Ce que j’ai vécu en investiguant le vrai chemin

11 décembre 2022

Par Florence, Indonésie

Dès l’enfance, j’ai suivi mes parents dans leur croyance au Seigneur. Ensuite, je suis devenue enseignante, et j’ai donné des cours d’instruction chrétienne et morale. Aujourd’hui, j’enseigne dans une école secondaire privée, dans le nord de Sumatra. Un soir, en mars 2020, je suis allée sur Youtube, afin de trouver des exemples de sermons pour mes étudiants. J’en ai regardé des dizaines, jusque tard dans la nuit, mais ils étaient tous anciens, stéréotypés, et n’offraient aucune lumière. Je me suis ennuyée en les regardant. Et puis, j’ai vu un film chrétien, « Quelle voix magnifique », qui a immédiatement retenu mon attention. Dans cette vidéo, j’ai vu des paroles de Dieu Tout-Puissant et entendu un échange sur le retour du Seigneur, ce dont je n’avais jamais entendu parler. J’avais déjà regardé des films chrétiens, mais aucun ne m’avait autant bouleversée que celui-là. Ensuite, j’ai vu un autre film, intitulé : « Le nom de Dieu a changé ?! », qui m’a intriguée, alors je l’ai regardé jusqu’au bout. Cette nuit-là, en repensant à ce que j’avais vu dans le film, je n’ai pas pu fermer l’œil. Le nom de Dieu avait-il réellement changé ? J’ai vraiment eu envie de le savoir. S’agissait-il d’une simple histoire ? Le film affirmait que Dieu était revenu, mais était-ce vrai ? Les paroles que ces gens lisaient étaient-elles vraiment les paroles de Dieu ? Si Dieu était revenu, et que Son nom avait changé, il aurait été affreux de manquer ça, n’est-ce pas ? J’avais hâte de trouver des réponses à mes questions.

Plus tard, du fait de la pandémie, j’ai dû travailler de chez moi, et j’ai donc eu beaucoup de temps pour regarder ces films sur Internet. J’étais ravie, parce que je n’avais jamais vu de films chrétiens aussi bons auparavant. J’ai partagé ces films sur ma page Facebook, pour que d’autres puissent également les voir. Beaucoup de gens ont dit qu’ils les aimaient, mais certains commentaires attaquaient aussi l’Église de Dieu Tout-Puissant, et un pasteur m’a même conseillé de ne rien poster sur l’Église de Dieu Tout-Puissant. Au début, je ne savais pas que tous ces films émanaient de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je ne l’ai compris que lorsque le pasteur me l’a dit. Par curiosité, j’ai fait une recherche au sujet de l’Église de Dieu Tout-Puissant, et j’ai trouvé un site appelé « L’Évangile de la descente du Règne ». J’ai commencé à lire le contenu du site et j’ai vu ces paroles de Dieu Tout-Puissant : « Dans le royaume, les innombrables choses de la création commencent à revivre et à retrouver leur force vitale. En raison des changements de l’état de la terre, les frontières entre une terre et une autre commencent également à se déplacer. J’ai prophétisé que lorsque la terre sera divisée de la terre, et que la terre s’unira avec la terre, ce sera le temps où Je mettrai en pièces toutes les nations. À ce moment-là, Je renouvellerai toute la création et la répartition de l’univers tout entier, mettant ainsi l’univers en ordre, transformant son ancien état en un nouveau : tel est Mon plan et telles sont Mes œuvres. Quand les nations et les peuples du monde retourneront devant Mon trône, Je prendrai alors toute l’abondance du ciel et Je la conférerai au monde des hommes, afin que, grâce à Moi, ce monde déborde d’une abondance incomparable. Mais tant que le vieux monde continuera d’exister, Je répandrai Ma fureur sur ses nations, promulguerai ouvertement Mes décrets administratifs dans tout l’univers et imposerai un châtiment à quiconque les violera :

Quand Je tourne Mon visage vers l’univers pour parler, toute l’humanité entend Ma voix, et voit alors toutes les œuvres que J’ai réalisées dans l’univers. Ceux qui s’opposent à Ma volonté, c’est-à-dire ceux qui s’opposent à Moi par les actes de l’homme, tomberont sous Mon châtiment. Je prendrai la multitude d’étoiles dans les cieux et les renouvellerai, et grâce à Moi, le soleil et la lune seront renouvelés – les cieux ne seront plus comme ils étaient et la myriade de choses sur la terre sera renouvelée. Tout deviendra complet par Mes paroles. Les nombreuses nations de l’univers seront réparties de nouveau et remplacées par Mon royaume, de sorte que les nations sur la terre disparaîtront à jamais et que toutes deviendront un royaume qui Me vénère ; toutes les nations de la terre seront détruites et cesseront d’exister. Parmi les êtres humains dans l’univers, tous ceux qui appartiennent au diable seront exterminés et tous ceux qui adorent Satan seront ravagés par Mon feu ardent – c’est-à-dire, à l’exception de ceux qui sont maintenant dans le courant, tout sera réduit en cendres. Quand Je châtierai les nombreux peuples, ceux du monde religieux reviendront, à divers degrés, à Mon royaume, conquis par Mes œuvres, parce qu’ils auront vu l’avènement du Saint monté sur une nuée blanche. Tous les hommes seront séparés suivant leur propre espèce, et recevront des châtiments proportionnels à leurs actes. Tous ceux qui se sont dressés contre Moi périront ; quant à ceux dont les actions sur terre ne M’ont pas impliqué, à cause de la manière dont ils se sont acquittés, ils continueront d’exister sur la terre sous la gouvernance de Mes fils et de Mon peuple. Je Me révélerai à la myriade de peuples et à la myriade de nations, et de Ma propre voix, Je retentirai sur la terre, proclamant l’accomplissement de Ma grande œuvre, afin que tous les hommes puissent la voir de leurs propres yeux » (« Les paroles de Dieu à l’univers entier », chap. 26, dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). Ces paroles m’ont ébranlée, et j’ai senti mon cœur frémir. Leur autorité m’a fait un choc. Leur majesté ne tolérait aucune offense. J’ai pensé que ces paroles avaient autorité et puissance, qu’aucun humain ne pouvait les prononcer, et qu’elles devaient donc provenir de Dieu. J’étais incapable de mettre des mots sur ce que je ressentais. En même temps, j’étais un peu désorientée. Je me suis dit : « Ces films montrent tous des acteurs Chinois, ont-ils été réalisés par des Chinois ? La Chine est dirigée par un parti athée, et d’ordinaire, les Chinois font brûler de l’encens et vénèrent Bouddha et des idoles. Le Seigneur peut-Il revenir en Chine ? Ces paroles sont-elles vraiment celles de Dieu ? » J’étais vraiment perdue. Mais plus ça allait, plus j’avais envie de comprendre ce qui se passait. Donc, grâce aux coordonnées indiquées sur le site web, je suis entrée en contact avec une sœur. Celle-ci m’a demandé si j’aimerais assister à une réunion. J’ai dit que je voulais en savoir plus sur la parole et la vérité de Dieu Tout-Puissant, alors elle m’a aidée à rejoindre un groupe de réunion en ligne, elle m’a lu des paroles de Dieu Tout-Puissant, et a échangé sur les mystères de l’incarnation et les trois étapes de l’œuvre de Dieu. J’ai écouté avec soin son échange et trouvé des réponses à mes questions, et j’ai aussi appris une formidable nouvelle : que le Seigneur était vraiment revenu, et qu’Il était venu dans la chair incarnée. J’ai été très enthousiaste. Mais peu après, j’ai de nouveau été perturbée et entravée par un pasteur religieux.

Un pasteur m’a envoyé des messages sur Facebook attaquant l’Église de Dieu Tout-Puissant. Il disait : « L’Église de Dieu Tout-Puissant est une hérésie. Elle affirme que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont les paroles de Dieu, mais ces paroles ne sont pas dans la Bible. En tant que chrétienne, tu dois savoir qu’il n’y a aucune parole de Dieu en dehors de la Bible, Fuis cette Église tout de suite ! » D’autres frères et sœurs du groupe ont également reçu des messages de ce pasteur. Des gens avec lesquels j’avais entretenu de bonnes relations auparavant ont quitté le groupe après avoir écouté le pasteur, et ils m’ont conseillé d’en faire de même. En fait, au début, cela m’a désorientée. J’ai pensé : « C’est un pasteur, il connait mieux la Bible que moi. Ce qu’il dit est peut-être vrai. » J’ai donc voulu savoir si l’Église de Dieu Tout-Puissant était hérétique ou non. Je n’ai pas cru d’emblée ce que le pasteur disait, parce que j’avais lu des paroles de Dieu Tout-Puissant et pensé que ces paroles étaient bien la vérité. Elles avaient de l’autorité et semblaient être la voix de Dieu. Mais elles étaient, de fait, au-delà de la Bible, alors qu’en était-il vraiment ? J’ai cherché avec Sœur Elsa, de l’Église de Dieu Tout-Puissant, qui m’a envoyé un verset de la Bible. C’était le verset 25 du chapitre 21 de l’Évangile de Jean : « Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses ; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu’on écrirait. » Sœur Elsa a échangé avec moi, en disant : « Grâce à ce verset, on peut voir que les paroles et actes du Seigneur Jésus ne sont pas tous consignés dans la Bible. À l’époque, l’apôtre Jean était avec le Seigneur Jésus, et il a entendu bien plus de paroles du Seigneur Jésus qu’il n’y en a dans la Bible. Maintenant, réfléchissons à tout ça. Quand le Seigneur Jésus œuvrait, Il a prêché des sermons pendant au moins trois ans. S’Il a parlé pendant une heure chaque jour, combien de paroles a-t-Il prononcées en trois ans ? Bien plus qu’on ne peut compter. Comment Ses paroles pourraient-elles se limiter à ce qui est consigné dans la Bible ? En fait, les paroles de Dieu qui se trouvent dans la Bible sont très limitées. Elles ne présentent certainement pas tout ce que Dieu a dit durant cette période. C’est un fait indéniable. Le pasteur avait dit : « Il n’y a aucune parole de Dieu en dehors de la Bible. » Sur quoi se basait-il pour dire ça ? » En l’entendant, j’avais pensé : « Et bien, ce que le pasteur a dit ne correspond pas à la réalité. Il se trompe. » J’avais lu la Bible, mais je n’avais jamais prêté attention à ce verset dans l’Évangile de Jean. Ce n’est qu’alors que j’ai compris que ce verset nous disait déjà que toutes les paroles de Dieu ne se trouvent pas dans la Bible. Sœur Elsa m’a ensuite envoyé d’autres versets de la Bible. Elle m’a envoyé Jean 16:12-13 : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. » Et plusieurs versets tirés de l’Apocalypse : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises » (Apocalypse 2:7). « Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder. Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux » (Apocalypse 5:1-5). Nous avons lu ces versets, puis Sœur Elsa a échangé : « Les paroles du Seigneur Jésus sont très claires : Il a encore bien des choses à nous dire, mais à l’époque, les gens avaient une trop faible stature pour l’accepter, donc l’Esprit de vérité viendra dans les derniers jours pour nous conduire dans toutes les vérités, ce qui veut dire que lorsque le Seigneur Jésus reviendra, Il exprimera d’autres vérités, et nous dira ce qui va advenir. Cela prouve que Dieu a une nouvelle œuvre et d’autres paroles en dehors de la Bible. Alors, comment les gens peuvent-ils dire : “Toutes les paroles de Dieu sont dans la Bible, et, en dehors de la Bible, il n’y a aucune parole ou œuvre de Dieu” ? N’est-ce pas là renier la parole de Dieu ? » Après cet échange, j’ai compris que le pasteur avait tort de réduire les paroles et l’œuvre de Dieu à la Bible, et que Dieu prononcera d’autres paroles dans les derniers jours, bien plus qu’il n’en est consigné dans la Bible. L’Apocalypse mentionne que personne ne peut ouvrir ou lire le rouleau scellé, il est donc clair que le rouleau n’est pas la Bible, puisque nous lisons la Bible tous les jours. Quand le Seigneur Jésus reviendra, Il ouvrira le rouleau et nous dira ce qu’il contient. Ainsi, j’ai compris que Dieu prononcera des nouvelles paroles au-delà de la Bible.

Puis nous avons lu ces paroles de Dieu Tout-Puissant : « Ce qui est rapporté dans la Bible est limité et ne peut pas représenter toute l’œuvre de Dieu. Les quatre Évangiles ont moins d’une centaine de chapitres au total qui racontent un nombre limité d’événements, tels que Jésus maudissant le figuier ; Pierre reniant Jésus trois fois ; Jésus apparaissant aux disciples après Sa crucifixion et Sa résurrection ; l’enseignement sur le jeûne, la prière, le divorce ; la naissance et la généalogie de Jésus ; le choix des disciples par Jésus ; etc. Cependant, les hommes les valorisent comme des trésors, les comparant même avec l’œuvre d’aujourd’hui. Ils croient même que toute l’œuvre que Jésus a accomplie dans Sa vie n’atteignait qu’une certaine quantité, comme si Dieu n’était capable de faire que cela et rien de plus. N’est-ce pas absurde ? » (« Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). « En ce temps-là, Jésus a seulement enseigné à Ses disciples par une série de prédications pendant l’ère de la Grâce sur des sujets tels que les suivants : la manière de pratiquer, de se rassembler, de supplier dans la prière, de traiter les autres, etc. L’œuvre qu’Il a accomplie est celle de l’ère de la Grâce, et Il a seulement expliqué la façon dont les disciples et ceux qui Le suivaient devaient pratiquer. Il a seulement accompli l’œuvre de l’ère de la Grâce et rien de l’œuvre des derniers jours. Quand l’Éternel a établi la loi de l’Ancien Testament à l’ère de la Loi, pourquoi n’a-t-Il pas fait l’œuvre de l’ère de la Grâce à ce moment-là ? Pourquoi n’a-t-Il pas clarifié à l’avance l’œuvre de l’ère de la Grâce ? Cela n’aurait-il pas aidé l’homme à l’accepter ? Il a seulement prophétisé qu’un enfant mâle serait né et investi de pouvoir, mais Il n’a pas réalisé à l’avance l’œuvre de l’ère de la Grâce. L’œuvre de Dieu à chaque ère a des limites claires ; Il ne fait que l’œuvre de l’ère en cours et ne réalise jamais à l’avance l’œuvre de l’étape suivante. Ce n’est que de cette manière que Son œuvre représentative de chaque ère peut être mise en évidence. Jésus a parlé uniquement des signes des derniers jours, de la manière d’être patient et d’être sauvé, de se repentir et de se confesser, aussi de la manière de porter la croix et d’endurer la souffrance. Il n’a jamais dit comment l’homme devait acquérir l’entrée dans les derniers jours ni comment il devait chercher à satisfaire la volonté de Dieu. Donc, n’est-ce pas ridicule de chercher dans la Bible l’œuvre de Dieu des derniers jours ? Que peux-tu voir en t’accrochant seulement à la Bible ? Qu’il soit un exégète de la Bible ou un prédicateur, qui pourrait connaître l’œuvre d’aujourd’hui à l’avance ? » (« Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses notions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). Ces paroles de Dieu Tout-Puissant m’ont fait comprendre que la Bible n’était qu’un livre d’histoire. La Bible consigne les deux étapes de l’œuvre accomplie par Dieu à l’ère de la Loi et à l’ère de la Grâce. Et l’Ancien Testament et le Nouveau Testament ont été compilés par des gens des années après l’œuvre de Dieu. Dieu a œuvré, et cela n’a été consigné dans la Bible qu’après coup. Donc, les paroles et l’œuvre de Dieu dans les derniers jours n’ont pas pu être consignées dans la Bible à l’avance. Si nous réduisons Dieu à la Bible et pensons qu’il n’y a aucune de Ses paroles en dehors de la Bible, c’est un point de vue incroyablement absurde. Je croyais au Seigneur depuis des années, mais je n’ai compris qu’alors ce qu’était la Bible ! Puis Sœur Elsa a poursuivi son échange. Elle a dit : « Dieu est la source de la vie, et Ses paroles sont innombrables et infinies. Depuis la création jusqu’à aujourd’hui, Dieu a toujours parlé, œuvré, guidé, pour approvisionner et sauver les gens. L’œuvre de Dieu n’a jamais été limitée par quelqu’un ou quelque chose, a fortiori la Bible. Dieu prononce des nouvelles paroles et fait une nouvelle œuvre en Se basant sur Son plan de gestion et sur les besoins de l’homme, et Ses paroles et Son œuvre ne se répètent jamais. À l’ère de la Loi, l’Éternel Dieu a promulgué la loi pour aider les gens à vivre sur terre, et Il a prononcé de nombreuses paroles. Mais à l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a prêché la voie du repentir, œuvré pour racheter l’humanité, et dit beaucoup de choses. Ces paroles ne sont pas consignées dans l’Ancien testament, elles se trouvent toutes ailleurs. Dieu Tout-Puissant est venu dans les derniers jours pour exprimer la vérité sur la base de l’œuvre du Seigneur Jésus, pour faire l’œuvre de jugement en commençant par la maison de Dieu, ce qui purifie et sauve complètement l’humanité du péché et de ses chaînes, et pour amener les gens dans le royaume de Dieu. C’est une étape de l’œuvre plus neuve et plus élevée, quelque chose que la Bible n’aurait jamais pu consigner à l’avance. Si nous utilisons aveuglément la Bible pour évaluer et délimiter l’œuvre de Dieu, alors nous devenons des gens qui résistent à Dieu, comme les pharisiens qui résistaient au Seigneur Jésus. Ils s’accrochaient obstinément aux Écritures. Follement, ils condamnaient le Seigneur Jésus et Lui résistaient, à cause de Ses paroles et de Son œuvre au-delà de l’Ancien Testament, et ils ont finalement cloué le Seigneur Jésus sur la croix. Quelle tragédie ! » Puis nous avons lu ces deux autres passages de la parole de Dieu : « Les pharisiens juifs ont utilisé la loi de Moïse pour condamner Jésus. Ils n’ont pas cherché la compatibilité avec le Jésus de l’époque, mais ont consciencieusement suivi la loi à la lettre, au point de finalement crucifier l’innocent Jésus, L’ayant accusé de ne pas suivre la loi de l’Ancien Testament et de ne pas être le Messie. Quelle était leur essence ? N’était-ce pas qu’ils n’ont pas cherché la voie de la compatibilité avec la vérité ? Ils étaient obsédés par chacune des paroles des Écritures, ne prêtant aucune attention à Ma volonté ni aux étapes et méthodes de Mon œuvre. Ce n’étaient pas des gens qui cherchaient la vérité, mais des gens qui s’accrochaient aux mots avec rigidité. Ce n’étaient pas des gens qui croyaient en Dieu, mais des gens qui croyaient en la Bible. En somme, ils étaient les chiens de garde de la Bible. Afin de protéger les intérêts de la Bible, de défendre sa dignité et de protéger sa réputation, ils sont allés jusqu’à clouer le miséricordieux Jésus sur la croix. Ils l’ont fait simplement pour défendre la Bible et maintenir le statut de chacune de ses paroles dans le cœur des gens. Ils ont donc préféré renoncer à leur avenir et au sacrifice d’expiation pour condamner à mort Jésus, qui ne S’était pas conformé à la doctrine des Écritures. N’étaient-ils pas des laquais de chaque parole des Écritures ? » (« Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec Christ », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). « Après tout, qui est le plus grand ? Dieu ou la Bible ? Pourquoi l’œuvre de Dieu doit-elle être conforme à la Bible ? Serait-il possible que Dieu n’ait pas le droit de dépasser la Bible ? Dieu ne peut-Il pas déroger à la Bible et accomplir une autre œuvre ? Pourquoi Jésus et Ses disciples n’ont-ils pas observé le sabbat ? S’Il devait pratiquer à la lumière du sabbat et selon les commandements de l’Ancien Testament, pourquoi Jésus n’a-t-Il pas observé le sabbat quand Il est venu, mais à la place, a lavé des pieds, a couvert des têtes, a rompu le pain et bu le vin ? Tout cela n’est-il pas absent des commandements de l’Ancien Testament ? Si Jésus honorait l’Ancien Testament, pourquoi a-t-Il défié ces doctrines ? Tu dois savoir qui est venu en premier, Dieu ou la Bible ! Étant le Seigneur du Sabbat, ne pourrait-Il pas être aussi le Seigneur de la Bible ? » (« Au sujet de la Bible (1) », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). Sœur Elsa a poursuivi son échange : « Les pasteurs et les anciens sont comme les pharisiens qui résistaient au Seigneur Jésus. Ils vénèrent aveuglément la Bible et la traitent comme s’il s’agissait de Dieu. Ils défendent sans cesse le livre, mais ne cherchent jamais les pas de Dieu, ils n’écoutent jamais pour savoir s’ils entendent la voix de Dieu. Ils voient que les paroles et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant ne sont pas consignées dans la Bible, alors, désespérément, ils condamnent, résistent, et essaient d’empêcher les gens d’investiguer le vrai chemin. Ne sont-ils pas simplement des pharisiens modernes ? Ils ne voient pas que la Bible consigne simplement l’œuvre passée de Dieu, qu’elle est un livre que les croyants doivent lire, mais qu’elle ne peut pas représenter Dieu, ni œuvrer à Sa place pour sauver les gens. Si les gens croient en Dieu, mais qu’ils ne suivent que la Bible, et les paroles et l’œuvre de Dieu dans le passé, ils ne peuvent pas gagner la vérité et la vie. Le plus important est de suivre de près les pas de Dieu et d’accepter l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant pour être libéré du péché. Seulement alors pouvons-nous entrer dans le royaume de Dieu. Toutes ces vérités exprimées par Dieu Tout-Puissant sont les paroles du Saint-Esprit aux Églises. Seules ces paroles peuvent complètement purifier et sauver les gens, et c’est là le seul chemin de la vie éternelle que Dieu accorde aux gens dans les derniers jours. Si nous ne suivons pas de près cette étape de l’œuvre, nous serons abandonnés et bannis par Dieu, nous tomberons dans le désastre et serons punis. » J’ai senti que j’avais beaucoup gagné grâce à l’échange de cette sœur. Ayant compris la Bible de façon objective, je ne me suis plus sentie perturbée. J’ai vu, grâce à cela, que chaque fois que Dieu apparaissait et œuvrait, des dirigeants religieux Lui résistaient et Lui devenaient hostiles. Dans le but de protéger leurs intérêts, ils fabriquaient toutes sortes de mensonges pour condamner l’œuvre de Dieu et empêcher les gens d’accepter le vrai chemin. Si vous ne comprenez pas la vérité et si vous n’avez aucun discernement, leurs calomnies vous abuseront, vous suivrez ces dirigeants, vous résisterez à Dieu et Le rejetterez, et vous perdrez le salut de Dieu, ce qui est vraiment tragique. Je me suis dit : « Je dois m’équiper de la vérité et acquérir du discernement. Je ne veux pas rejeter Dieu. »

Un mois plus tard, environ, un autre pasteur m’a importunée en m’envoyant des messages par Messenger ou WhatsApp. Il m’a dit : « Le Seigneur Jésus est né il y a deux mille ans, ce qui a accompli la prophétie biblique. Maintenant, tu dis que le Seigneur est revenu en tant que femme. Y a-t-il la moindre prophétie dans la Bible disant que le Seigneur va revenir en tant que femme ? Il est impossible que le Seigneur vienne incarné, et encore plus qu’Il vienne en tant que femme. Le Dieu Tout-Puissant auquel tu crois est une personne. » Au même moment, deux autres pasteurs se sont ligués pour m’attaquer. Ils m’ont jugée et condamnée, en disant que je défendais une croyance erronée. J’ai répondu que nous ne pouvons pas définir Dieu. L’essence de Dieu est Esprit. C’est seulement parce que Son œuvre l’exigeait qu’Il est devenu chair et a pris la forme d’un être humain. Nous croyons en Dieu Tout-Puissant parce qu’Il a l’essence divine de Dieu et peut exprimer la vérité, et non du fait de Son apparence charnelle.

J’ai également cherché avec Sœur Elsa, et elle a échangé avec moi : « Bon nombre de prophéties dans la Bible parlent de l’incarnation de Dieu en tant que Fils de l’homme dans les derniers jours, elles parlent de “la venue du Fils de l’homme” et disent “le fils de l’homme est révélé”, et “Le fils de l’homme vient”. À présent, Dieu Tout-Puissant est venu pour exprimer la vérité et faire l’œuvre de jugement dans les derniers jours, ce qui accomplit complètement ces prophéties. Dieu vient en tant que femme dans les derniers jours, ce qui ne concorde effectivement pas avec les notions humaines, mais moins l’œuvre de Dieu s’aligne sur nos notions, plus elle contient un mystère et est significative. Quels sont les vérités et les mystères de l’incarnation de Dieu en tant que femme ? Lisons la parole de Dieu Tout-Puissant pour le découvrir. » Après avoir terminé, ma sœur m’a envoyé cette parole de Dieu : « Chaque étape de l’œuvre faite par Dieu a sa propre signification pratique. En ce temps-là, quand Jésus est venu, Il est venu sous une forme masculine, et lorsque Dieu vient cette fois, Sa forme est féminine. À partir de cela, tu peux voir que la création par Dieu des hommes et des femmes peut être utile dans Son œuvre et qu’avec Lui, il n’y a pas de distinction de genre. Lorsque Son Esprit vient, Il peut prendre toute chair qui Lui plaît et cette chair peut Le représenter. Qu’elle soit homme ou femme, cette chair peut représenter Dieu tant qu’elle est Sa chair incarnée. […] Avec Dieu, il n’y a pas de distinction de genre. Il réalise Son œuvre comme Il le désire et, en réalisant Son œuvre, Il n’est soumis à aucune restriction, mais Il est particulièrement libre. Pourtant, chaque étape de l’œuvre a sa propre signification pratique. Dieu S’est fait chair deux fois et il va de soi que Son incarnation dans les derniers jours est la dernière. Il est venu pour révéler tous Ses actes. À cette étape, s’Il ne S’était pas fait chair pour accomplir personnellement une œuvre afin que l’homme puisse la voir, l’homme s’accrocherait pour toujours à la notion que Dieu est seulement un homme, pas une femme. Avant cela, toute l’humanité croyait que Dieu ne pouvait être qu’un homme et qu’une femme ne pouvait pas être appelée Dieu » (« Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). « Si Dieu était seulement incarné comme un homme, les gens Le définiraient comme un homme, comme le Dieu des hommes, et ne croiraient jamais qu’Il est le Dieu des femmes. Alors, les hommes croiraient que Dieu est du même sexe que les hommes, que Dieu est la tête des hommes. Et les femmes, alors ? Cela est injuste. N’est-ce pas un traitement préférentiel ? Si tel était le cas, alors tous ceux que Dieu a sauvés seraient des hommes comme Lui et il n’y aurait pas de salut pour les femmes. Quand Dieu a créé l’humanité, Il a créé Adam et Il a créé Ève. Il n’a pas créé seulement Adam, mais Il a créé l’homme et la femme, tous les deux, à Son image. Dieu n’est pas seulement le Dieu des hommes : Il est aussi le Dieu des femmes » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). Sœur Elsa a poursuivi son échange en disant : « Dieu est Esprit, mais quand Il S’incarne en tant que Fils de l’homme, Il doit prendre une forme humaine dotée d’un genre. La première fois, Dieu est venu incarné en tant qu’homme, et dans les derniers jours, Il devient une femme. Il le fait pour que les gens comprennent mieux Dieu, et qu’ils sachent qu’ils ne doivent pas Le délimiter. Au début, Dieu a créé les humains à Son image, pas seulement l’homme, mais aussi la femme. Par conséquent, le Dieu incarné peut être masculin comme féminin. Si le Dieu incarné est toujours masculin, alors les gens détermineront que Dieu sera toujours masculin, ils penseront à tort que Dieu est le Dieu des hommes, qu’Il ne sauve que les hommes, et pas les femmes. N’est-ce pas là mal comprendre Dieu ? Aux yeux de Dieu, hommes et femmes sont égaux. Dieu sauve les hommes comme les femmes, car tous deux sont créés par Lui. Que Dieu S’incarne en tant qu’homme ou femme, Il reste Dieu, l’essence de Dieu ne changera jamais, et Il peut encore exprimer la vérité et achever l’œuvre de salut de l’humanité. Nous ne pouvons pas renier l’incarnation, l’apparition et l’œuvre de Dieu simplement parce que Dieu S’incarne en tant que femme. »

Ensuite, j’ai lu ces paroles de Dieu Tout-Puissant, qui ont éclairé mon cœur : Dieu Tout-Puissant dit : « Abandonnez vos opinions quant à l’“impossible” ! Plus les gens croient qu’une chose est impossible, plus il y a de chances qu’elle se produise, parce que la sagesse de Dieu s’élève plus haut que les cieux, que Ses pensées sont plus hautes que celles de l’homme et que Son œuvre transcende les limites de la pensée et des notions de l’homme. Plus une chose paraît impossible, plus il y a en elle de vérité à rechercher ; plus une chose est au-delà de l’imagination et des notions de l’homme, plus elle contient la volonté de Dieu » (« L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). « L’apparition de Dieu ne peut correspondre aux notions de l’homme, et encore moins peut-elle advenir à sa demande. Dieu fait Ses propres choix et établit Ses propres plans quand Il accomplit Son œuvre ; de plus, Il a Ses propres objectifs et Ses propres méthodes. Quelle que soit l’œuvre à accomplir, point n’est besoin pour Lui de discuter de Son œuvre avec l’homme ou de lui demander son avis, encore moins d’informer tout le monde de Son œuvre. Tel est le tempérament de Dieu, qui, en outre, devrait être reconnu de tous. Si vous désirez être le témoin de l’apparition de Dieu et suivre Ses pas, vous devez d’abord vous éloigner de vos propres notions. Vous ne devez pas exiger de Dieu qu’Il fasse ceci ou cela, et encore moins dois-tu Le confiner dans tes propres limites et notions. Au lieu de cela, vous devez vous demander comment vous devriez chercher les pas de Dieu, comment vous devriez accepter Son apparition et comment vous devriez vous soumettre à l’œuvre nouvelle de Dieu : voilà ce que l’homme devrait faire. Puisque l’homme n’est pas et ne possède pas la vérité, il devrait chercher, accepter et obéir » (« L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). Puis Sœur Elsa m’a rappelé ceci : « Avec le recul, on voit que, souvent, l’œuvre de Dieu ne se conforme pas aux notions humaines. Si l’on ne cherche pas la vérité, il n’est que trop facile de résister à Dieu. Ainsi, le Seigneur Jésus est venu et Il est né dans une mangeoire. Était-ce conforme aux notions humaines ? Le Seigneur Jésus venait de Nazareth, et n’était pas appelé le Messie. Était-ce conforme aux notions humaines ? Le Seigneur Jésus était Dieu, mais Il n’est pas entré dans le temple et n’a pas observé le sabbat, et Il a été traqué et cloué sur une croix. Était-ce conforme aux notions humaines ? Bien des choses concernant l’apparition et l’œuvre du Seigneur Jésus n’étaient pas conformes aux notions des gens. Pouvons-nous dire pour autant que le Seigneur Jésus n’est pas Dieu ? Non. Le Seigneur Jésus était l’apparition de Dieu, la venue du Messie. Alors pourquoi tant de gens ne L’ont-ils pas reconnu, et L’ont-ils condamné et Lui ont-ils résisté ? N’est-ce pas parce que les gens évaluent Dieu d’après leurs notions et leur imagination ? Les pharisiens ont tous dit que le Seigneur Jésus était un Nazaréen, le fils d’un charpentier, et non Dieu. En fin de compte, ils ont crucifié le Seigneur Jésus, et ils ont été maudits et punis par Dieu. Aujourd’hui, les pasteurs et les anciens délimitent Dieu en se basant sur leurs notions et leur imagination, ils renient l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, et Lui résistent. Nous répétons les erreurs des pharisiens et crucifions Dieu de nouveau. Dieu est le Créateur, et Il œuvre selon Son plan sans aucune restriction. Quoi que Dieu fasse, Il possède Sa sagesse, et nous ne pouvons pas employer nos notions et notre imagination pour délimiter là où Il doit œuvrer, ou de quelle manière Il doit apparaître. Notre attitude envers Dieu doit être l’obéissance. Obéir signifie accepter les paroles et l’œuvre de Dieu, et comprendre Dieu grâce à Ses paroles et Son œuvre, au lieu d’utiliser nos notions et notre imagination pour définir et limiter Dieu, et de dire que Dieu ne peut pas faire ceci ou cela, ce qui est complètement irrationnel. »

Puis Sœur Elsa m’a lu ces deux autres passages de la parole de Dieu : « Si l’homme projette de se renseigner pour déterminer s’il s’agit de la chair de Dieu incarné, alors il doit le confirmer par le tempérament qu’Il exprime, ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, pour confirmer qu’il s’agit de la chair de Dieu incarné ou non et que c’est le vrai chemin ou non, l’on doit réfléchir en se basant sur Son essence. Et ainsi, pour déterminer s’il s’agit ou non de la chair de Dieu incarné, le point essentiel est Son essence (Son œuvre, Ses déclarations, Son tempérament et bien d’autres aspects), plutôt que Son apparence. Si l’on ne scrute que Son apparence et qu’en conséquence, on oublie Son essence, alors cela montre que l’on est aveugle et ignorant » (« Préface », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). « Quand Dieu Se fait chair, Il descend simplement du ciel dans une chair particulière. C’est Son Esprit qui descend dans une chair par laquelle Il accomplit l’œuvre de l’Esprit. C’est l’Esprit qui s’exprime dans la chair et c’est l’Esprit qui accomplit Son œuvre dans la chair. L’œuvre accomplie dans la chair représente pleinement l’Esprit et la chair est en vue de l’œuvre, mais cela ne fait pas de l’image de la chair un substitut de la véritable image de Dieu Lui-même ; ce n’est pas le but ni la signification de Dieu fait chair. Il devient chair seulement pour que l’Esprit puisse trouver un endroit qui convienne à Son œuvre, pour qu’Il puisse au mieux réaliser Son œuvre dans la chair, pour que les gens puissent voir Ses actes, comprendre Son tempérament, entendre Ses paroles et découvrir la splendeur de Son œuvre. Son nom représente Son tempérament, Son œuvre représente Son identité, mais Il n’a jamais dit que Son apparition dans la chair représentait Son image ; c’est seulement une notion de l’homme » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole, vol. 1, « L’Œuvre de Dieu et connaître Dieu »). Elle a ensuite poursuivi son échange : « Que l’incarnation de Dieu soit masculine ou féminine n’a aucune importance, et Son apparence ne compte pas non plus. L’important est de savoir si ce qu’Il dit est la vérité ou non, s’Il exprime le tempérament de Dieu, et s’Il fait l’œuvre de salut de l’humanité. Voilà ce qui est important. Ainsi, si nous allons voir un médecin quand nous sommes malades, l’important est de savoir si ce médecin peut nous soigner, pas de savoir s’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Si nous disons que seuls les médecins hommes peuvent traiter les maladies, n’est-ce pas ridicule ? Par conséquent, s’Il peut exprimer la vérité et faire l’œuvre de salut de l’humanité, alors Il est Dieu incarné. » Mais les pasteurs n’écoutent pas la voix de Dieu et n’investiguent pas le vrai chemin, et quand on leur dit que Dieu S’est incarné en tant que femme, ils renient et condamnent cette nouvelle, alors ils répandent des notions pour empêcher les gens d’accueillir le Seigneur. C’est une terrible erreur. Alors j’ai barré la route à tous ceux qui essayaient de m’entraver, pour les empêcher de me perturber, y compris les pasteurs et anciens de mon Église d’origine. Je croyais fermement que j’accueillais le Seigneur, et les pasteurs et les anciens auraient beau me perturber, j’allais suivre Dieu Tout-Puissant.

À partir de 2020, ma fille et moi avons cessé d’aller à l’Église. Deux mois plus tard, le pasteur de cette Église a commencé à m’attaquer. D’abord, il est venu chez moi pour me convaincre de ne pas aller aux réunions de l’Église de Dieu Tout-Puissant, en disant que les réunions de son Église suffisaient. Il a aussi dit à mon mari que j’avais pris le mauvais chemin et que je devais revenir. Il a même essayé d’inciter mon fils à m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant. Mon mari et mes enfants se sont opposés à l’approche de ce pasteur. Mes enfants ont dit que je leur prêchais l’Évangile, que je discutais souvent avec eux des questions de croyance en Dieu, ils pensaient tous, que c’était après y avoir mûrement réfléchi, que j’avais décidé de croire en Dieu Tout-Puissant. Plus tard, les anciens m’ont menacée, en disant que si je n’allais pas à l’église, je serais exclue et que mes frères et sœurs me rejetteraient. J’ai répondu avec fermeté : « Même si l’église me renvoie, je continuerai à croire en Dieu Tout-Puissant. » Ensuite, ils ont dit à la direction de mon école que je croyais en Dieu Tout-Puissant, en espérant que l’école me traiterait, mais le directeur les a ignorés. J’ai pensé à ce que Sœur Elsa m’avait dit : que la vérité était toujours rejetée et condamnée par le monde religieux. Il y a deux mille ans, le Seigneur Jésus a exprimé la vérité pour racheter l’humanité, et Il a été condamné et rejeté par le judaïsme, en particulier par les dirigeants religieux, les grands prêtres, les scribes et les pharisiens. Ils ont attaqué et blasphémé le Seigneur Jésus pour conserver leurs situations et leurs revenus, ils ont trompé les gens et les ont empêchés de suivre le Seigneur. C’étaient tous des antéchrists qui résistaient à Dieu et détruisaient les gens. Aujourd’hui, la plupart des pasteurs et des anciens du monde religieux sont comme les pharisiens dans le judaïsme. Pour protéger leurs situations et leurs revenus, ils condamnent désespérément l’apparition et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, ils leur résistent, et ils essaient d’empêcher les croyants d’investiguer le vrai chemin. Ce sont également des antéchrists qui ont été révélés par Dieu. Puis j’ai pensé à ce qu’avait dit le Seigneur Jésus quand Il avait maudit les pharisiens : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous » (Matthieu 23:15). Les pasteurs religieux et les anciens savent que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la vérité, mais ils ne les acceptent pas. Ils veulent bénéficier de la vénération et des offrandes des gens, et, pour préserver leurs situations, ils nous empêchent d’accueillir le Seigneur et d’entrer dans le royaume de Dieu. C’est ce que font les antéchrists. Ce sont tous des démons qui dévorent l’âme des gens, ils seront tous maudits par Dieu, et ceux qui les suivent iront eux aussi en enfer et seront punis.

Même si les pasteurs et les anciens m’attaquent et me perturbent encore souvent, quels que soient les mensonges qu’ils répandent, cela ne m’affecte plus, car je sais que les paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant sont la vérité, et le chemin de la vie éternelle qui purifie et sauve les gens. Tous ceux qui désirent sincèrement chercher l’apparition de Dieu n’ont qu’à lire les paroles de Dieu Tout-Puissant, et ils reconnaîtront la voix de Dieu et retourneront au trône de Dieu Tout-Puissant. Rendons grâce à Dieu !

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contenu connexe

Le mystère du retour du Seigneur

Par Li Chunmei, Corée du Sud J’ai gagné la foi dans le Seigneur en 2012. Dans les réunions, les pasteurs répétaient souvent : « La Bible...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp