouvais pas me protéger plus longtemps. Dans la parole de Dieu, j’ai lu ceci : « Une fois que la vérité sera devenue vie en toi, lorsque tu observeras quelqu’un qui blasphème contre Dieu, qui ne craint pas Dieu, qui est négligent et superficiel dans l’accomplissement de son devoir ou qui interrompt et perturbe le travail de l’Église, tu réagiras selon les principes de la vérité et tu seras capable d’identifier et d’exposer cette personne, si nécessaire. Si la vérité n’est pas devenue ta vie et que tu vis encore dans ton tempérament satanique, alors quand tu découvriras des gens méchants et des démons qui provoquent des interruptions et des perturbations dans le travail de l’Église, tu fermeras les yeux et tu feras la sourde oreille ; tu les ignoreras sans que ta conscience te le reproche. Tu iras jusqu’à penser que quiconque provoque des perturbations dans le travail de l’Église n’a rien à voir avec toi. Peu importe à quel point le travail de l’Église et les intérêts de la maison de Dieu en souffrent, tu t’en moques, tu n’interviens pas et tu ne te sens pas coupable, ce qui fait de toi quelqu’un qui n’a ni conscience ni bon sens, un non-croyant, un exécutant. Tu manges ce qui appartient à Dieu, tu bois ce qui appartient à Dieu et tu jouis de tout ce qui vient de Dieu, mais tout préjudice aux intérêts de la maison de Dieu te semble être sans lien avec toi, ce qui fait de toi un traître qui mord la main qui te nourrit. Si tu ne protèges pas les intérêts de la maison de Dieu, es-tu seulement humain ? C’est un démon qui s’est insinué dans l’Église. Tu feins de croire en Dieu, tu fais semblant d’être un élu et tu veux profiter de la maison de Dieu. Tu ne vis pas la vie d’un être humain et tu fais clairement partie des non-croyants. Si tu es quelqu’un qui croit vraiment en Dieu, alors, même si tu n’as pas encore obtenu la vérité et la vie, au moins tu parleras et agiras du côté de Dieu ; à tout le moins, tu ne resteras pas les bras croisés lorsque tu verras que les intérêts de la maison de Dieu sont compromis. Lorsque tu auras envie de fermer les yeux, tu te sentiras coupable, tu seras mal à l’aise et tu te diras : “Je ne peux pas rester assis ici à ne rien faire, je dois me lever et dire quelque chose, je dois prendre mes responsabilités, je dois révéler ce mauvais comportement, je dois y mettre fin, afin que les intérêts de la maison de Dieu ne soient pas lésés et que la vie de l’Église ne soit pas perturbée.” Si la vérité est devenue ta vie, alors non seulement tu auras ce courage et cette résolution et tu seras capable de comprendre entièrement la question, mais tu assumeras également la responsabilité que tu dois assumer vis-à-vis de l’œuvre de Dieu et des intérêts de Sa maison, et ton devoir sera ainsi accompli » (« Seuls ceux qui se soumettent réellement à Dieu ont un cœur qui Le craint », dans La Parole, vol. 3, « Sermons de Christ des derniers jours »). En lisant ces paroles de Dieu, je me suis rendu compte que c’était grâce à la direction de Dieu que j’avais du discernement vis-à-vis des méfaits de Zhang Xin et de Xiao Liu. Si je n’intervenais pas pour les exposer, je n’aurais aucune conscience et je ne parviendrais pas à sauvegarder le travail de l’Église. Je ne pouvais pas être plus longtemps égoïste et méprisable en m’abstenant d’exposer Zhang Xin. J’ai pensé à ce décret administratif : « Fais tout ce qui est bénéfique à l’œuvre de Dieu, et rien qui soit néfaste aux intérêts de l’œuvre de Dieu. Défends le nom de Dieu, le témoignage de Dieu et l’œuvre de Dieu » (« Les dix décrets administratifs qui doivent être respectés par les élus de Dieu à l’ère du Règne », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). J’ai mieux compris les exigences de Dieu. En tant que membre de l’Église, concernant le travail de l’Église, j’avais la responsabilité d’intervenir pour le protéger. Après cela, les dirigeants supérieurs sont venus examiner la situation. J’ai fait état des mauvais comportements de Zhang Xin et de Xiao Liu, et les dirigeants supérieurs ont de nouveau enquêté pour vérifier. Grâce à un échange lors d’une réunion sur la vérité concernant le discernement des antéchrists, les frères et sœurs ont tous acquis du discernement. L’un après l’autre, ils ont exposé et raconté les méfaits de Zhang Xin et de Xiao Liu. Il a été déterminé que Zhang Xin était un authentique antéchrist, et elle a été expulsée de l’Église. Ayant refusé de se repentir pour son mal excessif, Xiao Liu a été expulsée en tant que complice d’antéchrist. Certains frères et sœurs trompés par Zhang Xin sont revenus à la raison, ils ont tous rejeté Zhang Xin et ne l’ont plus suivie. Après cela, la vie d’Église est revenue à la normale. Bien qu’il y ait eu des rebondissements dans mon rapport sur cet antéchrist, grâce à la répression de cet antéchrist, j’ai acquis un certain discernement des antéchrists et une certaine perspicacité, j’ai acquis une expérience pratique et une certaine connaissance du tempérament juste de Dieu, et ma foi en Dieu a encore grandi.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contenu connexe

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp