Comment j’ai accueilli le Seigneur

11 décembre 2022

Par Su Yang, Chine

Quand j’étais petite, je ne marchais pas à cause de fortes douleurs aux jambes. Ma mère m’a donc présentée au Seigneur. À peine un mois après, mes jambes ont été miraculeusement guéries. Pour rendre à Dieu Son amour, j’ai quitté l’école en 1998 et je me suis dépensée pour le Seigneur avec enthousiasme. Peu après, l’Église m’a identifiée comme étant une personne apte à être formée, et l’Ancien Qu m’a emmenée dans les différentes églises où il prêchait. Les pasteurs et les anciens disaient souvent que le jour du Seigneur était imminent, et que nous devions être comme les vierges sages qui préparaient l’huile à lampe et attendaient la venue du Seigneur. Ils disaient aussi : « La Bible dit : “Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui” (Apocalypse 1:7). Dans les derniers jours, le Seigneur reviendra en grande gloire sur des nuées et nous emportera dans les airs pour être avec Lui. Nous entrerons au royaume des cieux et jouirons de bénédictions éternelles. Les incroyants gémiront et grinceront des dents en succombant aux calamités. » En écoutant les sermons animés des anciens et des pasteurs, j’ai immédiatement imaginé une scène glorieuse où nous étions tous rassemblés autour du Seigneur tandis qu’Il descendait sur terre sur des nuées. Vous pouvez imaginer à quel point j’étais excitée de penser à une scène aussi émouvante !

Puis, un jour de 1999, tôt le matin, l’Ancien Qu et l’Ancien Wang ont tenu une réunion de collaborateurs et ont dit : « Une nouvelle Église, l’Éclair Oriental, vient d’émerger et prétend que le Seigneur S’est déjà incarné et est déjà revenu, délivrant des paroles et accomplissant l’œuvre du jugement qui commence par la maison de Dieu. Comment est-ce possible ? Les Écritures indiquent clairement que Dieu descendra sur des nuées. Pourtant, elles disent que le Seigneur est revenu incarné. Ce n’est pas conforme à la Bible, tu ne dois donc pas écouter leurs sermons ni lire leurs livres, et encore moins les héberger. Quiconque les héberge sera chassé de l’Église ! »

Quand ils ont dit ça, j’ai pensé : « Les anciens sont croyants depuis des années et connaissent bien la Bible, ils doivent donc avoir raison. De plus, les Écritures indiquent clairement que le Seigneur descendra sur les nuées, alors comment aurait-Il pu S’incarner ? Je suis encore de petite stature, je ne dois donc pas entrer en contact avec les gens de l’Éclair Oriental, sinon je risque de m’égarer. » Mais peu de temps après, beaucoup de mes collaborateurs et amis croyants se sont convertis à l’Éclair Oriental. L’Ancien Wang a insisté pour que nous rompions les liens avec ces collaborateurs et croyants, et nous a demandé de passer le mot à toutes les églises : personne ne devait se convertir à l’Éclair Oriental. Après ça, je me suis rendue sur tous les lieux de rassemblements pour leur dire de fermer l’église. J’ai aussi insisté à maintes reprises : « Quand le Seigneur viendra, Il le fera sur des nuées et non pas en S’incarnant dans la chair. Les rumeurs de l’incarnation du Seigneur dans la chair sont fausses. » En entendant ça, tous les croyants ont acquiescé de la tête et ils ont dit qu’ils chasseraient quiconque viendrait prêcher l’Évangile. Afin d’empêcher les frères et sœurs d’entendre les prêches de l’Éclair Oriental, je me suis empressée de fermer l’église. Mais malgré tous mes efforts, il y avait toujours un flot continu de collaborateurs et de croyants qui se convertissaient à l’Éclair Oriental.

Un jour, alors que j’étais chez un collaborateur, il m’a dit que Li, une collaboratrice, ainsi que d’autres, investiguaient l’Éclair Oriental. Avec d’autres collaborateurs, on a vite voulu les arrêter. Je leur ai dit : « Les Écritures disent que le Seigneur descendra sur des nuées et que tout témoignera de Sa descente. Donc, nous ne pouvons pas croire ces gens de l’Éclair Oriental quand ils disent que le Seigneur S’est incarné dans la chair. » Mais à peine avais-je prononcé ces mots que l’un d’entre eux a dit : « Ce qu’ils prêchent est très perspicace et s’aligne sur la Bible ! Alors pourquoi ne pouvons-nous pas les écouter ? Qui peut comprendre l’intégralité de l’œuvre de Dieu ? Je pense que nous devons continuer à investiguer. » Entendre ça m’a rendue nerveuse. J’allais continuer à les en dissuader, mais alors, tout à coup, j’ai senti ma gorge se serrer et j’ai été prise d’une quinte de toux. Mon visage est devenu tout rouge et j’avais les yeux larmoyants. Je n’ai pas pu prononcer un seul mot. Tous m’ont simplement fixée, l’air choqué. Les collaborateurs se sont empressés de me servir un verre d’eau, mais j’ai continué à tousser. J’étais paniquée, sur des charbons ardents. J’ai prié continuellement le Seigneur pour qu’Il fasse cesser ma toux. En voyant mon état, un autre collaborateur a continué de parler à ma place. Mais après seulement quelques commentaires, ils ont rapidement conclu la réunion. La situation était incroyablement gênante. Après la réunion, je n’ai pas cessé de me demander : « Je défendais les voies du Seigneur et protégeais le troupeau, alors pourquoi ai-je été prise d’une quinte de toux au moment le plus crucial ? Pourquoi le Seigneur n’a-t-Il pas exaucé mes prières ? Ce que je disais n’était-il pas conforme à Sa volonté ? » Peu après, je suis tombée malade. J’avais mal à la tête, j’avais des vertiges et une douleur à l’estomac. Étendue sur mon lit, faible et au bord de l’évanouissement, j’ai invoqué le Seigneur sans relâche. J’avais beau Le supplier, mon état ne s’améliorait pas. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser : « Ne suis-je pas assez dévouée au Seigneur ? J’ai tout fait pour protéger notre troupeau, alors pourquoi je tombe malade ? » Je me suis triturée les méninges pour trouver une réponse, en vain. À l’automne 1999, l’Ancien Wang a eu un accident en rentrant chez lui après avoir fermé l’église. Il a perdu connaissance et a été gravement blessé à la tête, puis son état a été critique pendant plusieurs jours avant de se stabiliser. J’ai été choquée d’apprendre ceci : l’Ancien Wang avait travaillé pour le Seigneur durant des années, contre vents et marées, et il avait enduré d’importantes épreuves pour protéger le troupeau et empêcher les croyants d’accepter l’Éclair Oriental. Pourquoi une telle chose devait-elle lui arriver ? Mais à l’époque, je n’avais pas conscience que c’était mal de lutter contre l’Éclair Oriental. Une après-midi, quelques mois plus tard, j’ai appris que d’autres croyants étudiaient l’Éclair Oriental. Alors, deux autres sœurs et moi avons enfourché nos vélos pour aller leur dire quantité de rumeurs et d’idées fausses, afin de les menacer. Tous ces frères et sœurs ont eu peur et ils ont dit qu’ils n’écouteraient plus les sermons de l’Éclair Oriental. À ce moment-là, je me suis sentie un peu soulagée. Mais sur le chemin du retour, en arrivant à une descente, j’ai perdu l’équilibre sur mon vélo, ma vision s’est obscurcie et j’ai été projetée hors de mon vélo, deux mètres plus loin. J’ai aussitôt été prise de vertiges et j’avais mal partout. Avec la chute, j’ai eu la clavicule cassée. Cet accident soudain m’a déconcertée et troublée : le Seigneur ne nous accorde-t-Il pas paix et joie ? Pourquoi ces incidents m’arrivaient-ils alors que je protégeais les voies du Seigneur ? Cet Éclair Oriental auquel je résistais pouvait-il être le retour du Seigneur ? Mais la Bible indiquait clairement que le Seigneur descendrait sur les nuées, donc l’Éclair Oriental ne pouvait pas être le vrai chemin ! Le Seigneur me testait-Il car je ne Lui étais pas assez dévouée ? Ou L’avais-je offensé d’une quelconque manière ? J’étais désemparée et ne comprenais pas la volonté du Seigneur.

Après ça, je me suis sentie épuisée et d’humeur sombre. Quand je lisais la Bible, je n’avais aucune perspicacité et n’avais rien à dire dans mes sermons. Même mes prières étaient insignifiantes et insipides. On aurait dit que j’avais perdu la présence du Seigneur et que la plupart des croyants étaient devenus peu enthousiastes dans leur foi. Pendant les réunions, les gens ne faisaient que bavarder ou dormir, et beaucoup de collaborateurs et de croyants avaient même quitté l’Église pour retourner dans le monde. Ce qui me décevait le plus, c’était la grande jalousie entre les collaborateurs. Au cours des réunions, les anciens et les collaborateurs étaient à couteaux tirés pour des broutilles et se quittaient en mauvais termes. En voyant tout ça, je ne comprenais pas pourquoi l’Église était devenue ainsi. Les réunions ont commencé à me lasser et j’ai même envisagé de revenir à la vie laïque.

Puis un jour, en 2002, ma mère m’a dit avec excitation : « Le Seigneur Jésus est revenu et Il S’est incarné pour délivrer Ses paroles et accomplir l’œuvre du jugement. » J’ai été choquée d’entendre ça. N’était-ce pas ce que prêchait l’Éclair Oriental ? Ma mère s’était-elle convertie à l’Éclair Oriental ? Avant qu’elle ait eu fini de parler, je lui ai demandé : « Qui t’a dit que le Seigneur Jésus était revenu ? As-tu oublié que la Bible disait clairement que, quand le Seigneur viendrait, Il descendrait dans la gloire sur des nuées et cela ébranlerait le ciel et la terre ? Tu dis que le Seigneur est revenu, alors pourquoi n’avons-nous vu aucun de ces signes ? Tu dis aussi que le Seigneur S’est incarné pour accomplir l’œuvre du jugement, mais comment est-ce possible ? Tu ne dois pas croire simplement tout ce que tu entends. » Face à mon obstination, ma mère est allée dans sa chambre et en est ressortie avec un livre magnifiquement relié. Elle a dit avec empressement : « Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu. Dans ce livre, tu retrouves les nouvelles paroles exprimées par le Seigneur Jésus. Lis-le et tu verras. » Le livre était tout neuf et le titre, « La Parole apparaît dans la chair », était imprimé en grandes lettres dorées sur la couverture. J’ai tout de suite pensé à la mise en garde du clergé : « Tu ne dois pas lire leur livre. Si tu le lis, tu seras dupée. » J’ai dit : « Maman, tu ne dois pas croire à ça. Tu n’as pas beaucoup lu la Bible, mais moi, je la connais bien et j’ai assisté à certains renouveaux. Penses-tu en avoir une meilleure connaissance que moi ? Si tu t’éloignes de ta foi, toutes tes années dans l’Église n’auront-elles pas été vaines ? » Mais à l’époque, je n’étais pas disposée à chercher et j’essayais toujours de persuader ma mère de ne pas rejoindre l’Éclair Oriental. Malgré ce que je lui disais, ma mère n’a absolument pas cédé ni changé d’avis. Elle m’a même dit avec sincérité : « Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus que nous attendons depuis longtemps. Il est l’Esprit de Dieu incarné une nouvelle fois dans la chair pour parler et œuvrer. “La Parole apparaît dans la chair” est la parole de Dieu pour les derniers jours et elle dévoile tous les mystères de la Bible. Tu n’as jamais lu les paroles de Dieu Tout-Puissant, alors comment peux-tu savoir qu’elles ne sont pas les paroles du Seigneur revenu ? La Bible dit : “La foi vient de ce qu’on entend” (Romains 10:17). Tu n’as pas ouvert tes yeux ni tes oreilles, alors comment espères-tu accueillir le Seigneur ? Réfléchis : si le Seigneur est vraiment revenu, et que tu ne L’accueilles pas, ne regretteras-tu pas d’avoir manqué cette occasion ? » En l’écoutant parler, je n’ai pas réussi à la réfuter, j’ai donc répondu avec hargne : « Je ne lirai pas ce livre, je ne lis que la Bible. Nous avons tant profité de la grâce du Seigneur, je ne peux pas être ingrate ! Peu importe ce que tu diras, je ne trahirai pas le Seigneur ! » Devant mon attitude, elle a simplement poussé un soupir de frustration et est allée préparer le dîner. Peu après, j’ai entendu les faibles sons d’une musique venant de la cuisine. La mélodie était entraînante, mais en écoutant attentivement, je me suis rendu compte que je n’avais jamais entendu ce genre d’hymne. Je savais que ma mère le jouait pour que je l’écoute, je suis donc partie de suite. Après ça, ma mère s’est mise à beaucoup jouer d’hymnes à la maison. Et la nuit, je l’entendais souvent jouer pour moi, en larmes. J’ai alors réalisé que c’était quelqu’un qui réfléchissait par elle-même. Elle avait donc dû faire des recherches assidues concernant l’accueil du Seigneur. L’Éclair Oriental pouvait-il réellement être le retour du Seigneur Jésus ? Autrement, pourquoi ma mère aurait-elle été aussi inquiète dans ses prières pour moi ? Mais j’ai alors pensé à ce qu’avaient dit les pasteurs et les anciens, et j’ai décidé de suivre les voies du Seigneur et de ne pas céder. Après ça, je me suis éloignée de ma mère.

Un jour, alors que j’étais assise sur le canapé du salon, ma mère a mis un hymne dans sa chambre. J’ai été attirée par les paroles de cet hymne : « Cette fois, Dieu est devenu chair pour accomplir l’œuvre qu’Il n’a pas encore terminée, prononcer un jugement sur cette ère et y mettre un terme, sauver l’homme d’un océan de souffrances, conquérir entièrement l’humanité et changer les tempéraments de vie des gens. Nombreuses sont les nuits sans sommeil que Dieu a endurées pour libérer l’homme de la souffrance et des forces obscures qui sont aussi noires que la nuit, et pour le travail de l’humanité. Il est descendu des endroits les plus élevés aux endroits les moins élevés pour vivre dans cet enfer humain et passer Ses jours avec les hommes. Dieu ne S’est jamais plaint de l’indigence qui règne parmi eux et n’a jamais non plus trop demandé aux hommes ; au lieu de cela, Il a enduré la plus grande honte tout en accomplissant Son œuvre. Afin que toute l’humanité puisse bientôt jouir du repos, Dieu a enduré l’humiliation et souffert l’injustice pour venir sur terre et est personnellement entré dans la tanière du tigre pour sauver l’humanité. Tant de fois a-t-Il fait face aux étoiles, tant de fois est-Il parti à l’aube et revenu au crépuscule ; Il a enduré une agonie extrême et a subi les attaques et le lâchage des hommes. Dieu est venu dans ce pays de souillure, endurant en silence les ravages et l’oppression des hommes dans l’obscurité, et cependant Il ne S’est jamais défendu et n’a jamais formulé des exigences excessives vis-à-vis des gens ! Il a accompli toute l’œuvre nécessaire pour l’humanité : enseigner aux gens, les éclairer et les réprimander, les épurer par Ses paroles, et aussi leur faire des rappels, les exhorter, les réconforter, les juger et les exposer. Chaque pas qu’Il fait, Il le fait pour la vie des gens et c’est pour les purifier. Bien qu’Il les ait privés de leurs perspectives et de leur destin, tout ce que Dieu fait, Il le fait pour l’humanité. Chaque pas qu’Il fait est pour leur survie, pour que les gens puissent avoir une belle destination sur terre » (« Dieu souffre un grand tourment pour le salut de l’homme », dans Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). Les paroles de cet hymne m’ont profondément touchée. J’ai pensé au fait que le Seigneur Jésus S’était incarné pour racheter l’humanité. Il avait été chassé et persécuté par le parti au pouvoir, condamné et abandonné par le monde religieux, raillé et calomnié par les gens du peuple, et Il n’avait jamais eu d’endroit où Se reposer ni de maison à Lui. Pourtant, Il a toujours exprimé la vérité pour nourrir les gens, les soignant et chassant les démons, et Il a finalement été crucifié comme sacrifice d’expiation éternel pour l’humanité, rachetant ses péchés. En comparant l’amour du Seigneur pour l’humanité aux tourments que l’homme Lui a infligés, j’ai éprouvé une forte émotion dans mon cœur engourdi et endurci, et les larmes ont ruisselé de mes yeux. Dieu Tout-Puissant pouvait-Il réellement être le Seigneur Jésus revenu ? Qui d’autre que Dieu pouvait parler ainsi ? Qui d’autre pouvait payer un tel prix pour l’homme ? Après ça, j’ai entendu un autre hymne : « Ceux qui sont innocents, après tout, sont devenus engourdis. Pourquoi Dieu leur rend-Il toujours les choses difficiles ? L’homme faible est totalement dépourvu de persévérance. Pourquoi la colère de Dieu devrait-elle toujours être si intense ? L’homme faible et impuissant n’a plus la moindre vitalité ; pourquoi Dieu devrait-Il toujours le réprimander pour sa désobéissance ? Qui peut résister aux menaces de Dieu dans le ciel ? L’homme, après tout, est fragile, et Dieu, désespéré, a refoulé Sa colère profondément dans Son cœur afin que l’homme réfléchisse calmement sur lui-même » (« Comme l’œuvre de Dieu est ardue », dans Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). J’ai été profondément affectée par ces paroles. Elles parlaient du soin et de l’attention immenses que Dieu porte à l’humanité. Comme quand un enfant désobéissant blesse les sentiments de sa mère et que malgré ça, elle continue à attirer son attention, espérant que son enfant puisse émerger du brouillard et revenir à ses côtés. Je sentais que ces paroles étaient la voix de Dieu. Je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à tous mes désaccords avec ma mère à ce moment-là : malgré toutes ses tentatives de persuasion, je n’écoutais pas. Et quand elle me récitait et jouait des hymnes des paroles de Dieu, je résistais même et n’écoutais pas, n’ayant pas la moindre intention d’investiguer. Je ne semblais vraiment pas être chrétienne. Par la suite, quand ma mère a joué des hymnes, j’ai montré moins de résistance.

Un jour, j’ai entendu cet hymne : « Le retour de Jésus est un grand salut pour ceux qui sont capables d’accepter la vérité, mais un signe de condamnation pour ceux qui sont incapables d’accepter la vérité. Vous devriez choisir votre propre chemin, et ne devriez pas blasphémer contre le Saint-Esprit et rejeter la vérité. Vous ne devriez pas être quelqu’un d’ignorant et d’arrogant, mais quelqu’un qui obéit à la direction du Saint-Esprit, qui désire et cherche la vérité ; ce n’est que de cette manière que vous en profiterez » (« Sois quelqu’un qui accepte la vérité », dans Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). En entendant cet hymne, je me suis aussitôt inquiétée : « Si Dieu Tout-Puissant est réellement le Seigneur Jésus revenu, ne vais-je pas être condamnée pour ne pas L’avoir accepté ? Offenser Dieu est grave : c’est un péché qui n’est pardonné ni dans ce monde, ni dans le suivant ! » J’ai aussi pensé aux paroles du Seigneur Jésus : « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! » (Matthieu 5:6). Le Seigneur Jésus nous a enseigné qu’il fallait chercher et avoir soif de la vérité pour pouvoir recevoir la nourriture abondante de Dieu. Mais si j’investiguais sur l’Éclair Oriental et que je me trompais, toutes mes années de foi ne seraient-elles pas vaines ? J’hésitais et je n’arrivais pas à me décider. J’ai donc invoqué le Seigneur par la prière : « Ô Seigneur, je me sens vraiment tiraillée. Ces paroles semblent être Ta voix, mais je crains de me tromper et de Te trahir. Seigneur, je ne suis pas sûre que Tu sois revenu en tant que Dieu Tout-Puissant. Si c’est vraiment Ton œuvre, je Te prie de m’éclairer. Autrement, aide-moi à tenir bon. »

Quelques jours plus tard, ma mère a de nouveau sorti « La Parole apparaît dans la chair » et m’a dit : « Lis attentivement les paroles de Dieu Tout-Puissant et tu sauras qu’Il est le Seigneur Jésus revenu. Si tu n’investigues pas, comment sauras-tu s’Il est le Seigneur revenu ? C’est comme le buffet d’un banquet : si tu ne fais que le regarder mais que tu n’y goûtes pas, tu n’en connaîtras jamais la saveur. Nous croyons au vrai Dieu, alors de quoi as-tu peur ? Je suis ta mère ; crois-tu vraiment que je te ferais du mal ? » Les paroles de ma mère étaient très convaincantes : Je me suis dit : « C’est vrai, je n’ai fait qu’écouter les pasteurs et les anciens, ressassant leurs propos, mais je n’ai jamais écouté les sermons de l’Éclair Oriental ni lu les paroles de Dieu Tout-Puissant. Alors comment pourrais-je savoir si Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu ? N’avais-je pas confirmé que le Seigneur Jésus était le Rédempteur en lisant la Bible ? » Cette idée en tête, j’ai pris le livre et commencé à le feuilleter. J’ai vu que Dieu Tout-Puissant disait : « Peut-être que, ayant entendu la voie de la vérité et ayant lu la parole de la vie, tu crois que seulement un dix millième de ces paroles est conforme à tes convictions et à la Bible, et que tu devrais continuer à chercher dans les paroles de ce dix millième. Je te conseille encore d’être humble, de ne pas être trop confiant et de ne pas t’exalter trop hautement. Avec ton cœur qui ne voue qu’une si petite révérence à Dieu, tu recevras une lumière plus vive. Si tu examines attentivement et que tu réfléchis constamment à ces paroles, tu comprendras si elles sont ou non la vérité et si, oui ou non, elles sont la vie » (« Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). En lisant cette fervente exhortation, j’ai éprouvé du stress et de la peur : « Ces paroles venaient-elles vraiment de Dieu ? Sinon pourquoi cette exhortation dirait-elle que ce sont les paroles de vie et le chemin de vérité, et conseillerait-elle aux gens de continuer de chercher même si seulement un dix-millième de son contenu était conforme à leurs convictions et à la Bible ? » J’ai décidé d’investiguer. Sinon, ce serait trop tard pour les regrets une fois que j’aurais raté ma chance d’accueillir le Seigneur. Ma décision prise, j’ai continué ma lecture et je suis tombée sur ce passage : « Mon souhait, c’est que chaque frère et chaque sœur qui cherchent l’apparition de Dieu ne répètent pas la tragédie de l’histoire. Gardez-vous de devenir les pharisiens des temps modernes et de clouer Dieu sur la croix une fois encore. Vous devriez réfléchir minutieusement à comment accueillir le retour de Dieu et avoir une idée précise de ce que signifie être quelqu’un qui se soumet à la vérité. C’est la responsabilité de tous ceux qui attendent que Jésus revienne sur les nuées. Nous devrions frotter nos yeux spirituels pour ne pas nous retrouver empêtrés dans les paroles d’un fantasme exagéré. Nous devrions penser à l’œuvre pratique de Dieu, et voir l’aspect pratique de Dieu. Ne vous laissez pas emporter par des rêveries, ne vous perdez pas en elles, à attendre le jour où le Seigneur Jésus, sur les nuées, descendra soudain parmi vous pour vous prendre, vous qui ne L’avez jamais ni vu ni connu et qui ne savez pas comment faire Sa volonté. Il est préférable de penser à des sujets plus pratiques ! » (« Préface », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). J’ai été un peu perturbée par la lecture de ce passage. La Bible indique clairement que le Seigneur reviendra en grande gloire sur les nuées, alors pourquoi ce passage stipule-t-il ce qui suit ? « Nous devrions frotter nos yeux spirituels pour ne pas nous retrouver empêtrés dans les paroles d’un fantasme exagéré. » « Ne vous laissez pas emporter par des rêveries, ne vous perdez pas en elles, à attendre le jour où le Seigneur Jésus, sur les nuées, descendra soudain parmi vous. » Le Seigneur n’est donc vraiment pas revenu sur les nuées ? Qu’en était-il vraiment ? J’ai retourné la question dans mon esprit mais n’ai pas réussi à comprendre. Puis, je me suis dit que comme les croyants en Dieu Tout-Puissant venaient souvent chez nous, je leur demanderais pour voir ce qu’ils me diraient.

Un jour, Sœur Muyu de L’Église de Dieu Tout-Puissant est venue chez nous. Je lui ai donc parlé de ma confusion. Elle a souri et m’a répondu : « C’est vrai que la Bible précise que le Seigneur reviendra sur les nuées. Mais concernant la manière dont le Seigneur reviendra, la Bible comporte d’autres prophéties en plus de celles de Sa venue sur les nuées. “Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme” (Matthieu 24:27). “Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour. Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette génération” (Luc 17:24-25). Et aussi : “Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas” (Luc 12:40). “Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi” (Apocalypse 3:3). “Voici, je viens comme un voleur” (Apocalypse 16:15). “Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre !” (Matthieu 25:6). Également : “Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi” (Apocalypse 3:20). Dans ces versets, pourquoi le Seigneur insiste-t-Il sur : “l’avènement du Fils de l’homme”, “le Fils de l’homme viendra” et “le Fils de l’homme en son jour”? À quoi “le Fils de l’homme” fait-il référence ? Il fait référence à l’Esprit de Dieu qui S’incarne et devient le Fils de l’homme. L’Esprit de Dieu seul ne pourrait pas être appelé le Fils de l’homme. Et aussi, le Seigneur ne cesse de mentionner qu’Il reviendra “comme un voleur”, et Il dit : “au milieu de la nuit, on cria”. Cela laisse entendre que le Seigneur reviendra discrètement, en secret, qu’Il S’incarnera et deviendra le Fils de l’homme, descendant en secret, sans que personne ne découvre ce qui s’est passé. C’est comme quand l’Esprit de Dieu S’est incarné en le Seigneur Jésus pour apparaître et œuvrer. Le Seigneur Jésus ressemblait à une personne ordinaire. Et quand Il S’est mis à prêcher où qu’il aille, personne n’a reconnu qu’Il était le Dieu incarné, qu’Il était la manifestation de Christ. Donc, nous pouvons être absolument sûrs que le Seigneur reviendra incarné en Fils de l’homme pour apparaître et faire Son œuvre. » J’ai vraiment été abasourdie quand Muyu a dit ça. Les pasteurs et les anciens disaient que « le Fils de l’homme » se référait au Seigneur Jésus, et non pas au Seigneur Jésus revenu. Les pasteurs et les anciens connaissaient bien la Bible, ils ne pouvaient pas avoir tort. J’en ai conclu que Muyu avait probablement mal interprété la Bible et s’était trompée. En réalisant ça, j’ai vite dit : « Muyu, les pasteurs et les anciens nous ont dit : “le Fils de l’homme” se réfère au Seigneur Jésus, et non pas au Seigneur revenu incarné dans la chair. » Elle a répondu patiemment : « Ma sœur, ces versets indiquent clairement que ce sont les prophéties du retour du Seigneur Jésus. Toute personne douée de discernement le sait. Comment cela pourrait-il se référer au Seigneur Jésus ? Le clergé n’interprète-t-il pas mal les paroles du Seigneur ? De même, regarde l’Évangile de Luc, 17:24-25 : “Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour. Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette génération.” Dans ces versets, le Seigneur prophétise dans quelles conditions Il reviendra. Si le Seigneur revenait en grande gloire sur des nuées, alors tout le monde serait certainement terrifié et tomberait par terre. Dans ce cas, qui oserait résister et renoncer au Seigneur ? Alors, comment la prophétie “Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette génération” s’accomplirait-elle ? Donc, selon les paroles du Seigneur, il ne fait aucun doute que le Seigneur revenu est le Fils de l’homme incarné dans la chair. L’apparition et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant accomplissent complètement les prophéties du Seigneur Jésus. »

Après avoir écouté son échange, j’ai eu vraiment honte. Son échange était bien étayé et m’avait entièrement convaincue. J’ai finalement compris pourquoi, quand le Seigneur Jésus parlait de Son retour, Il mentionnait toujours : « l’avènement du Fils de l’homme », « le Fils de l’homme viendra » et « le Fils de l’homme en son jour ». Il insistait sur « le Fils de l’homme » pour nous dire qu’Il reviendrait dans la chair, apparaissant et œuvrant en tant que Fils de l’homme. Je n’aurais jamais imaginé que même si je connaissais bien la Bible et l’expliquais souvent aux autres, je ne voyais pas qu’elle indiquait clairement que le Seigneur revenu deviendrait le Fils de l’homme pour apparaître et œuvrer. J’avais cru aveuglément aux propos des pasteurs et des anciens. J’avais été très confuse dans ma foi, et toutes mes années d’étude de la Bible avaient été vaines. Je n’avais pas compris les paroles du Seigneur et j’avais été aveuglément arrogante et limitante. J’avais été tellement irrationnelle ! J’ai été heureuse de pouvoir apaiser mon cœur et écouter l’échange de Muyu. Si je n’avais écouté que les sermons des pasteurs et des anciens, je serais encore en train de fixer les nuées, attendant que le Seigneur descende. Au final, je serais simplement chassée et abandonnée par Dieu ! Muyu a poursuivi son échange, en disant : « Le retour du Seigneur dans les derniers jours se déroule en deux étapes. D’abord, Il S’incarne et arrive en secret. Puis, plus tard, Il viendra sur les nuées, apparaissant publiquement. Pour l’heure, l’apparition et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans la chair est la première étape dans laquelle le Seigneur arrive en secret. Dieu exprime la vérité pour faire l’œuvre du jugement, afin de purifier et sauver l’humanité, et de permettre à l’humanité de se libérer totalement du péché. Ceux qui croient vraiment en Dieu et aspirent à Son apparition peuvent reconnaître la voix de Dieu dans les paroles de Dieu Tout-Puissant, acquérir la certitude qu’Il est le Seigneur Jésus revenu, et se présenter à Lui. Ce sont toutes des vierges sages qui ont été enlevées devant le trône de Dieu et font à présent l’expérience du jugement et de la purification des paroles de Dieu. Donc, pendant cette période, nous ne pouvons pas voir le Seigneur apparaître sur des nuées. C’est seulement après avoir formé un groupe de vainqueurs et terminé Son œuvre secrète dans la chair, qu’Il infligera des désastres, récompensera le bien, punira le mal, et qu’Il descendra finalement sur des nuées, Se révélant à tous. À ce moment-là, ceux qui ont condamné Dieu Tout-Puissant et Lui ont résisté gémiront, se frapperont la poitrine et grinceront des dents au milieu des désastres quand ils verront qu’ils ont résisté au Seigneur Jésus revenu. Cela accomplit pleinement la prophétie de l’Apocalypse : “Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui” (Apocalypse 1:7). »

Après ça, Muyu m’a lu un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant. « Beaucoup de gens ne se soucient peut-être pas de ce que Je dis, mais Je veux toujours dire à chaque soi-disant saint qui suit Jésus que, quand vous verrez Jésus descendre du ciel sur une nuée blanche de vos propres yeux, ce sera l’apparition publique du Soleil de justice. Peut-être que ce sera un moment de grande excitation pour toi, mais tu dois savoir que le moment où tu seras témoin de la descente de Jésus du ciel est aussi le moment où tu descendras en enfer pour être puni. Ce sera le temps de la fin du plan de gestion de Dieu et ce sera quand Dieu récompensera le bien et punira le mal. Car le jugement de Dieu aura pris fin avant que l’homme ne voie de signes, quand il n’y aura que l’expression de la vérité. Ceux qui acceptent la vérité et ne cherchent pas des signes, et donc ont été purifiés, iront devant le trône de Dieu et seront étreints par le Créateur. Seuls ceux qui persistent à croire que “le Jésus qui ne monte pas sur une nuée blanche est un faux Christ” seront soumis au châtiment éternel, car ils ne croient qu’au Jésus qui manifeste des signes, mais ne reconnaissent pas le Jésus qui proclame le jugement sévère et libère le vrai chemin et la vie. Et donc, il est certain que Jésus S’occupera d’eux quand Il reviendra ouvertement sur une nuée blanche. Ils sont trop têtus, trop confiants en eux-mêmes, trop arrogants. Comment ces dégénérés pourraient-ils être récompensés par Jésus ? Le retour de Jésus est un grand salut pour ceux qui sont capables d’accepter la vérité, mais un signe de condamnation pour ceux qui sont incapables d’accepter la vérité. Vous devriez choisir votre propre chemin, et ne devriez pas blasphémer contre le Saint-Esprit et rejeter la vérité. Vous ne devriez pas être quelqu’un d’ignorant et d’arrogant, mais quelqu’un qui obéit à la direction du Saint-Esprit, qui désire et cherche la vérité ; ce n’est que de cette manière que vous en profiterez » (« Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai mis ma fierté de côté et j’ai finalement vu que j’avais plein de notions concernant la venue du Seigneur. Pas étonnant que je n’avais pas vu le Seigneur descendre sur les nuées après toutes ces années. Il S’est incarné et est venu en secret, délivrant des paroles pour sauver l’humanité, et Il n’apparaîtra sur les nuées qu’après avoir formé un groupe de vainqueurs. J’avais été dupée par le clergé, qui sortait les passages de leur contexte et s’en tenait aux paroles littérales de la Bible. J’avais presque raté ma chance d’accueillir le Seigneur et j’avais été abandonnée par Dieu. Je l’avais échappé belle !

Muyu a poursuivi son échange : « Nous savons tous qu’il y a 2 000 ans, les Israélites attendaient le Messie, mais quand le Seigneur Jésus est venu et a œuvré, les Pharisiens s’en sont tenus aux paroles littérales des Écritures et avaient plein de notions sur l’arrivée du Messie. Ils croyaient que lorsque Dieu viendrait, Il serait appelé le Messie, serait issu d’une famille artistocrate, aurait un statut et un pouvoir royaux, et qu’Il les libérerait de la domination romaine. Mais quand le Seigneur Jésus est venu, Il ne S’appelait pas le Messie. Issu d’une famille de roturiers, Il est né dans une étable et n’était pas particulièment grand ni imposant. Il était même opprimé et persécuté. Ils L’ont renié et condamné, et L’ont finalement cloué sur la croix, commettant un péché atroce, s’exposant aux malédictions et au châtiment de Dieu, et causant l’asservissement des Israélites pendant 2 000 ans. Quelle leçon cruelle ! Nous ferions bien de réfléchir sur la cause profonde de leur échec. Si nous n’arrivons pas à la comprendre, alors, pour ce qui est de la venue du Seigneur, nous risquons de suivre le même chemin de résistance à Dieu jadis pris par les Pharisiens. » Ensuite, la sœur a lu un autre passage des paroles de Dieu Tout-Puissant avec moi : « Voulez-vous savoir ce qui a poussé les pharisiens à s’opposer à Jésus ? Voulez-vous connaître l’essence des pharisiens ? Ils étaient emplis de fantasmes sur le Messie. De plus, ils croyaient seulement que le Messie viendrait, mais ne poursuivaient pas la vérité de la vie. Et ainsi, encore aujourd’hui, ils attendent toujours le Messie, car ils n’ont aucune connaissance du chemin de la vie, et ne savent pas ce qui est le chemin de la vérité. Comment, dites-Moi, ces gens insensés, têtus et ignorants pourraient-ils obtenir la bénédiction de Dieu ? Comment pourraient-ils voir le Messie ? Ils se sont opposés à Jésus parce qu’ils ne connaissaient pas la direction de l’œuvre du Saint-Esprit, parce qu’ils ne connaissaient pas le chemin de la vérité dont Jésus a parlé et, en outre, parce qu’ils ne comprenaient pas le Messie. Et puisqu’ils n’avaient jamais vu le Messie et n’avaient jamais été en compagnie du Messie, ils ont commis l’erreur de s’en tenir au seul nom du Messie tout en s’opposant à l’essence du Messie par tous les moyens possibles. Ces pharisiens étaient, par essence, têtus, arrogants et n’obéissaient pas à la vérité. Le principe de leur croyance en Dieu était : quelle que soit la profondeur de Ta prédication, quelle que soit la hauteur de Ton autorité, Tu n’es Christ que si Tu es appelé le Messie. Cette croyance n’est-elle pas absurde et ridicule ? » (« Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Muyu a poursuivi son échange : « Dieu Tout-Puissant a révélé l’essence et l’origine de la résistance des Pharisiens au Seigneur Jésus. C’est leur nature récalcitrante et arrogante qui en est la cause, ainsi que leur dégoût et leur haine de la vérité. De plus, ils ne comprenaient pas l’œuvre de Dieu et s’en tenaient au sens littéral des Écritures, délimitant l’apparition et l’œuvre de Dieu selon leurs propres notions. Même quand le Seigneur Jésus a exprimé nombre de vérités et accompli quantité de miracles, ils ne cherchaient ni n’acceptaient toujours pas cela. Ils s’en tenaient obstinément au sens littéral des Écritures, persistant dans leur condamnation et résistance au Seigneur, et Le faisant finalement crucifier. Donc, concernant la venue du Seigneur dans les derniers jours, il faut apprendre de la leçon brutale de l’échec des Pharisiens, abandonner nos notions et étudier l’apparition et l’œuvre de Dieu pour pouvoir espérer accueillir le Seigneur. De nos jours, les pasteurs et les anciens sont à l’image des Pharisiens. Quand ils entendent des témoignages sur la venue du Seigneur, ils n’enquêtent pas du tout et s’en tiennent même obstinément au passage de la Bible sur la venue du Seigneur sur les nuées. Ils disent, “Celui qui prétend être le Seigneur Jésus mais ne vient pas sur une nuée est un faux Christ”, résistant à Dieu Tout-Puissant et empêchant les croyants d’enquêter sur le vrai chemin. S’ils ne se repentent pas, ils seront exposés par Dieu dans les derniers jours comme étant de faux croyants et des antéchrists. Et quand l’œuvre du salut de Dieu sera achevée, ils gémiront, grinceront des dents et succomberont à des calamités sans précédent. »

Entendre ça m’a fait trembler de peur. J’ai considéré ses propos à la lumière de mon propre comportement : je m’en suis tenue au sens littéral de la Bible pour accueillir le Seigneur, croyant que, en me basant sur mes propres notions, le Seigneur viendrait sur des nuées. Quand j’ai entendu dire que le Seigneur Jésus était revenu, non seulement je n’ai pas enquêté, mais j’ai suivi les pasteurs et les anciens dans leur condamnation aveugle, répandant toutes sortes de rumeurs pour calomnier et dénigrer Dieu Tout-Puissant, et empêcher les croyants d’explorer le vrai chemin. Il n’y avait aucune différence entre mon comportement et celui des Pharisiens qui avaient résisté au Seigneur Jésus. J’étais un Pharisien des temps modernes, un obstacle empêchant les croyants d’explorer le vrai chemin. Sans la miséricorde de Dieu, manifestée dans l’échange de Muyu sur la vérité, m’ayant permis d’entendre la voix de Dieu, quelqu’un d’aussi têtu et opposé à la vérité que moi aurait finalement été abandonné, banni, maudit et puni par Dieu. Après ça, je lui ai demandé : « Puisque le Seigneur S’est incarné pour œuvrer en secret, comment pouvons-nous être sûrs que Dieu Tout-Puissant est le Dieu incarné, Christ des derniers jours ? » Elle m’a lu encore quelques passages des paroles de Dieu Tout-Puissant. « L’“incarnation”, c’est l’apparition de Dieu dans la chair ; Dieu œuvre parmi l’humanité dans l’image de la chair. Ainsi, pour que Dieu soit incarné, Il doit d’abord être chair, une chair avec une humanité normale ; c’est le prérequis le plus fondamental. En fait, l’implication de l’incarnation de Dieu est que Dieu vit et œuvre dans la chair ; que Dieu, dans Son essence même, devient chair, devient un homme » (« L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « Le Dieu incarné s’appelle Christ, et Christ est la chair que revêt l’Esprit de Dieu. Cette chair ne ressemble à aucun homme qui est de chair. Christ n’est pas de chair ni de sang, Il est l’incarnation de l’Esprit, voilà la différence. Il possède à la fois une humanité normale et une divinité complète. Sa divinité n’est possédée par aucun homme. Son humanité normale sustente toutes Ses activités normales dans la chair, tandis que Sa divinité réalise l’œuvre de Dieu Lui-même » (« L’essence de Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). « Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’expression de Dieu. Puisque Dieu Se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il projette de faire et, puisque Dieu Se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de lui donner la vie et de lui montrer le chemin. La chair qui n’a pas l’essence de Dieu n’est résolument pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Si l’homme projette de se renseigner pour déterminer s’il s’agit de la chair de Dieu incarné, alors il doit le confirmer par le tempérament qu’Il exprime, ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, pour confirmer qu’il s’agit de la chair de Dieu incarné ou non et que c’est le vrai chemin ou non, l’on doit réfléchir en se basant sur Son essence. Et ainsi, pour déterminer s’il s’agit ou non de la chair de Dieu incarné, le point essentiel est Son essence (Son œuvre, Ses déclarations, Son tempérament et bien d’autres aspects), plutôt que Son apparence. Si l’on ne scrute que Son apparence et qu’en conséquence, on oublie Son essence, alors cela montre que l’on est aveugle et ignorant » (« Préface », dans La Parole, vol. 1, « L’apparition et l’œuvre de Dieu »). Après avoir fini de lire, Muyu a échangé ainsi : « Les paroles de Dieu Tout-Puissant nous disent clairement que l’incarnation signifie que l’Esprit de Dieu est revêtu de chair et qu’Il devient une personne ordinaire, apparaissant au monde pour exprimer la vérité et œuvrer. De l’extérieur, Christ a l’apparence d’une personne ordinaire, mais l’Esprit de Dieu est en Lui : Il est l’incarnation de l’Esprit de Dieu. Ainsi, non seulement Christ a une humanité normale, mais Il a aussi une divinité complète. Cela signifie que le tempérament inhérent de Dieu, ce que Dieu a et est, Son autorité, Sa toute-puissance et Sa sagesse, tout cela est réalisé dans Son corps incarné. Christ est Dieu Lui-même, le Seigneur de la Création. Donc Christ peut exprimer la vérité, dévoiler des mystères à tout moment, exprimer le tempérament de Dieu et tout ce qu’Il est, et accomplir l’œuvre de rédemption et du salut de l’humanité. C’est exactement comme le Seigneur Jésus qui était l’incarnation de Dieu : Il était Christ. Même si le Seigneur semblait être une personne normale et vivait vraiment parmi les humains sur la terre, Il était capable d’exprimer la vérité et de révéler les mystères du royaume des cieux à tout moment, et Il a donné à l’humanité le chemin de la repentance. Le Seigneur Jésus a pardonné aux hommes leurs péchés et exprimé le tempérament aimant et miséricordieux de Dieu. Il a aussi accompli de nombreux miracles : Il a soigné les malades, chassé les démons, ressuscité les morts, apaisé les vents et les océans, et nourri 5 000 personnes avec cinq pains et deux poissons. Les paroles et l’œuvre du Seigneur Jésus étaient l’entière manifestation de l’autorité et du pouvoir de Dieu. Nous avons tous confirmé que le Seigneur Jésus était Christ, Dieu incarné, en nous basant sur Ses paroles et Son œuvre. Donc, pour confirmer si quelqu’un est Dieu incarné ou pas, nous ne devons pas nous baser sur son apparence extérieure, le genre de famille dont il est issu, son éventuel statut ou pouvoir, ou sur le fait qu’il soit soutenu ou rejeté par les autres, mais plutôt exclusivement sur sa capacité à exprimer la vérité et à faire l’œuvre de Dieu. C’est fondamental. Tant qu’il peut exprimer la vérité et faire l’œuvre du salut de l’humanité, son apparence extérieure aura beau être normale, il aura beau être condamné et rejeté, il reste indéniablement Dieu incarné, il est Christ. Depuis qu’Il est apparu pour accomplir Son œuvre, Dieu Tout-Puissant a exprimé des millions de paroles et révélé tous les mystères du plan de gestion de Dieu. Il a révélé l’objectif du plan de gestion de Dieu, les trois étapes de Son œuvre, le mystère des incarnations et des noms de Dieu, la véritable histoire de la Bible, comment l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours purifie et sauve l’humanité, ce qu’il adviendra de chaque type de personne, comment le royaume du Christ est réalisé sur terre, et bien plus encore. En plus de cela, Dieu Tout-Puissant juge et expose aussi la nature satanique des gens, leur résistance à Dieu et tous types de tempéraments corrompus. Il montre aussi aux hommes le chemin pour se libérer du péché et être sauvé. Les vérités que Dieu Tout-Puissant a exprimées sont si abondantes : Il a exprimé tous les aspects de la vérité dont nous avons besoin pour être pleinement sauvés. Et on a jamais entendu aucun de ces mystères et vérités auparavant. Les élus de Dieu ont fait l’expérience du jugement et du châtiment des paroles de Dieu, et ont une certaine compréhension de leurs tempéraments corrompus, reconnaissent le tempérament juste et majestueux de Dieu, sont progressivement libérés des chaînes et des entraves du péché, et ont changé leurs tempéraments de vie à différents niveaux. Ce n’est qu’en lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant et en faisant personnellement l’expérience de Son œuvre dans les derniers jours que nous savons que Dieu Tout-Puissant est Dieu incarné, Christ des derniers jours. »

Les paroles de Dieu Tout-Puissant et l’échange de Muyu ont été éclairants. J’ai compris que l’essentiel pour déterminer si quelqu’un était Dieu incarné, c’était de savoir s’il pouvait exprimer des vérités, faire l’œuvre du salut, et s’il pouvait exprimer le tempérament de Dieu et tout ce qu’Il est. Donc Dieu Tout-Puissant est vraiment Dieu incarné, le Seigneur Jésus revenu, sinon qui d’autre pourrait ouvrir le livre et les sept sceaux pour révéler tous les mystères et les vérités cachés ? À part Dieu, qui pourrait sauver l’humanité en nous libérant des jougs du péché ?

Muyu a poursuivi : « Dans cette apparence, Dieu délivre Ses paroles avant tout pour identifier ceux qui ont soif de Sa venue et peuvent entendre Sa voix. Le Seigneur Jésus a dit : “Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent” (Jean 10:27). Toutes les brebis de Dieu aspirent à la vérité et Le révèrent. Quand elles entendent dire que le Seigneur est revenu, elles cherchent et explorent le vrai chemin. Quand elles lisent les paroles de Dieu Tout-Puissant, elles reconnaissent la voix de Dieu, acceptent Dieu Tout-Puissant et ont une chance d’être sauvées. Ceux qui ne sont pas les brebis de Dieu s’accrochent tous aux notions religieuses avec arrogance et entêtement, refusent d’écouter la voix de Dieu, et jugent et condamnent même l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Finalement, ils seront punis comme ils le méritent. Ainsi, par Ses paroles, Dieu révèle chaque type de personne dans les derniers jours, classant chacun selon son genre, récompensant le bien et punissant le mal. Cela manifeste pleinement la justice de Dieu. »

En entendant ça, j’ai incliné la tête et les larmes ont commencé à couler sur mon visage. Je savais que j’avais vraiment résisté à Dieu. Quand les gens avaient témoigné du retour du Seigneur, je n’avais pas cherché ni enquêté, mais j’avais obéi aveuglément aux pasteurs et aux anciens, répandant des mensonges et intimidant les croyants pour les empêcher d’explorer le vrai chemin. De ce fait, j’avais été prise d’une quinte de toux, à n’en plus pouvoir parler. J’étais tombée malade, et m’étais même cassé la clavicule. L’Ancien Wang avait aussi eu un accident de voiture. J’ai compris qu’il ne s’agissait pas de simples accidents. C’était des punitions et des châtiments pour avoir résisté à Dieu, mais j’étais engourdie et je ne savais pas que je devais me réveiller. J’ai même sans cesse condamné l’apparence et l’œuvre de Dieu et y ai résisté, pensant protéger les voies du Seigneur et protéger le troupeau. J’ai été si engourdie ! Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais imaginé que L’Éclair Oriental, que j’avais continuellement calomnié et auquel j’avais résisté, était en réalité le Seigneur Jésus que j’attendais depuis si longtemps ! J’ai éprouvé une angoisse et des regrets indicibles, et je me suis haïe pour avoir été si aveugle et stupide. J’avais cru en Dieu sans reconnaître Son œuvre, et j’avais même suivi les anciens quand ils résistaient à Dieu et empêchaient les croyants d’explorer le vrai chemin. Vu mon comportement, je méritais vraiment d’être punie par Dieu. Mais Dieu n’avait pas agi sur moi en Se basant sur mes transgressions. Il avait même utilisé ma mère, qui me jouait sans relâche les hymnes de Ses paroles, et l’échange de Muyu sur la vérité pour permettre à mon cœur engourdi et obstiné de se réveiller et de mieux comprendre, afin que j’accepte l’apparition et l’œuvre de Dieu. Dieu Tout-Puissant soit loué pour Sa miséricorde et Son salut !

Après ça, j’ai dévoré avidement les paroles de Dieu Tout-Puissant. Grâce à Ses paroles, j’ai appris le sens de chacun des noms de Dieu aux différentes ères, la véritable histoire de la Bible, comment Satan a corrompu l’humanité et comment Dieu nous sauve. J’ai aussi compris que la nature satanique des gens est la cause profonde de notre péché et notre résistance à Dieu. J’ai appris comment chercher à me débarrasser de la corruption et obtenir le salut. J’ai vu que les paroles et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant accomplissaient pleinement les paroles du Seigneur Jésus : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). Les paroles de Dieu Tout-Puissant ont corrigé une bonne partie de ma confusion et de mes idées fausses, et j’ai acquis la certitude que ces paroles étaient les déclarations personnelles de Dieu. Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus que j’avais attendu depuis si longtemps. Je me sentais comme une enfant qui aurait disparu depuis des années et qui retrouvait enfin sa mère. Je n’ai pu m’empêcher d’étreindre le livre des paroles de Dieu et d’éclater en sanglots. Je me détestais d’avoir été si aveugle et de ne pas avoir reconnu Dieu, résistant sans réfléchir à l’œuvre de Dieu des derniers jours et la condamnant, et faisant barrière aux croyants qui cherchaient et exploraient le vrai chemin. J’étais devenue rebelle et une ennemie de Dieu. Cette prise de conscience m’a emplie de profonds regrets et j’ai décidé de commencer à répandre l’Évangile au plus vite, pour ramener dans le troupeau ceux que j’avais trompés et entravés, et rattraper mes transgressions passées afin de réconforter le cœur de Dieu. Après ça, j’ai rejoint les rangs de ceux qui répandaient l’Évangile. Quand je partageais l’Évangile, je disais souvent aux gens comment je m’étais accrochée au sens littéral de la Bible et j’avais résisté à Dieu en commettant des actes mauvais. Je leur ai dit de tirer les leçons de mes échecs passés et j’ai partagé avec eux les paroles de Dieu Tout-Puissant pour qu’ils puissent entendre la voix de Dieu. En voyant de plus en plus de gens accepter l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, je me suis sentie vraiment heureuse, confiante et sereine.

En regardant la route que j’avais parcourue, ayant d’abord résisté à Dieu pour être ensuite conquise par Ses paroles, j’ai vu quels efforts inlassables Dieu avait investis sur moi. Malgré ma rébellion, Dieu ne m’avait pas abandonnée. Il m’avait même permis d’entendre Sa voix et de L’accueillir. C’est le grand amour de Dieu et Son salut pour moi ! Dieu Tout-Puissant soit loué !

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contenu connexe

Le chemin de la purification

Par Allie,États-UnisJ’ai été baptisée au nom du Seigneur Jésus en 1990 et je suis devenue une collaboratrice de l’Église en 1998. Grâce à...

Laisser un commentaire

Contactez-nous par WhatsApp